Réduction des émoluments des députés : Une économie de plus de deux milliards de francs CFA

vendredi 22 janvier 2016 à 01h13min

Au cours de son investiture le 30 décembre 2015, le président de l’Assemblée nationale, Salifou Diallo avait annoncé que les députés seront en phase avec le peuple. Sinon, ils risquaient de connaître un sort pire que les élus de la 5e législature. La première décision forte fut donc la réduction des émoluments des députés de la 7e législature de 19%. Un geste salué par le public qui estime par ailleurs qu’ils pouvaient encore mieux faire. En attendant, ce sont plus de deux milliards de francs CFA que l’Etat burkinabè pourra économiser sur les cinq ans.

Réduction des émoluments des députés : Une économie de plus de deux milliards de francs CFA

Les députés de la 7e législature veulent être en phase avec les aspirations du peuple dont ils tirent leur légitimité. Le Burkina a connu des événements douloureux ayant causé la mort de plusieurs dizaines de ses citoyens ces derniers temps. Aussi, 46% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté. En signe de solidarité mais aussi de bonne gouvernance, les parlementaires post-transition ont décidé de revoir à la baisse leurs émoluments de 19%. Une baisse importante, selon le président de l’Assemblée nationale, Salifou Diallo. Car, les députés de la 7e législature ont décidé de prendre des mesures fortes pour« demeurer toujours au côté du peuple, servir le peuple et travailler à répondre à ses aspirations ».

Cet abattement de 19% sur leur salaire mensuel durant le présent mandat permettra de faire une économie annuelle de 390 millions de francs CFA. Sur les cinq ans, ce sont plus de deux milliards de francs CFA que l’Assemblée nationale permettra à l’Etat d’économiser sur son budget et ainsi les injecter dans d’autres secteurs de développement.

Pour lever toute équivoque, le président Salifou Diallo a tenu à préciser que cette réduction ne concerne ni les salaires, ni les avantages des agents de l’administration parlementaire dont l’engagement aux côtés des élus ne souffre d’aucune contestation ni même une faille quelconque.

Cette mesure de réduction des charges diverses de l’institution se veut donc une contribution des députés à la lutte émancipatrice du peuple burkinabè et partant une traduction concrète en actes du message du président de l’Assemblée nationale au cours de la première séance inaugurale du parlement le 30 décembre 2015.

Aussitôt arrêtées, ces mesures ont été rendues publiques pour réaffirmer l’esprit de transparence et d’ouverture dans lequel s’inscrit la présente législature.

L’autre innovation de l’Assemblée nationale de la 7e législature et de son président, c’est la volonté de ne laisser personne sur le bas-côté de la route, d’où le consensus qui a prévalu tout au long de la mise en place des organes du parlement. Une première où opposition et majorité ont mis de côté ce qui les divise pour se concentrer sur l’essentiel. Le ton est ainsi donné par les députés pour la bonne gouvernance. Il ne reste qu’à souhaiter que cette dynamique se poursuive dans la durée en vue de construire un « parlement dynamique de consensus et de progrès » dans l’intérêt du peuple burkinabè. Mais aussi que les autres institutions suivent le pas.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 22 janvier 2016 à 00:39, par briga En réponse à : Réduction des émoluments des députés : Une économie de plus de deux milliards de francs CFA

    C’est bien tout ça. Il faut s’assurer que le budget de l’Assemblée nationale va effectivement être réduit de 390 millions ce qui entre nous ne permettra même pas de bitumer 1 km de route. Il faut corriger cette erreur qui revient chaque fois. : le seuil de pauvreté est passé de 46,7% en 2009 à 40,1% en 2014 si on se réfère aux dernières données officielles publiées par l’INSD

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier 2016 à 01:37, par VIENNE&15 En réponse à : Réduction des émoluments des députés : Une économie de plus de deux milliards de francs CFA

    Félicitation et grand merci pour ce signal très fort qui s´inscrit dans la ligne droite du "rien ne sera plus comme avant". c´est un message salutaire. nous esperons seulement que les autres institutions ouvrent les yeux vers cette méme direction et que ensemble nous puissions remettre le Burkina sur les bonnes rails. esperons aussi que la lutte anti-corruption reste le cheval de bataille économique dans toutes les institutions.

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier 2016 à 06:16, par insurrection En réponse à : Réduction des émoluments des députés : Une économie de plus de deux milliards de francs CFA

    SVP arrêtez d’insulter notre intelligence sinon nous allons nous fâcher. Ou est ce qu’ils sont en phase avec le peuple ? On vous dit que le fonctionnaire titulaire de doctorat n’a même pas le quart de leur salaire. Donc ceux qui les soutiennent pensent qu’ils doivent toucher gros pour leur permettre de continuer à payer les consciences des électeurs ? Pour que d’autres n’aient pas les moyens de les détrôner. Payez les comme des fonctionnaires et dégagez des milliards par mois au profit des pauvres dont ils partent payer les consciences.Ou bi ppeutpermettez à tous les fonctionnaires d’aller aider leurs parents qui viennent vers eux. Sinon les députés ne font pas plus que certains qui sont au bas de l’échelle pour le de développement. C’est valable pour les ministres. Mais on peut même comprendre mieux pour les ministres parce que eux au moins ils sont pour la plupart grands diplômés. Ou est le plus rien ne sera comme avant dans ça ? En quoi cela va diminuer le fossé entre riches et pauvres ? Entre bourgeois et prolétaires ? Augmentez les salaires des travailleurs qui vont faire bénéficier leurs parents sans discrimination. Les députés eux vont faire bénéficier ceux qui sont politiquement de leurs bords seulement. Et créez beaucoup d’emplois pour les jeunes. Sinon les jours de votre mandat seront compter. Vous connaissez très mal le burkinabé d’aujourd’hui. À bon entendeur, salut !

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier 2016 à 06:22, par le citoyen juste En réponse à : Réduction des émoluments des députés : Une économie de plus de deux milliards de francs CFA

    Je pense que la baisse des émoluments des députés est salutaire, mais la méthode n a pas été ça. Car à attendre la communication président de l’assemblée, c’est comme si les députés prendrai 960mille alors qu’on nous dit pas les indemnités qui s’en suivent aux 960millle. Pour un vrai plus rien ne sera comme avant, jaurai souhaité qu’on donne, le salaire de base,qui était d 1200000,diminué à 960mille +toutes les indemnités,

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier 2016 à 07:52, par lorddong En réponse à : Réduction des émoluments des députés : Une économie de plus de deux milliards de francs CFA

    Nous voici devant des actes forts. Comme l’a dit le journaliste souhaitons que ces actes à intérêt populiste voient le jour dans toutes les institutions de notre tendre pays le Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier 2016 à 07:59, par Moi Le Patriote Parfait En réponse à : Réduction des émoluments des députés : Une économie de plus de deux milliards de francs CFA

    Qu’on se le tienne pour dit : la volonté des gouvernants est manifeste de faire changer les choses, vivement que le citoyen LAMDA se joigne à cet esprit de répartition équitable du fruit de la croissance, la prise en compte des démunis. Bravo au Président Salifou et son assemblée qui martèle sa volonté de ne laisser dans l’abandon et la solitude personne au bord de la route comme cela était le cas par le passé.

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier 2016 à 08:25, par Silinsika En réponse à : Réduction des émoluments des députés : Une économie de plus de deux milliards de francs CFA

    Un bon exemple et un signal fort.....Thanks

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier 2016 à 09:09, par sergy En réponse à : Réduction des émoluments des députés : Une économie de plus de deux milliards de francs CFA

    Nous prenons acte ,tout en réaffirmant que la bonne gouvernance doit être de mise dans ce Burkina que nous voulons tous nouveau.

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier 2016 à 09:21, par Kobyagda En réponse à : Réduction des émoluments des députés : Une économie de plus de deux milliards de francs CFA

    C’est bon mais c’est pas encore arrivé dans le jargon commercial. Vous, députés, vous nous coûtez toujours chers

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier 2016 à 10:08, par togsissida En réponse à : Réduction des émoluments des députés : Une économie de plus de deux milliards de francs CFA

    Bon vent, veuillez sur la bonne gouvernance.

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier 2016 à 10:17, par lecorbeau En réponse à : Réduction des émoluments des députés : Une économie de plus de deux milliards de francs CFA

    Félicitation à vous Mr Salifou Diallo. Votre geste est à saluer c’est du jamais vu en Afrique. vous venez de nous montrer à travers des actes que vous êtes de bonne foi et prêt à servir son peuple.Nous savons tous que les députés burkinabés sont les moins payés de sous régions. Nous savons également que même de simples ouvriers dans les mines touchent plus qu’un député du Burkina. Bon vent à la nouvelle assemblée nationale du Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier 2016 à 10:48, par le démocrate En réponse à : Réduction des émoluments des députés : Une économie de plus de deux milliards de francs CFA

    Merci à notre nouvelle assemblée sous la houlette d’un digne fils de ce pays, Mr Salif Diallo. C’est du propre, et c’est la traduction en actes concrets des intentions annoncées par le MPP.
    La volonté manifeste est plus que jamais effective et le peuple semble ne s’être pas trompé en choisissant le MPP.

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier 2016 à 11:33, par L’Oeil du peuple En réponse à : Réduction des émoluments des députés : Une économie de plus de deux milliards de francs CFA

    Mais que vaut cette masse monétaire aux yeux de nos vaillants paysans ? Absolument rien car ce geste ne contribue pas à améliorer leur conditions de vie quotidienne. Vous donnez de la main droite et vous récupérez de la main gauche. Qui sait combien vous touchez par session en terme de perdîmes ? Qui sait les avantages en espèces tout comme les avantages en nature que vous avez.
    A mon humble avis j’aurais souhaité que vous ne fassiez pas de réduction de votre salaire de base mais plutôt que vous augmentiez les salaires des travailleurs de 20% et une diminution des prix des denrées de premières nécessités de 20%,le coût des soins dans les hôpitaux publiques de 20%.
    J’aurais souhaité que vous laissiez votre salaire en l’état afin que vous soyiez plus motivés, plus aguerri pour prendre des mesures fortes pour lutter contre la haute corruption dans les ministères, les projets, les fonds de financement, la gabegie, l’incivisme, l’insécurité, le terrorisme sur toutes ses formes.
    J’aurais souhaité qu’aucun Burkinabè ne reste sur le bas coté de la route comme vous avez si bien en prenant des actions fortes pour le développement de notre pays, en réhabilitant toutes les unités industrielles aux arrêts et en difficulté afin de donner de l’emploi à nos jeunes enfants et crée de la valeur ajoutée pour notre économie.
    Vous devez oser inventer l’avenir pour ce vaillant peuple qui ne demande l’accompagnement des autorités. Le rêve est vraiment possible pour ce pays.
    J’aurais souhaité que cet effort que vous dites avoir fait puisse servir à construire un centre de santé dénommé "CMA DES DEPUTES DU PEUPLE" ou "DISPENSAIRE DES DEPUTES DU PEUPLE".E t cela peut rester graver dans la mémoire et la conscience des populations.
    Mais si cet effort est fondu dans le budget du Trésor, le peuple ne va pas sentir les résultats. Alors qu’avec un investissement physique, le peuple restera sensible à cette action.

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier 2016 à 11:39, par L’Oeil du peuple En réponse à : Réduction des émoluments des députés : Une économie de plus de deux milliards de francs CFA

    SVP chers élus, valoriser les salaires des médecins et des professeurs d’Université. C’est très important.7ans,8,9,10,12 ans d’études pour toucher 200 000 FCFA par mois. C’est une insulte.

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier 2016 à 12:37, par Yiriba En réponse à : Réduction des émoluments des députés : Une économie de plus de deux milliards de francs CFA

    C’est un geste responsable M. Diallo. Si vous continuez dans cette direction, le peuple vous supportera. La politique, ce n’est pas pour se faire un meilleur revenu. C’est assister les moins aptes à s’en sortir. Ceux qui ont compris le contraire, seront malheureux.

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier 2016 à 12:51, par Wendémi En réponse à : Le Burkina Faso une terre de tradition et de richesse humaine.

    Une tragédie, des vies emportées. Le comble, n’ est pas la méchanceté mais le silence des personnes dites biens. A tous les amis et au peuple uni du Burkina Faso merci pour la compassion. QUE DIEU BENISSE LE BURKINA FASO !

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier 2016 à 14:04, par Koudou En réponse à : Réduction des émoluments des députés : Une économie de plus de deux milliards de francs CFA

    Je suis bien d’avis que les députés soient bien payés, à la hauteur du travail qu’ils font et selon les possibilités qui sont celles du Burkina. Mais qu’ils fassent bien leur travail et en toute transparence. Plus rien ne sera comme avant !!!. Pourtant, toujours les mêmes dissimulations et le manque de transparence dans les discours. Dites nous combien gagne en salaire net un député. Nous entendons dire qu’il y’a des indemnités de Session faramineuses, en plus bien sûr d’autres indemnités, des exonérations pour l’achat de vos véhicules .... Est-ce vrai ? Si le député est là pour siéger, pourquoi alors des indemnités de sessions ? Pourquoi ne pas étendre la réduction à toutes ces indemnités ? 390.millions de francs, c’est bon mais c’est pas arrivé.

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier 2016 à 17:36, par Ahma En réponse à : Réduction des émoluments des députés : Une économie de plus de deux milliards de francs CFA

    Merci pour votre sens de maturité et votre volonté d’être du coté du peuple.que ca soit vraiment ainsi !

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier 2016 à 20:07, par Mpi En réponse à : Réduction des émoluments des députés : Une économie de plus de deux milliards de francs CFA

    Il faut dire que cette action des deputes est bonne. Elle laisse meme penser que ce qui les motive, c’est leur desir de servir la Partrie. Si cela est vrai, je pense que nous avons les fondements d’un changement. Il faut maintenant utiliser nous competences et expertises de facon coordonnee. Une bonne colaboration ne se fait pas sans COMMUNICATION et CONSULTATION et DISCUSSION. Si toutes ces conditions sont respectees, nous voila en route pour le developpement.
    Par ailleurs je pense que nous devons faire en sorte que notre univers politique cesse d’etre un moyen pour devenir riche. Peut etre que les tubes digestifs trouverons d’autres chantiers.
    Pourquoi ne pas faire de nos politiciens des gens comme les autres avec des salaires qui s’ajustent aux realites du pays et du quotidiens. A ce niveau je pense en effet que notre vrai combat est celui contre la pauvrete. Si la vie est moin chere les gens ne vont pas tjrs crier pour reclamer des augmentations de salaire. Mais quand elle est de plus en plus chere, nous reclamerons de plus en plus des augmentations de salaire. Jusque pour dire que tous, nous avons droit a une vie descente, digne. Nous desirons que nous politiciens vivent dignement mais pas dans une richesse insultante (J’espere que certain ne touchent pas deux salaires du meme gouvernement).
    Pour que nous vivions dignement, il faut creer de la richesse dans un monde de plus en plus competitif. Dans notre politique interieure ils est possible de creer de la richesse : reduction du train de vie de notre gouvernement, lutte contre la coruption, les taxes (une facon de reduire la distance entre pauvre et riche. Les 62 personnes les plus riches du monde ont la moitie de la richesse du monde entre leur doigts. Il ne faut pas que les 20 plus riche du pays detiennent la moitie des avoir du pays.), investir dans les resources humaines (formation et professionalisation) afin de reduire la grande dependence a l’importation des expertises. Comme nous parlons d’importation, quelle est la politique de l’Etat pour defendre et proteger notre marche interieur ? Quelle est la politique de l’Etat pour defendre nos interets dans les deal avec le monde exterieur ? Je pense a nos mines et exportations en generale. Qu’est ce que l’Etat fait pour creer une valeur ajoutee a nos exportations. Nous vendons bcp de matieres premieres et notre industrie locale est vraiment ... Une politique qui ne se fonde pas plus sur les atouts d’un pays est une politique aveugle et tjrs en retard. The glasse is half full and not half empty. Tout est question de comment valoriser.

    En terme simple nous voulons une vraie volonte politique. Une politique inclusive et participative. Les fruits de la richesse doivent etre reverses dans un programme de societe humain (access aux soins, education, la securite dans toutes ses dimensions)

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés