Gouvernement Paul Thiéba : L’installation des ministres s’est poursuivie ce mardi

jeudi 21 janvier 2016 à 00h46min

Quatre ministres ont été officiellement installés dans leurs fonctions ce mardi 19 janvier 2016. Ce sont respectivement, les ministres de l’agriculture et de l’aménagement hydraulique, de l’eau et de l’assainissement, des Affaires Etrangères, de la Coopération et des Burkinabè de l’extérieur et celui de l’Administration territoriale et de la sécurité intérieure. L’installation des ministres a été faite par le secrétaire général du gouvernement et du conseil des ministres, Alain Thierry Jean-Baptiste Ouattara.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Gouvernement  Paul Thiéba : L’installation des ministres s’est poursuivie ce mardi

Ministère de l’agriculture et de l’aménagement hydraulique (MAAH) : Jacob Ouédraogo rassure ses nouveaux collaborateurs « rien ne ressemblera à une séparation »

Après avoir passé treize mois au ministère de l’agriculture, des ressources hydrauliques, de l’assainissement et de la sécurité alimentaire (MARHASA), le ministre sortant François Lompo a tenu a remercier ses collaborateurs pour les immenses services rendus. Puis, il a félicité ses successeurs et partagé avec eux, des leçons qu’il dit avoir apprises lors de son passage au ministère. Il s’agit entre autres, de la bonne gouvernance, de la réduction de la pauvreté, de la lourdeur des procédures administratives, etc.

Le ministre en charge de l’agriculture entrant, Jacob Ouédraogo en signifiant la lourde tâche qui est de remplacer le ministre Lompo, a tenu à préciser à ses nouveaux collaborateurs que « l’agriculture et l’eau ont une longue histoire, faite de mariage et de divorce. Les mauvaises langues diront que la bataille pour le partage est encore de retour ». Mais, dit –il, « je tiens à rassurer tous les agents que rien ne ressemblera à une séparation ». Le but étant selon lui, de travailler à plus de synergie d’actions afin que l’objectif commun, à savoir le développement économique et social du Burkina soit pleinement atteint.
Ministère de l’eau et de l’assainissement (MEA) : Selon Niouga Ambroise Ouédraogo, « l’agriculture et l’hydraulique sont intimement liées dans la procédure d’atteinte des objectifs de développement du Burkina »

A l’instar du ministre en charge de l’agriculture, Le ministre Niouga Ambroise Ouédraogo estime que les 2 secteurs sont liés. « C’est un problème de découpage administratif qui n’entravera à rien, la cohésion et l’intégration pour le travail sur le terrain » a-t-il ajouté. Aussi, le ministre dit être conscient des grands défis qui l’attendent en matière d’accès à l’eau potable. Il s’agit de la mobilisation quantitative pour les multiples usages, l’accès populaire à l’eau potable et à l’assainissement. Ce qui sous-entend un certain nombre d’approches telles qu’une meilleure définition de la notion d’accès à l’eau potable, la quantification des besoins en eau, une planification de la mise en œuvre pour pouvoir réaliser ces besoins.

La sécurité est une priorité au ministère des affaires étrangères, de la coopération et des Burkinabè de l’extérieur

Le ministre Alpha Barry et le ministre délégué Rita Solange Agneketom/Bogoré souhaitent apporter un plus à leur nouveau département. Et s’ils comptent remplir leurs missions avec beaucoup d’humilité, le ministre Barry conscient du contexte et de l’actualité nationale, met la question sécuritaire au centre des défis à relever. « La question sécuritaire est une priorité. Et pour faire face à ce problème mondial, il faudrait intensifier la coopération avec nos amis partenaires. Il faut une mutualisation des forces, des moyens de sécurité et de renseignements. Ce qui sous-entend qu’il faudrait entretenir d’excellentes relations avec les autres pays » a-t-il précisé.

Le ministère de l’Administration territoriale et de la sécurité intérieure : « faire en sorte que les terroristes qui veulent nous terroriser soient terrorisés » a dit Simon Compaoré
« Le destin a voulu que je passe déjà des nuits blanches et que je commence à travailler sous les chapeaux de roue avant d’être installé » a indiqué Simon Compaoré, après son installation officielle et celle de son ministre délégué, Alfred Gouba. D’où une détermination « à faire en sorte que les terroristes qui veulent nous terroriser soient terrorisés », a signifié Simon Compaoré.
En effet, le contexte national interpelle le nouveau ministre d’Etat sur l’immense tâche qui l’attend, lui et ses collaborateurs. « Le contexte nous invite illico presto à la tâche », a- t- il insisté. Si les défis à relever au sein de son nouveau département sont nombreux et multiformes, Simon Compaoré ne peut s’empêcher de rendre hommage aux deux ministres sortant Youssouf Ouattara et Alain Jean Claude Zagré. Par ailleurs, le ministre entrant a eu une pensée particulière pour le ministre Auguste Denise Barry qui de son avis, a été un homme courageux pour avoir affronté les difficultés.

En outre, persuadé d’une part, que le risque zéro en matière de sécurité n’existe pas et d’autre part, qu’il n’existe pas de domaine sans difficultés dans le domaine de l’administration territoriale et de la décentralisation, le nouveau ministre suggère une participation citoyenne mais surtout sécuritaire pour lutter contre le terrorisme. Cela passe nécessairement par la formation et la coordination des forces de sécurité.Et le ministre Jean Claude Zagré de conclure que, l’agenda du terrorisme n’attend pas et par conséquent, il faut toujours conjuguer au présent et au futur, les verbes « renforcer, investir, équiper, créer, former, entrainer, recruter, contrôler, surveiller, intervenir et échanger ».

Nicole Ouédraogo
Annick Kaboré
Lefaso .net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 20 janvier 2016 à 19:51, par Amadoum
    En réponse à : Gouvernement Paul Thiéba : L’installation des ministres s’est poursuivie ce mardi : UN JOUR NE SERAIT-IL PAS ASSEZ POUR LES INSTALLER TOUS ?

    En un seul jour, on aurait pu installer tous ces ministres et economiser en tout. Quelqu’un peut-il m’expliquer pourquoi on a besoin d’etaler ces installations sur des jours. Ce temps precieux permetrait aux nouveaux ministers de prendre leur poste et commencer le travail sans retard.

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier 2016 à 22:07, par PK
    En réponse à : Gouvernement Paul Thiéba : L’installation des ministres s’est poursuivie ce mardi

    Félicitations au Docteur François LOMPO pour son amour pour le travail bien fait, son esprit rassembleur et son leadership. Courage au Ministre Jacob OUEDRAOGO

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier 2016 à 06:27
    En réponse à : Gouvernement Paul Thiéba : L’installation des ministres s’est poursuivie ce mardi

    Il est impérieux que le Ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation s’intéresse à l’université de Koudougou qui est en pleine agonie.
    L’UK a bien mal à sa gouvernance. Le climat est très malsain et l’autorité du Président Georges Sawadogo est mise à rude épreuve. Trop de manquements dans la gouvernance. On prétend qu’il n’y a pas "d’école de bonne gouvernance" (déclaration du président de l’UK). Pourtant la bonne gouvernance s’enseigne dans des écoles et relève parfois du bon sens.
    L’avenir des étudiants et de l’UK dépasse les considérations partisanes, régionalistes et familiales. Monsieur le Ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation opérer le changement à la tête de l’UK. L’incapacité à gérer les hommes au sein de l’UK est une raison suffisante pour agir... Pour une normalisation des années académiques, opérez les changements nécessaires... Les enseignants et les étudiants ont pleine conscience des défis qui les attendent. Ils ne demandent que de bons dirigeants à la tête des universités publiques.

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier 2016 à 06:28
    En réponse à : Gouvernement Paul Thiéba : L’installation des ministres s’est poursuivie ce mardi

    Il est impérieux que le Ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation s’intéresse à l’université de Koudougou qui est en pleine agonie.
    L’UK a bien mal à sa gouvernance. Le climat est très malsain et l’autorité du Président Georges Sawadogo est mise à rude épreuve. Trop de manquements dans la gouvernance. On prétend qu’il n’y a pas "d’école de bonne gouvernance" (déclaration du président de l’UK). Pourtant la bonne gouvernance s’enseigne dans des écoles et relève parfois du bon sens.
    L’avenir des étudiants et de l’UK dépasse les considérations partisanes, régionalistes et familiales. Monsieur le Ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation opérer le changement à la tête de l’UK. L’incapacité à gérer les hommes au sein de l’UK est une raison suffisante pour agir... Pour une normalisation des années académiques, opérez les changements nécessaires... Les enseignants et les étudiants ont pleine conscience des défis qui les attendent. Ils ne demandent que de bons dirigeants à la tête des universités publiques.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés