Jugement des crimes économiques : Salifou Diallo propose la création de tribunaux spéciaux

vendredi 15 janvier 2016 à 19h00min

Le président de l’Assemblée nationale, Salifou Diallo, a reçu en audience le Contrôleur général d’Etat le 15 janvier 2016. Luc Marius Ibriga et ses collaborateurs sont allés remettre le rapport 2014 de l’Autorité supérieure d’Etat au patron du parlement burkinabè. Pour plus de célérité dans le traitement des dossiers de crimes économico-financiers, Salifou Diallo propose la création de tribunaux spéciaux, car pour lui, seule la sanction est dissuasive.

Jugement des crimes économiques : Salifou Diallo propose la création de tribunaux spéciaux

Le rapport 2014 de l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat (ASCE) est enfin disponible. Le document a été remis au Président du Faso le 14 janvier 2016. Le lendemain 15 janvier,le contrôleur général d’Etat, Luc Marius Ibriga et ses collaborateurs sont allés remettre ledit rapport à la 2e personnalité de l’Etat, à savoir le président de l’Assemblée nationale. « En retour, le président de l’Assemblée nationale nous a confortés dans l’idée que le contrôle doit être encore plus serré et qu’il doit être assorti de sanctions », s’est réjoui Luc Marius Ibriga.
Tout en appréciant le travail fait par cette institution, Salifou Diallo estime qu’elle peut encore mieux. Mais, à condition de lui accorder « une plus grande autonomie, une plus grande indépendance, pour qu’à partir de ce corps, il y ait des inspecteurs indépendants des ministères et des autres structures », lance le patron du parlement.

« Seules les sanctions sont dissuasives »

« Mais, le contrôle et les rapports ne suffisent pas. En matière de lutte contre la corruption, seules les sanctions sont dissuasives. Et, pour moi, les traitements des dossiers sont très lents à cause de plusieurs facteurs », ajoute-t-il. Au nombre de ces facteurs, il y a le fait que la justice, elle-même, soit limitée dans ses moyens.
Pour une plus grande célérité dans le traitement des dossiers de crimes économico-financiers, Salifou Diallo a proposé « au président de l’ASCE d’envisager la création de tribunaux spéciaux, rien que pour juger les crimes économiques dans les délais les plus brefs et donner l’exemple ». Car, rappelle-t-il, au-delà de la morale et de l’éthique, le contrôle et la lutte contre la corruption constituent une arme de développement. « Dans un pays où 46% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, il est indécent, inacceptable qu’une minorité, fut-elle aux affaires, puisse s’engraisser, s’enrichir au détriment de l’ensemble du peuple. Donc, il faudrait une éthique, mais aussi une volonté politique de rendre justice à notre peuple en faisant en sorte que les fruits de la croissance soient partagés de façon équitable », martèle le président de l’Assemblée nationale. Il ajoute, par ailleurs que la volonté « d’arrêter la gabegie, la corruption et toutes les contrevaleurs qui gangrenaient notre pays » était l’autre message fort des insurgés des 30 et 31 octobre 2014, au-delà de la lutte contre la modification de l’article 37.

Le parlement en phase avec les structures de contrôle

« Donc, c’est pourquoi, je me réjouis de rencontrer le président de l’ASCE. D’ailleurs, on s’est donné rendez-vous pour davantage renforcer les textes existants et voir les moyens d’application de ces textes. Et au niveau du parlement, tous les groupes parlementaires sont d’accord pour que nous renforcions la lutte contre la corruption par des lois idoines et ensuite par des interpellations de l’exécutif sur les procédures et les manquements de toutes ces lois. Donc, nous sommes en harmonie et en phase avec les structures de contrôle et nous avons promis de les soutenir en votant des lois qui renforcent vraiment leur action », a-t-il confié.
« Nous sortons de cette audience très confortés et nous pensons que dans les mois à venir, nous aurons une accélération du processus en ce qui concerne la sanction des crimes économico-financiers », s’est réjoui Luc Marius Ibriga qui semble ainsi trouver un partenaire de taille pour traquer les auteurs de corruption, de détournements de fonds, d’enrichissement illicite…

Moussa Diallo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 15 janvier 2016 à 23:54, par Dicko hama hamidou,djika,djibo En réponse à : Jugement des crimes économiques : Salifou Diallo propose la création de tribunaux spéciaux

    Je me dit que le tribunal sera créé rapidement par l assemblée nationale dont vous été le Président,vous n allé jamais protéger un de vos proches,du mpp,ou les ex. Cdp.car beaucoup de vos proches sont impliqué dans des détournements de deniers publics,et surtout les ex maires et comptables.

    Répondre à ce message

  • Le 16 janvier 2016 à 00:28, par Oz En réponse à : Jugement des crimes économiques : Salifou Diallo propose la création de tribunaux spéciaux

    « Dans un pays où 46% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, il est indécent, inacceptable qu’une minorité, fut-elle aux affaires, puisse s’engraisser, s’enrichir au détriment de l’ensemble du peuple."
    Il est tout autant indécent que de tels propos sortent de la bouche d’un homme qui a fait partie de cette minorité-là, et qui s’est enrichi de façon éhontée durant près d’un quart de siècle, quand il était "aux affaires". Difficile de "croire" qu’il va changer, à moins qu’il ne soit désormais suffisamment riche pour se permettre d’empêcher les autres de s’enrichir comme il l’a fait. L’histoire nous le dira...

    Répondre à ce message

  • Le 16 janvier 2016 à 06:10, par Francis En réponse à : Jugement des crimes économiques : Salifou Diallo propose la création de tribunaux spéciaux

    Que proposez-vous Oz ? Les critiques ne suffisent plus. Faisons des propositions comme Ibriga et Salif

    Répondre à ce message

  • Le 16 janvier 2016 à 09:47, par zemosse En réponse à : Jugement des crimes économiques : Salifou Diallo propose la création de tribunaux spéciaux

    ATTENDONS , CONSTATONS, PUIS JUGEONS DANS’UN AN.

    Répondre à ce message

  • Le 16 janvier 2016 à 10:28, par ELKABOR En réponse à : Jugement des crimes économiques : Salifou Diallo propose la création de tribunaux spéciaux

    J’espère bien que les actes seront joints à la parole. Il ne suffit pas de bien parler pour berner les gens et de ne rien faire de concret par la suite. Nous espérons qu’il est bien révolu le temps où les tenants du pouvoir dont ce même Salifou Diallo faisait partie, harcelaient les dirigeants des projets et autres institutions de développement de trouver les sous pour le parti au pouvoir, ce qui a engendré les situations de "Tuuk Djili" aux élections dont nous nous souvenons très bien comme hier. Pour le moment "On vous croit, on vous suit" comme dit le slogan d’une compagnie d’assurance de la place.

    Répondre à ce message

  • Le 16 janvier 2016 à 12:20 En réponse à : Jugement des crimes économiques : Salifou Diallo propose la création de tribunaux spéciaux

    Il faudra aussi que nos députés donnent l’exemple de la probité et d’un train de vie en adéquation avec le niveau de vie de la majorité des Burkinabè. C’est indécent de voir que le premier souci des députés est de rouler dans une 4x4 avec un mépris total des électeurs. Les élus MPP doivent être un exemple de ce point de vue pour que rien ne soit comme avant.

    Répondre à ce message

  • Le 16 janvier 2016 à 14:18, par SOME En réponse à : Jugement des crimes économiques : Salifou Diallo propose la création de tribunaux spéciaux

    Bravo N°1 OZ ! Rien a dire ! Salif est trop mal placé pour nous faire la lecon ! A tout point de vue !
    REMETTONS EN PLACE LES TPR : c’est la vraie justice ! Et la seule dans notre situation !
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 16 janvier 2016 à 14:54, par tororoso En réponse à : Jugement des crimes économiques : Salifou Diallo propose la création de tribunaux spéciaux

    Avec tout le Respect que je dois à Mr le Président de l’AN, il ne faut pas créer des tribunaux dont les travaux seront contestés dans 20 ans encore et permettre que les personnes réclamment des dédommagements alors qu’ils nous ont effectivement volé.
    C’est le système normal de la justice qu’il faut utiliser. Comme ça comme tout crime, ces crimes économiques seront jugés et si quelqu’un est coupable il est sanctionné, avec l’autorité de la chose jugé.
    NON A DES TRIBUNAUX SPECIAUX !!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 17 janvier 2016 à 03:49, par Sidpawalemdé Sebgo En réponse à : Jugement des crimes économiques : Salifou Diallo propose la création de tribunaux spéciaux

    Hum... Rappelons nous que pratiquement TOUS les jugements des TPR ont été attaqués et que les gens ont ramassé des millions de dommages et intérêts qui auraient du servir à construire des écoles et des hôpitaux.

    Si donc l’idée de tribunaux spéciaux pour aller vite est retenue, il faudra bien veiller à respecter toutes les normes et procédures pour éviter ce genre de choses dans l’avenir.

    Quand à ceux qui critiquent et accusent, vous proposez quoi ? Qu’on laisse tout le monde voler impunément parce que vous pensez que Salif n’est pas "clean" ? Ou qu’on attende des années les jugements de crimes pour que vous accusiez les mêmes de les couvrir en faisant trainer les choses ? Vous voulez quoi finalement ?

    Au contraire, en soutenant les RSS à faire voter des lois sévères et installer des tribunaux adéquats, vous pouvez espérer un jour y trainer ceux que vous accusez. N’oublions pas que :
    1°) C’est le régime de Blaise Compaoré qui a fait la loi obligeant à juger l’affaire Sankara devant le tribunal militaire, celui la même qui a émis le mandat d’arrêt international contre lui.
    2°) Et c’est le parlement à majorité CDP qui a ratifié la convention de l’Union Africaine qui a servi de base pour écarter certains barons du même CDP des élections.
    3°) La haute cour de justice crée par la constitution sur mesure de Blaise sera la même qui va le juger lui et ses ministres. Et si un ministre de la transition est accusé, c’est cette cour qu’ils ont mis en place qui va les juger !

    Répondre à ce message

  • Le 18 janvier 2016 à 12:52, par djassikini En réponse à : Jugement des crimes économiques : Salifou Diallo propose la création de tribunaux spéciaux

    Mais tout finira par se savoir ! De toute façon le peuple vous attend ! Vite vos tribunaux spéciaux pour nous sauver ! En tant que acteur du milieu rural j’attends les jugements des dossiers sur le foncier de l’empire Compaoré ! De même que les cas des lotissements de Bobo et Ouaga et autres.

    Répondre à ce message

  • Le 18 janvier 2016 à 16:02 En réponse à : Jugement des crimes économiques : Salifou Diallo propose la création de tribunaux spéciaux

    Salif DIALLO a fêté les milliards sous le régime BLAISE, de quels crimes économiques parle t-il ? Après pour lui ou quoi ? NE VOUS FOUTEZ PAS DU PEUPLE !!!

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier 2016 à 09:40, par Nak En réponse à : Jugement des crimes économiques : Salifou Diallo propose la création de tribunaux spéciaux

    Il y a des gens qui ne savent vraiment quoi dire ; ils veulent juste faire dégager l’haleine de leur bouche. Actuellement, on est à l’heure des vraies stratégies, des actions, et des propositions utiles au redressement général du pays. Nous sommes lassés des critiques interminables.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier 2016 à 09:51, par Nak En réponse à : Jugement des crimes économiques : Salifou Diallo propose la création de tribunaux spéciaux

    Il y a vraiment des gens qui n’ont rien à dire. Ils ne font que faire projeter l’haleine de leur bouche envers notre si propre et belle nature. A l’heure actuelle où nous en sommes, nous ne voulons que des solutions, des actions et des propositions évolutives. Nous sommes lassés de ces interminables critiques qui ne font que gangréner redressement du pays dans sa généralité.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier 2016 à 14:06, par yelmingan blan saa hien En réponse à : Jugement des crimes économiques : Salifou Diallo propose la création de tribunaux spéciaux

    demarche revoltante mais logique ;qui pouvez vous en effet juger dans ce domaine sans vous faire eclabousser si vous n avez pas une main mise vous serieuse sur le judicaire ?BONJOUR LA JUSTICE SELECTIVE ET LA PARODIE DE JUSTICE ET LA LIBERATION DES AMIS EMPRISONN2S PAR LA TRANSITIONS

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés