Députés nommés ministres : Qui sont-ils, qui sont leurs suppléants ?

vendredi 15 janvier 2016 à 06h19min

Sur les 125 députés dont les mandats ont été validés par le parlement de la 7e législature, sept intègrent le gouvernement Thiéba I. Ce qui permettra à leurs suppléants d’intégrer l’hémicycle. Qui sont ces députés appelés à l’exécutif et qui sont leurs probables suppléants ? Sur la base des listes des candidats aux élections législatives publiées sur le site web de la CENI, voici les suppléants qui pourraient siéger à l’hémicycle.

Députés nommés ministres : Qui sont-ils, qui sont leurs suppléants ?

Après avoir siégé à l’Assemblée nationale durant deux semaines, ils ont été appelés à d’autres hautes fonctions, notamment dans l’exécutif pour diriger des départements ministériels. Ils quittent l’Assemblée nationale où ils avaient commencé à se familiariser avec le vote. Ce sont cinq députés du parti au pouvoir, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) et deux de la mouvance présidentielle à savoir : l’Union pour la renaissance-parti sankariste (UNIR-PS), le Parti de la renaissance nationale (PAREN).

Il y a tout d’abord le secrétaire général du MPP, Clément P. Sawadogo, élu député sur la liste du Kadiogo. Il est appelé au gouvernement pour diriger le département de la Fonction publique, du travail et de la sécurité sociale. C’est donc sa suppléante Hélène Marie Laurence Ilboudo/Marchal qui devrait hériter du siège au parlement.

Nouvellement élu député de la province du Yatenga pour le compte du MPP, Smaïla Ouédarogo est promu ministre de la santé. C’est Fati Ouédraogo, sa suppléante, qui devrait siéger à l’Assemblée nationale.

Jusqu’alors député du Bazèga, Niouga Ambroise Ouédraogo, lui, est désormais Ministre de l’eau et de l’assainissement. Son siège devrait revenir à Gaoussou Compaoré. Le Ministre des infrastructures Eric W. Bougouma, élu du Ganzourgou, devrait, lui, céder son siège à Alexandre Siguian Ousman Tapsoba. Le 5e député MPP appelé au gouvernement est l’élue de la province du Poni, Laure Zongo née Hien qui devra s’occuper du portefeuille de la Femme, de la solidarité nationale et de la famille. Son suppléant est Bébé Justin SIB à qui l’Assemblée nationale ouvre ses portes.

Elu député dans la province du Houet sous la bannière de l’UNIR-PS, Batio Nestor Bassière, devra s’occuper du département de l’Environnement, de l’économie verte et du changement climatique dans le gouvernement Thiéba I. Ainsi, Michel Badiara pourrait faire valoir ses droits de suppléant au parlement.

Le Ministre de la culture et du tourisme n’est autre que le président du PAREN. Tahirou Barry a été élu sur la liste nationale. De ce fait, c’est la vice-présidente du parti, Honorine Ouédraogo, qui devra siéger au parlement puisqu’étant la 1ère suppléante du parti sur ladite liste. Elle retrouve son fauteuil, pourrait-on dire, puisqu’elle avait siégé au Conseil national de la transition au cours de la législature écoulée (celle de la transition).

D’autres suppléants pourraient aussi être appelés pour remplacer des élus sur la liste des titulaires car, deux députés n’ont toujours pas répondu à l’appel notamment l’unique député du MDA, Amadou Tall et Lamine Bayiré du MPP. Ces deux députés ont des démêlés judiciaires.Du coup, leurs mandats n’ont toujours pas été validés. Il n’est pas non plus exclu que d’autres députés veuillent bien céder, leurs sièges à des suppléants.

En tous les cas, le Président de l’Assemblée nationale a invité les présidents des différents groupes parlementaires à donner, le plus tôt possible, la liste des députés devant siéger en remplacement des nouveaux ministres.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Messages

  • - C’est ce que j’ai dit ! Après une battue, on s’assoit et on partage le gibier. D’autres gagnent les lièvres, certains les boas et quelques-uns se contentent des rats et de la petite faune.

    Par Kôrô Yamyélé

  • Vous avez parlé de trois (3) pour la mouvance présidentielle et vous nous présentez deux (2). Qui est le troisième de la mouvance présidentielle ?

  • Honorables députés, nous attendons de voir les émoluments et autres avantages que vous aller vous accorder.
    Je vous informe d’ores et déjà que les banques de la place font des crédits automobiles et pour les autres équipements.
    Si on vous attend au tournant, prenez le chemin le plus droit.

  • En lisant jai senti que vous avez oublie JOCOB OUEDRAOGO

  • Salut, vous avez apparemment oublié Mr Jacob Ouedraogo ; 1er sur la liste du MPP au Yatenga, Ministre de l’agriculture et l’aménagement hydraulique.

  • Comme j’ai dit que soulama souleymane n’est pas député et comme vous avez dit du faux alors vous n’avez pas publié ma réaction. Je reviens une fois de plus vous demander de publier ce message pour rétablir la vérité. Prochainement il faut bien se renseigner avant d’écrire.

  • Bonjour

    Ce n’est pas le même Jacob du YATENGA.

  • Bjr.
    il y’a deux JACOB Ouédraogo, et pas eu d’oubli car le député est administrateur civil et est élu président de commission à l’assemblée Nationale et l’autre JACOB Ouédraogo est un agronome et est nommé ministre.
    Deux homonymes parfaits

  • Nous attendons de voir ce dont vous êtes capables pour légiférer les lois. Les crédits automobiles et autres crédits de consommations sont interdits. Contactez svp votre banquier habituel pour contracter des prêts en vue de vous équiper. Merci. Plus rien ne sera comme avant.

  • Salut apparamment certain lecteur fond une confusion entre le Ministre Jacob ouedraogo et le député élu du MPP Jacob ouedraogo. mais je suis déja inquiet lorsqu’on donne le post de ministre des ressources animal à un ingénieur des postes comment allons nous comprendre au moins prendre des gens qui ont un profil type.... BON VENT AUX NOUVO GOUVERNEMENT !!!

  • Salut apparamment certain lecteur fond une confusion entre le Ministre Jacob ouedraogo et le député élu du MPP Jacob ouedraogo. mais je suis déja inquiet lorsqu’on donne le post de ministre des ressources animal à un ingénieur des postes comment allons nous comprendre au moins prendre des gens qui ont un profil type.... BON VENT AUX NOUVO GOUVERNEMENT !!!

  • Au temps pour nous si c’est bien le cas : un autre Jacob Ouedraogo que le député MPP du Yatenga ; et merci pour la précision.

  • tout compte fait le pouvoir appartient aux peuple.Nous les avons tous a l’œil car selon l’art de la guerre après la défaite survient la victoire.La bal est dans leurs camp c’est a eux de jouer mais s’ils jouent mal alors ils verront le peuple a leurs trousses.Comme le disait un grand : << VOUS POUVIEZ TROMPER UNE FOIS,DEUX FOIS LE PEUPLE MAIS PAS POUR TOUJOURS>>

  • Yamyélé va loin....tu as dis que Salif c’est ton mentor alors vas lui parler. Tu es devenu amerdant maintenant .

  • Il ne s’agit pas du même Jacob OUEDRAOGO.
    Celui qui a été nommé Ministre est un ingénieur agronome à la retraite.

  • Mr Koro Yemyélé, j’avais du plaisir à vous lire mais actuellement vous me décevez de plus en plus
    Des gens ont fait de la politique leur domaine, il y a donc avantages et inconvénients pour eux. L’essentiel, qu’ils n’outrepassent pas leurs droits et qu’ils gagnent conformement aux textes en vigueur. Merci !

  • merci LEDOUX, parce qu’il ne s’agit pas de l’administrateur civil, qui doit être président d’une commission à l’Assemblée ;il s’agit de l’ex coordonnateur du PICOFA qui lui, si je ne me trompe, n’était pas sur la liste des députables !

  • BAYIRE Lamine a été libéré et son mandat sera validé bientôt.

  • Koro Yamyélé qui a tant défendu la cause des RSS et de leur MPP est tout simplement frustré de n’avoir pas été associé au partage du gâteau. Ça se sent dans ses dernières réactions. Il faut savoir contenir tes émotions ; peut-être qu’au deuxième gouvernement THIEBA ton non y figurera en tant que ministre de l’Elevage ou de l’Agriculture.

  • bonjour bon vent à Bèbè justin SIB

  • Le koro Yamyélé dont j’apprécie la plupart du temps les commentaires, semble être un éternel insatisfait.
    Pourtant, tous les Burkinabè ne peuvent pas être ministre, même s’ils en avaient la capacité : il y aura toujours des élus et d’autres qui vont attendre.
    Je pense que le premiers pas du changement tant prôné est franchi à travers le choix des hommes qui sont pour la plupart "neufs". Attendons maintenant de les voir à l’œuvre.

  • Le plus important ce n’est pas qui remplace qui, mais plutot qui gagne quoi en etant a l’emicycle. Si les deputes actuels doivent avoir les meme avantages pecuniers ou plus que les deputes sous le regne Compaore, alors le slogan plus rien ne sera comme avant sera a revoir.

  • Non, non !! le Ministre de l’agriculture n’est ni ingénieur agronome ni à la retraite ; c’est un administrateur financier qui a dirigé certes des projets au ministère de l’agriculture, mais c’est un administrateur des services financiers De toutes façons nous espérons que les média vont nous publier de manière exacte les CV des uns et des autres.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés