Gouvernement Thiéba I : Des Bobolais apprécient

jeudi 14 janvier 2016 à 00h16min

Ce mercredi 13 janvier 2016, très tôt le matin, le gouvernement de Paul Kaba Thiéba a été dévoilé au peuple burkinabè. Un premier gouvernement du régime Kaboré composé de 23 portefeuilles ministériels, 2 ministères délégués et 4 secrétariats d’Etat. Des Bobolais n’ont pas manqué de donner leur appréciation. Lisez !

Gouvernement Thiéba I : Des Bobolais apprécient

Dominique Diapa, journaliste aux éditions Sidwaya Bobo

« Un journaliste du privé à la Communication !  »
Je pense que c’est un gouvernement objectif et je les en félicite. Cependant pour certains postes en ce qui concerne le ministère de la Communication, à mon avis, un homme de la presse privée ne saurait être à la hauteur quant à l’application de la convention collective. Pour le reste, je ne les connais pas tous. Le retour de Réné Bagoro et Filiga Michel Sawadogo peut être apprécié. Ils sont des transitaires, certes, mais je pense que leur retour n’a pas d’inconvénient. Alors, j’attends particulièrement de ce gouvernement, l’amélioration des conditions de vie et de travail des hommes et femmes des médias. Et surtout l’application de la convention collective car la presse privée joue un rôle très important dans l’équilibre de l’information au Burkina. Et Si les journalistes ne sont pas bien rémunérés, cela risque de créer un déséquilibre.

Midjour Sié Paulin, fonctionnaire à la retraite

« Qu’ils soient regardants sur le panier de la ménagère »
Il m’est pour l’heure difficile de donner une appréciation sur ce nouveau gouvernement. On attend de les voir à l’œuvre. Sans langue de bois cependant, je dirai que c’est un bon gouvernement en ce sens qu’il est réduit, donc moins budgétivore. J’apprécie surtout le nombre restreint. J’espère qu’ils vont particulièrement se pencher sur le social. Il faudra jeter un coup d’œil dans le panier de la ménagère, mais aussi sur les retraités en leur facilitant la paye de leur pension.

Joceline Sanon, préfet de Peni

« Ils ont été choisis en fonction de leur compétence, donc… »
C’est sans doute, en fonction des compétences que les uns et les autres ont été désignés et retenus pour diriger les destinés du Burkina dans les cinq années à venir. Je leur souhaite beaucoup de courage, de réussite.

Abdalah Paté Sangaré, secrétaire général de la province du Houet

« La composition a été bien réfléchie »
Je suis d’abord animé d’un sentiment de soulagement quand on sait le temps d’attente de ce gouvernement. Enfin il est là et nous ne pouvons que l’apprécier étant entendu qu’il est composé d’un ensemble d’hommes et de femmes capables de conduire la destinée du Burkina. J’estime que la composition a été bien réfléchie dans la mesure où l’on note la présence des communicateurs –deux journalistes-. A mon avis, la communication est très importante pour le maintien de la paix, au regard du contexte sociopolitique que le pays a traversé. J’espère alors qu’ils seront très utiles en termes de dialogue commun en apportant, bien sûr, leur touche particulière à l’édification de la Nation. Quant aux transitaires, à mon avis, c’est tout simplement leur mérite qui a été, une fois de plus, reconnu. Je profite donc de l’occasion pour féliciter et encourager le gouverneur de la région des Hauts-Bassins Alfred Gouba pour sa nomination dans ledit gouvernement.

Jérémie Kouka Ouédraogo, Haut-commissaire du Houet

Ils ont certainement été choisis en fonction de leur compétence et comme nous venons de traverser une crise, j’espère que ces compétences nous servirons à sortir de la situation difficile. On note des journalistes et des transitaires, autant donc de compétences. Ce qui est fort salutaire.

Eloi Sawadogo, président de la ligue des jeunes du Burkina :

« On les attend sur le terrain »
Maintenant que le gouvernement est mis en place, on attend de voir les résultats sur le terrain avant tout jugement. Je disais que c’est un gouvernement politique. Maintenant, c’est au parti politique qui choisit les personnes qui sont habilitées à faire exécuter le programme de société de son candidat. De ce point de vue, je pense que ces personnes sont qualifiées car le premier ministre et le président ont eu tout le temps pour vérifier afin de confier des responsabilités à ces ministres. Il n’y a donc pas de raison qu’on doute de leurs capacités. Ce sont aussi des personnes sensées bien connaitre les problèmes des Burkinabé. De toutes les façons, on les attend sur le terrain.

Propos recueillis par Bassératou KINDO
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés