Situation nationale : L’UPC Allemagne réaffirme son rôle de sentinelle de la démocratie

mardi 12 janvier 2016 à 23h56min

Le 29 novembre dernier, les Burkinabè sont allés aux urnes pour choisir un Président et des représentants à l’Assemblée Nationale. Ce moment décisif dans l’histoire du Burkina a été suivi très attentivement de partout dans le monde. Après s’être illustré dans la défense de la démocratie à travers l’insurrection populaire qui a mis fin au rêve de pouvoir à vie de Blaise COMPAORE, le peuple burkinabè a, une fois de plus, montré sa grandeur en passant avec brio une étape déterminante de son processus démocratique.

Situation nationale : L’UPC Allemagne réaffirme son rôle de sentinelle de la démocratie

Depuis l’Allemagne et comme d’autres Burkinabè de la diaspora, nous avons suivi avec grand intérêt le processus électoral qui a abouti à l’élection de Monsieur Roch Marc Christian KABORE au premier tour du scrutin. Il n’est pas trop de rappeler que ces élections couplées présidentielle et législatives, les premières de l’après Blaise COMPAORE, représentaient un enjeu de taille.
Là où, ailleurs, les processus se grippent, les transitions tanguent, les Burkinabè ont fait honneur à l’Afrique avec un processus électoral transparent qui met fin à une période de Transition qui aura duré un peu plus d’un an. Nous en sommes fiers et tenons à adresser nos félicitations à tout le peuple burkinabè pour le chemin parcouru et pour le modèle qu’il a su être pour beaucoup.

Comme un grand nombre de Burkinabè assoiffés de changement, nous avons fait confiance au président DIABRE et nous sommes mobilisés à ses côtés pour défendre une vision : celle du vrai changement. A l’UPC Allemagne, nous croyons que notre engagement n’a pas été vain. A tous les militants de l’UPC qui ont travaillé pour faire partager cette vision d’un vrai changement, nous disons un grand merci.
Passées les élections, place à la veille ! Le peuple a fait son choix. La démocratie pour laquelle nous nous battons commande à chacun de se soumettre. En cela, il faut saluer l’attitude très républicaine de Monsieur Zéphirin DIABRE qui a montré que l’intérêt du Burkina passe avant toute autre chose, en acceptant très tôt le verdict des urnes et en allant féliciter Monsieur KABORE.

A la suite du président DIABRE, nous adressons nos vives félicitations au président élu, Roch Marc Christian KABORE. Comme dans toute bonne démocratie et dans une République, il est désormais le Président de tous les Burkinabè. Et à ce titre, nous l’encourageons à œuvrer pour un Burkina meilleur, loin du clanisme et de la division. Le peuple a combattu avec succès et dans le sang un régime qu’il ne voulait plus. De nombreux Burkinabè attendent des gagnants de l’élection du 29 novembre 2015, la preuve qu’ils sont différents du précédent et qu’ils méritent la confiance qu’une majorité de Burkinabè ont placée en eux.

Du reste, il est important pour nous de rappeler que l’aboutissement du processus électoral n’est que le début de notre combat pour le changement que nous voulons pour le Burkina Faso. C’est pourquoi nous renouvelons notre confiance au Président Zéphirin DIABRE et nous engageons à rester des sentinelles afin de préserver les acquis et de faire avancer la démocratie. Qui plus est, nous ne doutons pas de son sens de leadership démontré lors de ces moments de luttes, de marches contre le régime de Blaise COMPAORE.

C’est pourquoi nous invitons nos camarades militants de l’UPC, et tous les Burkinabè qui veulent contribuer à faire avancer la démocratie, à ne point baisser les bras.

Dans une démocratie en construction comme la nôtre, la place de l’opposition, et d’une opposition forte, est primordiale pour une consolidation des acquis démocratiques. C’est dans ce sens que nous soutenons la position de l’UPC qui consiste à refuser le suivisme. En tant qu’opposition, notre rôle pour les 5 années à venir consistera à apporter notre critique constructive à l’action du gouvernement, à interpeller et à proposer des solutions meilleures. C’est ainsi que nous construirons ensemble un Burkina meilleur. C’est ainsi que nous rendrons continuellement hommage à nos braves concitoyens tombés sur le champ de l’honneur, pour que vienne enfin une véritable démocratie au Burkina.

Vive le Burkina Faso !
Vive l’UPC !

Vos commentaires

  • Le 12 janvier 2016 à 15:45, par Achille De TAPSOBA En réponse à : Situation nationale : L’UPC Allemagne réaffirme son rôle de sentinelle de la démocratie

    HOMMAGE A NOS MARTYRS du 30, 31 Octobre 2014 et 16,17 Septembre 2015

    En tant que militant de l’UPC, je remercie les militants de l’UPC d’Allemagne et soyez bénis. Nous allons veiller à ce que la démocratie s’enracine davantage dans notre Cher Faso. En mémoire de nos Chers Martyrs tombés à cause de la méchanceté et de la boulimie du pouvoir des mortels se croyant indispensables, le flambeau de la victoire pour la démocratie reste et restera allumé au grand bonheur du BRAVE PEUPLE BURKINABÉ.

    Plein succès au président Roch KABORÉ et à son équipe.

    DIEU AIME LE BURKINA

    A NOS MARTYRS QU’ILS SE REPOSENT EN PAIX. QUE JUSTICE LEUR SOIT RENDUE RAPIDEMENT.

    Merci SEIGNEUR pour tout (BURKINA)
    Merci SEIGNEUR pour tout (BURKINA)
    Merci SEIGNEUR pour tout (BURKINA)

    JUSTICE POUR NORBERT ZONGO
    JUSTICE POUR THOMAS SANKARA
    JUSTICE POUR SALIFOU NEBIE
    JUSTICE POUR DAVID OUEDRAOGO

    VICTOIRE TOUJOURS AU BRAVE PEUPLE
    VIVE LA DÉMOCRATIE AU FASO
    VIVE LE BRAVE PEUPLE BURKINABÉ

    QUE LE SEIGNEUR BÉNISSE LE BURKINA QUE NOUS AIMONS TOUS.AMEN
    PAIX ET SUCCÈS A TOUS LES BURKINABÉS en 2016. AMEN

    ACHILLE TAPSOBA
    Partisan inconditionnel de l’Alternance

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 16:25, par Napoléon En réponse à : Situation nationale : L’UPC Allemagne réaffirme son rôle de sentinelle de la démocratie

    Je respecte le choix de l’UPC de ne pas prendre part au gouvernement. S’engager dans le gouvernement n’est nullement un acte de suivisme comme vous tentez de le faire croire. L’UPC est un grand parti, qui a des intellectuels rompus à la gestion de la chose publique. Ces hommes ne sauraient être des suivistes même s’ils prenaient part au gouvernement. Au contraire cela montre la politique du tout ou rien de l’UPC. Je souhaite que cela ne leur cause pas de tort ; en tout cas la construction nationale a besoin de tous les architectes ; l’urgence de la situation actuelle commande la mise en commun des énergies. Et ils ne pourront pas se targuer d’avoir participé directement au redressement économique du Burkina post transition.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 18:08, par LE GRAND En réponse à : Situation nationale : L’UPC Allemagne réaffirme son rôle de sentinelle de la démocratie

    mes frères, au lieu de "rester des sentinelles ", vous avez intérêts à vous battre pour mieux implanter votre parti, et à prouvez que Zeph peut diriger le Burkina.

    je respecte votre choix, mais soutenir celui que le peuple a choisi, ce n’est pas du suivisme.
    à ce stade de notre développement, nous ne voulons pas de néolibéralisme.
    oppossition pour opposition, on s’en moque !

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 18:57, par Kèlèmassa TRAORE En réponse à : Situation nationale : L’UPC Allemagne réaffirme son rôle de sentinelle de la démocratie

    Je salue la grandeur d’esprit dont témoignent les militants UPC en Allemagne....
    Jouer le rôle de sentinelle doit aller largement au delà des seuls partis politiques.
    Je dirai même qu’à ce stade de la consolidation de notre jeune démocratie, tous les partis politiques et les acteurs de la société civile qui partagent l’idée de défendre et conforter les acquis de notre insurrection doivent de se retrouver pour mener certaines actions communes.
    Au niveau de notre Diaspora, cette unité d’action sera d’un grand apport pour accompagner nos nouvelles autorités (par des propositions et des critiques, s’il le faut).
    Il serait bien qu’à l’image (très positive) de ce qui se passe en France, l’UPC d’Allemagne se rapproche d’autres forces militantes burkinabé (voire panafricaines et européennes) pour constituer un réseau dense qui jouera à fond ce rôle de sentinelle de la démocratie.
    En attendant , bon courage à vous dans votre rôle d’opposants.
    Kèlèmassa Traoré

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 20:29, par Cheick Tidiane Guene En réponse à : Situation nationale : L’UPC Allemagne réaffirme son rôle de sentinelle de la démocratie

    Bien propre, le travail ne fait que commencer. Vivement que la diaspora soit prise en compte dans les échéances de 2020. On reste ensemble jusqu’à au vrai changement .

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 21:44 En réponse à : Situation nationale : L’UPC Allemagne réaffirme son rôle de sentinelle de la démocratie

    Du Bla Bla inutile ...
    Descendez sur le terrain plutôt que de rester en Allemagne pour donner des faux conseils !

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2016 à 07:30, par lionceau En réponse à : Situation nationale : L’UPC Allemagne réaffirme son rôle de sentinelle de la démocratie

    Monsieur le Grand, je tinforme que ton mpp est forcément néo libéral dans les actes. C’est être ignorant que de ne pas l’accepter.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2016 à 16:05, par YANKINI En réponse à : Situation nationale : L’UPC Allemagne réaffirme son rôle de sentinelle de la démocratie

    Merci l’UPC Allemagne car ce n’est ni un gouvernement de transition ni un gouvernement de cohabitation mais un gouvernement du vainqueur de l’élection du 29/11/2015 donc bon vent aux nouveaux dirigeants et paix au BURKINA.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2016 à 19:58 En réponse à : Situation nationale : L’UPC Allemagne réaffirme son rôle de sentinelle de la démocratie

    eh, les gars ce ensemble que nous pourrons construire notre cher pays le "Burkina Faso" vous
    comprenez ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés