Agissements de « Kogleweogo » : Le MBDHP Kourittenga dénonce et condamne

mardi 12 janvier 2016 à 10h35min

Depuis un certain temps, on entend parler d’association de lutte contre l’insécurité avec des ramifications dans certaines localités et dénommée ``KOGLEWEOGO ‘’. Ladite association comporterait des membres appelés ``juge’’. Elle aurait un pouvoir d’interpellation (arrestation), de détention, de verbalisation (amende) et de correction (sévices corporels, privation alimentaire).

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Agissements de « Kogleweogo » : Le MBDHP Kourittenga dénonce et condamne

A Koupéla, chef-lieu de la province du Kourittenga nous avons été mis devant un cas assez édifiant.
En effet, un habitant du village de Yinga du nom de ZOUNGRANA Paul a été accusé de vol de 02 bœufs par un nommé DAMIBA Mathieu demeurant à Nakalbo (village voisin de Yinga) propriétaire des bœufs. Suite à sa plainte auprès de structure compétente, ZOUNGRANA Paul va être détenu dans les locaux de la brigade territoriale de gendarmerie de Koupéla pendant 06 jours avant d’être libéré.
Mécontent de cette mise en liberté, DAMIBA Mathieu va s’attacher les services d’une association ``Kogleweogo’’ sise dans une localité de la province du Ganzourgou ; province voisine du Kourittenga. Une expédition de cette association forte de 06 membres armés a procédé à l’enlèvement de ZOUNGRANA Paul à son domicile à Yinga le samedi 05 décembre 2015.
Selon l’intéressé que nous avons rencontré le 30 décembre 2015, il a été ligoté et suspendu à un arbre dans la brousse. Il a ensuite été déplacé sur un second site. Il a séjourné 03 jours sur le premier site et 04 jours sur le second. Sur le deuxième site il a été ligoté contre un arbre et fouetté avec des fouets flambés dans un feu allumé à côté de lui. Il a ensuite été détaché et jeté sur le feu. En témoignent les images du dos. Il a eu la vie sauve, dit- il, grâce à la clémence du chef d’équipe qui aurait demandé à ses éléments de le libérer car il n’est pas coupable. C’est ainsi qu’il a été déposé par celui –ci le samedi 12 décembre 2015 chez le chef de Yinga à qui il aurait signifié l’innocence de ZOUNGRANA Paul maltraité par ses éléments. Vu son état, il s’est rendu au CMA de Koupéla le dimanche 13 décembre 2015 pour ses soins et a aussi posé plainte à la brigade territoriale de gendarmerie de Koupéla. DAMIBA Mathieu a donc été arrêté et déféré à Tenkodogo. (Nous n’avons pas pu le rencontrer).
Convoqués par la brigade territoriale de gendarmerie de Koupéla, les membres de `` kogleweogo’’ n’ont pas daigné répondre.
Mais de source sécuritaire, les membres de `` Kogleweogo’’ s’organiseraient pour venir en nombre impressionnant voire 200 environ et armés pour exiger la libération du nommé DAMIBA Mathieu.
Il convient de signaler que sur le deuxième site de détention, 03 tombes auraient été montrées à ZOUNGRANA Paul et que s’il n’avoue pas, il va finir comme ces derniers.
Ces différents éléments révèlent l’existence dans notre pays d’une organisation armée non républicaine, sans limite territoriale avec un pouvoir d’arrestation, de verbalisation, et de torture voire d’exécution sommaire.
Le dos de ZOUNGRANA Paul nous rappelle avec frayeur le dos du cuisinier de François COMPAORE dans l’affaire David OUEDRAOGO qui a conduit à l’assassinat du journaliste Norbert ZONGO. Nous avons également toujours en mémoire les attaques non encore élucidées des brigades de gendarmerie de Oursi et de Samorogan avec des pertes en vie humaine de nos gendarmes.
Le Haut-commissaire de la province du Kourittenga a déjà entrepris des actions de sensibilisation et il convient de le saluer à sa juste valeur et l’encourager dans ces actions.
En tout état de cause, la section MBDHP du Kourittenga conformément à sa mission de veille et de défense des droits humains :
-  Dénonce et condamne fermement ces actes de barbaries sous le prétexte de lutte contre l’insécurité ;
-  Interpelle les autorités au plus haut niveau sur leur obligation de garantir la sécurité à tous les habitants du Burkina Faso ;
-  Exige d’elles que toute la lumière soit faite sur ces tombes anonymes ;
Les différents maillons de l’Etat sur le plan volonté politique, judiciaire et sécuritaire ont le devoir de s’assumer pleinement et de faire la lumière sur ces groupes armés : leur organisation, leur parrain, leur dotation en moyens d’intervention et leurs agissements sur le terrain car se joue là toutes leurs crédibilités.
Le MBDHP section du Kourittenga appelle enfin les populations à se démarquer de telles organisations dont on ne connait pas véritablement les tenants et les aboutissants.

Pour la section MBDHP du Kourittenga

Le président
Saïdou KABORE

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 12 janvier 2016 à 10:52
    En réponse à : Déclaration du Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP)

    C’est bien. Continuez de faire votre travail, mais en attendant le Koglewego a contribué très très fortement à sécuriser les paisibles populations. On ne peut pas contrer le phénomène de l’insécurité par les voies ’conventionnelles’ car les bandits ont quitté dans ca depuis longtemps. D’ailleurs lorsque ces bandits font des victimes on ne vous entend pas.
    Trouvons comment ’conventionnaliser ’ cette excellente et performante idée ’par les masses et pour les masses’.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 10:59, par GUESS RIIMA SAWADOGO
    En réponse à : Déclaration du Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP)

    Le comble est que si vous avez à faire avec ce groupe d’auto défense et de justice ,ses membres vous diront que la gendarmerie même est au courant d’eux ,qu’ils travaillent ensemble ,qu’elle a même leurs coordonnées et patati patata !

    Il y a lieu maintenant que cela soit clarifié sinon il y a un grand risque que par fait de jalousie on en veuille à s’en prendre aux honnêtes gens.
    Que ce groupuscule soit dissuasif oui ! mais à vouloir sévir violemment sur l’intégrité physique des personnes présentées à eux comme délinquants c’est franchir un pas qui ne leur est pas reconnu.
    Merci au MBDHP de tirer sur la sonnette d’alarme.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 11:01, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Déclaration du Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP)

    ’’Le Haut-commissaire de la province du Kourittenga a déjà entrepris des actions de sensibilisation...’’.

    - Mr le Haut-commissaire, sauf respect à votre égard, je pense qu’il s’agit là d’une gargantuesque hypocrisie de votre part ! Dans votre zone, il y a combien de conflits entre agriculteurs et éleveurs jusqu’à tuer des éleveurs ? Avez-vous mené une campagne de sensibilisation pour ramener la quiétude ? Peut-être que votre calendrier est très peu chargé et que vous n’avez rien à faire sinon cette affaire regarde la justice. On devrait déployer les forces de l’ordre pour les mettre aux arrêts plutôt que de les sensibiliser, ce qui dénote la faiblesse de l’autorité de l’Etat. Et je le dis, les dites ’’autorités’’ elles-mêmes contribuent à fragiliser l’autorité de l’Etat par leurs actions populistes ! Est-ce qu’on a sensibilisé les éléments du RSP ici ? Non ! On a d’abord négocié avec eux et comme ils ont refusé, il leur a été appliqué la force !

    Pour moi ces gens ont commit une grave faute et ce n’est pas en les sensibilisant qu’on va ramener la quiétude. Il faut plutôt les mettre aux arrêts, les traduire en justice et les jetter en prison s’ils le méritent. Dans le cas contraire, que l’Assemblée nationale autorise l’adoption de la Loi du Talyon au Burkina Faso.

    - Savez-vous ce qui est derrière ce type d’organisation à la Kiu-Klux-Klan ?
    - Qui en est l’initiateur et quelles sont ses perspectives ?
    - N’est-ce pas une milice en naissance ?
    - Et pour servir à quoi éventuellement ?

    - Sensibiliser, sensibiliser ! Mr. le Haut-Com, voici des questions qui devraient vous intéresser plutôt que courrir la campagne pour sensibiliser tout en n’oubliant pas de se sevir des perdiems. Et puis si cette affaire continue, ils en seront capable de venir à Koupélà vous mettre aux arrêts et vous demander des comptes s’ils ne sont pas contents de vos actes !

    - Et puis ce qui m’irrite, c’est que ces bandits de grands chemin envisagent même de s’organiser pour venir en nombre impressionnant voire 200 environ et armés pour exiger la libération du nommé DAMIBA Mathieu ! On est dans quel pays même ? Il y a certainement parmi eux des voleurs, des braqueurs et des coupeurs de routes !

    FORCE DOIT RESTER À LA LOI  : S’ils viennent pour le libérer, il faut les accueillir avec des salves nourries de Kalachnikovs ! Au besoin, il faut envoyer ad patres les plus excités pour servir d’enseignement ! On est où-là ?

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 11:05, par philo
    En réponse à : Déclaration du Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP)

    Il n y a plus d’autorité dans mon pays. C’est vraiment dommage. Que le nouveau pouvoir fasse appliquer l’autorité de l’Etat dans tout le territoire pour discipliner la population. Cela est valable dans la circulation. Même si le koglewéogo fait souvent du bon travail, il doit être encadré par les services compétents.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 11:07
    En réponse à : Déclaration du Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP)

    du nimporte quoi

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 11:15, par SANOU Siné Honoré Juste
    En réponse à : Déclaration du Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP)

    merci au MBDHP pour cette déclaration
    une chose est de denoncer de telles pratiques,une autre est de prendre toutes les mesures pour que les citoyens soient en sécurité.
    l’action de ce groupe (kogleweogo) pourrait résulter d’une somme d’insatisfaction vis à vis des autorités face l’insécurité grandissante et à la justice rendu.
    qu’à cela ne tienne,ce groupe pourrait être très efficace en jouant le rôle de police de proximité en collaborant tout simplement avec la gendarmerie et la police.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 11:21, par koh
    En réponse à : Déclaration du Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP)

    ok
    les koglweaogo ne sont pas des terroristes donc faut pas les comparer. S’il y avait des koglweogo à Oursi ou à Samargouan ces bandits n’allaient pas pouvoir attaquer facilement.
    on a suivi avec intérêt la réaction du Haut commissaire. Ce qu’il demande c’est un encadrement des Koglweogo pour plus d’efficacité.
    Mr du MBDHP ceux que les bandits ont attaqués n’ont pas de droit ?
    ou c’est par ce que ces bandits ne vous ont pas attaqué ou attaquer vos proches ?
    il faut que les Ouagalais trouvent aussi le moyens pour se protéger en ville car on n’est pas sécurité.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 11:22, par Paligba
    En réponse à : Déclaration du Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP)

    Il s’agit d’un problème bien connu au plus haut niveau des autorités chargées de la sécurité au Burkina Faso. L’association s’est installée progressivement de la zone de Pouytenga jusqu’à la frontière du Ghana dans les provinces du Zoundwéogo, du Nahouri, de la Sissili, du Ziro, etc. L’association agit même jusqu’à Saaba à Ouaga et tente de faire croire qu’elle agit avec la bénédiction du Moogo Naaba.
    Je suis arrivé à Manga le lendemain de l’installation de la structure dans cette localité. J’ai suivi les commentaires de la population qui étaient très enthousiaste. Les femmes du marché de Manga ont à l’occasion organisé une cotisation pour soutenir l’association.
    J’ai expliqué à certains proches de la ville (mais aussi à des membres des forces de défense et de sécurité à Ouaga : Commissaires de police, éléments de l’ex RSP) le danger que nous courrions en laissant s’installer une telle association :
    1- Pour l’installation officielle de l’association dans une ville ou un village, un mouton est immolé, des versets du coran sont lus, des engagements sont pris en jurant sur le coran.
    2- Les membres sont armés de fusils et il est interdit aux forces de l’ordre d’opérer toute forme de vérification par rapport au port de ses armes.
    3- Les sanctions affligées ont un lien avec la charia

    Le problème est que cette association apporte une réponse à une préoccupation majeur de la population qui ne trouve pas de solution avec les forces républicaines : le problème d’insécurité et surtout le vol du bétail dans cette zone précisément.
    Aujourd’hui, les éleveurs de la zone dorment tranquillement car le risque de vol est réduit à sa simple expression.
    La viande est si rare au marché de Manga maintenant que l’on peut conclure que la viande autre fois commercialisée était en réalité les fruits de vols.

    Cette association est tellement bien structurée aujourd’hui avec un réseau de renseignement bien huilé que son démantèlement par la force peut conduire à la radicalisation.

    Mais dans tous les cas, force doit rester à la loi et les autorités doivent prendre le taureau par les cornes.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 11:24, par SING
    En réponse à : Déclaration du Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP)

    Quand on libère des braqueurs qui tuent et dépouillent nos vaillants peuple au nom de je ne sais quel arrangement alors il revient à ce vaillant peuple de prendre ses responsabilités. Les gendarmes il y a quelques mois ont exprimé leur indignation de voir des délinquants libérés lors de leur conférence de presse il y a quelques mois depuis ce jour j’ai compris qui est le juge burkinabè. Interrogez-vous d’abord mes chers avocats pourquoi nous en somme arrivé là ? Voici des gens( nos juges) qu’on paie pour rien. Tu vole une poule rassure toi tu risque de passer 3 ans sans jugement à la MACO(ils ont une phobie des gens qui commettent des larcins) pendant ce temps celui qui tue ou qui braque et emporte de par devers lui des millions si par miracle les FDS parviennent à l’appréhender, un mois après il revient dire bonjour(narguer) aux gendarmes qui l’avaient arrêté c’est ainsi au Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 11:32, par gohoga
    En réponse à : Déclaration du Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP)

    Il était temps que quelqu’un réagisse suite aux agissement des miliciens sans foi ni loi. Les autorités doivent prendre toutes les dispositions pour mettre fin à cette rébellion pour nous éviter des situations ingérables. Urgent urgent urgent

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 11:33, par KRIMO
    En réponse à : Déclaration du Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP)

    C’est la deuxième fois que je lit des choses déplorable de ces koglewéogo sur lefaso.net. ce n’est pas normale que des milices sèment la merde dans un état de droit.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 11:37
    En réponse à : Déclaration du Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP)

    C’est à peine croyable ! Ces milices doivent être immédiatement être mises hors d’état de nuire, par tous les moyens ! Je répète, par tous les moyens. Si ça perdure, c’est très très grave !!! Cela devrait être le tout- premier DOSSIER du prochain ministre de la sécurité. Il est hors de question que des bandes armées arrêtent et tortures des gens, comme ça, en toute impunité. Dans quel pays sommes-nous !!?? Merci au MDBHP pour cette interpellation !

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 11:41
    En réponse à : Déclaration du Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP)

    Voila un chantier pour le futur ministre de la sécurité !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 11:47, par L’Oeil du peuple
    En réponse à : Déclaration du Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP)

    Faisons très attention pour ne pas aller à la dérive. C’est ainsi que naissent des organisations informelles de délinquance comme les microbes, les virus, les verres de terre, les ninjas, Ebola et j’en passent qui sèment la terreur et le traumatisme dans les cités et les villages. L’État doit prendre urgemment des mesures drastiques pour arrêter cette dérive avant qu’elle ne s’empire. Personne ne peut remplacer les structures étatiques en matière de défense et de sécurité des personnes et des biens. Toute organisation informelle qui sera dans ce cas sera considérée comme une organisation terroriste et sera combattue avec énergie par les forces de défense et de sécurité.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 11:54, par Ali
    En réponse à : Déclaration du Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP)

    En dehors des abus que je condamne, l’association est une bonne chose. C’est le fait que les délinquants qui sont arrêtés et remis aux forces de l’ordre sont remis en liberté presque immédiatement qui a conduit les paysans à s’organiser de la sorte.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 11:56, par Hamidou ouedraogo
    En réponse à : Déclaration du Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP)

    C’est très simple. les 06 personnes qui ont brûlé le suspect avec les méthodes de François Compaoré doivent être exécutés publiquement. comme ça plus personne ne songera à brûler son congénère dans notre pays .

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 11:57
    En réponse à : Déclaration du Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP)

    droit de l’hoe,droit de l’hoe,allez y vs faire foutre.ls causes de la vindict et l1civisme ces l’injustice,pour intaurer lautorite de letat il fo combatre linjustice dabord.felicitation !!!! a kogologweogo.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 12:03, par L’Oeil du peuple
    En réponse à : Déclaration du Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP)

    L’Etat doit restaurer toute son autorité sur toute l’étendue du territoire national et être ferme partout et à tous les niveaux à l’égard de tous ceux qui défient l’autorité de l’Etat..

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 12:18, par foufoufou
    En réponse à : Déclaration du Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP)

    Il ne saurait exister autre légale que celle reconnue par la loi. Une répression sans commune mesure doit être appliquer à leur encontre pour restaurer l état de droit. Que force reste à la loi au FASO

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 12:21, par gerdium
    En réponse à : Déclaration du Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP)

    Il n’y a pas deux autorités dans un Etat.Avec le MBDHP je demande à l’Etat de prendre des décisions fermes.L’autorité de l’Etat doit être restaurée. Prenons garde !

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 12:26, par rectification
    En réponse à : Déclaration du Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP)

    ce sont des bavures qu’il faudrait que Koglweogo évite à l’avenir de même que les sévices corporelles

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 12:29, par Ladji
    En réponse à : Déclaration du Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP)

    Il était temps ; voilà plus d’une année que ces groupes hors la loi existent au vu et au su des autorités ; ces groupes arrêtent, maltraitent et traumatisent les populations souvent innocentes au nom de leur sécurité. Les voleurs et autres bandits doivent être arrêtés, sans état d’âme, mais attention, car ces gens ne sauraient se substituer aux forces de l’ordre, à la justice.......
    Tabital Pulaaku a déja dénoncé ces actes, mais les autorités sont restées muettes. Il faut restaurer l’autorité de l’Etat, sinon c’est très grave.
    Vivement que les autorités réagissent, sinon c’est le lit de tous les maux.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 12:36, par Tanga
    En réponse à : Déclaration du Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP)

    Voilà où l’inciviste peut nous amener. De quell droit un groupe d’individus peut s’arroger le droit de se faire justice soi-meme ? Que font alors les structures habilitées de l’Etat ou bien l’Etat n’existe plus. On ne saurait laisser de tells individus prospérés au risqué qu’ils ne constituent de milisses à la solde du térrorisme tout de suite.
    Vite, au frais et qu’ils sachent que force rest à la loi.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 12:50, par vrai verité
    En réponse à : Déclaration du Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP)

    J’adhère à vos propositions mais il faut d’abord une vrai justice au Burkina équitable et accessible à tous. Sans cette justice, ce type de phénomène ne pourrait- être éradiquée.

    Il y a un aspect que je n’arrive pas cerne au niveau du MBDHP vous aimez toujours ressortir des choses sensationnelles alors que chaque jours des faits graves se passent au niveau de la justice notamment des innocents condamnés à tors parce qu’ils sont pauvres, de vrais coupables qui sont toujours dehors parce qu’ils sont riches et ce, même lorsqu’ils sont condamnés.
    De nombreuses décisions de justice qui ne sont jamais exécutées parce que les fautifs sont riches. aba l’impunité. Dieu bénisse le BURKINA FASO.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 12:51, par le nordiste
    En réponse à : Déclaration du Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP)

    En réalité, c’est parce que les forces de l’ordre sont démunies et souvent complices de grands bandits que la population se voit obligée de créer ses propres groupes d’autodéfense qui travaillent à empêcher et décourager les pratiques du banditisme contre lequel la démission l’État et ses auxiliaires est bien visible.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 12:58
    En réponse à : Déclaration du Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP)

    Bjr M. le président du MBDHP. tous mes encouragements pour votre engagement, engagement du MBDHP, dans la défense des droits de tout un chacun. S’il vous plaît, allez jusqu’au bout. Je ne vous demande pas si le problème d’insécurité est réel ou pas, si les populations en souffrent ou pas. Vous défendez les libertés pour les gens, défendez les pour tous !

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 12:58, par Nabiga-01
    En réponse à : Déclaration du Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP)

    Merci à Faso.net pour la publication de cette information. Cela nous montre que les burkinabe doivent doubler d´efforts pour que le pays puisse entrer en possession de sa destinée qui est celle de vivre dans la paix et la sécurité. Nous avons un Etat et des forces de l´ordre chargés de protéger tous les citoyens, même ceux-là qui ont causé un tort aux autres.
    N´acceptons pas la forme de justice oeil pour oeil, dent pour dent ! Avec cette manière de se rendre justice, nous quittons la voie du pays de droit. Repentez-vous et recevez la grâce. Comme cela, il n´y aura plus de vol au Burkina ni la peur de perdre ces biens par le vol. Que Dieu bénisse tous les burkinabe !

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 13:06, par Quittez dans ça
    En réponse à : Déclaration du Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP)

    Vous les mouvements des droits de l’Homme, vous nous tapez sur le système maintenant. Quand les bandits, les coupeurs de routes tuent les honnêtes citoyens pour s’emparer de leurs biens, qu’est ce que vous faites. Quittez dans ça, sinon c’est vous-mêmes qu’on va fouetter. Je suis entièrement et totalement d’accord avec ces associations de lutte contre l’insécurité. Il faut fouetter les voleurs, les bandits, les coupeurs de route. Il faut les amender à payer le double voire le triple de la valeur de ce qu’ils ont volé. Il faut montrer leurs visages à la télé, dans les journaux. C’est à ce prix qu’on pourra vaincre l’insécurité. Si avec tout cela, l’insécurité persiste, il faut commencer par neutraliser, liquider les récidivistes car ce sont des poisons contre le bein-être de la population honnête. A partir d’aujourd’hui jusqu’à dorénavant, on ne veut plus entendre un quelconque mouvement des droits de l’Homme parler de cette affaire liée à l’insécurité.
    Sgné : L’Etalon Très Enragé

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 13:11
    En réponse à : Déclaration du Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP)

    Si tel est vraiment le cas, il faut que les autorités réagissent promptement pour éviter les règlements de comptes. De telles actions sont à bannir dans tout État de Droit et le Burkina Faso ne doit pas faire l’exception.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 13:27, par Droit d’expression
    En réponse à : Déclaration du Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP)

    Il est du devoir de nos autorités de prendre rapidement en main cette situation, car nous ne voulons pas de milices dans notre pays. Les forces de défense et de sécurité sont les seules responsables de la sécurité dans notre pays. Ces bandits doivent être mis hors d’état de nuire par tous les moyens ! Cette association doit être appelée TÂPÎIBWEOGO.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 13:40
    En réponse à : Déclaration du Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP)

    MERCI POUR CETTE MISE EN GARDE

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 13:46, par Le bon economiste
    En réponse à : Déclaration du Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP)

    je pense que l’association défend les populations contre les voleurs qui les écument chaque jour. en témoigne les nombreux vol de leur animaux qu’il ont souffert pour acquérir et entretenir. Tu attrape ton voleur amener a la police ou a la gendarmerie et deux jour il revient et se moque de toi et dépense mieux que toi et pire te menace de t’enfermer toi le propriétaire. Que faire ? je suis d’accord que les populations s’organise pour se défendre quitte au voleur d’arrêter le vol et travailler comme les autre et gagner leur pain. Kolweogo a diminué le nombre de vol dans les villages et entraine la croissance. Les personne ayant subi les sévices sont des voleurs connu de longue date et chaque fois que y a vol ils sont supposé être informé. le passé de chacun le rattrape un jour.
    sans rancune pour le MBDHP

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 14:05, par SAWADOGO
    En réponse à : Déclaration du Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP)

    oui monsieur le président vous avez souhaitez que la lumière soit fait sur les actes posés par ces groupes communautaires d’auto défense appelé kogolweogo mais il est aussi du devoir des autorités de protéger les personnes et leur biens partout au besoin est. Mais nous remarquons que nos textes sont du copier coller de l’occident et ne cadrent pas avec nos réalités. Les forces de défense n’ont pas de moyens financiers et matériels pour exécuter leurs mission en menant des enquêtes conséquentes si toutefois un citoyens venait déposer une plainte pour avoir été victime. c’est cette raison qui a pousser les communautés a s’organiser pour se protéger et protéger leur bien.je pense qu’on gagnerait a encadrer ces groupes par des sensibilisations et leur demandant de mener très bien leur investigations avant d’accuser qui que ce soit. les burkinabè n’ont plus confiance en leur justice. a Ouagadougou un phénomène en entrain de se développer sous les yeux de nos autorités. des jeunes gens sur des motos 135 ou 150 braques les commerces surtouts les boutiques des 18 h j’en ai vu trois dans moi quartier au secteur 18 tangin ; Assurer la sécurités des biens et des personnes et vous verrez que ces groupes disparaitront d’eux même.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 14:08, par Kenyan
    En réponse à : Déclaration du Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP)

    C’est simplement ahurissant et inadmissible dans un etat de droit. Veulent-ils dire que nos FDS cad Police et Gendarmerie n’existent plus. J’exhorte les nouvelles autorites a eradiquer ce phenomene.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 14:11, par IsmaëL
    En réponse à : Déclaration du Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP)

    KOGLWEOGO en mooré signifie : préserver la nature en plantant des arbres et protégeant les animaux sauvages. Que ces gens là changent d’activités car la sécurité de tous les Burkinabé appartient à la police et à la gendarmerie. Alors ceux du Kouritenga et de Ganzourgou planter des arbres car le sahel avance.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 14:33, par vérité no1
    En réponse à : Déclaration du Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP)

    Dites moi que je suis en train de rêver, je ne crois pas ! Il faut immédiatement les capturer et liquider à la place publique ! Ils font pire que les voleurs, c’est ce qu’on appelle des "Gang members" aux USA ! Il faut former rapidement un gouvernement !

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 14:35
    En réponse à : Déclaration du Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP)

    MBDHP ARRÊTEZ DE VOULOIR TOUJOURS STIGMATISER L’ANCIEN RÉGIME IL NE SONT PLUS LA ET CES ASSOCIATIONS SONT LES ASSOCIATIONS DE L’INSURRECTION DONC VOUS AMIS ALLER LEUR PARLER. ET ARRÊTEZ DE FAIRE LA POLITIQUE.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 14:39, par pataamleukré
    En réponse à : Déclaration du Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP)

    Je pense que si la sécurité des biens et des personnes était efficacement assurée,ces genres d’organisations ne seraient certainement pas nées .On ne peut plus élever une vache sans se la faire voler,à moins de dormir avec.C’est ce qui a sûrement amené les éleveurs à s’organiser pour palier au problème.N’ayant pas reçu de formation pour,Ils font comme ils peuvent,avec des moyens à eux ,d’où les dérapages constatés.

    Il faudra insister sur le bon levier pour changer les choses pour le bonheur de tous, y compris les voleurs de bétail.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 14:45, par Bori
    En réponse à : Déclaration du Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP)

    Il faut vraiment arrêter ces groupes là sinon cela risque de créer un désordre qui va emporter le Burkina Faso en tant que pays

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 14:54, par DAY
    En réponse à : Déclaration du Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP)

    Bonjour à la lecture de l’article on ne peut que condamner le ` Kogleweogo’. cependant ce mouvement a fait beaucoup de victimes c’est certain mais il faut aussi savoir que c’est grâce a ce groupe que les éleveurs ont repris confiance pour mener leurs activités dans la sérénité dans plusieurs provinces du Burkina. Le mode opératoire est vraiment déplorable, n’oublions pas que quand la justice démissionne, le peuple se rend justice. Au moment ou il fallait s’occuper de la sécurité des personnes et des biens, on s’occupe plus de garder KOSYAM à Ouaga. Dans les jours avenir les Magistrats iront en greve pour 10 jours, la population continuera de se rendre justice a travers ce genre de groupe. KOGLEWEOGO n’est pas nouveau c’est une organisation qui existe un peu par tout surtout a l’est et au sud du pays. Voici comment s’organise des groupes pour montrer l’ABSENCE DE JUSTICE au Faso. Au Gouvernement qui veut s’installer il y’a des priorités mais l’injustice est plus qu’une maladie au Burkina. Que Dieu nous sauve

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 14:56, par JH
    En réponse à : Déclaration du Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP)

    il faut que L’etat traduit ces délinquants en justice.c’ est eux memes les braqueurs.quelle pérogative ils ont pour faire justice eux memes..cette association ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 14:58, par Tororoso
    En réponse à : Déclaration du Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP)

    Merci pour cette déclaration que je ne prendrai même pas la peine de lire tellement j’imagine son contenu. j’ai été extrêmement choqué quand j’ai vu le reportage et l’ampleur de la situation. Il est d’une urgence capitale pour le Burkina Faso de traiter ce problème. Il ne faut en aucun cas laisser se développer une telle gangrène qui n’est que le premier stade de future ’rébellion’ ou organisation djihadistes. je dis ces mots forts pour que nos autorités, notre justice et même notre armée prenne conscience. Il suffit d’un leader perfide pour récupérer cette horde de justiciers, naifs et de bonne foi qui suivent la meute. il suffit de récupérer ce mouvement pour en faire une force maléfique.
    Dès que j’ai vu ça, j’ai dit voici le premier chantier de notre premier ministre. REDONNER TOUTE LA CONFIANCE AUX POPULATIONS. ressouder les liens entre notre justice et nos justiciables. C’est au prix de cette remise en marche de la justice que nous ferons tarir immédiatement la source qui justifie que la population veuille assurer sa propre sécurité et justice.
    URRRRRRRRRRRRRRRRGENT ! URGENTISSIME

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 15:26, par O S
    En réponse à : Agissements de « Kogleweogo » : Le MBDHP Kourittenga dénonce et condamne

    Pouah ! c’est très grave ça...

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 15:47, par Paligba
    En réponse à : Agissements de « Kogleweogo » : Le MBDHP Kourittenga dénonce et condamne

    "Mais de source sécuritaire, les membres de `` Kogleweogo’’ s’organiseraient pour venir en nombre impressionnant voire 200 environ et armés pour exiger la libération du nommé DAMIBA Mathieu"

    Nous avons la Gendarmerie, la Police, la Douane et même l’armée à Tenkodogo. Nous les voulons vifs ou morts s’il s’amusent à défier l’autorité de l’Etat en se rendant à Tenkodogo quelque soit leur nombre.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 15:55, par Kopa
    En réponse à : Agissements de « Kogleweogo » : Le MBDHP Kourittenga dénonce et condamne

    Si les forces de l’ordre ne peuvent arrêter les bandits, les kogleweogo les mettent hors d’état de nuire. C’est comme ça vous faites et après les bandits fatiguent les gents en province. Le langage que vous tenez en ville là, nous on n’entend pas ça ici. Y’en a mare des braquages quotidiens. Mieux vaut un kogleweogo qui commet des bévues de temps en temps que des forces de l’ordre qui ont peur des bandits ou une justice qui n’a d’autre travail de libérer les criminels.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 16:24, par papatango
    En réponse à : Agissements de « Kogleweogo » : Le MBDHP Kourittenga dénonce et condamne

    L’association kogolweogo constitue un obstacle pour la sécurité nationale. Cette association qui se dit être parrainée par le mogho naaba semble être composée en grande mojorité de repris de justice qui continue de poursuivre leurs activités sur une grande partie du territoire national sous le regard impuissant de nos autorités. Pour permettre à notre beau pays de ne plus replonger dérechef dans une crise, il serait impérieux que les plus hautes autorités prennent le problème à bras le corps pour mettre fin à de telle pratique.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 16:28
    En réponse à : Agissements de « Kogleweogo » : Le MBDHP Kourittenga dénonce et condamne

    Moi aussi, j’aurai eu l’information de l’existence de ces groupes KOGLWEOGO.
    C’est vraiment dommage pour ZOUNGRANA Paul. Combien d’innocentes personnes sont traitées de la sorte ?
    Mais force aussi est de constater la faillite, le mépris des institutions de l’Etat.
    Si l’Etat jouait bien son rôle. Si les forces de l’ordre disposaient de moyens conséquents. Si les autorités judiciaires assuraient la justice pour tous les citoyens de ce pays. Si, Si, Si...
    Aujourd’hui, les populations sont contraintes de tenter d’assurer eux leur propre sécurité. Hélas ! Plusieurs raisons expliquent cela.
    C’est quand même curieux que le MDHB - Kouritenga ne dénoncent pas les braquages, les agressions avec coups et blessures, mort d’hommes,.... par des bandits que les forces de l’ordre ne trouvaient pas à une époque.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 16:54, par Saaga GNAGDGOLMA
    En réponse à : Agissements de « Kogleweogo » : Le MBDHP Kourittenga dénonce et condamne

    c’est paradoxal quand même !
    - Quand les voleurs spolient les honnêtes citoyens de leurs biens, le MBDHP ne réagit pas !
    - Quand les malfrats ligotent, blessent et tuent, le MBDHP ne réagit pas.
    - Quand un voleur est abattu ou même quand il est blessé comme c’est le cas ici, alors on voit le MBDHP.
    les voleurs et autres malfrats ont ils plus de droits que les autres ? ils ont le droit de tuer, de torturer et d’anéantir souvent l’avenir de familles entières ?

    J’aimerais voir le MBDP réagir chaque fois qu’un malfrat blesse ou tue quelqu’un. Là, je comprendrai le MBDHP !

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 17:19, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Agissements de « Kogleweogo » : Le MBDHP Kourittenga dénonce et condamne

    - PAPTANGO, je puis te rassurer que le très Sage MOHGO NAABA ne va jamais parrainer une telle délinquance !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 17:27
    En réponse à : Agissements de « Kogleweogo » : Le MBDHP Kourittenga dénonce et condamne

    Vive cette association qui de mon avis apporte un souffle à nos FDS qui démunis arrivent difficilement à mettre hors d’état de nuire ces voleurs d’animaux dans nos village.Imaginez-vous un troupeau de 25 moutons emporté en un jour que sera la réaction de cet éleveur qui n’a que ces yeux pour pleurer.Combien d’honnêtes citoyens ont été tués dans des cas de braquages ???Vivement que l’on reforme un peu le groupe mais que les sévices demeurent. Arretons surtout de parler de parrain dans cette initiative car toutes les victimes sont membres et parrains avec tout ce qu’ils ont enduré et endurent toujours.En bon entendeur VIVE le Kogleweogo.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 17:28, par ouattara kafogo
    En réponse à : Agissements de « Kogleweogo » : Le MBDHP Kourittenga dénonce et condamne

    Les gens doivent comprendre q ’on ne peut pas rendre justice soit meme il y a une voie legale a suivre en dehors de laquelle on s ’expose a des sanctions disciplinaires .L etat doit jouer pleinement son role dans ses genres de situations en faisant respecter scrupuleusement les textes en la matiere

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 17:32, par Naaba Guesbé
    En réponse à : Agissements de « Kogleweogo » : Le MBDHP Kourittenga dénonce et condamne

    Toutes mes félicitations à cette Association "koglwéogo". Que faut-il faire quand celui qui est censé te protéger est de connivence avec tes agresseurs messieurs du MBDHP ? Grâce à eux il n’y a même plus de voleur d’œufs n’en parlons pas d’animaux dans mon village. Les animaux restent dans les fermes en ville sans aucun gardien et rien ne les touche. C’est formidable.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 17:47
    En réponse à : Agissements de « Kogleweogo » : Le MBDHP Kourittenga dénonce et condamne

    Quand les magistrats revendiquent c’est vous qui les traitez de tous les mots. Alors que c’est pour lutter contre ces genres d’association. C’est bien......soutient total à ces associations.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 17:56, par Togs’sida
    En réponse à : Agissements de « Kogleweogo » : Le MBDHP Kourittenga dénonce et condamne

    "Quand les voleurs volent, le MBDHP ne réagit pas", "quand les braqueurs braquent, le MBDHP ne dénonce pas", et patati et patata ! MBDHP a le dos large dè ! Des disques rayés ! Des réactions à la con ! Vous pensez que c’est du rôle du MBDHP de traquer les voleurs ou les braqueurs !!?? Tchrrr !! Non aux milices privés ! C’est comme ça qu’on sème les germes de guerres civiles. Et il se trouvent des ignares pour ne pas comprendre cela ! Vive le MDBHP !

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 18:03, par Elmagnifico
    En réponse à : Agissements de « Kogleweogo » : Le MBDHP Kourittenga dénonce et condamne

    Cette situation de Kogleweogo me rappelle les CDR (Comites de Défense de la Révolution) sous le CNR. Les CDR analphabètes, indisciplinés et bêtes n’hésitaient pas à agir de la sorte : « manœuvres » par roulades dans la boue, progression à genoux sur le chaud gravier à midi, pompes, piloris. Que tu sois vieux, jeune, asthmatique, enceinte, maigre, gros, apte ou handicapé, avant de dire que tu as raison ou pas, tu vas subir les folies de ces CDR.
    C’était cela l’une des pages sombres de notre emblématique révolution que son leader Thomas Sankara reconnaissait et avait même promis de sévir. Ces CDR brouettes et brutes ont été éparpillés et les armes retirées par le vrai CDR Blaise Compaoré et son adjoint Gilbert Diendere au sortir d’un coup d’état sanglant, abject et satanique. Seuls à bord ces deux sangsues ont transformé les commandos de Po en une autre forme de CDR redoutés, dangereux et craints à l’image des tontons macoutes de Duvalier en Haïti juste pour leur propre protection. Le peuple est laissé alors à lui-même à la merci des CDR éparpillés devenus d’implacables violeurs, coupeurs de routes écumant les yaars, marchés, villages et villes. Et que dire des éléments radiés de l’armée ou de la police qui demandent à réintégrer. Même si aucun acte de banditisme ne pèse sur eux les supputations qu’ils sont derrière certains cas de banditisme vont bon train. C’est dans ces facettes du Faso de Blaise Compaoré que le peuple, las et abandonné a préféré se faire justice. Or se faire justice soi-même peut conduire à un désordre populaire d’exactions appelé incivisme. Kogleweogo, pour ses géniteurs, a surement pour but de protéger les citoyens et leurs biens mais avec le zèle de ses membres sans étique, sans base juridique et sans formation, on assiste à des pratiques dignes de Kuugr’Nlundi du nom de ce colon français impitoyable, imbu de sa propre personne, fouettant les indigènes à tort et à travers, prompt à foutre la honte sur n’importe quel quidam devant ses parents, femmes et enfants. Ce colon lugubre a laissé des disciples aux pratiques inhumaines au Faso qui au fil du temps émergeront à travers des notabilités comme un certain naaba tigré de Tenkodogo, le PoPè de la ville de Pô, etc. Le rejeton de ces justiciers vampires, Blaise Compaoré a réduit bien de familles burkinabè à rien par son système Samweogo ! Il faut vite arrêter Kogleweogo et sévir ses membres indélicats. Kogleweogo n’a pas une base juridique pour exister. A l’image de l’excision, des mariages forces, de la pédophilie, etc. cette organisation doit être enrayée le plus vite possible. Le Burkina Faso est un état de droit et pour ce faire les autorités du pays doivent agir sur-le-champ car demain il sera trop tard ! Les populations doivent se tenir aux cotes des forces de sécurité et dénoncer toutes ces pratiques moyenâgeuses et diaboliques. A ceux qui semblent approuver les pratiques de Kogleweogo, vous avez certes raison car l’incivisme et le banditisme battent leur plein, mais sachez que le jour ou Kogleweogo aura des kalachnikovs, des RPG7, des roquettes, des lance-flammes, des grenades et bazzokas, ce sera fini de votre fierté ! Boko haram a commencé comme cela au Nigeria par une charia de fouets et d’épée, aujourd’hui ce sont des bombes ! Peuple du Faso, ouvre l’œil et le bon ! Ta fierté et ta bravoure ne plaisent pas à tout le monde ! Ne commet donc pas l’erreur d’inviter les anges du diable à tes noces de démocratie !
    Alors Président Roch ! Nous attendons votre coup KO (décision politique) dont vous seul en avez le secret pour soulager le Burkina Faso de ces maux endémiques dont Kogleweogo en est un des virus patent, latent et sapant !

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 18:18, par Droit d’expression
    En réponse à : Agissements de « Kogleweogo » : Le MBDHP Kourittenga dénonce et condamne

    Je demande à ceux qui soutiennent aveuglement cette association de réfléchir par deux fois. Pouvons-nous accepter que des gens essaient d’appliquer la charia dans notre pays sous le couvert de la lutte contre l’insécurité ? Boko Haram, Aqmi, Alqaida. Daesh sont tous des groupes terroristes qui ont prétendu protéger les populations avant de devenir des monstres qui écrasent même ceux qu’ils disaient vouloir protéger. Nous ne pouvons accepter que des groupes d’inspiration religieuse fassent la loi dans notre pays. Les accepter c’est ouvrir la porte au terrorisme. Si nous n’y prenons garde, Koglweogo est un groupe terroriste que nous laissons se constituer et prendre racine dans notre pays. Les autorités doivent réagir rapidement en neutralisant ce groupe tout en répondant aux préoccupations d’ordre sécuritaire de la population dont se servent ces gens pour créer une organisation terroriste dans notre pays. Oui à la sécurité, mais pas celle que prétend instaurer ce groupe terroriste en devenir.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 18:19, par Par citoyen
    En réponse à : Agissements de « Kogleweogo » : Le MBDHP Kourittenga dénonce et condamne

    Adresse au PF et au Ministre de la Sécurité qui sera nommé.« »

    En constatant ce phénomène, il est avéré que l’État a failli sur le plan de Sécuritaire et Judiciaire. Mais y a un détaille que les gens savent à savoir que ces individus ont un soutien tacite ou express des chefs coutumiers des localités où ils sont implantés. Alors pour résoudre immédiatement à ces organisations criminelles, il faut :
    -Que le tout nouveau ministre de la Sécurité procède qui sera nommé , donne la latitude (les moyens nécessaires) à la Police et la Gendarmerie dans l’exécution de leur mission.
    -Que le ministre définis maintenant le rôle de chacun de ces deux forces avec leur Zone de compétence (maillage sécuritaire qui veut que : Police zone urbaine, Gendarmerie zone rurale
    -Que la Police et la Gendarmerie travaille ensemble parce qu’on remarque qu’il n y a pas concrètement de collaboration entre ces deux forces, conditions inéluctable pour venir au bout de l’insécurité (Collaboration). il n’existe pas de super corps, tout est une question de moyen alloué et de formation : le but recherché c est assuré la sécurité des populations.
    -Que le Ministre rassemble et gère ces deux corps avec équité et considération pour éviter les dérapages du ministre Barry qui les a désolidarisé du même coup à saper le moral de certains agent suivez mon regard.
    -Que le Ministre soit un homme de terrain pour toucher ud doigt les vrais réalités des conditions de travail des agents.
    - Que le Ministre nomme les chefs patriotiques et bosseurs n’ont des gens tenus par des intérêts personnels ou des affairistes qui sont dans leur fonction pour piller les agents afin de construire de villas à Ouaga.
    -Que la justice fasse réellement son travail,
    -Que la justice collabore réellement avec les forces de Sécurité parce que les magistrats se disent supérieurs aux OPJ donc par conséquent ils prennent des mesures sans les consulter à savoir le relaxe certaines délinquants qu’ils estiment les preuves insuffisante qui pourtant ils sont dangereux pour la paix sociale.
    Créer un cadre de concertation permanente entre forces de sécurité et Magistrat si ces institutions ne se rencontre pas pour discuter des problèmes et solutions liés à leur travail, on ne peut jamais lutter efficacement l’insécurité dans nos cité.
    Que l’ A N révise le Code Pénal et l’adapter aux contexte afin que les peines soient plus sévère pour les délinquants de hauts calibre et récidiviste et des mesures de socialisation des délinquants primaires.
    -Que les militaires quittent les arcanes de l’administration pour se consacrer exclusivement à leur mission de défense de territoire dans nos frontières. Ils n’ont pas leur place dans les grandes villes. Les casernes doivent être délocaliser dans les campagnes.
    Par un citoyen.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 18:28, par Sid’nooma
    En réponse à : Agissements de « Kogleweogo » : Le MBDHP Kourittenga dénonce et condamne

    Ce qui fait le plus mal, ce ne sont pas les forfaits que commettent ces criminels appelés "Kogl’Wéogo". Non ! Ce qui est stupéfiant, c’est de constater que des internautes qui interviennent dans les présents échanges cautionnent de telles pratiques ! Ces gens devraient subir le même sort que ces bandits dénommés Kogl’Wéogo" : mis hors d’état de nuire. Le Burkina se veut un pays civilisé. Pas un pays de barbares et d’anarchie. Et puis, renseignements pris, il s’avère que la plupart des "kogl’wétto" sont d’anciens et même d’actuels coupeurs de routes. Alors comment peut-on cautionner des gens pareils !!!!????? Le tout-prochain gouvernement doit impérativement éradiquer cette vermine. S’ils tuent un des miens, j’arme mes parents pour les attaquer !!

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 18:35
    En réponse à : Agissements de « Kogleweogo » : Le MBDHP Kourittenga dénonce et condamne

    A l’attention de l’internaute 28. Quelle est votre réaction lorsque ceux qui se font justice s’aperçoivent qu’ils ont fait une erreur ? Dans un Etat de droit personne ne doit se faire justice.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 19:13, par Yiriba
    En réponse à : Agissements de « Kogleweogo » : Le MBDHP Kourittenga dénonce et condamne

    Le seul remède à ces agissements, c’est l’application de la JUSTICE dans toute sa rigueur. L’administration publique qui a régné sous la dictature des Compaoré, n’a pas de repère précis de sa responsabilité. Il est alors temps de commencer cet apprentissage rapidement, car personne ne viendra mettre de l’ordre chez nous. Gardez en tête que le Burkina n’est pas régi par des lois ou une structure coutumière ou de groupes d’auto-défense. Chacun à sa place, Yamyélé a tout dit dans ce sens.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 19:54, par wait and see
    En réponse à : Agissements de « Kogleweogo » : Le MBDHP Kourittenga dénonce et condamne

    Pour ceux qui n’ont pas encore été victime de braquage comprendront un jour quand ils le seront .Nous vivons chaque jour avec la peur aux ventre.on peut pas faire deux jours sans qu’il ait braquage à l’est et au centre Est.Les domiciles sont visités.Les forces de l’ordre sont débordés.J’ai été victime.Donc j’encourage l’association en collaboration avec les FDS à travailler à protéger les honnettes citoyen.Le temps qu’on ait une lois pour sévir les bandits de grand chemin.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 21:11, par niyac
    En réponse à : Agissements de « Kogleweogo » : Le MBDHP Kourittenga dénonce et condamne

    pour celui où un voleur ou un braqueur n’a pa ôté la vie de son proche , ou encore. s’emparer de ces biens, ne sait en aucun cas l’utilité de cette association .Les paysans cultivateurs et éleveurs , les marchands commerçants acheteurs approuvent à juste titre le kogleweogo , qui , les défend des lions et panthère façonnés par l’Etat .
    Avec kogleweogo , on ne parle plus de vol qui est un handicap fondamentale du vrai développement de la population pauvre.La supprimer n’est un solution , mais le début d’une pire catastrophe.
    L’encadrer serait l’idéale

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 21:33, par bamos
    En réponse à : Agissements de « Kogleweogo » : Le MBDHP Kourittenga dénonce et condamne

    Le MBDHP n’a vraiment pas honte. Qu’avez vous fait pour extirper notre justice gangrénée par la corruption. Allez y au diable ! Vive koglweogo. Koglweogo ou la mort nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 21:35, par Adèle KIEMTORE
    En réponse à : Agissements de « Kogleweogo » : Le MBDHP Kourittenga dénonce et condamne

    Quand dans un pays les populations sont livrées à elles mêmes face aux bandits de grand chemin, il n y a que ce genre de justice qui marche.je me demande ou était le mbdhp quand on abattait les commerçants à chaque jour de marché dans le département de Guiaro dans le Nahouri (un exemple parmi tant d autres).c est grâce à cette association que ces paysans peuvent dormir tranquille.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 21:40, par le civilisé
    En réponse à : Agissements de « Kogleweogo » : Le MBDHP Kourittenga dénonce et condamne

    Voyez le dos de ...Cet INOCENT ! Et il se trouvent des sauvages aux dents taillées pour cautionner de tels actes ! Quels bourricots !

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 21:58, par YIRMOAGA
    En réponse à : Agissements de « Kogleweogo » : Le MBDHP Kourittenga dénonce et condamne

    Quand les voleurs, braqueurs tuent et dépouillent la population civile, que fait le MBHDP ? C’est le début de la révolte de la population avec les koglewéogo ? Le pire ce sera la vindicte populaire avec le lynchage de tout voleur pris en flagrant délit ? ça va pas tarder avec les agissements des juges et l’incapacité des forces de l’ordre ? Patience, on aura plus affaire aux autorités adminitratives ? Le peuple soudé va s’auto defendre face aux corrupteurs voleurs qui nourrissent les autorités judiciaires et administratives ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 22:12, par serge
    En réponse à : Agissements de « Kogleweogo » : Le MBDHP Kourittenga dénonce et condamne

    Bla bla bla ! Des actions comme celle ci sont inadmissibles. Maltraitance sans aucune culpabilité. On a un état et qu il fasse le boulot avant que ca ne dégénère. Car prochainement c est “mon voisin ma mal regarder“ ou “on pointe la meme go“ ou “on a un désaccord“ on appelle l asso et on va le bastonner. C est inadmissible pour un état de droit. Alors, nouveau gouvernement, met toi au travail. Et bon succès !!!

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 22:30, par Paweogo
    En réponse à : Agissements de « Kogleweogo » : Le MBDHP Kourittenga dénonce et condamne

    Le Burkina est dit pays civilisé. Les questions de vols et braquages sont gérées par les forces républicaines de défense et de sécurité (police, gendarmerie,armée) et non par des sauvages et des barbares (kogelweogo). Le nouveau pouvoir doit sévir avec la plus grande fermeté et immédiatement contre ces salopards ! Heureusement qu’il existe des structures responsables de la vraie société civile pour dénoncer de tels actes et tirer ainsi la sonnette d’alarme.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2016 à 00:50
    En réponse à : Agissements de « Kogleweogo » : Le MBDHP Kourittenga dénonce et condamne

    Mais je NE savais pas que cetait possible de monter une association
    Pareille au faso, donc je vais me procure design armes moi Et mes gars ont va securiser Ouagadougou. Le nouveau business !!

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2016 à 08:55, par Shan Djyt
    En réponse à : Agissements de « Kogleweogo » : Le MBDHP Kourittenga dénonce et condamne

    Par pudeur l’on ne montre pas cette atrocité, la victime a un certain droit que vous piétinez.

    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2016 à 09:47
    En réponse à : Agissements de « Kogleweogo » : Le MBDHP Kourittenga dénonce et condamne

    je pense qu’il ne faut pas seulement se contenterde devoiler les faiblesses de cette association "kogleweogo"ni de les comparer à de vulgaires brigants ou terroristes. il faut aussi montrer au yeux de la population,les acquis de cette association. quelle est l’origine de la naissance de cette association ? si ceux qui doivent assurer la sécurité des personnes et des biens manquent à leur mission il est tout à fait normal que la population elle même prenne ses responsabilités et préserve sa sécurité. elle ne va quand meme pas se laisser agresser injustement. c’est vraiment dommage pour la victime innocente paul zougrana mais c’est pas pour cela qu’il faut supprimer une telle association qui ne fait que défendre la population des malfrats !!!ils ont juste besoin d’être former pour eviter de tels desagrements !!!merci

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2016 à 10:40, par wend na songdo !
    En réponse à : Agissements de « Kogleweogo » : Le MBDHP Kourittenga dénonce et condamne

    vive le kogolwéogo. que l’Etat encadre cette association afin d’éviter les dérives. je pense que c’est une bonne initiative de la part de ces populations qui sont fatiguées de tout.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2016 à 11:15, par Conseillé
    En réponse à : Agissements de « Kogleweogo » : Le MBDHP Kourittenga dénonce et condamne

    Cette association est née pour repondre a un besoin de securité et de justice que l’ETAT n’arrive pas leurs donner.
    LA SOLUTION : Renforcer la securité interieur et la justice. Et faire comprende a MBDHP qu’il doit aussi lever la voie quand la securité des personnes et des bien est menacee. Car quand la serie de tuerie des femmes par des cailloux s’etait explosée a Ouaga meme, aucune action de MBDHP pour interpeler les forces de l’ordre a renforcer la securité des citoyens n’a eu lieu.

    Si l’ETAT ne peut pas assurer la securité de son peuple, alors le peuple éveillé trouvera ses propres moyens. Et personne ne peut savoir ou cela peut mener.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2016 à 11:40
    En réponse à : Agissements de « Kogleweogo » : Le MBDHP Kourittenga dénonce et condamne

    PAR LE VISA MERCI A LASSOCIATION KOGLEWEOGO VOUS LES GENS DU MBDHP.VOUS ETES DANS VOS BUREAU ET ON MASSACRE LES HONNETES ELEVEURS DANS LES VILLAGE ET VOUS OSEZ DIRE KE C+EST LA BARBARIE

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2016 à 18:20, par Damis
    En réponse à : Agissements de « Kogleweogo » : Le MBDHP Kourittenga dénonce et condamne

    Ceux qui ne disent que du mal de "KOGLWEOGO" se savent pas les populations des campagnes louent maintenant cette Association. En réalité, il faut le dire, elle a beaucoup contribué au bien-être des populations. Je dirai même qu’il faut ce genre d’association en ville, particulièrement à Ouagadougou on les bandits dévalisent les gens et quand tu appelle les services de sécurité (police gendarmerie...), ils ne viennent que le lendemain. En fait, c’est paradoxale cette affaire-là. Moi je préconise plutôt la sensibilisation car parmi les membres de cette Association, il y a certainement des grands bandits (camouflés) qui cherchent à la fragiliser et à la discréditer en possédant à commettre ces actes ignobles. C’est comparables à quelques révolutionnaires au temps de Sankara qui commettaient les actes bizarres au nom de la révolution, pendant que Sankara n’étaient au courant de rien. Ce qu’il faut faire, il faut sanctionner les auteurs de tout acte allant à l’encontre du combat réel de cette Association (exemple de ce cas), et faire comprendre au groupe armé en préparation que les auteurs de ces actes cherchent à mettre fin à la vie de leur Association par ces abus et dérives déjà enregistrés.
    Mais je le répète, il faut même KOGLWEOGO en ville car elle fait en tout cas dans l’ensemble, un travail de taille (dans mon village, les habitants ont retrouvé leur souffle, ils dorment tranquillement, car ils élèvent maintenant en toute quiétude).

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2016 à 18:31, par charia ?
    En réponse à : Agissements de « Kogleweogo » : Le MBDHP Kourittenga dénonce et condamne

    s’ils utilisent le coran lors de l’installation de leurs cellules alors là c’est très grave et dangereux. s’ils faisaient référence aux mânes des ancêtres je ne dirais pas non, mais le coran (charia ?) il faut que les autorités infiltrent et prennent rapidement le contrôle de cette association

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2016 à 20:20, par ouatson
    En réponse à : Agissements de « Kogleweogo » : Le MBDHP Kourittenga dénonce et condamne

    Je souhaite que ceux qui condamnent l’action des kolwego soient victimes d’un braquage .Ils comprendront pourquoi la population à pris en main son destin pour ne pas dire sa sécurité .

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés