Ordre régional des médecins de Ouagadougou : La traque des faux médecins se poursuit

lundi 11 janvier 2016 à 23h00min

L’Ordre régional des médecins de Ouagadougou fait de la chasse aux brebis galeuses l’une de ses activités phares. Au cours de l’Assemblée générale de l’Ordre tenue samedi 9 janvier dernier, Pr Charlemagne Ouédraogo a indiqué qu’un sixième faux médecin a été identifié à Ouagadougou et son arrestation n’est plus qu’une question de jours. Au cours de leur rencontre, les médecins sont aussi revenus sur les projets sociaux de leur organisation ainsi que le bilan d’activités de 2015 et les objectifs de 2016.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Ordre régional des médecins de Ouagadougou : La traque des faux médecins se poursuit

Il est désormais clair. Il n’y aura plus de répit pour les imposteurs. Car le Pr Charlemagne Ouédraogo en fait une affaire personnelle. « Je souhaite que les faux médecins qui m’entendent disparaissent du Burkina et qu’ils ne contribuent pas à détériorer la santé de nos populations », a-t-il lancé à l’endroit des brebis galeuses qui écument les centres de santé flanqués du titre de Docteur alors qu’ils n’en ont pas les compétences.

Dans cette lutte contre les faux médecins, cinq personnes sont déjà écrouées et une sixième est actuellement recherchée par les autorités. Dicko Mahamadi, Ouédraogo Mahamadi, Illa Mohamed Mangeland Adaré, Dabo Chérif et un complice sont déjà mis aux arrêts. « Le dossier Dabo Chérif nous a posé beaucoup de problèmes parce qu’il a été jugé et condamné à payer 40 millions de francs CFA à l’Ordre des médecins en première instance. Il a soigné plus de 3 000 personnes. Il nous faut rechercher ces personnes pour essayer de rattraper les mauvais traitements mais il n’a pas payé. Il avait également été condamné à 24 moins de prison fermes et 10 ans d’expulsion du territoire, il n’a pas purgé sa peine. Mais aux dernières nouvelles, il n’est plus à la MACO et même pire, il est hors du Burkina », s’offusque le Pr Charlemagne Ouédraogo. Pour lui, le faussaire a introduit un faux certificat médical signé par un autre faux médecin actuellement détenu à la MACO pour obtenir une liberté provisoire. Profitant de cela, il a pris la tangente vers un pays voisin. Le sixième faux médecin recherché se fait passer pour un cardiologue. Mais pour les raisons de l’enquête, le président de l’Ordre régional des médecins de Ouagadougou se garde de dévoiler son identité.

Une cité pour les médecins

L’Assemblée générale s’est également penchée sur deux projets sociaux que sont notamment la Cité du médecin et l’Assurance maladie. Les responsables régionaux de l’Ordre ont fait le point des démarches entreprises auprès d’entreprises immobilières et d’institutions financières pour la réalisation de la cité. Ce projet devra à termes doter près de 2000 médecins de logements sur la route de Koubri.
A propos de l’Assurance maladie, il s’agit de mettre en œuvre un mécanisme qui permet au médecin de se soigner à peu de frais. « Le médecin soigne mais lui aussi tombe malade. Nous avons aussi voulu que le médecin puisse avoir une assurance maladie. Des propositions ont également été faites par des institutions de la place », a expliqué Pr Charlemagne Ouédraogo.

Programme de 2015 exécuté à 74%

Plusieurs activités étaient au programme de l’Ordre pour l’année 2015. Seulement les événements politiques ont contraint les responsables à ne pas réaliser tout le programme. C’est à 74% que le programme a été mis en œuvre avec une grande part accordée à la traque des faux médecins.
Pour 2016, l’Ordre entend intensifier ses actions à l’endroit des praticiens du métier. L’amélioration de la participation du médecin à l’offre de santé, l’inscription de tous les médecins au tableau de l’Ordre, la lutte contre les fausses spécialités car beaucoup se disent spécialistes sans vraiment l’être, des sorties sur les directions régionales afin de rencontrer les médecins et des formations sont au programme pour 2016. Et selon le président de l’Ordre régional de Ouagadougou, elles visent à renforcer la qualité de l’offre de santé au Burkina. Cependant, la traque des faux médecins va se poursuivre et même s’intensifier.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés