Village de Mantougou dans la Tapoa : Un affrontement imminent ?

lundi 11 janvier 2016 à 07h02min

C’est un cri du cœur lancé aux autorités compétentes par des ressortissants de la localité de Mantougou, un village situé à 17 km de Kantchari dans la province de la Tapoa (région de l’Est) afin d’éviter un « bain de sang ».

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Village de Mantougou dans la Tapoa : Un affrontement imminent ?

A la base de cette situation conflictuelle : une question de chefferie. Pour ces ressortissants, l’heure n’est pas, pour le moment, celle de savoir quel camp à raison et quel autre à tort. Il faut impérativement parer au plus pressé. C’est-à-dire éviter l’affrontement qui selon eux, est imminent.
En effet, retracent-ils, suite au décès du chef du village, Mantougou, en 2012, un processus de désignation du successeur est enclenché.
Justin M. Lompo est « désigné par les sages » du village de Mantougou et le 4 juillet 2015, il est couronné chef du village par le chef de Matiacoali.
Le 5 juillet 2015, soit le lendemain, Boukari Y. Lompo est, à son tour, couronné par une autre grande famille à Mantougou.
Dès lors, une atmosphère délétère s’installe du fait de ce couronnement de part et d’autre.
Au regard de la tension sociale, l’autorité, en l’occurrence le président de la délégation spéciale (préfet) de Kantchari, aurait, par arrêté, ordonné la suspension de toute activité relative à l’investiture qui devait suivre le couronnement. Investiture annoncée par le bloc de Boukari Y. Lompo pour ce dimanche, 10 janvier 2016, indiquent les interlocuteurs.
Le haut-commissaire de ladite province, Tapoa, aurait, à la suite du ‘’préfet’’, convoqué les protagonistes. C’était le 8 janvier 2016. Mais, la rencontre n’aurait visiblement pas donné satisfaction car, la cérémonie engagée serait toujours maintenue pour le 10 janvier 2016.
Ce qui aurait fait monter la tension à son paroxysme en cette journée de samedi. L’autre partie (celle de Justin M. Lompo), qui indiquerait s’être soumise à la note de l’autorité, considère cela comme une défiance à l’autorité et « menace de prendre ses responsabilités si l’investiture venait à avoir lieu ».

De quoi couper le sommeil à ces ressortissants qui soulignent qu’un conflit serait « très dommageable pour la cohésion sociale et la quiétude. Pire, ça va jouer sur l’atmosphère entre nous filles et fils ressortissants vivant à Ouaga. Vraiment, la situation nous met très mal à l’aise ». Pour eux, l’urgence, c’est d’éviter d’abord, et à tout prix, le bain de sang. « Le reste, ça peut se gérer après. L’essentiel aujourd’hui, ce n’est pas de savoir qui a raison et qui a tort, il faut intervenir tôt pour éviter le pire parce que, si rien n’est fait dans les heures qui suivent, il faut craindre... Il faut éviter la situation de Guénon et nous appelons d’urgence les autorités compétentes à intervenir pour ne pas venir après en sapeur-pompier… », lâche désespérément un des interlocuteurs, visiblement en contact téléphonique permanent avec le village. Il ajoute plus loin : « Le pays n’a pas besoin de ce genre de situations aujourd’hui, nous devons mobiliser nos énergies pour les chantiers de développement … ».
Nous avons tenté en vain d’entrer en contact avec le représentant de l’Etat, le président de la délégation spéciale. Mais, pour parer à toute situation dramatique, endeuillant des familles, nous nous sommes résolus à publier cette alerte afin que, si toutefois la situation le requiert, une prompte solution soit trouvée. Car, un affrontement entre Burkinabè sera de trop pour le Burkina, surtout en cette période où l’élan est au resserrement des rangs pour préserver l’essentiel.

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 10 janvier 2016 à 02:22, par Sidbala
    En réponse à : Village de Mantougou dans la Tapoa : Un affrontement imminent ?

    Qu’est ce que vous les ressortissants de ce village font à Ouaga. Je pense que si vous êtes unis vous pourrez y aller et contribuer restaurer la paix. Mais je reste convaincu que certains parmi vous ont choisi soit le camp Boukari ou Lompo. Le sens de citoyenneté aurait voulu que vous faite quelque chose au lieu de penser que l’Etat peut resoudre tous les problèmes. Au Yatenga on est en tout mieux organisés que ces Gourmatché qui se battent pour des futilités.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2016 à 03:35, par ben
    En réponse à : Village de Mantougou dans la Tapoa : Un affrontement imminent ?

    Ah mon DIEU, Burkina Faso maintenant me fait peur quoi. Coment une telle situation peut-elle existe dans ce siècle des TIC et de la Democratie. Normalement il doit avoir un system unique de designation de chef ou de representant des populations du village. Si le chef decede ou est incapable de gouverner, on doit se referrer a cet system de designation et tout le monde se range. Par example chez nous si le chef decede c’est son fils aine qui prend le trone ou bien si il est tres jeune et moins de 10 ans, c’est son oncle qui succeede a son frere pour une duree de 5 ans. De plus on dit souvent que c’est le people qui fait le pouvoir (NebLaNaam). S’il vous plait autorite de la republique aider nos parents a trouver un compromis. Il faut surtout agire vite avant que le pire n’arrive. Que Dieu benisse le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2016 à 04:15, par Ids.
    En réponse à : Village de Mantougou dans la Tapoa : Un affrontement imminent ?

    Vous avez parfaitement. Un tel conflit, s’il éclatait, serait vraiment de trop pour le pays… Vivement, qu’une solution idoine soit trouvée et puisse Le Seigneur toujours assister l’ensemble des citoyens du pays des hommes intègres-Amine.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2016 à 06:27, par sax
    En réponse à : Village de Mantougou dans la Tapoa : Un affrontement imminent ?

    Eh yako. Pitié pour vous. C’est un Yadga qui doit venir vous montrer comment on gère le naam. Vous n’avez pas encore atteint cette maturité. Pitié pour des gourmantchés qui vont s’affronter. Le gouverneur doit envoyer des CRS très tôt pour mettre à l’ordre. Éviter
    de vous affronter nous sommes tous frères. Parole d’un Yadga. Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2016 à 07:28, par Henri_Sebgo
    En réponse à : Village de Mantougou dans la Tapoa : Un affrontement imminent ?

    Encore et toujours le "NAAM". Et encore un inconnu village qui se montre négativement à la face du monde.
    Y a-t-il une succession de chefferie traditionnelle dans ce Burkina Faso qui ne répondent pas à des normes ? Je ne pense pas. Des deux camps, il est un qui est un usurpateur et le plus souvent avec la bénédiction de l’homme politique le plus influent de la localité. Mais fils de Mantougou, je vous le dis en vérité, ils vont vous utiliser à leurs fins, vous manipuler, et vous conduire dans l’abime, pour des futilités soit disant électoralistes. Rien, absolument rien ne vaut la paix et la cohésion sociale à Mantougou.
    Regardez ce que Guenon (dans le Nahouri) est devenu aujourd’hui. Et pourtant je suis sur que si vous vous entendez, vous pourrez même vivre en parfaite harmonie sans un chef de village.
    Un chef, ça meurt, mais Mantougou demeure éternel.
    Alors faites la paix et respecter la pratique en matière d’intronisation.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2016 à 07:39
    En réponse à : Village de Mantougou dans la Tapoa : Un affrontement imminent ?

    Merci lefaso.net vous avez bien fait de lancer l’alerte. Si on attend ces autorités là on va mourir !

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2016 à 08:09, par Un citoyen ecoeure
    En réponse à : Village de Mantougou dans la Tapoa : Un affrontement imminent ?

    Le medecin apres la mort, c’est a cela que nos autorites jouent.
    Avec ce cri de coeur, si les dispositions idoines ne sont pas prises et que survient un cas faceux, l’autorite administrative sera entierement responsable.

    Pour des bonnets de cefaillons, comment peut on admettre que des innocents meurent ?
    Il est temps d’arreter cela et seule l’autorite de l’Etat en est capable et responsable.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2016 à 08:21, par Déception
    En réponse à : Village de Mantougou dans la Tapoa : Un affrontement imminent ?

    Espérons vraiment bien que ce cri de coeur tombe l’oreille de bons responsables de la sécurité. Sinon le l’autorité administrative de nos jour (du préfet en passant par le haut com et Gouverneur jusqu’au Gouvernement) c’est de simple nomination pour profiter des postes à son seul intérêt. Vous ne pouvez pas imaginer que pour le cas de Guenon que vous avez cité en exemple, des cris de coeur ont été lancé sur ondes de radio et même une lettre ouverte à l’ex Premier ministre Isaac ZIDA. Grand étonnement : Zida le fervent chrétien n’a même pas été juste un peu sensible pour prendre une petite mesure afin que les populations déplacés et en détresse retrouvent leurs habitations.Conséquences, une partie des burkinabé, y compris des enfants et des nouveaux-nés abandonnés sous des tentes dans un bas-fond en ce temps invivable de froid et de vent. Ça fait très pitié ce genre d’autorité qui ne sont vraiment pas là pour le peuple mais pour des nominations aux grade de général et ambassadeur. Comment admettre des réfugiés dans son propre pays à 7km de son village ? Réponse : pas d’autorités responsables.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2016 à 08:29
    En réponse à : Village de Mantougou dans la Tapoa : Un affrontement imminent ?

    Ces gourmatchiens ne finissent pas avec leur affaire de chefferie. Eh NABA KIBA qu’attendez vous pour dire à ces zoulous que Mantou sera tout de suite annexé par le yatenga sils continuent à faire croire aux gens que nous avons échoué dans notre mission de civilisation

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2016 à 08:29, par Papa
    En réponse à : Village de Mantougou dans la Tapoa : Un affrontement imminent ?

    Ya quel interet ou privilege pour un chef dont le village ne compte pas plus de 100 villageois ? .

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2016 à 08:52, par filsdelaTapoa
    En réponse à : Village de Mantougou dans la Tapoa : Un affrontement imminent ?

    Il est vraiment dommage que des situations pareilles surviennent dans notre pays. Les FDS présentent dans la Tapoa doivent faire respecter la note du PDS,suspendre toute manifestation et passer au dialogue.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2016 à 09:17, par Sidpawalmdé
    En réponse à : Village de Mantougou dans la Tapoa : Un affrontement imminent ?

    K la paix des coeurs et la tolérance animent les esprits des protagonistes pour éviter l’irréparable ! En principe, les questions de chefferie traditionnelle ne devraient pas diviser nos compatriotes, puisque chacun sait ki a droit et ki n’en a pas. L’un (celui ki n’a pas été designé par les sages, s’il ya eu la transparence dans la désignation) devrait suivre l’exemple du candidat de l’UPC lors de la proclamation des résultats provisoires des élections présidentielles du 29 nov 2015. C’est au contraire dans le champs politique k la porte aux contestations est ouverte et non dans celui de la tradition. K DIEU vous reconcilie entre vous ! ! !

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2016 à 09:31, par Le Citoyen
    En réponse à : Village de Mantougou dans la Tapoa : Un affrontement imminent ?

    Dommage, dans certains village, le niveau de tolérance des habitants n’a pas encore dépassé le Moyen-âge. C’est pourquoi la sensibilisation et l’éveil des masses populaire sont nécessaires non pas seulement lors des élections où elles servent de bétail électoral mais aussi pour leur survie. Cette mission incombe au ministère de l’administration territoriale.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2016 à 10:10, par Nabiiga
    En réponse à : Village de Mantougou dans la Tapoa : Un affrontement imminent ?

    Félicitation Fasonet. C’est le bon pas pris dans la bonne direction on alertant les autorités. Ce que je vois, les antagonistes sont tous deux de la même famille, car des Lompos. Je souhaite vivement qu’on trouve un dénouement heureux au problème.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2016 à 11:07, par biiga
    En réponse à : Village de Mantougou dans la Tapoa : Un affrontement imminent ?

    bjr !que font ces ressortissants pour que l’affrontement n’ait pas lieu ? L’article indique que l’Administration a joué sa partition ,eux aussi n’ont qu’à faire des efforts dans le sens de l’apaisement....

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2016 à 12:17, par Tapoa BILA
    En réponse à : Village de Mantougou dans la Tapoa : Un affrontement imminent ?

    Vraiment bravo et merci aux Ressortissants et au Journal Faso.net pour l’alerte pour éviter que le pire ne se produise. Car il vaut mieux prévenir que guérir. Rapidement, il faudrait enclencher un processus de résolution du conflit.
    Vivement qu’une solution soit trouvée pour stopper ces conflits de chefferie traditionnelle à répétition dans cette province ! On rappelle de Diapaga, Namounou et autres. Il résoudre le phénomène avec responsabilité pour éviter une instabilité et une fragilisation de la cohésion sociale dans lesdites localités, handicapant toute action de développement.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2016 à 13:07, par Harouna
    En réponse à : Village de Mantougou dans la Tapoa : Un affrontement imminent ?

    J’ai une doléance que je voulais soumettre au Fasonet : si les journalistes peuvent parfois laisser leur contact, surtout pour les articles importants. Cela peut permettre à de bonnes volontés de vous contacter pour des apports. C’est juste une suggestion. Vraiment, Faso.net, vous faites un excellent et admirable boulot.tous nos encouragements et que Dieu vous accompagne !

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2016 à 14:25, par levigilent
    En réponse à : Village de Mantougou dans la Tapoa : Un affrontement imminent ?

    Voici pourquoi il faut légiférer sur la chefferie coutumière et proposer des chartes locales adaptées à chaque communauté qui servira de règle écrites organisant le fonctionnement, la succession, la gestion et leurs attributions.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2016 à 14:57, par ouedarogo
    En réponse à : Village de Mantougou dans la Tapoa : Un affrontement imminent ?

    Ces comportements ne son pas nouveaux dans la tapoa. A partiaga 25km de diapaga li ya 2 rois..A Diapaga ils ont 2 rois.donc c’est une suite logique pour cette zone.Le gourmathé n’est pas intelligent ;sans honte ;demandez conseils au roi KIIBA.POUR ma part je sollicite mon PAPA KIIBA de consulter le roi de OULA afin qu’il envoie les archées corriger les insoumis.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2016 à 15:22, par ILBOUDO Mahamadi
    En réponse à : Village de Mantougou dans la Tapoa : Un affrontement imminent ?

    Que Tout Puissant aide ce village à s’en sortir dans cette situation car un tel problème ,la résolution est vraiment difficile puisqu’il ya déjà le problème qui risque de séparer les villageois à jamais.Mais par la grâce d’Allah et le soutien de tous tout ira au mieux.

    Aux RESSORTISSANTS de faire le premier pas avant l’ÉTAT car c’est sûr que les AUTORITÉS ne viendront pas au bon moment. À bon attendeur ;salut !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2016 à 16:48, par Où est l’autorité de l’Etat ??
    En réponse à : Village de Mantougou dans la Tapoa : Un affrontement imminent ?

    Le Gouvernement doit être ferme sur le respect des décisions précises pour éviter que les populations ne se fassent justice. Si rien n’est fait pour restaurer l’autorité de l’Etat, la fin de l’incivisme annoncée dans le discours du Président du Faso sera vain. L’Etat étant une continuité toutes les décisions prises par le Gouvernement de la Transition doivent être respectées, jusqu’à ce que le nouveau gouvernement mette fin aux dispositions précises pour la mise en oeuvre de nouvelles dispositions. Une autre disposition prise par le gouvernement de la transition et non respecté est la mise en application de mesures pour une sortie de crise à 2iE. Les mesures recommandées par le gouvernement de la transition, repris par le Précisent du Conseil d’Administration de l’institut ont été royalement violées par le DG. Comment qualifié un tel DG ? Pire, pour mater toute tentative d’un rappel aux respects des mesures gouvernementales de fausses rumeurs ont fait descendre des gendarmes en tenue terre du Burkina Faso devant cet institut le jeudi. Où est l’autorité de l’Etat narguée pour des questions de chefferie ou des ego d’un individu DG de 2iE à qui l’Etat doit permettre de tout faire. L’autorité de l’Etat sera t elle malmenée ainsi sans suite ? Le Burkina Faso serait méconnaissable.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2016 à 16:52, par Lie
    En réponse à : Village de Mantougou dans la Tapoa : Un affrontement imminent ?

    Il faut que le mogho naba revoit cette histoire de chef couturier. Il y en a même quand ils luttent pour être chef, utilise le titre pour menacer et martyriser sa population et même sa propre famille(femmes et enfants surtout). Ils se prennent Comme le Dieu suprême.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2016 à 20:00, par SOGOSSIRA de Tuiré
    En réponse à : Village de Mantougou dans la Tapoa : Un affrontement imminent ?

    J’ai constaté qu’il ya un forumiste qui a commencé à signer "Sogossira Sanou" alors que j’utilise le pseudo SOGOSSIRA depuis belle lurette. Je ne veux pas de palabre comme à Mantougou au lieu de SOGOSSIRA je suis dorénavant " SOGOSSIRA de Tuiré" pour éviter la confusion avec "Sogossira Sanou" à qui je souhaite la bienvenu au forum. Tuiré c’est le nouveau centre de gravité du Burkina ou les invités du diable vont continuer à dîner sans le diable qui a fuit.

    Cet événement tragique de Mantougou vient confirmer ce que je disais dans un de mes derniers post à savoir que notre Burkina n’est pas encore une vraie nation de citoyens mais un congloméra d’ethnies sous la coupe de chefs traditionnels.
    Quand on refuse la démocratie et la république qui nous garantissent l’égalité des droits et l’égalité des chances et on préfère entre un sujet d’un bonnet rouge ou blanc ou noir selon la région, c’est qu’on veut rester à la lisière de l’histoire et refuser d’y entrer.
    Au moment où tous les pays sont en compétition pour le développement économique en vue d’un meilleur être de leur peuple, eux c’est la bataille moyenâgeuse de chef leur credo. Au risque de heurter certaines sensibilités j’ai envie de dire dans ma colère : Tchrurrr.....s’il ne veulent pas avancer pourquoi ne pas les laisser dans leurs postures et les laisser introniser autant de chefs qu’ils veulent pourvu qu’ils n’enfreignent pas les lois de notre république.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2016 à 22:01
    En réponse à : Village de Mantougou dans la Tapoa : Un affrontement imminent ?

    On va leur trouver un chef neutre ; que les mossis prélèvent un digne fils du yatenga comme intelligent leader-secours pour une longue transition.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2016 à 22:02
    En réponse à : Village de Mantougou dans la Tapoa : Un affrontement imminent ?

    Mantougou encore ? apres votre conflit avec Sampieri. maintenant c’est entre vous !

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2016 à 07:22, par KAM
    En réponse à : Village de Mantougou dans la Tapoa : Un affrontement imminent ?

    BIEN LONGTEMPS QUE CELA SOIT N’Y AVAIT -IL PAS UNE AUTORITÉ DITE COLLÈGE QUI SE CHARGEAIT DE L’INTRONISATION CHEZ VOUS ? Y’AURAIT- IL EU COMBIEN DE CHEF JUSQU’A CE JOUR QUI SONT PASSE ? HABITANT DE MANTOUGOU S’ILS VOUS PLAIT SOYEZ HONNÊTES AVEC VOUS MÊME . COMPRENEZ QUE TOUS CELA RIME AVEC LA POLITIQUE DU TUBE DIGESTIF. DÉCIDEZ VOUS , CAR NUL NE PEUT VOUS AIDEZ ILS VOUS APPARTIENT A VOUS DE PRENDRE VOS RESPONSABILITÉS . SOIT VOUS ÊTES ORGANISEZ DANS LES RÈGLES DE VOS COUTUMES ET AVEC UNE CONFIANCE AUX SAGES QUI INTRONISENT OU VOUS ÉTIEZ DÉSORDONNEZ DEPUIS LA NUIT DES TEMPS.

    KANKELE

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2016 à 08:38, par LA BURKIMBIGA
    En réponse à : Village de Mantougou dans la Tapoa : Un affrontement imminent ?

    Ha ! Ha ! votre sable est mouillé ou quoi ? quelle importance pour ces sales gourmantché ? d’ailleurs qui parle de chefferie dans ce gulmu ? quelle pagaille ça, vous oubliez que vos chefs se trouvent au yatenga. Vous êtes de grands bandits sans morale et à cause de vous on ne peut plus traverser avec quiétude la route koupela - Niamey. Cela fait un manque à gagner pour votre région car les véhicules qui quittent le Niger ont trouvé une autre route en passant par Dori pour rejoindre Ouaga sans avoir peur de rencontrer des coupeurs de route. J’ai honte pour vous minables ! où se trouve votre geomantie quand vous ne pouvez même pas vous défendre et protéger vos enfants ?
    LA BURKIMBIGA
    VOTRE NABA DE TOUS LES TEMPS.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2016 à 08:58, par le prince
    En réponse à : Village de Mantougou dans la Tapoa : Un affrontement imminent ?

    Autorites avos marques ! L’urgence commande l’action immediate. L’observation est depassee ; l’intervention s’impose au nom la paix et la cohesion. J’en appelle mes chers parents a la retenue.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2016 à 09:25, par yadega
    En réponse à : Village de Mantougou dans la Tapoa : Un affrontement imminent ?

    une situation très sérieuse et très urgente dont il ne faudrait pas s’amuser avec. A mon avis, il faudrait vite dépêché, si le village relève au plus haut niveau du Goulmou, le chef du Goulmou et celui du yatenga. il s’agit ici de plusieurs en dangers et de la relation entre fils d’une même localité. si ça coince, il n’est pas interdit qu’un yadega s’y retrouve pour diriger ce petit village entendant que le calme et le consensus soient retrouvés

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2016 à 09:50, par Hama DIALLO
    En réponse à : Village de Mantougou dans la Tapoa : Un affrontement imminent ?

    OH seigneur ; on a assez souffert. Populations de Mantougou, débrouillez vous pour arrêter ça. Il y a des problèmes de sociétés, si non nous n’allions pas vivre ces situations. A l’époque le couronnement et l’investiture d’un chef nous souffrait de complications qui engendraient des affrontements entre communautés ; c’était seulement des affrontements entre frères (vrai successeurs). Maintenant c’est devenu grave parce qu’on ne veux plus respecter les règles de nos sociétés. on dit qu’a évolué, on est civilisé et donc ces règles sont dépassées. On n’est plus obligé de maintenir les choses comme ça se passait. A ce moment là, même ceux qui ne sont de la famille royale fourrent leurs nez pour donner des avis et/ou des instructions.
    POLITICIENS et PETITS INTELLECTUELS laissez les communautés à la base gérer leur affaire.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2016 à 10:10, par sida ya souma
    En réponse à : Village de Mantougou dans la Tapoa : Un affrontement imminent ?

    Merci aux autorites regionales et provinciales, il faut sous ce nouveau regime que les autorites administratives soient desormais respectes. Il ya ce Ladji, il est le seul dans ce village qui seme la zizanie. J’espere que le camp qui ne respecte pas l’autorite n ’est pas supporte par le nouveau depute elu du Gourma MPP qui est le beau frère du troubleur Ladji. Comment un ministre du defunt chef, d’une autre famille (Ouoba) devenir chef chez des Lompo ? des trucs tordus, vous aussi.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2016 à 13:11, par Nobga
    En réponse à : Village de Mantougou dans la Tapoa : Un affrontement imminent ?

    Risques d’affrontements à Mantougou : « La situation est sous contrôle » (Police)
    AIB | 11.01.2016 à 00h00

    © DR / Autre Presse

    Fada - Les risques d’affrontements liés à l’intronisation d’un nouveau chef traditionnel à Mantougou, localité située à une quinzaine de kilomètre de Kantchari (Est), sont sous contrôle, selon les autorités.

    Dimanche matin, le portail d’information lefaso.net, citant des ressortissants de Mantougou, s’inquiétait d’« un affrontement imminent » entre deux clans qui se disputent depuis 2012 le trône du village.
    Des sources proches des autorités policières et communales de Kantchari ont confié à l’AIB, que la situation est sous contrôle et que le calme est revenu dans cette bourgade.

    Selon une source digne de foi, le déploiement tôt le matin de ce dimanche 10 janvier, des forces de sécurité, notamment les éléments de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS), a ramené le calme dans le village qui était au bord d’un affrontement fratricide.

    « La sécurité est arrivée au bon moment (c’est-à-dire au moment) où le camp contestataire s’apprêtait à faire les rites. La police leur a donné 30 mn pour libérer les lieux et c’est ce qui fut fait », rapporte une source à Mantougou.

    Selon plusieurs récits, tout est parti du décès du chef du village de Mantougou en 2012 et du déclenchement du processus de désignation de son successeur.

    « Justin M.Lompo a été désigné par les sages du village de Mantougou et le 4 juillet 2015, il a été couronné chef du village par le chef de Matiacoali, comme il est de coutume.
    Le 5 juillet 2015, soit le lendemain, Boukari Y. Lompo est, à son tour, couronné par une autre grande famille à Mantougou », poursuit notre source.

    En rappel, au regard des risques d’affrontements, le préfet-président de la délégation spéciale de la commune de Kantchari avait signé un arrêté interdisant toute forme de manifestation dans le village.

    Au Burkina Faso, les querelles autour de la chefferie traditionnelle ont souvent endeuillé des familles. En mars 2012 à Guenon (Centre-sud), un conflit similaire avait occasionné une dizaine de tués et près d’un millier de déplacés.

    Agence d’Information du Burkina
    mc/taa

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2016 à 14:17, par collectivités
    En réponse à : Village de Mantougou dans la Tapoa : Un affrontement imminent ?

    SOS anthropologues et sociologues apportez votre concours au MATDS pour parer à des situation analogues une bonne pour toute. pour un pérennité de nos valeurs et richesse culturelles nous nous devons suivre les normes sociales établies depuis belle lurettes en matière de succession royale.
    Modeste contribution

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2016 à 14:29, par Par un natif de Mantougou
    En réponse à : Village de Mantougou dans la Tapoa : Un affrontement imminent ?

    "Risques d’affrontements à Mantougou : « La situation est sous contrôle » (Police)
    AIB | 11.01.2016 à 00h00 ".

    Bravo, bravo et encore à tous les acteurs qui se sont promptement investis pour que ce bain de sang qui était quasiment inévitable soit désormais derrière nous. Mes vives FELICITATIONS au journal Fasonet, tout le mérite à son journaliste qui mérite bien à mini-prix nobel local. Merci, merci et encore merci à tout le personnel de Fasonet.
    Par un natif de Mantougou

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2016 à 16:14, par Lalbila
    En réponse à : Village de Mantougou dans la Tapoa : Un affrontement imminent ?

    Que l’autorité de l’État soit !
    Que la procédure COUTUMIÈRE de désignation de successeur du Chef défunt soit !
    Toute localité ne répondant pas ce critère ne mérite d’avoir un nom.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2016 à 23:17, par Fille de Kantchari
    En réponse à : Village de Mantougou dans la Tapoa : Un affrontement imminent ?

    Je soutien l’internaute 31 par rapport au soi disant Ladji du Village de Mantougou ; un faut type qui ne pense qu’a son ventre et nom au développement de son village. J’ai honte à sa place. Son vrai nom LOMPO Oumarou est un vrai troubleur de quiétude dans le village de Mantougou . Il fait croire aux gens du village qu’il a le soutien des politiciens en gâtant le nom du Larlé NABA qu’il a l’habitude de citer comme étant son amis. C’est mal connaitre le Larlé NAABA un homme intègre. Ce Oumarou LOMPO croyait que tout lui était permis dans le village et meme audelà . il narguait tout le monde même les autorités communales et provinciales qui le connaissent très bien pour ses intrusions dans beaucoup d’affaires. c’est lui qui a dit à Lompo Yapouli le "chef" contestataire dont il est le conseiller principal de ne pas respecter l’arrêté pris par Madame la Présidente de la délégation spéciale de Kantchari et grave encore ni lui ni le chef contestataire n’a pas répondu à la convocation de Madame le Haut commissaire de la Tapoa le 8 janvier 2016. Et ces autorités ont également laissé faire durant une semaine depuis la prise de l’arrété. On est où là ? "Papa KAFANDO" a dit que Plus rien ne sera comme avant". A l’origine de beaucoup de conflits que ce village a connu, LOMPO Oumarou doit être arrêté et coffré.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2016 à 23:32, par moi Mantougou
    En réponse à : Village de Mantougou dans la Tapoa : Un affrontement imminent ?

    Qui en veut à la cohesion de Mantougou ? Sinon ce forcing de Lompo Yombo Boukari et son soutien indefectible ki est Oumarou Lompo dit Ladji est inadmissible. Il semblerait k des officines politiques seraient dans l,ombre en train de tirer sur les ficelles. Le deputé Oumarou Idani serait justement le maitre d,oeuvre de cette orchestration ki nuit tant a la cohesion du village. Or, nous avons a notre maniere contribué a la victoire de son parti le MPP. Monsieur le deputé laisse mon village en paix. Soit un artisant de paix comme notre parti ki commence a gouverner le pays.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 08:36, par Faso de nous tous
    En réponse à : Village de Mantougou dans la Tapoa : Un affrontement imminent ?

    Dans cette histoire de chefferie, il y a forcément une main politique. Quand un chef est désigné conformément à la coutume et qu’un autre s’auto-proclame, c’est qu’il y a problème quelqu’un qui le soutient et/ou l’y pousse. Que la présidente de la délégation spéciale de la commune de Kantchari arrête sa passivité qui a tout l’air d’être un parti pris. Si elle a jugé nécessaire, pour le respect de l’ordre public de suspendre toute activité d’intronisation, il n’est pas explicable qu’elle autorise le camp auto-proclamé à poursuivre les rites malgré les appels de l’autre camp au respect de la "trêve". Dans cette histoire, les autorités locales de police et de gendarmerie, les autorités provinciales (haut commissaire, directeur provincial de la police, commandant compagnie gendarmerie) ont laissé faire, enflant la tension. Il a fallu un appel lancé depuis Ouaga pour que ces autorités ouvrent leur portable : oui, vous avez bien lu. Pendant que cette crise était à son paroxysme, toutes ces autorités sont restées injoignables. C’est IRRESPONSABLE de la part de ces autorités.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 11:45, par djassikini
    En réponse à : Village de Mantougou dans la Tapoa : Un affrontement imminent ?

    Ouf, je comprenais moins la tradition des autres ! vraiment cela se voit rarement dans ma province. Chez nous quand le chef meurt c’est que la nature à déjà choisi son remplaçant : le plus vieux de la grande famille du chef. Idem pour les chefs de terre ! Celui qui refuse ou usurpe la nature rend son verdict impitoyablement.
    Evitez le sang et si la politique ne s’est pas mélé il faut recourir à l’histoire pour trancher ! Si VOUS VOULEZ BIEN REGLER ET DEFINITIVEMENT ALLEZ ECOUTER OU VOIR LES ARCHIVES A LA PREFECTURE QUI VOUS DIRONT CE QUE VOS GRANDS PARENTS ONT FAIT POUR INSTALLER LEUR CHEF ET CONSERVER LE TRONE POUR VOUS QUI SE BATTENT !
    Kénéfils !

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2016 à 20:21, par Appelez moi verité
    En réponse à : Village de Mantougou dans la Tapoa : Un affrontement imminent ?

    La situation k vit ce beau village reconnu à travers sa troupe de danse est inédite. Mais elle est interpelle la conscience de chacun. Tenez, l,histoire de ce village k je connais tres bien pour y avoir servi nous enseigne k juska cette macabre conspiration contre la cohesion sociale, 19 chefs se sont succédé. Le defunt chef etant justema le 19eme. L,histoire nous enseigne egalement k 2 grandes familles sur les 5 k comptent le village prennent la chefferie. La premiere famille est celle de Lompo M.Justin designé par les sages et courronné par le chef de Matiacoali. La deuxieme famille est celle de Lompo Oumarou dit Ladji. Mais pour la presente crise et suivant mes sources d,informations, depuis le deces du chef en 2012, Ladji a jetté son devolu sur Lompo Yombo Boukari comme son candidat naturel (Boukari ki a un troupeau de boeufs devient ainsi le grenier de Ladji). Mais ce kil faut savoir c,est k Boukari n,est ni de la premiere ni de la deuxieme familles suscitées. Au contraire il a etait chef de terre du chef defunt. Et son nom de ministre est Yapouli. Voila k le ministre veut se separer de ses habits de ministre pour porter ceux de chef. Allez y comprendre. Je suis Mossi et meme en reve je ne peux pas voir un jour qu,un des ministres du Moogho Naaba veuille devenir Moogho Naaba, soit parce kil est riche (comme c,est cas de Yapouli ici) soit parce qu,il s,appuie sur un mogo puissant (Ladji l,est à ses yeux et se donne les moyens d,y pretendre). Eh wende ! Voici resumé la cause profonde de la crise a Mantougou. Je prie le Tout Puissant de mettre sa main sur ce village comme il a su le faire sur le BF tout entier durant ces 2 dernieres années.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés