Diplomatie : La Belgique redynamise son partenariat avec le Burkina

mercredi 6 janvier 2016 à 23h50min

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu en audiences ce mercredi, 6 janvier 2016 à Kosyam, le chef d’Etat-major général de l’Armée, les directeurs généraux de l’INSD et de la Douane autour des sujets relatifs à leurs départements. Bien avant ces personnalités, c’est une délégation de la Belgique, conduite par le Vice-Premier ministre, qui est allée parler de ‘’relance’’ de la coopération avec le nouveau locataire de Kosyam.

Diplomatie : La Belgique  redynamise  son partenariat avec  le Burkina

L’audience avec la délégation belge avait pour menu, la redynamisation de la coopération entre les deux pays. C’est une forte délégation conduite par le Vice-Premier ministre, Alexander Decroo, et composée entre autre du ministre du Commerce extérieur et de chefs d’entreprises qui a été reçue par le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.
« On a eu l’occasion d’avoir une discussion assez longue et très amicale avec Monsieur le Président du Faso. D’abord, pour le féliciter pour le déroulement tout à fait démocratique de ces élections. La Belgique est ici pour renouer un partenariat que nous avons eu dans le passé et recommencer la coopération entre nos deux pays et aussi pour renforcer le processus démocratique qui s’est déroulé ici sans violence », a confié le chef de délégation, le Vice-Premier ministre belge, Decroo.
« Quand il y a un développement démocratique, je pense qu’on doit s’impliquer et c’est ce que la Belgique veut faire  », a-t-il poursuivi avant de révéler que son pays intervient au Burkina à travers trois domaines. Il s’agit de l’accès à l’eau potable, la démographie (planning familial, santé de la reproduction, violentes faites aux femmes etc.,) et enfin, la sécurité alimentaire à travers le développement agricole.
« L’idée est que pour l’été de cette année-ci, il y aura déjà les premiers projets sur le terrain », a-t-il dit avant de réitérer la volonté des entreprises à investir au Burkina. Et pour preuve, de nombreux chefs d’entreprises étaient de la délégation et pour le ministre du Commerce extérieur, Peter De Crem « beaucoup d’entreprises belges sont venues avec une volonté sérieuse de faire des investissements, des investissements stables et dans lesquels l’ancrage local est très important. Nous avons des entreprises qui ont beaucoup d’expériences dans les pays africains mais aussi dans des secteurs nouveaux tels que l’informatisation, le recensement pour pouvoir participer à la réalisation d’une partie considérable de la politique de ce pays ».

A la suite de la délégation belge, c’est le Chef d’Etat-major général des Armées, le Général Pingrenoma Zagré qui est allé faire un point de la situation de l’exécution des missions des Forces armées nationales au chef suprême des Armées, le Président du Faso. Il s’agit entre autres, de la sécurité à l’intérieur et des missions déployées sur les différents théâtres et opérations de soutien à la paix. « Les troupes sont engagées sur le terrain et accomplissent leur mission avec beaucoup de succès  », se réjouit le général Zagré.
La question du couvre-feu a également été abordée et selon le chef d’Etat-major général, le point a été fait et il appartient au Président du Faso de prendre la décision qui sied.

La troisième personnalité à être reçue est le directeur général de l’Institut national de la statistique et de la démographie (INSD), Pr Banza Baya, qui dit avoir échangé avec Roch Marc Christian Kaboré sur les indicateurs dans les départements ministériels. «  Il est ressorti qu’incessamment, nous allons recevoir au niveau de l’INSD, la liste de ces indicateurs et nous allons mettre à la disposition de l’autorité, les indicateurs à notre disposition. Et pour ce que nous ne disposons pas, nous allons mettre en œuvre un processus qui permettra de collecter régulièrement ces informations et les mettre à la disposition de l’autorité », a expliqué le premier responsable de l’INSD, précisant que la liste des indicateurs n’a pas encore été dévoilée.
Pr Banza Baya a annoncé également que dans la dynamique d’actualiser les données générales, il est prévu cette année, le 5ème recensement général de la population et de l’habitation (RGPH). Le dernier ayant eu lieu en 2006, ce travail va permettre de disposer de données récentes pour tous projets de planification et de politiques générales au Burkina.

Le Directeur général de la Douane, Adama Sawadogo a, quant à lui, indiqué qu’il s’est agi pour le Président du Faso d’encourager l’ensemble de la Douane et de prodiguer des « conseils très avisés » par rapport à la mobilisation des ressources.
« A ce jour, en dehors de quelques offices non informatisés pour lesquels nous n’avons pas encore pu compiler les recettes, nous sommes à environ 91% de taux de réalisation », informe-t-il avant de relativiser : « On aurait bien voulu faire mieux mais, nous sortons d’une période assez difficile ; une période d’insurrection où pratiquement, la plupart des gros importateurs ont été littéralement pillés, ces gens ne cherchaient plus à constituer de stocks sur le territoire national mais plutôt avec des entrepôts dans les pays portuaires où ils entreposaient et travaillaient à importer au fur et à mesure pour satisfaire la demande ». A cela, il ajoute la baisse du prix des hydrocarbures (ce qui impliquerait un manque à gagner d’environ 35 à 40% au niveau des recettes douanières), le coup d’Etat (avec un impact négatif estimé à environ douze milliards) et la suspension de l’importation du sucre pendant la période du carême.

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 7 janvier 2016 à 05:24, par Matou à Sikassossièra En réponse à : Diplomatie : La Belgique redynamise son partenariat avec le Burkina

    Hééé Bagoro fait koi là-bas avec les belges ! Han ! Han ! Faut te cacher maintenant on a plus envi de voir ces images ! Partez maintenant !! on ve voir notre presi seul avec nos amis. Mais presi il faut voir du côté de l’Inde pour les questions de l’eau potable ! Pour la question de violence faite aux femmes nous sommes en avance sur le pays de Marc Dutroux !!! No comment !

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2016 à 11:33 En réponse à : Diplomatie : La Belgique redynamise son partenariat avec le Burkina

    Le Directeur Général des Impôts ( la 1ère régie en terme de mobilisation de recettes propres avec plus de 2 milliards par jour) a été aussi reçu. Mais pourquoi mm les journalistes semblent comploter contre la DGI ! ça fait quoi si vous dites la vérité.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2016 à 12:40, par Pikas En réponse à : Diplomatie : La Belgique redynamise son partenariat avec le Burkina

    Internaute 2, les journalistes ne sont pas employés à la présidence pour s’asseoir du matin au soir pour voir défiler ceux qui sont reçus en audiences, ils choisissent en fonction de ce qui leur est notifié. En plus, dis à ton champion de voir avec le service de communication de la présidence pour diffuser les communiqués des activités sur les audiences à la presse pour publier, ce n’est pas la priorité des journalistes. En plus, les journalistes sont libres de choisir les informations qu’ils jugent pertinentes. Dis ça à ton DGI

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2016 à 12:41, par Pikas En réponse à : Diplomatie : La Belgique redynamise son partenariat avec le Burkina

    Internaute 2, les journalistes ne sont pas employés à la présidence pour s’asseoir du matin au soir pour voir défiler ceux qui sont reçus en audiences, ils choisissent en fonction de ce qui leur est notifié. En plus, dis à ton champion de voir avec le service de communication de la présidence pour diffuser les communiqués des activités sur les audiences à la presse pour publier, ce n’est pas la priorité des journalistes. En plus, les journalistes sont libres de choisir les informations qu’ils jugent pertinentes. Dis ça à ton DGI

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés