Message à la nation de son excellence monsieur Roch Marc Christian Kabore, président du Faso, chef de l’Etat à l’occasion du nouvel an 2016

samedi 2 janvier 2016 à 21h26min

Message à la nation de son excellence monsieur Roch Marc Christian Kabore, président du Faso, chef de l’Etat à l’occasion du nouvel an 2016

Peuple du Burkina Faso
Mes chers compatriotes

Au seuil de l’année nouvelle qui nous ouvre ses portes, je voudrais à la fois sacrifier à la tradition et surtout prendre date avec vous sur nos engagements communs dans les limites de la marche inexorable du temps.
L’année 2015 qui s’achève charrie avec elle nos joies et nos peines, nos moments difficiles comme nos moments heureux dont certains resteront gravés dans nos mémoires individuelles et collectives.

Concitoyennes et Concitoyens

Dans ces moments particuliers, j’ai une pensée solidaire pour nos compatriotes qui, au cours de l’année 2015, ont été durement éprouvés par des épreuves diverses.
Je porte tout spécialement dans ma pensée, les blessés, les victimes de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 ainsi que ceux consécutifs au putsch du 16 septembre 2015.
Je n’oublie pas toutes les victimes des attaques terroristes dans notre pays au cours de l’année écoulée ainsi que les braves compatriotes tombés sur le champ des opérations de maintien de la paix.

Chers compatriotes

La force d’un peuple ne réside pas seulement dans sa capacité de s’accommoder à un environnement de paix et de stabilité, mais bien plus dans son aptitude à surmonter ses propres contradictions, pour conquérir, jour après jour, un espace où se consolide le « vouloir vivre ensemble ».

Les années 2014 et 2015 nous auront permis de contenir, ensemble, avec force, courage et détermination, les appétences immodérées de forces en marge de l’évolution de notre peuple. C’est là une de nos grandes victoires et un des acquis incontestables qui révèle la grandeur et la solidité de notre organisation sociale. Sans fausse modestie, nous pouvons nous réjouir de cette aptitude indéniable, qui caractérise les grands peuples.
Nous pouvons en outre nous féliciter, de la bonne tenue, le 29 novembre dernier, des élections présidentielles et législatives. Leur transparence a été saluée unanimement par les institutions, les hommes et les femmes appartenant à des structures tant nationales qu’internationales, mobilisés pour en assurer la supervision.
Ce faisant, Chers compatriotes, nous avons démontré, aux yeux du monde, le niveau de maturité de notre peuple dans la construction de la paix, et de la démocratie.
Je voudrais saisir cette heureuse occasion pour réitérer mes chaleureuses félicitations au Président de la Transition, au Premier Ministre et à son Gouvernement, au Conseil National de la transition, et à son Président, ainsi qu’à l’ensemble des acteurs notamment la CENI, pour l’important rôle qu’ils ont joué en maintenant le cap sur l’organisation des élections couplées du 29 novembre 2015.
Je voudrais saluer tous les candidats à l’élection présidentielle dont l’attitude républicaine a contribué à renforcer la crédibilité du scrutin et à donner du Burkina Faso, une image respectable.
Comme vous le savez depuis hier, la nouvelle Assemblée nationale a validé le mandat de ses membres et porté à sa tête Son Excellence Monsieur Salifou DIALLO.
J’adresse au Président de l’Assemblée nationale et à l’ensemble des députés mes vœux de succès pour une législature féconde et réussie.

Concitoyennes
Concitoyens

Le succès du mouvement insurrectionnel des 30 et 31 octobre 2014, et les actions héroïques de résistance populaire au coup de force du 16 septembre 2015, constituent des preuves tangibles des aspirations profondes de toutes les composantes sociales de notre nation à plus de démocratie, de justice sociale, de sécurité, d’accès aux emplois, aux infrastructures de production et aux services sociaux de base, bref, en un mot, au bien-être social et à l’élévation de tout Burkinabè à la dignité humaine.
Je m’attellerai avec honneur et dignité à apporter des réponses à la hauteur de l’immense espoir que vous avez placé en moi.

Peuple du Burkina Faso

Une chose est d’installer des institutions démocratiques fortes, une autre est de faire en sorte qu’elles permettent une représentation authentique des citoyens tout en apportant les solutions pertinentes à leurs aspirations fondamentales et à leurs besoins quotidiens. A cet égard, l’année nouvelle qui commence dans quelques heures est chargée d’espoirs pour les Burkinabè.
L’espoir d’abord de réaliser pleinement les objectifs de mon programme notamment pour l’amélioration des conditions de vie des populations et la création des emplois pour les jeunes et les femmes de nos villes et de nos campagnes.

L’espoir ensuite de voir aboutir les grandes reformes notamment celle de l’armée, de l’Etat, et des institutions ainsi que la mise en place de la constitution de la Ve République pour moderniser l’administration et mettre tout le monde au travail dans l’intérêt supérieur de la Nation. C’est le lieu pour moi de saluer la bravoure, le patriotisme et le professionnalisme de notre armée qui a su prendre ses responsabilités aux côtés du peuple pour le prémunir des périls qui menaçaient la stabilité et l’unité du pays. A tous les membres des contingents burkinabè mobilisés actuellement pour les missions de maintien de la paix à l’étranger, tout comme ceux des unités déployées pour sécuriser le territoire, je renouvelle mes encouragements et ma proximité.
Je réaffirme ici mon engagement à asseoir avec eux les bases solides d’une armée républicaine et apolitique résolument engagée dans la défense de l’intégrité territoriale et de la sécurité des personnes et des biens.
L’espoir enfin de voir aboutir le dialogue social pour renforcer la cohésion du peuple burkinabè et d’œuvrer à la réconciliation nationale par la vérité et la justice afin d’engager tous les Burkinabè dans l’œuvre de construction d’un Burkina nouveau.
Je crois en votre capacité à relever les défis qui se dressent devant nous, à travers mon programme pour lequel vous m’avez accordé vos suffrages et vous exprime ma profonde gratitude pour cette adhésion populaire.

Je vous engage, chacun, où que vous soyez, où que vous travailliez, à y mettre du vôtre pour sa réalisation, dans l’intérêt supérieur de notre Nation.

Valeureux compatriotes
Je voudrais exprimer ma profonde reconnaissance à tous nos compatriotes dont les exigences professionnelles les maintiennent actuellement loin de leurs familles.
Aux communautés étrangères résidant au Burkina Faso, j’adresse également mes vœux de santé et de bonheur.
Je souhaite à la diaspora burkinabè à travers le monde, une excellente année 2016 dans l’unité, la fraternité et la solidarité.

Mes chers compatriotes

En ce moment même où nous nous préparons à la célébration de l’avènement de la nouvelle année, de nombreux peuples, hors de nos frontières, continuent de subir, qui des conflits armés, qui des attentats terroristes, qui des catastrophes de toutes natures.
A tous ces peuples, proches ou lointains, je voudrais exprimer la solidarité et la compassion de la Nation burkinabè. Puisse l’année 2016 leur apporter plus de joie, de paix, de stabilité, de solidarité et de bonheur.

Concitoyennes
Concitoyens

Depuis son accession à la souveraineté nationale et internationale, notre pays a toujours bénéficié de la solidarité et de l’assistance de nombreux pays à travers les continents ainsi que des partenaires techniques et financiers.
Je voudrais en votre nom à tous, témoigner notre gratitude à la communauté internationale, à nos partenaires techniques et financiers, aux ambassadeurs et aux membres du corps diplomatique accrédités au Burkina Faso ainsi qu’à tous les amis du Burkina Faso à l’étranger pour les nombreuses sollicitudes à l’endroit du peuple burkinabè.

Aussi, à l’orée de l’ouverture d’une ère nouvelle de l’histoire de notre pays, marquée par le retour à un régime constitutionnel normal, je voudrais lancer un appel vibrant pour une solidarité internationale plus agissante en faveur du peuple burkinabè, désireux de consolider à jamais, les solides acquis de sa démocratie.

Mes chers compatriotes,

Je reste confiant en votre détermination individuelle et collective pour relever les défis qui se présentent à notre pays dans sa marche résolue vers le progrès véritable et la démocratie.
Puisse l’année 2016 tenir toutes ses promesses dans un environnement de paix, de stabilité, de sérénité et de sécurité pour tous.
Je réitère à toutes et à tous mes vœux de santé, de bonheur et de réussite.

Bonne et heureuse année 2016.

Que Dieu bénisse le Burkina Faso !
Je vous remercie.

Vos commentaires

  • Le 2 janvier 2016 à 23:35, par Yako En réponse à : Message à la nation de son excellence monsieur Roch Marc Christian Kabore, président du Faso, chef de l’Etat à l’occasion du nouvel an 2016

    Discours pondere et rassembleur(bon pere de famille),seulement je crains que l’homme ne soit otage des faucons revanchards,en 1er lieu Mr Diallo Salif qui lui fera ombre .Par consequent,j’appelle Mr le president a faire preuve d’autorite car Mr Diallo est une epine dans les souliers du PF avant de l’etre pour les institutions.Bonne annee a tous et a toutes.

    Répondre à ce message

  • Le 3 janvier 2016 à 00:29, par Nabiiga En réponse à : Message à la nation de son excellence monsieur Roch Marc Christian Kabore, président du Faso, chef de l’Etat à l’occasion du nouvel an 2016

    Quoi que vous nous disiez et ou nous souhaitiez ce n’est qu’un ajout. Le fait que ce n’est plus le visage de Blaise dit tout. Nous vous remercions et Dieu fasse que tout aille bien pour vous et votre gestion de la chose de notre patrie
    Bonne Heureuse Année

    Répondre à ce message

  • Le 3 janvier 2016 à 01:39, par Un Citoyen Burkinabè. En réponse à : Message à la nation de son excellence monsieur Roch Marc Christian Kabore, président du Faso, chef de l’Etat à l’occasion du nouvel an 2016

    Excellence Monsieur Le Président de tous les burkinabè, nous voilà revenus à un régime constitutionnel normal où la liberté d’opinion a repris ses droits et ses lettres de noblesse. Vous avez dit : "Une chose est d’installer des institutions démocratiques fortes, une autre est de faire en sorte qu’elles permettent une représentation authentique des citoyens tout en apportant les solutions pertinentes à leurs aspirations fondamentales et à leurs besoins quotidiens...". Parfaitement en accord avec vous et nous de la diaspora burkinabè, attendons fermement de vos nouvelles institutions et autorités politiques une prise en compte de la diaspora dans l’ordonnancement politique de notre pays.
    A défaut d’une telle prise en compte, et sans vous mentir, vous ne nous aurez donné d’autres choix alternatifs sérieux que de vous combattre avec la dernière énergie pour favoriser la participation de notre diaspora aux actions de développement dans notre pays. L’histoire des peuples et celle récente du peuple burkinabè des 30 et 31 octobre 2014 a clairement démontré que seule la lutte acharnée pour une juste cause paye et libère du sectarisme et du clanisme. Notre peuple est un et indivisible dans sa composante de l’intérieur et de l’extérieur. Pour preuve, seule la lutte héroïque du peuple burkinabè, appuyée par la clairvoyance de son Excellence Salifou DIALLO en particulier, ce "faiseur de roi" dit-on trivialement, vous a royalement propulsé et installé à Kosyam. Ce n’est donc un scoop pour personne...
    Dès lors, Excellence Monsieur Le Président du Faso, la balle est dans votre camp et jouez-la collectivement pour le bonnheur du peuple burkinabè de l’intérieur et de l’extérieur. Il n’y a pas d’autre alternative crédible que d’associer notre diaspora au développement de notre pays. Le Burkina Faso n’est pas un pays moins démocratique que ceux des pays (Ghana, Mali...) qui ont, d’ores et déjà, expérimenté positivement la participation de leur diaspora aux actions de développement. C’est un conseil gratis dans l’intérêt de tout le peuple burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 3 janvier 2016 à 02:33, par Romuald En réponse à : Message à la nation de son excellence monsieur Roch Marc Christian Kabore, président du Faso, chef de l’Etat à l’occasion du nouvel an 2016

    Je viens ici souhaiter a Son Excellence President Rock Marc Christian KABORE une reussite totale pour son mandat et prions tous DIEU pour une sagesse divine afin de gerer l’epineux probleme de la verite ,justice et RECONCILIATION NATIONALE. Cela n’est pas facile,mais nous avons vu que lorsque nous sommes solidaires avec nos dirigeants (dans le soutient),tout est possible.Vive leBURKINA FASO.

    Répondre à ce message

  • Le 3 janvier 2016 à 03:56 En réponse à : Message à la nation de son excellence monsieur Roch Marc Christian Kabore, président du Faso, chef de l’Etat à l’occasion du nouvel an 2016

    Un message lu comme dans une classe de CP1 avec un français très ordinaire. Aucun signe de rupture d’avec l’ancien ordre. Je m’attendais plutôt qu’il sonne les preuves du changement, du plus rien ne sera comme avant déjà.

    Répondre à ce message

  • Le 3 janvier 2016 à 04:50, par Lass En réponse à : Message à la nation de son excellence monsieur Roch Marc Christian Kabore, président du Faso, chef de l’Etat à l’occasion du nouvel an 2016

    Il était trop concentré sur la lecture du message. Il devrait s’appliquer a etre plus naturel.

    Répondre à ce message

  • Le 3 janvier 2016 à 05:05, par ® L’Immortel 1er © En réponse à : Message à la nation de son excellence monsieur Roch Marc Christian Kabore, président du Faso, chef de l’Etat à l’occasion du nouvel an 2016

    Concitoyennes, Concitoyens... Il ne faut pas prendre les citoyens Burkinabe pour des cons comme Blaise l’a fait avant de se retrouver chez ses beaux parents. Bonne et Heureuse annee quand meme. Tout ce que nous demandons c’est moins de cupidite, plus de distribution des richesses, plus de discipline dans la gestion des affaires d’Etat, un acces au besoins primaires : Eau, electricite, travail. Nous ne demandons pas trop ! Nous demandons seulement une vie un peu plus humaine.

    Répondre à ce message

  • Le 3 janvier 2016 à 06:21, par Bi télé En réponse à : Message à la nation de son excellence monsieur Roch Marc Christian Kabore, président du Faso, chef de l’Etat à l’occasion du nouvel an 2016

    Beau discours et le dernier avant le actes. Merci de nous engager tous mais c’est d’abord les premiers pas du PF que beaucoup regarderont avant d’entrer dans la danse. Dans tous les cas on n’a pas le choix que de réussir. Si le programme peine à être mis en œuvre, le peuple souverain en imposera un autre ou la conduite pour le Faso meilleur. ’’ Beau vent"

    Répondre à ce message

  • Le 3 janvier 2016 à 07:16, par Fasolibre En réponse à : Message à la nation de son excellence monsieur Roch Marc Christian Kabore, président du Faso, chef de l’Etat à l’occasion du nouvel an 2016

    Trêve de bavardages, nous voulons un gouvernement. C’est quoi ce président élu depuis plus d’un mois et incapable de se trouver un premier ministre ? Rien d’étonnant, diront certains car pour être président il faut être un vrai Homme, avoir le courage de prendre des décisions . Que DIEU nous sauve !

    Répondre à ce message

  • Le 3 janvier 2016 à 09:14, par Mérites En réponse à : Message à la nation de son excellence monsieur Roch Marc Christian Kabore, président du Faso, chef de l’Etat à l’occasion du nouvel an 2016

    Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, pour bien réussir sa mission devra mettre les hommes qu’il faut aux places qu’il faut. Son gouvernement étant attendu pour mener un travail de qualité, il ne devrait pas commettre l’erreur de former une équipe gouvernementale avec des gens décriés et dont les compétences ne sont pas confirmées. L’opinion publique étant désormais vigilante, pourrait ne pas accueillir favorablement des ministres de complaisance et appelés à la soupe au détriment de l’ardeur au travail. Il existe bien au Burkina, au sein du MPP, dans des EPE, sociétés d’Etat, dans l’administration publique des cadres qui ont fait leur preuve en matière de management des ressources humaines et matérielles et qui peuvent booster l’activité gouvernementale. Le président Roch devrait pouvoir rechercher le répertoire des compétences nationales pour valoriser son tout premier gouvernement qui ne doit pas faillir. Il peut même fouiner dans la liste des cadres décorés en fin 2015 pour leurs mérites dans la gestion de la chose publique.

    Répondre à ce message

  • Le 3 janvier 2016 à 09:37, par k En réponse à : Message à la nation de son excellence monsieur Roch Marc Christian Kabore, président du Faso, chef de l’Etat à l’occasion du nouvel an 2016

    Bons discours du nouvel an et d’investiture. maintenant passons à la mise en application de votre programme. Il n’y a pas eu de cadeau du nouvel an avec la nomination d’un premier ministre. Ca viendra.

    Répondre à ce message

  • Le 3 janvier 2016 à 09:53, par le vrai general En réponse à : Message à la nation de son excellence monsieur Roch Marc Christian Kabore, président du Faso, chef de l’Etat à l’occasion du nouvel an 2016

    Discours clair et pertinent mon président. Nous vous demandons de nommer vite votre premier ministre, car nous sommes pressés que le vrai s travail commence.

    Répondre à ce message

  • Le 3 janvier 2016 à 11:11, par DIASPORA BURKINA EN ESPAGNE En réponse à : Message à la nation de son excellence monsieur Roch Marc Christian Kabore, président du Faso, chef de l’Etat à l’occasion du nouvel an 2016

    Nous somme fiere davoir un president Democratiquement et Librement elu .

    Nous Diaspora du Burkina en Espagne attendons de voir nos reves se realiser , louverture de LAmbassade du Burkina a Madrid en Espagne .

    Mercie et bienvenue Excellence President le vrai vrai changement

    Diaspora Burkina En Espagne

    Répondre à ce message

  • Le 3 janvier 2016 à 11:34, par lassane En réponse à : Message à la nation de son excellence monsieur Roch Marc Christian Kabore, président du Faso, chef de l’Etat à l’occasion du nouvel an 2016

    Monsieur le Président ,que ce soit votre discours lors de votre investiture ,que ce soit le présent discours ,vous parlez bien et même très bien .Seulement voilà ,les burkinabé ont tellement entendu de belles paroles sous vos prédécesseurs sans que cela ne soit suivi d’actions concrètes dans le sens de la résolution pragmatiques de leurs préoccupations ,qu’il n’y croient plus .Déjà, certains noms qui circulent comme probables ministres de votre gouvernement ne rassurent point vu que ces gens ont déjà fait leurs preuves à ces postes pendant plusieurs années sous Blaise Compaore .D’autres sont déjà à la retraite et objectivement ne peuvent incarner ,ni le changement ,ni le dynamisme qui doivent caractériser votre équipe gouvernementale .Alors Excellence MR le président ,sachez faire le bon casting à ce niveau ,sinon vous allez plonger dès le départ les burkinabé dans une profonde déception ,s’il s’avère que vous avez procédé simplement à un partage de gâteau sans considération aucune de critères de compétence, d’intégrité ,d’abnégation au travail notoirement reconnus etc.

    Répondre à ce message

  • Le 3 janvier 2016 à 12:12, par Tapsoba R(de H) En réponse à : Message à la nation de son excellence monsieur Roch Marc Christian Kabore, président du Faso, chef de l’Etat à l’occasion du nouvel an 2016

    Début de mandat qui risque d être mouvementé(du moins côté justice) avec cette question judiciaire relative à l affaire THOM-SANK où le concours d ADO est sollicité ,hôte du principal accusé BC oblige mais qui ne semble pas vouloir collaborer,si l on en croit cette information de MondAfrique.« Ouattara dit NIET à l extradition de Blaise COMPAORE:La décision n a pas encore été communiquée officiellement aux autorités Burkinabè mais elle a déjà été prise par le président Alassane Ouattara.Son pays n entend nullement exécuter le mandat émis le 4 décembre contre l ancien président Blaise Compaoré accusé de complicité dans l assassinat le 15 octobre 1987 de son prédécesseur Thomas Sankara.En dépit de la convention d entraide judiciaire ivoiro-burkinabe signée en 1994,le president Ouattara continuera de garantir un exil heureux et tranquille à Compaoré qui fut le soutien indéfectible de sa longue marche vers le pouvoir en 2011. »( MondAfrique)

    Répondre à ce message

  • Le 3 janvier 2016 à 13:05, par André En réponse à : Message à la nation de son excellence monsieur Roch Marc Christian Kabore, président du Faso, chef de l’Etat à l’occasion du nouvel an 2016

    Bonjour monsieur le Président.
    Vous ne semblez pas presser pour vous mettre au boulot. Où est ce gouvernement ! Il est urgent de nommer votre premier ministre.

    Répondre à ce message

  • Le 3 janvier 2016 à 15:30, par Exemple du président ghanéen En réponse à : Message à la nation de son excellence monsieur Roch Marc Christian Kabore, président du Faso, chef de l’Etat à l’occasion du nouvel an 2016

    Dans son message de nouvel an 2016, le président du Ghana,John Mahama Dramani a fait savoir qu’il limogera tout ministre dont le travail n’est pas performant. Il veut que son gouvernement travaille fortement pour répondre aux attentes des populations. Voilà un exemple qui pourrait inspirer le président Roch Marc Christian Kaboré pour qu’il évite de nommer des ministres par complaisance sans tenir compte des compétences avérées des uns et des autres. Surtout que les mauvaises langues disent qu’il sera difficile au régime Kaboré de faire du neuf avec du vieux, c’est à lui de savoir prouver le contraire en appelant dans son gouvernement des cadres compétents et dynamiques, capables d’initiatives novatrices.

    Répondre à ce message

  • Le 3 janvier 2016 à 17:16, par Sidpawalmdé En réponse à : Message à la nation de son excellence monsieur Roch Marc Christian Kabore, président du Faso, chef de l’Etat à l’occasion du nouvel an 2016

    Merci SEM le Président du Faso ! Je souhaite que DIEU vous accompagne tout au long de votre mandat, du courage et bonne chance !

    Répondre à ce message

  • Le 3 janvier 2016 à 17:48, par Tiraogo En réponse à : Message à la nation de son excellence monsieur Roch Marc Christian Kabore, président du Faso, chef de l’Etat à l’occasion du nouvel an 2016

    Bonne année monsieur le nouveau Président.
    Mais, même si certains dossiers doivent bouffer vos amis directs, il ne sera pas possible de les enterrer. Je pense au dossier Boukari Dabo en particulier qui trouble votre sommeil. Il n’y aura pas d’immunité au Burkina pour les donneurs ordres civiles. Vous avez reconnu publiquement avoir dîné avec le diable ; alors dites la vérité au peuple sur ce que vous disiez à ce dîner.
    Vous avez quitté le CDP pour sauver vos vies, mais vos démons vous ont-ils pour autant quittés ? Un adage ne dit-il pas que chasser le naturel, il revient au galop ?
    Je respecte le vote de mes compatriotes mais je n’ai guère espoir sur votre changement radical après tant d’années d’impunités et de manque de courage
    . Bon courage.

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier 2016 à 01:28, par siid siida En réponse à : Message à la nation de son excellence monsieur Roch Marc Christian Kabore, président du Faso, chef de l’Etat à l’occasion du nouvel an 2016

    merci beaucoup mon chèr président nous attendons tellement de toi et je sais également que tu repondra aux aspirations de tout le peuple Bukinabé. Bonne année aussi à toi monsieur le Président et a tes différents collaborateurs.

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier 2016 à 10:45, par raogo En réponse à : Message à la nation de son excellence monsieur Roch Marc Christian Kabore, président du Faso, chef de l’Etat à l’occasion du nouvel an 2016

    C’est bien dit mais on attend la nomination du premier ministre.

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier 2016 à 13:33, par Karl Max En réponse à : Message à la nation de son excellence monsieur Roch Marc Christian Kabore, président du Faso, chef de l’Etat à l’occasion du nouvel an 2016

    Discours pondéré et plein d’espoir. Je relève néanmoins que le service de communication veuille innover. Mais attention tout de même. Messieurs et mesdames de la communication, d’où vous vient l’idée de l’écriteau "Kossyam - 31 décembre 2015". Depuis quand le palais présidentiel s’appelle-t-il officiellement Kossyam ? Qui connait Kossyam à l’étranger ? Pourquoi cherchez-vous tant de complications alors que c’était simple et mieux indiqué d’écrire "Ouagadougou - 31 décembre 2015" ou encore "Présidence du Faso - 31 décembre 2015". Soyez professionnelle svp et renseignez-vous si vous ne savez pas. C’est quelle façon mal inspirée de vous vouloir changer avec du faux ? La présidence du Faso est quand même une institution sérieuse.

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier 2016 à 14:21, par Tangba En réponse à : Message à la nation de son excellence monsieur Roch Marc Christian Kabore, président du Faso, chef de l’Etat à l’occasion du nouvel an 2016

    Bonne et heureuse année à son Excellence. Santé et succès dans la gouvernance de notre cher pays et que les attentes des burkinabè soient satisfaisants dans les cinq prochaines années. Nous attendons tous le nom de l’oiseau rare. Pour quelles raisons ce nom tarde-t-il à sortir. Je croyais le MPP plus organisé que cela. Monsieur le Président, je suis d’accord qu’il faut se mettre au travail et il faut faire vitre en mettant en place un gouvernement. En ce début de nouvel an, je me permet de donner un conseil avisé à son excellence. Pas de favoritisme à ceux qui vous ont voté et qui ne sont pas plus compétents que les autres. Des rumeurs parlent déjà de frustrations de la part du staff de campagne du MPP qui font intrusion dans certains services sans y être encore nommés et qui disent sans sourciller qu’ils viennent prendre la place bientôt. Attention à un CDP bis ou réchauffé. Monsieur le Président, vous serez le premier à grincer les dents si vous laisser vos collaborateurs de partis narguer les autres. Pendant que vous grincerez des dents, ils seront dans d’autres partis politiques entrain de poursuivre des postes et vous renieront. Dans tous les cas, vous êtes bien placé pour le savoir. Bon vent Excellence !

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier 2016 à 14:37, par Électricien En réponse à : Message à la nation de son excellence monsieur Roch Marc Christian Kabore, président du Faso, chef de l’Etat à l’occasion du nouvel an 2016

    Internaute Numéro 1 dit Yako , il faut réviser ta position sur Salif Diallo . Ce monsieur, je ne l’ai jamais rencontré mais je sais qu’il est un homme honnête, capable de livrer le fond de sa pensée sans arrière pensée. Regarde la classe politique du Burkina et désigne moi quelques uns. Pour t’aider, en dehors de lui, de Simon Compaoré et de bien sûr de Roch, je n’en vois pas. Vos réflexions ont tendance à jeter le trouble sur les esprits faibles. Sans rancune aucune.

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier 2016 à 15:05, par Aurapanou En réponse à : Message à la nation de son excellence monsieur Roch Marc Christian Kabore, président du Faso, chef de l’Etat à l’occasion du nouvel an 2016

    On a horreur de ce genre de discours.on en a marre de ces histoires de partage de gâteau.soit ça change ou bien Mr le PF sera obligé d’emboiter les pas de son frère le Blaiso en tuant,en emprisonnant et en fuyant aux environs de 13heures.A bon attendeur,salut.

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier 2016 à 15:28, par Vincent En réponse à : Message à la nation de son excellence monsieur Roch Marc Christian Kabore, président du Faso, chef de l’Etat à l’occasion du nouvel an 2016

    Le Président Rock KABORE a déjà fait un faux pas. Il a totalement raté sa prise de pouvoir. On ne peut pas comprendre que du 29 Novembre 2015 (date de son élection) au 29 décembre 2015 (date de son investiture), il n’ait pas pu trouver un premier ministre pour constituer un gouvernement et se mettre tout de suite au travail. Plus grave, il est même obligé de faire appel au gouvernement qui a déjà rendu sa démission pour assurer les affaires courantes. Un Président de la République, digne de ce nom, qui veut vraiment mettre son peuple au travail, devait venir avec une équipe déjà prête au travail pour donner l’exemple et marquer les esprits. Aujourd’hui (7 jours après l’investiture du président Rock), le Burkina Faso n’a pas de gouvernement. On a l’impression qu’il y a des conciliabules et des tiraillements dans les coulisses. Cela ne rassure pas du tout et ne donne pas bonne impression. C’est le signe d’une crise avant le commencement. Pauvre Burkina, république bananière.

    Vincent.

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier 2016 à 17:09 En réponse à : Message à la nation de son excellence monsieur Roch Marc Christian Kabore, président du Faso, chef de l’Etat à l’occasion du nouvel an 2016

    Bonne année en retour Mr le nouveau président du faso. Mais quand on a dit cela, tout le reste demeure très préoccupant pour nous burkinabè d’aujourd’hui, avides de connaitre la vérité sur les nombreux dossiers criminels pendants depuis 30 ans. Aurez-vous la poigne qu’il faut pour éclaircir tous ces crimes économiques et crimes de sang. Par les médias, nous savons que votre famille était constamment invitée à déjeuner ou à dîner chez Chantal et Blaise compaoré . Nous savons aussi que votre famille a des liens privilégiés avec celle de ADO, président de la RCI qui protège les compaoré. Nous savons également que Blaise compaoré est en quelque sorte votre beau-père puisque votre jeune frère a épousé sa nièce. Donc, par tous ces liens, vous à kossyam, c’est tout de même le prolongement des compaoré à kossyam qui doivent être peut-être en train de se dire : ’’nous et nos acolytes n’avons rien à craindre avec Roch car c’est un des nôtres depuis 27 ans et aussi par alliance.’’ Nous ne doutons pas et c’est normal, que votre père, notre vénérable papa Charles Bila Kaboré veille au grain de votre devenir présidentiel et vous sert de caution auprès de ses nombreux amis bien haut perchés dont les ADO et les compaoré entre autres...Enfin, nous savons tous que vous être l’un des maillons du trio RSS. Vous avez trouvé refuge à kossyam à la faveur du peuple qui vous a élu pour conduire son destin durant les 5 années à venir. Tonton salif a trouvé refuge à l’assemblée nationale. Quel refuge prévoyez-vous pour mon oncle Simon ? Est-ce la difficulté de trouver un refuge pour oncle Simon qui fait que vous tardez autant à vous trouver un 1er ministre ? Une question Mr le président : tous ces refuges pourront-ils vous épargner des poursuites si les RSS que vous êtes sont mis en cause dans des affaires criminelles ? Les burkinabè attendent vraiment de voir comment vous allez vous positionner par rapport à tous ces dossiers et surtout par rapport aux différents protagonistes dans ces dossiers qui pour la plupart, vous sont liés peu ou prou.
    En tout cas, nous attendons beaucoup de vous Mr le président même s’il est vrai que vous êtes vous aussi une sorte de président de transition entre 27 ans de blaisie et une époque nouvelle que vous ne pouvez pas incarner et ce, pour avoir contribué à la blaisie. N’empêche que nous vous avons élu et allons vous soutenir dans l’action de sortir le pays du marasme économique et social mais montrez-nous que vous avez vraiment la carrure pour gouverner le pays. Cela commence par la nomination d’un 1er ministre qui tienne la route et qui mette en place avec vous une équipe gouvernementale fiable (S’il vous plait, évitez les racailles de depuis 27 ans sinon vous allez trop décevoir les burkinabè). Que Dieu vous donne la santé, la force et la poigne de conduire le pays et surtout de nous dire la vérité sur les affaires pendants. Communiquez avec nous plus directement au lieu de trop rabâcher vos discours. Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier 2016 à 19:44 En réponse à : Message à la nation de son excellence monsieur Roch Marc Christian Kabore, président du Faso, chef de l’Etat à l’occasion du nouvel an 2016

    @ Tabsoba de Hollande. Si la peine prévue pour l’infraction dont on demande l’auteur ou le complice, est la peine de mort, le pays hôte peut refuser l’extradition. Avez-vous lu tous les articles de la Convention avant de suspecter Ado de refuser ? Si Ado refuse, c’est qu’il s’appuie sur un texte conventionnel. Donc, Blaise ne sera pas extradé et celui qui veut cette extradition n’est qu’un piteux joueur dans une cour de récréation. Il faut regarder devant et ne pas resasser éternellement le passé douloureux de notre pays. Merde à ces gens qui occultent les vrais problèmes de développement au profit de crimes passés dont le paysan burkinabè s’en fout un peu.

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier 2016 à 20:00, par pasiskolo En réponse à : Message à la nation de son excellence monsieur Roch Marc Christian Kabore, président du Faso, chef de l’Etat à l’occasion du nouvel an 2016

    mr président, vous parlez bien mais je ne crois pas que vous ètes là pour travailler.depuis le 30 novembre 2014, vous avez été déclaré vainqueur des élections, jusqu’a nos jours vous n’avez même pas un premier ministre. Ne saviez vous pas qu’il faut former un gouvernement ? nos frères sont morts pour rien.

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier 2016 à 19:23, par Mpi En réponse à : Message à la nation de son excellence monsieur Roch Marc Christian Kabore, président du Faso, chef de l’Etat à l’occasion du nouvel an 2016

    On n’a trop attend des choses concretes. Ou est le nouveau Gouvernement ?
    Il ne faut pas nous faire perdre le temps. On suit l’actualite, rien semble se passer. C’est quoi le problem. We want to see things happen, actions linked to the reality of People. Please, time is not with us do something to improve our life
    otherwise we gonna die.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés