Fin d’année : quel bilan pour la vie de famille ?

vendredi 1er janvier 2016 à 02h30min

Nous assistons ces derniers temps à des cérémonies de décoration pour divers services rendus, dit-on, à la nation. C’est l’occasion pour nous de féliciter tous ceux et toutes celles qui ont bénéficié de telles considérations. Décorés par la nation, oui, mais combien d’épouses et d’époux ont été décorés par leur conjoint (e) ? Par ceux et celles qui ont passé douze mois à leurs côtés ?

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Fin d’année : quel bilan pour la vie de famille ?

C’est l’heure des bilans et sans complaisance ! Chaque conjoint doit simplement se poser certaines questions et apporter les réponses qui conviennent, et sans la moindre dérobade.

De ces questions nous retenons :

• Qu’est-ce que j’ai pu apporter à mon conjoint sur le plan de la santé ? Se porte-t-il mieux en cette fin d’année ou est-ce tout à fait le contraire ?
S’il est vrai que l’alimentation et les autres soins procurent une bonne santé, il y a surtout tout ce que l’on a pu faire entendre au partenaire conjugal. Il s’agit des mots, des expressions et autres échos de la voix. Y a-t-il eu des propos malveillants qui ont laissé l’autre dans le désarroi, dans le découragement ou même avec des regrets ? Y a-t-il eu des offenses, des injures, des accusations, des réprimandes ou autres propos malveillants

• Quels souvenirs garde le conjoint ?

Nous devons le répéter et dire que la santé physique est tributaire de la santé mentale, qui, elle, est tributaire de ce que l’on fait entendre à l’autre. Les conjoints, si ce ne sont pas tous, mais en tout cas, certains d’entre-eux, ne savent pas s’entretenir avec des paroles qui encouragent et qui élèvent. Ils savent noter et retenir ce qui a été mal fait, mais jamais ce qui a été bien. D’où ces propos du genre : « tu es toujours comme cela… tu n’as jamais rien fait de bon… avec toi on ne s’en sortira jamais, etc. »
Montrer de la reconnaissance, apprécier l’autre, le féliciter, doit faire partie du quotidien des époux. Que les époux, en cette fin d’année, revoient un peu, ce qu’ils ont eu à se dire et qui est resté comme une arrête dans la gorge et s’en repentir sincèrement. Si par contre, ils se rappellent les échos de voix inoubliables parce que leur ayant apporté un plus dans la vie, alors, qu’ils les retiennent et les rééditent pour l’année nouvelle.

• Qu’est-ce que j’ai pu apporter à mon conjoint sur le plan de sa réputation ?
Est-ce que j’ai eu à faire des éloges à son égard en parlant positivement de lui ou d’elle à d’autres personnes ?

Ce qu’un époux entend dire de lui par l’autre à d’autres personnes, le marque positivement et lui donne du tonus dans la vie. Le contraire, le déstabilise, l’écorche, l’esquinte et lui apporte des remords. Aucun époux ne doit entrer dans le nouvel an dans un tel état sinon, l’avenir sera pénible.
Cultiver la bonne image du partenaire conjugal est du devoir de tout un chacun. On supporte plus facilement ce que ceux du dehors disent de nous, mais quand c’est l’épouse ou l’époux qui nous peint en noir, cela démonte moralement et rend la vie morose. Pour le nouvel an, chaque partenaire conjugal doit avoir pour objectif de soigner l’image de l’autre dans le cercle familial tout comme au dehors.

• Qu’est-ce que j’ai pu apporter à l’autre sur le plan matériel en cette année 2015 ?

Ici, ce n’est ni la valeur ni le poids qui compte le plus, mais le symbole. Un cadeau offert en temps opportun marque les esprits. Il est question de se demander à quel moment on a pu répondre au besoin matériel du conjoint, quand il en faisait la requête. Pour l’harmonie du couple et pour son bien-être, l’époux ou l’épouse doit guetter les moments propices pour poser des actes qui marquent pour la vie. Apporter le secours, l’aide en temps opportun et ne jamais tourner le dos à l’autre quand il exprime un besoin, doit être une préoccupation de chacun. N’avez-vous jamais entendu votre partenaire dire : « tu ne m’as jamais rien donné. »  ? En réalité, ce qu’il veut dire c’est que vous n’avez pas répondu à son besoin en temps réel. Il ne faut pas s’empresser de citer tout ce que vous avez eu à lui offrir, revoyez plutôt à quel moment vous avez agi. Que les conjoints sachent que ce n’est pas la quantité et même pas la qualité de ce que l’on donne qui importe, mais quand est-ce qu’on a fait le geste. L’autre en avait-il vraiment besoin ? N’était-ce pas un superflu à ce moment-là ?

• En tant que couple, que gardent les enfants de nous en cette fin d’année ? Des parents unis, amoureux l’un de l’autre, respectueux de l’un et de l’autre, attentionnés ? Ou, alors, ce sont plutôt le souvenir des querelles, des cris, des maltraitances physiques et autres agissements déplacés qui les accompagneront en 2016 ?

C’est un devoir, et non des moindres, pour les parents de permettre à leurs enfants d’aborder le nouvel an dans la joie et dans la gaité ; dans l’assurance et dans la paix parce qu’il leur a été donné de vivre ces choses au cours de l’année écoulée. Faisons tout pour leur éviter de poser des questions du genre : « qu’est -ce que l’on va vivre encore cette année avec les parents ? »

• Une dernière chose : voudrions-nous revivre ce que nous avons vécu en tant qu’époux en 2015
 ?

Ici nous ne parlons pas des aléas de la vie et de toute autre situation dont nous n’avions pas le contrôle. Il est question de ce que nous avons programmé et entretenu entre époux : atmosphère détendu, joie partagée, encouragement mutuel, soutien à tout moment, sortie à deux, bref, harmonie dans le sens plein du terme.
Toutes ces choses-là, nous pouvons les vivre, en dépit des difficultés dont toute vie est jalonnée. En cela nous parlons de victoire tout en faisant remarquer qu’il n’y a pas de triomphe sans combat.
Une vie de couple sans soubresauts, il ne faut certes pas en rêver mais personne n’est appelé à la défaite. Le bilan le plus brillant serait de pouvoir dire : « voici les défis auxquels nous avons eu à faire face, mais, unis dans l’amour, nous les avons tous surmontés ».

Chers lecteurs, ce serait prétentieux et pas du tout réaliste à mon niveau de vous dire que l’année 2016 sera une année sans accrocs ; mais je crois pouvoir dire que chaque couple, s’il le désire et s’il y travaille, peut vivre plus fort, plus stable et plus joyeux, bravant au passage tout obstacle à son harmonie. Et c’est mon souhait pour tous les couples d’ici et d’ailleurs.

Rock Audacien D. DAMIBA
Conseiller Conjugal
E-mail : damibashalom@yahoo.fr

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 31 décembre 2015 à 13:53, par jan jan
    En réponse à : Fin d’année : quel bilan pour la vie de famille ?

    Tous les conseils que vous donnez c’est bon si il y a véritablement de l’amour comme Dieu nous aime avec nos bons et nos mauvais côtés.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2015 à 15:09, par Mardimatin
    En réponse à : Fin d’année : quel bilan pour la vie de famille ?

    Que Dieu te bénisse au cours de cette nouvelle année.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2015 à 18:01, par Jeunedame seret
    En réponse à : Fin d’année : quel bilan pour la vie de famille ?

    (Mr DAMIBA, SVP êtes-vous célib..?/ personnel et discret). Merci pour les leçons de vie ! Que 2016 voie l’ouverture d’une école d’économie sociale et familiale, pour des profs à enseigner la matière dès le premier cycle.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2015 à 21:13, par Danton
    En réponse à : Bons conseils

    Merci Rock Audacien. Très utile. Bonne année.

    Répondre à ce message

  • Le 1er janvier 2016 à 10:59, par James
    En réponse à : Fin d’année : quel bilan pour la vie de famille ?

    C’est bien de conseiller les enfants des autres alors que vous avez de la peine a conseiller vos filles a suivre vos exemples dans leur foyer respectifs

    Répondre à ce message

  • Le 1er janvier 2016 à 18:47, par salem
    En réponse à : Fin d’année : quel bilan pour la vie de famille ?

    Je retiens de la vie à deux, que la vie tient plus à la réalité de terrain qu’aux grandes théories !!!! Le foyer, c’est du très concret avec ses réalités ....

    Répondre à ce message

  • Le 1er janvier 2016 à 20:55, par Mardimatin
    En réponse à : Fin d’année : quel bilan pour la vie de famille ?

    Cest avec regret que je constate tres peu de reaction sur cet article qui pourtant donne de bons conseil sur la bonne marche de nos familles. On le sait tous, quand ça ne va pas en famille , tous les autres indicateurs prennent un coup. Alors d’où vient le manque d’intérêt pour un article de ce genre ? De mon point de vue , les gens pensent que la responsabilité de leur bonheur viendra d’une tierce personne ou de l’Etat. Je dis non . Si on faisait l’effort de bâtir des familles heureuses la moitié de nos problèmes serait résolus. C’est Dieu qui l’a voulu ainsi.

    Répondre à ce message

  • Le 2 janvier 2016 à 11:01, par Le citoyen
    En réponse à : Fin d’année : quel bilan pour la vie de famille ?

    Merci Monsieur Damiba pour tous ses efforts pour aider les couples à vivre merveilleusement. Je vous souhaite à vous et à votre famille, mes voeux les meilleurs pour cette nouvelle année qui est remplie d’espoir et de grands défis pour les burkinabè. Que Le Tout Puissant vous donne longue vie pour que beaucoup de couples puissent bénéficier de vos riches et sages conseils.
    BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2016.

    Répondre à ce message

  • Le 2 janvier 2016 à 13:17, par Le Fair Play Citizen
    En réponse à : Fin d’année : quel bilan pour la vie de famille ?

    Excellents rappels pour ces soit disant familles de fils à papa qui ne comprennent rien au vrai sens de la vie, de la solidarité et du bonheur ; Posez vous bel et bien ces questions. Chacun saura en quoi est ce qu’il a été utile durant 2015

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier 2016 à 11:52, par Elmagnifico
    En réponse à : Fin d’année : quel bilan pour la vie de famille ?

    Merci Mr Rock Audacien D. DAMIBA ! Meilleurs vœux à vous et à votre foyer ! Vos conseils sont toujours pertinents. Félicitations dans votre métier. Que Dieu vous donne la force de continuer !

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier 2016 à 09:12
    En réponse à : Fin d’année : quel bilan pour la vie de famille ?

    Bonjour James (N° 5), le conseiller conjugal n’est pas responsable de la vie de foyer de ses filles car elles sont majeures et responsables.
    Je pense qu’il est très fort, car au delà de ce que vous dites, si c’est réellement vrai, il est quelqu’un de bien (plus que je ne le croyais), s’il arrive à toujours donner des conseilles pour sauver les couples qui peuvent encore l’être.
    Soyons constructifs dans nos critiques.
    Nous témoignons notre reconnaissance au conseiller pour toute la lumière qu’il apporte dans les couples et demandons au Seigneur de le fortifier chaque jour de sa vie. Amen.
    Que Dieu Bénisse mr DAMIBA.

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier 2016 à 11:38, par DJIM Al Hussein
    En réponse à : Fin d’année : quel bilan pour la vie de famille ?

    Au revoir 2015 avec les situations de crises sur toutes les formes vécues dans les couples et Bonne arrivée 2016.Mon vœux pour ce nouvel an à l’endroit des foyers conjugaux est la préservation des bons acquis de 2015 et plus de dialogue donc de bonheur.
    Sur les conseils de M Roch Audacien DAMIBA je les reçois de tout cœur et je les fais miens.En tant que jeune couple cela nous permettra de remettre les pendules à l’heure et surtout d’éviter le pire. Vivement ce soir pour les partager à ma conjointe car dit-t-on une seule main ne ramasse pas la farine. Puisse Dieu nous couvrir de bénédictions ainsi que nos familles respectives.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés