Assemblée nationale : Salif Diallo occupe le perchoir

jeudi 31 décembre 2015 à 08h33min

Le mandat des députés de la nouvelle législature a été validé ce mercredi, 30 décembre 2015 au cours d’une séance destinée à cet effet. L’occasion a également servi à élire le Président de l’Assemblée nationale. Et c’est « sans surprise » que Salif Diallo, premier vice-président chargé de l’orientation politique du MPP a été porté à la tête de l’institution.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Assemblée nationale : Salif Diallo occupe le perchoir

Cette séance a constaté la fin du Conseil national de la Transition (CNT) dont son président, Chériff Sy, a campé le décor avant de passer la main au bureau d’âge constitué pour la circonstance. Le Président du CNT, tout en souhaitant une bonne suite aux successeurs, s’est dit honoré d’avoir servi son pays.
La charge est revenue à René Lompo (en qualité de doyen) de constituer avec les députés Blaise Dala et Boureima Youmou (les plus jeunes élus), le bureau de séance chargé de valider les mandats et de procéder à l’élection du Président de l’Assemblée nationale. Le président procède ainsi par appel (ordre alphabétique) des députés et les mandats sont validés par acclamation de l’assemblée. Au terme de cet exercice, deux absences sont notées sur les 127 élus. Il s’agit de Lamine Bayiré du MPP et de AmadouTall du MDA, tous deux ayant en ce moment des ennuis judiciaires.
Conformément aux textes en vigueur, rappelle le président, le mandat des absents est validé par l’assemblée à sa prochaine séance.
La fin de ce premier point à l’ordre du jour fait place à l’étape majeure d’élection du Président de l’Assemblée nationale. Une suspension d’environ une heure est observée afin de permettre au bureau de recevoir les dossiers de candidature. A la reprise des travaux, deux candidatures sont annoncées : celle de Adama Sosso de l’UPC et celle de Salif Diallo du MPP et alliés. Après les consignes, les 125 députés passent à tour de rôle pour glisser leur bulletin dans l’urne. Le verdict de cette opération donne 43 voix pour Adama Sosso et 78 pour Salif Diallo. Quatre bulletins sont déclarés nuls. Consacrant ainsi Salif Diallo, Président de l’Assemblée nationale.

« Cette Assemblée doit être celle du peuple travailleur du Burkina »

C’est par un regard au peuple et aux martyrs que le tout nouveau Président de l’Assemblée nationale a livré ses premiers propos.
« Nous sommes tous, au-delà de nos partis, de nos régions, de nos provinces…, fils authentiques de ce valeureux peuple du Burkina Faso. Son histoire continue de s’écrire et s’écrira avec vous », a lancé Salif Diallo pour qui, chaque pas doit tendre vers la défense de l’intérêt supérieur du pays ; de son peuple, sa jeunesse, ses femmes, ses ruraux, ses ouvriers, ses intellectuels, etc. Tout en rappelant les missions de la représentation nationale, le président a exhorté les députés à se coller aux aspirations populaires. « Si notre auguste Assemblée venait à se démarquer des intérêts populaires, nous connaîtrons un sort plus triste que nos devanciers. Nous devons avoir à l’esprit que ce pays, pauvre en ressources, est riche en capital humain. Le capital humain, c’est d’abord la représentation que vous constituez ce soir. Cette assemblée ne doit pas être celle de députés simplement de la République ; elle doit être une assemblée du peuple travailleur du Burkina, une assemblée de la majorité pauvre car, vous le savez bien, plus de 46% de notre peuple vit en-dessous du seuil de pauvreté », a mis en exergue Salif Diallo. Il a souligné que ces intérêts supérieurs du peuple à défendre se conjuguent entre autres à la création d’emplois pour la jeunesse, à l’eau potable pour les paysans, à la liberté économique pour les femmes et surtout aux soins de santé pour l’ensemble du pays. « Nous devons rester collés à ces intérêts supérieurs et être intransigeants contre les contre-valeurs que sont la corruption, le népotisme, la patrimonialisation du pouvoir d’Etat. Nous devons faire en sorte qu’au terme de notre mandat, le peuple burkinabè reconnaisse en nous, des fils dignes de ce peuple », a-t-il recommandé. C’est pourquoi, il exhorte d’aller au-delà des divergences et clivages politiques pour défendre le peuple. Pour le Président de l’Assemblée nationale, « nous ne devons pas faillir ».
En ce début de mandat post-crise, l’occasion paraît propice pour lui pour réitérer ses reconnaissances aux autorités coutumières et religieuses pour leur contribution à la paix, aux partenaires au développement pour leur contribution à la tenue effective des élections couplées et également aux autorités de la Transition.
La séance a pris fin avec la mise en place d’une commission ad’ hoc de députés pour écrire le nouveau règlement intérieur de l’Assemblée nationale. Elle est composée de 22 élus repartis entre l’UPC (5 députés), le CDP (3), le MPP (8) et un député pour chacun des partis suivants : UNIR/PS, ADF/RDA, PAREN, NAFA, NTD et PDS/METBA.

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 31 décembre 2015 à 01:00, par Bouba
    En réponse à : Assemblée nationale : Salif Diallo occupe le perchoir

    L’UNIR/MS commence déjà à vivre sa première contradiction. Voilà un parti qui a toujours lutter pour la JUSTICE se retrouve en train de soutenir un de ceux qui sont les plus cités dans les différents crimes de sang et crime économiques et l’aider à se soustraire de la justice pendant 5 ans. Au moment même où il y a des lueurs d’espoir pour la manifestation de la vérité. DURA LEX EST LEX. On ne peut pas se soustraire de la justice parce qu’on a changé de camp en janvier 2014.
    D’ores et déjà il y a un faux pas L’Éléphant annoncé est arrivé avec un pied cassé. Pourquoi ? Sankara demande Justice, Dabo Boukari demande justice, etc. Or il y a des gens qu’on commence à soustraire de la justice en les mettant à l’abri avec l’immunité parlementaire. Il y a des gens qui devaient aller répondre devant la justice avant de pouvoir valider leur mandat et bénéficier de l’immunité parlementaire. Et ces mêmes personnes se trouvent récompensés et même bombardés à des postes pour se soustraire de la justice. Pourtant, ils sont régulièrement cités dans les crimes de sang et économiques sous le règne de Blaise Compaoré. Doit-on être blanchi devant la justice tout simplement parce qu’on a changé de veste en janvier 2014 avant la chute de Compaoré ? Ils devraient d’abord répondre devant la justice et s’ils sont blanchis et une fois la vérité manifestée, ils pourront intégrer les hauts postes. Les bombarder à des postes où ils vont pouvoir se soustraire à la justice est un faux départ pour Rock.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2015 à 02:05, par Le Citoyen.
    En réponse à : Assemblée nationale : Salif Diallo occupe le perchoir

    Toutes mes félicitations à Monsieur Salif DIALLO pour sa brillante élection à la présidence de l’Assemblée Nationale. Son premier discours et son état d’esprit prouvent à tout jamais que l’homme est un intrépide visionnaire. Il avait prôné le régime parlementaire qui aurait permis à Blaise COMPAORE de régner à vie. François COMPAORE le pleureur enfantin et Yoda Alain, dit la peste du Boulgou ont induit le président Blaise COMPAORE en erreur.
    A présent, tout est accompli pour Salif Diallo et pour notre peuple qui peut avoir un motif de satisfaction. Reste à voir si la parole sera jointe à l’action. Salif Diallo lui-même prévient qu’en faisant comme le Cdp ancien, leur sort sera pire que ce qu’on a vu avec la débandade du clan COMPAORE. Alizèt Gando est partie en tapette.... Donc en principe on est parti pour 5 ans de bonne gouvernance où le grand gagnant est le peuple souverain. Le Citoyen.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2015 à 04:35, par Tapsoba R(de H)
    En réponse à : Assemblée nationale : Salif Diallo occupe le perchoir

    Bonne chance SD.Que Dieu bénisse le Burkina Faso,comme toujours !

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2015 à 04:57, par ibra
    En réponse à : Assemblée nationale : Salif Diallo occupe le perchoir

    Bien dit Gorba une assemblée du peuple, une assemblée de la majorité pauvre. on peut vous en vouloir pour tout, vous appelez de tous les noms d’oiseaux mais tout ce que je retiens et j’aime beaucoup chez vous c’est votre pragmatisme. vous êtes un homme de conviction. et tant pis pour vos détracteurs qui souffrent très souvent de leur manque de conviction et de pragmatisme. qu’à cela ne tienne travailler à rattraper les 27 perdus dont nous tous été comptable et victime soit en agissant ou en gardant le silence. je veux pour preuve. le jour que tout le monde a dit le pouvoir du Dictateur a pris fin. donc il profitait du silence coupable de tous. la patrie ou la mort nous vaincrons.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2015 à 05:09
    En réponse à : Assemblée nationale : Salif Diallo occupe le perchoir

    En tous cas on compte sur toi Gorba pour contrôler les actions et comportements gouvernementaux par lesquels la corruption, le népotisme, l’arrogance, adviennent.
    Prévient à Roch de refuser systématiquement tout cadeau de quelque nature que ce soit.
    Ca ne vient pas de leur salaire honnêtement acquis donc il y a corruption et détournement donnés comme exemple à suivre par tous.
    Dis lui de tout faire de mettre l’homme qu’il faut à la place qu’il faut. Que tous les directeurs passent un test de recrutement ouvert et transparent comme Tertus avait voulu faire mais que beaucoup d’entre vous l’en aviez empêché.
    Le premier bilan dans 100 jours

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2015 à 05:37, par Tilade Sina
    En réponse à : Assemblée nationale : Salif Diallo occupe le perchoir

    Bon courage a vous chers representants. Et tout cas ton intervention est concialteur. Je sais que tu es a la hauteur. N’oublie pas la promesse des 100 premiers jours. J’ecrirez un document tout au long de votre mandat. Je te respecte.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2015 à 06:04, par Diallo
    En réponse à : Assemblée nationale : Salif Diallo occupe le perchoir

    n’écoute pas ce que quelqu’un dit de lui mais ce qu’il fait de lui....

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2015 à 06:14, par Bantchandé le Numbado
    En réponse à : Assemblée nationale : Salif Diallo occupe le perchoir

    Belle victoire. Victoire de la démocratie sur la dictature et l’anarchie. Victoire de l’humilité sur la haine des vaincus. Victoire de la révolution sur la réaction. Vive la démocratie pour que vive le Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2015 à 06:24, par gangoblo
    En réponse à : Assemblée nationale : Salif Diallo occupe le perchoir

    Que Dieu guide et bénisse vos actions vers le bien être du peuple qui vous a élus pour défendre ses intérêts.
    Bonne et heureuse année 2016 à vous et à vos proches et amis (es).

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2015 à 06:51, par ouedraogo ousmane
    En réponse à : Assemblée nationale : Salif Diallo occupe le perchoir

    Thank goodness.qu’alha mette la barka sur vos projets de reconstruire.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2015 à 07:15, par Jo Lapin
    En réponse à : Assemblée nationale : Salif Diallo occupe le perchoir

    Ce n’est pas sûr que de telles accusations soient toutes fausses de fond en comble. L’avenir nous le dira et la justice devra jouer son rôle. Pour le moment bon travail à M. Diallo et à ses collègues.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2015 à 07:53, par Mr SOM
    En réponse à : Assemblée nationale : Salif Diallo occupe le perchoir

    Félicitation a son Excellence Monsieur le Président de l’assemblée National Que le Tout Puissant guide vos pas durant tout votre Mandat.....

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2015 à 08:00, par Morest
    En réponse à : Assemblée nationale : Salif Diallo occupe le perchoir

    L’immunité parlementaire c’est bon dèh !

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2015 à 08:08, par Un Passant
    En réponse à : Assemblée nationale : Salif Diallo occupe le perchoir

    Salif DIALLO, tu mérites cette victoire. De tous les temps tu t’es battu. Tu t’es entièrement donné pieds et mains à Blaise COMPAORE qui n’a pas su ou voulu être reconnaissant envers toi. Il a préféré son petit-frère François COMPAORE, un nain et niais politique qui a voulu t’humilier, qui a favorisé sa belle-mère dont les sales pattes trempaient dans tous les secteurs au point de saborder ce pays. Que Dieu t’accompagne dans ta nouvelle mission.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2015 à 08:17, par sidballa
    En réponse à : Assemblée nationale : Salif Diallo occupe le perchoir

    Guillaume SORO, Salif Diallo est aujourd’hui le président de l’assemblé Nationale du Burkina, toi qui voulait l’assassiner peux tu te regarder maintenant dans un miroir ? quelle honte

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2015 à 08:26, par Ben Ali
    En réponse à : Assemblée nationale : Salif Diallo occupe le perchoir

    Bon vent à lui et à l’ensemble des députés. Le connaissant travailleur ; je sais que notre pays connaitra de meilleures conditions de vie des populations !

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2015 à 08:27, par togossida
    En réponse à : Assemblée nationale : Salif Diallo occupe le perchoir

    125 votant et 4 bulletin nuls cela m’inquiète des députés sensé voter des lois qui vote déjà des bulletins nuls il dorment debout une fois assis c’est le coma pour 5ans

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2015 à 08:34, par Mukendi
    En réponse à : Assemblée nationale : Salif Diallo occupe le perchoir

    Ainsi donc, Salif Diallo a choisi de s’asseoir là où la justice peinera pour le joindre.
    En rappel, l’affaire DABO reste dans le flou.
    Allons seulement ; tu n’as pas vu SORO qui commence à être lâché par tous ?
    Le mieux serait de faire le mea colpa ; ça fera moins mal par ce qu’il n’ y a pas de SUPER MACHIN contre la justice !!!

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2015 à 08:38, par Baszambo
    En réponse à : Assemblée nationale : Salif Diallo occupe le perchoir

    Mais, pourquoi 4 bulletins nuls ? Je voudrais vraiment connaitre les vraies raisons. Est-ce à dire qu’il y a des députés qui ne savent pas voter ? Ce n’est donc pas eux qui ont mené de campagne et sensibiliser les populations sur les votes "double scrutin" alors qu’ils ne peuvent pas voter un simple "scrutin" ou s’agit-il d’une abstention volontaire ?

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2015 à 08:42, par ELKABOR
    En réponse à : Assemblée nationale : Salif Diallo occupe le perchoir

    Il a le profil pour le poste. N’eut été le fait qu’il soit diminué par la maladie, c’est un grand travailleur, un politique avisé et un idéologue qui a inspiré la Révolution Démocratique et Populaire. Il débute par un beau discours tout comme le nouveau Président Roch, mais nous nous attendons les actes. Nous espérons qu’il a tiiré lecon du passé et s’est bonifié avec le temps et surtout qu’il joindra l’acte à la parole pour ce qui concerne la lutte contre les contre valeurs comme ’’la corruption, le népotisme, la patrimonialisation du pouvoir d’Etat’’. Car nos députés repus à la bedaine rebondie nous ont habitués à des intrigues de toutes sortes comptant sur leur immunité parlementaire et à un mépris profond des administrés dont ils sont pourtant le porte parole pour l’amélioration de leur conditions de vie. Ils ne se souviennent d’eux qu’au moment des scrutins. J’espère aussi qu’ils corrigeront cette injustice qui consiste pour des députés à ne pas payer d’impots : comment peuvent-ils avoir pour role de lever l’impot et d’etre exemptéss eux meme de contribuer à la collecte de cet impot ? C’est du non sens ! Les députés doivent payer l’impot comme nous tous !

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2015 à 08:53, par Sidbala
    En réponse à : Assemblée nationale : Salif Diallo occupe le perchoir

    Président, je suis fier de vous et votre discours me le prouve. L’expression ’Patrimonialisation du pouvoir d’Etat’ vous as couté il y a quelques années votre descente en fer par des dictateurs d’une autre race rampante se disant démocrate. Aujourd’hui, l’honneur est à vous de redire cette expression consacrée aux démocrates et à la jeunesse burkinabé qu’on peut avoir intégralement confiance que le développement de cet pays est lancer à jamais. Par votre permission, je veux que ce discours soit votre lettre de mission et qu’il soit affiché dans un tableau de l’assemblée.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2015 à 09:51, par Naboho Lassina
    En réponse à : Assemblée nationale : Salif Diallo occupe le perchoir

    Je souhaite bon vent au Président de l assemblé National Mr SALIF DIALLO .Je vous
    fais confiance,si vous voulez vous pouvez.Bon courage, tout le peuple te regarde.Merci

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2015 à 13:50, par Ousman
    En réponse à : Assemblée nationale : Salif Diallo occupe le perchoir

    vous reconnaissez que tous les députés sont des dignes et valeureux fils de ce pays pourtant la majorité des responsables de votre parti qui a battu la campagne sur fond de dénigrement ethnique

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2015 à 17:07, par ka
    En réponse à : Assemblée nationale : Salif Diallo occupe le perchoir

    Ça ne pouvait pas être autrement, c’était lui ou un autre, ce qui est sûr, Salif Diallo est un grand politique, et il sait là où va le Burkina avec ces nouvelles réformes, ayons confiance, et souhaitons bon vent à l’homme politique qui est Salif Diallo : l’alternance politique et économique du Burkina avec sa jeunesse, a besoin des vrais guides en politique et Salif Diallo en est un.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2015 à 18:12, par Goïgoam
    En réponse à : Assemblée nationale : Salif Diallo occupe le perchoir

    Une sagesse de chez nous dit que "la femme n’a pas encore terrassé sa rivale, mais ça manière de s’y prendre inspire confiance quant à sa victoire" : le discours du Président, suivi d’applaudissements nourris, témoigne que nos élus ont compris leur peuple, mesure amplement les défis à relever. Nous attendons avec beaucoup d’intérêt la Déclaration de politique générale (DPG) du futur Chef de gouvernement et le budget (révisé ou rectificatif) pour mesurer la traduction de leurs engagements. En tout état de cause, tous nos compliments et nos vœux de courage et de succès pour le bonheur et la gloire du Burkina. Sachons à notre tour leur assurer une patience et un accompagnement par une veille loyale, responsable et citoyenne.

    Répondre à ce message

  • Le 1er janvier 2016 à 09:49, par Dekrin
    En réponse à : Assemblée nationale : Salif Diallo occupe le perchoir

    Toutes mes félicitations à son excellence Salifou Diallo pour son élection à la tête de l’Assemblée.
    Seulement il va falloir qu’il soit vraiment très vigilent , car il y a des membres de son équipe qui ne sont pas du tout propres. Les mandats étant déjà validés sans enquête de moralité ,c’est à lui d’ inculquer une bonne moralité à ces membres.
    Bonne chance à lui.!

    Répondre à ce message

  • Le 2 janvier 2016 à 07:59, par SANOU
    En réponse à : Assemblée nationale : Salif Diallo occupe le perchoir

    félicitation on attend de vous que les crimes de sang et les crimes économiques soient élucidé, par exemple une justice pour tous : Norbert ZONGO, Thomas SANKARA, Henri ZONGO, Jean Baptiste LINGANI, regler les problèmes pendants cas de Amadou TALL, BAYIRE Lamine, le député MPP Urbain YAMEOGO cité comme principal instigateur de fraude dans le PaysN°3649 du vendredi 23-25 juin 2006

    Répondre à ce message

  • Le 2 janvier 2016 à 10:15, par GUETBA
    En réponse à : Assemblée nationale : Salif Diallo occupe le perchoir

    Toutes mes félicitations pour sa brillante élection. Très bon, élégant et consistant discours. Notamment dans sa partie "..... nous devons être intransigeants contre les contre-valeurs que sont la corruption, ......."
    Surtout qu’il exige l’application de cette affirmation en faisant en sorte que :

    - chaque commis de l’Etat (petits comme grands) joue pleinement le rôle pour lequel il est à sa place et vive strictement en conformité avec ses revenues légales,
    - qu’aucun fonctionnaire de l’Etat ou de ses démembrements n’aille dire à un entrepreneur de ce pays que "j’ai tel projet d’investissement d’un montant de ...... CFA et me propose de t’arranger à l’avoir si en retour tu est prêt à......."
    - chaque entrepreneur dans ce pays puisse dire à n’importe quel colporteur d’affaire arrangée que "je ne suis pas un Yes Man" et cela soit par la sensibilisation ou la sanction extrême dès les premiers jours du régime.
    - que les postes des quantités de tous les devis estimatifs des projets d’investissement soient chiffré clairement avec une exclusion radicale de tous les poste intitulés "Ensemble"(Ens), "Forfaitaire" (Ff), .....
    Toutes choses qui permettront une confrontation à tout moment entre le coût de réalisation et les livrables réels,
    - Qu’au niveau du trésor public, les factures des fournisseurs de l’Etat soit exclusivement payées dans leur ordre d’arrivée numérique depuis le mandatement au budget et cela dans un délais précis donné dès le dépôt de la facture sauf cas d’erreur exigeant une correction.

    Répondre à ce message

  • Le 3 janvier 2016 à 00:07, par Jeunedame seret
    En réponse à : Assemblée nationale : Salif Diallo occupe le perchoir

    Immunité parlementaire... ... impunité gaamataire. Vive la politique ! On peut s’y permettre à tout.

    Répondre à ce message

  • Le 3 janvier 2016 à 21:47, par Nobila Bernard OUEDRAOGO
    En réponse à : Assemblée nationale : Salif Diallo occupe le perchoir

    Félicitations à M. DIALLO ! Mais s’il vous plaît, allez-vous maintenir ce qui vous a éloigné du CDP ? Je veux parler du régime parlementaire auquel vous teniez tant.Allez-vous l’appliquer ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier 2016 à 19:04, par Vrai
    En réponse à : Assemblée nationale : Salif Diallo occupe le perchoir

    Roch fera les deux choses :
    PRESIDENT DU FASO
    et
    PRESIDENT DE L’ASSEMBLEE

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés