Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

Evénements des 30 et 31 octobre 2014 : La Commission d’Enquête Indépendante (CEI) à pied d’œuvre

Accueil > Actualités > Politique • • jeudi 31 décembre 2015 à 00h26min
Evénements des 30 et 31 octobre 2014 : La Commission d’Enquête Indépendante (CEI) à pied d’œuvre

Le 26 novembre dernier, le gouvernement procédait à l’installation officielle des membres de la Commission d’enquête indépendante sur les événements des 30 et 31 octobre et des 1er et 02 novembre 2014.

A l’issue de cette installation, les commissaires ont procédé à l’élection du bureau composé ainsi qu’il suit :
- Président : Maître Batibié BENAO, Avocat à la Cour ;
- Vice-Président : Mathieu KOHIO, Magistrat ;
- Rapporteur : Célestin FORGO, Inspecteur de la G.S.P.

Après avoir adopté son Règlement Intérieur et sa méthodologie de travail, la Commission s’est installée à son siège, dans les locaux du Conseil économique et social, et a entamé ses enquêtes, avec pour missions de mener des investigations propres à déterminer les causes des décès et des blessés d’une part, et d’autre part d’identifier les personnes présumées responsables par action, coaction, instigation ou complicité à l’occasion de ces évènements.

Aux termes du décret qui la crée, la Commission entend toute personne susceptible de lui fournir des informations, requiert toute autorité, tout expert qu’elle juge nécessaire et aucun secret de défense ni professionnel ne peut lui être opposé.

En rappel, la Commission d’enquête indépendante, créée par le Conseil des ministres en sa séance du 02 septembre 2015, est composée de douze (12) membres qui sont :
- le Colonel Major Mamadi AOUBA, représentant le ministère de la Défense Nationale et des Anciens Combattants ;
- Messieurs Tézounoun Mathieu KOHIO et Célestin FORGO, représentant le Ministère de la Justice, des droits humains et de la promotion civique ;
- Madame Andréa Marie KABORE/ OUEDRAOGO, représentant le Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation ;
- le Commissaire de Police, Tama YARO, représentant le Ministère de la Sécurité ;
- Maître Batibié BENAO, représentant le Barreau ;
- Madame Christine OUOBA, représentant l’Association des familles des victimes ;
- Madame Amina TRAORE/OUEDRAOGO, Monsieur Assane Dramane SANKARA, et le docteur Apollinaire KYELEM de TAMBELA, avocat, tous représentant les organisations de la société civile ;
- Messieurs Pagomziri Alexandre OUEDRAOGO et Francis ILBOUDO, au titre des organisations de défense des droits humains ;

Elle dispose d’un délai de 03 mois, prorogeable de moitié pour remettre son rapport au Chef du gouvernement.

Le Service d’information du gouvernement

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Bobo-Dioulasso : Des jeunes outillés sur l’analyse des politiques publiques et la stratégie de plaidoyer
Les députés frondeurs ont cessé l’utilisation du sigle "UPC"
Appel de citoyens à la candidature de Kadré Désiré Ouédraogo : « Une vieille stratégie politique démodée », selon Adama Yasser Ouédraogo du CDP
Nouveau règlement de l’Assemblée nationale : Le format du discours du Premier ministre devant le parlement sera réduit
58è anniversaire de l’indépendance : Le Burkina a revisité son histoire à Manga
Message à la nation du président du Faso : Les Burkinabè sont-ils réellement disposés à l’unité et à la cohésion nationale ?
Sondage d’opinion « Présimètre » : Roch Kaboré obtient 4,91 sur 10 pour sa 3e année de gouvernance
Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris
Crise au conseil municipal de Gourcy : « Nous serons désormais obligés de nous défendre contre nos agresseurs » (Responsable provincial des jeunes du MPP)
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Les Burkinabè d’Espagne s’insurgent contre les missions d’explication
Politique : Le PDS/Metba se prépare pour les élections de 2020
Réseau des femmes Leaders : Projecteurs sur la participation politique de la jeunesse féminine burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés