Discours d’investiture du Président Roch Marc Christian KABORE

mercredi 30 décembre 2015 à 00h33min

Roch Marc Christian Kaboré a été investi ce mardi 29 décembre 2015 président du Faso. Dans son premier discours en tant que chef de l’Etat, il a déclaré que « la victoire du 29 novembre 2015, n’est pas seulement la victoire d’un candidat ou d’un parti mais celle de tout un peuple insurgé » et s’est engagé à instaurer un dialogue social fécond avec tous les Burkinabé pour briser les chaines de la misère et construire une nation forte, digne et respectée.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Discours d’investiture du Président Roch Marc Christian KABORE

Excellences, Messieurs les chefs d’Etat
Distingués représentants des chefs d’Etat et de Gouvernement
Excellence, Monsieur le Président du Conseil national de la Transition
Monsieur le Président du Conseil constitutionnel
Mesdames et Messieurs les Présidents d’Institution
Messieurs les Anciens chefs d’Etat
Mesdames et Messieurs les chefs de délégation étrangère
Excellences, Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et chefs de mission diplomatique
Distinguées personnalités
Honorables invités
Mesdames et Messieurs les candidats à l’élection présidentielle
Peuple combattant du Burkina Faso

La solennité de la présente cérémonie rajoute à la charge émotionnelle qui l’enveloppe, faisant de chacune et de chacun de nous, qui un acteur, qui un témoin privilégié, ou les deux à la fois, de la glorieuse page de l’histoire récente de notre Peuple que nous sommes en train d’écrire.

Permettez-moi,à l’entame de mon discours, d’exprimer ma gratitude et celle du Peuple burkinabè à toutes les éminentes personnalités qui, par leur présence honorent cette cérémonie et en rehaussent l’éclat.

Au moment où notre vaillant Peuple ferme la parenthèse de la Transition, pour s’engager résolument dans l’Etat de droit, en vue d’assurer une gouvernance vertueuse des affaires publiques, je voudrais tout d’abord lui rendre un hommage mérité.
A tous les valeureux fils et filles de notre chère nation, intrépides combattants de la liberté, de la démocratie et de la justice qui,ces dernières années, ont payé de leur vie notamment lors de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 et du coup d’Etat des 16-17 septembre 2015, la Nation est reconnaissante.

Leur sang versé a contribué à forger le destin du Burkina Faso pour le faire sortir de l’impasse dans laquelle certains esprits mal intentionnés voulaient le plonger à jamais. C’est pourquoi, avant tout autre propos, je vous invite à saluer, par l’observation d’une pieuse minute de silence, la mémoire de ces héros, tombés sur le champ d’honneur pour la grandeur et la dignité de la patrie(…).Je vous remercie.
A tous ceux qui ont souffert ou qui continuent de souffrir encore dans leur chair, je renouvelle toute ma solidaritéet leur souhaite un prompt rétablissement.

Distinguées personnalités
Mesdames et Messieurs

Je voudrais ensuite saluer l’action de mes devanciers dans la haute charge de président du Faso, pour ce qu’ils ont pu faire pour notre pays, ou pour l’espoir qu’ils ont pu incarner ou susciter à un moment donné.

Tout naturellement, je voudrais reconnaître et saluer les mérites du Président Michel KAFANDO dont la sagesse et la riche expérience nous ont été très utiles particulièrement aux moments troubles et complexes de la Transition. A lui, au premier ministre YacoubaIsaac ZIDA, au président du CNT Chérif SY, à tous les ministres ainsi qu’à tous les députés de la Transition, je renouvelle nos félicitations pour les services rendus à la Nation.

Je salue aussi le rôle primordial joué par nos organisations communautaires que sont l’UEMOA et la CEDEAO pour avoir contribué à la stabilité de notre pays et de la région.

Je salue l’implication déterminante de l’Union africaine, tout comme la ferme et clairvoyante position des Nations unies, lors des évènements récents vécus par notre pays. Leur solidarité avec le peuple du Burkina a permis de trouver des issues pertinentes aux crises que nous avons connues.

J’exprime, ma déférente considération, aux pays du continent et hors du continent qui, à travers la présence amicale de leurs représentations diplomatiques à nos côtés, ont pris fait et cause pour le peuple burkinabè lors de l’insurrection populaire et du rejet du putsch perpétré par le régiment de sécurité présidentielle.

A nos amis et camarades des partis progressistes de par le monde en général, et en particulier l’Internationale Socialiste, à laquelle ma formation politique d’origine appartient, je renouvelle ma gratitudepour leur militante solidarité dans notre combat commun pour l’émancipation des peuples.

Je salue enfin la témérité et le dévouement dans la lutte des camarades des partis ou formations politiques regroupés à l’époque au sein de l’opposition politique.

Jeunesse combattante, femmes courageuses et intrépides, anciens de toutes les contrées du pays, autorités coutumières et religieuses du Faso, dépositaires reconnus des sagesses fondatrices des équilibres de notre nation,vaillantes combattantes et vaillants combattants de la liberté et des causes justes, organisés ou non au sein des partis politiques,

associations et mouvements de la société civile burkinabè, opérateurs du monde économique, ouvriers, paysans, étudiants, artisans des villes et des campagnes, personnes vivant avec un handicap,c’est ensemble que nous avons voulu et obtenu le changement, ensemble nous devons en faire un bien commun pour la paix, la stabilité et la prospérité de la Nation.

Pour ma part, je prends ici l’engagement d’instaurer un dialogue social fécond avec tous les Burkinabé pour qu’ensemble nous brisions les chaines de la misère pour construire, dans la tolérance et la discipline républicaine, une nation forte, digne et respectée.

Cela signifie et impose, chères concitoyennes, chers concitoyens, que nous reconnaissions à l’Etat sa place et son rôle prépondérants dans la conduite des affaires publiques, son autorité, toute son autorité dans le fonctionnement harmonieux et régulier des institutions républicaines afin de garantir une bonne gouvernance au profit de l’ensemble des citoyens.

Cela exige, de la part de tous et de chacun, que nous sachions, dès à présent, contenir nos égoïsmes personnels, bannir nos divisions stériles, combattre l’intolérance et l’incivisme rampant, pour construire ensemble une alliance de progrès, à même de porter les ambitions dedéveloppement du pays.

Distingués invités

Je voudrais, en ce moment solennel, rappeler à la face du monde que la victoire du 29 novembre 2015, n’est pas seulement la victoire d’un candidat ou d’un parti mais celle de tout un peuple insurgé.

C’est la victoire d’une jeunesse burkinabè et africaine à jamais révoltée contre l’obscurantisme et l’oppression.
C’est la victoire de la liberté sur l’arbitraire.
C’est la victoire de la démocratie surla dictature, contre l’oligarchie d’une minorité et l’opacité dans la gouvernance.

Cette quête émancipatrice de bonne gouvernance, de justice et d’équité est le sens même de mon engagement pour le changement et l’édification d’un Burkina nouveau.
Avec les élections couplées, présidentielle et législatives du 29 novembre dernier, un jour nouveau se lève au Burkina Faso, chargé d’espoir pour un lendemain meilleur.
Mon programme, intitulé « Bâtir avec le Peuple, un Burkina Faso de démocratie, de progrès économique et social, de liberté et de justice », devenu par l’onction populaire, le programme du Président de tous les Burkinabè, ambitionne de répondre à cette quête de justice, de transparence, de démocratie et de prospérité partagée exprimée par toutes les composantes de notre Nation.

La réconciliation nationale en sera le socle, la paix, le moteur, la vérité, la justice et la transparence, les adjuvants essentiels, pour construire ensemble dans la durée, une Nation forte, fière, prospère et intègre.

En ce 21e siècle de toutes les interrogations et inquiétudes sur la croissance, la paix et la sécurité dans le monde, je veux qu’ensemble, main dans la main, avec l’appui et le concours de la diaspora burkinabè et des partenaires au développement du Burkina Faso, nous entamions la marche assurée de notre Peuple vers la réalisation de ses aspirations profondes.

Notre vaillante jeunesse a donné de la voix et a montré la voie. Les femmes, les anciens et les responsables coutumiers et religieux en ont montré la volonté. Je souhaite que dans un élan et un sursaut patriotiques, les Burkinabè, après avoir forcé l’admiration et l’estime des autres peuples en Afrique et dans le monde, se donnent les moyens de réussir à relever les défis qui se dressent devant nous.

Que le monde continue de nous regarder et de nous soutenir, car notre démocratie, en s’enracinant, apporte et apportera davantage de bien-être au pays, à la sous-région, à l’Afrique et pourquoi pas au monde.

Pour ma part, j’en suis convaincu, et d’ores et déjà, je m’engage, avec les jeunes générations, à contribuer à la construction d’un monde de paix, de démocratie, de justice, d’égalité et de liberté.

Les graves problèmes de gouvernance qui ont failli plonger le pays dans la guerre civile ont des causes et des responsables. En toute humilité, chacun doit reconnaître et assumer sa part de responsabilité et éviter les fuites en avant inutiles.
C’est pourquoi la vérité et la justice doivent être recherchées préalablement pour que la paix des cœurs décuple nos énergies afin que nous soyons capables de nous pardonner effectivement et sincèrement.

L’incivisme, la remise en cause de l’autorité de l’Etat, et d’une manière générale, le non-respect de la loi par les citoyens et les personnes morales doivent cesser immédiatement.
En tout état de cause, toutes les mesures seront étudiées et mises en œuvre pour que force reste à la loi. Partout, l’ordre et la discipline doivent régner, pour nous permettre, dans le dialogue et la concertation, de rechercher les solutions appropriées aux problèmes que vivent les Burkinabè.

Tout en étant un ardent défenseur des libertés individuelles et collectives que je souhaite promouvoir et élargir, je voudrais attirer l’attention de tous que bien souvent l’ennemi de la liberté, c’est la liberté mal comprise et sans bornes.

Je suis le premier à savoir que le retour indispensable à la normale ne sera pas facile, mais c’est le prix à payer si nous ne voulons plus continuer à vivre dans un Burkina Faso à plusieurs vitesses, à l’avenir incertain, où le fossé s’agrandit chaque jour entre un nombre toujours plus restreint de nantis qui ont des droits et les larges masses populaires condamnées à la paupérisation et à l’exclusion.

Distinguées personnalités
Mesdames et Messieurs

Le retour à l’intégrité que je me suis engagé à réaliser dans le cadre de mon programme pour le quinquennat 2015-2020 sera pour chacun de nous une triple exigence :
-  Une exigence d’amour pour la patrie, dont nous devons défendre constamment les intérêts supérieurs ;
-  Une exigence de dévouement au travail pour notre pays, au service duquel nous devons mettre tous nos talents et intelligences.
-  Une exigence de probité et de bonne gouvernance dans tout ce que nous faisons, pour ne pas se servir du pays mais pour le servir de manière désintéressée.
C’est donc à un véritable changement de mentalité et de comportement que je convie les Burkinabè, car les chantiers qui nous attendent sont titanesques :
-  Réformer les Institutions et moderniser l’administration pour plus de justice sociale, de démocratie et de liberté ;
-  Mettre en place un nouveau modèle de développement centré sur le renforcement du capital humain ;
-  Promouvoir et vulgariser les technologies de l’information et de la communication ;
-  Dynamiser les secteurs porteurs pour l’économie et les emplois, en faisant du secteur privé un acteur important ;
-  Réaliser un meilleur partage des fruits de la croissance à travers un nouveau contrat social.
Comme j’ai eu l’occasion de le rappeler à plusieurs reprises, la IVeRépublique a vécu. Dès lors, mon engagement de passer à la discussion et l’adoption de la Constitution de la Ve République pour mieux réformer les institutions et engager la modernisation indispensable de l’administrationreste au cœur de ces reformes à faire.Aux amis et aux partenaires au développement du Burkina Faso, je tiens à réaffirmer notre engagement sans faille à honorer la parole et la signature du Burkina Faso, dans le respect de l’indépendance et des intérêts supérieurs de notre Peuple.

C’est pourquoi, je voudrais lancer un appel du haut de cette tribune pour un accompagnement plus substantiel de la communauté internationale et des partenaires techniques et financiers aux efforts de relance économique et d’amélioration de la gouvernance dans notre pays.

Distingués Chefs d’Etat
Mesdames et Messieurs

Au moment où j’accède à la plus haute charge de l’Etat, la situation sécuritaire dans le monde en général et dans la sous-région ouest africaine en particulierest préoccupante en raison de l’ampleur des menaces et actions terroristes.

C’est pourquoi nous devons mutualiser nos moyens de défense, nos informations, entre nos pays et de concert avec tous les autres pays qui luttent contre le terrorisme dans le monde pour présenter un front unis contre ces fléaux qui menacent l’existence même de nos Etats.

Je réaffirme mon engagement et celui de mon pays à œuvrer avectous nos pays voisins et au sein des institutions communautaires que sont notamment l’UEMOA et la CEDEAO pour la paix, la sécurité, l’intégration régionale, la coopération et la solidarité agissante entre nos pays et nos peuples.

Peuple du Burkina Faso
Chères concitoyennes
Chers concitoyens

La nouvelle page de notre glorieuse histoire commune que nous nous sommes engagés à écrire ensemble sera nécessairement une œuvre collective. J’ai foi en l’avenir radieux de ce pays et à la capacité de son Peuple à se surpasser pour défendre son honneur et construire son avenir. Je suis fier d’être Burkinabè et de pouvoir apporter ma modeste contribution à la paix, à la démocratie, à la justice, à la réconciliation nationale et à la prospérité partagée entre les Burkinabè. Je veux croire à toutes nos chances de continuer à bénéficier de la clémence divine pour la paix au Burkina Faso.

C’est pourquoi, je me tourne vers les gardiens de nos traditions multiséculaires, vers nos autorités coutumières et religieuses et vers toutes les personnes de bonne volonté pour tout ce qu’ils ont toujours fait et continueront à faire pour cette paix si précieuse dont le pays a tant besoin.

Je renouvelle ma gratitude à toutes et à tous, et je rappelle que le Burkina Faso a été, est et restera un héritage commun aux Burkinabè.

C’est pourquoi nous devons le gérer en bon père de famille, prudent, diligent et honnête, pour le bien des générations présentes et à venir.

Autrement, nous serons donc tous comptables, chacun pour sa part de responsabilité, de l’avenir de ce pays que nous aimons tous.

Pour terminer, je voudrais réitérer notre profonde gratitude et nos remerciements sincères à tous les Chefs d’Etat et de gouvernement ici présents ou représentés, à tous les peuples africains, à toutes les délégations venues d’Europe, d’Amérique et d’Asie pour leur présence amicale et leur solidarité avec le peuple burkinabè.
En cette fin d’année 2015, je tiens à souhaiter à toutes et à tous une bonne et heureuse année 2016.

Que Dieu bénisse le Burkina Faso
Je vous remercie.

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 29 décembre 2015 à 17:20
    En réponse à : Discours d’investiture du Président Roch Marc Christian KABORE

    Patriotisme,probité,bonne gouvernance les 3 valeur à cultiver je suis sûr que tout passe par là . Discours très riche. Il reste à joindre l’ acte à la parole. Je suis convaincu que le peuple veille.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 17:40, par Jeunesse
    En réponse à : Discours d’investiture du Président Roch Marc Christian KABORE

    Bien cadré président, discours très riche et répond théoriquement à nos souhait de gouvernance.Mais ,on entend de voir son excellence et son équipe gouvernemental sur les chantiers.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 17:50, par Djenko Mohodou
    En réponse à : Discours d’investiture du Président Roch Marc Christian KABORE

    « Aux amis et aux partenaires au développement du Burkina Faso, je tiens à réaffirmer notre engagement sans faille à honorer la parole et la signature du Burkina Faso, dans le respect de l’indépendance et des intérêts supérieurs de notre Peuple. ». M. le Président, merci pour cet engagement, et faites vraiment tout pour y tenir. Y a des partenaires fantoches (vous savez bien qui c’est) qui malgré l’indépendance, nous sont toujours collés serrés comme pendant la colonisation, et nous empêche de souffler, car son « aide » fantoche nous étouffe.

    Thom Sank était très clair à ce sujet : « L’aide qui nécessite l’aide est une aide aléatoire, une forme de domination. L’aide doit travailler à tuer l’aide ».

    A bas donc les coopérations, aides et partenaires fantoches !

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 18:08
    En réponse à : Discours d’investiture du Président Roch Marc Christian KABORE

    Qui vivra, verra !

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 18:10, par Patriote
    En réponse à : Discours d’investiture du Président Roch Marc Christian KABORE

    Ce qui m’a le plus plu dans ce discours c’est la phrase : " Je suis fier d’être burkinabè". J’espère que l’autre burkinabè de la lagune ébrié qui était dans la salle a bien compris le message.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 18:21, par zemosse
    En réponse à : Discours d’investiture du Président Roch Marc Christian KABORE

    Le discours du Président du Faso est très riche et colle parfaitement aux vœux de la majorité des Burkinabé. Que Dieu l’aide à réussir sa mission.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 18:33, par Pagomziri
    En réponse à : Discours d’investiture du Président Roch Marc Christian KABORE

    Très propre mon Président. Puisse le TOUT PUISSANT vous guider durant votre mandat.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 18:41, par perplexe
    En réponse à : Discours d’investiture du Président Roch Marc Christian KABORE

    Encore de belles paroles. Seuls les actes comptent.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 18:47, par le fou
    En réponse à : Discours d’investiture du Président Roch Marc Christian KABORE

    Dites moi bonnes gens, pourquoi c’est le directeur de communication de la gendarmerie de surcroît en tenue militaire qui est maitre de cérémonie de cette investiture, est-ce une cérémonie militaire. Arrêtons de militariser les cérémonies. Veuillez éclairer ma lanterne.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 18:59, par zoungrana Jean-Baptiste
    En réponse à : Discours d’investiture du Président Roch Marc Christian KABORE

    Toutes mes félicitations monsieur le président. que Dieu et le peuple vous accompagnent pour la consolidation de la paix et l’édification d’un Burkina Faso de justice, de liberté, de démocratie et surtout, de progrès partagé !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 19:39, par Hyacinthe Bassono
    En réponse à : Discours d’investiture du Président Roch Marc Christian KABORE

    Rich inoguration speech ! Congratulation !
    May God guides you in program.
    May God bless the people of Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 19:52, par Nabiiga
    En réponse à : Discours d’investiture du Président Roch Marc Christian KABORE

    Je tiens à vous féliciter Monsieur Rock the rock pour votre ascension au plus haut sommet de notre pays. Soyez la très bienvenue, asseyez-vous bien et savoir bien quand partir ; venez bien et partez bien. Le pouvoir corrompt, vous le savez plus que moi, n’en soyez pas victime. Haute les mains de ce qui touche aux dossiers pendants. Selon l’indiscretion de Soro Guillaume, Ouattara attend que vous preniez place à Kosyam afin qu’il aborde ce problème épineux avec vous directement, ainsi déduanant Soro de toutes responsabilités. Nul besoin de vous rappeler de nos attentes sur cette conversation éventuelle sur les écoutes tout comme les autres dossiers. Épargnez-nous une autre insurrection pendant ces cinq (05) prochaines années. Vous savez comment car banquier de votre état, vous êtes spécialiste de tout ce qui touche à l’épargne.Félicitations mon président

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 19:52, par vigilance
    En réponse à : Discours d’investiture du Président Roch Marc Christian KABORE

    Internaute n°9, je suis parfaitement d’accord avec toi. J’étais moi même choqué d voir un militaire en train de diriger la passation de charge la plus historique entre un président civil et un autre président civil. Tout était civil, que vient faire le militaire dans ça ? Ou bien c’est une manière de dire qu’il sont pas prêt a laisser le pouvoir dans les mains des civils ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 19:53, par sawadogo
    En réponse à : Discours d’investiture du Président Roch Marc Christian KABORE

    Félicitation monsieur le président. Que Dieu vous donne la sagesse et la santé pour réaliser ce que vous nous avez promis. Qu’il donne la sagesse aux Burkinabé afin que chacun dans ce qu’il fait, le face avec responsabilité et amour. Que chaque soir, chacun se demande combien de pierres j’ai ajouté pour la construction de mon pays ? ou combien de pierres j’ai fais tombé du mur de mon pays ? Faisons en sorte à ne pas mal faire notre part et passer le temps à tout exiger de lui. C’est ainsi que nous arriverons à bout des chantiers titanesques. Le président Rock sera le chef du chantier et chacun de nous est maçon. Je crois que ce n’est pas lui qui va construire le Burkina. ce sont tous les burkinabé sous sa clairvoyante conduite qui construiront pour faire du pays ce que nous voulons qu’il soit.
    Bonne chance et bonne année 2016 à tous.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 20:00, par Elmagnifico
    En réponse à : Discours d’investiture du Président Roch Marc Christian KABORE

    Oh merci à l’Eternel Dieu de nous avoir permis de voir ce jour ! Le Burkina Faso est enfin dirigé par un président civil ! C’est trop beau ! Président Roch Marc Christian Kabore, que Dieu, les Mânes et les ancêtres vous protègent et guident vos pas pour une conduite éclairée de la nation ! Bon vent et bonne chance !

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 20:06, par Sylvestre YAPO
    En réponse à : Discours d’investiture du Président Roch Marc Christian KABORE

    C’est avec un grand plaisir que j’ai suivi le discours du Président du Faso . Nous espérions que toutes ces bonnes paroles dites seront mises en application pour le bonheur de nos frères du Burkina Faso et de toute l’Afrique de l’Ouest.
    Que Dieu Lui accorde la sagesse nécessaire pour la réussite de cette lourde mission

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 20:30, par Ségué
    En réponse à : Discours d’investiture du Président Roch Marc Christian KABORE

    Toutes mes félicitations Président. Que Dieu vous accompagne dans votre mission. Sachez que toutes les régions du BF s’équivalent. Développez les chacune selon ses spécificités. Désengorgez ouaga car tout y est concentré. Aucun pays qui veut se développer ne concentre tout dans une même ville. Bon vent à vous.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 20:32, par Moïse
    En réponse à : Discours d’investiture du Président Roch Marc Christian KABORE

    Très beau discours de RMCK. Il en a l’habitude.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 20:52, par abdoul
    En réponse à : Discours d’investiture du Président Roch Marc Christian KABORE

    je pleure de joie et d’emotions.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 22:19, par Christophe OULE
    En réponse à : Discours d’investiture du Président Roch Marc Christian KABORE

    Les "personnes vivant avec un handicap" sont très honorées d’avoir été citées dans un discours aussi solennel et attendent d’être prises réellement en compte dans tous les politiques et programmes pour un Burkina plus inclusif !

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2015 à 23:31, par YIRMOAGA
    En réponse à : Discours d’investiture du Président Roch Marc Christian KABORE

    J’ai été touché par le timbre vocal, la ponctuation et surtout l’accentuation, n’en parlons pas de la richesse des idées contenues et le sens de la grandeur d’avoir un état d’espérance ? Merci Prési.

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2015 à 00:46, par Yako
    En réponse à : Discours d’investiture du Président Roch Marc Christian KABORE

    Discours pondere,prudent et rassembleur, c,est tout a fait le contraire de Mr Kafando d,hier qui classe les Burkinabe en 2 categories"Les bons et les mechants"un discours d,une rare violence.Naturellement on peut comprendre le traumatisme subi par l,homme lors de sa breve detention,pas pour autant cet exces de colere.Quand on ne maitrise pas ses propres emotions comment voulez-vous gouverner tout un pays ?Que Dieu guide le president RMCK .

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2015 à 01:36
    En réponse à : Discours d’investiture du Président Roch Marc Christian KABORE

    ça recommence. les pandores encore

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2015 à 07:44, par k marie
    En réponse à : Discours d’investiture du Président Roch Marc Christian KABORE

    merci nous attendons les faits

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2015 à 08:28
    En réponse à : Discours d’investiture du Président Roch Marc Christian KABORE

    C’est un discours qui répond, d’une façon générale, à l’attente et aux besoins des burkinabé. Les points essentiels que je retiens de ce discours sont les suivants :
    - « l’incivisme, la remise en cause de l’autorité de l’État, et d’une manière générale, le non-respect de la loi par les citoyens et les personnes morales doivent cesser immédiatement. »
    - « En tout état de cause, toutes les mesures seront étudiées et mises en œuvre pour que force reste à la loi. Partout, l’ordre et la discipline doivent régner,[...] »
    - « bien souvent l’ennemi de la liberté, c’est la liberté mal comprise et sans bornes. »
    La survie de la Nation en dépend

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2015 à 08:37, par Will
    En réponse à : Discours d’investiture du Président Roch Marc Christian KABORE

    Très beau discoure, et j’invite tous les Burkinabé à méditer sur les paroles de notre cher président et également jouer sa partition
    Tous ensemble pour un Burkina prospère.

    "L’incivisme, la remise en cause de l’autorité de l’État, et d’une manière générale, le non-respect de la loi par les citoyens et les personnes morales doivent cesser immédiatement.

    Cela signifie et impose, chères concitoyennes, chers concitoyens, que nous reconnaissions à l’État sa place et son rôle prépondérants dans la conduite des affaires publiques, son autorité, toute son autorité dans le fonctionnement harmonieux et régulier des institutions républicaines afin de garantir une bonne gouvernance au profit de l’ensemble des citoyens.

    Cela exige, de la part de tous et de chacun, que nous sachions, dès à présent, contenir nos égoïsmes personnels, bannir nos divisions stériles, combattre l’intolérance et l’incivisme rampant, pour construire ensemble une alliance de progrès, à même de porter les ambitions de développement du pays."

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2015 à 08:37, par Marx
    En réponse à : Discours d’investiture du Président Roch Marc Christian KABORE

    #Le Fou, le directeur de communication de la gendarmerie comme tu le dis fait partie du Comité d’organisation de l’investiture du Président du Faso, alors n’y vois pas de "militarisation" dans cette affaire. Il est juste le porte parole ou le protocole du comité.

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2015 à 08:58, par LoiseauDeMinerve
    En réponse à : Discours d’investiture du Président Roch Marc Christian KABORE

    Bonjour à tous. J’ai eu la même réaction que le fou (post 9). Il a beau avoir les qualités, le rôle de MC d’une cérémonie civile ne pouvait être confié au Capitaine de Gendarmerie. Si véritablement il était le seul capable en ce 29 décembre, pourquoi ne devait-il être en costume pour camoufler cette nième irruption de l’armée dans la chose civile ? Pour le discours du PF j’ai particulièrement aimé la mise en parenthèse d’une institution fantoche comme la CEDEAO diendiéréphile et la magnification de l’UA, l’ONU.

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2015 à 09:09, par mikitkieta
    En réponse à : Discours d’investiture du Président Roch Marc Christian KABORE

    Félicitations excellence
    Un conseil cependant : balayer très vite notre administration et nos services de renseignements des éléments de Zida.

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2015 à 09:20, par SAWADOGO
    En réponse à : Discours d’investiture du Président Roch Marc Christian KABORE

    "Je veux croire à toutes nos chances de continuer à bénéficier de la clémence divine pour la paix au Burkina Faso."

    Dieu nous protégera toujours M.le Président. Mais sachez que vous devez diriger le pays avec sagesse et bonté.

    Que Dieu vous bénisse M. le Président et vous donne plus de sagesse et de bonté au nom Jésus Christ !

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2015 à 09:32, par ELKABOR
    En réponse à : Discours d’investiture du Président Roch Marc Christian KABORE

    J’ai souffert de voir beaucoup d’imperfections dans le fil de la cérémonie avec des temps morts insupportables, des chaises qu’on trimbalait par ci par là pour des invités qui n’avaient pas de place...bref un peu de pagaille dans l’organisation ! En somme c’était une belle céremonie tout de même. J’aurai aimé entendre dans le discours ’’que plus rien ne sera plus comme avant’’ pour marquer la différence aussi bien avec le régime de Blaise Compaoré que celui des Transitaires dont je suis décu de leur conduite des affaires vers la fin comme les nominations de complaisance, les promesses louffoques du PSUT... Oui qu’est ce qu’on fera de ce fameux PSUT (Programme socio economique d’urgence de la Transition) ? Puisque la Transition est finie et les nouvelles autorités ne sont pas forcément tenues de respecter les engagements pris par cette Transition, si les ressources n’ont pas éte mobilisées par celle ci avant de passer la main !

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2015 à 09:44, par Naboho Lassina
    En réponse à : Discours d’investiture du Président Roch Marc Christian KABORE

    Je vous souhaite, Mr le Président du Faso une santé de fer ,que Allah vous vienne
    en aide et vous éclaire ,afin que vous puissiez mener à bon port le navire du FAso.

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2015 à 10:40, par OLP
    En réponse à : Discours d’investiture du Président Roch Marc Christian KABORE

    Monsieur le Président, le nombre des Burkinabè qui vous ont fait confiance ne cesse de s’agrandir. Vos premiers pas nous laissent entrevoir l’espoir d’un Burkina de Paix, de Justice et de Progrès. Je suis content de constater que vous êtes conscient qu’aucun Burkinabè ne doit être laissé de côté, fut-il votre opposant ! Votre discours est rassembleur et éloquent ! Nous sommes prêts à vous accompagner sur les chantiers mêmes les plus difficiles car c’est de notre Pays qu’il s’agit et aucun sacrifice n’est de trop. Bon vent à vous et à votre équipe, bon vent à nous pour un Burkina prospère et exemplaire.

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2015 à 11:16
    En réponse à : Discours d’investiture du Président Roch Marc Christian KABORE

    Beau discours ! je souhaiterai que désormais les militaires soient discrets au coté des civils (pourquoi pas se mettre en civil) pour la sécurité du président et qu’aucun militaire ne soit poste derrière le président lorsqu’ il prononce ses discours.

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2015 à 11:48, par Siya Dja
    En réponse à : Discours d’investiture du Président Roch Marc Christian KABORE

    Un discours à la hauteur d’homme. Un discours dans lequel tout Burkinabè se sent rappelé. Un discours rassembleur qui rassure tout un peuple. SEM Roch Marc Crhistian Kaboré, contrairement au président Kafando, regroupe tous les Burkinabè dans la même maison. C’est de ça on a besoins, et non des discours populistes, ségrégationnistes qui fait de certains de nos compatriotes des indésirables. Chez nous ont dit toujours que le linges sale ce lave en famille. On est tous Burkinabè et nous devons pouvoir régler nos diferant

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2015 à 12:31
    En réponse à : Discours d’investiture du Président Roch Marc Christian KABORE

    Bon vent au Chef de l’Etat et que Dieu bénisse le BF !!!

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2015 à 16:27, par kougri
    En réponse à : Discours d’investiture du Président Roch Marc Christian KABORE

    internaute 9 et 13 la gendarmerie fait partie de la securite national.il faut etre toujour en veille.chacun a son role.

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2015 à 19:39, par ibrahim rouamba
    En réponse à : Discours d’investiture du Président Roch Marc Christian KABORE

    Discours très convainquant. Ça touche positivement les burkinabé. Surtout le je suis fier d’être burkinabé

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2015 à 20:01, par Sidpayétka
    En réponse à : Discours d’investiture du Président Roch Marc Christian KABORE

    BONSOIR A TOUS !
    Toutes mes félicitations a son Excellence le président du Faso, Rock Marc Christian KABORE.
    A tous les internautes, bonne et heureuse année 2016 . Que le combat continue afin de faire perdurer la liberté de presse et d’expression constructive. Que Dieu Tout Puissant ouvre grandement les yeux et surtout les oreilles du tout nouveau président afin qu’il soit a l’écoute de son peuple qui l’a choisi parmi tant d’autres valeureux.
    Pour ma part, je voudrais tout simplement dire qu’il a fait un beau discours (La Méthode et l’art du discours dans Montesquieu) que je ne souhaite pas flatteur et çà pas du tout. La leçon du corbeau et le renard de Monsieur Jean de la Fontaine est encore fraîche dans la tète des générations 60 et 70 et meme 80, ceux la mêmes qui sont toujours aux affaires. Donc pas de gaffe Monsieur le Président.
    Les Mossis ont des adages assez éloquents qui siéent dans ces genres de situations et qui sont ceci : "Ned ra peing margbila ta yennan pas yii yé" ou "bass neeré, oun saou sing neere" qui se traduisent par : "Que personne ne félicite ni ne vante les mérites d’un jeune margan (pluriel = marancés) avant que toutes ses dents ne poussent" ou," En toute chose, mieux vaut une bonne fin qu’un bon début". Peuple du Burkina Faso, voici donc notre Président a nous tous. Il a parlé en Tansoba et je ne doute point de sa culture traditionnelle (connaissance parfaite de la vie des Tansobas que moi meme je suis) en tant que tel. Que les mannes de nos ancêtres l’accompagnent donc et que l’aire Compaoré ne devienne qu’un souvenir amère. Au cas ou il ne serait pas la hauteur de la tache, alors qu’il abdique et que Saran SERE/SEREME nous indique le chemin de l’honneur. Aawotoooo !
    BONNE ET HEUREUSE ANNEE.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2015 à 04:24, par Madikabore
    En réponse à : Discours d’investiture du Président Roch Marc Christian KABORE

    Mes félicitations Mr le président je suis tellement content que je sais pas quoi dire, d’abord le Burkina Faso mérite un président comme vous roch marc Christian KABORE,je sais pas comment vous allez remercié les burkinabé, mais sur vous plait faites en sortent que le burkina et les burkinabé puisse jouirs pendant votre mandat,votre neveu

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2015 à 18:54, par Goïgoam
    En réponse à : Discours d’investiture du Président Roch Marc Christian KABORE

    Discours très appréciable de par son expressivité et sa convergence ou cohérence avec l’opinion publique dominante. Je salue particulièrement l’humilité avec laquelle le Président prend ses fonctions. Bon succès et que nos prières l’accompagnent.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés