Décorations des organisations de la société civile : Pourquoi la CCVC a refusé la médaille du gouvernement

Communiqué de presse • mardi 29 décembre 2015 à 00h09min

Par correspondance n°015-2582/PM/DIRCAB du 22 décembre 2015, son Excellence Monsieur le Premier ministre a convié la Coalition nationale de lutte contre la vie chère, la corruption, la fraude, l’impunité et pour les libertés (CCVC) à une cérémonie de remise de prix du Réseau Ouest Africain de Défense des Droits de l’Homme (ROADDH), le lundi 28 décembre 2015 à 09 heures dans la salle de conférence de Ouaga 2000.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Décorations des organisations de la société civile : Pourquoi la CCVC a refusé la médaille du gouvernement

La correspondance précise qu’au cours de ladite cérémonie, la CCVC serait également décorée pour « patriotisme et pour la portée historique de son action en faveur du vaillant peuple burkinabè et de la Nation ».

La CCVC a pris acte de cette volonté du gouvernement de la distinguer, mais elle a répondu au Premier Ministre qu’elle ne pouvait prendre part à ladite cérémonie.

Par le présent communiqué de presse, la CCVC tient à donner l’information à ses militant(e)s et l’opinion publique et à indiquer les raisons qui fondent sa position.

Il souviendra à tout observateur avisé qu’au cours de l’année 2015 particulièrement, l’engagement de la CCVC aux côtés du peuple burkinabè et pour la Nation lui aura valu de la part des autorités de la transition, moult récriminations et mépris. Le gouvernement a notamment refusé de donner suite aux demandes d’audiences de la CCVC, introduites en vue de discuter de préoccupations majeures de notre peuple, consignées dans sa plateforme d’actions, marquant ainsi son refus systématique de tout dialogue avec notre structure. De même, il est resté sourd face aux multiples interpellations de la CCVC à travers des manifestations diverses.

En dépit d’un tel mépris conscient et caractérisé, la CCVC n’a pas manqué de prendre une part active à la lutte de notre peuple contre le putschisme, et notamment pour faire échec au coup d’Etat du 16 septembre 2015 à l’entame duquel le Président du Faso, le Premier Ministre et des membres du gouvernement avaient été pris en otage et séquestrés par des militaires putschistes.

Aujourd’hui encore, nous sommes au regret de constater qu’il aura fallu une cérémonie de remise de prix du ROADDH pour que le gouvernement daigne extraire la CCVC de l’ostracisme.

C’est en considération de ces faits que la CCVC, consciente de la justesse et de la noblesse de son engagement aux côtés de notre peuple, a décliné l’offre de proposition à la décoration faite par le gouvernement de transition.

La CCVC invite les militants et sympathisants de ses composantes à toujours s’armer de courage et de persévérance et à rester mobilisés pour les luttes contre l’impunité, la corruption et pour l’amélioration des conditions de vie de nos populations.

Pour le Président de la CCVC,
Le 1er Vice-Président,

Chrysogone ZOUGMORE. /
Président du MBDHP

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés