Politique nationale genre : les pistes à explorer pour les 3 prochaines années

samedi 26 décembre 2015 à 23h00min

Les travaux de la session ordinaire du Conseil national pour la promotion du genre (CONAPgenre), ont pris fin le mercredi 23 décembre 2015. Placée sous le thème « Mise en œuvre de la politique nationale genre : bilan et perspectives », la présente session s’est déroulée du 22 au 23 décembre 2015 à Ouagadougou. Elle a permis aux participants, de faire le bilan de la mise en œuvre de la politique nationale genre (PNG) depuis son adoption et d’identifier les grandes actions pour le plan d’action opérationnel 2016-2018.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Politique nationale genre : les pistes à explorer pour les 3 prochaines années

S’imprégner des principales réalisations de la politique nationale genre depuis son adoption en 2009, identifier les grands axes pour les trois prochaines années, tels étaient les objectifs de la session 2015 du CONAPgenre. Ainsi, du bilan du PNG, David Beyi, secrétaire permanent pour la promotion du genre a relevé de nombreux acquis. « Nous avons mis en œuvre des dispositifs opérationnels tels que les structures opérationnelles, les cellules ministérielles, les conseils communaux et régionaux pour la promotion du genre. Il y a un sentiment manifeste de prendre en compte le genre dans l’élaboration des politiques et programmes », a-t-il souligné.

Abordant le plan d’action 2011-2013, il a été relevé que sa mise en œuvre a mobilisé 5 611 000 000 francs CFA de l’Etat et des partenaires techniques et financiers.
Pour Marceline Tiendrebeogo, Secrétaire générale représentant la ministre de la promotion de la femme, les résultats des travaux sont satisfaisants dans la mesure où des recommandations pertinentes ont été faites pour une mise en œuvre réussie du PNG pour les trois prochaines années.

De ces recommandations, on retiendra le renforcement des cellules genres, des ressources financières, la relecture des textes portant organisation et fonctionnement de ces structures, le suivi sur la loi portant quota genre : ce texte n’a pas été adopté par le conseil national de la transition et il a été recommandé de faire le plaidoyer pour l’adoption de la loi.
Il y a les pesanteurs socioculturelles, au niveau des sphères de décision, nous sommes toujours à la traine en ce sens que les élections législatives observées, nous sommes en régression : de 19%, nous sommes passés à 9%. C’est une lutte de longue haleine qui est là et comme on l’a dit, il y a des recommandations fortes qui consistent à faire un plaidoyer pour l’adoption de ce nouveau projet de loi amélioré qui consiste à améliorer le positionnement des femmes et des hommes.

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 27 décembre 2015 à 14:56, par Maam La Wooto
    En réponse à : Politique nationale genre : les pistes à explorer pour les 3 prochaines années

    Bonjour nos Soeurs et nos Mamans, encore beaucoup de courage à vous et à nous. Vous aviez chassé Blaise qui nous aimait, nous assistait et nous aidait au profit des dévastatrices, la transition.Elle ne nous a même pas fait un clin d’œil. Les lois préparées par la 4é République sont restées dans les tiroirs. Honte à nous avec position de Sere et Toe aux élections. Au lieu de revendiquer travaillons à mériter notre place dans la cité. Nous ne pouvons que compter que sur nous mêmes. Le reste est de la poudre aux yeux.

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2015 à 14:57, par Maam La Wooto
    En réponse à : Politique nationale genre : les pistes à explorer pour les 3 prochaines années

    Bonjour nos Soeurs et nos Mamans, encore beaucoup de courage à vous et à nous. Vous aviez chassé Blaise qui nous aimait, nous assistait et nous aidait au profit des dévastatrices, la transition.Elle ne nous a même pas fait un clin d’œil. Les lois préparées par la 4é République sont restées dans les tiroirs. Honte à nous avec position de Sere et Toe aux élections. Au lieu de revendiquer travaillons à mériter notre place dans la cité. Nous ne pouvons que compter que sur nous mêmes. Le reste est de la poudre aux yeux.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2015 à 10:17, par SAVADOGO Abdou
    En réponse à : Politique nationale genre : les pistes à explorer pour les 3 prochaines années

    Je suis pour la PNG. Toutefois, elle n’est adaptee aà tous les types d’activites. Pour cela, sa mise en oeuvre doit se faire au cas par cas en fonction de l’activiteé et egal competence. Il ne faut pas permettre la mediocrité. Toute nomination, recrutement, etc. doit se faire d’abord sur la base de la competence et ensuite le genre. Par exemple au niveau du service de l’agriculture, serez vous d’accord qu’on responsabilise les femmes Agents techiniques au poste de Chef ZAT dans une direction ouù il ya beaucoup d’hommes Techniciens superieurs qui sont des Chefs UAT ? Franchement NON.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés