Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

jeudi 24 décembre 2015 à 03h06min

Mandat d’arrêt contre Blaise Compaoré, test d’ADN sur les restes du président Thomas Sankara, instruction du dossier du putsch du 16 septembre, affaire des écoutes téléphoniques…Ce sont, entre autres, des questions abordées lors de la deuxième conférence de presse du tribunal miliaire. C’était ce 23 décembre 2015 au ministère de la défense nationale et des anciens combattants, à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

L’information circule depuis quelque temps. Un mandat d’arrêt international a été effectivement émis contre Blaise Compaoré depuis le 4 décembre 2015. Trois chefs d’inculpation pèsent sur lui : attentat contre la sûreté de l’Etat, complicité d’assassinat, complicité de recel de cadavres.

Alors qu’il a trouvé refuge en Côte d’Ivoire, la question de son extradition est dans les mains des autorités ivoiriennes mais le commissaire du gouvernement ne semble pas optimiste. Pour le Lieutenant-colonel Koudougou Norbert, « parmi les causes qui peuvent entraîner le refus d’extradition, il y a la mort. Si la peine prévue, c’est la mort, un Etat peut refuser d’extrader une personne. Dans les chefs d’inculpation, il y a la complicité d’assassinat qui prévoit la peine de mort ».

Le commissaire du gouvernement est vite repris par le directeur de la justice militaire, colonel Sita Sangaré qui se veut plus optimiste. « C’est un citoyen burkinabè et normalement, il doit se présenter de lui-même et répondre. Pour l’instant c’est le mandat d’arrêt et c’est une procédure. La demande d’extradition va suivre et elle comprend notamment, entre autres pièces, le mandat. Quand le dossier sera transmis, conformément à la convention d’entraide judiciaire, la convention bilatérale relative à l’extradition entre le Burkina et la Cote d’Ivoire, ils vont l’examiner  », a précisé le directeur avant de terminer sur une note d’espoir, « il y a des chances que cela soit examiné favorablement ».

Comme Blaise Compaoré et toujours dans l’affaire Thomas Sankara, un mandat d’arrêt a été émis à l’encontre de Hyacinthe Kafando, le 27 août 2015. Trois chefs d’inculpation pèsent également sur lui : attentat contre la sûreté de l’Etat, assassinat, recel de cadavres.

Au total dans le dossier Thomas Sankara, il ya 12 inculpés dont 6 en détention, 2 sous mandat d’arrêt international et 4 non détenus dont 1 décédé.

Un des éléments qui devrait être reversé dans le dossier, ce sont les résultats des tests d’ADN effectués sur les restes du président Sankara. Malheureusement les examens n’ont pas permis de retrouver des traces d’ADN, mais cela ne serait pas une entrave à l’avancée du dossier, à en croire le directeur de la justice militaire. « En vérité, l’expert avait déjà émis des inquiétudes. Parce que les corps avaient été enterrés de façon sommaire, déposés à même le sol, et les tombes n’étaient pas profondes, les corps étaient beaucoup dégradés et il se disait sceptique à l’époque. Quand les restes lui ont été transmis, il a commencé les expertises et fait plusieurs niveaux d’évaluation pour espérer trouver quelque chose. Malheureusement, il est parvenu à la conclusion que ce n’était vraiment pas exploitable pour déceler quoi ce soit ».

Mais les parents auraient identifié les corps à travers la tenue que le défunt président portait quand il a été tué. « La famille a reconnu des effets personnels qu’il portait. Le survêtement rouge qu’il portait le jour des faits. Cela permettait de faire le travail. Mais comme on l’avait dit, juridiquement, on avait quand même besoin d’aller vers l’exploitation de l’ADN. Cela ne remet pas fondamentalement le processus en cause », a poursuivi le colonel Sita Sangaré.

Coup d’Etat manqué du 16 septembre : 52 inculpés

Pour le dossier Thomas Sankara et celui du putsch de septembre, le commissaire du gouvernement a précisé que les deux dossiers « « avancent « avec « satisfaction », dans la mesure où « les juges en charge desdits dossiers posent quotidiennement des actes de procédure ». Ainsi, à entendre le Lt-Colonel Norbert Koudougou, les inculpés qui bénéficient de l’assistance de leurs conseils, sont régulièrement entendus. Des témoins et des victimes, parties civiles et des rapports d’expert parviennent dans les cabinets.

Actuellement il y a 52 inculpés dont 43 détenus, 4 non détenus et 5 sous mandats d’arrêt (Kousssoubé Roger, Diendéré Fatoumata, Traoré Abdoul Karim André, Nebié Moussa dit Rambo et Guelwaré Minata).

Parmi les 43 personnes détenues, il y a deux journalistes. Caroline Yoda de BF1 et Adama Ouédraogo dit Damiss de l’Observateur Paalga. Le commissaire du gouvernement a insisté que leurs implications dans le coup n’ont aucun lien avec leurs activités professionnelles. « Ce n’est pas parce que telle ou telle personne a couvert un événement, qu’elle a été interpellée par le juge. Si c’était le cas, tous ceux qui ont eu à couvrir ces événements allaient être interpellés. »

L’affaire des écoutes téléphoniques

Une fois encore, la question a été abordée. Mais une réponse sur l’authentification des écoutes qui circulent sur la toile est toujours attendue. Pour le commissaire du gouvernement, « des bandes ont été obtenues et reversées dans le dossier. Mais au jour d’aujourd’hui les scellés n’ont pas été ouverts. La procédure d’authentification n’a pas encore commencé » et il « ose croire » que cela interviendra « prochainement ».

Sita Sangaré ajoutera que l’authentification sera faite par les soins d’un expert. « Judiciairement, il faut saisir un expert agréée en reconnaissance vocale par les juridictions, pour faire cette authentification ».

Sur la probable implication du président de l’assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro dans le putsch, les conférenciers attendent aussi que la lumière soit faite sur l’affaire, ceci pour la consolidation des bonnes relations entre la Cote d’Ivoire et le Burkina Faso. « Dans le cas de Monsieur Guillaume Soro, nous ne le voyons pas comme président de l’assemblée nationale de Cote d’Ivoire, mais comme un individu dont le nom a été cité dans la procédure pendante devant le cabinet d’instruction. Nous allons tout faire pour que les relations entre nos Etats continuent à être meilleures en les expurgeant de tous ceux qui peuvent mettre à mal ces relations », a conclu le directeur de la justice militaire, le Colonel Sita Sangaré.

Tiga Cheick Sawadogo (tigacheick@hotmail.fr)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 23 décembre 2015 à 22:49, par Nabiiga
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    Chapi ! et je valide ! Voilà les nouvelles qu’on attendait depuis. Vivement, que Rock attende un peu ; qu’on donne un autre deux (02) mois à la transition pour continuer le bon travail. Ce qui reste pour que le tout soit à 1000% est de nous débrasser du nom de Blaise Compaoré. Je propose que l’hôpital Blaise Compaoré soit rebaptiser l’hôpital Thomas Sankara, ou à la rigueur soit batiser au nom d’un de ses victimes.

    Répondre à ce message

  • Le 23 décembre 2015 à 22:53, par ziguehi
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    Depuis le début on est entrain de jouer avec nous. À défaut de jouets on nous utilise pour jouer. Dans la commission l’un est sceptique et l’autre est optimiste. Sita arrêté de peigner nos tête. Vous même vous le saviez bien que votre dossier d’extradition bidon ne va donner le résultat escompté. Dit moi on reproche quoi exactement au grand colonel yack

    Répondre à ce message

  • Le 23 décembre 2015 à 23:15, par RV
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    Belle manière d’enterrer le dossier Sankara. On sent la peur du nouveau régime. Le Cfop fera de l’assassinat de Dabo Boukary sont cheval de bataille pour tester l’hypocrisie du RSS.

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2015 à 01:36, par Nabiiga
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    Ça n’a appartient pas au gouvernement d’être sceptique de ce qu’il va soumettre aux Ivoiriens. On ne peut pas à la fois soumettre une doléance auprès d’une compétence nationale et se payer le luxe de se tracasser sur la suite à donner à la doléance par cette compétence. D’emblée on se met à la place des ivoiriens ou encore, on les incite à aller dans une direction particulière, celle de refus. Restant sceptique sur des choses que nous entreprenons est une posture défaitiste. L’on est optimiste et l’on fait ou bien l’on est pesssimiste et on ne fait pas car si l’on est si optimistique de l’échec, autant ne pas en formuler la demande dans un premier temps. C’est comme si on s’apprêtait à aller à la guerre tout en sachant bien que c’est une battaille déjà perdue : autant ne pas aller. Il y a déjà beaucoup de cailloux dans les souliers d’Ouattara, laissons-le marcher avec ses souliers pleins de cailloux et ne pas vous mettre à sa place. Ce que lamda Burkinabè en quête de justice attend de vous est de vous prier de bien vouloir vous empresser d’expédier dans le plus bref délais cette demande d’extradiction et on verra la suite et ce, sans que vous ayez une opinion sur la suite à donner par les compétences ivoiriens.

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2015 à 02:14
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    Si Ouattara livre Blaise, il se sera vendu à bas prix à la CPI pour les crimes commis pendant la rébellion. Personne ne peut oublier que la colonne rebelle est partie du territoire burkinabè après y avoir été entrainé et que le colonel Zida a fait ses armes de trafiquant pendant ce conflit fratricide. Mais Ouattara ne sera pas seul, car tous les petits malfrats qu’il protège y passeront aussi : Soro Guillaume, les "comzones" sanguinaires et mafieux et bien sûr Blaise les y rejoindra.

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2015 à 04:28
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    notre pm a bien dit que les conversations téléphoniques entre ces 2 terroristes sont avérées. pourquoi chercher encore un expert et je suppose,ça sera encore un français pour étouffer l’affaire ? les 2 portables qui ont servis,sont-ils de bassolé et soro oui et non. c’est oui. alors pas la peine de trop tergiverser. de toute façon bassolé est archi cuit,il est entre nos mains bien emballé comme un beau cadeau de noel. quant à l’autre gros porc,il peut se paver partout mais il est maintenant persona non grata au pays des hommes intègres et il en est de meme de l’autre fuyard en plein midi qui ne peut plus sortir du territoire ivoirien au risque de se faire choper comme un lapin

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2015 à 04:47, par Panga
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    Attention il ne faut pas qu’on assassine aussi Sita. S et le colonel Koudougou. On a vu pour les juges Nebie et Nana donc Ahya !

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2015 à 05:31, par papi
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    c’est un peu du desordre . Je doute la competence de ces hommes . Tout est flou . La CI dit n’avoire meme pas obtenu aucune convocation de la justice militaire . Blaise ne sera jamais juge . Je donne ma tete a etre coupee.

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2015 à 06:29, par lobseurvateur
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    Vous nous dites que les écoutes n’ont pas encore été authenfiées. Sur quelles bases donc le premier ministre s’est permis de dire qu’elles sont authentiques ?? Que de l’amateurisme dans cette transition

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2015 à 06:54, par OUMARou
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    À un moment donné, il faut montrer ses muscles. Je ne dis pas de faire la guerre à la côte d’ivoire, cela ne servira à rien.il faut Juste montrer à ado et Guillaume qui se foutent de notre pays l’évasion de blasco chez eux que nous ne rigolions plus avec cette affaire. On ne fait pas la politique avec des sentiments. Notre pays mêmepauvre rrapporte beaucoup plus aux ivoiriens que l’inverse. On peut sanctionner par dautres manières .Blaise doit être entendu sur l’affaire Thomas. Il faut qu’il soit extradé ā ouaga. Voila mon avis sur cette affaire

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2015 à 07:14, par GORKO
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    Courage mon Colonel ! S’il y a beaucoup de gens comme vous, il y aura la justice. On est derrière vous.

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2015 à 07:19, par somlare
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    Un peu de sérieux. Il faut combie de temps pour authentifier une bande sonore ? Pour un document si important, déjà dérobé du circuit vous êtes bien laxistes, à mon sens. Déjà. Que dans l’affaire Sankara vous avez demandé au "coupable"de vous fournir les preuves qui le culpabilisent. Qu’on vienne nous raconter que les restent de Sankara ne sont pas EXPLOITABLES.."GROSSIER COMME MENSONGE. Envoyez ça en Taïwan ou au Japon ou même en Russie et vous verrez.

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2015 à 07:55, par coulibaly andre
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    Curieux.Le commissaire du gouvernement suggère des solutions de refus de l’extradition du tyran Blaise aux autorités ivoiriennes.Espérons qu’on n’est pas en train de nous rouler dans la farine

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2015 à 08:11, par Matou à Sikassossièra
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    Sita, je ne vous comprends pas vous voulez plusieurs choses et leurs contraires :
    1- vous ne voulez pas d’intrusion extérieure dans les dossiers de justice militaire et vous lancez en même temps des mandats d’arrêt internationaux .
    2- Vous aviez affirmer haut et fort que la peine de mort peut être requise dans les dossiers entre vos mains. Dans ce cas précis aucun état démocratique ne peut extrader un citoyen pour qu’on lui ôte la vie
    3- pourquoi ne pas lancer un mandat d’arrêt pour les francais et libériens aussi concernés
    4- Pourquoi ne pas inculpé les autres burkinabé qui était avec Blaise compaoré le jour du coup d’état. Un imminent dirigeant du MPP aurait affirmé être au côté de Blaise Compaore le jour du 15 Octobre 1987.
    Cela donne lieu à beaucoup d’ameuteurisme dans la gestion de ce dossier important. Vous et les avocats de Sankara savent très bien que la base de ce dossier repose sur la découverte de l’ADN du président Sankara or ici vous aviez tendance à négliger ce volet . Cest l’ADN qui permettra à la justice de dire qu’il s’agissait bel et bien de Sankara . La justice ce sont les preuves et non autres chose. La Justice ne juge pas les passions mais dit le droit.
    Ce dossier risque de décevoir beaucoup qui espèrent. Je souhaite beaucoup de gens mûres pour traiter ce dossier .
    Si vous voulez que ce dossier connaissent une justice transparente, il faudrait inculper les autres qui continuent de circuler librement au Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2015 à 08:19, par vérité no1
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    L’extradition de Blaise ne doit souffrir d’aucune résistance de la part des autorités ivoiriennes. Allassane Ouattara avait extradé Lida Kouassi qui vivait au Togo, sans même respecter l’article 28 de la convention d’extradition de la CEDEAO qui stipule que l’accusé a droit à un avocat. Sur le plan juridique, cela ressemble à un enlèvement ! Il maîtrise les questions d’extradition que quiconque et avoir Blaise devant nos juridictions ne serait qu’une formalité à remplir. Dans cette possible et plausible dégradation des relations bilatérales, il est prudent d’avoir un plan B pour nos trafics portuaires. May God bless Burkina Faso, the land of upright people !

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2015 à 09:25, par Ghost
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    Bizarre, il n’a pas été cas des avocats de l’espace uemoa qui n’ont pas été acceptés pour défendre certains accusés du putsch ? Drôle drôle la justice de mon pays. Et dire qu’on reprochait à l’ancien régime d’avoir la justice du pays dans sa poche. .....c’est pas mieux sous les cieux du Burkina nouveau apparemment

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2015 à 09:40, par Honest
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    Merci mes chefs. Courage

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2015 à 09:53, par Alexio
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    Blaise Compaore avec ses sourires trompeuses et sournoises a cote de son ami et frere d armes Thomas I. Sankara depasse tous les standards des crimes poltiques au Faso. Tuer et receler les cadavres de ses amis dhier. Pas content de tout cela traquer les membres des familles eplorees.

    Meme la mort de l acien president ne porra cicatriser ces crimes sous sa dictature de 28ans.
    Dieu merci que lui et ses escadrons de la mort le RSP ne traquerons plus le vaillant peuple du Faso.

    Pourquoi l hopital porte toujours son nom ? Il ne merite pas une memorisation.

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2015 à 10:00, par dedegueba SANON
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    Je pense que le Col Sîta est un vrai peul, très rusé et cultivé. Pour l’instant un de ses "patrons" estime qu’il maîtrise la situation. Mais il aurait dû attendre qu’ADO vienne pour l’investiture de Roch, avant de parler d’arrêter Blaise. Voilà maintenant il va cafouiller ADO, qui risque de ne pas venir pour ne pas être un monstre d’ingrat vis à vis de Blaise, et conforter ceux qui le soupçonnent de ne pas aimer le Faso,qui pourtant l’a bien élevé.
    Cela dit qu’ADO vienne ou pas cela ne changera pas fondamentalement nos relations avec la CI.
    Il faut souvent tenir compte de l’environnement dans le rendu d’une décision de justice non ?
    Je me souviens que lors du jugement de l’affaire David OUEDRAOGO, tous, nous avions le sentiment que si Moukila n’était pas le frère de l’autre on l’aurait privé de lumière... La juge là, avait-elle manqué de courage ou avait-elle tenu compte de l’environnement ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2015 à 10:02, par André
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    Si on n’est aussi perplexe sur l’issu de l’extradition de Blaise Compaoré .... pourquoi alors lancer un mandat d’arrêt contre lui.... si ce n’est pour nous distraire et faire du populisme

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2015 à 10:20, par DEB
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    Pour le Lieutenant-colonel Koudougou Norbert, « parmi les causes qui peuvent entrainer le refus d’extradition, il y a la mort. Si la peine prévue, c’est la mort, un Etat peut refuser d’extrader une personne. Dans les chefs d’inculpation, il y a la complicité d’assassinat qui prévoit la peine de mort ». Je ne comprends pas cette assertion du Commissaire du gouvernement. Le dossier n’est qu’à l’étape de l’instruction et tous les accusés ou inculpés ne sont pas nécessairement des coupables. Pourquoi parler de peine de mort alors que le dossier n’est encore pas jugé ? Le commissaire est-il déjà certain de la culpabilité de Blaise Compaoré et sa condamnation à la peine de mort ? Non justement c’est pour connaitre toute la vérité sur cet assassinat crapuleux du Président du CNR et du Faso le Capitaine Thomas Sankara que l’ancien président est convoqué à l’instruction. S’il est garçon comme on dit en Côte d’Ivoire, qu’il viennent donner sa part de vérité dans cet assassinat et c’est tout. J’espère qu’il ne fuira pas la justice du pays qu’il a dirigé durant 30 années. Lui Blaise Compaoré a au moins cette grande chance de s’expliquer avant la mort s’il y a contrairement aux nombreux burkinabè assassinés (Président Thomas Sankara, Jean Baptiste LINGANI, Henri ZONGO, Norbert ZONGO, Colonel Yorian Gabriel SOME, Fidèle DJEBRE, juge NEBIE Salifou, etc.) sous son règne sans aucune instruction encore moins un jugement. A bon entendeur, salut.

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2015 à 12:28, par sidnooma
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    merci a vous pour les progrès extraordinaire au niveau de notre justice a tous les niveaux qui pourrais rêvé dans un passé pas lointain qu’on pouvais jugé Blaise !!!!!!!! seulement je vous demande de demeurer intègre dans votre position faite votre devoir et ne mettez pas dans l’esprit d’ Alassane qu’il ne dois pas extradé Blaise je vous dit même la France ne voudrais pas mais soyez seulement ferme car le peuple est derrière vous.

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2015 à 12:30, par ka
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    Blaise Compaoré ne sera jamais extradé, car il est chez lui en Côte d’Ivoire grâce à sa femme Franco-Ivoirienne, et de son ami ADO. A moins que Blaise décide de se présenter de lui-même a la justice Burkinabé.

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2015 à 12:33, par Sergent-révolutionnaire
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    Plein succès à notre Justice ! Courage chers magistrats, l’espoir du Peuple martyrisé, orphelin, spolié, ’’esclavagisé’’, victime des pires formes de traitement cruel, inhumain et dégradant sous le règne de Blaise COMPAORE repose sur vous chers magistrats. Que les coupables, complices paient de leurs actes ignobles !

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2015 à 13:52, par YIRMOAGA
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    BC aurait dû accepté se rendre o pays de lui même pour mettre à l’aise son type de ADO ? Il sera jugé et mis en résidence à ZINIARE pour purger sa peine, tranquille et être respectueux de tous pour son courage à coopérer ? Mais si ADO cherche à le maintenir de force, et lui même , et BC seront broyés par le peuple Ivoirien parce que GBAGBO et BLE G seront libérés et rentreront en CI. et on verra ? Pas compliqué ?Dès qu’on parlera du retour de ces deux de la CPI, ADO ne fera pas plus de 48h au pouvoir. Leçon à méditer profondément.

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2015 à 13:54, par YIRMOAGA
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    BC aurait dû accepté se rendre o pays de lui même pour mettre à l’aise son type de ADO ? Il sera jugé et mis en résidence à ZINIARE pour purger sa peine, tranquille et être respectueux de tous pour son courage à coopérer ? Mais si ADO cherche à le maintenir de force, et lui même , et BC seront broyés par le peuple Ivoirien parce que GBAGBO et BLE G seront libérés et rentreront en CI. et on verra ? Pas compliqué ?Dès qu’on parlera du retour de ces deux de la CPI, ADO ne fera pas plus de 48h au pouvoir. Leçon à méditer profondément.

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2015 à 15:37, par wintoog lo n g
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    est ce que nos autorités se rendent compte de ce qu’ils sont entrain de faire. est ce que l’affaire sankara a un intérêt pour le Burkina présentement
    il aurait fallu inclure ce dossier dans un règlement global des affaires qu’a connu le pays depuis l’arrivée des militaires au pouvoir le 3 janvier 1966 à nos jours

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2015 à 15:38, par Yako
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    Oh Mrs du tribunal de Ouagaberg,2 remarques:1)Pourquoi ce mélange entre dossier du PF Sankara et le putsch du 16 sept ? 2) Un mandat d’arret serait-il synonyme de verdict de justice,ou est la presomption d’innocence ? Et enfin,Comment expliquez l’assistance de Mo Benewende a la fois depute siegeant a l’AN et avocat du defunt president T.Sankara,y’a-t-il pas la un conflit d’interet ? Pour la serenite de l’instruction soyez plus au parquet et moins a Zabre-daga.

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2015 à 16:04, par Bouba
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    Où est l’opportunité d’exprimer votre scepticisme Monsieur le Commissaire du gouvernement ? À moins que vous ne rouliez pour le régime déçu ? Si vous n’êtes pas à la hauteur, rendez votre démission. La justice militaire n’a plus besoin des mauvaises graines à la Sidi Paré

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2015 à 16:09, par La flèche
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    OUI ! OUI ! Maître Sankara toi, qui est en train de courir pour aller manger avec le MPP . Tu vois où on va avec cette affaire ? Tu as intérêt à te retirer parcqu’on viendra nous dire un jour que : Vu que le test d’ADN ( test juridique) n’a pas pu prouver que c’est Sankara , alors la justice s’est déclarée incompétente. A moins que toi aussi tu sois consentant.
    SVP ne va pas dans ce gouvernement du MPP

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2015 à 16:53, par le sage
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    que les gens cessent de dire que blaise ne sera jamais extradé.ça n’a pas commencé par lui,et ça ne finira pas avec lui.quant a ado il saura quel jeu jouer

    .

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2015 à 17:01, par jan jan
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    Ca là c’est la poudre aux yeux du Peuple, Blaise oh, François oh, la Belle-mère oh, Fatou D. oh ; ...etc personne ne sera extradié. Ce qui me fume le plus est que c’est m’ba Michel lui même qui a négocié la sortie et l’acceuil de Fatou et sa famille à Lomé, soit disant kil l’avait promis a Diendiéré. Depuis quand il faut tenir les promesses a un criminel ?? Lui même qui n’a pas tenu ses promesses. Ca c’est foutaise au Peuple m’ba Michel.

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2015 à 17:28, par soul
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    vous savez pourquoi zida dit que la bande est authentique ? tout simplement bassolé à déjoué le dispositif qu’il avait mis en place le 30 et 31 octobre 2014 pour contrer les manifestants. donc c’est bassolé qui est à la base de leurs échec ce jour et la fuite de son mentor blaisso. il veut l’enfoncer pour se venger.

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2015 à 18:23, par L’alternateur
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    Bonjour chers internautes,
    Quelles blagues de fin d’année de la justice militaire ! !. Souvenez vous de la démission de son Excellence BLAISE Compaoré et vous vous rendrez compte que Le Président Blaise Compaoré ne sera jamais extradé. Il viendra quand bon lui semblera. Et se retour sera messianique pour nous ses idoles car il nous a incarné certaines valeurs de paix et de tolérance même si ce n’est pas un sentiment partagé par ses disciples d’antan devenus traîtres aujourd’hui.
    Blaise Compaoré demeure une référence continentale par son leadership et le respect qu’il suscitait auprès de ses pairs. Malgré nos modestes ressources , il a propulsé notre pays au devant de la scène diplomatique et ces actions ont fait échos au sein de l’organisation des nations unies.
    Revenant à la farce militaire qui vient d’être servie aux idiots, mon bon sens me dit qu’un président démocratiquement élu qui a accepté démissionner et qui a ÉTÉ EXFILTRE PAR QUI VOUS SAVIEZ ET ACCUEILLI PAR LE PRÉSIDENT OUATTARA LU MÊME INSTALLÉ APRÈS AVOIR DÉNICHÉ SON ADVERSAIRE BAGBO DE SON BUNKER TEL UN SCAPHANDRIER, NE POURRAIT EN AUCUN CAS ÊTRE EXTRADÉ DANS LE PAYS D’OÙ IL A ÉTÉ EXFILTRE. CE SERAIT ALORS UNE AUTRE EXFILTRATION, CE QUI SERAIT À MON SENS UNE ABSURDITÉ IMCOMPREHENSIBLE.
    BLAISE RENTRERA TRIOMPHALEMENT CHEZ LUI ET CE N’EST PAS 2,77 % DE VENDEUR DE CADAVRES QUI L’EN EMPÊCHERONT NI DES TRAÎTRES DÉGUEULASSES ASSOIFFÉS DE POUVOIR CAPABLES COMME NERON DE BRÛLER L’ASSEMBLÉE NATIONALE, D’INCENDIER LES DOMICILES PRIVÉS ET D’EMBASTILLER TOUS LES POTENTIELS ADVERSAIRES POUR PARVENIR À LEUR FIN.
    D’AILLEURS, SI BLAISE EST EXTRADÉ, CE SERA LA VRAIE INSURECTION QUI ADVIENDRA POUR QU’ENSEMBLE NOUSL’ACCOMPAGNIONS PRENDRE LA PLACE QUI LUI SIED. CE SERA À CÉSAR CE QUI APPARTIENT À CÉSAR.

    POUR CONCLURE JE ME RÉJOUIS DE LA FIN DESHONNORANTE Des CLOWNS POLITIQUES DE CETTE TRANSITION BÂTARDE QUI VA DISPARAÎTRE À JAMAIS. MAIS EN ATTENDANT NOUS EXIGEONS UN BILAN DE CETTE TRANSITION QUI A FAIT PLUS DE MAL À LA NATION ENTIÈRE PAR SA GESTION CANIBALIQUE DE LARÉPUBLIQUE

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2015 à 19:25, par vérité no1
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    @alternateur, votre mentor sera extradé que vous le voulez où pas ! Bande de nostalgiques de privilèges !!!!! Je peux d’ailleurs te passer le numéro de téléphone d’un bon cardiologue ! Bonne fête de Noël mon vieux rancunier !

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2015 à 20:20, par yako
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    Que vaut donc l’amnistie votee x la representation nationale en 2012 ?quand on est un pays serieux soit on denonce la mesure dans des conditions prevues par nos lois et dans les sieges idoines.Or,le CNT est une organisation a legitimite douteuse si ce n,est le tribunal des vainqueurs.Ce proces illegal contre SEM PF BC n,aucune chance d,aboutir a qlq chose de significatif, tant dans la forme que dans le fond.

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2015 à 23:51, par le gêneur
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    De toutes façons, l’enregistrement soro-bassolé ne sera jamais authentifié. En effet, il faut que les services de renseignement étrangers qui l’ont fait se dévoilent et disent pourquoi ils l’ont fait ce qui est impossible dans ce monde secret. En outre, on ne peut pas écouter des conversations sans autorisation d’un juge. Or en l’espèce, aucun juge n’a autorisé ces écoutes qui sont l’oeuvre de services étrangers..En conclusion les écoutes sont nulles et non avenues devant le juge. Sita a intérêt à chercher autre chose pour étayer son dossier.

    Répondre à ce message

  • Le 25 décembre 2015 à 09:35, par Un juge militaire
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    ALTERNATEUR, tu sembles intéressant pour nous dans cette affaire. Et nous allons nous activer pour savoir qui tu es et te convoquer afin que tu répondes à certaines de nos questions. Merci de t’être révélé.

    Répondre à ce message

  • Le 25 décembre 2015 à 13:27, par Jeunedame seret
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    Pourvu que la justice militaire ne soit pas endeuillée.

    Répondre à ce message

  • Le 25 décembre 2015 à 19:31, par vous même
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    Ce n’est pas un bon dossier pour le Burkina ’les auccidentaux sont complique et profeiteux sur les faibles ’si ne soutient pas les autres payis seront contre avec un révolutionnaire manque et s’il y’a leurs mains dans’’s’il ne soutient toujours un bon président qui veut faire passe son pays il ne peut pas s’ouvre cette document ’mais tout ce que vous voier souvent ce la politique si nous sommes dans pais souverain on ne pas construire peutn. Sans eut quand ton dit ce la politique il plusieurs choses souvent les d’étrange il faut faire clamé les gens ’

    Répondre à ce message

  • Le 25 décembre 2015 à 19:44, par vous même
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    Je ne sais pas si les gens connaître Blaise c’était un grand révolutionnaire devant même les auccidentaux et reçu avec son révolution ’il y’a des gens qui dit il n’a plus le plus intelligent au Burkina il a manque une chose d’accord mais cet mossi y’a pas quelqu un plus intelligent que lui dans le monde entier ’et ce dossier ne pas bien venu peut-être de ceux de entourage de Shankar c’ete mieux placé avec mandat

    Répondre à ce message

  • Le 25 décembre 2015 à 19:48, par sidbala
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    Il y a en qui prennent leurs REVES POUR DES REALITES. IL faut qu’ils sachent que ce n’est pas à eux de réinventer la roue, les choses dans ce monde FONCTIONNENT SUIVANT UNE REALE POLITIQUE QUI ECHAPE AUX PETITS ESPRITS QUI S’EXCITENT SUR LA TOILE SANS RIEN COMPRENDRE.

    Répondre à ce message

  • Le 25 décembre 2015 à 21:52, par Le Citoyen
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    La RCI comme la France n’extradent jamais ses nationaux. Mon grand frère Blaise est ivoirien et français. Rompez les bans chers membres du Tribunal militaire. Sita, l’affaire dépasse ta compétence. Le Citoyen.

    Répondre à ce message

  • Le 26 décembre 2015 à 08:41, par Sidzabda
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    Le commissaire du gouvernement doit démissionner. Un point, un trait.

    Répondre à ce message

  • Le 26 décembre 2015 à 12:39, par Francis
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    Ce demande d’extradition donne une occasion en or à Blaise pour semer le trouble dans la gestion de celui qu’il na jamais voulu voir diriger le Faso.
    ceci dit :
    1. il viendra de plein gré sous le couvert de ce mandat répondre à la justice du Faso
    2. il sera emprisonné dans la prison de son pays ici au Burkina Faso,
    3. il fera de son mieux pour mettre fin au fonction de l’équipe ennemie et trainer une grande parti avec lui dans sa prison. et du coup provoquer une nouvelle élection présidentielle avant 2020, dans l’espoir de l’emporter par l’entremise d’un poulain, et de se voir octroyé une grâce présidentielle .
    Moi je recommande notre pays entre les mains de Dieu. lui seul peut nous sortir de cette situation qui peut replonger le pays dans une incertitude.

    Répondre à ce message

  • Le 26 décembre 2015 à 12:55, par Payim
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    je suis d’accord avec internaute 44. Le Commissaire du Gouvernement travaille pour la Côte d’Ivoire et contre notre Gouvernement. Il doit donc démissionner. Ce n’est pas à lui de donner les arguments à la cote d’ivoire pour rejeter notre demande d’extradition. C’est une honte

    Répondre à ce message

  • Le 26 décembre 2015 à 17:57, par vérité no1
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    @Yako, l’amnistie dont tu parles a déjà été enfoui dans le derrière d’un âne ! On parle plus de ce putain de loi taillée sur mesure pour un assassin de premier degré ! C’est ça la vérité !

    Répondre à ce message

  • Le 26 décembre 2015 à 20:57, par Sidzabdafo
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    @ Sidzabda, faut démissionner toi-même du forum des internautes du lefaso.net.
    Tu ne connaîs rien en matière juridique sur les règles de l’extradition. Blaise n’est pas extradable au Burkina Faso quelle que soit le sens de la loi.
    Sauf sa seule volonté de rentrer au pays, personne ne peut le contraindre et c’est juste ce que dit le commissaire du gouvernement. Dès que les choses n’abondent pas dans votre sens, vous demandez la démission des gens compétents. J’ignorais qu’on était dans un gouvernement d’incompétents et de médiocres. Disparaîs du forum. Sid na Zab FO.

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2015 à 02:20, par manda
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    Blaise n es pas ivoirien
    Le fait de marier une ivoirienne ne fait de lui automatiquement
    Un ivoirien .blaise n a jamais introduit aucune demande.
    Il a dirigé le faso en tant burkinabe il sera jugé dans ces
    Conditions. S il est condamné puisque vous dites qu il
    Est burkinabe ivoiro français li pourra choisir un des pays dans
    Lequel il purgera sa peine.
    Es ce une honte d être burkinabe
    Ado renie sa nationalité burkinabe et maintenant
    Ces blaise arretez d écrire ces betises sur la toile

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2015 à 04:00, par Sidpawalemdé Sebgo
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    Ce commissaire du gouvernement, comme beaucoup de Burkinabè, est toujours sous l’influence de l’aura de Blaise Compaoré, et a du mal à l’imaginer répondant à la justice. Il ne faut pas oublier que pour certains, Compaoré est un "demi-dieu", loin de l’homme ordinaire. Dans ce cas, ne serait-il pas mieux de changer de commissaire ? Mais en ce qui concerne les supputations des uns et des autres, il faut remettre les pendules à l’heure :

    1°) La soit disant amnistie qui concerne les chefs d’états couvre-t-elle Blaise Compaoré ? Oui s’il est dit que l’assassinat de Sankara fait partie des "crimes politiques" énoncés par la loi qui couvre de 1960 à 1992. Est-ce le cas ? Que les juristes professionnels (et non partisans) nous situent.
    2°) Blaise Compaoré est-il Ivoirien et à ce titre "inextradable" ? Non. La nationalité ne s’acquiert pas automatiquement, nulle part. Et sauf s’il a entamé la procédure depuis son exil forcé, il n’était pas Ivoirien ni en 1987, ni quand il quittait la présidence le 31 Octobre 2014. Et s’il est devenu ivoirien, cela ne peut être opposé pour des faits commis avant, et qui plus est dans son pays d’origine.
    3°) La peine de mort est-elle un motif valable pour refuser d’extrader Blaise Compaoré ou un autre ? Non. Le Burkina Faso n’applique plus la peine de mort depuis des années, et les rares condamnés ont vu leurs peines commuées en prison à vie. La loi d’abolition officielle est passée au CNT en Juin 2014 et n’est donc plus applicable. Le commissaire du gouvernement est en retard d’un code pénal.
    4°) L’enregistrement Soro-Bassolet sera-t-il authentifié et utilisé en justice ? Oui, forcément, à moins de libérer Bassolet tout de suite car sans ces écoutes, son dossier d’accusation tombe à l’eau. Le PM Zida ne s’appuie pas sur une authentification d’expert mais sur sa propre connaissance intime des deux hommes, de leur voix et de leur façon de parler. Espérons pour lui qu’il ne se trompe pas.
    5°) Ouattara peut-il s’entêter à refuser l’extradition de Compaoré ? Oui, peut être pendant un temps. Mais d’autres mandats d’arrêts suivront concernant l’insurrection, les affaires Norbert Zongo, Oumarou Clément Ouédraogo, Henri Zongo et Lengani, et peut être le coup d’état, toutes transmises à interpol. Donc Compaoré sera soit arrêté par les ivoiriens, soit en prison en Cote d’Ivoire menacé d’arrestation s’il sort. Sans compter que le Burkina peut constater son incapacité et passer l’affaire à la CPI, ce qui mettra encore la pression. Enfin, Ouattara est à son dernier mandat, donc, ce serait un simple sursis...
    6°) Ouattara compte-t-il faire du chantage économique et politique à Roch pour calmer les dossiers Compaoré et Soro ? Surement. Mais il perd toute crédibilité internationale si cela est rendu public, et confirmera ainsi de fait la culpabilité de Soro. De plus, Roch sait qu’il risque une autre insurrection s’il essaie de museler la justice, surtout sur ces affaires phares pour le peuple. Il y a donc peu de risques que cela marche.
    7°) Les avocats étrangers peuvent-ils défendre Bassolet ? Non. Comme pour la décision de la cour de la CEDEAO sur le code électoral, une loi supra nationale doit être traduite en droit national avant que les magistrats ne l’appliquent. Donc, comme le juge constitutionnel, le juge militaire applique la loi en l’état. Remarquons que c’était au gouvernement Compaoré, dont Bassolet était membre, qu’il revenait de faire ce travail de relecture du code de justice militaire. C’est aussi ce même gouvernement qui a pris une loi obligeant à juger le dossier Sankara devant la justice militaire, qu’ils estimaient mieux maitriser. Donc, Bassolet est victime de leurs propres vicissitudes, comme disent les juristes.
    8°) Devons nous sacrifier la justice sur les dossiers de crimes économiques et de sang au nom de la diplomatie et de la "réconciliation nationale" ? Non ! Cela n’a jamais marché nulle part dans le monde et c’est inimaginable après une insurrection. Partout ou cela a marché, on a fait VERITE-JUSTICE-RECONCILIATION dans cet ordre.
    Donc, sachons raison garder... Dieu garde le Burkina Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2015 à 08:54, par tapsoba de balkuy
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    chers internautes’ je vais vous donner un conseil : réagissez sans insulter cela n’est pas responsable. en plus, il ne faut réagir par plaisir mais connaitre le domaine ou faire des recherches avant de poster votre commentaire. instruction, mandat d’arrêt, accord judiciaire, extradition, atteinte a la sûreté de l’État, recel de cadavres, complicité, etc. combien connaissent ces notions juridiques ?
    alors vous comprenez qu’il faut beaucoup de tact pour réagir.
    après le 15 octobre 1987, Blaise déclarait "comme vous le savez Thomas sankara c’est un ami mais j’aime mon peuple plus que tout...". s’il aime son peuple vraiment, il doit venir répondre devant la justice. en 2007 lors des 20 ans de Thomas sankara ses partisans louaient son courage en le traitant d’artisan déclencheur de la révolution d’août 1983, alors qu’il garde le même courage pour venir devant la justice
    tapsoba de Balkuy.

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2015 à 08:55, par tapsoba de balkuy
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    chers internautes’ je vais vous donner un conseil : réagissez sans insulter cela n’est pas responsable. en plus, il ne faut réagir par plaisir mais connaitre le domaine ou faire des recherches avant de poster votre commentaire. instruction, mandat d’arrêt, accord judiciaire, extradition, atteinte a la sûreté de l’État, recel de cadavres, complicité, etc. combien connaissent ces notions juridiques ?
    alors vous comprenez qu’il faut beaucoup de tact pour réagir.
    après le 15 octobre 1987, Blaise déclarait "comme vous le savez Thomas sankara c’est un ami mais j’aime mon peuple plus que tout...". s’il aime son peuple vraiment, il doit venir répondre devant la justice. en 2007 lors des 20 ans de Thomas sankara ses partisans louaient son courage en le traitant d’artisan déclencheur de la révolution d’août 1983, alors qu’il garde le même courage pour venir devant la justice
    tapsoba de Balkuy.

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2015 à 17:18, par vous même
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    Je ne pas parlais de la guerre il y’a de ceux qui parle de leurs rêve qui ne pas dans la apolitique ’et vous ne sauvent pas comment la guerre arreve dans les autres il y’a que leurs président qui n’ont pas des bon relations avec les pays plus important ’il a fait cet pays international sauf s’il y’a nouvaise jeranse je ne pas le droit de dire s’il y’a nouvaise jeranse le pays va a la guerre ’mais vous parlaient de la guerre il y’a de analyse politique pourquoi les autres ils on ttombé dans la guerre je veut plus écrire mes internaux ’et vous ne savaient pas pourquoi je comprend mais je sais bien écrire mais quand ton parle de la guerre leurs excitent ne son pas le même mais je ne pas dit ils ont parlé de mal de ma lettre je ce que je vue nous avons écrire même heures

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2015 à 22:45, par Le Moagha
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    S’il vous plaît laisser cette histoire de Thomas Sankara !
    Je demande aux nouveaux dirigeants du Burkina à consacrer leur temps pour travailler à relever l’économie du pays que les clowns de le Transition ont terrassée. Travaillez pour les vivants qui ont faim et sans ressources ; Mêmes les élèves du CP1 connaissent cette histoire : Le président Sankara voulait former une Unité militaire (dont Boukari Kaboré dit le lion) pour tuer Blaise Compaoré qui était son ministre de la Justice ; Et Blaise voulait lui aussi exterminer Sankara. A la fin du jeu tragique de cache cache, Blaise a été plus rusé et a pris le dessus sur Sankara. Conséquence ? Il faut juger Sankara (ses fidèles compagnons en vie) et juger Blaise. Là nous saurons la vérité. L’affaire Thomas Sankara est devenue une banalité au Burkina. La preuve est que les Burkinabè n’ont pas voulu voter un parti sankariste. Le Burkina doit beaucoup à Blaise Compaoré pour son développement avant l’insurrection. Le Burkina doit aussi beaucoup au RSP et au vrai Général Diendienré qui ont fait en sorte que la Transition ne déraille pas trop avant le 16 septembre. Voyez ce qui s’est passé après le coup d’Etat manqué ! Les nominations de Transmission et des marchés publiques passés aux frères, cousines Lopéziennes.

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2015 à 09:05, par verite
    En réponse à : Extradition de Blaise Compaoré : Le commissaire du gouvernement sceptique !

    je constacte que ya trop d’ignorants de technologie dans l’afrique..dite moi coma un petit chinois arrive a fabriquer un helicoptere jouet qui decolle et cependant un ingenieur de communication et d’electronique de l’afrique n’arrive pas a comprendre coma a t-il fait ?
    donc quand on est ignorant ,on ne dit pas que cette technologique ne peut exister au burkina..
    si on vous fait une demonstration ,on saura d’ou ca vient..top secret de lutte antiterrorisme au faso..le probleme est que GEnGERE GILBERT ET BASSOLE ET SORO ne pourraient imaginer qu’on puisse reveler leur secret...dites nous sans cette methode, comment on pouvait detecter les plans machiaveliques de ces gas ..si vous ecouter bien on sans du laisser-aller entre bassole et soro...ils causaient avec une assurance en eux et sans inquitude
    tout simplement ils ne pouvaient pas imaginer qu’on pourrait les ecouter ni les enregistrer..
    dites moi comment les americains detectait la position de BEN LADEN ? c’etait pas du maraboutage bande d’ignorants !! je m arrete ici ..mais sachez que avec le niveau de la tecnologie de nos jours rien n’echappe au service de renseignements

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés