RDEBF : Ram Ouédraogo « se retire » de la scène politique

dimanche 20 décembre 2015 à 01h02min

Le président-fondateur du Rassemblement des écologistes du Burkina Faso (RDEBF), Ram Ouédraogo, quitte la « faune politique ». Ce samedi 19 décembre 2015, celui-là qui fut l’un des quatorze candidats à la dernière élection présidentielle a remis les actes constitutifs de son parti au secrétaire général du parti qui va, désormais, assurer l’intérim jusqu’au prochain congrès du parti. La cérémonie qui s’est déroulée au siège du parti sis avenue Charles De Gaulle, a mobilisé de nombreux écologistes venus de l’ensemble du territoire national.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
RDEBF : Ram Ouédraogo « se retire » de la scène politique

Ram Ouédraogo quitte la politique après avoir fait les premiers pas en 1984 ; date à laquelle, il fit la rencontre « d’un homme jeune, engagé avec beaucoup d’idées et d’ambitions pour le pays ». Il s’agissait, dit-il, de feu Thomas Sankara, celui-là même qu’il dit être « l’instigateur » de sa venue au Burkina. A l’issue de leurs échanges, il décide de ‘’basculer’’ en faisant « le serment de taire ses ambitions personnelles et de servir la nation ».
Mais, c’est en 1990 que l’homme se lance véritablement en politique. « Cette option n’est nullement guidée par l’appât du gain car ma profession me procurait de quoi vivre décemment. Cette décision m’a été tout simplement dictée par un appel patriotique. Un projet que beaucoup de mes amis et proches ont qualifié d’insensé et de suicidaire vu le contexte politique de l’époque », a-t-il retracé.
De l’Union des Verts pour le développement du Burkina (UVDB) en 1991, Ram Ouédraogo porte sur les fonts baptismaux, le RDEBF. C’était en janvier 2003. Candidat à la présidentielle de 1998, Ram Ouédraogo arrive en 2ème position (sur trois candidats en lice) avec 6,61% des voix.
Ministre d’Etat chargé de la Réconciliation nationale et des réformes politiques de 1999 à 2002, suite à la crise consécutive à l’assassinat de Norbert Zongo, M. Ouédraogo est élu député aux législatives de 2002. En 2005, de nouveau candidat à la présidentielle, il arrive 5ème sur douze candidats avec 2, 62%.
Ce 19 décembre, Ram Ouédraogo quitte la scène politique après avoir battu campagne pour la présidentielle du 29 novembre dernier dont il est ressorti 11ème sur quatorze candidats avec 0, 70% des suffrages. Se réjouissant de l’issue des élections pour le Burkina, Ram Ouédraogo a exprimé ses vœux de succès aux nouvelles autorités avant de déclarer : « Pour ma part, à partir de ce jour, je me mets en retrait de la chose politique … »
Il s’est également montré reconnaissant aux milliers de Burkinabè qui lui ont accordé leurs voix pendant les scrutins, au peuple burkinabè et aux autorités coutumières et religieuses ainsi qu’à toutes les catégories sociales du pays.
« Je voudrais rendre un vibrant hommage appuyé à deux personnalités aujourd’hui disparues, je veux citer les braves et patriotes Samo qui ne se sont jamais ménagés dans la recherche de la paix et de la concorde, je veux parler des Présidents Sangoulé Lamizana et Saye Zerbo. Que la terre du Burkina leur soit légère ! », s’est-il incliné dans un ton teinté de parenté à plaisanterie. A cette liste de personnes ressources qui n’ont ménagé ou qui ne ménagent aucun effort pour la recherche de la paix, il n’oublie pas le Président Jean-Baptiste Ouédraogo.
« Gloire éternelle au peuple burkinabè ! », a-t-il fait ses adieux politiques avant de remettre, séance tenante, les actes constitutifs du parti au président par intérim du RDEBF, Adama Séré (actuellement député au CNT). A ce dernier qui était jusque – là secrétaire général du parti, d’évacuer les affaires courantes jusqu’au prochain congrès (annoncé pour janvier 2016) pour l’élection d’un nouvel organe dirigeant.
Jeunes, femmes et anciens ont, à travers leurs représentants, salué l’acte de Ram Ouédraogo qui, selon eux, prendra date dans les annales de l’histoire politique. Ils ont promis tenir haut, le flambeau du parti.

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés