L’UPC continue dans l’opposition : Les nouveaux écueils pour Zéphirin Diabré

samedi 19 décembre 2015 à 07h20min

Exit l’élection présidentielle et celles législatives du 29 novembre ! Au vu des résultats, quid de la reconfiguration de la scène politique du Burkina post Blaise Compaoré et quelles perspectives pour Zéphirin Diabré, principal perdant de la dernière présidentielle et appelé à être encore chef de file de l’opposition ?

L’UPC continue  dans l’opposition : Les nouveaux  écueils pour  Zéphirin Diabré

Le scénario de la constitution d’un front des partis précédemment affiliés au chef de file de l’opposition dans un « gouvernement de coalition populaire » d’un côté et de l’autre, les partis de l’ex majorité, devenue nouvelle opposition, se dissipe avec le choix désormais affiché de l’Union pour le changement (UPC) de ne pas participer au prochain gouvernement. Il n’y aura donc pas d’un côté, un gouvernement des insurgés, conduisant, pour emprunter le vocable marxiste léniniste, « une dictature prolétarienne » contre « les forces réactionnaires ».

L’UPC de Zéphirin Diabré dans l’opposition, les syndicats – ils faisaient partie des insurgés – qui refusent une période de grâce au nouveau président Roch Marc Christian Kaboré, les apparences sont sauves contre la systématisation d’un pouvoir des vainqueurs, « les forces du bien » contre les vaincus, « les forces du mal », selon la formule consacrée par le président de la transition, Michel Kafando.

Les apparences sont sauves, disons-nous, et c’est tant mieux pour la République, car le Burkina mérite mieux que cette dissection asymétrique et caricaturale des acteurs politiques qui relève d’un manichéisme dangereux pour la liberté d’opinion. C’est une lapalissade que de dire qu’il n’y a pas que des vertueux qui se sont insurgés contre le pouvoir de Blaise Compaoré tout comme il n’y a pas que des veules qui l’ont soutenu. Hélas, certains partisans du pouvoir de la transition ont cultivé cette image d’inquisition sartrienne, « l’enfer, c’est les autres » qui ne pensent pas comme moi et dont les différences d’avec moi sont un reproche de mes propres limites que je refuse de voir.

Mais trêve de digression philosophique ! Revenons à nos moutons pour dire que l’UPC et Zéphirin Diabré dans l’opposition, c’est le débat politique qui va continuer de se bonifier en contradictions fécondes si ce dernier prend son rôle de chef de file de l’opposition à cœur comme il l’a fait sous Blaise Compaoré. Le contraire, c’est-à-dire l’UPC gouvernant avec le MPP, eût réduit ce débat à des invectives clivant entre d’anciens partenaires, le MPP et le CDP, aujourd’hui adversaires farouches. C’est connu, les haines les plus tenaces naissent des amours déçus.

Ainsi, toute critique du CDP sur la gouvernance du MPP apparaîtra sinon comme une volonté de déstabilisation ou tout au moins comme une recherche désespérée de vengeance sans objectivité, ni noblesse constructive. A contrario, toute initiative d’un gouvernement MPP pour punir les crimes économiques et de sang sous le règne de Blaise Compaoré va paraître comme une répression de l’opposition politique ou tout au moins comme une chasse aux sorcières. L’UPC dans l’opposition avec le nombre de députés qu’il a (33), ajoutés au 18 du CDP et les six élus regroupés de l’ADF/RDA (3),de la NAFA (2) et de l’UBN(1), c’est assurément un modérateur important qui va grandement contribuer au dépassement des clivages MPP contre CDP et pourquoi pas instaurer un semblant d’équilibre avec la nouvelle majorité.

Un semblant d’équilibre, parce que l’alliance qui constituent cette nouvelle majorité a beaucoup de chances d’échapper à toute motion de censure du parlement avec le soutien mécanique, d’aucuns diront moutonnier de ses 69 élus constitués par les 55 députés du MPP, 5 de l’UNIR/PS, 3 du NTD, 2 du PAREN, 1 du RDS, 1 du MDA, 1 du PDS/METBA et 1 de l’ODT. Salif Diallo, le truculent directeur de campagne de Roch Marc Christian Kaboré a raison de dire qu’il n’y a pas lieu de paniquer, le nouveau président a la majorité nécessaire pour mettre en œuvre sa politique. Le « gouvernement d’alliance populaire », le nouveau premier ministre pourra le constituer sans l’UPC et les syndicats ; car en plus des alliances qui se dessinent entre le MPP et les partis cités plus haut, Roch Marc Christian Kaboré trouvera bien quelques organisations de la société civile désireuses d’accompagner sa politique.

Dans le camp adverse, que fera Zéphirin Diabré de sa nouvelle ancienne fonction de chef de file de l’opposition ? Si sous Blaise Compaoré, la charge était facile à porter à cause des reformes impopulaires du parlement –instauration d’un sénat – et de la constitution – projet de modification de l’article 37- elle sera plus difficile sous Roch Marc Christian Kaboré, et pour cause.

Primo, le thème mobilisateur de l’alternance ici et maintenant est quelque peu éludé avec l’élection du nouveau président. Il a beau ne pas être un homme neuf, au moins 53% des électeurs estiment désormais que l’alternance est faite.

Secundo, le thème de l’impunité des crimes économiques et de sang a aussi pris un coup de vieux. Les procédures judiciaires initiées et /ou rouvertes sous la transition, même si elles ne sont pas exemptes de tout reproche, elles ont au moins le mérite d’exister et les présumés acteurs ou commanditaires de ses crimes ne sont plus aux affaires pour porter des entraves à leur aboutissement, si c’était le cas.

Tertio, les syndicats ne portent pas beaucoup Zéphirin Diabré dans leur cœur. Pourtant ils constituent un fort contre pouvoir dont le chef de file de l’opposition a besoin pour mousser ses critiques contre le gouvernement. On a pu apprécier l’apport déterminant de l’union d’action syndicale dans l’insurrection populaire et la mobilisation contre le coup d’Etat du général Gilbert Diendéré. Diabré a donc tout intérêt à se rapprocher des leaders syndicaux et à gommer l’image répulsive d’un apparatchik de la fonction publique international, partenaire des institutions de Breton Wood dont les recettes de reformes économiques sont jugées par les syndicats comme très amères pour le monde du travail.

Quarto, le mariage entre l’UPC et le CDP dans l’opposition sera de raison et pas de cœur. Il y a des militants de l’UPC qui voient à travers le CDP, tous les travers du règne de Blaise Compaoré et sont loin d’être emballés par l’idée que ce parti devienne un allié même de circonstance. Au CDP on n’a pas non plus oublié qu’à moins de 10 jours de l’élection présidentielle, Diabré, manquant totalement de tact politique, avait exclu toute alliance avec l’ancien parti majoritaire, même en cas de second tour. Le voilà aujourd’hui obligé de se dédire s’il veut rassembler dans son rôle de chef de file de l’opposition.

Enfin, le dernier et pas le moindre des écueils pour Zéphirin Diabré dans l’opposition sous Roch Kaboré, c’est qu’il aura en face de lui, des manœuvriers, intrigants politiques intelligents et expérimentés que sont les têtes pensantes du MPP. Suivez notre regard vers Salif Diallo, un stratège politique froid, sans état d’âme et Simon Compaoré, grand agitateur devant l’Eternel.

Quand s’y ajoute Rock Kaboré, lui-même, homme de réseaux qui n’hésite pas à délier le cordon de la bourse, c’est dire combien Diabré n’aura plus en face de lui, une passivité de politicien à la petite semaine que le CDP diminué lui a opposé au point de favoriser l’insurrection populaire. Il aura de la réactivité en face et certains disent que les manœuvres ont déjà commencé pour faire imploser l’UPC. Ce n’est pas pour rien que les débats pour positionner le parti dans l’opposition ont été houleux à la dernière réunion du bureau politique du parti du lion. Un signe avant coureur des divisions en perspective au sein de l’UPC ? On attend de voir !

Derbié Terence Somé
Pour Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 18 décembre 2015 à 14:31, par Romano En réponse à : L’UPC continue dans l’opposition : Les nouveaux écueils pour Zéphirin Diabré

    On a l’impression que votre article fait partie de ces manœuvre qui visent à provoquer l’implosion de l’UPC. Il faudra produire un article dans la même veine pour montrer que le MPP aura du grain à moudre dans sa position de parti au pouvoir. Il ne manque pas d’argument pour cela : éveil des conscience grandissant, trop de courtisans, partisans auteurs de crime économique (même si vous tenter de faire croire que la transition a fait l’essentiel en ne poursuivant que ceux qui sont restés au CDP), guerre de positionnement, dossiers de crime de sang impliquant des ténors du MPP, état de santé du maître à penser (Salif) et de l’agitateur patenté (Simon), etc.

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2015 à 14:53, par Skiter En réponse à : L’UPC continue dans l’opposition : Les nouveaux écueils pour Zéphirin Diabré

    oiseaux de mauvaise augure !On en n’a marre de tous ces analystes de la scène politique.Tout le monde se dit analyste dans ce pays.on écrit un torchon de papier et voilà on s’attend à récolter des bénéfices colossaux en mettant son nom bien en dessous.Ce papier apporte quoi de nouveau ou si tu veux, quest-ce que tu proposes de bien pour tout notre pays ?l’analyse n’est que sur l’angle de parti-parti.Que dite vous de 40% qui n’ont pas voté ? QUE DITES VOUS DES 12 MILLIONS QUI NE SONT PAS SUR LES FICHIERS.
    Roch est le président de tous les Burkinabè, cela doit suffire à se consacrer à la tache de développement que de vouloir exploser un parti !

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2015 à 14:55, par abdoul En réponse à : L’UPC continue dans l’opposition : Les nouveaux écueils pour Zéphirin Diabré

    Salut ! Je pense que l’upc a bien fait de partir dans l’opposition, cela va entraîner une sort d’équilibre entre le pouvoir et l’opposition. De plus les débats au sien de l’assemblée seront plus intéressantes et les lois ne se voterons plus a la majorité cdpiste. C’est la démocratie qui grandira dans cette nouvelle configuration.

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2015 à 15:04, par Skiter En réponse à : L’UPC continue dans l’opposition : Les nouveaux écueils pour Zéphirin Diabré

    Voilà un monsieur qui pense que être opposant sous Blaise était plus facile ?C’est triste nos analystes.On analyse en espérant que le nom qui va apparaître à la signature puisse attirer les faveurs des nouveaux princes !C omment quelqu’un peut soutenir que être opposant sous Blaise c’est facile.Ta entendu parlé du RSP ? Même Simon qui a fait quelques mois dans l’opposition t’en dira le contraire.Si vous pensez que ce pays va fonctionner avec des combines mesquines et qu’il faut dynamité l’oppostion pour gouverner, c’est passé à coté.Quand vous faites vos petits calculs n’oubliez jamais le facteur peuple.C’est lui le vrai pouvoir ou la vraie opposition.

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2015 à 15:25, par souley En réponse à : L’UPC continue dans l’opposition : Les nouveaux écueils pour Zéphirin Diabré

    Au regard de ce que monsieur Somé vient d’énumérer, le MPP peut faire ce qu’il voudra du pays, car il n’y a pas d’opposition.Tout est rentré dans l’ordre.Une vue comme ça de l’opposition est étriquée.L’article 37 dont vous parlez, combien de fois les députés ont discuté de sa modification ?Pas plus d’1 fois !Ne voyez pas tout, cher monsieur, dans les calculs, car il y a des éléments qui échappent dans la conduite des hommes et des peuples.Si ça ne tenait qu’au nombre de députés, depuis, Blaise avait eu ses quinquennats.
    Notre peuple à horreur d’une chose, et il faut bien le remarquer, c’est l’injustice !Si vos manœuvres ne seront pas injustes, alors tant mieux.Gouverner à votre aise !

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2015 à 15:49 En réponse à : L’UPC continue dans l’opposition : Les nouveaux écueils pour Zéphirin Diabré

    celui qui veut demissionner de l’upc qu’il demisionne. nous on sera toujours de l’upc.
    salif diallo n’est pas le plus intelligent en strategie politique.

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2015 à 16:02, par atab En réponse à : L’UPC continue dans l’opposition : Les nouveaux écueils pour Zéphirin Diabré

    L’UPC ne peut pas et ne pourra pas imploser et cet homme n’est pas encore né. Salif est un homme du passé et des méthodes du passé. Ceux à l’UPC qui voudront des postes peuvent aller et d’autres militants vont y adhérer. Le temps où ou Salif cassait les partis avec l’onction de Blaise est révolu avec le changement de mentalité. Salif est un simple citoyen comme les autres et le temps nous le prouvera. Que Dieu nous donne la santé. Salif est fini et pour toujours car 2015 n’est pas 1987.

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2015 à 16:38 En réponse à : L’UPC continue dans l’opposition : Les nouveaux écueils pour Zéphirin Diabré

    le nouveau pouvoir peut faire ce qu’il veut de l’opposition, mais il ne pourra rien contre le peuple s’il n’est pas dans la vérité car la vérité c’est celle du peuple. wait and see

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2015 à 16:55, par CCAK En réponse à : L’UPC continue dans l’opposition : Les nouveaux écueils pour Zéphirin Diabré

    l’histoire nous dira toute la vérité.
    Allons seulement !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2015 à 17:33, par Le vigilant ! En réponse à : L’UPC continue dans l’opposition : Les nouveaux écueils pour Zéphirin Diabré

    Je dirais A l’UPC que seul le peuple décide . Qui aurait cru que le CDP malgré toute la diabolisation aurait 18 députés . C’est le meilleur choix pour le peuple et pour l’UPC.
    Bne santé aux dirigeants de lupc .

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2015 à 17:34, par fasoen En réponse à : L’UPC continue dans l’opposition : Les nouveaux écueils pour Zéphirin Diabré

    J’ai envie de sourire ! Monsieur Somé, quand il lançait l’idée d’alternance en 2009, des gens comme vous avaient qualifié Zeph de fou ! Je pense que vous êtes d’accord que Zeph, opposant aujourd’hui ne manque pas d’atouts ! Si oui, il faudra produire un texte pour équilibrer votre propos.
    Avez-vous remarqué l’incertitude qui s’est emparée des Burkinabè depuis le 29 novembre ? Plus on monte, plus la chute est fatale ! A méditer !!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2015 à 17:38, par Bodo En réponse à : L’UPC continue dans l’opposition : Les nouveaux écueils pour Zéphirin Diabré

    Je trouve que c’est un bel article.

    1. Dire que s’opposer à Blaise était "facile", je pense que c’est dire simplement que s’opposer à un homme qui a fait 27 ans et qui a eu le temps de se faire détester, c’est assez facile, car les gens veulent voir un autre visage, même si par principe simplement. Alors que là, on vient de changer. Il faut donc que Zeph (que j’ai voté), trouve d’autres moyens plutôt que de dire ce qu’il disait sous Blaise.

    2. Le journaliste ne parle pas de faire sombrer l’UPC. Il dit simplement que l’UPC aura plus de job. C’est tout, surtout avec les politiciens futés comme Salif Diallo. La preuve, ils ont réussi à se faire une virginité.

    3. Je pense que dire que l’UPC va jouer les opposants modérés est vrai aussi. Car Zeph ne va jamais faire une opposition radicale contre le MPP, il est modéré par nature. Et les opposants du BF mêmes sont souvent modérés, avec nos valeurs de pardon, de tolérance, de parenté à plaisanterie...

    Je pense que c’est un bel article. Tout simplement. En lisant les commentaires, on pense que le journaliste a insulté l’UPC ou autres choses du genre.

    Nous mêmes soyons modérés et lisant les choses avec calme : Le MPP a été jugé bon par la majorité des Burkinabè. Blaise et le CDP ont exposé trop de défauts, donc on pouvait les attaquer facilement. Le MPP, ce sont des politiciens aguerris, donc difficile à déstabiliser. Rock a la réputation d’un homme généreux et conciliant.

    En conséquence, le MPP devra revoir sa copie. C’est un conseil pour notre Zeph.

    Merci cher journaliste, continuer avec de telles bonnes analyse et vous serez plus grand.

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2015 à 17:43, par Cheick ! En réponse à : L’UPC continue dans l’opposition : Les nouveaux écueils pour Zéphirin Diabré

    Force est de reconnaître que l’UPC était dans une situation dilemmatique : Rejoindre le nouveau parti au pouvoir sachant que Zeph est loin d’être sur la même ligne politique que Roch ou continuer la lutte au sein d’une opposition qui voit apparaître dans ses rangs les bourreaux du peuple ; La première option me paraît difficilement envisageable et ferait perdre toute crédibilité à Zeph ; la deuxième s’impose donc à l’UPC mais faut-il le souligner,avec beaucoup de froideur. Le scénario le plus propice serait sans doutes d’avoir notre parti au pouvoir (la gauche) , une opposition de droite avec l’UPC, et une autre d’extrême droite avec le CDP qui formerait notre front national ; Nul besoin encore de faire une quelconque association entre le CDP et l’UPC qui ne sera sans doutes pas en faveur de ce dernier.

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2015 à 17:49, par Bouba En réponse à : L’UPC continue dans l’opposition : Les nouveaux écueils pour Zéphirin Diabré

    Très bonne anlyse. Cependant, vous semblez seulement tirer à boulets rouges sur Zeph. Vous occulter également ses armes qui se trouvent dans les faiblesses de l’Adversaire. Une première faiblesse se trouve dans fragilité de l’Union RSS. On se rappelle que ce trio au temps du CDP ne s’entendaient pas pour des raisons de leadership autour du prince. Ils ne se sont entendu que lorsqu’ils étaient tous chassés de la table du prince.

    Pour être plus précis croyez-vous que Salif Diallo échappera à une justice indépendante ? Croyez-vous que la gestion de la mairie ne rattrapera pas Simon dans une justice indépendante ? Or toute la crédibilité de Roch se jouera dans l’indépendance de la justice. S’il essaie de faire mains basses sur la justice comme son prédécesseur en n’essayant de se protéger, ainsi que ses amis du trio, il y va de son bilan en matière de justice et de corruption qui ne lui assurera pas un 2e mandat. S’il laisse la justice indépendante faire son travail, l’union RSS va "péter" ... Lui-même n’est pas certain d’échapper à la justice si une lumière doit être faires sur les privatisations.

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2015 à 18:03, par Nabiiga En réponse à : L’UPC continue dans l’opposition : Les nouveaux écueils pour Zéphirin Diabré

    C’est le bon Dieu lui-même, et non pas un de ses innombrables messagers, qui a béni notre patrie et de qui notre patrie a reçu l’onction éternelle. Après de longues et mûres réflexions, l’UPC a vu la lumière et a pris cette décision salutaire de ne pas participer au prochain gouvernement. Personnellement, j’ai beaucoup prié pour que cela ne se fasse pas et voilà que mes prières sont exhorcées. Blaise Compaoré a utilisé les même ruses d’opposition sans opposition pour éterniser son pouvoir jusqu’à ce qu’il ait eu l’idée d’être indispensable, donc l’envie de tripatouiller la constitution pour devenir le messie qu’il se voyait en lui-même. Si Zepth acceptait de participer au gouvernement, on assisterait à un gouvernement sans opposition car l’on ne peut pas, à la fois, faire partie d’un gouvernement et de l’opposer. Puisque cela est une impossibilité, Zepth, qu’aurait-il été pour lamba burkinabè et pour notre démocratie dans sa globalité,

    Seul le bon Dieu décide le bon moment des choses. Si aujourd’hui les populations ont opté pour tester la gouvernance de CDP sans Blaise, et sous le pseydonyme MPP, que Zepth attende de voir comment Rock va gouverner. Dans cinq (05) ans on mettra Rock et son gouvernement à l’épreuve. Ce sera très probablement le tour de Rock car les gens auraient eu suffisamment le temps de juger le gouvernement afin de former une opinion juste, et de voter en conséquence. Si après 5 ans on constate que Rock a très mal gouverné, il faudra bien qu’il y ait une alternance pour le remplacer or, Zepth au pouvoir avec Rock, nous serons privés de cette alternance car les deux auront échoué ensemble et donc aurons partagé la mauvaise gestion du pays sur le même pied d’égalité. Par contre, s’il demeure dans son opposition loyale, advenant une mauvaise gouvernance, on sera à l’aise a mettre la gestion du pays entre les mains de Zepth et son UPC car propre.

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2015 à 18:05, par sait En réponse à : L’UPC continue dans l’opposition : Les nouveaux écueils pour Zéphirin Diabré

    on vous observe seulement !

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2015 à 18:29, par l’homme En réponse à : L’UPC continue dans l’opposition : Les nouveaux écueils pour Zéphirin Diabré

    Si l’UPC a décidé de rester dans l’opposition plutôt que de collaborer au gouvernement du MPP, il faudrait que le peuple burkinabé salue la clairvoyance de l’UPC. Ce choix est hautement significatif, car une opposition forte constitue une chance pour la démocratie dans un pays, d’autant plus que les nouvelles autorités sont des gens qui ont "vieilli", je ne dirais pas dans le mal, mais dans l’arène politique. Si l’UPC venait à collaborer avec le MPP, ce serait vraiment une livraison, un abandon du peuple aux serres de "ceux qui, sans être des diables" ont quand même participé à ses banquets. Une fois de plus, l’UPC vient de donner une leçon politique à la jeunesse burkinabé. Félicitations UPC, vous faites honneur au Faso, vous êtes notre fierté.
    Quant à l’alliance avec le CDP au sein du CFOP, cela va de soi. Le CFOP a sous son autorité tous les partis de l’opposition siégeant à l’Assemblée Nationale. Ce n’est pas un soutien que le CDP apporterait à DIABRE en particulier, c’est une condition de crédibilité et renforcement de leur combat pour la démocratie. En se mettant ensemble, ils pourront mieux contrôler l’action gouvernementale et débuster les coups que viendraient à fourbir les dignitaires du MPP. C’est d’autant plus une chance pour le Burkina Faso qu’il s’agit du CDP tendance François COMPAORE qui contrôlera maintenant l’action du CDP tendance Rock KABORE. On n’oubliera que l’éclatement du CDP est née de la naissance de ces deux grands pôles.
    DIABRE et l’UPC, je vous félicite pour ce choix éclairé et une fois de plus, vous remercie pour l’enseignement de la démocratie aux jeunes du Faso. Dieu vous bénisse !

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2015 à 19:36, par sawadogo yacouba En réponse à : L’UPC continue dans l’opposition : Les nouveaux écueils pour Zéphirin Diabré

    M .Somé je n’aimerais pas être à votre place.Il suffit de produire une analyse pour que les partisans vous tombent dessus. Il n’y a pas longtemps je vous fustigeais sur un de vos écrits qui traitait du ralliement de l’unir/ps au mpp.J’ai bondi en partisan du mpp.Aujourd’hui c’est le camp d’en face qui vous fustige.C’est bien car vous avez compris le jeu et vous le jouez à fond. Quand on se retrouve dans des analyses du fait de sa partialité on applaudit mais si c’est le contraire on vous traitera de tout . Sinon Zeph sait qu’il lui faut trouver des thèmes pour mobiliser. Avec la pléaide de compétences en face il n’y aura pas de place aux tâtonnements . Ce sont des professionnels aux carnets d’adresses impressionnants avec des tentacules qui pénètrent les endroits les plus insoupconnés. Face à cette machine, il faut bien plus que Zeph pour les ébranler personne ne l’ignore.D’ici peu ces soutiens zélés vous donneront raison.Ce qui s’est passé à la dernière rencontre UPC est un signe de l’essoufflement de certains membres du BPN et ce n’est que le début.Les upcistes vont se surprendre entrain de défendre ceux qu’ils ont combattu.Les quelques thèmes sur lesquels ils vont " s’hasarder ":ce sont les voleurs ce sont les corrompus etc comme si eux-mêmes sont sains.Du courage cher libre penseur j’attends notre tour.

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2015 à 20:37, par lemaître En réponse à : L’UPC continue dans l’opposition : Les nouveaux écueils pour Zéphirin Diabré

    l’histoire nous montrera que Roch a intérêt à se méfier de Salif Diallo. son règne sera dicté par Salif. il n’y a qu’à observer les déclarations devancières de ce dernier pour comprendre que le président élu sera juste la marionnette de Salif Diallo. attention car le Faso n’est pas un gâteau à partager, mais une nation à unifier, avec une jeunesse consciente, brimée, avec des travailleurs qui ont longtemps souffert. on s’en fou de vos calculs politiquement intestinaux. c’est le Faso qui nous préoccupe avec son espoir que constitue sa jeunesse.

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2015 à 21:46, par EMA En réponse à : L’UPC continue dans l’opposition : Les nouveaux écueils pour Zéphirin Diabré

    la seule chose qui peut sauver le MPP au pouvoir c’est la sincérité. s’il est fautif même journaliste "acquis" comme toi ne pourra pas le sauver de la réaction du peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2015 à 03:02 En réponse à : L’UPC continue dans l’opposition : Les nouveaux écueils pour Zéphirin Diabré

    L ’UPC à bien fait de ne pas participer au gouvernement. En restant dans l’opposition il clarifie encore plus sa position idéologique par rapport au MPP et rend service à la démocratie et au pays. Il donne une leçon politique et morale en faisant comprendre que le combat politique n’est pas une course aux postes.

    Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2015 à 04:07, par remalia En réponse à : L’UPC continue dans l’opposition : Les nouveaux écueils pour Zéphirin Diabré

    Le plus gros perdant c’est l’UPC.
    Roch fera deux mandats, après Tahirou Barry prendra la relève. A quoi bon de priver tes militants des postes ministeriels. Zeph a-t-il un puits de petrole ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2015 à 04:34, par Héii En réponse à : L’UPC continue dans l’opposition : Les nouveaux écueils pour Zéphirin Diabré

    Monsieur l’analyste. La gestion du pouvoir d’Etat nous enseigne beaucoup de choses au Burkina Faso. Qui aurait cru que les le Président de la Transition et ses ministres allaient commettre autant de forfaitures que le nouveau pouvoir devrait réparer juste après l’investiture de Roch ?
    - l’amateurisme en matière de diplomatie nous a éloigné le Sénégal, la Côte d’ivoire, le Togo ; pays qui pèsent grandement pour notre économie et notre stabilité. Le Niger, le Mali pays francophones voisins empêtrés dans trop de problèmes ne représentent plus grand chose pour notre économie.
    - des nominations trop fantaisistes décriées actuellement. A l’université, on parle de notes sexuellement transmissibles. Ici c’est inqualifiable !
    - le pillage à ciel ouvert des ressources financières du pays à travers des attribution par dérogation "profitiste" de nombreux marchés publiques.
    - les bourdes risibles du Président de la Transition et de son Premier ministre rabaissent la qualité de nos représentants. Vivement que le nouveau pouvoir nomme des représentants à la hauteur.
    En un an seulement ! La désaffection est là. La sénescence et la mauvaise apparence physique des Top trois du MPP sont une source d’inquiétudes pour le peuple. Que dirait des éventuelles tractations en vue pour extrader le Général Diédienré dont le procès pourrait nuire aux dirigeants de ce Parti ? Le MPP doit confirmer ou infirmer.

    Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2015 à 09:42, par justement juste En réponse à : L’UPC continue dans l’opposition : Les nouveaux écueils pour Zéphirin Diabré

    Contrairement aux termes de ce écrit, les échos que moi j’ai disent que les militants de l’UPC ont très bien accueilli cette position de leurs responsables. Puisque jusqu’au fin fond du pays, ils ont été très remonté pour les méthodes utilisées par le MPP pour les battre (achat de conscience avec l’argent et les gadgets pourtant interdit, division par l’ethnicisme pour mieux régner malgré tous les appels dans les médias contre cette pratique, etc). Un proche de l’UPC m’a confié que eux ils préfèrent continuer dans leur droiture pour rester dans l’esprit de l’insurrection populaire.

    Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2015 à 10:15, par laafi En réponse à : L’UPC continue dans l’opposition : Les nouveaux écueils pour Zéphirin Diabré

    Mr Somé votre torchon fait plus de mal au Mpp que de bien. Les dirigeants du Mpp devront vous poursuivre pour diffamation car vous accuser leur responsables "d’exploseurs de partis" (Salif diallo) d’agitateurs devant l’éternel (Smon COMPAORE). Mr Somé, sachez que le Burkina a besoin aujourd’hui d’articles et de propositions pour le faire avancer et non de le ramener en arrière. C’est dommage. On l’impression que vous cherchez la sympathie des nouveaux dirigeants

    Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2015 à 12:08, par Frankfurt Direct En réponse à : L’UPC continue dans l’opposition : Les nouveaux écueils pour Zéphirin Diabré

    Quand aurons nous des journalistes au Faso.
    Il y en a vraiment tres tres peu qui méritent le nom jornaliste.
    A ce que jwe sache, un journaliste relate les faits comme tels
    mais ne donne pas son point de vue á plus forte raison ne publier que celui-ci.

    Arretez de nous publier vos propres pensées

    Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2015 à 12:37, par ka En réponse à : L’UPC continue dans l’opposition : Les nouveaux écueils pour Zéphirin Diabré

    Pour une bonne gouvernance d’un pays comme le Burkina qui a été meurtri par la corruption à ciel ouvert et les crimes, il faut absolument une opposition forte dont l’UPC peut jouer le rôle.

    Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2015 à 13:16, par GORKO En réponse à : L’UPC continue dans l’opposition : Les nouveaux écueils pour Zéphirin Diabré

    Quelque soit celui qui sera au pouvoir, il n’y aura pas de rupture catégorique à l’état actuel de nos pays. Je crois qu’on devient de plus en plus zélé en nous disant qu’on a réussi là ou les autres pays africains ont échoué. Nous ne sommes aucunement plus courageux et plus vaillants que les Centrafricans, Congolais ou Burundais qui se font tuer tous les jours pendant des mois dans leurs rues. On nous a laissé faire parce qu’il n’y a aucun enjeu économique(il n’y a aucune multinationale dans notre pays) dans le pays qui puisse intéresser les puissances économiques. Tous les problèmes africains sont pareils mais se traitent en fonction des opportunités économiques que chaque pays présente ; c’est pourquoi, ce que Paris a refusé à Blaise COMPAORE, il l’a accepté quand il s’est agi de Denis Sassou NGUESSO. Arrêtons de polémiquer sur gouvernements corrects parce qu’il y en a nulle part au monde. Ce que nous devons rechercher, c’est ceux qui vont nous permettre de travailler et de nous en sortir. La corruption et les manigances politiques ne cesseront jamais. Les pays DEVELOPPES sont les plus corrompus : La réélection de BUSH, L’affaire TAPI, etc.

    Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2015 à 13:18 En réponse à : L’UPC continue dans l’opposition : Les nouveaux écueils pour Zéphirin Diabré

    Félicitations à l’UPC, vous avez pris une très bonne décision de ne pas participer au gouvernement du MPP parce que vous avez dit vous même pendant la campagne électorale que le programme du MPP était celui de Blaise en 2005 et vous avez ainsi attiré l’attention du peuple sur le faite que MPP c’est CDP sans Blaise. Pour ma part je n’ai pas pu vérifier ce que vous avez dit mais pour moi j’attend de voir que le trio RSS a vraiment changé. Je doute beaucoup que ces gens ont changé mais s’ils n’ont pas vraiment changé, c’est l’occasion pour eux ou jamais de vraiment changer parce que le peuple vous a à l’oeil et Dieu est avec son peuple qui a trop souffert des animateurs du CDP dont vous étiez des membres et pas des moindres. Je suis chrétienne et je prie afin que tous les militants du MPP et en particulier ses dirigeants dont le trio RSS change vraiment et travaille dans le sens de l’intérêt du peuple du Burkina que Dieu aime tant. Pour cela, il vous faut vous repentir sincèrement car Dieu aime le pécheur mais Dieu hait le péché et Dieu veut que toutes ses créatures parviennent à la repentance et échappe à l’enfer qui n’est pas le feu comme beaucoup de gens pensent mais qui est en réalité le fait de ne pas avoir accès à Dieu, qui est la vie et donne la vie et est la source de la vrai paix et du vrai bonheur. Pour être réconcilié avec Dieu il faut accepter Jésus Christ comme votre Seigneur et Sauveur dans votre coeur et le confesser de votre bouche et c’est gratuit.
    MPP, travailles à aider le peuple à s’aimer les uns les autres en donnant accès à tous à l’eau, l’air pur et la nourriture car c’est ce qui est indispensable à vie. Tout le reste n’est que vanité et en particulier l’argent qui est la source de tous les malheurs. Ce n’est pas l’argent le problème c’est l’amour de l’argent parce que l’on a des désirs effreinés qui ne sont même pas indispensables pour la vie et qui amène à mentir, tuer, calomnier,escroquer, etc, source de tous les malheurs.
    MPP, pendant la campagne électorale vous n’avez pas respectez la loi parce que vous avez utilisez des gadgets (tees shirts et casquettes), vous avez achetez les voix en distribuants de l’argent et de la nourriture, des biens, etc, il faut que vous travaillez à appliquer la lois car l’argent est un mauvais maître, si vous ne changez pas, Dieu va permettre au peuple de se défendre et le peuple sera vainqueur car Dieu n’aime pas les gens qui ne respectent pas la loi et/ou opprime le peuple, il ne faut pas mépriser le faible, le pauvre car c’est pécher

    J’exhorte le PAREN à aller dans l’opposition parce que vous êtes jeunes et l’avenir est avec vous (Prof Bado, vous allez nous déçevoir si vous rentrez dans le gouvernement sans attendre d’avoir les preuves que le MPP est vraiment différent du CDP).

    J’exhorte ceux qui sont de l’opposition à être fair play c’est dire de s’en tenir à contrôler l’action du gouvernement pour éviter qu’il n’oblige le peuple à devoir sortir dans la rue avec tous les risques que cela comporte. Le peuple attend de vous de créer les conditions d’une paix et un développement durable car Dieu va pourvoir pour toutes les ressources nécessaires
    Au CDP je dirai la même chose, Dieu aime le pécheur mais pas le péché, saisissez cette occasion pour vraiment vous rachetez et à réconcilier le peuple dans toutes ses composantes.
    Me Juliette Bonkoungou a dit que vous n’avez pas de problèmes avec le MPP, alors opposez vous objectivement afin de les convaincre et que tout ce que nous venons de traverser soit de l’histoire pour toujours. Alors, même ceux qui ont fui pourront revenir un jour car le Burkina est à nous tous et nous sommes obligés de nous comporter comme les dents et la langue. Il est possible de vivre en paix ensemble en nous aimant à travers le pardon, le dialogue, la bienveillance, la tolérance, la patience, la douceur, maintenant et pour toujours.
    Dieu n’a crée aucune mauvaise personne, c’est le diable qui nous fait agir mal à travers, la haine, l’arrogance, le mensonge, la calomnie, le faux témoignage, la médisance, les mauvaises pensées, la peur, la violence etc. Pour éviter cela, écoutons toujours Dieu car il va toujours nous aider à résister au diable pour être vraiment heureux en vivant en paix avec tout le monde tant que cela dépend de nous.

    Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2015 à 15:13, par Dabnet En réponse à : L’UPC continue dans l’opposition : Les nouveaux écueils pour Zéphirin Diabré

    Dites en terme de pourcentage, quelle est la part de population que représente les 18 députés du CDP ? Ou veut-on me faire croire que cette marge de la population n’est pas burkinabè ?
    En dehors du soutient de Eddie(imposé par DIENDERE au CDP au détriment de Juliette) au putsch, que représente en terme de pourcentage les crimes de sang et les crimes économique de la période du 15 octobre 1987 au 05 janvier 2014 et la période du 06 janvier 2014 au 31 octobre 2014 ?
    Ou devrais-je demander quelle est la différence entre le diable et ceux qui ont soupé à sa table pendant 26 ans ? Longues fourchettes ou pas ?

    De grâce, le nouveau Burkina ne peut se construire sans le CDP et ses militants.
    Aussi si on veut vraiment la justice et surtout la vérité, on ne me dira pas les nouveaux dirigeants n’ont pas de compte à rendre au peuple afin d’aboutir la vraie réconciliation.

    S’il vous plaît ; tournons vers l’avenir nos prières et arrêtons de diaboliser une partie des burkinabés juste parce qu’ils militent dans tel ou tel partir.

    DIEU BENISSE LE BURKINA FASO

    Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2015 à 16:24, par le lecteur En réponse à : L’UPC continue dans l’opposition : Les nouveaux écueils pour Zéphirin Diabré

    cher somé arrêté de baratiner avec vos terme bidon et vulgaire pour faire des éloges des personnes dont je ne sais comment les qualifié. tu sera étonné de voir L’ UPC réussir sa mission sans écueil comme tu le pretend .ceux dont tu parle on été elu tout simplement a cause des milliard qu’il nous on volé pendant les 27 ans de reigne .aujourd’hui ces même gars change de veste et vous voilà chanté qu’il sont vos sauveurs. et puis sachez les RSS sont des citoyens comme les autres ils ne sont peut être même pas aussi intelligent que les autres

    Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2015 à 20:30, par kamifi En réponse à : L’UPC continue dans l’opposition : Les nouveaux écueils pour Zéphirin Diabré

    Le temps nous le dira. Merci. Soyons des bâtisseurs et non des contestataires nés.
    Il y a aucune incertitude devant ce score obtenu au 1er tour avec zéro pointé au niveau des recours. Je suis sûr que ceux qui ont ôte pour le MPP sont toujours là. Pas de panique, accompagnons de manière républicaine le vainqueur

    Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2015 à 22:36, par mon village En réponse à : L’UPC continue dans l’opposition : Les nouveaux écueils pour Zéphirin Diabré

    Ce gens de pays leur politique est claire y’a pas un politicien qui peut pense le nouveau pouvoir appllarai un autre partl ’mais quand veut devenu président est toujours commence’il y’a des des gens dans mon parti il faut que je leurs nomne si y’a pas un grand problème ’mais ça nonce déjà difficile pour moi

    Répondre à ce message

  • Le 20 décembre 2015 à 08:41, par je suis un villageois content mais je insulte pas mes voisins En réponse à : L’UPC continue dans l’opposition : Les nouveaux écueils pour Zéphirin Diabré

    Quand on a candidature si on est pas gagne on devien férocement l’opposition ’maintenant il y’a deux choses l’opposition faire posé le gouvernement qui veut travailler il peut faire dénué son militants .j’ete dans cdp a cause de Blaise je attend la gourvernation de nouveau pouvoir ’diabre il est beaucoup intelligent on doit donne le pouvoir un jours pour avoir
    ce que il a va faire

    Répondre à ce message

  • Le 20 décembre 2015 à 09:09, par ka En réponse à : L’UPC continue dans l’opposition : Les nouveaux écueils pour Zéphirin Diabré

    Pour une bonne gouvernance d’un pays comme le Burkina qui a été meurtri par la corruption à ciel ouvert et les crimes, il faut absolument une opposition forte dont l’UPC peut jouer le rôle.

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 08:43, par l’impartial En réponse à : L’UPC continue dans l’opposition : Les nouveaux écueils pour Zéphirin Diabré

    Mr Somé ! Tu connais ablasser dè !
    sinon l’UPC a fait le bon choix.

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 09:10, par Vérité En réponse à : L’UPC continue dans l’opposition : Les nouveaux écueils pour Zéphirin Diabré

    Mr SOME donne son point de vu il est vrai mais, je pense qu’il dit des choses qui ne sont pas très pertinentes de mon point de vue.
    1. C’est tout à fait dans l’ordre normal des choses que ceux qui ont gagner les élections gouvernent et ceux qui ont perdu rejoignent l’oppositions, mais une opposition constructive. pour cela l’UPC a pris la bonne décision ;
    2. l’auteur de cet écrit semble dire qu’il n’y a plus assez de thèmes pour animer l’opposition comme sous Blaise ? Que fait-il du terrain du développement ? du terrain social ? la justice ?et même de la façon de gouverner de ceux qui sont au pouvoir ?... Il oublie que les attentes sont nombreuses ;
    3. Il parle de Salif D. en fin stratège et autres qualificatifs en oubliant que les époques changent, les hommes changent et qu’il n’est pas forcement le plus intelligent au Burkina ;
    4. Si l’UPC explose dans ce contexte de Burkina nouveau, c’est qu’il y a des gens qui y sont pas par conviction, mais pour des intérêt égoïstes personnels. et là, ce serait dommage pour ces personnes qui n’ont encore rien compris de la démocratie et du développement. Mais pour ce qui me concerne, je ne dis pas que ce n’est pas possible mais j’en doute fort. certains pourront partir mais l’UPC qui a déjà atteint une telle envergure sera toujours là.
    Mais comme on aime le dire "wait and see" qui vivra verra et personne ne peux présager de l’avenir s’il n’est un devin. Et même les devins se trompent souvent.

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 10:06, par NOUSA En réponse à : L’UPC continue dans l’opposition : Les nouveaux écueils pour Zéphirin Diabré

    la partialité, la passion ne constituent pas à mon avis une qualité pour un homme à la plume ! je pense qu’un journaliste puisque c’est de celui la que je parle doit avoir pour leitmotiv l’éclairage de l’opinion publique sur des faits sociaux. Cela je pense doit se passer sans aucune prise de position sinon on croirait celui-ci à la trousse de telle ou telle autre personne !
    messieurs, restez professionnels et parlez de ce que vous maitrisez. C’est à ce prix que vous réussirez votre mission si noble !

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 12:19, par Aboudra En réponse à : L’UPC continue dans l’opposition : Les nouveaux écueils pour Zéphirin Diabré

    A Remalia, internaute 22, on ne vient pas politique rien que pour des postes, mais pour des convictions idéologiques avant tout. A quoi sert de tout mettre en œuvre pour un poste ministériel, et disparaitre politiquement et définitivement trois ans après ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 12:28, par Kado En réponse à : L’UPC continue dans l’opposition : Les nouveaux écueils pour Zéphirin Diabré

    Felicitations a l’UPC. Vous avez pris une tres bonne decision mais de grace ne laisser pas le CDP vous influencer car le peuple a horreur de tout ce qui vient du CDP. Je pense que le CDP a contribué a votre defaite en encourageant ses militant de voter pour vous pour la presidentielle car dès que les burkinabe ont appri cette nouvelle ils ont resolu de voter pour le MPP pour s’opposer durement au CDP.
    Courage et vigilance.

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 15:35, par SOMPA En réponse à : L’UPC continue dans l’opposition : Les nouveaux écueils pour Zéphirin Diabré

    J’ai failli changé d’avis de vote à quelques jours des élections. Ayant été fortement convaincu par le programme de Zeph, j’ai été amèrement déçu par les militants zélés qui défendaient avec "passion et subjectivité" notre candidat. Ce sont ces défenseurs zélés et passionnés qui ont fait perdre beaucoup de points à Zeph.
    Je ne vois pas en quoi, l’écrit de M. Somé est blasphématoire.
    SVP, prenez le temps de lire entre les lignes et vous donnez un petit temps avant de réagir. Ceux qui prennent Zeph pour leur Dieu (pas différents des affidés de BC), vont conduire l’UPC à l’abîme. L’intéressé lui-même n’as pas besoin de ça !
    Laisse couler web master !

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 19:07, par je suis un villageois content mais je insulte pas mes voisins En réponse à : L’UPC continue dans l’opposition : Les nouveaux écueils pour Zéphirin Diabré

    Les maliens on cemmmecer a mes honte ’le plus honte pour moi quand ils ont chache mon oncle encroiant mon oncle avait de force de battre des ennemis ’en ce momment je ne connais pas la démocratie avant le développement ou non ’le frère mes rappeler mes frère maliens qui vivaient sam le développement la démocratie se casé ’parque nous au mali nous vivion sam la decnhnologie ’les politiciens ils sont capable de expliquer la vérité rien que début construction ’si je connaît professionnaliser ma vue je dois vivre sans problème

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 23:34 En réponse à : L’UPC continue dans l’opposition : Les nouveaux écueils pour Zéphirin Diabré

    L’Upc n’ira pas se compromettre pour des especes sonnantes et trebuchantes. Nous assumons notre choix et l’histoire nous donnera raison. Nous avons notre programme de societe et le gardons. Les grands partis naissent et vivent ainsi. Salif diallo n’aura pas l’occasion de detruire notre grand parti a l’hotel de ses diners avec le diable. Qu’il reponde de ses actes, lui et ses camarades assoiffes de pouvoir. Ces gens là n’aiment pas notre pays. Ce sont des esprits revanchards, un poont in trait

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2015 à 06:02, par regard le rer 42 je sui un En réponse à : L’UPC continue dans l’opposition : Les nouveaux écueils pour Zéphirin Diabré

    Je voulait ecrire les politiciens ne sont pas capable de expliqué la vérité ’nous somme au début de constriiction ’mais si les gens pensent la démocratie forte sam le développement sa ne marcheras pas ce pourquoi je donné aux exemplaires de mali al s’ils vous plaît

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés