Airtel Burkina : Des remèdes aux préoccupations de la clientèle

jeudi 17 décembre 2015 à 00h07min

Face à la grogne de ses clients sur certaines de ses prestations, Airtel Burkina a décidé de réagir à travers non seulement un diagnostic des plaintes enregistrées mais surtout en y apportant des solutions. Au cours d’une conférence de presse ce mercredi, 16 décembre 2015 à Ouagadougou, des responsables de la société ont présenté le dispositif d’écoute client et dévoilé les solutions visant à améliorer les prestations de façon générale.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Airtel Burkina : Des remèdes aux préoccupations de la clientèle

Opérationnelle depuis l’an 2000, la société de téléphonie mobile, Airtel Burkina, est aujourd’hui forte de 5 000 000 millions d’abonnés avec 67% des usagers de l’Internet, selon son directeur marketing, Abdramane Diallo. Ces temps-ci, la société enregistre des plaintes sur ses prestations et fait même l’objet d’une ‘’campagne’’ de boycott des produits à travers les réseaux sociaux. « Facturation Internet », « Internet direct »,« validité des forfaits Internet », « Facturation des services à valeur ajoutée », « résolution des plaintes en temps réel » et « accessibilité du centre d’appel » sont les aspects sur lesquels portent les plaintes des clients. Face à la situation, les responsables de la société ont fait un diagnostic des préoccupations enregistrées avant de proposer des solutions à la satisfaction de sa clientèle dans son ensemble.

Ainsi, sur la « facturation Internet », il ressort de la synthèse que les clients perçoivent que leurs forfaits s’épuisent rapidement. Selon les explications du directeur marketing, Abdramane Diallo, il peut y arriver que des applications qui ne sont pas correctement paramétrées enclenchent des téléchargements (des vidéos par exemple) à l’insu du client, le client étant connecté en permanence.Pour faire face aux difficultés rencontrées, Airtel Burkina a, selon son directeur marketing,développé un dispositif pour une meilleure qualité de l’Internet autorisée par les terminaux.Il s’agit désormais d’adapter la vitesse de l’Internet à la demande, de sensibiliser ensuite les clients sur le contrôle des applications (dont certaines enclenchent les mises à jour automatiques) et enfin, de mettre à la disposition de sa clientèle une application gratuite d’auto-gestion des forfaits.

Pour ce qui est des soucis liés à l’« Internet direct », les préoccupations soulevées ont trait à la facturation sur le compte principal après épuisement des forfaits et la disparition de crédits. Pour cela, le responsable marketing révèle la mise en place d’un système pour assurer la continuité de la connexion après épuisement du forfait. A cet élément, s’ajoute l’accessibilité à l’Internet à partir de 50 F. Dès lors, le client recevra une alerte avant le passage à Internet direct qui devient également optionnel. Le client a aussi la possibilité de le désactiver en envoyant « STOP » au 103.
Pour ce qui est de la« validité des forfaits Internet », les clients reprochent l’absence d’alertes sur la fin de validité des forfaits et la contrainte liée à la validité. D’où l’institution du forfait volume et la possibilité désormais pour le client de faire le choix en fonction de ses besoins et habitudes. Cela va se traduire également par des alertes à 50%, 80% et 100% de consommation du forfait. Il est en outre prévu les jours à venir, l’alerte dix jours et deux jours avant l’expiration du forfait.

En ce qui concerne« la facturation des services à valeur ajoutée », les souscriptions involontaires et disparitions de crédits sont les perceptions des clients. Et pour y répondre, il est désormais offert la possibilité au client de faire l’option. Tout comme a-t-il le loisir de sortir à tout moment et dispose d’une diversité de mots pour sortir.

Au niveau du service clientèle, la « résolution des plaintes » et « l’accès au centre d’appels » ont été indexés par la clientèle, qui estime long le temps d’attente ou même l’absence de réponse à la résolution de ses plaintes.A ce sujet, le directeur marketing annonce des actions de sensibilisation sur l’accessibilité directe au call center (127 accès direct sur Airtel Money et Internet) et le déploiement de nouveaux points de vente.

Airtel Burkina met également en place un nouveau service via SMS dont l’objectif est de répondre « rapidement » et « gratuitement » aux requêtes des abonnés, tout en garantissant la meilleure expérience clientèle. C’est une plateforme par laquelle, les clients interagissent avec Airtel en envoyant par SMS leur requête au 121.

A en croire M. Diallo, Airtel Burkina n’a pas de problème technique dans ses prestations et pour minimiser les difficultés, la société a initié des cadres de concertations avec les associations qui interviennent dans le domaine. Des actions de communication avec la clientèle sont également en ligne de mire. « Il n’y a surtout pas d’arnaque. La télécommunication est régulée comme l’électricité », rassure Abdramane Diallo, en réaction à ceux qui perçoivent en ces difficultés, une forme d’arnaque. Malgré l’augmentation des taxes sur les productions (par exemple, 5% des chiffres d’affaires qui vont à la musique et au sport), l’augmentation du prix du carburant (des groupes électrogènes sont utilisés hors agglomérations), convainc le directeur marketing, la télécommunication reste l’un des domaines qui ne connaît pas d’augmentation de prix de ses produits. Mieux, ajoute-t-il, ce domaine enregistre des baisses de tarifs à chaque moment. Invitant les clients à ne pas à hésiter à approcher ses services en cas de problème.
Appel relayé par la directrice clientèle, Alimata Touré, qui suggère à ses usagers de s’habituer aux boutiques déconcentrées pour éviter les longues files d’attentes au siège de la société ; synonyme de désagréments pour le client lui-même. « Ces boutiques sont aussi performantes et dotées de toutes les compétences pour répondre aux besoins des clients », rassure-t-elle.

En plus de ces services susmentionnés, le volet Airtel Money a également constitué un centre d’intérêt des échanges. Offrant ainsi l’occasion au directeur en charge de ce produit, Emmanuel Tassembédo, d’expliquer les innovations qui ont été opérées ces derniers temps (changement de la plateforme et augmentation de la capacité) pour répondre aux besoins de fiabilité et d’efficacité.

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 17 décembre 2015 à 05:38, par Sid Pawalmdé
    En réponse à : Airtel Burkina : Des remèdes aux préoccupations de la clientèle

    Et les bonus virtuels (qu’on ne voit JAMAIS) et les bonus de plus de 100% qu’on a l’obligation de consommer en une nuit là ? SOYONS SÉRIEUX.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2015 à 07:30, par Truman
    En réponse à : Airtel Burkina : Des remèdes aux préoccupations de la clientèle

    Vous n’avez rien vu encore. Je fais partie de ceux-là qui vous ont boycottés le 11 décembre. La seule chose qui me retient chez vous est Airtel Money. Le jour où Mobicash de Telmob sera aussi étendu que le votre car j’y ai un compte, je vous dirai bye bye.
    Dernier détail : ramenez la souscription au numéro magique par mois et par semaine même si vous allez augmenter le prix. Je n’ai pas le temps à perdre à souscrire 300 francs chaque matin.
    Allons seulement !!!

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2015 à 08:15, par Nuko
    En réponse à : Airtel Burkina : Des remèdes aux préoccupations de la clientèle

    La liste des éclaircissements n’est pas exhaustive, moi j’ajoute ce qui suivent :
    1) les appels agressifs, à n’importe quelle période de la journée
    2) des souscriptions forcées à certains produits
    3) les bonus inutiles (bonus accordés pour une journée)
    4) une facturation trop élevé par rapport aux autres

    Attention au réseau "pili pan bé" ; ce n’est pas de cette manière vous serez rentables

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2015 à 08:40, par patarbtalé
    En réponse à : Airtel Burkina : Des remèdes aux préoccupations de la clientèle

    par ce qu’une campagne de boycotte est lancé par quelques usagés que vous trouviez de remèdes maintenant. ça fait belle lurette que vos clients attirent votre attention sur quelques une de vos prestations
    c’est vrai qu’il faut réduire le chaumage des jeunes seulement recruter des personnes qui méritent un salaire mérité.
    au delà de tous ces mot, comment pouvez vous expliquer qu’on soit à redonner des copies des CNIB plusieurs fois pour un même compte
    j’ose espérer que c’est du vrai qui se dit maintenant.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2015 à 09:18, par Nonga naana
    En réponse à : Airtel Burkina : Des remèdes aux préoccupations de la clientèle

    Une conférence de presse ne peut pas diminuer les effets de la magouille du mensonge sinon du vol dont les clients sont victimes de votre part ! Tenez : pendant la période où votre connexion internet était interrompue pour des raison que j’ignore, Airtel a maintenu les délais d’expiration des méga servis aux clients. Lorsque le service a été rétabli, plus de mégas..... Ne me dites pas que même sans connexion des applications continuent de consommer les mégas. Faites le point, puisque vous dites être au bon rythme des technologies, vous verrez ce que vous avez volé à vos pauvres clients, des gens qui ont eu le tort de vous faire confiance ! Wend n naan yaou !

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2015 à 09:40, par airtel merde
    En réponse à : Airtel Burkina : Des remèdes aux préoccupations de la clientèle

    Airtel, vous n’avez rien vu d’abord ! On attend que mobicash soit aussi efficace et on viendra vous remettre vos puces. Arrêtez d’embêter les gens avec des conférence de vides et inutiles !

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2015 à 10:01, par FasoLibre
    En réponse à : Airtel Burkina : Des remèdes aux préoccupations de la clientèle

    Pour ce qui concerne votre nouveau "remède" à l’internet direct, l’arnaque (un chat est un chat) demeure. En effet, le client sait qu’il existe l’internet direct et l’internet en forfait. S’il choisit le forfait c’est par soucis de contrôle de sa consommation. Il n’est donc pas franc de le basculer sur le mode directe sans son accord. L’envoi du sms n’est pas un mode de communication sûr. Il faut absolument faire en sorte que le basculement sur le mode direct ne soit pas automatique mais volontaire. Le client doit prendre la décision de consommer ou ne pas consommer. Faire consommer involontairement le client, c’est de l’ARNAQUE. Au lieu que le client vous envoie "STOP" pour arrêter, il doit plutôt envoyer "START" pour commencer. Autrement, c’est de l’ARNAQUE !

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2015 à 10:22, par shaka
    En réponse à : Airtel Burkina : Des remèdes aux préoccupations de la clientèle

    s’il vous plait Airtel soyez sérieux vous forcer les gens à souscrire à vos produits en les appelant. je vous rappelle que le taux d’alphabétisation a augmenté. vous réveiller les gens en pleine nuit avec des SMS. vous facturer les gens comme vous voulez. vous donnez des bonus de 200% à consommer en une journée. arrêter ne vous foutez pas des gens ça suffit. tout le monde à TELECEL et à TELMOB.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2015 à 10:32, par OUEDRAOGO
    En réponse à : Airtel Burkina : Des remèdes aux préoccupations de la clientèle

    Bonjour à tous,
    je suis découragé voire déçu de airtel. Depuis 2006 c’est cette année 2015 que je suis allé chercher numero telecel et telmob (j’avais choisit de ne pas avoir plusieurs numéros) par ce que déçu de airtel et j’ai l’occasion de le dire aux commerciaux airtel en face de moi.
    Entre autres, une fois j’ai payé ma facture onea avec airtel et après onea me dire que je n’ai pas payé mais d’aller me plaindre à airtel par ce qu’il ne gere pas le contentieux né à l’occasion des transactions avec airtel monney

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2015 à 10:46
    En réponse à : Airtel Burkina : Des remèdes aux préoccupations de la clientèle

    j’utilise le réseau
    uniquement que pr Airtel money. alors faite comme moi .

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2015 à 11:02, par Barkbiiga le Sage
    En réponse à : Airtel Burkina : Des remèdes aux préoccupations de la clientèle

    J’ai eu du respect pour Airtel (A majuscule) en leur debut de service au Pays. C’était la fiabilité, franchement le réseau leader et efficace. Mais au fil du temps, après avoir eu plusieurs abonnés, airtel a commencé à s’abuser de ses clients, à les tromper, à les escroqué, à nous "pili pan bé"...Nous avons commencé à nous plaindre sur leur service clientèle...ils l’ont coupé par la suite...et quand ils l’ont rétabli...ils ont commencé à facturé nos plaintes à 25Fr...pour nous dire que nous devons subir ou payer pour leur signaler ce qui ne va pas...C’est alors que j’ai lâcher ce réseau. Mais là n’est pas le problème, le seul et unique problème qui craint, c’est le silence de l’ARCEP.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2015 à 11:36
    En réponse à : Airtel Burkina : Des remèdes aux préoccupations de la clientèle

    Airtel est le réseau de téléphonie dont les tarifs sont les plus élevés actuellement au Burkina. que dites vous de cette situation ?

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2015 à 11:42, par Le Citoyen
    En réponse à : Airtel Burkina : Des remèdes aux préoccupations de la clientèle

    Bravo déjà pour l’essai de communication. C’est ce qui était longtemps attendu de vous mais le silence longtemps observé n’a pas été en votre faveur. Continuez à nous trouver des solutions quand nous nous plaignons et vous ne vous en porterez que mieux. Les plaintes évoquées sont les mêmes partout dans l’industrie de la téléphonie mobile (à des degrés différents bien sûr). Pendant que j’y pense, laissez moi courir désactiver mon "Airtel Direct"...

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2015 à 12:06, par Deb
    En réponse à : Airtel Burkina : Des remèdes aux préoccupations de la clientèle

    Ca suffit ! ce n’est pas maintenant que nous souffrons de vous. Moi je trouverai mieux ailleurs de toute facon. On est assez intelligent pour se faire arnaquer et re-arnaquer.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2015 à 13:08, par Arthur Salif
    En réponse à : Airtel Burkina : Des remèdes aux préoccupations de la clientèle

    Airtel ce sont des braqueurs !!!!! Ils ont trop braqué mes unités

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2015 à 14:08, par Bangrenoma
    En réponse à : Airtel Burkina : Des remèdes aux préoccupations de la clientèle

    Vous avez change vos procedures de transfert d’argent sans information et ce n’est pas du tout professionnel. Des agents ont agresses verbalement des clients leur demandant des codes pour payer et cela a entraine des desagrements terribles meme des risques de vie parce que des gens n’ont pas pu retirer leur argent. J’ai envoye de l’argent avant de voyager pour 3 semaines mais c’est au retour que j’ai apporte l’argent main a main parce qu’a chaque envoi on demandait un code qui n’existe pas. Comme si cela ne vous suffit pas vous perseverez a faire croire que les clients ont ete informes. Vous nous donner de la peine car on croyait en votre professionalisme.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2015 à 14:12
    En réponse à : Airtel Burkina : Des remèdes aux préoccupations de la clientèle

    En tout cas, c’est décevant........Moi même j n’utilise plus Airtel ! On espère que vous allez vous corrigez, sinon tous vos clients vont fuir....Bon entendeur, Salut !

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2015 à 14:19, par Honorine
    En réponse à : Airtel Burkina : Des remèdes aux préoccupations de la clientèle

    Airtel Burkina : Des remèdes aux préoccupations de la clientèle
    Bonjour à vous, je rejoint l’internaute n°11, et ce qui m’a surtout vraiment dérangé c’est cette augmentation des tarifs vers la Cote d’Ivoire dont la minute est passée de 150 à 175 FCFA, sans aucun avertissement, ni SMS, ni communiqué. Comment comprendre que pendant cette transition où tout est difficile pour le citoyen lambda Airtel et Telmob se permettent d’augmenter les prix et l’ARCEP ne dis rien. Vraiment j’espère que les réseaux de communication ne seront pas en reste de "plus rien ne sera comme avant".

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2015 à 14:21, par Ciceron
    En réponse à : Airtel Burkina : Des remèdes aux préoccupations de la clientèle

    Si pour la petite mobilisation du 11 décembre on a eu cette réaction de la part d’airtel, c’est que nous pouvons le bouger encore plus ! Parce que réellement, tout ce qu’ils proposent ici comme solution ne règle aucunement les problèmes des clients ! Y’en a même d’autres qu’ils ont oubliés.
    Par exemple :
    - Attribution automatique de sonnerie allo music même sans l’accord du client. Prenez le cas ou un numéro professionnel a une tonalité on va dire irresponsable (excusez du terme mais c’est ce qu’on ressent) ; vous faites perdre de l’argent à vos clients. Essayer de joindre un fournisseur et vous etes accueillis par des musiques tonitruantes dignes d’enfant de bas age... C’est pas sérieux ! A cause de cela j’ai du personnellement changer de numero professionnel pour aller vers un réseau concurrent et repasser l’information à tous mes clients ! Quel perte ! Autant pour moi que pour airtel ! Et ils le font même pour des numéros en flotte ! Franchement persisté avec le "service" allo music relève maintenant de la bêtise sinon je ne comprend pas cet acharnement.
    - Deuxièmement comme tout bon service automatique vous devez indiquer dans vos messages comment arrêter le service ! Ou donner un lien ! C’est la moindre des choses quand on se dit professionnel. Faut pas obliger le client à aller chercher l’information. Sinon même payer pour ça ! Combien de fois on a joint le service client pour demander comment arrêter un service d’airtel ? Le comble c’est que généralement la manip pour arrêter ne marche car le service est indisponible... Vous êtes en ce moment obliger de supporter les messages intempestifs et les appels automatiques !
    - Troisièmement : pour la internet et la 3G, non seulement la tarification est élevé (et la vous n’êtes pas les seuls) mais au fil du temps la qualité du service a grandement baissé. Je parle du débit (vitesse) de la connexion. Si le forfait (nombre de Mo ou Go) a augmenté, le débit lui il a vraiment baissé. C’est plus de la 3,75G comme vous aimez le dire, même pas de la 3G simple. Quand je dis que vous avez augmenté le forfait c’est même faux car en fait vous l’avez rétabli. Avant un forfait de 5Go correspondait a en fait 4,6-4,8Go de données téléchargées. Maintenant on a au moins 4,9Go quand vous êtes gentils...

    Moi je pense que le mot d’ordre de boycott doit reprendre pour que les choses changent. Ce que vous ne faites pas ailleurs, ne le faite pas au Burkina car vous pensez que les gens ici sont des moutons ! Il faut que tous les usagers d’airtel assume leur révolution sinon c’est donner raison au traitement qu’ils nous donne.

    Ciceron

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2015 à 14:57, par Tanga
    En réponse à : Airtel Burkina : Des remèdes aux préoccupations de la clientèle

    A
    Monsieur le Directeur Général de Airtel Burkina
    S/C Agence de Koupéla

    Objet : Réclamation pour réparation des préjudices subis injustement

    Monsieur le Directeur Général,
    Suie aux actions engagées et relatives aux préjudices inacceptables dont j’ai été victime de la part de votre société, j’ai reçu un versement de 49576 f cfa dans mon compte AirtelMoney N°74219991au lieu du montant de 50000 f cfa qui avec été prélevé par votre société avec des frais et qui n’a pas été envoyé au destinataire N° 78378328 et qui a fait l’objet de ma lettre de réclamation du 15 décembre 2015 à vous adresser par l’intermédiaire de votre agence de Koupéla.
    Aussi, je voudrai une fois de plus insister sur la notion de préjudice subi suite à la défaillance de votre société. Cette situation qui m’a fait subir des préjudices financiers, (frais injustement prélevés sans service rendu, les frais d’appels, frais des 5 déplacements effectués à votre agence de Koupéla, l’indemnisation des temps perdus auprès de votre agence à Koupéla ) ainsi le préjudice moral subi face à cette situation.
    Ainsi, en ose croire à un règlement amical de cette situation, je vous prie de recevoir mes salutations distinguées.

    Boureima Tanga KABRE

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2015 à 15:57, par Fox
    En réponse à : Airtel Burkina : Des remèdes aux préoccupations de la clientèle

    Que dites vous de votre service-clients pour s’ dresser à un opérateur qui est facturé à Airtel ?
    vous violez là la transparence du marché là où cette prestation est ( chez tous vos concurrents) et devait être gratuit.
    lorsque vous nous parlez du coût du carburant, est ce donc pour nous cacher le fait que c’est au Burkina que la communication est l’un des plus cher de la sous-région et qu’il n a pas eu baisse des coûts à la minute depuis belle lurette ?
    Pauvre consommateur burkinabè, abandonné à lui-même,
    Dirigeants peu regardants car actionnaires,
    Associations de consommateurs, en pleines déliquescence !!!

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2015 à 16:00, par kontine
    En réponse à : Airtel Burkina : Des remèdes aux préoccupations de la clientèle

    sa commence toujours comme cela les gens se plaignent ont fait semblant de trouve solution et un jours tous pete airtel la prochaine revolution de la jeunesse risque de vous emporter mettez vous seurieusement a l ecoute de vos clients

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2015 à 16:06, par M. TRAORE
    En réponse à : Airtel Burkina : Des remèdes aux préoccupations de la clientèle

    Depuis le 10 avril 2015, J’ai expédié la somme de dix mille (10.000) francs au numéro 71410320. L’interessé n’a pu retirer l’argent dans le delai de quatre jours et moi non plus, en retour, je n’ai reçu l’argent. Quand j’appelle le service client, ce sont des excuses avec des mots comme MERCI D’AVOIR CHOISI AIRTEL, JE VAIS M’OCCUPER DE CA, et, ... rien d’autre.

    Vous endormez les clients lorsque vous déclarez : « Ces boutiques sont aussi performantes et dotées de toutes les compétences pour répondre aux besoins des clients », en faisant allusion aux boutiques déconcentrées. Est-ce que les boutiques de provinces peuvent résoudre mon problème, puisque je ne suis pas à Ouaga ?

    C’est justement pour que vous puissiez vérifier mes propos et me rembourser. je suis au 75530215.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2015 à 16:08, par le peuple
    En réponse à : Airtel Burkina : Des remèdes aux préoccupations de la clientèle

    Airtel vous avez du boulot. Aucune réaction positive et vous devez remercier la franchise de vos clients. Ils veulent vous aider à corriger vos erreurs car certains ne vous disent rien, ils quittent simplement sinon votre puce devient secondaire au profit d’une autre compagnie.
    En bon entendeur, salut !!!

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2015 à 17:00, par Feller
    En réponse à : Airtel Burkina : Des remèdes aux préoccupations de la clientèle

    Merci a tous mes prédécesseurs pour la vigilance.
    En plus de tout ce qui est dit, il ya le fait que airtel nous emmerde avec les messages a ne pas finir par les numeros 115, 312, etc. il faudra ajouté dans vos mesures des applications permettant de désactiver ces numéros.
    merci !

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2015 à 17:03, par wobson
    En réponse à : Airtel Burkina : Des remèdes aux préoccupations de la clientèle

    Tout juste dire qu’il faut continuer de boycotter. J’ai toujours ma puce mais juste pour airtel Money en attendant que la "tortue" Telm.. se perfectionne. Alonns seulement

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2015 à 17:31, par droso
    En réponse à : Airtel Burkina : Des remèdes aux préoccupations de la clientèle

    Le marketing c’est pas du mensonge c’est un art donc respecte les clients

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2015 à 17:37, par biiga
    En réponse à : Airtel Burkina : Des remèdes aux préoccupations de la clientèle

    airtel vous avez du boulot sin’eest fait la campagne de boycoot des trois premiers jours de l’année 2016 qui se profine a l’horizon sera grave.
    moi vous me volez mes méga et mon credit.
    la veille des elections j’ai mis 10000FCFA pour convertir en un forfait 5go a ma grande surprise le forfait de 10000 ne marchait pas après près d’une heure d’essait je me résigne a essayer pour le forfait 5000fCFA =1go . ce qui a marché donc j’ai conclut qu’il ya une selection meme dans les clients.
    pire le lendemain matin je constate que mon forfait est intacte mais mes 5000 FCFA qui restait comme unités a diminuer de pres de la moitier.
    ca c’est du vol

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2015 à 17:58, par KABORE
    En réponse à : Airtel Burkina : Des remèdes aux préoccupations de la clientèle

    Parce que l’ONEA m’a coupé mon eau en me renvoyant d’aller me plaindre chez airtel (parce que quand je paye par airtel money, cette dernière société garde mon argent dans ses caisses sans le reverser à l’ONEA), moi j’ai simplement jeté ma puce airtel au WC.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2015 à 18:31
    En réponse à : Airtel Burkina : Des remèdes aux préoccupations de la clientèle

    Airtel taor ramb san kelegdame bi eb wum neere. Pa y reso pas soma ye. Songi nimbouida ya ti san pa rin pa nana ye. Yamb yin pa kelgde. Tek y tuumda na kendr. I baoda yoonda pa yel wè. La yonda baoba san wa lebeg wa wagdem yin pa zems ye. Wen na lagm n songdo.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2015 à 20:47, par Gye Nyame
    En réponse à : Trop tard, on a tout compris.

    Mon forfait de 5 Go quand j’y souscris, je n’arrive même pas à faire des téléchargements pour 4Go ;quand je souscris au forfait de 500 Mo pour 2 jours, alors là ça devient internet_la_tortue, plus lent que le GPRS classique. Et il se trouve des dôgôs comme Abdramane pour m’énumérer des tas de raisons à ça ? Allons, soyons sérieux, reconnaissez que vos employeurs sont en train de voler et violer le pauvre peuple du Burkina Faso. Comment une entreprise peut-elle être aussi cupide et méchante ?De toutes les façons moi je suis désormais résolu à vous tourner le dos, sans même attendre que le Balai Citoyen vous tombe dessus. Gye Nyame au 75 39 30 96.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2015 à 22:02, par #lwili
    En réponse à : Airtel Burkina : Des remèdes aux préoccupations de la clientèle

    Merci à tous mes prédécesseurs qui ont traduit leurs opinions mais ATTENTION aux "mercenaires tontons flingueurs" qui sont envoyés sur les réseaux sociaux par la concurrence pour nuire à Airtel. Le peuple saura lire entre les lignes et faire la part des choses. On se connaît dans pays là ! M’bon !!!

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2015 à 22:06, par Bark Biiga
    En réponse à : Airtel Burkina : Des remèdes aux préoccupations de la clientèle

    Tous les opérateurs sont pareils et facturent pareil. Appels, sms, Internet, difficile de communiquer. Et pire, ces temps ci des appels vers des numéros Telecel échouent à tout moment. Boycottons tous les opérateurs de téléphonie.

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2015 à 07:45, par Mohamed
    En réponse à : Airtel Burkina : Des remèdes aux préoccupations de la clientèle

    Côté communication, Telecel a ses lacunes mais au moins quand tu réussi a joindre ton correspondant, en fin de communication, tu es content de voir qu’il te reste encore des unités ! Côté internet, Telmob est bien et si vous n’avez pas besoin de gros débits, vous configurez votre appareil pour GPRS, ça coupe presque rien ! Côté transfert d’argent, Airtel est bien, je l’utilise pour cela ! Je ne perd pas de vu le fait que mon pays est jeune dans les NTIC et aussi qu’il y’ a une constante progression générale dans ce domaine. Donc j’évite de m’énerver à cause de leurs bourdes !!! Le boycott du 11 c’était bien, mais vu que les 3 Rx sont pas clean, ça ressemblait à une sanction ciblée ! Si vous n’êtes pas satisfaits d’un service, changé d’opérateur ; si la majorité le faisait, l’opérateur concerné s’en apercevra rapidement, c’est sûre !!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés