Violences faites aux enfants : Save the Children fait un don pour la gestion des données du numéro vert 116

mardi 15 décembre 2015 à 01h28min

L’ONG Save the children a procédé, ce lundi 14 décembre à Ouagadougou, à la remise de matériel informatique à la direction de la lutte contre les violences faites aux enfants (DLVE). Estimé à plus d’un million de francs CFA, ce don devrait renforcer les capacités de l’équipe de gestion de la ligne d’assistance qu’est le 116.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Violences faites aux enfants : Save the Children fait un don pour la gestion des données du numéro vert 116

Deux ordinateurs de bureau plus deux onduleurs. C’est la nature du don remis par Rasmané Sawadogo, chef du projet protection des enfants, avant, pendant et après les situations de catastrophes, à Augustin Bazié directeur de la lutte contre les violences faites aux enfants. Selon le bénéficiaire du don, qui en a fait la demande à l’ONG, ce matériel devrait permettre de mieux gérer les données du numéro vert, le 116, sur lequel les citoyens peuvent appeler pour dénoncer des cas d’enfants victimes de violences dans la société.

Une action de plus

Save the Children n’est pas à son premier geste en faveur du renforcement de la protection de l’enfance. En effet, la ville de Kaya a abrité en octobre dernier, une cérémonie de remise de don aux réseaux provinciaux de protection de l’enfant du Sanmatenga, du Namentenga et de l’Oudalan. Chaque réseau avait bénéficié, selon M. Sawadogo, d’un ordinateur et d’un onduleur, d’une moto, de carburant, d’appareils photos et des fournitures de fonctionnement. Ces réseaux ont également bénéficié de formations sur la gestion des cas d’enfants victimes dans leur province d’intervention.

La famille, cocon des violences
En 2008, une étude a été menée sur l’état des lieux des violences faites aux enfants. Ces violences (physiques, psychologiques et/ou verbales) s’exercent dans les milieux où l’on s’attend le moins, c’est-à-dire dans les familles. Constat paradoxal, estime M. Bazié pour qui la famille doit être le cadre par excellence de protection de l’enfant. Le 116 mérite donc d’être connu des populations et le directeur de la lutte contre les violences faites aux enfants a salué les efforts consentis par Save the Children dans ce sens.
En rappel, Save the Children intervient au Burkina Faso dans six régions à savoir le Centre, le Centre-Nord, le Sahel, les Cascades, les Hauts-Bassins et la Boucle du Mouhoun. Ses champs d’intervention vont de l’éducation à l’aide humanitaire en passant par la santé, la nutrition, la sécurité alimentaire et la protection de l’enfant.

Herman Frédéric BASSOLE
Photos : Bonaventure PARE
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés