Infrastructures routières à Ouagadougou : Le premier ministre lance les travaux de l’Echangeur du Nord

samedi 5 décembre 2015 à 00h50min

La circulation dans la ville de Ouagadougou, et particulièrement dans sa partie nord au-delà du pont de Baskuy, est un véritable calvaire pour les usagers. Les embouteillages durant les heures de pointe s’étalent sur plusieurs kilomètres. Afin de résoudre ces problèmes d’encombrement du trafic, le gouvernement du Burkina a engagé d’importants travaux dont la construction de l’Echangeur du Nord. Le lancement officiel des travaux a eu lieu le 04 décembre 2015. Une cérémonie présidée par le premier ministre, Yacouba Isaac Zida.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Infrastructures routières à Ouagadougou : Le premier ministre lance les travaux de l’Echangeur du Nord

Situé entre les barrages n°1 et n°2, sur la route nationale n°2, le projet d’Echangeur du Nord consistera en la construction d’un carrefour principal à quatre nœuds à anses et en trompette, avec une boucle de sortie sur la route nationale n°22 et dix ouvrages de franchissement, de longueur variant entre 40 et 75m, le bitumage d’environ 22 km de voiries en béton bitumeux…La construction de cet ouvrage permettra de décongestionner la circulation et offrir une bonne structuration du réseau de voiries urbaines de la ville de Ouagadougou.
« Le projet, dans sa globalité, échangeur et voies de déviation, constitue un maillon de la politique globale du gouvernement visant à désenclaver les quartiers périphériques, à la concentration humaine de plus en plus importante et partant, à leur garantir une meilleure intégration dans le tissu urbain », a précisé le ministre des transports, des infrastructures et du désenclavement, Daouda Traoré.

Le plus grand et le plus beau des échangeurs de Ouaga

L’Echangeur du Nord se veut plus grand et plus beau que les trois premiers échangeurs de la ville de Ouagadougou. Il s’étalera sur plusieurs axes routiers avec une dizaine de ponts à construire. Du point de vue esthétique, cet échangeur a l’avantage d’enjamber deux barrages où il est prévu des zones qui seront aménagées pour des promenades piétonnes.
L’ouvrage va offrir plusieurs alternatives de voies de circulation. Toute chose qui constitue un véritable gage de fluidité et de sécurité du trafic. C’est pourquoi le premier ministreYacouba Isaac Zida, en procédant au lancement officiel des travaux n’a pas manqué de précisé que « Le projet de l’échangeur du Nord est un projet qui va changer le visage de la ville de Ouagadougou ».

Des infrastructures socio-éducatives pour les populations

Dans le cadre de la construction de l’échangeur du Nord, des infrastructures socio-éducatives seront rénovées ou réhabilitées à hauteur de plus de 300 millions de francs CFA. Ainsi, 26 écoles primaires, cinq centres de santé dont le CMA Paul VI, six lycées et collèges environnants seront rénovées ou réhabilitées au profit des populations.
Aussi, ce projet va générer plus d’un millier d’emplois. Il est prévu le recrutement de 1200 ouvriers burkinabè, 100 cadres africains et 20 cadres européens pour les travaux de construction de l’échangeur. Pour le personnel de mission de contrôle et de surveillance des travaux, il est prévu 20 cadres ingénieurs et une dizaine de personnel de soutien.

38 mois pour livrer l’Echangeur

La réalisation des travaux de ce projet futuriste est confiée à l’entreprise SOGEA-SATOM. Le bureau d’atudes AGEIM Ingénieurs conseils, quant à lui, est chargé du contrôle. Le ministre des transports n’a pas manqué demander à ces prestataires « un professionnalisme sans faille et un respect scrupuleux des règles de l’art. même s’il ajoute ne pas douter qu’ils sauront se mettre à la hauteur du défi au regard de la très forte attente des usagers et des populations de la capitale burkinabè.
Les travaux ainsi lancés coûteront à termes 70 milliards de francs CFA, hors taxes, hors douanes financés sous le format partenariat public privé entre l’Etat et le groupe Bank of Africa.Le délai d’exécution est de 38 mois.

Compréhension souhaitée de la population

Au regard de l’importance de l’investissement et des attentes des populations, chacun des protagonistes est appelé à jouer pleinement sa partition. Dans ce cadre les populations riveraines sont invitées à jouer aussi leur part de contrat en se soumettant aux recommandations qui viendraient à être faites à leur endroit. Et, les appels n’ont pas manqué. D’abord, c’est le représentant du président de la délégation spéciale. « L’échangeur du Nord dont tous les Burkinabè attendent impatiemment la matérialisation ne peut être livré dans les délais sans notre concours à tous. Il nous revient d’entendre et de nous conformer aux conseils et recommandations que les prestataires de l’administration routière ne manqueront de donner. Je réitère la satisfaction des populations et leur gratitude aux autorités pour avoir consenti un tel investissement en faveur de notre commune », a déclaré Christophe Pagbelguem, 3e vice-président de la délégation spéciale de la commune de Ouagadougou.
Puis, c’est au tour du premier ministre d’embouche la même trompette. « Nous appelons les populations riveraines à être très compréhensives pendant la période de réalisation de ce projet », a dit Yacouba Isaac Zida.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 5 décembre 2015 à 02:28, par Ablassé
    En réponse à : Infrastructures routières à Ouagadougou : Le premier ministre lance les travaux de l’Echangeur du Nord

    C’est très bien de construire des échangeurs. Celui là est vraiment joli. Mais songer aussi à construire des buildings parce que vu du ciel, Ouagadougou ressemble vraiment à un gros village

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2015 à 08:11, par Jonassan
    En réponse à : Infrastructures routières à Ouagadougou : Le premier ministre lance les travaux de l’Echangeur du Nord

    Si beau mais 70 mds ce n’est pas petit mais quand la CENI peut en bouffer autant, on ne peut pas beaucoup parler mais il faudrait en prévoir pour l’éducation, la santé et l’emploi surtout en zones rurales.
    On peut faire appel à la Chine continentale pour les lourds investissements d’infrastructure (autoroutes, chemins de fer, etc) qui exige qu’on arrête notre coopération avec l’autre chine. On nous compte sur les bouts de doigts et puis ce n’est pas de gaité de coeur mais dans l’intérêt des populations la diplomatie ne doit pas souffrir de sentiment.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2015 à 08:28, par Dramane
    En réponse à : Infrastructures routières à Ouagadougou : Le premier ministre lance les travaux de l’Echangeur du Nord

    La construction de cet échangeur viendra soulager tous les usagers de cette voie. Elle participera à booster notre économie à bien des égards. Toutefois, tous les prestataires devront faire preuve de professionnalisme comme l’a si bien dit monsieur le Ministre des transports. Nous ne voulons plus de voie construite pour une durée d’un an. Les 70 milliards alloués aux travaux doivent y être entièrement consacrés ; plus de je retiens et tu retiens.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2015 à 08:30, par dialili belem
    En réponse à : Infrastructures routières à Ouagadougou : Le premier ministre lance les travaux de l’Echangeur du Nord

    Très grand et très beau . Que dieu tout nous montre la fin des travaux et nous accorde encore beaucoup d’autres échangeurs. Nous souhaiton après cela que la circulaire soit bouclée et qun plan de circulation soit mis en place a fin que Ouagadougou réponde au norme des grandes villes. Félicitations a la transition et mes encouragements au nouveau président démocratiqument élu et a son future gouvernement .félicitations aussi aux nouveaux députés. Nous pensons qu’au delà des clivage politique l’intérêt national les guidera. Qu’il auront en tête les causes de l’insurrection. Que Dieu bénisse le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2015 à 08:57
    En réponse à : Infrastructures routières à Ouagadougou : Le premier ministre lance les travaux de l’Echangeur du Nord

    A César ce qui est à César. Là encore, Zida récolte des lauriers qui ne lui sont pas dûs. Ce projet tenait à coeur Blaise COMPAORE et il a lui-même supervisé sa conception. Les gens bien introduits au palais présidentiel racontent que la maquette était dans son bureau de travail et il la montrait avec fierté aux visiteurs.

    Tout comme le G-Cloud, j’espère que Zida n’a pas trouvé une autre entreprise française pour ce grand chantier. Le marché du G-Cloud avait été attribué avant la chute de Blaise à Huawei (Chine populaire) qui a eu le marché en Grande Bretagne et en Belgique et dispose donc d’une expérience reconnue à l’internationale. Après plus de deux ans de tractations, c’est finalement un consortium franco-danois (Alcatel-Lucens) qui a eu le marché. Zida l’a lancé en grande pompe il n’y a pas longtemps. Contre quelle ristourne versée à qui ? L’avenir nous le dira.

    Pour l’échangeur du Nord, le marché a été aussi attribué avant l’insurrection par le Conseil des ministres. S’il a fallu plus d’un an pour lancer les travaux, il faudrait vérifier si c’est SATOM qui en était attributaire.

    Il n’y a que le PSUT que Zida a conçu comme projet de grande envergure. Mais, il n’a pas mobilisé des ressources pour cela. Il est allé coupé les financements de programmes existants pour faire croire que ce sont de nouveaux financements que la transition a mobilisés. C’est le cas du financement pour l’entreprenariat des jeunes et des femmes.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2015 à 09:48, par SAPO
    En réponse à : Infrastructures routières à Ouagadougou : Le premier ministre lance les travaux de l’Echangeur du Nord

    Félicitation au président Blaise COMPAORE pour avoir initié et conçu ce joyau et gigantesque projet qui fera la fierté de tout le peuple burkinabé.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2015 à 10:05, par eliane
    En réponse à : Infrastructures routières à Ouagadougou : Le premier ministre lance les travaux de l’Echangeur du Nord

    J ’espère que les travaux ne connaîtront pas le même sort que les voies de déviations surtout du lot 2 qui a connu un retard indescriptible ?

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2015 à 10:08, par Cequejenpense
    En réponse à : Infrastructures routières à Ouagadougou : Le premier ministre lance les travaux de l’Echangeur du Nord

    C’est bien et c’est beau. Ca contribuera a la fluidite de la circulation dans cette partie de Ouagadougou et reduire egalement les accidents.

    Mais, quand on realise un tel investissement il faut l’accompagner d’un projet urbain qui releve le standing de la zone. Concretement, pour que l’echangeur ne soit pas un beau joyaux au milieu d’un grand desordre (hors mis les amenagement d’aires de promenade) l’etat et les banques doivent trouver un plan qui permet aux riverains qui ne seraient pas deguerpis de realiser des infrastructures de haut niveau pour rendre encore plus beau ce paysage a l’image de l’avenue Kwame Nkrumah.
    Au dela de l’estethique, cela cree d’autres emplois sur plusieurs mois voire des annees dans la construction d’immeubles de standing.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2015 à 10:38, par SAPO
    En réponse à : Infrastructures routières à Ouagadougou : Le premier ministre lance les travaux de l’Echangeur du Nord

    Félicitation et merci au Président Blaise COMPAORE , pour avoir initié et conçu ce joyau et gigantesque infrastructure qui fera la fierté de tout le peuple Burkinabé. Laissez passer SVP.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2015 à 12:05, par ka
    En réponse à : Infrastructures routières à Ouagadougou : Le premier ministre lance les travaux de l’Echangeur du Nord

    Afin voilà une bonne nouvelle du siècle, c’était vraiment une endurance pour la population. C’est terminer les paroles non tenus. Surtout que l’entreprise face de la qualité, et non de la merde d’Alizeta Gando, uniquement que pour le gros chèque de l’état.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2015 à 12:40
    En réponse à : Infrastructures routières à Ouagadougou : Le premier ministre lance les travaux de l’Echangeur du Nord

    Corrigez mon propos s’il vous plait. Dans le compte rendu, il est écrit noir sur blanc ce qui suit "Il est prévu le recrutement de 1200 ouvriers burkinabè, 100 cadres africains et 20 cadres européens pour les travaux de construction de l’échangeur. Pour le personnel de mission de contrôle et de surveillance des travaux, il est prévu 20 cadres ingénieurs et une dizaine de personnel de soutien". JE REVE ????

    A moins qu’il n’y ait une erreur de reportage, je suis outré en lisant que seulement 1200 ouvriers burkinabè seront recrutés pour ce chantier de 75 milliards dans Ouaga. C’est une injure nationale !!!!! N’y a-t-il pas de jeunes diplômés burkinabès dans les métiers proposés, qui puissent servir de cadres ? On nous parle de 100 cadres africains sans préciser le quota réservé aux nationaux ? Ca veut dire quoi exactement ? Je veux voir l’offre technique de SATOM pour consulter les CV joints.

    Certes beaucoup de burkinabè vivent à travaillent dans d’autres pays, mais la priorité est toujours accordée aux nationaux. Allez voir en France, au Kenya, au Canada, au USA. Le protectionnisme du marché de l’emploi est de mise partout. Je ne suis pas xénophobe, mais j’ai un sérieux problème quand on me parle de cadres africains alors qu’il suffisait de dire combien de cadres burkinabè. SATOM est une entreprise française, elle doit privilégier les diplômés BURKINABE. Comme aux USA de Rooselvelt et la Côte-d’Ivoire, les grands travaux à haute intensité de main-d’oeuvre servent à absorber le chômage au niveau des jeunes diplômés du pays.

    Dans le secteur minier, les Burkinabè sont les ouvriers soit disant qu’ils n’ont pas les compétences requises. Mais dans les travaux publics, ce n’est pas le cas car il y a beaucoup d’ingénieurs. Alors, réviser vite la composition de l’équipe technique en prenant en compte cette réalité très sensible après l’insurrection. Les insurgés sont à Ouaga en quête de travail, pas à Taparko ou à Inata.

    Zida lui-même devait être le premier à faire rectifier le tir avant de laisser publier ses données. Avec son populisme à la noix, il n’est même pas reconnaissant envers ceux qui l’ont défendu en prenant des risques. Déjà oubliés les jeunes insurgés en quête de travail ? Rien qu’hier, ils bravaient les armes et battaient le pavé pour toi et dans l’espoir de lendemains meilleurs. Et tu les oublies déjà lors du lancement du premier grand chantier qui peut leur procurer des emplois. Sans boulot, il n’y a pas d’espoir. Vous avez dit que plus rien ne sera comme avant. Et pourtant, voici une nouvelle preuve que rien ne change.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2015 à 13:07, par L’alternateur
    En réponse à : Infrastructures routières à Ouagadougou : Le premier ministre lance les travaux de l’Echangeur du Nord

    Bonjour chers internautes,
    Monsieur le général de la division ou de la soustraction car votre mandat sous la transition l’à révélé aux citoyens Burkinabe. C’est vraiment le culte de la personnalité et du populisme. Tous les projets que vous aviez inauguré sont les oeuvres du Tout Puissant Blaise Compaoré . Vous avez passé votre temps à diviser les Burkinabes etl’armée toute entière et soustraire les biens public. Il est temps de rendre compte de votre gestion calamiteuse de la transition. Pas de fin de transition sans reddition de comptes.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2015 à 15:15, par zwwa
    En réponse à : Infrastructures routières à Ouagadougou : Le premier ministre lance les travaux de l’Echangeur du Nord

    A Blaise ce qui est a Blaise......... Ces erreurs, ces fautes mais aussi ces projets et réalisations..... A bon entendeur salut.....

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2015 à 15:48, par yesgo
    En réponse à : Infrastructures routières à Ouagadougou : Le premier ministre lance les travaux de l’Echangeur du Nord

    Je suggère qu’à l’instar de la déclaration de biens à laquelle est astreinte toute personnalité politique ou tout haut fonctionnaire de l’administration publique ou privée, qu’un état des lieux des grands chantiers en cours ou en programmation avancée soit fait pour empêcher l’usurpation d’identité qui amène quelqu’un à s’approprier une réalisation alors qu’il n’est en vérité que héritier au nom du principe de la continuité de l’état. Pour l’échangeur du Nord, il a plus au seigneur de désigner ZIDA pour présider le lancement des travaux, et si Dieu le veut, l’honneur echoira à Rock de l inaugurer dans 3 ans fusse que les délais soient respectés. Prions Dieu qu’il nous permette d’être témoins de cet instant pour SAVOIR QU’ELLE PLACE SERA RÉSERVÉE À BLAISE COMPAORE, Véritable initiateur de cette infrastructure. Un prêtre a récemment dît que le pays ne peut pas se construire dans le mensonge. Ce qui revient à dire qu’à moins d’être maudit e personne ne devra passer sous silence le concepteur de cette oeuvre majeure, mais croisons les doigts pour attendre. Que Dieu accompagne sa réalisation.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2015 à 17:52, par kougri
    En réponse à : Infrastructures routières à Ouagadougou : Le premier ministre lance les travaux de l’Echangeur du Nord

    slt internaute 5 l’etat est une continuite et on sait k zida n’a pas sorti l’argent de sa poche .je crois k blaiso aura fait otan.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2015 à 18:08, par kougri
    En réponse à : Infrastructures routières à Ouagadougou : Le premier ministre lance les travaux de l’Echangeur du Nord

    chapeau internaute ’11’ je suis a coeur avec toi.il fo k cela change .les burkinabé sont en quete d’automie.ou sont les cadres forme a cuba pour ce genre. il ne faut les oublier l’occasion es là

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2015 à 18:11, par PAPA
    En réponse à : Infrastructures routières à Ouagadougou : Le premier ministre lance les travaux de l’Echangeur du Nord

    Et si Blaise est l’initiateur de cette infrastructure, allait-il la realiser avec l’argent de sa poche ? N’oubliez surtout pas qu’il a fait plus de mal que du bien au peuple Burkinabe . Combien de veuves et d’orphelins de par sa faute a-t-il laisse’ derriere lui apres sa fuite ? SVP ne remuez pas le couteau dans la plait. nous voulons oublier ce monstre a jamais.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2015 à 18:37, par Abdel
    En réponse à : Infrastructures routières à Ouagadougou : Le premier ministre lance les travaux de l’Echangeur du Nord

    Concrètement les échangeurs de Ouaga n’ont pas plus fluidifié la circulation à Ouaga puisque là où ils sont placés , il n’y a pas fondamentalement pas de problème de bouchon .. la preuve les trois échangeurs de Ouaga sont souvent peu fréquentés .. un échangeur de plus veux dire beaucoup de fric ..du fric pour les entreprises ( la belle soeur par exemple !!) et pour les hommes politiques qui décident .. tout le monde voudra sa part .. au frais du burkinabé .. si on utilisait 10 % de cet argent pour réparer les routes dans Ouaga qui sont très fréquentées et qui parfois un simple trou fait ralentir des milliers de ouagalais .. c’est la merde au moment d’aller au boulot ou de la descente .. les ouagalais doivent dire non à cet échangeur qui videra les caisses ..
    je dis NON et NON .. réparez Ouaga d’abord !!

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2015 à 19:46, par SOME
    En réponse à : Infrastructures routières à Ouagadougou : Le premier ministre lance les travaux de l’Echangeur du Nord

    il n’ y a que l’intervenant n° 11 qui a bien vu ; les gens se laissent flatter c’est beau, c’est ce ci cela, mais allons au fond des choses : ou est la protection de la main d’oeuvre nationale ; il n’y a d’emplois pour les burkinabe que les emplois d’ouvriers . Apres on vient nous parler de s’occuper du chomage. Est ce dire que ces ingenieurs et cadres qui sortent de nos universites n’ont pas les qualifications requises ? Alors posez vous la question sur qu’est ce qu’on a fait de nos universites. Une entreprse burkinabe peut elle imposer ces conditions pour un marché en france ? Jamais !! C’est quoi ce colonialisme là ? Et on accepte : les distributions entre copains coquins recommencent. NON ! Ne laissons pas faire : il y a des ingenieurs en genie civil burkinabe, il y a des cadres burkinabe (souvent mieux qualifiés), etc Alors les jeunes si on n’exige pas la justice et l’equité, on est perdu. C’est votre combat. Ce marché est un test. Battons nous car on ne donnera rien. Exigeons : soit on embauche des burkinabe (dans la transparence s’ils le meritent) ou on donne le marche a d’autres. Qu’en disent les sysndicatsa ? !!! ....IIL N Y A PAS A NEGOCIER LA DESSUS ; C EST CA OU C EST RIEN ! CA NE VA PAS RECOMMENCER !
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2015 à 19:51, par DANGA
    En réponse à : Infrastructures routières à Ouagadougou : Le premier ministre lance les travaux de l’Echangeur du Nord

    Internaute 5,6,10
    c’est tres plat comme reflexion, car blaise=zida
    Quel programme et quel sous votre blaise avait au lendemain de l’effusion de sang du 15 octobre 1987 ? C’est le sacrifice consensi du peuple sous l’egide du PRESIDENT THOMAS SANKARA qu’il a bradé et utilisé pour corrompre vous autre pour le suivre dans son peripeties sanguinaire.
    Zida, inaugure ca, c’est a ton honneur

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2015 à 21:10, par Tony
    En réponse à : Infrastructures routières à Ouagadougou : Le premier ministre lance les travaux de l’Echangeur du Nord

    oui tout cela est bien et remarquable ,mais à quand la ville économique aura son échangeur ?il faut penser à cette ville maintenant ,il contribue beaucoup à l’économie du Burkina Faso .
    vive le Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2015 à 22:11, par Honest
    En réponse à : Infrastructures routières à Ouagadougou : Le premier ministre lance les travaux de l’Echangeur du Nord

    Bravo et merci beaucoup ! Tu mérité le titre de Général mon frère Zida.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2015 à 22:59, par l homme integre fache
    En réponse à : Infrastructures routières à Ouagadougou : Le premier ministre lance les travaux de l’Echangeur du Nord

    Mon petit doigt me dit que si on avait confie ce projet a la chine populaire au lieu de de Satom, ce projet nous reviendrait et en plus beau a moins du 1/3 de ce qu il nous coute maintenant

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2015 à 07:46, par sidwaya SAKSIDA.
    En réponse à : Infrastructures routières à Ouagadougou : Le premier ministre lance les travaux de l’Echangeur du Nord

    Bonjour à tous,
    celui qui parle de la CENI ne sait pas que s’il n’y a pas de bonnes élections, il n’y aura pas de développement durable ? Donc internaute n°2, même si on met 100 milliards dans les élections ça te fait quoi même ? Rien, donc tu la boucles.
    Maintenant, je rejoins Dramane, internaute n°3 pour dire qu’en tant que bénéficiaire direct de ce projet, 38 mois c’est 38 mois. Et pas un jour de plus. C’est 3 ans et 2 mois, donc en 2018. Si, à cette date, tous les travaux y compris les aménagements des aires de promenade au bord du barrage ne sont pas terminés, des pénalités de retard doivent effectivement être appliquées aux entreprises et aux bureaux d’études concernés par ce projet.
    Quant aux internautes qui se disputent comme des charognards, la paternité du projet, il faut savoir que c’est THOMAS SANKARA qui a dessiné de ses propres doigts le plan de Ouaga 2000 et c’est sous la piètre présidence de Blaise COMPAORE, sans doute trompé par son frère cadet, François 1er dit le pape, que ce projet a été réalisé. L’Etat est une continuité et les infrastructures restent. De toute façon, à part THOMAS Sankara les privilèges dont les présidents africains bénéficient, justifient amplement que ceux-ci puissent réaliser des projets de développement. Sans compter les détournements de fonds publics.
    Donc ce débat-là de savoir quel président à conçu le projet est une perte de temps dans un pays sous développé comme le Burkina Faso. Je suis sûr que sous l’impulsion de Salif Diallo, et sous la présidence de Roch, successeur naturel, initialement évincé injustement par François 1er dit le pape, le Burkina va vite rompre avec ces insuffisances. Attendons de voir. Sidwaya SAKSIDA.

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2015 à 08:05, par sidwaya SAKSIDA.
    En réponse à : Infrastructures routières à Ouagadougou : Le premier ministre lance les travaux de l’Echangeur du Nord

    @ internaute n°14, nous avons Dieu en commun. Nous avons foi en lui. Donc les autres projets doivent aussi élever leurs auteurs. Zida, Général de multiplication des grades ne fait qu’accomplir son devoir que Dieu lui a permis d’accomplir car il vient de loin.
    pour moi, qu’il soit nommé Ambassadeur à Washington ne pose aucun problème, mais Général, j’ai des doutes pour un officier qui n’a pas fait l’école de guerre. D’ailleurs il faut qu’il profite de son séjour américain pour rattraper cela. Dans ces conditions il faut nommer aussi Auguste Denise Barry qui a été plus victime du RSP que les autres colonels et autres Lt-Colonels. La vérité rougit les yeux mais ne les crève pas.

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2015 à 10:13, par bakari Traoré dit Djassikini Djessa
    En réponse à : Infrastructures routières à Ouagadougou : Le premier ministre lance les travaux de l’Echangeur du Nord

    Salut, que veut ces burkinabé (internautes) ? Sont ils contre Zida ? Où pour Blaise ? Sachez une chose, même les Maires qui seront élus vont lancer les travaux des maires déchus. C’est ça la continuité. Prendre et conserver le bon et supprimer avec preuve et explication ce qui n’est pas bon. Dites à R.M. C. KABORE que son mandat est trop attendu à Bobo, nous on ne demande pas d’échangeur pour finir nos petits carburants mais des chantiers pour relancer la ville économique. PENSEZ A UN MODEL D’ECHANGEUR QUI VA PERMETTRE AU TRAIN DE PASSER SOUS LES AUTRES VÉHICULES DANS LES VILLES. Ces trains qui nous bloquent la route pendant 30mns pour classer leurs wagons. Passer devant le commissariat de police de Konsa à Bobo, vous verrez ce qu’ils causent comme dômage. Si cedla est trop coûteux deplacer le parc de Sitarail alors hors de la ville de Bobo ; Djass.

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2015 à 15:23, par ou est la statue de Sankara
    En réponse à : Infrastructures routières à Ouagadougou : Le premier ministre lance les travaux de l’Echangeur du Nord

    OK, c’est bien. Mais on attend toujours la statue du plus grand homme du Burkina. Thomas Sankara. Même les étrangers de passage nous le demandent. On a dit plus rien ne sera comme avant !

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2015 à 08:10, par rob
    En réponse à : Infrastructures routières à Ouagadougou : Le premier ministre lance les travaux de l’Echangeur du Nord

    Quelqu’un peut -il ici démontrer la pertinence de cet énième coup d’épée dans le barrage du développement ? Quelle plus en terme d’économie ce futur fiasco de plus va générer pour une ville mal projetée ?

    Au lieu d’investir l’argent dans les secteurs prioritaires : Education,santé,agriculture,etc,c’est une fois de plus l’excellente capacité de nos dirigeants à aménager l’enfer pour nous faire croire que c’est le paradis.

    Et on délaisse méchamment les autres villes sous de fallacieux prétextes !

    PS:au webmaster : ce n’est pas la 1ere fois qu’une de mes contributions ne passe pas pour je ne sais quelle raison .
    si lefaso.net est devenu une loterie je prefere une autre bien plus bénéfique !

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2015 à 08:29, par kouadio
    En réponse à : Infrastructures routières à Ouagadougou : Le premier ministre lance les travaux de l’Echangeur du Nord

    Sankara a dessine le plan de Ouaga 2000 de ses propres doigts et mains.....Tchie Tchie Tchie ! Tom Sank etait un super homme, Attention aux declarations qui vont detruire le mythe

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2015 à 09:09, par L’Oeil du peuple
    En réponse à : Infrastructures routières à Ouagadougou : Le premier ministre lance les travaux de l’Echangeur du Nord

    Dans la vie, il faut avoir des ambitions. Les présidents MAURICE et THOMAS nous l’ont démontré et prouvé. Il faut toujours oser avec de tels projets futuristes. Que c’est beau ! Maintenant il reste à faire un très bon travail de finition, pas de travaux au rabais. Les voies doivent être couvertes de bons bitume ; le REN-LAC doit veiller à la bonne utilisation des fonds par les entreprises pour la réalisation et surtout la bonne réalisation de cette infrastructure. Pas de corruption sur ce chantier. Les techniciens du ministère des infrastructures ont vous tient à l’œil. Plus d’impunité, celui qui se livre à ces pratiques maintenant risque de perdre son travail s’il est repéré. Les 70 milliards doivent être judicieusement utilisés pour faire un travail de qualité et pour le bonheur du peuple. Félicitations et continuer à concevoir des projets futuristes pour nos villes et campagnes.

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2015 à 11:54, par Sophia
    En réponse à : Infrastructures routières à Ouagadougou : Le premier ministre lance les travaux de l’Echangeur du Nord

    J’espère que le même plan Marshall pour l’embellissement de Bobo sera d’actualité car aucun maire ne saura réaliser cela a part l’Etat. Bobo vous regarde, plus rien ne sera comme avant.

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2015 à 13:56, par zot
    En réponse à : Infrastructures routières à Ouagadougou : Le premier ministre lance les travaux de l’Echangeur du Nord

    70 milliards seulement pour tout ce grand projet ? J’ai vraiment des doutes quand a la bonne finition de ce projet. C’est pour venir ensuite nous faire des avenants comme le cas de l’aeroport de ouaga attendez vous alliez voir.

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2015 à 14:36
    En réponse à : Infrastructures routières à Ouagadougou : Le premier ministre lance les travaux de l’Echangeur du Nord

    Vraiment "PM" disparaîs, fait toi oublier, tu penses narguer le Peuple en te montrant malgré le fait que ta fulgurante montée en grade telle une fusée soit contesté, n’oublis surtout pas que m’ba Michel et toi devez la vie sauve à ce vaillant Peuple à qui vous devez beaucoup de respect au lieu de se moquer de lui. Et dire que devant des copains OSC tu disais que "plus rien ne sera comme avant" tu as raison "les deviendrons pires qu’avant". L’orgueuil précède la chute.

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2015 à 19:16, par Sidpayétka
    En réponse à : Infrastructures routières à Ouagadougou : Le premier ministre lance les travaux de l’Echangeur du Nord

    BONSOIR A TOUS !
    On a eu droit aux échangeurs du Sud, de l’Ouest, de l’Est (je parle pas de Fada comme pensent certains qui ne voient nulle part que dans le sable et du sable), et bientôt du Nord (pour allez chez les mauvais danseurs de Liwaga takboronsé ou chez les hommes bleus).
    Cependant une question me taraude la tète : A quand l’échangeur du centre a partir du monument du 2 octobre jusqu’au rond point des nation unies ?
    Aaawotooooo !

    Répondre à ce message

  • Le 16 décembre 2015 à 04:30, par Alex.Nik
    En réponse à : Infrastructures routières à Ouagadougou : Le premier ministre lance les travaux de l’Echangeur du Nord

    N’en déplaise à certains la Transition ne récolte ici aucun laurier qu’elle n’a mérité. Un an ; On ne monte pas un projet de développement durable pour un an. La plupart de ce qui se réalise aujourd’hui à été conceptualisée par le régime de Blaise Compaoré ; et quoi ? La gestion de l’État est une continuité. En 27 ans Blaise compaoré à bien mis en œuvre des projets conçus par d’autres (Ouaga 2000, ZACA, Aéroport de Donsin et j’en passe.) et on lui en a reconnu les mérites. Arrêtez donc cet acharnement inopportun contre un pouvoir qui n’aura durer qu’un an, et dont on attendait des miracles dignes de Jésus Christ.

    Je voudrais aussi faire remarqué à l’internaute qui souhaiterait que l’on remplace Taïwan par la Chine continentale, qu’une collaboration avec la Chine ne constitue par une garantie pour le progrès. Dans la pratique la Chine se révèle souvent plus impérialiste et plus opportuniste que les puissances occidentales. Mais en Afrique, elle est souvent citée comme exemple, parce que contrairement aux occidentaux elle se préoccupe peu de l’impact écologique de ses exploitations et de l’État des droits de l’homme. Ce qui est une aubaine pour les dictateurs Africains.

    Enfin, à chaque fois que l’on parle de milliards investis dans un domaine autre que la santé et l’éducation, les langues s’aiguisent. Mais rappelons nous qu’un pays, c’est un tout. Il y a les secteurs sociaux certes. Néanmoins, on ne développe pas un pays en négligeant l’urbanisation et les secteurs économiquement productifs. Nous avons évidement besoin d’argent pour construire plus d’hôpitaux, ériger des écoles, des lycées et des universités. Mais nous ne trouverons jamais cet argent tant que nous villes resteront de gros villages sans infrastructure routière et immobilière de base. Que chacun jette un coup d’œil à la loi de finance voté chaque année ; vous verrez la part belle faite aux secteurs de la santé et de l’éducation. Si cela n’est toujours pas suffisant, c’est seulement parce que nous sommes un pays pauvre. Les secteurs sociaux, oui ! Mais ont ne peut partager que lorsqu’on a produit ; et la route est un facteur de production primordial.

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2015 à 12:01, par Minute
    En réponse à : Infrastructures routières à Ouagadougou : Le premier ministre lance les travaux de l’Echangeur du Nord

    Chers internautes, laissez tomber Blaise compaoré. Il a joué son rôle de chef d’état et il est parti comme on le sait. L’état est une continuité. comme lui Blaise a hérité des projets de Thomas SANKARA et autres qu’il a trucidé pour seulement assouvir ses intérêts inavoués et sadiques. Blaise Compaoré n’a fait que jouer son rôle. S’il ne pouvait pas, il ne devrait pas prendre le pouvoir. Tous ceux qui s’acharnent sur ZIDA ne sont que des ennemis de notre peuple qui ne comprennent toujours pas comment leur mentor de Balise a pu perdre le pouvoir leur privant ainsi des avantages illicitement acquis. On a en marre de vous. Chacun veut tirer l’insurrection à son profit pourtant, il était contre. hiuuu ! pruuuut. N’importe quoi !!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés