Décès d’enfants au CHR de Ouahigouya : Les précisions de la direction générale

jeudi 3 décembre 2015 à 02h42min

Plusieurs organisations réunies au sein de la coalition contre la vie chère du Yatenga (CCVC/Y) étaient dans la rue le mercredi 11 Novembre 2015 dernier à Ouahigouya. Elles ont voulu dénoncer le dysfonctionnement répété de certains services du CHR. Dans la déclaration remise à la presse, les responsables annonçaient 34 décès au service de la pédiatrie en 48h. Face à la persistance des « rumeurs » après la parution des reportages dans la presse, le service de l’information hospitalière et médicale de la direction générale de l’hôpital vient par le présent droit de réponse démentir les chiffres publiés par la CCVC/Yatenga et apporter plus d’éclairage aux populations. Lisez plutôt.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Décès d’enfants au CHR de Ouahigouya : Les précisions de la direction générale

L’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 a été le couronnement d’une longue lutte menée par le peuple Burkinabè pour plus de justice et de démocratie. C’est avec cette même détermination qu’il a su résister et rejeter le coup d’État du 16 septembre 2015.
La coalition contre la vie chère (CCVC) de la province du Yatenga, organe pacifique de lutte y a fortement contribué et a toujours organisé des marches-meeting de protestation avec beaucoup de responsabilité.
Malheureusement, le 11 novembre 2015 aux environs de 8heures 30, elle a dirigé une marche dans la ville de Ouahigouya au cours de laquelle un protestataire présentait une pancarte sur laquelle on pouvait lire « CHR de Ouahigouya 34 décès en Pédiatrie en 48 heures ».
Ce chiffre qui ne provient ni de la direction générale du CHR, ni des services d’informations hospitalières et médicales, ni du service de la Pédiatrie a choqué plusieurs personnes et tend de nos jours à semer la confusion au sein de la population et du personnel de l’établissement de santé.
Face à la persistance des rumeurs et pour droit de réponse, le service de l’information hospitalière et médicale de la direction générale du CHR a finalement décidé de présenter les statistiques du service de Pédiatrie durant la période incriminée pour apporter plus d’éclairage aux populations.
Ces données sont transmises hebdomadairement au ministère de la santé et disponibles au niveau du Service de l’Information Hospitalière, à la Direction de la lutte contre la Maladie, à la Direction Régionale de la Santé et à la Direction Générale des Etudes et des Statistiques Sectorielles du ministère. Ces statistiques font régulièrement l’objet d’analyse à tous ces niveaux.
Le service de pédiatrie du CHR de Ouahigouya représente la structure de référence de la région du Nord et dispose d’une capacité de 30 lits. Il couvre les districts sanitaires de Séguénéga, Titao, Ouahigouya, Gourcy et Yako.
Au cours de l’année 2014, le service a enregistré 4 469 consultations, 4726 enfants hospitalisés et déploré 345 cas de décès soit une mortalité globale de 07,30%.
Du 26 décembre 2014 au 25 octobre 2015, le service a hospitalisé 1872 enfants et déploré 228 cas de décès avec en moyenne 28 cas de décès par mois et des extrêmes de 18 cas de décès (en mars) et 46 cas de décès (en octobre).
Les principales causes de ces décès étaient le paludisme grave avec anémie sévère, la prématurité, les infections néonatales et la malnutrition aiguë sévère.
Le tableau ci-dessous présente la situation des enfants hospitalisés et des cas de décès par semaine de la période du 7 septembre au 8 novembre 2015.

Situation des enfants hospitalisés et des cas de décès par semaine dans le service de pédiatrie du CHR de Ouahigouya de la 37ème (7 septembre 2015) à la 45ème semaine 2015 (8 novembre 2015)

Période concernée

Enfants de 0 à 29 jours

Enfants de 29 jours à 14 ans

Total

 Nombre de décès

 Nombre de décès

Hospitalisés

Nombre de décès

Semaine 37

du 07 au 13/09/2015

05

00

89

5

Semaine 38

du 14 au 20/09/2015

03

00

45

03

Semaine 39

du 21 au 27/09/2015

07

00

60

07

Semaine 40

du 28/09 au 04/10/2015

08

04

57

12

Semaine 41

du 05 au 11/10/2015

11

03

105

14

Semaine 42

du 12 au 18/10/2015

17

00

148

17

Semaine 43

du 19 au 25/10/2015

07

03

68

10

Semaine 44

du 26 au 31/10/2015

11

01

84

12

Semaine 45

du 01 au 08/11/2015

06

03

89

09

Total

75

14

745

89

 

Que Dieu bénisse notre chère patrie.

Le service de l’Information Hospitalière du CHR de Ouahigouya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 2 décembre 2015 à 21:10
    En réponse à : Décès d’enfants au CHR de Ouahigouya : Les précisions de la direction générale

    je ne suis pas à Ouahigouya et je ne suis pas du ccvc mais il faut reconnaître que les chiffres sont quand même élevés. Il faut une meilleure prise en charge des enfants dans les hopitaux.
    Rock et son futur gouvernement devraient s’y atteler

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2015 à 21:36, par Vrai
    En réponse à : Décès d’enfants au CHR de Ouahigouya : Les précisions de la direction générale

    Ce n’est plus bon au Faso de nous envoyer toutes ces précisions.
    1. La lutte des gens a un sens. Ce qui veut dire que le Corps soignant aussi doit y participer en interpelant ceux qui ont le pouvoir de faire changer la donne avec beaucoup de moyens logistiques, avec un bon nombre d’infirmiers et médecins etc.
    2. La population devra suivre les consignes de santé qui sont données partout par les corps soignants (les femmes enceintes devront se faire suivre avant leur accouchement ; aller à la pesée comme il est toujours recommandé etc. Et cela doit être une obligation qui soit imposée par l’autorité compétente dans ce pays.
    3. Autrement, à qui la faute ? Les femmes et leurs maris qui ne suivent pas les recommandations du corps soignant ? Oui ! Ou bien les infirmiers et médecins ? Oui ! Ou encore les autorités de ce pays qui ne pensent qu’à eux seuls au lieu de sauver les populations en y mettant les moyens ? Oui !
    4. TOUT LE MONDE EST COUPABLE ! ! !
    TRISTE MAIS TELLEMENT VRAI ! ! !

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2015 à 22:33, par saw
    En réponse à : Décès d’enfants au CHR de Ouahigouya : Les précisions de la direction générale

    du n’importe quoi.on sait comment les chiffres sont notées.vous noter des fausses données. est ce que les parents des victimes assistent à la notation dans vos statistiques ? s’ils ont manifesté c’est qu’ils ont raison. pourquoi il n’ont pas manifesté l’année passée ?

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2015 à 08:01, par Filsdupays
    En réponse à : Décès d’enfants au CHR de Ouahigouya : Les précisions de la direction générale

    Oui mes chers infirmiers, médecins et docteurs, la nuance est palpable mais disons que le chiffre moyen mensuel de 18 est effrayant et pire il passe du simple au double (46 décès) au mois d’octobre. Il faut reconnaître qu’il y a un gros effort à faire sur le plan sensibilisation des populations à l’usage des moustiquaires imprégnés, la prise en charge précoce des infections etc... Alors je vous encourage à trouver des voies et moyens pour éviter ces décès car un enfant chez nous est source d’espoir.

    Du courage !

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2015 à 08:24, par Tallbarké
    En réponse à : Décès d’enfants au CHR de Ouahigouya : Les précisions de la direction générale

    Merci au CHR d’apporter ses vérités sur le chiffres 34, mais pour quoi ettendre deux semaines après pour nous sortir un tableau pareil. Je ne defend pas la CCVC Yatenga, mais il faut savoir que votre struture ou les gens vons chercher la santé est malade d’elle meme. D’ailleurs meme un telle sructure que n’a pas de boite chargée de cadrer le infos. Mais ou la CCCVC a eu le 34 décès et 48 heures. Je reviens aux responsables de la CCVC , de faire attention à certaines sources . Il y’a des sources partisannes. Pourquoi , ne pas verifer au près du responsable de la boite avant. 34 morts en pédiatrie en 48 heures , c’est grave .
    DG, c’est une lecon pour toi qui vien de prendre les reines d’un CHR minés de prpblèmes.
    Il faut communiquer honetement sur l’affaire.
    Ou bien vous etes responsables de cette merde .
    Donc soit ouvert, donne les vrais infos à l’opinion et elle faire le procès. Merci pour l"apport de votre vérité. On pourra se situer sur le vrai. Si non le CHR est malade dèh !!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2015 à 08:29, par madou
    En réponse à : Décès d’enfants au CHR de Ouahigouya : Les précisions de la direction générale

    Et vous etes fières de nous montrer ces chiffres là ? donc en peu de semaine, vous comptabilisez tant de décès ? vous n’avez pas honte ?

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2015 à 08:30
    En réponse à : Décès d’enfants au CHR de Ouahigouya : Les précisions de la direction générale

    Monsieur le DG de l’hopital, prenez-nous au sériux. la marche de la CCVC date du 11 novembre, pourquoi entenre maintenant pour réagir ? Aussi, les élèves de l’ENSP peuvent témoigner car un de vos collaborateur dont le nom vous sera précisé ultérieurement est passé demander que les cours soient suspendus pour que les élèves aillent appuyer les agents à l’hopital et celui-ci pour traduire l’état de gravité de la situation a donné un nombre qui doit etre au dessus des 34. Aussi, lors d’une rencontre d’échange avec la ccvc avant la marche du 11 novembre, je me rappelle que vous aviez dit tout était rentré dans l’ordre sans daigner brosser ce qui s’était passé en pédiatrie et lorsque vous avez été interpellé, le seul argument que vous avez avencé c’était le fait que ces enfants ne sont uniquement de Ouahigouya sans remettre en cause le chiffre. C’est trop facile, monsieur le DG, de vouloir cacher la vérité mais mettons l’intéret général toujours au dessus car je ne pense pas quelqu’un serait fièr de dire qu’il y a eu tant de morts pour le dire seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2015 à 08:37, par SAKSIDA
    En réponse à : Décès d’enfants au CHR de Ouahigouya : Les précisions de la direction générale

    En 2014 on a 345 DECES, du 26 DECEMBRE 2014 au 25 OCTOBRE 2015, 228 cas de deces avec une moyenne de 28 deces par mois soit 1 deces d’enfants par jour, ces cas ne concernent que les enfants ; combien d’adultes meurrent ?
    Sans entrer dans le secret de votre metier et sans polemique egalement, je me rends compte qu’il ne peut pas se passer un seul jour sans qu’un enfant ne meurt dans votre etablissement.
    personnellement je trouve ça un peut trop. monsieur le directeur, c’est vrai, les moyens font souvent defaut mais reconnaissez aussi que des efforts doivent etre faits coté personnel soignant.

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2015 à 08:38, par KOROBAK
    En réponse à : Décès d’enfants au CHR de Ouahigouya : Les précisions de la direction générale

    Monsieur du CHR de Ouahigouya ; vous venez de rater votre coup médiatique . Ces chiffres que vous publiez maladroitement sur le net vous culpabilisent plus qu’ils ne vous discréditent . Et d’ailleurs , c’est des données concoctées par vous et par vous seuls . Qu’Est-ce qui prouve que tous les cas de décès ont été notifiés sur vos registres et fidèlement transmis à la hiérarchie ?
    Même si on s’en tenait à vos chiffres on peut conclure :
    - que le taux de décès néonatale et infantile reste très élevé au CHR de OHG ( plus de 7% ) . C’est mieux de dire la vérité pour se faire aider : Vous n’avez pas le plateau technique adéquat pour faire fonctionner un service de néonatologie .
    - Pratiquement chaque jour que Dieu fait , un enfant meurt à la Pédiatrie du CHR de Ouahigouya .
    C’est tout de même une ville que je connaît bien et c’est bien la première fois qu’une marche est organisée contre une situation pareil . De grâce discutez plutôt avec les OSC car la santé est l’affaire de tous .
    Cordialement .

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2015 à 08:45, par De Balzac
    En réponse à : Décès d’enfants au CHR de Ouahigouya : Les précisions de la direction générale

    C’est tout de même choquant tel que présenté même si les responsables de la DR semblent ne pas se sentir responsables, voire coupables, chose peut-être compréhensible en mettant plusieurs facteurs ensemble, mais ces chiffres sont effroyables. En lisant le tableau, on constate que contrairement au chiffre de 46 décès avancé plus haut, le tableau donne un total d’environ 60 décès pour le seul mois d’octobre, convenons que c’est quand même trop pour le seul CHR. En effet, cela veut dire que si l’on tient compte des autres CSPS et CMA, alors là, on parlerait d’hécatombe pour ces enfants. La DR justifie cela par la période pendant laquelle sévit le palu. J’ajoute peut-être à cela l’arrivée tardive des enfants au CHR. Totuefois M. le DR, c’est bien de présenter votre photo avec un peu de sourire, mais dite nous qu’en est-il du facteur humain dans ces cas de décès. Qu’en est-il de l’efficacité de la prise en charge des agents quand on sait que le mois d’août est génélement le mois où il y a beaucoup d’absence du personnel dans nos formations sanitaires. J’imagine que la marche n’était pas dirigée contre les moustiques responsables du palu ou de la pauvreté responsable de la malnutrition. Je trouve cela choquant, voir inhumain de présenter des situations aussi graves sur des nourrissons et enfants avec une telle légèreté. Le Minisètre de la santé devrait diligenter une enquête pour situer les responsabilités. Les fiches et les régistres de l’hopital peuvent être exploités pour retrouver les parents de ces victimes et avoir leurs versions. Les organisations comme l’UNICEF, Plan Burkina, Save the Children et autres doivent s’impliquer pour en comprendre davantage.

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2015 à 09:12, par Burkimbila
    En réponse à : Décès d’enfants au CHR de Ouahigouya : Les précisions de la direction générale

    On constate qu’aucun enfant ne sort vivant de votre CHR : autant d’entrée par semaine que de décès par semaine. Par extrapolation on pourra dire que même s’il y en avait 100 par semaine il y aurait 100 décès. Et vous pensez que votre document est un démenti ? Mon œil ! Ces résultats ne vous disent rien ? Qu’attendez vous pour trouver une solution à cette infanticide ?

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2015 à 09:15
    En réponse à : Décès d’enfants au CHR de Ouahigouya : Les précisions de la direction générale

    La situation est vraiment à prendre au sérieux car les chiffres donnés dans le tableau sont alarmants. M le Directeur investiguez et analyser pour corriger.

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2015 à 09:16
    En réponse à : Décès d’enfants au CHR de Ouahigouya : Les précisions de la direction générale

    C’est vraiment choquant de voir ces chiffres qui indiquent le nombre d’enfants qui ont perdu la vie. Ces chiffres sont un peu trop. Vivement qu’une enquete soit diligentée pour comprendre les causes de ces deces qui ne vont qu’augmentant.

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2015 à 09:21, par le peuple
    En réponse à : Décès d’enfants au CHR de Ouahigouya : Les précisions de la direction générale

    Commentaire propre De Balzac.
    les chiffres sont vraiment effroyables, j’espérais voir des chiffres moindres que ça dans les précisions de la direction malheureusement....
    Sur deux mois, nous comptons 89 décès. C’est trop !
    Si tous les CHR pouvaient communiquer ces statistiques, des actions ciblées pourraient être prises par les ONG partenaires du ministère de la santé.

    Qu’ils reposent en Paix !!

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2015 à 09:52, par Accent Grave
    En réponse à : Décès d’enfants au CHR de Ouahigouya : Les précisions de la direction générale

    Il faut reconnaître, messieurs dames du CHR du nord, que le taux de mortalité est vraiment élevé dans votre formation sanitaire. Il est temps que les responsables de la santé reconnaissent leur part de responsabilité dans de nombreux cas de décès d’enfants et d’adultes. Y’aurait-il un problème de qualification professionnelle des agents de santé ? Si tel est le cas, cela ne m’étonnerait pas car j’ai personnellement enseigné une élève en classe de Première D qui a été renvoyée parce qu’elle ne pouvait plus reprendre la mème classe de première. Elle est allée s’inscrire à l’école de santé (ENSP) et a allègrement franchi les 3 années de formation des IDE à mon grand étonnement. Je me suis donc posé la question : Serait-il plus facile de passer d’une classe à l’autre à l’école de santé que de passer de la Première D à la Terminale de l’enseignement général ?

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2015 à 10:10, par Le Fair Play Citizen
    En réponse à : Décès d’enfants au CHR de Ouahigouya : Les précisions de la direction générale

    OUf, aidons les formations sanitaires et plus jamais ces décès ! Silence ça meurt ! Nos enfants s’en vont dans le silence ! Nous sommes dans la ferveur des élections ! Les élus passés n’avaient ils pas tous promis résoudre les problèmes des formations sanitaires ? Grave simplement pour le Faso. La santé ??? A quand ces mesures fortes ??? Arrêtons de former des "infirmiers adaptables"}

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2015 à 10:16, par fasopanga
    En réponse à : Décès d’enfants au CHR de Ouahigouya : Les précisions de la direction générale

    Avant de s’attaquer au DG c’est mieu de demander à tous les CHR de faire ce bilan d’abord. Aussi, face à un enfant qui a une anémie dû au palu, le plus éminent des professeurs ne pourra qu’enregistrer un décès si ya pas de sang ou de produits adéquats ! Et ce manque de sang ou produits est une situation permanente même à Yalgado ; et le corps médicale ne cesse jamais d’appeller à l’aide pour ça ! En plus dans les provinces quand les enfants arrivent, ils sont déjà dans des états extrêmes ! Donc évitons d’etre hypocrite, (même si y’a des brebis galeuses dans le corps médicale) car aussi effroyable que soit ces chiffres il faut secouer le gouvernement pour que ces statistiques soient fournies rapidement !

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2015 à 10:57
    En réponse à : Décès d’enfants au CHR de Ouahigouya : Les précisions de la direction générale

    Des chiffres bien tripatouillés pour s’éloigner de la réalité,de la vérité car nous savons tous comment ces individus escrocs magouilleurs travaillent.Ils faussent les données pour faire croire à leur ministre qu’ils sont bons gestionnaires. malgré ce tripatouillage éhonté,indigne,ce tableau présenté pour se donner bonne conscience fait tout de même froid au dos : presque 3 morts de nourrissons par jour. c’est ahurissant

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2015 à 14:12, par Loumto
    En réponse à : Décès d’enfants au CHR de Ouahigouya : Les précisions de la direction générale

    L’etat doit ouvrir un centre regional de transfusion sanguine à Ouahigouha car la moité de ces décès sont dus au manque de sang pour transfuser les enfants anemiés.ce CHR où j travaille est veritablement confronter au problème de sang,ce qui nous oblige à proceder aux don de sang familliaux avec de multiples consequenses(pas d securité transfusionnelle,risque de transmission du vih et d’hepatite,manque de sang...)j’ai l’impression que le système de santé ne fait pas du problème du sang une priorité or ceci un problème très deliquat dt ts les hopitaux(CHR,CMA) st confrontés.il faut revoir au revoirau plus vite ce problème au plan national

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2015 à 14:24, par Accent Grave
    En réponse à : Décès d’enfants au CHR de Ouahigouya : Les précisions de la direction générale

    Il faut reconnaître, messieurs dames du CHR du nord, que le taux de mortalité est vraiment élevé dans votre formation sanitaire. Il est temps que les responsables de la santé reconnaissent leur part de responsabilité dans de nombreux cas de décès d’enfants et d’adultes. Y’aurait-il un problème de qualification professionnelle des agents de santé ? Si tel est le cas, cela ne m’étonnerait pas car j’ai personnellement enseigné une élève en classe de Première D qui a été renvoyée parce qu’elle ne pouvait plus reprendre la mème classe de première. Elle est allée s’inscrire à l’école de santé (ENSP) et a allègrement franchi les 3 années de formation des IDE à mon grand étonnement. Je me suis donc posé la question : Serait-il plus facile de passer d’une classe à l’autre à l’école de santé que de passer de la Première D à la Terminale de l’enseignement général ?

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2015 à 14:52, par Lokre Abdoul Razak
    En réponse à : Décès d’enfants au CHR de Ouahigouya : Les précisions de la direction générale

    c’est qu’à même domage que la ccvc/y ait comise cette bétise.faut savoir chercher les infos là où il le faut les authifier egalement avant de les publier.c’est pas intersant que le syndicat publi des infos falacieuses.ça m’étonnerais que tout le CHR puisse enregistrer ces chiffres n’en parlons pas un seul service.certe,les problèmes du centre sont vraiment énormes et l’on se demande à quand la fin de cet enfer ? chassons méner nos lutte dans la logique et honnetété. ceux qui s’acharment sur le personnel soignant , il faut savoir que le sang ne se fabrique pas si les gens ne veulent pas donner leur sang. des mineures ,des mamans malnutries au nord d’où l’on enregistre un grand nombre de prématuré dans un centre sans une néonatologie et que les parents ne peuvent pas se rendre devant que faire ? l’on ne peut pas finir de citer .nous devons revoir nos politiques de santé, loin relevé le niveau de vie de la population etc. pourquoi l’on ne meurt pas de palu,de malnutrition,de prématurité...en europe,aux usa ???

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2015 à 14:54
    En réponse à : Décès d’enfants au CHR de Ouahigouya : Les précisions de la direction générale

    Donc ils minimisent ces chiffres ? C’est pas de leur faute, ils voient cadavre fréquemment. Je vous assurent que ces chiffres font peur

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2015 à 14:58, par professeur
    En réponse à : Décès d’enfants au CHR de Ouahigouya : Les précisions de la direction générale

    J’aurais voulu que mr le DG insiste sur l’insuffisance des moyens mis à votre disposition pour prendre en charge ces petits enfants.Même si c’est un enfant qui était décédé pour moi c’est grave.Je crois qu’il faut voir la marche des OSC comme étant une réclamation de plus de moyens pour le CHR et non contre le personnel.L’objectif est de ne pas enregistrer de décès.

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2015 à 14:59, par SIPA
    En réponse à : Décès d’enfants au CHR de Ouahigouya : Les précisions de la direction générale

    Je suis étonné quand je lis les commentaires, nous savons tous que les burkinabé utilisent l’hopital comme dernier recours quand il a fini de faire de l’auto médication ou qu’il est passé chez le charlatan sans succes. ils viennent alors a l’hopital pour croire a un miracle. c’est des hommes qui y travaillent pas des dieux. alors que chacun se responsabilise avant d’accuser qui que se soit.
    PS : je ne suis pas du corps médicale.

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2015 à 15:54
    En réponse à : Décès d’enfants au CHR de Ouahigouya : Les précisions de la direction générale

    Du sérieux : Un décès reste éléver c’est parce que c’est pas ton parent ni ton enfant. Qu’il ait épidemie ou pas, que le nombre de décès soit éléver ou pas, un décès constitue une grande perte , arrétez avec des explications qui ne tiennent pas

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2015 à 17:05, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Décès d’enfants au CHR de Ouahigouya : Les précisions de la direction générale

    - Merci à vous chers internautes ! Vous avez tout dit sinon ce que j’allais lui raconter, il allait bondire de sa chaise.....Néanmoins je lui rappelle qu’il a prêté le serment d’Hypocrate qu’il vient de violer en publiant les statistiques sur les cas de décès au CHU de Ouahigouya. On doit le démettre vite de ses fonctions !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2015 à 17:10, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Décès d’enfants au CHR de Ouahigouya : Les précisions de la direction générale

    - Chers internautes, vous avez tout dit ! Je ne vais plus rien ajouter sinon j’allais sabrer ce monsieur jusqu’à faire fondre tout son petit malin-là...........Néanmois, je lui rappelle qu’il a prêté le serment d’Hypocrate qu’il vient de violer allègrement en publiant le nombre de décès au CHU de Ouahigouya. Je demande : Et si c’était le nombre de sidéens qui prennent les antirétroviraux ? Il allait publier tranquillement aussi ? Il faut relever ce monsieur vite de ses fonctions !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2015 à 18:55
    En réponse à : Décès d’enfants au CHR de Ouahigouya : Les précisions de la direction générale

    Il faut voir les chiffres des autres hôpitaux pour comparer.
    Mais je pense que cette analyse est faite régulièrement au niveau du ministère de la santé.
    Des réalités à l’échelle du pays que beaucoup ignorent ou font semblants d’ignorer.

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2015 à 19:00, par bila
    En réponse à : Décès d’enfants au CHR de Ouahigouya : Les précisions de la direction générale

    La vérité est bon à dire l’internaute 20 tu a tout dit est ce vraiment les manques de moyen ou bien de l’incompétence comment un élève qui tâtonne cinq ans pour avoir un BEPC dès que
    le diplômes en mains ne pouvant pas avoir 5 de moyenne en seconde fut renvoyé et aujourd’hui ce trouve dans une blouse très blanche comme un agent de sante heee Burkina ka yaa woto

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2015 à 20:49, par Bance
    En réponse à : Décès d’enfants au CHR de Ouahigouya : Les précisions de la direction générale

    Quand je lis les commentaires je me demande si les uns et les autres sont souvent objectifs. Simplement si on prend les cas de paludisme grave forme anémique dont la prise en charge nécessite une transfusion sanguine ; avec la plupart du temps des ruptures de produits sanguins labiles et les gens qui ne font pas suffisamment de don de sang. Simplement pour dire que les responsabilités sont partagées entre la population et les agents de santé qui sont une composante de cette même société.

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2015 à 08:16, par bill
    En réponse à : Décès d’enfants au CHR de Ouahigouya : Les précisions de la direction générale

    accent grave pardon arrêt,tu pense que tes mieux formé ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2015 à 08:52, par Abu Imrane
    En réponse à : Décès d’enfants au CHR de Ouahigouya : Les précisions de la direction générale

    J‘ai commis l‘imprudence de faire un massage à mon enfant qui a eu entorse au coude après une chute. Ayant eu des doutes sur une éventuelle fracture, jai faire une radiographie. Maintenant pour l‘interpreter et suivre un traitement approprié, PROBLEME.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés