Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Pour progresser, il ne faut pas répéter l’histoire, mais en produire une nouvelle. Il faut ajouter à l’héritage que nous ont laissé nos ancêtres.» Mahatma Gandhi

Présidentielle-Législatives : La mission d’observation de l’Union européenne satisfaite du déroulement

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Elections 2015 • • mercredi 2 décembre 2015 à 07h09min
Présidentielle-Législatives : La mission d’observation de l’Union européenne satisfaite du déroulement

La Mission d’observation électorale de l’Union européenne (MOE/UE) a fait, ce mardi 1er décembre 2015, le point de ses activités lors des élections présidentielle-Législatives qui ont eu lieu le 29 novembre dernier. « Les votes se sont déroulés dans le calme et la sérénité et les Burkinabè ont pu choisir librement leur président », a conclu la mission dans son rapport. Elle a aussi déploré certains manquements, notamment l’arrivée tardive des financements politiques aux partis politiques, qui ont défavorisé certains partis surtout ceux de l’ex-Majorité.

Les observateurs de l’Union européenne sont satisfaits du déroulement du scrutin du dimanche 29 novembre dernier. Appelés aux urnes pour élire le président du Faso et les députés, les Burkinabè ont eu un comportement digne. En effet ils ont jeté leur dévolu sur Roch Marc Christian Kaboré du Mouvement du peuple pour le progrès, au détriment des treize autres candidats, pour diriger le pays. Les résultats des législatives sont toujours attendus.
Mais pour la mission d’observation électorale de l’Union européenne, tout s’est bien passé dans l’ensemble. « Les scrutins se sont déroulés dans une atmosphère sereine, permettant aux électeurs de faire librement leur choix », a indiqué Cécile Kashetu Kyenge, Chef Observateur de la MOE/UE.
L’équipe a salué le professionnalisme des agents de sécurité déployés dans 94,8% des bureaux de vote et les membres de ces bureaux. En dépit du retard à l’ouverture des bureaux de vote ainsi que le manque de certains matériels électoraux dans la matinée, les observateurs ont dit avoir remarqué que ces problèmes ont été résolus au cours de la journée.

Des difficultés à retrouver les lieux de vote

Les élections ont connu une plus grande mobilisation comparativement à celles de 2010. Le taux de participation est de 60%. Si les observateurs de l’Union européenne ont salué cette mobilisation, ils ont tout de même regretté que certains n’aient pas reconnu leurs lieux de vote. Ils ont aussi noté l’absence des représentants des partis politiques dans les bureaux de vote. « Trois des 99 partis présentant une liste provinciale ont déployé significativement des représentants dans les bureaux », a ajouté Mme Kyenge.
Pour le respect des résultats, les missi dominici de l’Union européenne ont appelé « le Conseil constitutionnel à travailler avec la CENI, dans le respect de leurs prérogatives respectives, pour préserver l’intégrité des résultats provisoires ».

Des dispositions légales n’ont pas été respectées

Certaines dispositions du Code électoral n’auraient pas été respectées par les responsables de la CENI. Il s’agit de l’article portant sur le quota genre. En effet, toute liste ne comportant pas d’homme ou de femme devait être rejetée par la Commission. Mais les observateurs se sont dits surpris de constater que 101 listes ont été validées alors qu’elles ne respectaient pas cette disposition.
En ce qui concerne la couverture médiatique de la campagne, la MOE/UE a salué la liberté d’expression accordée aux candidats. Elle a cependant déploré que certains, comme Roch Marc Christian Kaboré du MPP et Zéphirin Diabré de l’UPC ont bénéficié de plus de visibilité dans les médias. Cela s’est fait, selon Mme Kyenge, en fonction des moyens déployés. « En revanche, le gel des avoirs des partis et responsables de l’ex-majorité a accentué leur difficulté à mener une campagne d’envergure, ces derniers n’ayant bénéficié, en outre, que très tardivement du financement public », a conclu le rapport.
Pour les missions sur le terrain, ce sont 124 observateurs qui ont été déployés. Ils ont visité 571 bureaux de vote dans 44 des 45 provinces que compte le pays.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 2 décembre 2015 à 08:18, par Le Fair Play Citizen En réponse à : Présidentielle-Législatives : La mission d’observation de l’Union européenne satisfaite du déroulement

    Bon travail à toi Tantie Cécile et à ton équipe de l’Union Européenne. Bravo pour ce courage de brader 44 provinces sur 45. Un record sans nul doute. Mais parlant du CDP, où étiez vous lorsque notre très chère constitution était mise à rude épreuve et battait de l’aile ?. Quand est ce que l’UE va arrêter de jouer au pompier au lieu de bloquer en amont les crises électorales ? C’est la vérité. Ainsi donc un jour, vous viendrez dire au Burundais de donner en temps réel l’argent de la campagne au parti du président qui s’adonne actuellement à une boucherie humaine qui ne dit pas son non ? Le parti au pouvoir actuel peut il être considérer un jour, voire financer ?
    Tantie, dites une bonne fois pour toute la vérité à l’UE. Son silence pour cause de non ingérence est injuste. Ce n’est pas la peine d’attendre la fin des carnages et venir crier justice pour leurs auteurs.
    Bonne suite Tantie Cécile.

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2015 à 22:16 En réponse à : Présidentielle-Législatives : La mission d’observation de l’Union européenne satisfaite du déroulement

    C’est même très bien mais voila !!! Pendant 3 décennies, avec Blaise Compaoré, on a entendu le même refrain : élections libres et démocratiques. Et pourtant, c’était presqu’une dictature féroce.
    Quand j’écoute les observateurs- touristes (ne vivent ils le dépaysement et l’exotisme ?), je mis que c’est dans l’ordre des choses. Et puis bof...............

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Arrondissement N°4 de Ouagadougou : « Il nous faut être plus civiques, avoir un esprit citoyen et républicain », invite le maire, Issa Anatole Bonkoungou
Commune de Saponé : « Je suis obligé de placer l’intérêt des populations au-dessus de toutes considérations », conçoit le nouveau bourgmestre, Abdoulaye Compaoré
Commune de Bouroum-Bouroum : Koko Momo, élu maire
Vie des communes du Nord : Zogoré a désormais son organe délibérant
Elections municipales : Le Conseil d’Etat a donné les résultats définitifs
Elections municipales complémentaires du 28 mai : Légitimité renforcée pour le MPP
Elections partielles à Zogoré : le MPP Yatenga tire les enseignements du scrutin
Elections municipales dans l’arrondissement 4 : Campagne de sensibilisation pour éviter les reprises
Élections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP vainqueur avec 31 conseillers sur 55
Elections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP et le CDP ont prôné la paix
Elections municipales partielles au Nord : Le MPP largement vainqueur à Zogoré
Elections municipales partielles : A l’arrondissement 4 de Ouaga, les électeurs sont fatigués
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés