Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

lundi 23 novembre 2015 à 16h29min

Cathédrale de Ouagadougou. Un dimanche matin de ce dernier trimestre de l’année 2015. La messe tire vers sa fin. C’est la lecture des activités de la semaine. Le jeune homme chargé de lire le programme commence par un petit communiqué : "le propriétaire du véhicule ayant la plaque numéro ... BF… est demandé à l’entrée de l’église pour faire bouger son véhicule qui encombre le passage".

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

Quelques minutes de lecture et encore le même communiqué : "le propriétaire du véhicule ayant le numéro de plaque ... BF… est demandé au parking pour faire bouger son véhicule qui encombre le passage"...

Mais la messe finira sans que personne ne se manifeste. Constat : un nombre important de véhicules bloqués au parking. On ne peut qu’attendre. Ceux qui tiennent à sortir par cette entrée de l’église essaient de trouver et proposer des solutions pour faire bouger ledit véhicule et délivrer les autres véhicules séquestrés... Séance de brainstorming... Des personnes s’approchent du véhicule pour trouver une solution quand l’un d’entre eux se rend compte que qu’il n’était pas vide. Un bébé de moins de 4 ans y dormait sur le siège arrière. Deux des vitres étaient légèrement abaissées, certainement pour permettre le passage de l’air.

Il attire l’attention des autres. Ils se disent d’abord que le propriétaire du véhicule est toujours dans l’église…Il faut patienter donc ! L’attente devenant assez longue, cette hypothèse est finalement écartée. Certains essaient de cascader pour sortir, d’autres, armés toujours de patience, font le guet. Une trentaine de minutes d’attente encore et finalement, le bébé se réveille. Il commence à pleurnicher puis à se débattre dans la voiture. Faut-il le secourir ou non ? Ou sont donc passés ses parents ? Sont-ils toujours dans l’église ? Ont-ils entendu le communiqué fait durant la messe ? Faut-il forcer pour délivrer le bébé ? Les plus prudents proposent qu’on attende encore un peu... La messe est finie il y a au moins une heure de temps.

Quelques minutes d’attente et ayant remarqué que la situation pouvait être dramatique, une personne de l’assistance décide de délivrer le bébé en forçant une des portière arrière...en brisant finalement une des vitres ; les portières étant toutes condamnées. Le bébé est délivré. Une personne de l’assistance essaie de le dorloter en attendant que ses parents apparaissent.

Une dizaine de personnes cherchent à voir la « fin de l’affaire ». Les discussions vont bon train autour du véhicule quand une "grosse caisse" arrive lentement et stoppe net à quelques pas. Un homme et une femme à l’intérieur. Ils semblent revenir d’une course effrénée. La femme, âgée d’à peine la trentaine, descend dudit véhicule qui démarre aussitôt. Elle prend le temps de bien ranger sa coiffure et de mieux positionner son soutien-gorge. Elle fait quelques pas vers le véhicule encombrant et essaie de l’ouvrir... Stupéfaction, action et réaction.

La jeune dame n’aura la vie sauve que grâce à l’agilité de ses jambes. Elle trouvera refuge dans la cour de l’église... Quelques minutes de gorges chaudes puis des négociations et tout rentrera dans l’ordre... La jeune dame, mal à l’aise, finira par récupérer son bébé et son véhicule…

L’affaire n’ira pas plus loin C’était tout simplement "un rendez-vous à la Cathédrale" : Reconstitution du scénario : "Je dis à mon mari que je vais à la messe. Je dépose le véhicule à la cathédrale. Tu viens me chercher. Je vais laisser le bébé dans le véhicule. On fait « sap sap ». Et tu reviens me déposer avant la fin de la messe"...

A.D.
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 23 novembre 2015 à 16:41, par Une Rose
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    C’est grave !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2015 à 17:24, par LeVeilleur
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    Puisse Dieu nous garder et qu’une telle attitude ne nous frôle pas l’esprit ou que nous ne vivions avec un(e) partenaire

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2015 à 17:26, par Monafion
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    Pa pa pa pa patisangana !!! traduction : la partie était sanglante.

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2015 à 17:41, par l’éveillé
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    Vraiment la fin du monde n’est plus loin !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2015 à 17:43
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    Humm on dit que lorsque la femme décide de faire du mal même le diable s’assoit pour prendre des leçons vous êtes en retard messieurs les journaleux ya longtemps que cette pratique est connue et répandue où alors ce qu’elles font aussi c’est venir garer leur véhicule à une cérémonie de doua baptême décès etc et vont s’envoyer en l’air et reviennent chercher leur véhicule et rentrer comme si de rien n’était bref tout ça c’est la faute aux hommes ils ont rendu les femmes comme ça en tout cas les femmes de nos jours n’ont aucun respect de leur corps du mariage de leur conjoint bref elles vivent comme les "chiennes" là excusez ma grossièreté mais c’est la stricte vérité de toute façon c’est avec des hommes qu’elles font ça donc même pipe même tabac

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2015 à 17:44, par Arachidez
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    Très grave même. Que Dieu nous pardonne.

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2015 à 18:05, par boka
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    Dites moi que c’est vous qui avez monter cette histoire svp !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2015 à 18:12
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    Beaucoup de personnes pensent que, après la venue de Jésus, le péché originel est oté. ce qui n’est pas vrai

    Rm 3 :9 « Quoi donc ! sommes-nous plus excellents ? Nullement. Car nous avons déjà prouvé que tous, Juifs et Grecs, sont sous l`empire du péché, »

    Jacques (4:4) Adultères que vous êtes ! ne savez-vous pas que l`amour du monde est inimitié contre Dieu ? Celui donc qui veut être ami du monde se rend ennemi de Dieu.

    Rm (8 :23) « Et ce n`est pas elle seulement ; mais nous aussi, qui avons les prémices de l`Esprit, nous aussi nous soupirons en nous-mêmes, en attendant l`adoption, la rédemption de notre corps »

    Si l’Homme attend l’adoption et la redemption de son corps, c’est qu’il n’appartient pas totalement à Dieu

    Dans le Coran VII 24 Dieu dit : « ... Vous serez ennemis les uns les autres »

    Tant qu’il y a le péché, l’Homme sera soumis à l’influence satanique quelque soit sa foi. Et Satan tient le monde grace au sexe. Jesus et Jean Baptiste appelle Satan, le Dieu de ce monde, le prince de ce monde Jn 8:44 et Jn12:31

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2015 à 18:23, par Le Roi
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    A mon humble avis , cette dame n’a rien à envier aux femmes KAMIKAZES du Nigeria : La preuve elle allait tuer son bébé abandonné dans la voiture et va tuer son mari ( d’un jour à l’autre ) . Et ALLAH !!!.

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2015 à 19:57, par FasoLibre
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    Quelqu’un a dit que le monde de culture latine (celui là que nous avons tous emprunté avec le colon : sa langue, ses us, ses meurs, sa justice...) est un monde hypocrite. Sinon, cette dame devrait être punie sévèrement. Mais malheureusement, la société encourage l’hypocrisie et elle va continuer son animalité. Etre mère, ce n’est pas seulement porter une grossesse jusqu’à terme et enfanter. Une mère, c’est l’amour, la pitié, la protection pour l’enfant. Mais hélas ! La cupidité dirige nos soeurs et fille dans leur sexualité. La cupidité n’a malheureusement pas de limite. Honte à l’humanité animalisante !

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2015 à 20:02, par vérité no1
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    Le travail des fonctionnaires ouagalais ! On devrait appeler la presse pour un reportage avec image à l’appui ! C’est pas possible ! Je vais mettre une caméra cachée dans la voiture de ma femme car il paraît que femme est très intelligente quand il s’agit de dribbler son mari !!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2015 à 20:24, par vérité no1
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    D’accord avec FasoLibre, une femme doit se respecter et éprouver un sentiment de pitié envers ses enfants. Ce n’est pas pour rien on dit que la femme est une mère ! Nous constatons amèrement que la nouvelle génération de femmes aiment tout avoir. Quittez dans ça ! Nos mamans ne sortaient même pas une fois la nuit tombée à plus forte raison aller manger des brochettes jusqu’à minuit.

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2015 à 20:26
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    Peut etre c’est en faisant cette pratique qu’elle a pu acheter cette voiture

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2015 à 20:39, par vérité no1
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    @internaute 5, ne condamne pas les hommes, ce sont le femmes qui provoquent ! On m’a provoqué plusieurs fois mais j’ai fait violence sur moi même pour ne pas tomber dans des bassesses. Comment tu peux comprendre qu’on rende visite à une femme et elle ouvre la porte avec une tenue bizarre pour ne pas dire nue ?

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2015 à 21:41, par vive le changement
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    internaute 5 ; ce n’est pas parce que tu es assis derrière un écran qu"il faut écrire des absurdités pareilles. si ta femme se comporte comme une chienne c’est ton problème. ne vient donc pas généraliser les bêtises d’une femme à toute les femmes parce qu en traitant toutes les femmes de chiennes ; tu insultes tes propres mères et sœurs donc un peu de respect.

    Aussi si certaines femmes se comportent comme des chiennes comme tu dis c’est parce qu"ils y a également des chiens comme toi qui sont aussi responsables.

    WEBMASTER LAISSE PASSER CE MESSAGE SINON FAITE CORRECTEMENT VOTRE TRAVAIL EN NE LAISSANT PAS N IMPORTE QUI DIRE N IMPORTE QUOI.

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2015 à 21:49, par André
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    Sacrilège

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2015 à 22:06, par tengen-biga
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    Monde des hommes , monde du péché. Seule la prière peut nous délivrer du mal.
    Ne cessons jamais de prier. Amen

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2015 à 22:17, par Arouna
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    Je pense que la faute ce n’est pas seulement les femmes, mais nous les hommes. Dans tous les cas elle a fait ça avec un homme, la différence c’est que l’homme n’a pas sacrifié son enfant pour ça. Nous avons mis la femme devant nous, alors que la femme doit être avec nous, nous avons trop compris l’émancipation occidentale, au lieu de proposer une émancipation africaine. Le seul issu possible, c’est au niveau de l’éducation africaine, mais comment nous pouvons éduquer notre société, si nous n’avons plus de repère ? Si nous ne faisons pas la différence entre occidentalisation et modernisation ? Comment nous pouvons éduquer notre société si nos enfants, nos femmes, sont presque nues, provocatrice ? « Ah j’oubliais c’est la mode…. » Bref nous avons déjà emprunté un chemin tracé par l’occident ; pendant que je parle, on nous demande encore d’accepter l’homosexualité…A chacun de conclure la suite

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2015 à 22:17, par Abu Imrane
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    C‘EST DEVANT L‘EGLISE MEME QU‘ELLE DONNE RENDEZ VOUS POUR COMMETTRE L‘ADULTERE. VRAIMENT, C‘EST TRES OSER. NE PAS CROIRE, C‘EST UNE CHOSE MAIS FAIRE DES FOUTAISES A DIEU DEVANT SON EGLISE, C‘EST SATANIQUE. ASTAGFIROULAYE.

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2015 à 22:18, par Jeunedame seret
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    internaute 14 ; vérité no1 (erreur no 100) ; il faut savoir que les femmes provoquent parce qu’il y a des hommes qui tombent dans leurs bassesses. Si tous les hommes pouvaient éviter de céder à la tentation comme toi (peut-être), le monde serait un peu délivré du mal. Mais hélas ; les hommes = blasés.

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2015 à 22:31, par OZ
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    Quand les lieux de culte deviennent des lieux de cul...
    N’oublions pas que les bordels sont aussi nommés "les maisons de tolérance", ainsi il viendra un jour où les églises, les temples et les mosquées, hauts lieux de tolérance...
    Amen !

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2015 à 00:29, par Est-ce que ce monde est sérieux ?
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    Où sont passées les associations des droits de l’homme ? Cette sorcière et son amant méritent une poursuite judiciaire pour non assistance à bébé en danger ! Si j’y étais, j’allais relevé le numéro d’immatriculation du véhicule et le publier sur le net, afin que que son pauvre mari sache à quoi s’en tenir. Cette dame est capable d’assassiner un jour son mari et même son enfant, si elle ose offenser Dieu de la sorte ! Dieu bénisse ce beau pays !

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2015 à 00:58
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    Juste l’imagination fertile d’un disciple de Sakre Seydou Ouedraogo.
    Aucune mere n’abandonnera son bebe dans une voiture a l’heure de la messe, les vitres levees et condamnees. La voiture chauffe et le bebe peut succomber par deshydratation. Une femme qui veut etre infidele a de meilleurs tours dans son sac !

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2015 à 05:37, par Bernard Luther King ou le Prophète Impie
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    Pour moi, le seul element exasperant, c’est :
    1. la vie du bébé risqué
    2. Obstruction d’un passage ou voie

    Pour le reste, y a rien d’opprobe. Que celui qui veut condamner cette dame la fasse sur la base de ces 2 elements ci-dessus. Autrement nous sommes tous à 99% des menteurs et des hypocrites de même acabit. Nous sommes prêt à nous emouvoir sur les soit-disant "peches de Sodome" alors que nous sommes pires dans d’autres domaines. Savons-nous respecter la vie de quelqu’un (un enfant par exemple ) qui traverse une route ? Je prefere vivre dans un pays d’homo et lesbians qui respectent ma vie et mes droits plutot que d’être sur un continent d’individus RELIGIEUX mais loin d’être SPIRITUELS.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2015 à 07:17, par Jonassan
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    C’est du réel et du si souvent pour ceux qui croient que c’est une histoire montée. Chacun vient garer sa voiture dans le parking et pour leurs conjoint(e) l’autre est parti à la messe, il est parti prier puisque son véhicule est dans le parking de ceux qui sont en prière. Surtout lors des messes de soirée (19h00) ; l’heure de la fin de la messe est la fin de leurs ébats. Mais comme parfois, l’appétit est très élevé ils en viennent à mordre sur l’heure.
    Dieu, aies pitié de ce monde de péché. Eloignes tes créatures de l’impureté. Amen !

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2015 à 07:52, par Parure
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    Cette Dame commet plusieurs actes offensants à la fois :
    1°) Mensonge (envers Dieu et envers son mari prétextant se rendre à l’Eglise)
    2°) Tort causé au Bébé ( env. 2 heures enfermés dans la voiture)
    3°) Gène à l’ordre public (stationnement défectueux)
    4°) Adultère
    5°) Etc.
    Vraiment lamentable !

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2015 à 08:04, par Eh Dieu !
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    Franchement, j’ai l’impression que Satan est entrain de prendre le dessus sur Dieu, même dans le domicile de Dieu. Ceux qui ont pu prendre le numero d’immatriculation et le modéle de la voiture, il faut le diffuser sur Facebook pour aider le mari de cette petasse à la coriger comme il se doit. Il faut lui retirer la garde de l’enfant et elle-même chasser du foyer conjugal. Si elle n’est pas mariée, il faut que les services de l’action sociale lui retire son enfant.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2015 à 08:14
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    Elle doit être poursuivi pour tentative d’assassinat de son bébé.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2015 à 08:34, par mimacom
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    Bien dit internaute 24.Si les faits s’avèrent réels,ce n’est pas correcte mais chacun de nous fait pareille si ce n’est pas encore pire que cela:dans nos vies,sur les routes dans les églises ....partout ,partout et partout.Si seulement si nous pouvons essayer ,chacun à son niveau de se corriger pour un Burkina nouveau cette lutte gagnerait un retentissement sans précédent .Courage à nous tous.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2015 à 09:00
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    fait deplorable

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2015 à 09:31
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    Un dimanche ? et c’est presque sur qu’elle va aller faire la cuisine pour son "mari" qui va se délecter dans des saletés sans se rendre compte de quoi que ce soit. Avec ça, comment pouvez vous vivre longtemps ? Que Dieu nous aide.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2015 à 09:52, par SAWADOGO
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    Quel sacrilège. C’est tout simplement ahurissant.un rendez vous satanique .Ces femmes ou plutôt ces hommes.C’est malheureux mais on passe de plus en plus de la fiction à la réalité.C’est à ce demander de quoi demain sera fait.que le seigneur nous pardonnes.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2015 à 09:55, par vérité no1
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    Le fait de bloquer le passage prouve que madame ne connaît pas bien l’église ! L’idée est venue spontanément ! Le plus grand perdant c’est le mari qui a mis le plein pensant que madame est allée à la belle famille dja, elle est en train de se servir !

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2015 à 09:58, par ka
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    Cette histoire est le quotidien des femmes qui aiment la vie facile dans nos villes : Cela prouve aussi la cruauté des hommes capables d’accepter qu’une femme laisse son bébé dans une voiture avec une chaleur d’enfer devant une église et écarté ses jambes pour des miettes. Je condamne les personnes qui ont assisté à ce sacrilège, car au nom de l’enfant qui un enfant de tous les parents Burkinabé, devaient retenir cette femme jusqu’à l’arrivé de la police pour qu’une plainte soit faite pour un enfant en danger. Nous sommes tous des pères, et une plainte de la police contre une femme pour avoir laissé son enfant publiquement en danger, fera réfléchir deux fois le mari. Ce que nous ignorons, c’est que Dieu capable de faire ce qui est impossible a déjà donné un avertissement à cette femme dont ses actes ne sont que des actes a répétitions qui pourront un jour enlever la vie de son enfant. Peut-être ceux qui ne croient pas en Dieu, ne comprennent pas la patience en Or de Dieu qui agit au moment voulu : La preuve c’est qu’en 2014, Dieu s’est tourné vers un peuple Burkinabé meurtri durant plus de 27 ans par des crimes , de la corruption a ciel ouvert, et il a dit a l’auteur de ces crimes qui est Blaise Compaoré et sa clique, ça suffi. Tôt ou tard cette femme payera plus que les miettes reçus chez cet homme qui ne voit pas plus loin que son nombril, et se croyant Dieu, par ce que la pauvreté des uns lui permet : Lui aussi aura un jour sa dose, car le Dieu tout puissant capable de faire ce qui est impossible, n’épargne aucune personne, les sanctions sont de mêmes.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2015 à 10:03, par vérité no1
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    l’internaute qui parle de suffocation a parfaitement raison ! En cas de forte chaleur, l’enfant peut s’évanouir par manque d’oxygène dans la mesure où ils ont besoin plus d’oxygène que les adultes ! J’ai vu un shérif arrêter une femme pour avoir laisser son chien dans sa voiture pour faire le marché, on parle même pas d’un enfant !

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2015 à 10:19, par ka
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    Cette histoire est le quotidien des femmes qui aiment la vie facile dans nos villes : Cela prouve aussi la cruauté des hommes capables d’accepter qu’une femme laisse son bébé dans une voiture avec une chaleur d’enfer devant une église et écarté ses jambes pour des miettes. Je condamne les personnes qui ont assisté à ce sacrilège, car au nom de l’enfant qui un enfant de tous les parents Burkinabé, devaient retenir cette femme jusqu’à l’arrivé de la police pour qu’une plainte soit faite pour un enfant en danger. Nous sommes tous des pères, et une plainte de la police contre une femme pour avoir laissé son enfant publiquement en danger, fera réfléchir deux fois le mari. Ce que nous ignorons, c’est que Dieu capable de faire ce qui est impossible a déjà donné un avertissement à cette femme dont ses actes ne sont que des actes a répétitions qui pourront un jour enlever la vie de son enfant. Peut-être ceux qui ne croient pas en Dieu, ne comprennent pas la patience en Or de Dieu qui agit au moment voulu : La preuve c’est qu’en 2014, Dieu s’est tourné vers un peuple Burkinabé meurtri durant plus de 27 ans par des crimes , de la corruption a ciel ouvert, et il a dit a l’auteur de ces crimes qui est Blaise Compaoré et sa clique, ça suffi. Tôt ou tard cette femme payera plus que les miettes reçus chez cet homme qui ne voit pas plus loin que son nombril, et se croyant Dieu, par ce que la pauvreté des uns lui permet : Lui aussi aura un jour sa dose, car le Dieu tout puissant capable de faire ce qui est impossible, n’épargne aucune personne, les sanctions sont de mêmes.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2015 à 10:21
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    Que le Seigneur nous donne la force de lutter contre le satan qui nous égare.
    Maman Marie priez pour nous.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2015 à 10:35, par changeons
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    Quel malheur pour cette femme. Son mari sera au courant en lisant cet article. Une femme qui sort avec un bébé pour aller à l’Eglise ou chez ses parents et rentre avec une vitre brisée.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2015 à 10:51, par Willy
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    c’est top facile de flécher de tous les sens cette femme qui a eu le malheur d’être maladroite et de se faire prendre. nous devons tous nous mettre en cause au lieu de condamner cette femme qui en a eu pour son compte.il est trop facile de se cacher derrière un écran et critiquer alors que si nous nous examinons un peu seulement, nous verrons que nous ne somme pas à l’abri d’une telle bassesse. cette histoire ne doit pas seulement susciter notre indignation mais elle doit aussi nous interpeller sur notre façon de nous comporter car nous sommes tous en danger. ils sont combien d’homme qui se tapent les femmes des gens ou des petites filles qui n’ont même pas l’age de leur fille cadette ? QUE CELUI QUI N’A JAMAIS PÉCHÉ LANCE LA PREMIÈRE PIERRE.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2015 à 11:05
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    internaute n°24,
    Nous sommes dans un monde Satanique ; Tous ces présidents des nations sont dans les fétiches et beaucoup ont accédé par le sang. Adultère, on condamne toujours mais les gens s’en foutent. Dans les quartiers, hommes, femmes et même étudiants, étudiantes c’est adultère ou fornication. Il y a même des leaders religieux dedans.
    Allez à certains maquis après 23 heures, vous verrez. Les chambres de passe, on en parle pas.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2015 à 11:10, par le roi lion
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    j’en veux particulièrement à la très chère vie.Cela n’a fait que s’empirer à partir du moment ou les gens ont coutume de dire que c’est la VIE qui est ainsi..Comment une femme,qui a donné naissance à un être peut se comporter de la sorte ???De surcroît,mentir à Dieu devant son mari ou mentir à son mari devant Dieu que je vais à l’église..On en trouve partout ;les lieux d’éducations scolaires sans mur de clôture sont devenus le théâtre d’opération de l’adultère..Est pour de l’argent,par amour ?La solution,c’est d’établir un couvre-feu général à l’endroit de ces maléfiques.Que Dieu nous en garde !!!

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2015 à 11:17, par sacsida
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    en mentant qu’elle est allé a l’église pour prier, Dieu lui a mis la honte. Car on n’utilise pas le nom de Dieu pour faire du mal.
    de toute les façons son mari va savoir, la vitre brisée qu’elle explication va t’elle donné ? aussi si le mari est un internaute, il verra cette histoire et il comprendra. tant que le mari est blanc comme neige, et sincère avec sa femme, tout le mal qu’elle fera se retournera tjrs contre elle. il faut que nos hommes aident à sensibiliser les femmes (leur sœur, leur épouse, leur mère). Femmes, l’avenir de vos enfants, de votre mari, le bien être de votre foyer dépend tjrs de vous ( de votre acceptation de soi, de votre comportement, de votre pardon et de votre amour). si le monde est ainsi aujourd’hui, c’est en parti à cause des femmes, car l’éducation d’un enfant dépend tjrs de la femme. bonne ou mauvaise, nous sommes toujours au premier plan. donc je vous demande pardon revoyez votre copie.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2015 à 11:35
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    Il faut savoir que tous ces problèmes commencent dans la famille pour évoluer dans la société. Les parents ne savent pas ce que font leurs enfants quand ils quittent la maison. Les enseignant en savent beaucoup.
    Les enfants ont les gênes de l’hérédité (plus ou moins dominant ou recessifs) de leurs parents. Et l’éducation commence avec les parents, au sein du couple avant la conception ou la naissance de l’enfant. Et pendant la grossesse, la santé physique et spirituelle (surtout les bonnes paroles, les bonnes pensées et actions) doivent être de rigueur.
    L’enfant qui nait, c’est trop tard parce qu’il a la synthèse, miniaturisée des caractères (bons et/ou mauvais) des parents. On frappe ou on gronde les enfants parce qu’ils ont fait ceci ou cela, mais si les parents se regardent au fond d’eux, l’un d’eux verra qu’il(elle) a aussi ce comportement.
    comme dit le dicton : tout bon arbre porte le bon fruit. et tout copie est conforme à ce qui l’a engendré.
    remarquez : Tous les enfants voyous l’ont d’abord été chez eux avec leurs parents.

    Solution : revoyons le système d’éducation morale et civique. Il n’y a pas de réussite dans l’ignorance.
    deja au primaire et au secondaire, établir un progamme d’éducation pour toutes les classes et aux examens et concours,et donnez un bon coefficient pour amener les élèves à s’interesser
    Et on verra les résultats dans 15 ans.
    Remarquez, aucun polygame ne peut dire que tous ses enfants ont réussi.
    Il n’a pas de hasard. Tel qu’on est, on est le résultat de son passé et on est aussi le résultat de son niveau spirituel et physique.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2015 à 11:42
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    Chers amis, pourquoi s’en presser de condamner cette pauvre dame ? Moi je parie 90% de ceux qui ont traité cette femme de tous les noms d’oiseaux sont pires qu’elle. Il faut toujours juger en prenant en compte toutes les données. C’est plutôt le mari qui n’est pas responsable et n’a pas joué son rôle d’époux. Pourquoi le mari n’est pas aller à l’église ? Où pouvait-il être au moment des faits ? A la maison ? Au service ? NON, mais où ? Entrain de faire la même chose que ce que fait madame. On pourra me dire qu’il est musulman ou animiste ou encore fréquente un temple protestant. Bref, s’il n’est pas en mission ou en voyage, c’était son devoir de père et d’époux d’être à côté de sa femme et de son enfant (surtout le week end) ou de les déposer à l’église et revenir les chercher, à défaut de participé à la messe avec madame. Quelqu’un du foyer (la bonne, un cousin ou une nièce) devait accompagner la femme, au moins pour s’occuper de l’enfant par exemple. Ce que le journaliste n’a pas dit, c’est que l’enfant était certainement sous l’effet de produit endormant, pour ne pas dire de drogues et c’est plus grâve. Les femmes de nos jours marquent leur mari (ton pied, mon pied), et les hommes ne font rien pour dissuader leur femme. Est-ce par manque d’amour ? Je ne dis pas de surveiller sa femme, car comme l’a dit quelqu’un, si elle veut tromper, personne ne peut l’en empêcher. J’en connais qui donne des rendez-vous dans les centres de santé, pendant leurs gardes. Que Dieu nous aide.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2015 à 12:09, par La vérité
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    Histoire inventée de toute pièce, le début paraît vraisemblable mais la fin précipitée manque de véracité. N’importe quoi !

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2015 à 12:14, par ABASSERIE
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    Ne jugez point les Hommes.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2015 à 12:18, par ABASSERIE
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    Certains font semblant d’être saint. Suivez mon regard. Heyyy . Nombreux sont ceux qui dans cette liste là ont fait pire que ça . Voulez vous que en parle ? Non laissons à Dieu et Dieu pardonne à tous

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2015 à 12:43, par boanga
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    boff ! fait tellement banal qu’il ne mérite même pas d’être compté ! souvenez-vous des séances d’exorcisme qui se pratiques sous certains cieux, commis par nos soi-disant bergers : engrosser mère et fille à la fois, coucher presque toutes les femmes de son temple dans la nef, faire avaler des serpents aux fidèles, des pasteurs qui disent que leur sperme guérit ou donne la fécondité... bref le diable est dans la maison.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2015 à 12:51, par Sibila Sawadogo
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    Voilà...c’est bien. Une bonne leçon..Tout ça est le fruit des enseignements hypocrites donnés dans ces même églises..."Vous faites jurer les gens qui se promettent fidélité jusqu’à ce que la mort les sépare pendant que ce même jour ils se trompent ; vous condamnez l’adultère pendant que c’est le quotidien de vos fidèles, vous même vous jurez et faites vœux de chasteté pendant que plein de femmes, parfois d’autrui éduquent vos enfants ou avortement dans les couvants...vous déroutez les gens et leur créent des sentiments culpabilisants .L’être humain est fait d’un code génétique qui lui dicte ses désirs, envie, penchants et besoins sexuels et il doit le suivre pour son plein équilibre et vous voulez forcez les gens à suivre un modèle sois disant "normal" de fidélité, chasteté, abstinence, et tous ces blablas qui sont complètement impossibles à tenir par la majorité des personnes...vous les culpabilisez de pêchés...on se ment chaque jour pour paraitre "bon chrétiens" voilà..on se cache..on dit qu’on n’est ceci, qu’on fait cela et c’est tout le contraire au fond de chacun...parce que on n’a besoin de s’épanouir et normal, c’est le but de la vie..Maintenant comment ? on prend des risques, jusqu’à risquer des vie parfois...c’est juste une conséquence..cette dame est loin d’être la seule parmi ceux la même qui la jugent, il y’a bien piiiiiiiiiirrre.. quittons dan l’hypocrisie. et ces innocents bb ne seront plus dans ces risques en plus vous vous en porterez mieux libérés de ces chaines

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2015 à 12:51, par ABASSERIE
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    Hummm ; Apparemment le journaliste aussi maitrise ce genre de scenario

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2015 à 13:01
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    Méditons les dix commandement de DIEU TOUT PUISSANT tous. Et Dieu dit "que celui qui n’a jamais péché lui jette la première pierre". Alors Dieu seul saura comment faire de cette bonne Dame.Entre nous qui peut prouver que la bonne Dame a commis l’adultère ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2015 à 14:22, par MARCO
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    heee dieu ses impardonnable l’acte qu’a poser cette dame on peu comprendre que tu n’aimes pa ton mari mais de la a abandonne ton propre chair(bebe) pour aller juste satisfaire tes desirs c’est pas digne d’une mama,tout droit de mere doit lui etre retire purement et simplement c’est dieu qui la abandonne et je suis sur que son sort sera resolu par notre dieu le tout puissant

    elle est vraiment indigne d’etre mere et femme au foye

    que son mari la repudi et lui retire tout droit sur se bebe

    que dieu benisse cet enfant et lui comble de grace

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2015 à 14:48, par le pêcheur
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    C’est la mode aujourd’hui mais tout est question d’éducation sauf que tout se paie sur terre.
    lorsque l’on est capable de coucher avec l’enfant du voisin en l’absence de ses parents et s’attaquer aux filles de joie (bar) du quartier, que peut-on apprendre à ses enfants surtout lorsqu’ils sont au parfum de tout les déboires de leurs parents.
    Bref que Dieu nous éclaire et guide toujours sur le droit chemin.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2015 à 15:22, par freddy le loup
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    intervenant 41 arrête de changer de sujet. il ne s’agit pas de discuter dans le vide, on parle de faits et tu nous parle d’autres choses. cette scène ne peut être traduite d’aucune autre manière et rejeter la faute sur son mari c’est dévoiler peut être un traumatisme qui tu n’arrive tout simplement pas a extérioriser. c’est une attitude irresponsable et inconsciente et une atteinte aux droits fondamentaux de l’enfant. Que ce serait-il passé si l’enfant mourrait d’étouffement ou de panique ? l’histoire n’a rien à avoir avec le père. ce dernier peut être de confession musulmane ou protestante, il peut avoir été à l’église le samedi soir pour se reposer le dimanche, il est être en voyage ou dans une autre localité pour raison de service ou de famille. si tu as déjà eu recours à de telles pratiques, inutile de vouloir défendre cette femme de mauvaise vie et surveille bien tes arrières car il me semble que tu en sais quelque chose

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2015 à 16:00, par jean
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    internaute 8 il est mort pourquoi alors ? pour nos pechés c’est ce les pretres et autres pasteurs nous disent. Il fo bien faire quelque chose sinon....

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2015 à 17:42, par Figo
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    Les fidèles présents à l’Eglise n’ont pas fait leur travail de citoyen. Ils n’ont pas le droit de briser la vitre de la dame car c’est un véhicule privé. Il fallait plutôt appeler immédiatement la police, qui allait avertir les services sociaux pour prendre en charge le bébé. La dame aurait été conduite au commissariat pour s’expliquer, et le père du bébé allait forcément être mis au courant. Si j’avais été là, j’aurais déposé plainte contre elle (son numéro d’immatriculation suffit pour l’identifier) pour abandon de bébé.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2015 à 20:53, par vérité no1
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    Faisons un peu de tradition orale ! Dans la culture moaga, une femme infidèle apportera tous les malheurs sur sa famille et l’homme sera le plus touché car il y perdra sa vie tôt ou tard. Personne ne sait pourquoi l’homme est toujours frappé et pour moi l’explication est simple. Il a peut être failli à ses obligations familiales en ne contrôlant pas les mouvements de sa femme quand bien même c’est difficile ! Comme quelqu’un l’a dit, prions seulement pour un monde meilleur !

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2015 à 21:45, par lucide
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    ces femmes sont des catholiques de nom. malheureusement Alpha ne sait pas punir San quoi cette dernière mérite que la colère de Dieu s’abatte sur elle.
    Que dieu nous sauve ! AMEN !

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2015 à 00:05, par Le legislateur.
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    Ce sont les télénovelas qui ont rendu nos filles et femmes ingérables. Depuis l avènement de ces films notre société a pris un autre visage.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2015 à 04:19, par houston
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    pardoner donner moi le non de la femme sil vou plait ? identifier la

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2015 à 04:24, par mira
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    je pari qel a di a son mari q cest un fou qui a briser le vitre de sa voiture. c est la honte hein

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2015 à 04:27, par mira
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    c est ca on di de bien reflechir avant de choisir son partenaire, j pari q cette fille regretted now pourqoi elle a marier son mari ou regretted deter avc le pere de son enfant, voice pourqi elle fait ca ou bien c a cause de largen elle fai ca.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2015 à 08:06, par mamoudou
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    Je ne m’en prend pas aux femmes seulement parce qu’elle a commis l’acte avec un homme. Donc tous coupables.
    Pour éviter tout ça, une des religions révélée dont je nommerai pas pour plusieurs raisons a dit que : << la prière de la femme est 27 fois plus agréée quand elle la fait à la maison que quand elle la fait en public ( lieu de culte)>>

    Répondre à ce message

  • Le 27 novembre 2015 à 12:12, par Tapsoba
    En réponse à : Vie de la cité : Quand les lieux de culte deviennent des points de rendez-vous

    bjr cest vrai que nos lieux de culte sont entrain d’etre utiliser a d,autres fin. oui serais ce possible de nous notifier que ces faits sont veridiques et verifiables ? en tant que fidele de la paroisse concernee je souhaiterai avoir des preuves car depuis longtemps nous avons lancer une campagne de sensibilisation sur les tenues vestimentaires et les comportements a adopter pour des liturgies agreables a Dieu. avec humilite et presser de vous lire je vous salut dans le precieux nom de Jesus notre Seigneur.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés