Organisations de la société civile : Des dissidents du CAR créent le MOCAD

vendredi 20 novembre 2015 à 22h04min

Quatre membres du mouvement Citoyens africains pour la renaissance (CAR) disent quitter le navire conduit par Hervé Ouattara. Ils ont rendu publique leur décision le 20 novembre 2015 au cours d’une conférence de presse. Par la même occasion, ils annoncent la création d’une nouvelle organisation de la société civile dénommée Mouvement citoyen pour l’ancrage de la démocratie (MOCAD).

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Organisations de la société civile : Des dissidents du CAR créent le MOCAD

Ce nouveau mouvement est dirigé par un des « dissidents » du CAR. Il s’agit de Rahouf Bayiré. Il soutient qu’il était, jusque-là, le premier responsable du CAR dans l’arrondissement n°11 de Ouagadougou et membre du bureau provincial du Kadiogo. Il brandit un document signé du secrétaire général du CAR pour attester de son appartenance antérieure à ce mouvement. Mais, sur ledit document, le CAR est défini comme Collectif anti-référendum au Faso. Pourtant, depuis plusieurs mois, ce mouvement a changé de nom pour devenir Citoyens africains pour la renaissance.
Les trois autres démissionnaires sont : Boureima Ilboudo, chargé de l’information et de la communication de l’arrondissement 11 ; Pascal Ouédraogo, coordonnateur du secteur 51 ; Souleymane Soré, militant du secteur 47.
Concernant les raisons de leur démission du CAR, ces quatre dissidents évoquent des problèmes d’ordre organisationnel, mais aussi et surtout des raisons personnelles.« J’ai déposé ma lettre de démission depuis le 05 novembre. Nous avons quitté le CAR parce que le CAR a été créé pour barrer la voie au référendum. Après, il y a eu la transition qui est en train de finir. Donc, on est en train de se fixer de nouveaux objectifs maintenant. Ces objectifs, c’est d’essayer de faire en sorte que, en tout temps et en tout lieu, dans toutes les couches sociales, tout le monde participe à l’ancrage de la démocratie au Burkina », explique Rahouf Bayiré, le président du MOCAD.
Il annonce par ailleurs qu’une trentaine d’anciens membres du mouvement dirigé par Hervé Ouattara s’apprêtent à déposer leur lettre de démission dont la moitié des représentations du CAR dans les provinces.
La nouvelle organisation mise en place prend en compte toutes les couches sociales, soutiennent ses premiers responsables. Dans le bureau national du MOCAD, on y trouve des personnes souffrant de handicap, des paysans, des ouvriers… à en croire Rahouf Bayiré.
Le MOCAD ne comprend pas que des démissionnaires du CAR, mais aussi d’autres citoyens soucieux de l’ancrage de la démocratie dans notre pays, soutiennent les conférenciers du jour.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés