Sécurité alimentaire : Le comité de prévision tient son deuxième conclave

mardi 17 novembre 2015 à 22h30min

Le comité de prévision de la situation alimentaire (CPSA) tient sa deuxième session de l’année 2015 les 17 et 18 novembre à Ouagadougou. A l’occasion, les participants apprécieront l’état de la situation alimentaire et nutritionnelle en cours et dégageront les perspectives en se fondant sur les données prévisionnelles de la production agricole. La cérémonie d’ouverture de cette rencontre a été présidée par Ali Traoré, Secrétaire général du ministère de l’agriculture.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Sécurité alimentaire : Le comité de prévision tient son deuxième conclave

La campagne agro-pastorale tire à sa fin après des débuts quelque peu timides. Sera-t-elle bonne ou mauvaise ? C’est la question que se posent les populations dont la résilience à l’insécurité alimentaire est un véritable enjeu majeur pour le pays. A cette interrogation, le SG du département de l‘agriculture note que les données recueillies sur le terrain dénotent d’une campagne agricole moyenne à peu près au même niveau que la campagne précédente. Et à cette deuxième session du comité de prévision de la situation alimentaire, les participants valideront les résultats prévisionnels de la campagne agricole 2015-2016 et envisageront aussi les perspectives.

Les données recueillies auprès des services techniques de l’agriculture des treize régions seront compilées et analysées de façon participative par les membres du comité de prévision, c’est-à-dire les partenaires techniques et financiers, le secteur privé, la société civile, les techniciens des secteurs du développement rural. Ceux-ci, en plus de dresser les bilans céréaliers et les taux de couverture des besoins, détermineront les zones et les populations vulnérables. Ce qui facilitera plus tard la prise de mesures pour la couverture de ces zones à risques (Province du Soum par exemple) sur le plan alimentaire et nutritionnel.
Ces mesures interviendront sans doute après la validation et l’adoption du rapport de cette deuxième session en conseil des ministres. Pour Ali Traoré, les résultats de cette rencontre sont donc très attendus en ce sens qu’ils permettront aux décideurs « d’anticiper sur les difficultés éventuelles ». Aussi a-t-il invité les participants à la session à « faire preuve de plus d’objectivité, d’esprit critique et de rigueur scientifique ».

En plus du conseil des ministres, les fruits de la session seront dévoilés à la rencontre de concertation sur la situation alimentaire et nutritionnelle qui réunira à Niamey les Etats membres du CILSS et de la CEDEAO du 23 au 25 novembre 2015.

Herman Frédéric BASSOLE
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés