Crise à 2IE : « Quinze membres du personnel ont été licenciés », selon le représentant des délégués

lundi 16 novembre 2015 à 19h33min

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Crise à 2IE : « Quinze membres du personnel ont été licenciés », selon le représentant des délégués

Les délégués du personnel et les délégués syndicaux de 2iE portent à la connaissance de l’opinion nationale burkinabè que M. Amadou Hama MAIGA Directeur Général de 2iE a procédé le 6 novembre 2015 au licenciement de 15 membres de son personnel (six délégués du personnel et neuf autres non délégués) dont onze burkinabè (cinq femmes et six hommes) avec une ancienneté comprise entre 15 et 25 ans à 2iE.
Les motifs avancés par le DG pour ces licenciements étaient la perturbation des cours et l’incitation des étudiants à adhérer au mouvement organisé par le personnel pour protester contre les violations massives de la législation du travail à 2iE. Pourtant, aucun cours n’a été perturbé lors de ce mouvement.
Le personnel effectuant ce déplacement sur le site de Kamboinsé avait juste informé les étudiants et les vacataires sur la crise qui secoue 2iE et sur les vraies raisons du remplacement des enseignants permanents par les vacataires.
Ces décisions ont mécontenté leurs collègues qui ont décidé de paralyser le 11 novembre 2015 le déroulement des activités afin d’obtenir leur réintégration.
Après trois jours de mouvement, ni le Directeur Général qui est porté disparu ni le Secrétaire Général assurant l’intérim n’ose prendre la décision de rencontrer les délégués.
C’est pourquoi par ce communiqué, les délégués du personnel et les délégués syndicaux s’interrogent si les autorités burkinabè ont également abandonné leurs compatriotes au profit d’un directeur général qui sape la législation du travail du pays hôte.

Fait à Ouagadougou, le 13 novembre 2015
Pour les délégués du personnel et délégués syndicaux
Dr Malicki ZOROM

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 16 novembre 2015 à 22:46, par Baarga biiga
    En réponse à : Crise à 2IE : « Quinze membre du personnel ont été licenciés », selon Dr le représentant des délégués

    2iE est un institut international et non une structure nationale. A quoi sert de donner le nombre de burkinabè sans décliner les autres nationalités. On voit bien de la démarche de ce docteur spécialiste en xénophilie qui pense utiliser la vibre nationale burkinabè pour attirer la sympathie du peuple burkinabè.
    Une mine d’or a licencié 116 travailleurs et 2ie 15. Faites votre compte, 15 c’est juste un peanut.
    Régler vos problèmes en interne et laisser le peuple burkinabè tranquille car il a beaucoup de chose à faire pour son développement.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2015 à 23:09, par Basamyam
    En réponse à : Crise à 2IE : « Quinze membres du personnel ont été licenciés », selon le représentant des délégués

    C’est nul mon cher docteur de mes bottes

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2015 à 23:16
    En réponse à : Crise à 2IE : « Quinze membres du personnel ont été licenciés », selon le représentant des délégués

    Parmi les licenciés il y a tous les anciens comptables au nombre de cinq. En 2014, de nouveaux comptables ont été recrutés, en lieu et place de renforcer les nouveaux comptables, ils ont remplacé les anciens comptables qui ont été affectés à des postes administratifs, gestionnaire de convention, assistante de direction, caissières, ... cette fois, ils ont été purement et simplement licenciés sans droits. Le DAF a été recruté cette année 2015 et les comptables actuellement en fonction sont tous nouvellement recrutés. Que cache cette chasse aux sorcières ; une tentative de cacher les malversations financières du DG et d’autres directeurs ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2015 à 23:26
    En réponse à : Crise à 2IE : « Quinze membres du personnel ont été licenciés », selon le représentant des délégués

    Depuis le mercredi 11, ce sont les grévistes qui occupent le siège de 2iE. Toutes les entrées sont bloquées sauf l’entrée principale où ne peut entrer que les piétons et les 2 roues. Les non grévistes évoquent des raisons de sécurité pour ne pas rentrer travailler. Bande de paresseux, quand il y a sit in ceux qui ne sont pas en sit in rentrent travailler. les salaires de cette bande de paresseux (travailleurs en divagation) doivent être coupés.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2015 à 23:58, par titi
    En réponse à : Crise à 2IE : « Quinze membres du personnel ont été licenciés », selon le représentant des délégués

    Ce qui ce passe actuellement à 2IE est très grave et inacceptable. J’ai seulement honte pour nos autorités qui sont incapable de résoudre cette crise en mettant ce DG (soit disant tout permis ) et tout son staff avec le groupe crée pour la circonstance (diviser pour mieux régner) à leur place. Il est entrain de bousiller les carrières d’une majorité du personne tout simplement lui n’a plus rien à perde (à deux pas à la retraite). La solution vraie qui peut nous sortir de cette crise, c’est le recrut d’un nouveau DG et la relecture des textes dans les brefs délai. Pauvre 2IE !

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2015 à 00:26
    En réponse à : Crise à 2IE : « Quinze membres du personnel ont été licenciés », selon le représentant des délégués

    Baarga Biiga, que c’est pathétique, une société minière est différente d’une association à vocation internationale régie par la loi N°10/92/ADP du 15 décembre 1992. La fondation a pour objet la gestion pédagogique, administrative, et patrimoniale d’une école dénommée "Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement, dit 2iE". Par là, la Fondation 2iE peut bénéficier de dons, legs, rétrocessions de subventions etc. ce qui n’est pas le cas pour une société minière. Elle devrait normalement avoir une comptabilité impeccable pour faciliter l’obtention de subvention. Le post de l’intervenant 3, s’il est avéré, soulève des inquiétudes et permet de douter que la comptabilité soit propre. Pourquoi cette séparation de 5 comptables en une seule fois ? un audit dans les comptes de 2iE parlera peut être, donnera le pourquoi de cet écartement. Le promoteur d’une société ou le CEO d’une société ne peut pas être géré comme une telle association.Le responsable de la société rend compte aux actionnaires qui sont des individus ou personnes morales et la société recherche un bénéfice (profit) à redistribuer et celui de l’association international à ses membres qui sont des états ou autres et elle n’a pas vocation à rechercher le profit, donc à partager des bénéfices. Si 2iE bénéficie de largesses de la part de l’Etat, le minimum serait le respect des autorités et de la législation en vigueur dans ce pays, et des travailleurs internationaux et nationaux.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2015 à 00:59
    En réponse à : Crise à 2IE : « Quinze membres du personnel ont été licenciés », selon le représentant des délégués

    Il faut ne pas connaître Maiga pour rester a 2IE depuis qu’il a été nommé DG. Il est d’une carence contagieuse et inutilement méchant. Cette école va disparaître. Dommage !

    Un ancien de 2IE actuellement aux USA

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2015 à 05:28, par indiga
    En réponse à : Crise à 2IE : « Quinze membres du personnel ont été licenciés », selon le représentant des délégués

    Une expérience professionnelle de 15 à 25 ans dans une institution comme les 2IE, c’est trop grave pour le maintien de la qualité de l’enseignement mes amis. Il faut laisser la place à la jeunesse. Un professionnel ayant passé 15 à 25 ans dans la même structure devient nocif au bon fonctionnement celle ci. Les vraies raisons de la baisse de qualité de l’enseignement apparaissent de mieux en mieux.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2015 à 05:39, par TTC
    En réponse à : Crise à 2IE : « Quinze membres du personnel ont été licenciés », selon le représentant des délégués

    Rien ne cache ces remplacement et les licenciements des comptables c’est juste leur incompétence. Tenez : au temps du daf blanc, la daf adjointe est de formation secrétaire de direction bombardé en cadre sans aucune formation. Sa nièce rentrée à 2ie par la fenêtre et affectée à la comptabilité est secrétaire de formation aussi. Mme TS secrétaire de formations aussi. Mme K.A, son papa était l’ami de PJ, on a attrapée sa main et la confié à PJ qui l’avais comptable l’année d’obtention de son bac G2. Une caissière dans ce temps moderne qui ne sait pas utilisé un ordinateur, on est où lá.
    Vous écrivez au hasard, vous ne connaissez pas la réalité de la maison. Faites vos enquête, vous verrez que la comptabilité de 2ie était plein de tapeur. Tu as ta facture, on met un caillou sur ça, tu ne fais pas un geste, on fait disparaître une pièce et voilà ta facture ne sera pas honorée, c’est ça des comptablesites.? Non c’est plutôt des cons derrière la table.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2015 à 07:01, par le Mousslemaire
    En réponse à : Crise à 2IE : « Quinze membres du personnel ont été licenciés », selon le représentant des délégués

    hééé kabako ! il n’y a pas de rupture d’égalité ici, pas la peine de parler de Burkinabè ici.ça vous a prendra.Vous avez du boulot, vous faite le malin, lancé vite un recrutement, nous on va postuler. yininporte koi !

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2015 à 07:50
    En réponse à : Crise à 2IE : « Quinze membres du personnel ont été licenciés », selon le représentant des délégués

    Vraiment comment un quotidien de la place peut il protéger l’image de ce DG. Un cri de coeur fait par une dame dont le fils a été blessé et est présentement invalide à vie pour avoir perdu 16 dents, est resté sans suite. Le quotidien privé burkinabè 2ème après le doyen de quotidien bloque la publication de cri de coeur pour l’image de ce DG. Quel bon sens avez vous monsieur le responsable de ce quotidien vous qui avez ouvert vos colonnes à ce piètre DG pour endormir l’opinion nationale et internationale ? Un individu qui licencie des employés avant même que ceux ci ne soient rentrés en possession de leurs lettres de licenciement, leurs comptes bancaires (travailleur et enfants) sont bloqués ? ceux ci doivent ils mourir de faim ? Le quotidien protège l’image d’un individu qui affame des familles et lui même cri à son image au Burkina Faso, au Mali et dans le Monde. Que c’est ignoble. Cet étudiant blessé à vie serait le un enfant de son tuteur. Ce cri de coeur doit être publier et la CRS qui a intervenu dans l’enceinte doit comprendre qu’un nouvel ère souffle au Burkina Faso et que plus rien de sera comme avant : s’il y a intervention et que des innocents sont blessés alors toute la chaîne de commandement doit répondre pour situer les responsabilités et au besoin que les sanctions soient appliquées.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2015 à 08:16, par contrelemensonge
    En réponse à : Crise à 2IE : « Quinze membres du personnel ont été licenciés », selon le représentant des délégués

    Attendez Les Gars, pourquoi c’est avec toujours le syndicat (CNTB) qu’il y a toujours les licenciements ? il y a aussi d’autres syndicats pourtant au burkina qui encadrent les travailleurs. faites le compte avec moi. il paraitrait que c’est avec le même syndicat que Essakane avait licencié autour de 50 personnes, avec le même syndicat que la smb a vidé 300. Bissagold à travers Exterhum a mis à la porte autour de 110 et voilà que les 2EIE savonne 15. en tout ca fait plus 475 salariés licencié sur les 2 dernières années sous la protection de la CNTB. si je part du principe que un travailleur au Burkina entretien au moins 10 personnes. mathématiquement ca fait 4 750 victimes collatérales. y a-t-il de mauvais conseillers ou bien font-ils preuve d’extrémisme. personne n’a fait ce lien avec cette réalité ; tout le monde accuse le DG. si le DG semble serein c’est qu’il sait qu’il a raison. le droit e grève est reconnu au BF mais son exercice suit des règles. et si on ne suit pas les règles ca fini toujours par les licenciements. ce sont les mêmes textes que lisent les syndicats et le DG de 2EIE mais celui-ci a une longueur d’avance car lui il fait recours à des spécialistes. Le gouvernement doit ouvrir l’œil car à ce rythme, je parie que d’autres licenciements vont venir.. allons seulement

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2015 à 08:54, par L’Oeil du peuple
    En réponse à : Crise à 2IE : « Quinze membres du personnel ont été licenciés », selon le représentant des délégués

    Voici un institut qui a fait les beaux jours au BURKINA et en AFRIQUE. Un institut réputé par la qualité de sa formation. Après le départ du DG expatrié qui a fait vraiment de cet institut de renommé international un temple du savoir est plongé dans une crise profonde qui ne dit pas son nom. Est-ce à dire que les Africains et plus particulièrement les Burkinabè ne peuvent pas prendre leur propre destin en main ? Est-ce à dire que les Africains et particulièrement les Burkinabè sont incapables de diriger un tel institut. Pourquoi après le départ du DG expatrié 2IE ne retrouve pas ses marques. Comme l’ a si bien dit un internaute pourquoi parle-t-on seulement des travailleurs alors que l’institut est international et devrait par conséquent regorger plusieurs travailleurs de nationalités différentes. C’est normal que ceux qui veulent saboter le diplôme ou ternir l’image de marque de cet ’institut soient sanctionnés. Le diplôme se mérite et il est hors de question que certains travailleurs se livrent à des actes de fraudes et de corruption pour permettre à certains étudiants qui n’ont même pas le niveau d’avoir le diplôme non mérité. Nous devons prônera partout et à tout point de vue l’excellence. Il n’ y a plus de place pour les médiocres dans la nouvelle société Burkinabè en construction. Les autorités du pays doivent trouver rapidement une solution durable aux problèmes de 2IE afin que cet institut qui faisait la fierté du BURKINA et de l’AFRIQUE puisse retrouver sa renommée d’antan. Le Burkina abritant le siège de l’institut, est-ce normal qu’il soit dirigé par un BURKINABE ? On voit le cas du CAMPC à ABIDJAN.CAMPC est panafricain et le siège se trouve à ABIDJAN. Le directeur général n’est pas un IVOIRIEN mais un BURKINABE et plusieurs nationalités travaillent au sein de cet institut dont des BURKINABE. Je crois que ce système peut être appliqué au cas de 2IE afin de le relancer.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2015 à 09:30, par Dieu sauve l’Afrique
    En réponse à : Crise à 2IE : « Quinze membres du personnel ont été licenciés », selon le représentant des délégués

    La législation du travail doit être respectée. J’invite tout un chacun à prendre ses responsabilités.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2015 à 09:39
    En réponse à : Crise à 2IE : « Quinze membres du personnel ont été licenciés », selon le représentant des délégués

    Voila des petits bourgeois qui ont un super boulot et qui font leur petit malin. Nous, les fonctionnaires, on se cherche et on se bat au quotidien pour sauver notre emploi. Vous, au lieu de travailler, vous cherchez la petite bête et voulez la tête de votre DG que le Conseil d’administration a félicité et confirmé. J aurai apris que des assistantes et magasinieres gagnent jusqu’à 800 000 fcfa par mois. Eh Dieu, moi-moi, haut fonctionnaire de la fonction publique, je n’ai même pas le quart ! Bon je pense que je vais voir sur le site de 2ie et postuler aux appels à candidatures, même chauffeur ou assistant ! La course aux emplois de 2ie est ouverte !!

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2015 à 09:50
    En réponse à : Crise à 2IE : « Quinze membres du personnel ont été licenciés », selon le représentant des délégués

    Que du mensonge et de sauvagerie d’une autre époque pour détourner l’attention de l’opinion publique. ;..
    Comment comprendre que des enseignants censés éduquer nos enfants se comportent comme des délinquants en empêchant leurs collègues de dispenser des cours aux étudiants qui ont payé cher pour leur formation. Selon les informations recueillies auprès de ma nièce inscrite à l’institut 2iE, les 15 personnes licenciées ont bien commis des fautes très lourdes en paralysant l’enseignement sur le campus : insultes et intimidations d’autres enseignants et vacataires qui ont continué à dispenser des cours, perturbations des cours en incitant les étudiants à sortir des salle de classe, pire le blocage depuis plus d’une semaine de toutes les entrées de l’institut par des barrages montés par ces enseignants grévistes syndiqués de F-SYNTER. Quelle honte !!!
    Aucun dirigeant d’institut ne saurait accepter de tels comportements au risque d’encourager d’autres actes ignobles aux antipodes de la déontologie du métier de l’enseignement.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2015 à 09:55, par Impartial
    En réponse à : Crise à 2IE : « Quinze membres du personnel ont été licenciés », selon le représentant des délégués

    Chers grévistes
    Ce que nous savons de cette histoire, c’est que certains enseignants et personnel administratif dont les délégués du personnel ont effectué une décente sur le campus de Kamboinsé , entrant dans les classes , perturbant les cours et pire des soutenances en présence de familles venues assister à ces moments qui consacrent tant d’efforts consentis pour la scolarité de leurs enfants. Parmi ces parents d’étudiants, une famille camerounaise venue spécialement du Cameroun (DIEU seul sait combien cela a coûté). Est ce responsable que des enseignants dignes de ce nom donnent une telle image de 2iE ? En accusant le DG de 2iE de fouler au pied les lois du Burkina, n’est ce pas vous qui êtes en faute ? La loi reconnait le droit de grêve et de manifestation à chaque travailleur, mais en aucun cas ne lui confère le droit d’empêcher autrui de travailler. Revoyez votre copie chers Messieurs et Dames, votre manière de faire est justement en porte à faux avec les lois du travail.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2015 à 10:10, par Impartial
    En réponse à : Crise à 2IE : « Quinze membres du personnel ont été licenciés », selon le représentant des délégués

    A internaute 15, je dis affirmatif..
    Que ces soit disant délégués syndicaux informent le F-SYNTHER de leurs rémunérations.
    Que ce délégué syndical qui signe avec son titre de Dr, (simple assistant) dise combien il gagne chaque fin de mois . 1 200 000 svp. Même les professeurs titulaires de l’université de Ouagadougou n’ont pas ce salaire.Alors Messieurs, comme l’internaute 15 l’a dit, vous êtes de petits bourgeois qui veulent tuer la poule aux œufs d’or. Tant pis pour vous.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2015 à 10:33
    En réponse à : Crise à 2IE : « Quinze membres du personnel ont été licenciés », selon le représentant des délégués

    Du courage aux vaillants hommes et femmes intègres de 2IE qui luttent pour une gestion saine et transparente de cet institut. Ne baissez surtout pas les bras. Si un DG peut se permettre de licencier des délégués de personnel de cette façon, alors beaucoup de travailleurs de ce pays sont en danger. Alors je vous exhorte a maintenir le cap et ce monsieur partira comme c’était le cas pour PAUL GINIES.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2015 à 10:38
    En réponse à : Crise à 2IE : « Quinze membres du personnel ont été licenciés », selon le représentant des délégués

    Malicki Zorom, vous faites honte par cet écrit. Vous ne méritez vraiment pas votre titre de Docteur au regard de vos agissements à la tête de ce groupuscule de syndiqués de F-SYNTER. C’est la preuve même de votre inexpérience dans la lutte syndicale car le Syndicalisme n’est pas synonyme de désordre, le syndicalisme n’est pas synonyme de médiocrité, le syndicalisme n’est pas synonyme de vandalisme.....Retenez bien ceci : les ouvriers, en grève contre le patronat, ne cassent pas les machines qui sont les instruments de travail qui leur donnent du pain.
    Vous devez repartir à l’école du syndicalisme pour apprendre les méthodes de lutte syndicale au lieu de persévérer dans l’amateurisme en induisant vos collègues dans l’erreur.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2015 à 10:59
    En réponse à : Crise à 2IE : « Quinze membres du personnel ont été licenciés », selon le représentant des délégués

    Si ces 15 personnes sont licenciées, il y a certainement de bonnes raisons pour les licencier car le DG de 2IE n’est pas fou pour licencier abusivement ces travailleurs ! s’il y a faute grave ou infraction au règlement intérieur il faut bien s’attendre à des licenciements.
    Je crois également savoir que le Premier ministre a été très claire dans cette affaire au cours de sa rencontre avec les Syndicats sur le cas 2iE : "Si des enseignants se sont rendus coupables de fraude, de falsification et vente de notes, ils méritent leur licenciement". Que voulez vous de plus.
    Arrêtez vos conneries !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2015 à 11:10
    En réponse à : Crise à 2IE : « Quinze membres du personnel ont été licenciés », selon le représentant des délégués

    Internaute 15 merci pour cette info.Donc ces travailleurs de 2iE sont bien payés comme ça !!! Magasiniers avec 800 000 Fcfa et ils trouvent moyen de faire Grève. hum !!!!!!! ils méritent vraiment d’être fouettés correctement.

    Répondre à ce message

  • Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2015 à 11:47, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Crise à 2IE : « Quinze membres du personnel ont été licenciés », selon le représentant des délégués

    - Mais ! Ce DG doit être un fou qui s’ignore ou alors il a un agenda caché : celui de provoquer une crise durable qui va entraîner la délocalisation de 2iE dans un autre pays. Et dans ce cas, il doit avoir une complicité avec un pays autre que le Burkina.

    Analysez aussi qui est le président actuel du C.A. de 2iE et son origine pour chercher à comprendre les attitudes de ce DG dictatorial !

    Les autorités burkinabè doivent être vigilentes et exiger que le C.A. de 2iE se prononce rapidement sur ce sujet et exiger le remplacement immédiat de ce DG fou.

    - On a chassé Paul GINIES et voilà que le 2iE est sorti de l’anus pour retomber dans du caca avec ce DG de Maiga !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2015 à 11:58, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Crise à 2IE : « Quinze membres du personnel ont été licenciés », selon le représentant des délégués

    - Ceux qui s’en prennent au Dr ZOROM, soyez moins haineux dans vos coeurs de pierres envahis par Satan et ses suppôts. Parmi vous, je suis sûr que certains connaissent très bien le Dr ZOROM et donc vous êtes aigres et jaloux de lui. c’est pourquoi vous l’insultez ici car incapables et poltrons que vous êtes, vous ne pouvez pas lui dire en face ce que vous pensez de lui. Bande d’envieux et de jaloux ! Vous êtes la pègre du 2iE si vous y êtes, ou pègres tout simplement si vous n’y êtes pas !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2015 à 12:01
    En réponse à : Crise à 2IE : « Quinze membres du personnel ont été licenciés », selon le représentant des délégués

    Attention, Dr. ZOROM n’est pas délégué du personnel, c’est un usurpateur. Il s’est auto-proclamé délégué syndical avec un bureau de syndiqué F-SYNTER, alors que le nouveau code du travail ne prévoit qu’un seul délégué par institution et à 2iE, c’était Frédéric TRAORE. Ce ZOROM ne mérite vraiment pas son titre de Dr. car trop naïf. Il est entouré de mauvais conseillers syndicaux extérieurs à 2iE et conduit aveuglement ces camarades à l’abattoir. Sinon comment comprendre que le F-SYNTER leur donne ce type de conseil "SI VOUS CHOISISSEZ LA VOIE DE LA LÉGALITÉ, VOUS AVEZ PERDU" fin de citation. Le syndicat a fait un lavage de cerveau à ce novice militant et l’a transformé en chair à canon. Pauvre jeune enseignant-chercheur qui voit ainsi sa carrière brisée par de mauvais syndicalistes, quel dommage pour le Burkina et l’Afrique.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2015 à 12:10, par tapseureula
    En réponse à : Crise à 2IE : « Quinze membres du personnel ont été licenciés », selon le représentant des délégués

    Tous ceux qui évoquent les salaires des enseignants sont simplement jaloux et égoïstes. le problème est bien posé et n’a rien à voir avec les salaires et autres revenus du personnel. C’est un abus d’autorité et un désir flagrant de saborder la prestigieuse école à des fins inavouées. Nous invitons le gouvernement à s’investir sérieusement pour trouver des solutions rapides à la crise, au risque de répondre de leur inertie devant le peuple. la majorité des étudiants sont tout de même des burkinabé, ne l’oubliez pas.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2015 à 12:40, par Brotteaux des Illettes
    En réponse à : Crise à 2IE : « Quinze membres du personnel ont été licenciés », selon le représentant des délégués

    Quand on s’engage dans une lutte, on doit évaluer au préalable les forces en présence. On doit savoir où poser les pieds. Malheureusement, on a assez de syndiqués qui semblent ne pas l’avoir compris. Tout comme ces travailleurs grévistes de 2IE. Ce qu’il leur reste c’est la voie judiciaire, une voie qu’ils n’évoquent d’ailleurs pas. Parce qu’ils savent avoir été de par leurs actes à l’origine de leur licenciement ?

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2015 à 12:41
    En réponse à : Crise à 2IE : « Quinze membres du personnel ont été licenciés », selon le représentant des délégués

    F-SYNTER = BURKINA à la dérive !

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2015 à 12:43
    En réponse à : Crise à 2IE : « Quinze membres du personnel ont été licenciés », selon le représentant des délégués

    Donc vous êtes bien payés comme ça là et vous faites le malin petits nantis de 2iE. continuez, vous aller tirer le diable par queue quand 2iE va fermer ses portes.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2015 à 12:47, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Crise à 2IE : « Quinze membres du personnel ont été licenciés », selon le représentant des délégués

    Je m’excuse de mes propos car je n’avais pas bien compris la situation réelle qui règne à 2iE. J’invite le Dr. ZOROM et ses camarades à porter l’affaire en juste et lever le blocage de 2IE pour permettre aux autres travailleurs d’aller au bureau. La sagesse doit prévaloir mes amis.

    Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2015 à 12:50, par ka
    En réponse à : Crise à 2IE : « Quinze membres du personnel ont été licenciés », selon le représentant des délégués

    Souvent la vérité n’est pas bonne à dire, voilà plus de 15 ans que je côtoie les responsables de 2IE, mais dans ces derniers temps quelques employés très gourmands commencent à fatiguer la direction qui n’en pouvait plus. Pourtant les salaires étaient plus élevés que la fonction publique : Mais les gourmands veulent pousser le bouchon sans penser aux autres. Ceux-ci ne sont que mon humble avis, car être employé avec toutes les crises qui secouent notre monde est un luxe.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2015 à 12:56
    En réponse à : Crise à 2IE : « Quinze membres du personnel ont été licenciés », selon le représentant des délégués

    15 à 25 ans d’ancienneté ! Dr. ZOROM, vous confondez ancienneté et expérience ? oh la la ! je commence à comprendre maintenant, donc les licenciés cumulent de l’ancienneté, mais pas d’expérience ! Cela se voit par leurs comportements enfantins et leur contre productivité. Ce sont donc des gens qui ont choisi la voie du garage, contre productifs et même nuisibles à l’institution. Voila pourquoi, malgré leur grèves et sit-in divers, le 2iE fonctionnait normalement, à croire qu’ils ne sont pas indispensables. Tout commence à s’expliquer maintenant...

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2015 à 12:59
    En réponse à : Crise à 2IE : « Quinze membres du personnel ont été licenciés », selon le représentant des délégués

    Chers grévistes
    Ce que nous savons de cette histoire, c’est que certains enseignants et personnel administratif dont les délégués du personnel ont effectué une décente sur le campus de Kamboinsé , entrant dans les classes , perturbant les cours et pire des soutenances en présence de familles venues assister à ces moments qui consacrent tant d’efforts consentis pour la scolarité de leurs enfants. Parmi ces parents d’étudiants, une famille camerounaise venue spécialement du Cameroun (DIEU seul sait combien cela a coûté). Est ce responsable que des enseignants dignes de ce nom donnent une telle image de 2iE ? En accusant le DG de 2iE de fouler au pied les lois du Burkina, n’est ce pas vous qui êtes en faute ? La loi reconnait le droit de grêve et de manifestation à chaque travailleur, mais en aucun cas ne lui confère le droit d’empêcher autrui de travailler. Revoyez votre copie chers Messieurs et Dames, votre manière de faire est justement en porte à faux avec les lois du travail.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2015 à 13:00, par Basamyam
    En réponse à : Crise à 2IE : « Quinze membres du personnel ont été licenciés », selon le représentant des délégués

    Kôrô Yamyélé, 2iE n’est pas une usine qu’on délocalise ni une boutique gérée par un analphabète. 2iE s’est construit dans le temps avec l’aide des états fondateurs des écoles EIER et ETSHER, devenues par la suite le groupe EIER-ETSHER.
    Parlant du président du CA, il y a rien a cacher sur sa nationalité, c’est un camerounais et le DG actuel est malien. Où est la relation ?

    Sachez que l’état burkinabè ne peut rien décider sur le sort du DG, seul le CA est souterrain. Et si on estime que les 15 ont été abusivement licenciés qu’ils passent alors par les voies légales au lieu d’agir comme des bandits de grands chemins.

    Quant à Dr ZOROM Malicki, faites vos enquêtes auprès de l’université de Ouaga où il a été formé, vous apprendrez beaucoup sur lui. Demandez lui pourquoi ses différentes demandes auprès des structures universitaires nouvellement créées n’ont pas abouties ???

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2015 à 13:02
    En réponse à : Crise à 2IE : « Quinze membres du personnel ont été licenciés », selon le représentant des délégués

    Attention, Dr. ZOROM n’est pas délégué du personnel, c’est un usurpateur. Il s’est auto-proclamé délégué syndical avec un bureau de syndiqué F-SYNTER, alors que le nouveau code du travail ne prévoit qu’un seul délégué par institution et à 2iE, c’était Frédéric TRAORE. Ce ZOROM ne mérite vraiment pas son titre de Dr. car trop naïf. Il est entouré de mauvais conseillers syndicaux extérieurs à 2iE et conduit aveuglement ces camarades à l’abattoir. Sinon comment comprendre que le F-SYNTER leur donne ce type de conseil "SI VOUS CHOISISSEZ LA VOIE DE LA LÉGALITÉ, VOUS AVEZ PERDU" fin de citation. Le syndicat a fait un lavage de cerveau à ce novice militant et l’a transformé en chair à canon. Pauvre jeune enseignant-chercheur qui voit ainsi sa carrière brisée par de mauvais syndicalistes, quel dommage pour le Burkina et l’Afrique.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2015 à 13:07
    En réponse à : Crise à 2IE : « Quinze membres du personnel ont été licenciés », selon le représentant des délégués

    Vous les travailleurs de 2iE, je vous conseille vivement de quitter très rapidement de la F-SYNTER. Regarder autour de vous à l’Université de Ouagadougou, L-SYNTER n’a presque plus d’adhérents à cause de leur incapacité notoire à gérer efficacement les problèmes de leurs membres. Ils vous induisent en erreur et ça finit toujours par des licenciements : Essakane 50 personnes licenciées avec F-SYNTER, SMB a vidé 300 personnes avec F-SYNTER. Bissagold à travers Exterhum a mis à la porte autour de 110.
    Ils vous mettent du piment dans l’oeil et vous demandent de danser, c’est évident que vous soyez dans le décor !!!!! tannnnnt piiiiiiiiiiiiiiii pour vous. Mrdrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2015 à 13:10
    En réponse à : Crise à 2IE : « Quinze membres du personnel ont été licenciés », selon le représentant des délégués

    F-SYNTER dehors !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2015 à 13:14
    En réponse à : Crise à 2IE : « Quinze membres du personnel ont été licenciés », selon le représentant des délégués

    Que les CRS débloque les entrées de 2IE ! Qu’est-ce qu’ils attendent ? Que les autorités prennent leurs responsabilités et permettent aux travailleurs de travailler.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2015 à 13:25
    En réponse à : Crise à 2IE : « Quinze membres du personnel ont été licenciés », selon le représentant des délégués

    Texte plat et nul ! A croire que c’est un Dr qui s’exprime comme ça ! du n’importe quoi. sans tête ni queue.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2015 à 13:33
    En réponse à : Crise à 2IE : « Quinze membres du personnel ont été licenciés », selon le représentant des délégués

    A bat le F-SYNTER et ses responsables incompétents !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2015 à 19:21, par DIGNITE
    En réponse à : Crise à 2IE : « Quinze membres du personnel ont été licenciés », selon le représentant des délégués

    Impartial ou harouna karambiri ,Tu me fais honte. Tout ne se tourne pas autour de l’argent, il faut aussi un minimum de dignité . Je comprends pourquoi maiga a pu te corrompre avec seulement 2 000 000 de francs CFA. Je suis la crise de 2ie bout en bout mais les travailleurs n’ont jamais parler de salaire. Il faut savoir que l’argent ne fait pas le bonheur et ne doit pas non plus rendre Mouton. Il faut savoir défendre ses opinions que de suivre aveuglément un DG complètement fou et complexé. Revois également les chiffres que tu avances sur les salaires sinon tu vas créer d’avantage des ennuies à ton DG.

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre 2015 à 10:00
    En réponse à : Crise à 2IE : « Quinze membres du personnel ont été licenciés », selon le représentant des délégués

    Les gens savent critiquer, c’est bien beau. Mais personne ne donne une solution. Dommage !
    Un simple dialogue résoudra tout le problème entre les deux parties pour moi. Comme d’habitude le patronat n’aime pas la voix du dialogue. Encore dommage !

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2015 à 00:31, par Ancien étudiant
    En réponse à : Crise à 2IE : « Quinze membres du personnel ont été licenciés », selon le représentant des délégués

    Il demande aux autorités Burkinabé d’agir ,car le ministère en charge de l’eau et de l’environnement est membre du conseil d’administration ce qui lui a d’ailleurs permis d’intervenir pendant la grève des étudiants en janvier 2015.
    Le débat ne porte pas sur qui est et n’est pas le Dr ZOROM. Si quelqu’un lui reproche quelque chose il n’a pas à nous le dire ici.
    Que ce soit l’ancienneté ou l’expérience, ces personnes ont du savoir ce qui leur a permis d’être embauché dans un premier temps.
    Si tu ne peux pas apporter une idée ou proposition constructive à une cause,tu observe et tes jugements ou informations sur lesdites personnes tu te les gardent pour ne pas créer d’autres problèmes à ces personnes.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés