Echo du Synode des évêques sur la famille avec le Cardinal Philippe OUEDRAODO

lundi 16 novembre 2015 à 23h22min

Alors qu’il présidait la messe de clôture de l’assemblée générale de la province ecclésiastique de Ouagadougou, tenue du 12 au 15 novembre à Ouahigouya, le cardinal Philippe Ouédraogo a saisi l’occasion pour une restitution synthétique du dernier synode des évêques à Rome.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Echo du Synode des évêques sur la famille avec le Cardinal Philippe OUEDRAODO

La famille, une école d’humanité.

Le Cardinal Philippe a relevé que durant les travaux du synode, les Pères synodaux ont scruté les défis du monde actuel tout en jaugeant les aspects positif et négatif des faits. L’assemblée des pères du synode a ainsi alerté sur la prégnance de l’individualisme, du libertinage, de la mentalité égoïste et antinataliste, du concubinage, que de plus en plus le monde présente comme des valeurs. Au contraire de ce que l’on tente avec une batterie de moyens à imposer même aux croyants, le synode a à nouveau selon le Cardinal Philippe, « exalté la famille comme une école d’humanité où les valeurs sont transmises », « la famille comme avenir de l’Eglise et du monde ».

Pour que ceci ne soit pas de simples aveux d’idéaux intangibles, les croyants sont incités à contempler Jésus, à lire la Bible pour s’approprier le plan de Dieu pour l’homme et la femme de ce monde contemporain. L’homme moderne devra donc comprendre que « le mariage existe pour le bien des époux homme et femme ».

Le synode évoque à tous les humains et spécialement aux croyants les caractéristiques fondamentales du mariage, dans son aspect monogamique et indissoluble, avec l’interpellation à regarder la parole de Dieu comme repère ultime qui ouvre à l’intelligence d’une telle proposition. Rien ne sert donc de rechercher des appuis sur quelque science que ce soit, pour asseoir des convictions qui n’ont d’autres finalités qu’à abêtir l’homme tout en planifiant sa destruction.

Ces valeurs révélées par l’Ecriture ne relèvent pas de l’imaginaire ni de l’onirique, car des humains les ont accueillies et expérimentées dans leur vie sur cette terre, et en canonisant Martin et Zélie les parents de la petite Thérèse, c’est un signe fort qui est donné aux couples : ils sont tous appelés à vivre l’idéal de la sainteté à l’intérieur de la vie conjugale, car celui-ci n’est pas un appel spécifique adressé aux personnes consacrées.

La mission des couples dans le monde

Les couples chrétiens et de bonne volonté sont exhortés à être missionnaires, à évangéliser donc les enfants dans les familles. « Les couples vivent dans un milieu, dans un environnement et doivent s’engager pour soutenir la vie des communautés chrétiennes de base et les paroisses, dans l’offrande de soi, à travers parfois la souffrance, unis à elle du Christ en croix », explique le cardinal Philippe Ouédraogo. Comme à son habitude, le cardinal s’adressant à l’assemblée, a rappelé que « l’Eglise félicite les couples qui tiennent à leurs engagements, et veut compter sur eux pour promouvoir les valeurs essentielles dans la vie conjugale ».

Abbé Joseph KINDA
www.egliseduburkina.org


Les vérités du Cardinal Philippe aux fossoyeurs de l’humanité

Dans un timing serré, les intervenants au synode des évêques à Rome disposaient d’un temps si court pour livrer leur communication. Il fallait être inspiré pour dire l’essentiel. Dans l’intervention de son Eminence le cardinal Philippe, le moins que l’on puisse dire est qu’il y est allé droit dans les yeux de tous ceux qui par manière interposée et voilée, travaillent à l‘anéantissement de l’humanité. Pour rappel, le synode général s’est tenu à Rome du 4 au 25 octobre dernier.

Très Saint Père,
Chers Pères Synodaux,

Notre intervention sera relative à deux défis pastoraux :

I. Le baptême des polygames (cf. I.L., 28, 106.118) :

Au Synode d’octobre 2014, nous avions déjà abordé le problème du baptême des polygames selon la coutume, défi pastoral auquel sont confrontées certaines Conférences épiscopales.
Notre agir pastoral en Afrique s’évertue à promouvoir la monogamie et l’indissolubilité comme propriétés essentielles du mariage.
Toutefois, quelle réponse donnée aux polygames convertis qui demandent à recevoir les sacrements de l’initiation chrétienne ?
La praxis canonico-pastorale en vigueur depuis le XVI° siècle, stipule le renvoi des femmes (unam ex illis).
L’Église étant « sacrement universel de salut » (L.G., 48), les Conférences épiscopales, en synergie avec les Dicastères romains concernés, devraient être pleinement responsabilisées pour discerner et statuer en la matière, en fonction des circonstances de temps, de lieu et d’âge.

II. Halte aux nouvelles colonisations idéologiques
Halte à la culture de la mort (cf. I.L., 139-141)

Dans son discours aux familles à Manille (16/01/2015), notre Saint-Père le Pape François exhortait à être « attentifs aux nouvelles colonisations idéologiques, qui cherchent à détruire la famille… ».
Que ne constatons-nous pas avec effroi ?
Des milliards de dollars et d’euros sont investis dans la production et dans la distribution de préservatifs et de contraceptifs. En outre, dans l’euphémisme de « santé et droits sexuels et reproductifs », des programmes sont imposés au pays pauvres comme conditions sine qua non d’accès aux aides financières de développement. Il en est de même de « la perspective du Gender », du mariage homosexuel, du drame de l’avortement, de l’euthanasie ... on ne saurait aussi ignorer la tragédie de la manipulation des produits pharmaceutiques et alimentaires qui insèrent des substances chimiques en vue de rendre stérile et de freiner la croissance démographique.
C’est une véritable dictature de la culture de la mort.
Halte donc aux nouvelles colonisations idéologiques.
Halte à la dictature de la pensée unique.
Dans leur légitime et objective spécificité, les droits des peuples et des nations ne sont rien d’autres que des droits humains fondamentaux à promouvoir et à respecter.

En guise d’interpellation de notre Synode.
• Puisse ce Synode, de façon prophétique, permettre à notre Église de rester ferme dans la foi, indéfectible dans l’espérance, fidèle à notre Seigneur Jésus-Christ et à son Évangile, en « enseignant et en défendant les valeurs fondamentales » relatives au mariage et à la famille.
• Puisse notre Église ne pas avoir peur d’affirmer et de proposer ce qui lui est propre dans un monde en quête d’identité et de repères.
• Pour nous chrétiens, seul Jésus-Christ et son Évangile sauveront la famille, l’Église et le monde !
• Le plus grand service que ce saint Synode peut rendre à la Famille chrétienne consiste à promouvoir une pastorale familiale adéquate, qui l’aide à être une communauté de vie et d’amour, qui croit et vit pleinement le sacerdoce baptismal, en témoignant d’une vie sainte et missionnaire. « Le véritable missionnaire, c’est le saint » (RM, n° 90). La véritable famille chrétienne, c’est la famille sainte et missionnaire.

+Philippe Cardinal OUEDRAOGO
Archevêque Métropolitain de Ouagadougou

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 16 novembre 2015 à 23:22, par Mechtilde Guirma
    En réponse à : Echo du Synode des évêques sur la famille avec le Cardinal Philippe OUEDRAODO

    Waïiiiiii, Ya tossé : Suma cum laude. Merci Éminence.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2015 à 04:30, par SAWADOGO LAWRENCE REGIS ARNAUD
    En réponse à : Echo du Synode des évêques sur la famille avec le Cardinal Philippe OUEDRAODO

    Félicitations Éminence !!! incontestable la famille est en crise et ce sont les jeunes familles,les jeunes couples ; les jeunes tout court qui sont les plus grands victimes !!! ils ont quelque peu hérité d’un monde qui était déjà embarqué dans la déconfiture(amoral et immoral) !!! et pourtant mère Église n’a cessé de tirer sur la sonnette d’alarme !!! Éminence votre message est passé et "nous essayerons jeunes de faire mieux que nos géniteurs"
    Merci au père KINDA pour l’écho du synode sur le famille !
    Autre chose !! imaginez un instant si les synodaux avaient dans ce timing serré donner une petite plage à un chrétien laïc de la trempe du professeur Laurent BADO grand guerrier devant l’éternel contre l’homosexualité !!! le professeur a voulu être président à l’époque pour parler à ces " petits blancs" entre autres du sujet de ces malades homosexuels qui n’ont besoin que de soins ! ce n’est que parti remise prof !
    LA PROCHAINE RÉVOLUTION EST CIVILISATION ELLE ET ELLE PARTIRA L’AFRIQUE ! L’AFRIQUE !!

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2015 à 05:04
    En réponse à : Echo du Synode des évêques sur la famille avec le Cardinal Philippe OUEDRAODO

    Merci pour cette brillante exposée. Oui, halte aux nouvelles colonisations idéologiques, halte à la culture de la mort. Puisse le Seigneur continuer à vous guider selon Son Coeur dans ce monde où le mal s’est érigé en règle normale.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2015 à 11:18, par KABORE ERIC
    En réponse à : Echo du Synode des évêques sur la famille avec le Cardinal Philippe OUEDRAODO

    Vous avez tout dit Eminence,que Dieu vous bénisse ! Franchement parlé,la famille est en crise.Le divorce est devenu pour les couples, une chose normale.L’éducation des enfants revient à la dernière place dans les taches des parents.Et pire encore certains parents achètent l’éducation de leurs enfants !En exemple,j’ai eu à causer avec une amie,qui a eu à me dire que son père rentre toujours tard et ressort très tôt,même les weekend.Si elle,elle veut le faire savoir qu’elle a besoin de lui, il lui répond "tu as tout,je te donne l’argent,tu veux quoi encore" ! Ce père par exemple n’a pas compris ce que c’est que l’éducation d’un enfant.Le matériel n’est rien devant l’affection paternelle.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2015 à 11:44
    En réponse à : Echo du Synode des évêques sur la famille avec le Cardinal Philippe OUEDRAODO

    Il existe des manuels d’éducation sur l’amour parental, l’amour conjugal, l’amour fraternel et l’amour filial dans la famille étant une école d’humanité

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2015 à 13:14, par tengen-biga
    En réponse à : Echo du Synode des évêques sur la famille avec le Cardinal Philippe OUEDRAODO

    La famille doit être défendu comme la vie.
    Allons vers des dispositions règlémentaires tout simplement.
    Courage et merci à tous ceux qui défendent la cellule familiale.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2015 à 23:15, par Fidelis
    En réponse à : Echo du Synode des évêques sur la famille avec le Cardinal Philippe OUEDRAODO

    Mon père, l’Eglise engendrée par le Christ par amour, dans le sacrifice suprême de la croix, nous a donné la vie et la vraie !
    En retour, le christ attend de chacun de nous d’être sel de la terre et lumière du monde, afin que le monde découvre et vienne à la vie par notre témoignage de vie. Vous avez osez, vous avez témoigner de cette vérité en si haut lieu ! Que le christ soit toujours honoré de votre engagement fidèle à sa suite. Que le Christ lui même qui vous a appelé à sa suite vous guide toujours sur son chemin de vérité et que votre ministère soit toujours féconde pour la gloire de Dieu. Avec vous, l’église de Jésus christ en Afrique dit non à la culture de la mort dans le monde.
    Nous prions pour vous et prierons toujours pour tous les pasteurs restés fidèles au Christ ressuscité...qui nous a dit de ne pas avoir peur.....donc,
    allons seulement

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés