Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Chaque nation qui délaisse la foi en dieu et l’éducation est une nation en proie aux incivilités.» Salim Boudiaf

Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Putsch du Conseil National pour la Démocratie • Point de vue • samedi 14 novembre 2015 à 19h45min
Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage  accoucher d’une souris

Pressenti pour être un procès de taille, l’affaire Djibrill Bassolé aujourd’hui tend à perdre tout l’intérêt que l’on l’accordait. En effet, accusé d’avoir été de mèche avec les putschistes, l’ancien ministre des affaires étrangères burkinabè fut arrêté et incarcéré sur la base de rumeurs selon ses proches. Or le gouvernement de la transition, avant et après son arrestation, avait déclaré avoir en sa possession des éléments nécessaires pour justifier l’implication de Djibrill Bassolé dans ce coup d’état manqué.

A la charge, haute trahison et autres délits graves lui sont reprochés. Au départ au nombre de onze, aujourd’hui on nous parle de six. Que vaut cette réduction ? Surtout que nous savons que les actes sont liés. En effet, c’est le coup qui a poussé la réalisation des autres délits. Ainsi si l’on est accusé d’avoir participé au coup, il devrait donc porter toutes les charges. Mais chacun connais son travail (rires).

Cependant, il revient à l’accusation d’apporter les preuves que l’accusé est coupable. Bon disons qu’ici au Faso c’est comme ça.
C’est fort de cela que notre très cher bien aimé gouvernement de la transition s’est mis au four et au moulin pour prouver que celui-là même qui avait accueilli son exclusion des élections présidentielles avec sagesse, celui-là même qui a joué de son poids pour éviter un affrontement entre les différentes composantes de l’armée qui se tiraillaient pour détenir le pouvoir après Blaise, par ricochet éviter un bain de sang au Faso, est impliqué dans un coup que l’on qualifie de médiocre.

On nous a donc parlé d’éléments tangibles aux rangs desquels un enregistrement d’une conversation que le président de l’assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro, aurait eu avec Djibrill Bassolé dans le but de déstabiliser notre nation à nous. Un enregistrement qui n’existe pas dans le dossier de l’accusation disait son avocat Me Varaut sur France24. Mais un enregistrement aussi capital dans une pareille affaire ne se trouve pas dans le dossier, pourquoi ? Seule l’accusation pouvait nous répondre. Malheureusement, nous n’aurions pas le temps d’attendre car il se trouve déjà sur internet.

En effet, ce jeudi 12 novembre, très tôt le matin, nous apprenions qu’un journaliste Français d’origine Camerounais répondant à l’appellation Theophile Kamouaou proche des pro-Gbagbo en Cote d’ivoire, aurait posté sur internet la conversation depuis un mois tenue secrète par les autorités Burkinabè. Il a eu l’intelligence de préciser qu’il s’agit d’une fuite (rires).

Comment une fuite ? Qui a trahi ? Bon c’est à savoir !! Qu’attendons-nous pour attaquer Guillaume Soro en justice ?
Un élément sonore dont l’authenticité reste à vérifier. https://soundcloud.com/kouamouo/coup-detat-du-rsp-les-ecoutes-audio-qui-accusent-soro-et-bassole-fuites?utm_source=soundcloud&utm_campaign=share&utm_medium=facebook

Cependant nous nous demandons quelle valeur juridique pourrait avoir une telle pièce, à la portée de tous dans un dossier de justice si elle est vraie ?
Contre toute attente ; dans la soirée du même jour nous prenions connaissance d’un autre enregistrement que les auteurs nommaient l’originale de la conversation Soro Guillaume – Djibrill Bassolé. https://soundcloud.com/oeil-dafrique/exclusivite-la-bande-originale-de-lentretien-telephonique-entre-guillaume-soro-et-djibril-bassolet .

La question que l’on se pose est quelle la vraie conversation ? Actuellement chacun fait son choix en fonction de ses humeurs. Mais une chose se veut inquiétante, très inquiétante c’est le silence de notre cher bien aimé gouvernement de la transition. L’accusation doit donner les preuves que l’accusé est coupable, l’accusation doit apporter les preuves. Voilà une de vos preuves chers accusateurs (gouvernement) sur la toile qu’en dites-vous ? Surtout quand l’on sait que pour une simple conférence de presse du Comité de Soutien à la Candidature de Djibrill Bassolé, un communiqué a été fait par notre très cher gouvernement de la transition pour demander à ces citoyens de laisser la justice faire son travail. Nous étions tous d’accord qu’on devait laisser la justice faire son travail. Encore faudrait-il en dire autant ici ? Mais comment ? (Rires).

Vu la polémique que cette question crée dans notre société, vivement que le gouvernement nous situe car nous avons soif de vérité.
Sinon avec toutes ces positions autour du dossier, on risque de nous retrouver avec un procès qui sera impossible.

Lassina Ko
Etudiant
lassinakowelfare@gmail.com

Vos commentaires

  • Le 14 novembre 2015 à 17:52, par Vrai En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Bien vu , allons seulement !!!

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2015 à 18:12, par agacé En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Petit étudiant, ce qu’on te demande, c’est de bien apprendre tes leçons. Le dossier de ce délinquant de djibril te dépasse. Ne continuez pas de nous agacer de la sorte. J’espère que le vol de l’or fait partie des chefs d’inculpation de djibril.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2015 à 18:13 En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Laissons faire la justice faire son travail et faisons lui confiance et ce genre de déclaration n’apporte rien au dossier.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2015 à 18:43 En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Sans intérêt ce commentaire

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2015 à 20:06, par Barrios En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Si tu as faim, il faut demander à manger au lieu de venir étaler tes carences ici. Je ne sais pas pourquoi le Fasonet publie de tels torchons. Si le sieur Lassina détient des éléments qui pourraient intéresser la justice, qu’il le fasse au procès censé accoucher d’une souris.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2015 à 20:09, par Verite En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Votre niveau de français est trop lamentable.Ne ternissez pas l’image de nos frères etudiants

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2015 à 20:25 En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    tu as combien d’ans de carrière comme étudiants ? laisse Djibril et occupe toi de ton papier mon frère. il me semble que c’est ta manière de mandier !!! boss pour avoir pour toi au lieu de pleurnicher pour du n’importe quoi !!!

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2015 à 20:26, par dianda En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    ne prend pas ta volonté comme une vérité.il y’a eu des gens qui ont été arrêtés puis relaxés donc si Djibril est tjrs détenu c’est qu’il a eu joué un rôle dans cette affaire de putsch.notre justice n’est pas partisane jusqu’à ce point.puisqu’on peut vérifier l’authenticité de l’enregistrement il n’y a pas lieu de trop parler attendons seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2015 à 20:42 En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Tu n’es pas le seul Burkinabé à vouloir connaître la verité.comme tu es borné,tu devais attendre les resultats de l’enquête avant de te prononcer.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2015 à 20:42, par le droit En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Il ne revient pas au Gouvernement de vous éclairer. Son rôle a été de saisir la Justice qui est indépendante pour investiguer et juger les personnes suspectées. Au nom de l’indépendance de la Justice tant réclamée, le Gouvernement ne saurait s’immiscer dans des dossiers judiciaires. Laissons la Justice travailler en toute tranquillité. Si celle-ci se rend compte que les personne suspectées ne sont pas impliquées dans la préparation ou la commission du putsch, elles seront relaxées soit par suite d’un non lieu rendu leur égard soit par suite d’un jugement de relaxe. Courage à la Justice burkinabè qui doit redorer son blason en restant indépendante et impartiale

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2015 à 21:12, par Nabiiga En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    N’est pas mieux de te concentrer sur tes notes, rédactions et lecture des manuels des cours que de te mêler des choses dont tes études ne t’ont pas encore donné la maîtrise. Soit on t’ donner de l’argent pour t’encourager à desenderedans das la besogne, soit tu es un parent, un partisan, un ami de la famille, qui cherhe par tous les moyens pour amoindrire la gravité de l’impact de cet enregistrement mais peine perdue, car les gens ont beaucoup plus d’expérience que toi qui est toujours au banc de l’école. En CI, le camp de Soro s’est lancé dans le déni impitoyable pour essayer de défendre ce qui est indéfensible, car trop acablant et très grave, les propos tenus par ces deux hommes. Sans vouloir jouer l’avocat de diable, il n’y a pas lieu que quelqu’un d’autre ait pu imiter ces deux voix-là avec de telles précisions. Imiter quelqu’un d’autre pour des fins humoristiques est une chose, imiter avec des précisions et des faits qui se sont passés en CI est tout une autre chose. Moi, dans ma vie, j’ai déjà entendu des humoristes imitent des gens tels que Chaque Chirac, Valery Giscard ou encore et très récemment d’ailleurs, le Président Bush père des E-U. Ces humoristes reprennent quelques lignes des textes qui ont été lu au paravant ou encore des propos qui ont été tenus également préalablement, mais, ma foi, ils ne peuvent pas aller jusqu’à donner des précisions sur des faits aussi réels et clairs que l’assassinat de IB et autres. Et de plus, pourquoi un humoriste va imiter jusqu’à demander la formellement qu’on lui donne la chance d’élimer physiquement un individu qu’il n’aime pas. Vois-tu mon cher étudiant pourquoi il ne faut pas accepter de t’aventurer dans des choses dont vous n’avez encore eu l’expertise ; un jour ça viendra. Sagesse d’un Papa cependant : Si tu n’as rien à dire, il faut surtout rien dire.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2015 à 21:25, par drama En réponse à : écrit superficiel

    ce commentaire n’apporte rien d’important . le dossier est en justice et le gouvernement n’a rien à faire comme commentaire. si vous êtes un supporteur/avocat de Djibril, il faudra trouver mieux que ça pour le disculper. si non, ce commentaire est sans fond et n’apporte rien qui vaille pour aider ton BASSOLET.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2015 à 21:38, par sheiky En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Rien à mettre sous la dent. Par contre, ce dossier risque encore de démontrer l.amateurisme de notre transition et les règlements de comptes qui ne disent pas leurs noms.
    Bref, vivement un gouvernement plus professionnel et qui sera porté sur des choses plus concrètes et valorisantes pour notre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2015 à 21:50 En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Nous ne sommes pas encore en démocratie.
    lorsqu’on écoute les enregistrements, l’UPC semble être au courant du coup d’état.
    Moi je dirait qu’il s’agit d’un coup monté par un parti politique ou un groupe de personne pour déstabiliser l’ UPC et enfoncer encore plus Bassolé et les autres (Faire d’une pierre plusieurs coups)
    Ce qui surprend aussi c’est le silence du l’état. La justice ne confirme ni ne dément ces rumeurs. comme si la volonté de nuire à l’UPC et les autres était aussi partagé par la justice.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2015 à 21:56, par librarbitr En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibril Bassolé présage accoucher d’une souris
    Pauvre étudiant certainement pas de l’UFR/SJP à moins de n’y avoir rien assimilé jusque là, même le juge chargé du dossier ne peut ni doit présager de la suite de cette affaire a fortiori un pauvre étudiant !

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2015 à 22:08 En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    je ne comprends pas ce que ce monsieur veut ! Que le gouvernement vienne lui répondre ? Cet article n’a aucun sens ni aucun but ! ce qu’on attends vraiment c’est le procès et c’est seulement au cours de ce procès que l’on pourra affirmer que le procès a accouché d’une souris ! Pour l’instant moi je m’étonne. Que la première bande ai fuité ok ! mais la deuxieme vient d’ou ? Apparemment pas de l’état burkinabé ! de qui ? comment en l’espace d’une matinée ce fichier a été retrouvé par les partisans de Guillaume Soro ! On peut suputer dessus mais autour d’une bière pas dans un article qui nous fait perdre notre temps en lecture !

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2015 à 22:15, par jeune homme En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Comme le disent les saintes écritures << si Dieu avec nous, qui peut ètre contre ?>> Dieu soit louer de son amour et de sa protection pour notre cher pays. Félicitation Lassina, il faut trover un moyen pour faire écouter ces sonnores à tous.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2015 à 22:15, par Alpha En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Si je devais te donner une note .....

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2015 à 22:17, par Raso En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Il y a un point gravissime dans cette écoute dont personne ne parle, Soro y révèle que des personnalités étrangères financent des candidats à la présidentielle et non des moindres.. Si élus, à qui ces candidats seraient redevables ? Quel est la contrepartie ? Ceci est de la corruption électorale et devrait disqualifier d’office ces candidats.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2015 à 22:29, par Sidpawalemdé Sebgo En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Encore un qui a raté une occasion de se taire. J’espère que M. Ko n’est pas un étudiant en droit car affirmer que tous les participants du putsch doivent avoir tous les mêmes chefs d’inculpation, ce serait vraiment grave.

    Ainsi, pour notre jeune ami, celui qui a tiré sur un manifestant désarmé doit être accusé des mêmes choses que celui qui a lu un communiqué ou qui a manifesté sa joie à l’annonce du putsch. Charmante mentalité pour un futur cadre... Mais comme il a eu le courage de publier ses "analyses", que cela soit une occasion de se cultiver :

    Un procès ne se gagne pas ou ne se perd pas sur des "preuves" publiées sur internet. Ces procédés de communication en dehors du secret de l’instruction peuvent être utilisés par un avocat ou un magistrat dans le but généralement d’influencer l’opinion publique dans un sens ou dans l’autre. Dans le cas présent, ce serait plutôt des personnalités politiques qui seraient à l’origine de la "fuite". On peut donc penser que les buts poursuivis sont politiques avant d’être judiciaires. On peut en imaginer quelques uns :

    1°) Nuire au parti de Djibril Bassolet, la NAFA, à l’ouverture de la campagne ;
    2°) Nuire à Soro Guillaume dont les ambitions présidentielles futures s’affirment, ou/et à travers lui à Allasane Dramane Ouattara ;
    3°) Faire douter les soutiens de Bassolet à l’étranger de son innocence, surtout ceux qui pensent à freiner leurs activités au Burkina ;
    4°) Créer une crise de confiance entre le Burkina Faso et la Cote d’Ivoire, pour nuire au nouveau président Ivoirien ;

    En tout état de cause, sur le plan judiciaire, on peut douter que la non authenticité de cet enregistrement n’ait pas été envisagée par le juge, et les expertises nécessaires faites, si vraiment c’est une pièce du dossier. De même, on peut douter que le juge ce soit basé sur cette seule pièce pour inculper et déférer un général de gendarmerie devenu diplomate et fonctionnaire international.

    Enfin, sauf erreur de ma part, Bassolet n’a jamais été inculpé de 11 chefs d’accusation, ce chiffre record est celui des inculpations du général Gilbert Diendéré, dont "crime contre l’humanité".

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2015 à 22:59, par tengen-biga En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Vraiment, a t-on perdu le nord. Si Mr Djibril est innocent, son jugement l’attestera et il sera libéré. En attendant, qu’est-ce que vous cherchez ?
    C’est à ne rien comprendre.
    J’invite tous ceux qui sont épris de paix à ne pas céder à l’excitation et à l’incitation. Faisons confiance à la justice jusqu’à preuve du contraire.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2015 à 23:02, par BEN En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    on est vraiment africain noir, et j,avoue le noir ???nonnnnnnnnnn les autres ne ns respecterons j,avais. c,est comme une odeur ca suit seleument les noirs incapable d,etre un jour sincere..je travaille comme detectif ds une compagnie de securitee ou je vis. on m,affectte ds different endroit la plupart des fripouilles europeens que je recuperes au quotidiens ce sont les euros de l,est. fait marquant parcque je travaille avec les cameras cacher quand les gents se mettent a voler ils pensent qu,on ne les voient pas mais cacher mon cctv couvre in comme outside meme sur 500metres une femme noir ressortisante de l,afrique de l,ouest, est aller voler avec sa fille de 8ans elle rester dehors et a envoyer sa fille d,aller voler quoi ??serviette de table, je suis sorti de ma cachette et suis sorti dehors, la gamine a retrouver sa mere dehors avec le colis voler j,ai aprehender les deux mais quoi ??
    elle a nier nier nierrrr n,avoir pas envoyer sa fille,mais quand la police a debarquer on a pris la gamine a part elle avouer que c,est ce que sa mere l,envoie faire toujours et partous.le noir n,est ,et ne sera jamais honette, quand je prends un blanc en fraglant tout de suite il dit sorry sorry ,mais le noir il va se mettre a tempeter hurler, cracher partout mais quand l,evidence tu sais meme pas a quoi il ressemble.jai plein de clicher de ces voleurs mais c,est un autre cadre. c,est pour dire que j,ai ecouter moi meme l,extrait de cette conversation , mais mr bassoler qu,un jour parlait de justice divine ne peux pas nier cette veriter, son avocat racontait de n,importe quoi, ce n,est pas parceque cette piece de conviction ne se trouve pas pour le moment dans le dossier d,accusation que ton client est propre par rapport l,element d,ecoute ? meme si les francais sont douer au mensonge in fabriquant ce que eux ills appellent la presomption d,inonence, c,est adire on voit clairement un chien en train de coucher avec sa mere, il dira beeeee , moi je suis avocat le chien ne fait qu,observer la cuisse de ma mere c,est tous/.autrement dit soro a deja avouer in parti,il disait ,c,est cette affaire est dure , il pensait pas que ca ira si loin.....in cet entretien sonore il avouer que rock kabore et un autre candidat ont ete financer par abidjan dans le cadre de leur campagne.je suis sur que c,est pour ne pas entacher a l,election presidentielle que les transitaire du faso garde le silence...also les transitaires du faso savent clairement que c,est un des candidats financer par abidjan qui sera elu au faso
    conclusion si rock est elu , affaire est clole nouveau blaise compaore lave proprement soro l,habille in white et c,est fini .si c,est un blanc des lors ou son cuit est dehors ,il accepte sa honte.je prie les journalists burkinabes de chercher autre sujet a d,ebattre, ceux qui doivent etaler ce sujet au faso se cache, et cache le sujet parcequ,ils veulent finir leur transition sans regarder in back. /. noir= = =lacheter,ca fait honte et profondement pitier, et cest dans la bouche de gbagbo que soro et basoler ont parler.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2015 à 23:11, par Josh En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Un article sans intérêt et creux qui ne mériterait pas d’être publié. Depuis quand en démocratie, le gouvernement doit s’exprimer ou prendre position sur une affaire qui est instruite auprès d’un tribunal militaire, sauf à se décrédibiliser ? La justice rendra ses conclusions en temps. Une procédure judiciaire de ce type peut être très longue. Il suffit pour s’en convaincre de se référer à des procédures de ce type dans d’autres pays (Karim Wade). Pour finir, cher étudiant, vous seriez peut-être bien inspiré de mieux apprendre les les bases de l’action judiciaire.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2015 à 23:23, par freedom En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    cest pas facile de se jouer l’avocat du diable

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2015 à 23:49, par simple En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Mon cher étudiant, que Bassolé soit coupable ou pas c’est la justice qui le dira. Bassolé a un conseil d’avocats. La bande sera forcement expertisée donc pourquoi tant d’excitations ? Les autorités Burkina Faso s’occupent pour le moment des priorités : les élections présidentielles et législatives. La justice ne fuit pas, Bassolé aura son procès, les autorités également, ainsi que la bande et bien d’autres preuves sans doute. Note que l’ancien ministre des affaires étrangères bénéficie de la présomption innocence pour le moment donc allons aux priorités mon cher étudiant. Étudie encore c’est mieux pour toi et laisse l’affaire suivre son cour normal. Personne ne pourra perturber la justice. Blaise a envoyé des experts pour voir comment le juge Nébié est mort donc allons molo molo.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2015 à 23:49, par Ebouda En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Je crois que les gens ont tendance à vouloir aller rapidement et même trop vite au dénouement sans prendre le temps de comprendre. Si Bassolet est innocent il sera rétabli dans ses droits. Il est tout à fait normal que le gouvernement prenne des précautions pour protéger les institutions de la république. Si le gouvernement devait gérer les humeurs de tout juin, chacun, je crois qu’aujourd’hui on ne serait pas entrain de battre campagne pour des élections. A la MACO il y a des prévenus qui y croupissent depuis des années pour moins que ça. Et Mr Bassolet peut s’estimer heureux car lui au moins aura un procès équitable. Ce n’est pas le cas de Henri ZONGO et Boukari LENGANI qui ont eux été accusés de presque les mêmes chefs d’inculpation mais n’ont pas

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2015 à 01:45, par vérité En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Bonne analyse mon petit.continu comme sa plus rien ne doit être comme avant.merci pour ta vision.les gens travail a détruire la diplomatie burkinabé ivoiro mais Dieu les voit.allons seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2015 à 01:48 En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Mon cher, comme l’as dit l’autre, ce dossier te dépasse. Réfléchis un peu, crois -tu que c’est le gouvernement ou la justice burkinabè qui est à la base de cette fuite ? Es-tu aussi naïf et idiot pour croire qu’une communication entre le Burkina et la Côte d’Ivoire peut-être interceptée par les autorités burkinabè seulement ? Tu étales ton ignorance, ta naïveté et ton idiotie sir tu crois que c’est le gouvernement burkinabè ou la justice burkinabè qui est à la base de cette fuite. Laisse la justice faire son travail.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2015 à 03:00 En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Il y a une enquête judiciaire en cours. Laissez le travail se faire. Bassolé n’a jamais été accusé de 11 chefs d’accusation mais bien de 6 dès le départ alors que pour Diendéré, c’est 11.
    "C’est fort de cela que notre très cher bien aimé gouvernement de la transition s’est mis au four et au moulin pour prouver que celui-là même qui avait accueilli son exclusion des élections présidentielles avec sagesse, celui-là même qui a joué de son poids pour éviter un affrontement entre les différentes composantes de l’armée qui se tiraillaient pour détenir le pouvoir après Blaise, par ricochet éviter un bain de sang au Faso, est impliqué dans un coup que l’on qualifie de médiocre." Vous confondez tout car c’est la justice qui enquête et non le gouvernement. Osez dire que Bassolé a joué un rôle pour éviter un bain de sang à la chute de Blaise, c’est aller vite en besogne car jusqu’à aujourd’hui, je n’ai pas encore eu un début de preuve dans ce sens. Bref, votre article est sans grand intérêt, du niveau de conservation que l’on a dans les maquis sales car les enquêtes sont en cours et ne sont pas bouclés.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2015 à 06:43, par johnblacksad En réponse à : Que l’on l’accordait...?

    Dès la première phrase, le ton est donné : "...l’affaire Djibrill Bassolé aujourd’hui tend à perdre tout l’intérêt que l’on l’accordait."

    "Que l’on l’accordait" ??!!! Un étudiant ?!!! Mais où diable a-t-il appris le français celui-là ?

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2015 à 06:44, par tafa o En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Après vous avoir lu, je constate que vous ne savez rien faire d’autre que de rire. C’est tout de même triste pour l’étudiant que vous êtes.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2015 à 07:58, par Bill En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Depuis que nos autorités ont confirmé que les étudiants ont séquestré les responsables de CENOU jusqu’à 20h j’ai perdu la confiance a ce gouvernement de transition

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2015 à 08:17, par SUPER PORGO En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Ce type est un plaisantin. Thrrrrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2015 à 08:22 En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Tu es quel étudiant toi ? Tu demandes à un gouvernement de répondre à une histoire de réseaux sociaux ? Le gouvernement se respecte et respecte le peuple dont il a la charge. Toi si tu ne comprends pas grand chose tais-toi !

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2015 à 08:30, par librarbitr En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Pauvre étudiant,certainement pas de l’UFR/SJP, à moins de n’y avoir rien assimilé jusque là, même le juge saisi du dossier ne peut ni doit présager de la suite de la cause, a fortiori un pauvre étudiant.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2015 à 08:34 En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Petit étudiant ton titre est partial, dès ce titre tu montres que tu es partisan de Bassolé (pourquoi d’une souris ??). Mais si tu as écouté l’enregistrement tu devrais reconnaître la voix au moins de Bassolé, non ? On ne voit pas pourquoi la transition devrait te rendre des comptes là-dessus, et pourquoi ce serait sa faute. Pourquoi ce serait au Burkina de porter plainte alors qu’il poursuit ses enquêtes, c’est à Sorro de porter plainte contre le journaliste s’il estime que l’enregistrement est un faux, mais chacun sait que ni Sorro ni Bassolé ne portent plainte, ce qui est un aveu. Ce sont bien eux qui ont voulu déstabiliser la transition et le Burkina, et non tous ceux qui réagissent aujourd’hui contre eux. Il est inutile que tu louvoies là-dessus, sous prétexte de garder des bonnes relations avec les ivoiriens on ne peut pas accepter que le numéro 2 du régime ivoirien vienne commander à un général burkinabè et lui donner des instructions pour tuer son propre pays. Ta réflexion est très faible et pas courageuse, on se demande même pourquoi tu te sens obligé d’écrire ce torchon

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2015 à 08:58, par l’l’orphelin En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Une très mauvaise analyse. Je suis étonné ’qu’elle provienne d’un étudiant. Tu verras au procès que ton Bassole à toujours su dribbler sous l’ére Compaore. Il y aura beaucoup de choses qui te surprendront

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2015 à 09:18 En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Mon très cher étudiant, ton travail d’abord d’apprendre ; après tu pourras t’inviter dans la cours des grands. Pour l’instant taies toi sur des sujets qui te dépassent et ne te concernent pas.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2015 à 09:28, par abdul fatah ouedraogo En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    esperons que la fin de ce dossier ne sera pas comme celui de DSK ou lobjectif cetait de lempecher de participer au election en France a lepoque. que la paix revienne definitivement au Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2015 à 09:41, par Le sombrero En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Monsieur KO déjà on n’évoque pas une telle affaire dans la légèreté - en témoignent vos rires. Ensuite quand on ne connaît pas d’un dossier il est plus sage de la boucler. Djibril n’a pas fait l’objet d’inculpation de 11 chefs mais de 6. Et enfin sachez qu’une enquête judiciaire ne se mène pas sur internet donc si vous voulez bien considérer tout ce qui s’y trouve comme tout autre post et pas plus, cela vous aiderait à beaucoup faire évoluer votre esprit critique surtout que vous en avez besoin en tant qu’étudiant.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2015 à 09:44, par toega En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    C’est indigeste ton commentaire petit étudiant peut être tu cherches une bourse extérieure. Changes de trajectoire. Un bon conseil.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2015 à 10:15, par loblo En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    C’est mal parti pour ta carrière de journaliste. Piètre article d’un apprenti sorcier. Tu n’iras pas loin à cette allure.

    Répondre à ce message

  • Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2015 à 10:18, par djodai En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Monsieur Lassina Ko, ton raisonnement ne ressemble pas à celui d’un étudiant, car trop plat et plein de contradictions : en même temps que tu dis que le gouvernement n’apporte pas les preuves, tu dis que si les enregistrements sont des preuves ils devraient être connus du public. Tu demande une chose et son contraire. Ou bien tu pense que c’est à toi que le gouvernement devrait apporter les preuves. Tu es trop petit pour exiger cela de notre cher gouvernement. Aujourd’hui tous les burkinabè font confiance à notre justice, parce que nous sommes tous égaux devant elle. Pourquoi vous vous agitez ? De quoi avez-vous peur ? Si après le jugement le dossier est vide, votre champion sera libéré. Pour rappelle sache que pour une simple marche lors des tuerie de Norbert ZONGO, Diibril Bassolé, alors ministre de la sécurité a fait arrêter et raser Halidou OUEDRAOGO et Tolé SAGNON sans aucune forme de procès. Pour te dire que si l’on renversait les rôles ce n’est sûr que ton Djibril traiterait dignement ceux d’en face comme il le font à son égard.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2015 à 10:32, par Karan En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    En Inde, il est des communautés, pour détendre leur organisme, faire dissiper les amertumes et bénéficier d’une bonne santé pour entamer une bonne journée de travail, organisent des rires collectifs très tôt les matins !
    Tu n’as pas le profil d’un étudiant, ne ternis point leur image !

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2015 à 11:33, par kouadio En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    La collusion entre les evangelistes du Burkina (qui sont dans les instances de la transition) et ceux qui ont initie et execute la guerre civile en Cote d’Ivoire et qui sont reputes proches de Gbagbo est evidente et risuqe de nous faire connaitre des moments difficiles. Ces evangelistes ne reculent devant rien pour preserver le pouvoir. Ils sont dans le meme etat d’esprit que DAESH. A bon entendeur salut

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2015 à 11:43, par Zangaléwa En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Chacun pense qu’il est obligé de raconter des sottises au lefaso.net. Tu as intérêt à apprendre tes leçons pour devenir quelqu’un demain.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2015 à 12:03, par pagomziri En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Je ne comprends pas pourquoi les internautes perdent leur temps pour lire des inepties pareilles ?

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2015 à 12:10, par la droiture de l’homme intègre En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    A première vue, j’ai trouvé dans ma lecture que cet article est d’actualité, sauf que avec un certain recul, j’ai pu constater que cet étudiant essaie lui-même de faire le travail du juge d’instruction c’est-à-dire que le juge cherche les preuves à charge et à décharge. Mais il met plus l’accent sur une défense de Bassolé, il faut avoir un seul rôle, soit être juge ou soit être avocat. Est-ce un écrit objectif ou partisan ? si tu est son avocat tant mieux, mais il faudrait revoir ton argumentaire. ce n’est parce que Djibril a evité un bain de sang lors de l’insurrection de octobre 2014, qu’il n’a pas participé directement ou indirectement à la destabilisation du faso ? ceci n’exclut pas cela.
    je crois à mon humble avis que Bassolé après avoir vécu longtemps dans les sérails du pouvoir devait prendre des années sabbatiques avant de revenir au pouvoir si toutefois le pays avait besoin de lui. la politique, c’est pas seulement la légalité (droit d’être candidat notamment), mais, c’est aussi le flair, savoir se retirer à temps. Chez le militaire qu’il est, cela s’appelle un repli tactique. c’est plutôt son entêtement à vouloir gérer le faso qui lui vaut toute cette infortune. le jeu en valait-il la chandelle ? Poser la question, c’est y répondre.
    Revenons à l’écrit qui nous concerne. concernant l’écrit ci-dessus, d’où lui vient l’information que l’enregistrement sonore n’est pas dans le dossier ? Ne peut-on pas le verser au dossier si toutefois c’est une preuve probante, qui pourra faire l’objet d’une expertise ?
    je reste sur ma soif quant à la contribution ! l’article manque de sérieux et de rigueur

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2015 à 12:37, par JAH SUN En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Tu sais mon cher étudiant ton analyse décline systématiquement ton bord et aussi la mission que tu t’es donnée de défendre un apatride de la façon honteuse et sans vergogne . Ton écrit en dit long sur ta volonté a influer l’opinion publique sur ce dossier et donc à répandre une fausse perception de la transition et du système judiciaire actuel. Mais sois rassuré monsieur l’étudiant ces genres de manœuvres malsaines ne passent plus dans notre peuple insurgé.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2015 à 13:21, par ka En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Le problème de Guillaume Soro, c’est d’insister a vouloir aider ceux qui le vendaient les armes pour tuer ses frères Ivoiriens afin d’arriver au pouvoir. Aujourd’hui Bassolé et autres, Badini et consort, qui alimentaient les armes aux rebelles Ivoiriens, font chanter le pauvre Soro a leur guise. Ces écoutes sont bien réelles, car Blaise Compaoré était un maniaque de ces écoutes, et toutes conversations téléphonique entre ses fillettes comme Bassolé et Diendéré a l’exterieur du pays sont écoutés et conserver par l’introverti. Ce que Soro oublie, c’est que le premier ministre de la transition Zida pour se protéger, a redoublé ce système d’écoute dont il était responsable pendant le régime de Blaise Compaoré. Si dans le rapport des enquêtes sur le coup d’état a la maternelle de Diendéré, ils affirment qu’une écoute entre Bassolé et Soro existe, c’est la réalité.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2015 à 13:23, par zotomer En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    J’ai commencé à lire mais j’ai vite arrêté. C’est sans intérêt !

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2015 à 13:48, par ramodg toaka En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Continuer à vous masturber ainsi. Le reveil sera douloureux

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2015 à 14:12, par nongba En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Ça me rappel les affaires yaguibou et guiro. Wait and see. Franchement j attends ce que nos brillants enquêteurs vont nous produire

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2015 à 14:43, par Freeman En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Article sans intérêt aussi bien dans la forme que dans le fond. Aucun style narratif, aucune analyse pertinente. Repartez à vous cours que vous n’avez pas encore assimilé.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2015 à 16:06, par Djakasanpoue En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Encore un mendiant qui n’a pas encore compris que le FASO a changé

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2015 à 16:17, par ka En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Tout est claire, Soro est protégé : Le FPI essaye de demander a la communauté internationale, la CEDEAO, et l’UA de prendre cette histoire au sérieux, mais comme Affi n’est qu’un opposant fantôme, l’autorité Ivoirienne ni aucun organisme internationale ne s’aventura dans cette affaire qui reste pour ADO un secret d’état. Quand a Bassolé, il parlera pour sauver sa peau, car la nouvelle justice sans le sanguinaire Blaise Compaoré avec injustice et son impunité, appliquera la vraie justice pour le peuple Burkinabé, meurtri durant 27 ans de l’injustice et l’impunité de la famille Blaise Compaoré et son RSP. En conclusion, seul Djibril Bassolé de porter le chapeau : Qu’il pleuve ou qu’il neige, il sera condamné avec Diendéré pour les crimes commis pendant le coup d’état a la maternelle. Ce qui est sûr, cette bande d’écoute est réelle et authentique, mais Guillaume Soro le chouchou d’ADO s’en sortira sans aucune égratignure. A bas l’injustice et l’impunité. Ce n’est qu’un humble avis de Ka, farouche partisan de l’alternance politique et économique de l’Afrique avec sa pure jeunesse.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2015 à 17:11, par St Thomas En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Laissez l’étudiant tranquille. Chacun a le droit d’écrire sur tel sujet qui lui plaît et de le faire publier par tel organe de presse qui lui plaît. Vous vous faites bien des commentaires sur l’article non ? Ou bien ?
    Maintenant je veux vous dire que cette conversation est un montage grossier. Je connais des gens en Côte d’Ivoire qui imitent la voie de Bédié ou d’Ado sans problème. Donc ce truc-là est un montage grotesque pour justifier la participation de Djibi au putsh. Effectivement comme les voix ressemblent drôlement à celle de Soro et de Djibi, il est difficile de convaincre le pékin moyen du contraire. Mais la vérité finira par éclater et vous me donnerez raison un jour.
    La publication d’un tel enregistrement ne fait qu’affaiblir davantage ce dossier vide du coup d’Etat car le secret de l’instruction est déjà violé et cet enregistrement doit être annulé et écarté des débats. La vérité c’est que ce coup d’Etat a été fomenté par quelques petits enfants voyous du RSP et les officiers comme Aziz, Goumbri, Kéré,Diendéré ont pris les devants pour les empêcher de massacrer les populations. C’est ça la vérité... Allons seulement au procès, les juges et l’opinion publique nationale et internationale seront édifiés. C’est ça la vérité et arrêtons de croire à des choses dont nous n’avons aucune preuve. Si vous voyez que les gens prennent la photo de Blaise et coller à une personne qui tient une boîte de tomate à Abidjan pour dire que c’est un mendiant, vous devez savoir que les gamateurs sont forts en montage sonore et en collage de photos ou de sons. Webmaster faites attention à vous car un jour il vont inventer des choses sur vous. Merde à ces monteurs d’images et de sons. St Thomas.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2015 à 18:15, par sidnooma En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Mr l’ étudiant si Djibril est inoncant vas y le prendre il va venire dormire chez toi. S’il participait a tes tickets de RU il fo te chercher un autre bailleur par ce que Dieu seul sait quand est ce que ton bailleur va
    sortir.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2015 à 19:26, par beo neere En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Vivement que la justice relève le devi d un procès juste et équitable pour le grand bonheur de tous.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2015 à 20:35, par Danton En réponse à : Nul dans le fond et dans la forme

    Mon frère Ko, à l’avenir fais-toi relire par 3 ou 4 de tes amis ; ça éviteras que tu viennes nous pondre un papier sans queue ni tête qui n’aura que le mérite de nous énerver davantage. Nous avons besoin de lectures de bonne qualité pour avancer. Sans rancune et puisse Dieu t’ assister dans ta vocation littéraire. Vive le Burkina Faso ! Danton.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2015 à 20:37, par jonas TRAORE En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Il nya rien dans le dossier. Que de l’acharnement et des règlements de comptes. Que la Transition s’en aille, car c’est un échec de Kafando, Sy, Zida.

    Que de pietres personnages sans une envergure.

    Comme l’a dit le professeur Bado, j’ai peur pour mon pays. Le mal est fait, il sera difficile de réconcilier les burkinabés tant les dés sont pipés.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2015 à 23:16, par Colombo Dozonito Kigbafory En réponse à : Juste quelques mots sur l’affaire qui défraie la chronique.

    Pour ce que je sais,Bien longtemps avant même les élections présidentielles ici chez, on apprenait de par des réseaux burkinabé, l’existence d’une bande sonore relatant un entretient en Djibril Bassolé et Soro Guillaume.
    Ce enregistrement a mm été publié la toute première fois par Radio Oméga sur son site, avant d’être retiré quelques jours plus tard, on ne sait pour quelle raison. C’étaient -ils rendu compte qu’il s’agissait d’un Gros faux ? Nul le sait.

    Les Autorités de transition en post au Faso, ont aussi eu l’enregistrement, et là je me demande pourquoi ce silence de leur part, face à un acte aussi grave. Normalement ça devrait créer un véritable tolet diplomatique entre ces deux États. Mais que non, depuis plus d’un mois, rien à l’ horizon. Bien au contraire on les a plutôt venir présenter des excuses à Guillaume Soro après la perquisition à sa résidence. Mieux face à une rumeur persistante faisant cas du rappel de l’ambassadeur ivoirien pour consultation, ils sont monté au créneau pour démentir l’info et rappeler à la face du monde la grande amitié Ivoiro-Burkinabés . De Curieuses Attitudes venant de personnes qui détiennent une telle "preuve"..vraiment bizarre. Cela ne voudrait t-il pas simplement dire Qu’ils ont vérifié l’enregistrement et y ont décelé du faux ? Expliquant du coup ce silence sur cette affaire ?
    Tout compte il y a réellement quelque chose qui cloche.

    En outre A en croire ce fameux enregistrement l’affaire aurait eu lieu après que l’armée ait encerclée la ville de Ouaga donnant un ultimatum au Rsp. C’est ce moment précis que Guillaume Soro demande au ministre Bassolé de dépêcher un émissaire à Abidjan afin de récupérer des valises d’argent destinées aux éléments du RSP. Vraiment ahurissant comme scénario. Plus ahurissant encore c’est entendre Soro dicter au téléphone des Stratégies d’attaque, et à qui ? Un général !!!!. Hum
    Le plus drôle, c’est l’excitation des Anti-Soro, nos frères LmP qui semblent plus royalistes que les rois Burkinabès. Les premiers concernés eux mêmes ont écouté et réécouté cette bande sonore, et ça n’a crée aucun mouvement de colère, aucun buzz, jusqu’à mourir de sa belle mort. Ça doit emmener à réfléchir.
    (excusez les coquilles, je suis grippé.)
    Selon une analyse de Franck Olivier Depry

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2015 à 05:12, par La cour ! En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Lassina Ko, il faut que tu comprenne @un certain nombre de choses :
    1) Le fait qu’il ne restait que la moitié des charges prouve bien que la Justice instruit à charge et à décharge et c’est ce qui est souhaité ;
    2) Même s’il ne restait qu’une seule charge, le dossier ne serait pas vide pour autant ;
    3) Dès lors que le dossier est Justice, ta <> peut te tuer, mais le Gouvernement n’a plus à communiquer la-dessus ;
    4) L’avocat français a fait une opération de comunication pour justifier ses honoraires car, dès lors qu’il n’est pas admis devant le Tribunal Militaire burkinabé, il n’a pas eu accès au fond du dossier pour en connaître la teneur ;
    5) En justice, on évite de publier les pièces à conviction, mais ce n’est pas parce qu’une pièce est connue du public qu’elle n’a plus de valeur juridique ;
    6) C’est ton droit de te laisser instrumentaliser, mais il faut savoir que ton arrogance envers le Gouvernement de transition te trahit, d’autant plus qu’on se demande comment un simple étudiant peut être au courrant du nombre de charges abandonnées dans un dossier judiciaire aussi sensible ?

    Nul n’est dupe et seuls ceux qui ne savent pas ne savent pas !!!

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2015 à 07:40, par SOBORSSOR (verité) En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    commentaire inutile sans effet et sans sens
    nullart sache que jusqu’à preuve du contraire cette preuve demeure une preuve quitte à ce que la partie adverse prouve qu’elle n’est pas une preuve

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2015 à 08:35, par kiswend En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    leche bottes !
    met ton intelligence et ta connaissance au service du bien et du droit chemin !!!

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2015 à 08:43, par sokotoi En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Une chose est évidente on ne peut pas échapper la justice établi par le droit, la justice de sa propre conscience et celui de Dieu en même. Tôt ou tard une de ces justices nous rattrapera.
    Wait and see !
    Dieu bénisse le Burkina et que les forces du mal soient vaincues à jamais !

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2015 à 10:23, par Jonassan En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    militant du collectif de défense pour le non jugement d’un détenu, ce n’est pas mieux de revoir tes leçons d’analyse logique (cours de CM) ? (rires).

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2015 à 11:32, par Yampassaté En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Pourquoi le faso.net laisse publier n’importe qui même ? C’est vrai que y a la liberté d’expression mais tout de même, on ne doit pas laisser des individus dissertés sur des dossiers qu’ils ne maitrisent pas. En réalité on a encore beaucoup d’efforts à faire pour que les gens évitent la courte échelle : il a écrit croyant tirer quelques dividendes après.... Laissons tout simplement la justice faire son job. Point barre......

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2015 à 12:10, par L’Intègre En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Bien dit mon grand.
    Comment les gens veulent seulement entendre ce qu’ils veulent que tu leurs disent ? Pourquoi vouloir rester dans le noir obligatoirement ?
    Vivement que le gouvernement prends sa responsabilité face à ces mensonges.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2015 à 13:32, par Un électeur En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    C’est pas un étudiant mais un blaisiste en exile.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2015 à 16:56 En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Quel étudiant celui-là ? un intox oui. Tu a bien écouté ? c’est belle et bien Soro et Djibril qui discutent et c’est bien authentique il n y’a rien à dire. Même si Djibril est ton père, reconnais que ce qu’il a fait avec cette conversation là, il est condamnable.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2015 à 17:02, par yambia En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    tu es un étudiant en quoi ? Mangement, escro ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2015 à 17:23, par leguide En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    ALLONS AU JUGEMENT SEULEMENT

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2015 à 15:23, par RECTITUDE En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Évitons de s’en prendre à tour de bras à la Transition, car c’est le peuple qui l’a désignée et elle a, jusque là suivi, autant que faire se peut, les aspirations du peuple qui lui a porté sa confiance. Ce sont au contraire de braves volontaires, bénévoles pour l’essor de ce pays. Ce ne sont pas des magiciens ni des extra-terrestres pour être infaillibles. Ils ont fait de leur mieux pour tenter de remettre sur les rail de la vérité un pays qui a patauger dans la boue du mensonge depuis des décennies.Tous ce dont ils ont pu jeter les bases pourra nous sortir de l’ornière pour peu que les futurs dirigeants continuent dans cette lancée. Quant à l’enregistrement supposée de l’appel entre Guillaume k. SORO et Djibril BASSOLE, nous nous remettons à la justice. Ce que je sais est que c’est si grave et honteux que seul des hommes intègres peuvent l’avouer. Ce qui est sûr est qu’il il n’ y a pas de fumée sans feu. Que Dieu continue à assister notre cher pays !

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2015 à 20:49, par Etudiant Inteligent En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Mon type c’est vous autres que NAFA a flatté pour voir le jour !!!!!!!!Tu ferrais mieux de te taire quand tu n’as rien à dire OK ? C’est vous autres les corrompus là !!!!soit tes bête soit tes naif !!
    j’ose croire que c’est la deuxième raison !
    Tu me fais trop rire mec ! Quand on lis le debut de ton discours je vois pas derrière un étudiant mais plutôt un Homme Faible incapable de convaincre qui que ce soit et qui usurpe l’identité d’un étudiant pour publier ce genre de truc !!!faut écouter l’enregistrement de ton idole avec Tchrrrrrrrrr !!!!! c’est à cause de vous autre là qu’on dit que les étudiants d’aujourd’hui sont pas intélligents et manquent de discernement !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril 2016 à 15:03, par Sawadogo En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Un étudiant ça étudie ! Pas autre chose.

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 21:02, par TH En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Ko, toutes félicitations. La lutte continue
    La vérité triomphera

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2016 à 02:32, par Heidi En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Thanks for finally talking about > Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de
    Djibrill Bassolé présage (...) - leFaso.net, l'actualité au Burkina Faso Brasil</a>

    Répondre à ce message

  • Le 23 janvier à 23:14, par Hello En réponse à : Putsch manqué au Burkina : Quand le dossier de Djibrill Bassolé présage accoucher d’une souris

    Eh oui ou en sommes nous. Trois plutard apparament il avait raison

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Le Gal Djibrill Bassolé est rentré au Burkina et se porterait bien
Procès du putsch du CND : Les plaidoiries renvoyées au 23 avril prochain
Procès du putsch : Ce fonctionnaire de police secouru par le colonel-major Boureima Kiéré
Procès du putsch du CND : L’accusé piégé par une tablette nie toujours les faits
Procès du putsch : Boukaré, la victime qui se soigna avec de la potasse et du sel
Putsch du CND : « Il était le pilier de la famille », relate l’oncle d’une victime décédée
Procès du putsch du CND : P.S, ce professeur de français sauvé grâce à un autre élément du RSP !
Procès du putsch : Gildas, l’homme qui a eu in extremis la vie sauve
Vidéos du putsch : « Un film d’horreur » scande la partie civile, « Rien de nouveau », répond la défense
Procès du putsch du CND : "Comment prétendre maintenir l’ordre avec des cagoules", s’interroge Me Prosper Farama
Procès du putsch du CND : "Je n’ai pas d’observation par rapport aux images", a lâché général Gilbert Diendéré
Ismaël Diendéré filme son père : « Mon papa président ! C’est historique »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés