Journées internationales de la paix et de la tolérance : Une célébration sur fond d’exhortation à Léo

vendredi 13 novembre 2015 à 15h04min

Le Premier ministre, Yacouba Isaac Zida a procédé, ce jeudi 12 novembre 2015, au lancement officiel des activités commémoratives simultanées des Journées internationales de la paix et de la tolérance dans la cité de l’igname, à Léo. Le thème de l’édition 2015, « Peuple burkinabè, acteur de défense et de promotion de la paix », invite toute la société à défendre et à promouvoir la paix à tous les niveaux. Etaient présents à cette cérémonie, une forte délégation ministérielle, des autorités administratives locales, coutumières, acteurs du monde éducatif etc.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Journées internationales de la paix et de la tolérance : Une célébration sur fond d’exhortation à Léo

Sans paix, et sans respect des droits humains et libertés fondamentales, aucune croissance durable, aucun développement n’est possible. C’est fort de ce constat et au regard de la persistance des conflits et des crises sociales de par le monde, que l’ONU a institué la Journée internationale de la paix, célébrée le 21 septembre de chaque année. Aussi, dans la perspective de la promotion d’une quiétude mondiale, l’UNESCO a adopté la déclaration de principes sur la tolérance et proclamé le 16 novembre de chaque année, Journée internationale de la tolérance.
Au Burkina Faso, suite aux récents évènements causés par le putsch avorté du 16 septembre, le gouvernement à travers le ministère en charge des droits humains a jugé bon de fusionner les activités entrant dans le cadre desdites Journées. Ainsi, la cérémonie commémorative a eu lieu ce 12 novembre 2015, dans la salle de conférence de l’hôtel Sissili à Léo.

Lire la suite

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 13 novembre 2015 à 15:23, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Journées internationales de la paix et de la tolérance : Une célébration sur fond d’exhortation à Léo

    - Désolé ! Si vous pensez que c’est en célébrant cette Journée internationale de la paix et de la tolérance à Léo que vous allez calmer les parents du Juge NÉBiÉ, vous vous trompez royalement !

    Pour les calmer, il faut une vraie justice pour leur fils, le juge NÉBIÉ. Je sais de quoi je parle car je connais qui est le gourounsi nuna et aucun village de la Sissil ne m’est inconnu !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2015 à 15:25, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Journées internationales de la paix et de la tolérance : Une célébration sur fond d’exhortation à Léo

    - Il fallai plutôt aller la célébrer à ZINIARÉ afin que les COMPAORÉ retrouvent la paix du coeur et oublient leurs rancunes tenaces !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2015 à 17:54, par Le Sage.
    En réponse à : Journées internationales de la paix et de la tolérance : Une célébration sur fond d’exhortation à Léo

    Commencez M. ZIDA à dire à Laurent BADO de tolérer un tant soi peu les homosexuels qui ne l’ont jamais rien fait. Cet individu peu scrupuleux, et peu respectueux de lui-même et encore moins des autres citoyens homosexuels mérite d’être arrêté par les forces de défense et de sécurité et jugé par les juridictions pénales burkinabè pour atteinte inacceptable aux droits inaliénables des homosexuels qui ne sont ni déviants ni malades. Comment peut-il jeter l’opprobre sur cette catégorie de citoyens honnêtes qui n’ont pas demandé à naître ni homo-sexuel, ni transsexuel ? Dire que ce type prétend être le plus intelligent du Burkina Faso me fait gentiment sourire.
    Cette forme de discrimination est aussi une forme de dictature qui ne dit pas son nom et une forme de ségrégation sexuelle qui portent atteinte incontestablement aux droits de l’Homme. Il n’appartient pas aux hommes politique de choisir l’orientation sexuelle des citoyens mais de gérer la chose publique de la République. Plus jamais ça dans la campagne électorale ni ailleurs. Tahirou Barry est averti s’il veut engranger 5% de l’électorat. Le Sage.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2015 à 11:48
    En réponse à : Journées internationales de la paix et de la tolérance : Une célébration sur fond d’exhortation à Léo

    Si Zida pense que les gens ont oublié qu’il faisait parti du RSP et le numéro 2 ou 3 là-bas, donc il doit répondre aussi aux exactions de l’ère Compaoré et l’assassinat du juge Nébié en fait partis. Il est vraiment mal placé pour parler de paix. Comme dit le frère Boglo il risque sûrement de se retrouver devant les tribunaux avec son pasteur.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés