An I de l’insurrection populaire : Déclaration de Françoise Toé, candidate à la présidentielle MLN-BF

Déclaration • samedi 7 novembre 2015 à 07h25min

Il y a un an, les forces démocratiques burkinabè mettaient fin au processus de « monarchisation » du pouvoir entrepris par Blaise Compaoré et ses soutiens nationaux et étrangers. Après 27 ans passés à la tête de l’Etat, il avait fini par croire que le Burkina était sa chose, affichant une sorte de surdité méprisante face au rejet sans ambiguïté par le peuple de son projet constitutionnel. Lui et sa clique avaient manifestement sous estimé l’attachement des Burkinabè au respect de la règle de droit et leur soif d’alternance démocratique.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
An I de l’insurrection populaire : Déclaration de Françoise Toé, candidate à la présidentielle MLN-BF

L’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014, portée part toutes les couches sociales de notre pays, a permis de mettre fin à la dérive autoritaire du président Compaoré. Malheureusement, au cours de cette insurrection, une partie de l’armée, mue par des intérêts égoïstes, oubliant la mission de protection du peuple qui lui est confiée, a tiré sur les démocrates manifestant aux mains nues. Bilan, trente quatre (34) morts et plus de 600 blessés.

A l’occasion de ce premier anniversaire, au nom du Mouvement de libération nationale- Burkina Faso (MLN-BF) groupe majoritaire du PDP/PS, j’exprime à nouveau ma sincère compassion pour les familles des victimes et souhaite un rétablissement complet aux blessés.

Un an après les évènements, on ne sait toujours pas avec certitude les coupables de ces crimes. Certes, le gouvernement a créé le 2 septembre une commission d’enquête chargée de mener des investigations afin de situer les responsabilités sur les drames survenus lors de ces deux jours historiques, mais je considère que le procureur du Faso doit aussi ouvrir une enquête et qu’un juge doit être nommé pour enquêter sur ces évènements. Il est important de donner des signes forts que l’ère de l’impunité, que nous avons longtemps dénoncée et qui était la marque de fabrique du système Compaoré est terminée.

Cette exigence de vérité et de justice couvre aussi les victimes du coup d’Etat réactionnaire du 16 septembre perpétré par le Général Diendéré dans le but de restaurer l’ancien système. Je salue le courage tous ces martyrs tombés sur le champ de baille de la démocratie et de la liberté. Oui, il s’agit bien de martyrs, car ils savaient le risque élevé auquel ils s’exposaient en s’opposant aux militaires de l’ex Régiment de sécurité présidentielle (RSP).

C’est pourquoi, je souscris totalement à la décision des autorités de la Transition du 31 octobre, la journée nationale d’hommage aux martyrs. Nous devons nous souvenir de leurs combats et engagements pour la démocratie, et les transmettre aux générations futures afin que plus jamais, il ne vienne à l’idée d’un dirigeant de vouloir tripatouiller la constitution et les lois qui régissent la vie politique et sociale de notre pays.

Depuis ces évènements, le Burkina Faso est devenu un exemple de lutte pour de nombreux pays africains où des forces progressistes se battent contre des pouvoirs dictatoriaux qui gouvernent leurs peuples dans la terreur.

A quelques jours des échéances électorales qui doivent mettre un terme à la Transition, j’appelle tous les démocrates à rester vigilants et à veiller au bon déroulement des élections qui doivent être libres, transparentes et aux résultats acceptés par tous. C’est le meilleur hommage que nous pouvons rendre à nos martyrs.
NA AN LAARA, AN SAARA

Françoise Toé
Candidate à l’élection présidentielle

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 7 novembre 2015 à 08:49, par OZ
    En réponse à : An I de l’insurrection populaire : Déclaration de Françoise Toé, candidate à la présidentielle MLN-BF

    À quand votre programme de société, Madame Toé ? Oh, mais suis-je bête, ce n’est pas la peine d’en produire un, votre programme est celui du MPP. En effet, si votre parti, le MLN/BF, est majoritaire au sein du parti PDP/PS, rappelons-nous que le PDP/PS est un des 17 partis qui soutient officiellement Roch Marc Christian Kaboré. Il est donc clair que vous êtes un deuxième bureau du MPP, vous participez à la campagne électorale pour récolter des voix pour le MPP. C’est bon à savoir pour les électeurs qui souhaitent vous voter. Reste à savoir pour qui roule Saran Sérémé, et quelques autres satellites...

    Répondre à ce message

  • Le 7 novembre 2015 à 16:22, par vérité no1
    En réponse à : An I de l’insurrection populaire : Déclaration de Françoise Toé, candidate à la présidentielle MLN-BF

    Du courage Tantie ! Pour moi, si on doit élire une femme à la magistrature suprême, au moins qu’elle dépasse la cinquantaine c’est à dire très mûre comme cette bonne dame, dans le cas contraire, on va assister aux djandjobas, démonstrations de bijoux en or, boucles d’oreilles en diamants, des enfantillages et j’en passe ! La vérité fait mal mais c’est la vérité !!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 7 novembre 2015 à 20:54, par zakinpagba
    En réponse à : An I de l’insurrection populaire : Déclaration de Françoise Toé, candidate à la présidentielle MLN-BF

    je ne suis pas contre vous mme toé.je suis parfaitement d"acord avec la candidature des femmes comme sara seremé.mais si vous soutenez le MPP vous allez perdre.inchalla

    Répondre à ce message

  • Le 7 novembre 2015 à 21:13
    En réponse à : An I de l’insurrection populaire : Déclaration de Françoise Toé, candidate à la présidentielle MLN-BF

    M. Oz, connaissez-vous Mme Toé ? Savez-vous ce qu’elle endure pour porter cette candidature au nom des valeurs et des luttes que le Professeur Joseph Ki-Zerbo a légués aux Burkinabè ? Pardon, si vous ne la connaissez pas, ce n’est pas grave, mais ne dites pas des bétises sur elle.
    Sa liste est présente dans une vingtaine de circonscriptions pour les législatives ; donc ce n’est pas de l’amusement. Et, elle a fait ses preuves dans le privé en tant qu’expert comptable ; si on veut à Kosyam une présidente qui va bien gérer le pays dans l’intérêt de tous, c’est bien elle ! Elle n’a pas de casseroles derrière elle et n’a de compte à rendre à personne ; surtout pas au diable !

    Répondre à ce message

  • Le 7 novembre 2015 à 21:15
    En réponse à : An I de l’insurrection populaire : Déclaration de Françoise Toé, candidate à la présidentielle MLN-BF

    Je respecte trop les femmes et je me garde de porter des critiques aux dérives langagières de cette grande dame...Sinon, Dieu seul sait qu’une femme ne peut gouverner les burkinabé. C’est leur nature, le burkinabé est jaloux, mesquin, médiocre, médisant (3M) de AO.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2015 à 00:52, par Jonassan
    En réponse à : An I de l’insurrection populaire : Déclaration de Françoise Toé, candidate à la présidentielle MLN-BF

    @OZ vous êtes de ceux qui sont incapables de produire des analyses sur les programmes ou les manifestes ou discours des candidats. Votre façon de battre campagne met à nue votre faiblesse de proposition. Que vous lui demandez son programme, c’est légitime mais que vous alliez raconter des bobards pour seulement atteindre vos adversaires, relisez le discours du Chef de l’Etat et vous comprendrez que vous faites parties de ceux qui cultivent les bassesses : vous êtes en bas et vous chercher vainement à nous tirer en dessous.

    Répondre à ce message

  • Le 12 novembre 2015 à 14:47, par m’nif
    En réponse à : An I de l’insurrection populaire : Déclaration de Françoise Toé, candidate à la présidentielle MLN-BF

    Bon courage TOE, tu peux gagner. C’est une compétition. Rien n’est gagné d’avance . L’allemande là , je crois que c’est une femme !, elle gère l’Europe, demandez à hollande qui elle est ? . Et Hélene du Liberia et et , et !............., C’est pas de petites folles j’en suis convaincu, Bien, vraiment burkina faso a fait un grand bond. C’est "la miracle" !. On a jusqu’à deux (2) femmes à la candidature suprême. C’est un vrai progrès social !. Les institutions internationales doivent vraiment revoir leurs critères "leur histoire d’avant dernier pays , de 25 ème qui énerve mon ami par exemple . Moi , J’attends 2020, pour voir mes amis de fadar-fadar (nord et sud, de Dibissi et d’Effranamane,) - ma zamis , c’est dans le sahel- se présenter. Si c’est pour la caution je pense que quelques samos pardon quelques dromadaires suffisent.Vive les femmes, vive les pauvres et vive le burkina.
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2015 à 11:51, par Africain conscient
    En réponse à : An I de l’insurrection populaire : Déclaration de Françoise Toé, candidate à la présidentielle MLN-BF

    De grâce. Épargnez nous des professions des gens (Expert comptable, économiste, banquier, homme d’affaire....). Ce qui est important à savoir chez un homme politique, c’est son projet de societé et son programme politique.Et la plupart de nos candidat n’en ont pas y compris Françoise Toé. Françoise Toé, avec tout le respect que je lui dois, reste une plaisantin.Je la trouve incohérente.Est-elle candidate indépendante ou pas ?Si c’est le cas au lieu de se contenter de soutenir le prétendu programme du MLN qu’elle ait le courage de se présenter sous la bannière de ce parti.Elle serait plus grande que ce qu’on voit.
    Quant au monsieur qui pense qu’il faut une femme d’au moins 50 ans à la magistrature suprême, il n’a qu’a se rassurer et se démarquer de ces genres de déclarations qui le diminue de son intelligence.Depuis quand l’âge et le sexe de quelqu’un sont-ils un projet de société ou un facteur de bonne gouvernance ?Est-elle plus âgée que Blaise dont on vient de chasser ?Renseignez-vous si le femmes présidente sont en train de bien gérer leur pays.Evite de faire de la politique une simple question d’âge ou de sexe.C’est bcp plus sérieuse que cela.
    Un homme politique se juge en se référant à ce qu’il nous présente comme programme politique.Et que ce soit Françoise Toé et les autres candidats aucun d’entre eux ne nous présente quelque chose au-delà de ce que Blaise nous a servi comme pourriture.La candidate Toé devrait commencer par nous proposer quelque chose de nouveau.Mais malheureusement son seul argument, c’est le nom de Joseph Ki-Zerbo.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés