Balai Citoyen Vs Collectif Balai citoyen : Le MATD a tranché, Diakité et ses camarades analyseront !

samedi 7 novembre 2015 à 00h06min

Le ministère de l’Administration territoriale et de la décentralisation (MATD) s’est prononcé sur la requête portant « dénonciation d’usurpation d’identification du Balai citoyen » introduite par l’association le Balai citoyen, le 28 avril 2015. Dans une correspondance adressée ce 5 novembre au plaignant, le ministère invite les responsables du Collectif Balai citoyen (mouvement basé à Bobo Dioulasso et qui est né de la scission avec l’association le Balai Citoyen basé à Ouagadougou) à revoir les aspects mis en cause. Joint au téléphone, ce vendredi 6 novembre dans la matinée, Alexandre Kaba Diakité, coordinateur dudit Collectif dit attendre d’en parler d’abord avec ses camarades avant toute initiative.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Balai Citoyen Vs Collectif Balai citoyen : Le MATD a tranché, Diakité et ses camarades analyseront !

Par Courrier N° 2015 - 351 / MATD / SG / DGLPAP / DOASOC du 5 novembre 2015, le ministre de l’administration territoriale informe le Balai Citoyen que sa requête visant à dénoncer l’usurpation de ses éléments d’identification (dénomination et devise) et empêcher la tromperie du public par le "collectif Balai Citoyen" est jugée fondée. Par conséquent, le MATD, dans un souci de protection des citoyens et de prévention des difficultés d’ordre pratique qui pourraient survenir du fait de la quasi similitude entre les éléments d’identification, invite le "collectif Balai Citoyen" à se trouver une autre dénomination.

Cette décision signée par le ministre Youssouf Ouattara, fait suite à la requête introduite le 28 avril par le Balai citoyen et qui sollicitait le ministère à prendre les dispositions utiles, en vue de faire « respecter leurs droits sur les éléments d’identification de leur mouvement et empêcher la tromperie du public ». Sept (7) mois après, la décision est enfin tombée. Une décision que le coordinateur du mouvement mis en cause dit avoir lue sur les réseaux sociaux, notamment Facebook. A la question donc de savoir ce qu’il en pense et comment il compte faire, Alexandre Diakité confie qu’ils n’ont pas encore été avisés par le ministère. Toutefois, ils comptent, ses camarades et lui, se réunir pour analyser la décision avant de se prononcer. Affaire à suivre donc !

Bassératou KINDO
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés