Malamine Ouédraogo, fils d’Alizet Gando, accusé d’avoir détourné l’argent des moustiquaires

mardi 3 novembre 2015 à 00h04min

Un ressortissant burkinabè a été inculpé en son absence et accusé d’avoir détourné plus de 12 millions de dollars de fonds destinés à lutter contre le paludisme au Burkina en fournissant des moustiquaires défectueuses bon marché, a annoncé la justice américaine le vendredi 31 octobre 2015.

Malamine Ouédraogo, fils d’Alizet Gando, accusé d’avoir détourné l’argent des moustiquaires

Malamine Ouedraogo, âgé de 33 ans, risque jusqu’à vingt ans de prison s’il est arrêté et condamné pour escroquerie, selon le bureau d’un procureur de New York, Preet Bharara. Il n’a pas encore été interpellé, est-il précisé dans un communiqué.
Le fonds Global Fund, financé en partie par l’agence d’aide américaine USAID, lui aurait versé des millions de dollars pour qu’il achète et distribue plus de deux millions de moustiquaires certifiées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans le cadre d’une campagne de lutte contre le paludisme, aussi appelé malaria, au Burkina Faso.

Les moustiquaires devaient être traitées avec de l’insecticide avant d’être distribuées, selon le procureur. Mais au lieu de se fournir auprès du fabricant thaïlandais recommandé par l’OMS, l’homme a trouvé des moustiquaires bien moins chères chez un vendeur chinois. Il a ainsi détourné plus de 12 millions de dollars, estime le procureur.

Ces modèles, qui n’étaient recouverts que de très peu d’insecticide voire pas du tout, avaient été emballés pour laisser croire qu’ils venaient de Thaïlande.

Malamine Ouédraogo, apprend-on, serait l’un des fils de Alizet Gando Ouédraogo, richissime femme d’affaires sous le régime Compaoré qui ramassait à tour de bras plusieurs marchés de la commande publique dont celui des moustiquaires qui avait beaucoup fait jaser en son temps.

Lefaso.net avec l’AFP

Messages

  • Telle mère, tel fils ! vendeuse de Bébés ! Vendeur de moustiquaires pourries ! Le "plus rien ne sera pas comme avant" s’internationalise ! En réalité, ils appellent ça du "Business" alors que les Américains parlent d’escroquerie !!!!!!!!

  • On doit l’envoyer à la prison de Guantanamo ! Makindé !!!!!!!!!

  • Enfin de compte, y a-t-il quelqu’un associé au CDP qui n’est pas voleur ? Pardon, que quelqu’un me réponde car je ne comprend plus rien. D’accord qu’ils volaient à ciel ouvert au bercail mais aller jusqu’aux États Unis pour voler, rien que parce qu’on ne sait que voler ; vraiment ça c’est fort.

  • Je pense que Alizeta elle même doit être derrière cette escroquerie ! Elle doit être entendue ! C’est comme cela, le CDP nous arnaquait ! Vive l’oncle Sam ! Une occasion pour en découdre une bonne fois avec la méthode Compaoré !!!!!!! L’ex beau-frere national mérite la prison à vie !

  • Comment peut-on être aussi méchant envers ses propres compatriotes ? Le palu fait des milliers de victimes, les américains nous donnent de quoi combattre ce mal, voilà que des prédateurs préfèrent s’enrichir encore plus.. Au finish, pas de moustiquaires.

  • Telle mère, tel fils. Le contraire nous aurait étonné. Pourtant le pauvre Tasséré de père, n’est rien de tout cela. Qu’il aille donc payer comme sa mère. Triste famille c’est.

  • S’il était accusé par la justice burkinabé je suis persuation que certaient diront que la transition pourchassent des gens du cdp.nous étions sûrs que ces moustiquaires n’était pas imprégnées.la transition n’a pas le courage d’aborder certaines questions importantes comme les cités AZIMO la confiscation des terres des paysans par les barrons de l’ ancien regime la question de la gestion.opaque des lotissements. Si la justice n’aborde pas ces questons maintenant il sera difficile pour le prochain gouvernement de le fare.

  • hahahahah ! ca se voit jusqu’au fin fond du monde... pour lui, ce n’etait qu’un autre gombo a faire... ca fait plus de 6 milliards en CFA. ce sont des gens de ce type qui controlaient le Burkina. a un moment a la longue, tout Burkinabe est devenu malhonnete, disant que le pays est comme ca. je ne vis pas au BF et vraiment, je ne regrette pas Mr. Compaore a la tete de mon pays a moi. impunis, ils ont meme detourne les fonds que de bons coeurs ont verse pour les victimes due 9 Septembre 2009 a cause d’inondations a ouaga. dans quel monde vivons-nous ? soyons serieux entre-nous memes.....

  • je sui nor comme toi, mais nous ne sommes pas les memes hommes. moi, je sui intelligent et j’ai au moins d’egard pour touyt autre. toi, rien. tu viens de rater une belle opportunite ici-bas. je n’ai pas de milliards mais je vis mieux que toi. ici aux USA, tu restes ce que tu es. period. pas de hobaohab comme tue le fais dans mon pays qui m’appartient aussi, au meme justre titre que toi. et merde alors !

  • un type comme ce type n’est pas digne d’etre Burkinabe. arretez d’ecrire a porpos d’un type commce-ca ici et maintenant !

  • Peut-on fuir et échapper à la dure loi des USA ? Surtout que le soutien homme fort est lui même en fuite et où ? Malamine doit répondre de lui même pour ne pas être traqué à travers le monde ? A force de terroriser ses petits frères dans la famille, on fini par croire en sa force et s’attaquer à plus fort dehors ? La honte du clan est une fois de plus exposée.

  • C’est la famille, quoi ? Ma’ Dalton avec Jack

  • Telle mère tel fils, cette famille a pillé tout le denier public du Burkina. Si c’était au temps de Sankara, il aura demandé son extradition et le faire condamner sévèrement par le TPR ! Espérons que la justice fera son travail, et qu’il payera son crime, car à cause de lui des milliers d’enfants sont morts du paludisme. Au pays de l’oncle Sam, il n’existe pas de l’injustice ni de l’impunité instauré par l’homme fort mais faible dénommé Blaise Compaoré, fuit comme un rat chez ses beaux-parents, sacrilège pour un vrais mossi.

  • Il faudrait fouiller pour traquer tout ces sanguinaires éparpillés un peu partout.

  • Pauvre pays très endetté,je te pleur. Certains de tes fils ont décider de te faire saigner a blanc au détriment du peuple.ton supplice est des plus horrible et inhumain.A quand la fin de ce vempirisme économique perpétré par clan interposé ?

  • - Telle mère, tel fils !! Ils ont fini par croire que les USA sont comme le Burkina où ils ont fait régner, les détournements, la force et l’escroquerie.

    Par Kôrô Yamyélé

  • La morale de cette histoire : la cupidité qui caractérise encore de nombreux hommes d’affaires au Burkina ne paie pas et ne paiera jamais !!!!!!!
    Malamine et tous ceux qui ont profité en détournant de l’argent destiné au bien être des populations doivent être dénoncés et châtiés ce, conformément à la loi !
    BURKINABE signifie HOMME INTEGRE !!!!!!

  • Vous comprenez pourquoi le système Compaoré Blaise était plus dangereux que la mafia cilicienne. Non seulement il, n’apportait rien à ce vaillant peuple Burkina qui leur a pourtant tout donné, mais, mieux ils ont mis en place une corruption jamais égalée dans ce pays pour racler tout, tout et tout au profit du clan élargi, sans aucune pitié. Même de simples moustiquaires que tout Etat responsable se doit de subventionner pour faciliter l’accès aux plus démunis, non seulement l’Etat ne le fait pas faut de moyens dit-on, mais même les dons de généreux donateurs sont détournés par le clan pour se faire du fric. Comment peut-on venir nous chanter ici sur la toile les éloges ou les biens fait du système Compaoré ?. N’importe quel Burkina, je dis bien n’importe quel Burkina quelque soit son niveau d’éducation, pourvait faire mieux que Compaoré s’il avait un minimum d’étique et de patriotisme. La palu est la première cause de mortalité des enfants au Burkina. Comment peut-on fermer les yeux sur un tel détournement, qui pour moi, est pire qu’un meurtre. Combien d’enfants aurait-on pu sauver avec ce don du palu s’il avait été judicieusement géré ? Heureusement qu’Allah le TOUT PUISSANT est là ; son verdict tombe au moment ou l’incrédule s’attend le moins. La Juste elle-même étant aux ordres du clan, il fallait attendre la justice américaine pour mettre à jour ce complot mafieux et chercher à mettre la main sur ce délinquant de Malamine. Nous ne sommes que début des déboires du clan. Celui qui a longue vie verra. Qu’Allah nous donne longue vie

  • Décidément l’escroquerie c’est dans le sang !!! Si c’est pas maman c’est le fils. Pauvre de nous burkinabè démunis.

  • Qu attend la justice burkinabé pour accompagner la justice américaine.
    je dirai bien que la justice Burkinabe à besoin d’un toilettage car elle est diendierisée donc il faudra le loyalisé.

  • déja a l’époque la qualité des moustiquaires avaient été dénoncé par les populations en vain. C’est le début de la douleur de alizeta gando cette dame dont les employés etaient payés selon ses humeurs. malamine n’est que la branche pourrie d’un arbre pourrie.

  • Tel mère tel fils.pire que Dienderé.qu’il paie très chèr ses actes.QUE DIEU BENISSE LE BURKINA FASO !

  • Quand le Diable te laisse tomber c’est a pique. Gando,François, maintenant son fils. hi hiii

  • Qu’est-ce que la justice burkinabè attend pour ouvrir une enquête préliminaire sur cette escroquerie ? Les Américaines ont été escroqués mais le Burkina aussi puisque le produit livré n’est pas conforme. Nous avons donc été lésés. Qu’est-ce que le procureur du Faso attend pour initier une action ?

  • Par leur cupidité il y a eu mort d’enfants parce que les moustiquaires ne protégeaient pas. Ainsi s’enrichissait le clan Compaoré. C’est la triste réalité.

  • Telle mère, tel fils mais tout se paie sur terre avant le jugement divin.

  • Ce que tout le monde dit est juste pour tout un chacun, mais je voudrais savoir Monsieur OUEDRAOGO en tant que qui une organisation internationale peut verser autant d’argent à un individu pour le compte d’un pays. A ma connaissance même le ministre des finances du Burkina à cette époque ne pouvait pas recevoir directement d’une institution internationale de l’argent dans son propre compte bancaire pour le développement du pays. Je pense que même USAID n’est pas blanc comme neige. Soyez sérieux et ne jouons pas dans l’informel.

  • Est-il seul dans cette manoeuvre ou ce vol... L’OMS/Burkina était où ? Le Ministre de la santé de l’époque et Même les médecins doivent être auditionnés !
    C’est trop facile de crier au vol quand le peuple a pris ses responsabilités de chasser le dictateur Blaise et son système !

  • Et c’est comme ça que le pays fonctionnait sous l’ère des COMPAORE. Un type comme celui là devait être condamné pour crime contre l’humanité. Combien d’enfants du Burkina Faso sont morts de paludisme parce que lui, fils d’une dame intouchable du temps du règne de son gendre a empoché l’argent qui, du reste, provenait d’autres contribuables. Dieu merci les américains vont gérer le problème à leur propre manière.

  • Il faut aller plus loin. En son temps tout le monde avait décrié la manière avec laquelle le PADS au ministère de la santé avait attribué ce marché. Il faut démanteler ce faux PADS aussi qui n’a jamais été blanc dans les attributions de marché. C’est vrai que le defunt coordonnateur n’est plus de ce monde mais d’autres acteurs clés tel que DIARRA sont toujours là et font la pluie et le beau temps au Ministère de la santé. L’actuel coordonnateur est toujours dans la même lancée des faux marchés, des deals bizarres à donner la nausée et tout le monde regarde sans broncher. Il faut absolument dissoudre le PADS au ministère de la santé ou au mieux amener du sang neuf ; tout le monde est corrompu là bas. Mais comme c’est la vache à lait du Ministre, SG et autres on laisse faire. PADS= CORRUPTION A OUTRANCE

  • Les Burlkinabé n’ont certainement pas fini d’en apprendre sur les méfaits du clan Compaoré. Vivement que la justice s’intéresse à tous ceux qui ont tempé dans cette affaire. Vive le Burkina Faso !

  • La justice américaine donne là une leçon à la transition et ses institutions, comme celui de Professeur Ibriga Marius. Jusque là il n’a levé aucun doigt sur les dossiers de malversation qui attendent dans les tiroirs.

  • Enfin Dieu la justice je comprends maintenant pourquoi je dort sous moustiquaire et mon palu ne fini jamais

  • J’en veux aux américains qui ont attendu le départ du régime avant de dévoiler l’affaire. Comment ont-il décaissé 12 millions de dollars tout en sachant que ce sont des faux moustiquaires ? ou bien ils ne le savaient pas ? A ce que je sache les institutions internationales ont une procédure de décaissement très dure. aLORS comment en-est-on arrivé là ? complicité ?

  • Il n’y a pas de fortune ici-bas, il n’y a que des crimes !!

  • Les anciens responsables du ministère, en charge de ce dossier moustiquaire, devraient être entendus par la justice burkinabè.

  • Il faut vite déloger Seydou BOUDA à Washington pour qu’il réponde dans cette affaire sombre. C’est lui qui était aux commandes du Ministère de la Santé quand ce sombre deal a été accordé à Alizèta. Seydou BOUDA, sache que tu ne vas pas échapper quelque soit tes prouesses politiques pour sauver ta tête. Tu es impliqué dans beaucoup de sales affaires financières de notre pays. Tu ne mérites pas ton poste à la Banque Mondiale pour le compte tu Burkina Faso.

  • Notre système de santé est vraiment pourri, inutilement budgetivore. Ca détourne partout et dans toute activités( frais de supervision, carburant détournés à chaque niveau, en diminuant les équipes de supervision lors de toutes ces campagnes polio et autrespassationde mmarchés de gré à gré avec surfacturation et livraison de matériel non adaptés dormant dans les laboratoires et autres, falsifications de signatures pour justifier certaines activités non menées, j’en passe) . Système très bien organisé de sorte le mcd détourne avec son gestionnaire de meche, rend compte au drs qui a sa part , jusqu’au sg et le ministre. On se demande comment on peut être si méchants

  • je vous dit n alizeta gando a déconné mais je vous dit peuple du Burkina Faso
    c’est SALIF DIALLO qui est derrière tout ça
    allez demandé de vous dire la verité sur le coup de Diendéré
    vous savez apres ces ellectipons ca risque d’etre l’enfer

  • Mon écrit est adressé au Ministre de la santé par rapport aux problème des moustiquaires "imprégnés" et gratuitement distribuées lors de la dernière campagne. le peuple à été escroqués, spolié et même assassiné car des moustiquaires dites imprégnées alors qu’il en était rien ont surement endeuillé plus d’un Burkinabé. plus jamais ça au Faso. durant 27 ans, nous avons souffert il est temps que ce calvaire s’arrête. aujourd’hui j’ dépensé près de 21 000f pour soigner ma fille qui souffre du paludisme. sous le hall du CMA, où on était par manque de place il y avait 5 malade du même établissement souffrant du même mal et qui étaient tous sous perfusion. les moustiquaire qu’on nous a gratuitement données ne nous a pas protégé du paludisme parce qu’ un foireux, un voeureux a surement volé et mal exécuter un marché. que justice soit rendue au non du peuple et que nos gouvernants ouvrent l’oeil et le bon.

  • Ainsi va la vie. je suis sur qu’apres la transition les dossiers de malversation de la transition vont aussi apparaître. c’est comme sa. comme la transition est toujours au pouvoir, on ne voit pas de malversation mais attendons qu’elle parte tout va sortir.

  • L’affaire était connue par le Ministère de la santé au Burkina. Mais qui aurait osé ?
    La société qui s’était occupé du transport des moustiquaires (par conteneurs) avait été poursuivie par la douane parce qu’il y avait un véhicule de luxe dans l’un des conteneurs plutôt que des moustiquaires !

  • Et dans tout ça, la mère Gando, la dame de fer, celle qui avait le contrôle de l’économie du pays, est clean ?

  • Les autorités du CDP l’ont envoyé mais il n’a pas su s’envoyé

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés