Art oratoire : Christophe Hien et Epitace Nobera vainqueurs du concours d’improvisations

dimanche 1er novembre 2015 à 22h01min

Le concours d’improvisations des Toastmasters de la Division C a rendu son verdict dans la soirée du samedi 31 octobre 2015 à Ouagadougou. Au terme d’une finale âprement disputée par les candidats, Christophe Hien du Club Ouaga Forum s’adjuge la première place pour la partie francophone et Epitace Nobera pour la partie anglophone. L’événement s’est déroulé en présence du directeur de la division C, Célestin Toé et du directeur général adjoint des Impôts, représentant le parrain.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Art oratoire : Christophe Hien et Epitace Nobera vainqueurs du concours d’improvisations

Huit candidats issus des clubs des secteurs 7, 8 et 9 de la Division C ; un seul sujet d’improvisation et un jury dissimulé dans une assistance composée pour la plupart de Toastmasters. Le décor est ainsi planté pour cette « fête de la parole » improvisée où l’éloquence est la chose la mieux partagée. Il fallait repousser ses limites en libérant son génie. Même si le public était tenté d’acclamer certains candidats, il fallait s’abstenir de le faire car le règlement l’interdit. C’est du moins l’une des consignes données par la présidente du concours Alice Henry. Les six orateurs francophones et les deux anglophones ont eu chacun 2 minutes maximum pour convaincre le jury.

Le développement par les Africains

Le sujet imposé aux candidats était le suivant :« Vous êtes un jeune diplômé de retour dans votre pays après de longues années d’études. Profondément attaché à votre communauté, vous avez à cœur de mettre en place des projets communautaires de développement participatif. Malgré vos efforts, les jeunes de la localité ne pensent qu’à immigrer, convaincus que leur salut viendra de l’extérieur. Le jeune leader communautaire que vous êtes s’adresse à eux. Que leur dites-vous ? »
Dans leur argumentaire, les candidats ont vanté l’Afrique et insisté sur l’impérieuse nécessité pour la jeunesse de rester sur le continent et de développer des secteurs comme l’agriculture car « aussi dure soit la terre, elle nourrit toujours son homme », reconnait Christophe Hien. Les orateurs ont également dépeint le tableau macabre de l’immigration aux larges des côtes européennes.

Le secret de Christophe Hien

A l’issue des délibérations des membres du jury, Christophe Hien et Léon Zongo furent classés respectivement 1er et 2e de la partie francophone. Quant à la langue de Shakespeare, elle fut maniée avec « dextérité » par Epitace Nobera, seul gagnant de la partie anglophone. Et puisqu’à Toastmasters, « nul ne sort amoindri ou perdant », une attestation de participation a été remise aux huit candidats.
Heureux, Christophe Hien, imposant de par sa carrure, dit être animé par le désir d’apprendre et de s’améliorer. En effet, l’homme n’est pas à sa première récompense. En juin dernier, il avait été sacré révélation de l’année du club des Toastmasters Ouaga Forum, après avoir remporté le premier prix du concours d’art oratoire de la division C du district 94 organisé à Cotonou le 11 avril 2015. « Mon secret, confie-t-il, c’est le travail. C’est regarder les erreurs et le succès des autres afin de me corriger ». Présentement, communicateur compétent, l’ingénieur au CNRST espère être leader compétent.

Un club de Toastmaster aux impôts

Adama Badolo, directeur général adjoint des impôts, dit être satisfait du niveau d’ensemble. Forte de 2000 personnes, son administration mobilise chaque année 500 à 600 milliards de francs CFA pour les caisses de l’Etat. Il est donc primordial que les capacités communicationnelles de tous ces collaborateurs soient renforcées. Avec son club Toastmaster DGI lumière, ils seront ainsi mieux outillés pour convaincre les contribuables à ne pas craindre les impôts.

En avril 2016, Niamey abritera le concours des discours de la Division C. A l’issue de cette bataille, les meilleurs Toastmasters feront partie de l’aventure d’Abidjan au mois de mai pour défendre les couleurs de leurs clubs au grand concours du district 94. Le chemin est donc parsemé d’embuches et il faudra de la persévérance mais aussi du talent pour y parvenir.

Herman Frédéric BASSOLE
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés