Salon du mariage 2015 : Un diner gala pour l’épilogue

dimanche 1er novembre 2015 à 22h01min

Dans le cadre de la 3e édition du Salon international du mariage (SIMO), les promoteurs ont organisé un dîner gala, ce samedi 31 octobre 2015, à la maison du peuple de Ouagadougou. Au cours de ladite cérémonie, des attestations de formation et de reconnaissance ont été remises à des apprenants qui excellent dans le métier de la décoration, et à des participants.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Salon du mariage 2015 : Un diner gala pour l’épilogue

Prévu pour 19 heures, c’est finalement à 21 heures que le dîner gala du Salon international du mariage de Ouagadougou (SIMO) a débuté. Malgré ce retard, la soirée a tenu ses engagements. Prestations d’artistes, défilé de mode, remise d’attestations de formation et de reconnaissance, ainsi que la coupure du gâteau ont été les temps forts de cette soirée conviviale. Plusieurs personnalités et figures du monde de la mode étaient présentes à ce rendez-vous riche en couleurs, parmi lesquelles, Emmanuel Ouédraogo dit « Papa CACICHO » et Georges de Bisiri de la maison GX 226.
Le cachet musical de la soirée a été assuré par Daisy Franck et Awa Basin qui ont à tour de rôle tenu en haleine le public dans l’ambiance et la danse.

Le dîner gala à ciel ouvert était une manière, des dires du président du comité d’organisation, Serges Poda, de permettre aux invités, partenaires et personnes n’évoluant pas dans le domaine du mariage de se retrouver pour une synergie d’action. Même si des problèmes d’ordre organisationnel ont été constatés, la 3e édition a atteint les résultats escomptés.
« Certains de nos collaborateurs nous ont fait faux bond à la dernière minute entrainant du coup des retards dans nos travaux. Toutefois, nous sommes satisfaits parce que 90% des résultats du SIMO ont été atteints » s’est réjoui M. Poda.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Avis de quelques participants

Kabba Ibn Rahim, représentant de la Guinée Conakry

C’est la première fois que je participe au SIMO. Les mots me manquent pour exprimer ma satisfaction. J’ai beaucoup appris de cette 3e édition à telle enseigne que si j’avais la possibilité je ferais de même dans mon pays. Ma joie est encore plus grande avec la distinction que je viens de recevoir. Une fois chez-moi, je n’hésiterai pas à partager avec mes frères la formation que j’ai reçue au cours de ce salon. En quelques mots, j’ai appris de manière concrète la décoration lors des mariages, des événementiels, des dîners et autres.

Georges Pascal Kaboré dit Georges de Basiri, Styliste

C’est une première participation pour moi mais ce que j’ai surtout constaté au cours de cette 3e édition, c’est qu’il n’y a pas eu beaucoup d’engouement de la part de la population. J’ai reçu une attestation de reconnaissance parce que j’ai présenté une collection en Faso Danfani pour valoriser l’artisanat burkinabè et en particulier le coton burkinabè. J’ai beaucoup sillonné l’Europe pour montrer l’art vestimentaire burkinabè. C’est une fierté pour moi de recevoir cette distinction car c’est mon travail qui est mis en avant et cela me galvanise à faire mieux pour espérer venir l’année prochaine avec de nouvelles collections.

Propos recueillis par ALGS

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés