Bobo-Dioulasso : La place de la mairie baptisée Place des Martyrs

dimanche 1er novembre 2015 à 10h20min

Désormais la place de la mairie s’appellera la Place des Martyrs. C’est ce qu’ont voulu les autorités de la Transition ce samedi 31 octobre à l’occasion de la célébration de la journée des martyrs à Bobo-Dioulasso. Place des Martyrs pour que, indique le Premier ministre Isaac Yacouba Zida, la mémoire des martyrs demeure éternellement au peuple burkinabé.

Bobo-Dioulasso : La place de la mairie baptisée Place des Martyrs

Yacouba Issac Zida, Premier ministre et Cherif Sy, président du Conseil national de la Transition, ont ce samedi 31 octobre 2015 baptisé la place de la mairie de Bobo-Dioulasso place des martyrs en mémoire aux personnes tombées les 30 et 31 octobre 2014. Sobre, la cérémonie d’hommage aux martyrs célébrée, à Bobo, s’est voulue symbolique. A travers une marche de la place Tiefo Amoro en passant par la place de la Nation vers la mairie centrale.
Un itinéraire d’environ deux kilomètres que le Premier ministre, le président du CNT, les membres de gouvernement, les députés CNT et les autorités régionales ont suivi à pied accompagné des organisations de la société civile (OSC). A la place de la mairie, le représentant des OSC Joseph Bado du mouvement CAR a remercié les autorités de la Transition pour le choix porté sur la capitale économique pour la célébration de cette journée d’hommage aux martyrs. Après la minute de silence, Joseph Bado a fait un bref rappel des trois décennies de dictature de Blaise Compoaré. Il a seulement fallu, dit-il, 48 heures pour mettre fin à ce régime dont les conséquences ont malheureusement entrainé des pertes en vie humaine. La lutte, poursuit-il, est loin d’être terminée en témoigne le coup d’Etat du Conseil national pour la démocratie qui a échoué grâce à la résistance du peuple.

Lire la suite

Vos commentaires

  • Le 1er novembre 2015 à 10:42, par ka En réponse à : Bobo-Dioulasso : La place de la mairie baptisée Place des Martyrs

    Une place pour qu’on se souvienne. Que la jeunesse continue de veiller pour qu’une chose comme cela n’arrive plus au pays des hommes intègres. Que la justice fasse son travail, pour que les criminels payent à la hauteur de leurs crimes.

    Répondre à ce message

  • Le 1er novembre 2015 à 19:02, par Burkin Bila En réponse à : Bobo-Dioulasso : La place de la mairie baptisée Place des Martyrs

    J’ai bien lu "Place des martyrEs" sur la plaque officielle ? Vous aussi, faites pardon ! ! !

    Répondre à ce message

  • Le 1er novembre 2015 à 19:30, par ka En réponse à : Bobo-Dioulasso : La place de la mairie baptisée Place des Martyrs

    Le têtu internaute Kouadio, Encore une fois je te demande de quitter le forum, laisse nos enfants se reposer en paix : Mets-toi dans ta petite tête que tous les crimes politique qui sont commis au Burkina sont l’œuvre du CDP et de son RSP. Mets ton MPP dans ton derrière et laisse le peuple pleurer ses morts. Compaoré alors ministre de justice et numéro de la révolution. Continu ta prétention d’un CDP assassin, je te mets en garde que le peuple veillera qu’on te trouve, et tu accompagneras tous le criminels a l a MACO, ou dans une prison dans le pays ou tu te trouves pour narguer le peuple Burkinabé et ses morts.

    Répondre à ce message

  • Le 1er novembre 2015 à 20:17, par bobo En réponse à : Bobo-Dioulasso : La place de la mairie baptisée Place des Martyrs

    A voir la photo, on pourait se demander si c’est la Place des martyrs ou la place des "martyres" ???? Pfff !!!

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2015 à 09:32, par Ouvrez l’oeil ! En réponse à : Bobo-Dioulasso : La place de la mairie baptisée Place des Martyrs

    Martyrs ou Martyres ? Ne nous attardons pas sur la forme...Nous savons que ces deux orthographes existent bien dans le dictionnaire. Mais ici, en effet, si nous parlons bien de ceux qui sont tombés sous les balles assassines de l’ancien régimes pour leurs opinions politiques : ce sont donc bien des MARTYRS sans le "e".

    Nous n’avons pas besoin de tant spéculer la dessus. Après tout, le français n’est pas notre langue maternelle et tout le monde peut se tromper en l’écrivant ou en le parlant. C’est une langue inutilement complexe et parfois ne se souci pas de logique. On fera mieux de réfléchir sur comment valoriser nos langues nationales au lieu de "piaffer" à la moindre faute observée dans l’usage de la langue de molière...qui n’est la notre !

    Ouvrez l’œil ! Attention à l’aliénation.

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2015 à 17:25, par Amos En réponse à : Bobo-Dioulasso : La place de la mairie baptisée Place des Martyrs

    A Bobo il n’y a pas eu de martyrs, ce sont des délinquants et des voleurs et puis la place rebaptisée "place des martyrs" est la place OUEZZIN COULIBALY

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre 2015 à 11:35, par Sogotele En réponse à : Bobo-Dioulasso : La place de la mairie baptisée Place des Martyrs

    Vous aussi, prenez le soin de bien faire les choses, ne montrez pas vos piètres personnages aux yeux du monde ! Y ’a t-il pas un lettré parmi vous pour corriger cette bêtise de "Martyres". Ne soyez pas pressés comme la transition et ses lois ou nominations indigestes. Drôle de place alors !!!!!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés