Deuxième région militaire : Le commandant Thomas Sawadogo, nouveau chef du 22ème régiment d’infanterie commando de Gaoua

samedi 31 octobre 2015 à 17h38min

La garnison militaire de Gaoua a désormais un nouveau chef de corps. Le chef de bataillon Thomas Sawadogo remplace à ce poste le colonel Sadou Maiga qui a passé un an dans la cité de Bafuji. La passation de charge a eu lieu ce vendredi 30 octobre 2015 en présence d’autorités locales coutumières et religieuses et des populations. Le cérémonial militaire et le défilé militaire ont constitué les temps forts de la cérémonie.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Deuxième région militaire : Le commandant Thomas Sawadogo, nouveau chef du 22ème régiment d’infanterie commando de Gaoua

Les soldats du 22ème régiment d’infanterie commando de Gaoua vont célébrer le 55ème anniversaire des forces armées nationales sous l’égide du chef de bataillon Thomas Sawadogo, nouveau chef de corps de la garnison militaire de Gaoua. Il a été installé ce vendredi 30 octobre 2015 par le commandant de la deuxième région militaire le colonel Gilles Bationo. Le quinzième chef de corps du 22ème RIC de Gaoua a traduit sa reconnaissance à la hiérarchie pour la confiance. Il dit inscrire son action sur trois volets. Il s’agit du renforcement de la discipline, le raffermissement de la cohésion entre les militaires d’une part et d’autre part entre les populations et les militaires, et enfin l’accent qui sera mis sur l’instruction et la préparation opérationnelle aux missions qui leur sont confiées.

Après avoir passé un an dans la cité de Bafuji, malgré les événements qu’a connu notre pays, le bilan pour le colonel Sadou Maiga se résume à l’organisation de l’instruction et quelques manœuvres opérationnelles. Par ailleurs le chef de corps sortant quitte Gaoua avec des pincements au cœur. « Lorsque vous venez à Gaoua, les appréhensions que vous avez de cette ville et ce qu’on vous raconte fait peur. Gaoua c’est l’école de la vie. Il n’y a rien de tel que Gaoua. C’est l’une des rares villes que j’ai beaucoup aimées. Je n’ai vraiment pas eu de souci avec les populations. », a- t- il dit. Le chef de corps sortant dépose désormais ses baluchons à l’Etat-major général des armées à la division opérationnelle.

Dalou Mathieu Da correspondant régional
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés