Baptême de casernes militaires : Baba Sy, Thomas Sankara, Nazi Boni…honorés

vendredi 30 octobre 2015 à 22h13min

La journée du jeudi 29 octobre a été celle de baptêmes des casernes militaires à l’occasion du 55e anniversaire des Forces armées nationales. De Ouaga à Pô, en passant par Tenkodogo et Dédougou, des camps militaires ont été baptisés. Une manière de perpétuer la mémoire de ces militaires ou civils qui ont marqué l’histoire de l’armée et du pays. Les généraux Baba Sy, Bila Zagré, Tiémoko Marc Ganrango, le capitaine Thomas Sankara et Nazi Boni ont ainsi été honorés.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Baptême de casernes militaires : Baba Sy, Thomas Sankara, Nazi Boni…honorés

Pour le 55e anniversaire des Forces armées nationales, le président Michel Kafando a pris le 28 octobre 2015 des décrets baptisant six camps militaires du Burkina Faso. Aussitôt décrété, aussitôt exécuté.
Le 29 octobre donc le camp 11/78 aux pieds de l’échangeur de Ouaga 2000 sur la route de Pô, a pris le nom de Camp général Baba Sy, ancien chef d’état-major des forces armées voltaïques. L’ancien nom 11/78, faisait référence à la date ou le régiment d’artillerie a pris service sur le site.
Né en 1920, ancien enfant de troupe de kati (Mali), il est incorporé dans l’armée française en 1939. Dans l’armée française, il a gravi des échelons et ses mérites ont été reconnus par ses supérieurs. Par exemple l’ordre général n° 1354 en date du 20-10-1952 du général commandant en chef en Indochine dit de lui ceci : « très bon officier africain et excellent chef de section, possédant les plus belles qualités de courage et d’allant. A brillamment participé les 7 et 8 aout 1952 à la tête d’une section à une opération de la vallée de Troï Sun. A contribué à la destruction d’un convoi Viêt Minh tuant 5 hommes d’escorte, récupérant 3 fusils et un très important ravitaillement. A ensuite manifesté le plus grand mépris du danger au moment de l’attaque de la compagnie par un fort élément rebelle ».

Le Général de corps d’armée Baba Sy est le deuxième général de corps d’armée du Burkina Faso après le Général Sangoulé Lamizana. Il a occupé de très hautes fonctions dans la hiérarchie militaire. Reversé à l’armée nationale à sa création par la France avec le grade de capitaine, il a été sans discontinuité de 1968 à 1979, chef d’état-major des forces armées voltaïques et pendant quatre ans, ministre de la défense nationale et des anciens combattants. Le Gal Baba Sy sera admis dans la 2ème section des officiers généraux en janvier 1980, et sera nommé grand chancelier des ordres Burkinabè, poste qu’il occupera jusqu’en 1989.

Un devoir de mémoire

Pour le président Michel Kafando qui a procédé au baptême, c’est un devoir de mémoire à Baba Sy, le patriote. La transition, a dit le président, ne pouvait ignorer les mérites de l’homme. « Il a été un grand patriote, il a beaucoup aimé son pays. Il aurait pu rester dans l’armée française ou il était nettement plus rétribué. Il est revenu servir son pays », a ajouté le président.

Baba Sy se trouve être le père de Shérif Sy, le président du Conseil national de la transition. Il s’est naturellement dit ému à titre personnel. Mais au-delà, l’homme s’est réjoui que dans la phase de cohésion et de l’unité de l’armée, ses premiers chefs aient estimé qu’il était nécessaire qu’ils se réconcilient avec leur propre histoire en mettant en avant, l’exemplarité de leurs ainés.

La réhabilitation de Thomas Sankara

Le Camp militaire de Pô s’appelle désormais Camp Thomas Sankara. C’est le premier ministre Yacouba Isaac Zida qui a présidé la cérémonie dans la soirée du 29 octobre dans le « foyer incandescent de la révolution » d’aout 1983. « C’est le modèle que nous voulons donner à notre armée » a dit le chef du gouvernement. Le camp militaire de Pô, célèbre pour abriter le Centre national d’entrainement commando (CNEC), a ainsi pris le nom du premier commandant du CNEC, le capitaine Thomas Sankara.

« Nous avons choisi de baptiser cette caserne Camp Thomas Sankara en hommage à ce grand homme, je ne dis pas homme fort. Il a été le tout premier commandant de cette caserne » a dit le premier ministre qui a souligné que c’est un devoir de mémoire, une reconnaissance de ce que l’homme a été pour l’armée et pour la nation.

Le Baptême marque également une volonté des autorités, de faire de Thomas Sankara, un exemple pour l’armée. Ceci parce qu’il a incarnée des valeurs « d’intégrité, de dignité de loyauté ». « C’est le modèle que nous voulons donner à notre armée, à nos militaires afin qu’ils sachent désormais qu’ils sont au service de la nation et que le devoir du militaire, c’est d’être entièrement au service de la nation » a poursuivi Yacouba Isaac Zida.

Le baptême de la caserne s’est déroulé en présence de certains membres de la famille de l’ancien commandant du CNEC. À en croire la sœur de Thomas Sankara, Odile, cette reconnaissance à travers le baptême du camp sonne comme une réhabilitation du leader de la révolution d’aout 1983. C’est tout naturellement que la famille se réjouit de cette réhabilitation qui a pris le temps qu’il fallait.

« On a toujours pensé que la réhabilitation se ferait un jour. Quand ? Nous ne le savions pas et vous savez pourquoi. 27 ans de pourvoir de Blaise, on ne pouvait pas s’attendre à cela, mais après son départ, le vent a tourné. Et le Burkina va réécrire la plus belle page de son histoire avec l’héritage de Sankara ».

Les Généraux Tiémoko Marc Garango, Bila Zagré, Nazi Boni…

Comme Pô et Ouaga, le camp militaire de Kamboinsin (Bangre ENSOA) a été baptisé camp Général Bila Zagré par le premier ministre dans la matinée du 29 octobre. Le Gal Bila Zagré a été chef d’Etat-major Général des armées de 1979 à 1980.
Le camp de Tenkodogo a quant à lui, pris le nom du Général Tiémoko Marc Garango, du nom de l’ancien ministre des finances et du Commerce du premier gouvernement militaire formé par le Général Sangoulé Lamizana, en 1966.
Le seul civil qui donne son nom à un camp militaire, c’est l’ancien homme politique voltaïque et écrivain, Nazi Boni. Son nom a été donné au camp Dédougou.
Le sixième porte le nom de camp PMK (Prytanée militaire du Kadiogo), un nom qui désignera dorénavant l’ancien camp militaire Bangré PMK.

Pour le chef d’Etat- major général des armées, le Gal Pingrenooma Zagré, en prenant la décision de changer les noms des casernes, le président du Faso, développe une dynamique pédagogique et éducative à l’adresse des forces armées nationales, afin de leur rappeler qu’elles doivent être pleinement républicaines au service de la nation.

Tiga Cheick Sawadogo
tigacheick@hotmail.fr
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 30 octobre 2015 à 22:40
    En réponse à : Baptême de casernes militaires : Baba Sy, Thomas Sankara, Nazi Boni…honorés

    oh mon dieu

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre 2015 à 23:49
    En réponse à : Baptême de casernes militaires : Baba Sy, Thomas Sankara, Nazi Boni…honorés

    Michel Kafando n’a aucune légitimité populaire pour procéder à ce genre de baptême.
    Vivement que cette transition se termine !

    Répondre à ce message

  • Le 31 octobre 2015 à 00:17, par Check Oumar Ouedraogo
    En réponse à : Baptême de casernes militaires : Baba Sy, Thomas Sankara, Nazi Boni…honorés

    Le parachutiste commandant Moumouni OUEDRAOGO décédé dans des circonstances non encore élucidées en 1972 lors d’un saut para à Ouhigouya mérite bien d’y figurer parmi les noms des casernes du Burkina Faso. Son décès ne serait pas accidentel .On pense que son assassinat aurait été orchestré.Lors du largage son parachute a été peut-être saboté ou bien a-il été abattu dans l’avion avant d’être propulsé hors de l’avion. Ils s’est donc écrasé au sol. la thèse de l’accident avancée n’a pu convaincre ses proches.Une reconnaissance de la nation pourrait soulager un temps soit peu ses proches
    .

    Répondre à ce message

  • Le 31 octobre 2015 à 00:30
    En réponse à : Baptême de casernes militaires : Baba Sy, Thomas Sankara, Nazi Boni…honorés

    Quand je lis la biographie du général Baba Sy, je trouve tres décevant que dis je dommage qu’un arbre aussi imposant n’ait pas donné des bruits a sa hauteur. L’autre Sy n’a meme pas un bon bac apres avoir trainé en France pendant des années. C’est souvent le cas pour les patriotes sinceres.

    Répondre à ce message

  • Le 31 octobre 2015 à 00:30
    En réponse à : Baptême de casernes militaires : Baba Sy, Thomas Sankara, Nazi Boni…honorés

    Un oublié de taille : le Colonel Moumouni OUEDRAOGO, l’un des plus grands officiers du Burkina. Mort en saut de parachute qui fut saboté. Un exemple ce Colonel qui fut un éminent militaire que les futures générations actuelles méritent de connaitre. Et du Colonel SOME Gabriel, un autre officier de renom et de qualité.

    Le Camp nommé du Général Baba Sy , père de chérif Sy,

    - Le Camp Nazi Boni, beau père de Michel KAFANDO, président de la Transition.
    RIEN N A CHANGE
    Que de scandales à venir.Pauvres de nous.

    Répondre à ce message

  • Le 31 octobre 2015 à 08:22, par traoré bakari dit djassikini Djessa
    En réponse à : Baptême de casernes militaires : Baba Sy, Thomas Sankara, Nazi Boni…honorés

    Voilà que j’attend des noms d’une certaine importance. Si les autorités ont décidé de prendre ces noms il faut savoir que ce sont des grands de l’armée qui pouvaient se servir (ce qui n’est pas digne) au lieu de servir le BURKINA comme ils l’ont fait. MAIS J’ATTENDS QUE L’ARMEE NOUS METTE LEUR BIBLIOGRAPHIE SUR LE NET ET QU’ON FASSE DES LIVRES SUR CES PERSONNALITES. IL FAUDRA QUE MON PAYS ETABLIT UNE BIBLIOTHEQUE SUR LA BIBLIOGRAPHIE (honnête et juste et non "griotiste comme on nous presentait Blaise") DES GRANDS PERSONNALITES DU PAYS. Beaucoup de gens comme moi (à 36 ans) ne savent rien de ces gens et même du Président de la transition. La génération futur a besoin de bons exemples comme repère. DJASS.

    Répondre à ce message

  • Le 31 octobre 2015 à 10:08, par kouadio
    En réponse à : Baptême de casernes militaires : Baba Sy, Thomas Sankara, Nazi Boni…honorés

    Tout cela est fait dans la precipitation, avec une dose de haine, d’exclusion. Il y a une partie de la population qui ne se retrouve pas dans vos decisions, vos gestes, vos actions car pendant que vous vous pavanez dans vos 4 x 4, vos sbires restes a Ouagadougou intimident, filent, arretent et humilient ceux qu’ils detestent dans la vie ou encore ceux qui constituent une menace en politique. Tout ca afin que le MPP arrive au pouvoir en trichant. De quelle unite parlez vous donc ?

    Répondre à ce message

  • Le 31 octobre 2015 à 11:19, par TAMK
    En réponse à : Baptême de casernes militaires : Baba Sy, Thomas Sankara, Nazi Boni…honorés

    Oui c’est vrai et bien fait, mais n’oubliez pas les vaillants soldats qui se sont illustrés pendant les guerres pour défendre l’intégrité du territoire. Rappelez vous de ce sergent qui a détruit un char pendant le premier conflit du Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 31 octobre 2015 à 11:32, par Moussa
    En réponse à : Baptême de casernes militaires : Baba Sy, Thomas Sankara, Nazi Boni…honorés

    C’est tres bien de baptiser les casernes en precisant le grade et le nom de l’officier qui donne son nom au camp militaire. Pour Nazi Boni (un civil) on comprend mais pourquoi le CNEC est baptise Camp Thomas Sankara au lieu de Camp Capitaine Thomas Sankara.
    Les autres noms de casernes sont bien Camp Gral Baba Sy, Camp Gral Tiemoko Marc Garango, Camp Gral Bila Zagre, Camp Gral Sangoule Lamizana,
    La singularite du nom Camp Thomas Sankara (militaire) ne se justifie pas. Est-ce parce qu’il n’a pas ete General ? Si oui il faut alors demontrer qu’il a ete moins meritant que les Generaux. On en connait un qui s’est illustre dans notre histoire par le coup d’état le plus bete au monde.
    Alors je pense qu’il faut reprendre l’enseigne du camp de Po et inscrire CAMP CAPITAINE THOMAS SANKARA.

    Répondre à ce message

  • Le 31 octobre 2015 à 15:02, par Ouedraogo Remi
    En réponse à : Baptême de casernes militaires : Baba Sy, Thomas Sankara, Nazi Boni…honorés

    Hommage est ainsi rendu à ces illustres figures et vaillants personnages qui ont fait l’histoire et l’honneur de notre Pays.
    S’il vous plait, comme on dit on n’enterre pas un cadavre laisser les pieds dehors. Et l’hopital Blaise Compaoré ?
    Paix aux âmes de nos martyrs

    Répondre à ce message

  • Le 31 octobre 2015 à 15:13, par Alexio
    En réponse à : Baptême de casernes militaires : Baba Sy, Thomas Sankara, Nazi Boni…honorés

    Debatipsez l hopital Blaise Compaore. Car l interresse ne merite pas d etre eterniser par les morts qu il a produit sous l inssurection. Incompatible avec les Valeurs Republicaine.

    Répondre à ce message

  • Le 31 octobre 2015 à 15:46, par sangare blagassouma G
    En réponse à : Baptême de casernes militaires : Baba Sy, Thomas Sankara, Nazi Boni…honorés

    Et oui il fallait le faire Ils Le méritent en traversant d autres pays on observe ces lieux qui portent les noms de ses vaillants fils,pourquoi pas le Faso qui en regorge autant ,mission bien remplis pour celui qui complète ces baptêmes de casernes . félicitation a ces burkinabés qui pensent comme beaucoup de ses compatriotes qui ne peuvent décider,merci a la nation et , il en reste toujours ,je propose par exemple le camp de Dori camp Arba diallo, la caserne sapeur pompier de Boromo camp Ouatamou Lamien,La 2eme caserne de DEDOUGOU Camp General de brigade Yaoua TAMINI, ou encore Commandant Fidele Djebre,camp de la garde nationale de ouaga commandant Amadou SAWADOGO,CAMP DE OUAHIGOUYA CAMP COMMANDANT Moumouni OUEDRAOGO pour ne citer que ces valeureux hommes de notre pays la liste est longue

    Répondre à ce message

  • Le 31 octobre 2015 à 17:09, par espoir9**
    En réponse à : Baptême de casernes militaires : Baba Sy, Thomas Sankara, Nazi Boni…honorés

    Initiatives très louables. Reconnaître et récompenser les mérites des vaillants patriotes est une source galvanisatrices de bonnes œuvres et de patriotisme.

    Répondre à ce message

  • Le 1er novembre 2015 à 06:51, par Camus
    En réponse à : Baptême de casernes militaires : Baba Sy, Thomas Sankara, Nazi Boni…honorés

    Chérif SY peut partir tranquille du CNT, il est arrivé à ses fins : faire baptiser une caserne du nom de son père. Bravo. C’est cela faire la politique. Moi, si j’avais l’occasion je ferais pareil pour mes pauvres parents morts dans le labeur.

    Répondre à ce message

  • Le 1er novembre 2015 à 08:59, par kouadio
    En réponse à : Baptême de casernes militaires : Baba Sy, Thomas Sankara, Nazi Boni…honorés

    Les parents, les beaux parents , les je ne sais quoi sont honores. Nazi Boni fut un grand homme mais on nom donne a un camp militaire me laisse perplexe. On sait qu’il est le beau pere de Kafando de la transition. Ceci explique peut etre cela

    Répondre à ce message

  • Le 1er novembre 2015 à 15:06
    En réponse à : Baptême de casernes militaires : Baba Sy, Thomas Sankara, Nazi Boni…honorés

    Baba Sy. vraiment un grand. Dommage que les grands ne donnent pas nécessairement naissance a des grands.

    Répondre à ce message

  • Le 1er novembre 2015 à 20:46, par Zougolongo
    En réponse à : Baptême de casernes militaires : Baba Sy, Thomas Sankara, Nazi Boni…honorés

    Camus, honnetement, Le General Babassy merie de mettre son nom sur une caserne, qu’ il est un fils qui s’ appelle Sherif ou pas. Ne soyez pas si negatif. Toi, non seulement, ton papa n’a pas fait quelque chose qui puisse etre a la hauteur du General Babassy, mais toi non plus, si tu fais la politique, ca ne peut etre qu’ une politique petite. Donc, meme pas a meme de t’ amener a faire baptiser un monument. Zougolongo.

    Répondre à ce message

  • Le 1er novembre 2015 à 20:51, par fasobiiga
    En réponse à : Baptême de casernes militaires : Baba Sy, Thomas Sankara, Nazi Boni…honorés

    Donc le general Baba Sy a lutté contre les vietnamiens qui se battaient pour leur indépendance et aux cotés des français quoi ?
    Vraiment ça me fait mal qu’on baptise le nom d’une caserne au nom de quielqu’un qui a lutté pour le colonisateur en tuant des populations opprimées !!!
    decu !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 1er novembre 2015 à 22:02, par theophilezanka
    En réponse à : Baptême de casernes militaires : Baba Sy, Thomas Sankara, Nazi Boni…honorés

    Moi , j’aurais été Cherif Sy , je n’aurais pas donné le nom de mon père à une caserne. Ou se trouve l’éthique et la bonne gouvernace. Par décence, aux nombreuses morts anonymes de certains valeureux burkinabés, j’aurai refusé de donner le nom de BAba Sy . Rien n’a changé, on profite des situations pour assouvir ses intérêts personnels et non collectifs. En quoi le Général Baba Sy est il méritant, lui qui a fait toute sa carrière en Indochine en tuant les vietnamiens qui luttaient pour leur indépendance.
    _Kafando par décence aurait du également refusé de donner le nom de son beau pere. Si chacun , au poste qu’il est profitait des avantages pour tromper le peuple.
    POur CHerif SY , je ne suis pas surpris, car il n appas de niveau d’instructions, il trainait à paris, au lieu de faire des études
    Que la Transition arrête les nominations tous azimuts.
    BIENTOT LA FIN DE LA TRANSITION. ILS NE SONT PAS A LA HAUTEUR DES ESPOIRS DU PEUPLE BURKINABE.
    QUE D’ESPOIRS DECUS.
    _

    _

    Répondre à ce message

  • Le 1er novembre 2015 à 22:07, par filomene
    En réponse à : Baptême de casernes militaires : Baba Sy, Thomas Sankara, Nazi Boni…honorés

    Cherif Sy et Kafando, des petits politiciens de la semaine.

    Comment peut on créer une si grande énormité. C’EST UN SCANDALE

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2015 à 06:55, par AMOS
    En réponse à : Baptême de casernes militaires : Baba Sy, Thomas Sankara, Nazi Boni…honorés

    je penne qu’il faut baptiser l’Université de Ouagagoudou "Université Joseph KI ZERBO" ;

    Répondre à ce message

  • Le 4 novembre 2015 à 11:23, par traoré bakari dit djassikini Djessa
    En réponse à : Baptême de casernes militaires : Baba Sy, Thomas Sankara, Nazi Boni…honorés

    Mais il faudra corriger :: Le nom du camp de de Po" CAMP CAPITAINE THOMAS I. N. SANKARA" si la profession militaire est considérée ou CAMP DU PRESIDENT DE LA REVOLUTION D’AOÛT 1983" ou si c’est la révolution et le rôle de son président est considéré. Vous voyez que les gens vous critique ? C’est PEUT ÊTRE C’EST L’IGNORANCE DE LA BIBLIOGRAPHIE des bibliographie. Djass (bis)

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2015 à 11:13, par Ouvrez l’oeil !
    En réponse à : Baptême de casernes militaires : Baba Sy, Thomas Sankara, Nazi Boni…honorés

    Les gens ont la mémoire courte et sont même très égocentriques. Il ne pensent qu’à eux-même, à leurs ascendants, à leurs descendants, à leurs parents etc.
    Sinon comment aller parler de Baba Sy, de Bila Zagré etc., en oubliant intentionnellement ceux qui ont posé les fondements de l’armée Burkinabè tout en refusant la présence de l’armée française ?
    Sont de ceux au premier chef, NEBIE Bamina Georges, Ministre de la Défense nationale (en 1960). Que dites-vous de lui ? Ce n’est pas votre père certes, mais c’est celui d’autres burkinabè...
    Ouvrez l’œil !

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2015 à 11:16, par Ouvrez l’oeil !
    En réponse à : Baptême de casernes militaires : Baba Sy, Thomas Sankara, Nazi Boni…honorés

    Les gens ont la mémoire courte et sont même très égocentriques. Il ne pensent qu’à eux-même, à leurs ascendants, à leurs descendants, à leurs parents etc.
    Sinon comment aller parler de Baba Sy, de Bila Zagré etc., en oubliant intentionnellement ceux qui ont posé les fondements de l’armée Burkinabè tout en refusant la présence de l’armée française ?
    Sont de ceux au premier chef, NEBIE Bamina Georges, Ministre de la Défense nationale (en 1960). Que dites-vous de lui ? Ce n’est pas votre père certes, mais c’est celui d’autres burkinabè...
    Ouvrez l’œil !

    Répondre à ce message

  • Le 11 novembre 2016 à 08:54, par titi
    En réponse à : Baptême de casernes militaires : Baba Sy, Thomas Sankara, Nazi Boni…honorés

    ouvrez l’oeil pardon NEBIE BALIMA GEORGES ne merite rien dans ce pays cat tout le monde sait qu’il n’a rien foutu pour ce pays et son passage al defense a été vraiment negatif.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés