Affaire des fausses cartes d’électeurs : Le dossier classé sans suite pour absence d’infractions

jeudi 29 octobre 2015 à 23h02min

Le Procureur du Faso près le tribunal de grande instance de Ouagadougou, a animé une conférence de presse sur l’affaire des 5000 fausses cartes d’électeurs et des 263 formulaires de cartes d’électeurs retrouvés dans un bureau de l’OTRAF à Ouaga inter. Elle était assistée du commissaire de police du commissariat de Ouaga 2000 et du commandant de la brigade ville de gendarmerie de Bogodogo. Au cours de cette rencontre, le Procureur a annoncé le classement sans suite de ce dossier pour infractions non constituées.

Affaire des fausses cartes d’électeurs : Le dossier classé sans suite pour absence d’infractions

Tout ça pour ça ! Pourrait-on dire. Cette affaire de fausses cartes d’électeurs avait défrayé la chronique dans la capitale burkinabè. Et même les putschistes du CND s’en étaient saisis pour justifier leur forfaiture en estimant qu’une fraude massive était en préparation.

C’est le commissariat de police de Ouaga 2000 qui a mené l’enquête sur les supposées 5000 fausses cartes saisies dans un secrétariat public. La gendarmerie de Bogodogo, elle, s’occupait des « cartes » saisies dans un bureau de l’Organisation des transporteurs routiers du Faso (OTRAF) sis à Ouaga inter. En réalité, il s’agissait de formulaires de cartes d’électeurs. La police judiciaire et le parquet ont pris un long temps pour délivrer les résultats de cette enquête au public. « Nous nous devions de réunir tous les éléments d’enquête avant de procéder à une quelconque communication sur le sujet afin de donner l’information juste, après les enquêtes diligentées par les deux unités de police judiciaire que sont le commissariat de police de Ouaga 2000 et la brigade ville de gendarmerie de Bogodogo », a expliqué le Procureur du Faso près le tribunal de grande instance de Ouagadougou, Maïza Compaoré.

Au finish, ce fut beaucoup de bruits et d’agitations pour pas grand-chose. L’enquête ouverte par le parquet suite à la transmission du procès-verbal de la police judiciaire n’a pas permis de découvrir quelque chose de consistant. Si ce ne sont des contradictions dans les déclarations du plaignant, Bouda Monrou. Même s’il soutient que sa plainte était motivée par le souci de transparence et de crédibilité du processus électoral en cours. L’exploitation des procès-verbaux de la police et de la gendarmerie en sus des réquisitions adressées à la direction de transmissions et de l’information de la direction générale de la police et la CENI n’ont pas permis au parquet de conclure à une qualification pénale.

« Aucune fausse carte n’a été saisie par le commissariat de Ouaga 2000. Les formulaires de cartes d’électeurs retrouvés dans le bureau de l’OTRAF appartiennent à la CENI et ont certainement été oubliés par les agents recenseurs lors des enrôlements biométriques des années 2012, 2014 ou 2015. Ainsi, mon parquet, après l’examen minutieux de toutes les pièces du dossier, a décidé de classer le dossier sans suite pour absence d’infractions », a précisé le Procureur du Faso. En conséquence, le gérant du secrétariat public, Zangré Daouda qui avait été déféré au parquet le 04 octobre dernier, a été élargi le 09 octobre 2015, et un avis de classement sans suite a été notifié à Bouda Monrou, par le commissariat de Ouaga 2000 en ce qui concerne l’affaire des 5000 fausses cartes d’électeurs.

Les responsables de l’UPC n’étant que dénonciateurs et non plaignants n’ont pas notifié de l’avis de classement sans suite du procès-verbal de la gendarmerie concernant les formulaires de cartes saisis à la gare routière de Ouaga inter. Faut-il le préciser, là, ce sont 263 cartes d’électeurs vierges appelées formulaires de cartes d’électeurs qui ont été saisis.

Ainsi s’achève donc une affaire qui a fait couler encre et salive pour si peu.
Tout en demandant aux dénonciateurs de bien vouloir vérifier l’objet de leur dénonciation surtout pour des questions aussi délicates que celles relatives aux cas de cartes d’électeurs, la fraude en préparation aux élections dans une période préélectorale, le parquet dit encourager tout citoyen de son ressort à lui dénoncer ou à la police et à la gendarmerie la commission de toute infraction en général et les infractions relatives au processus électoral dont il aurait connaissance.

Moussa Diallo
Lefaso.net


De l’affaire des 5000 fausses cartes d’électeurs

Faut-il le rappeler, le 03 septembre 2015, Bouda Monrou saisissait le commissariat de police de Ouaga 2000 d’une plainte contre Zangré Daouda, gérant d’un secrétariat public, pour impression de fausses cartes d’électeurs. A l’appui de sa plainte, il exposait que le sieur Zangré Daouda a déclaré au cours d’une causerie que certains responsables du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) viennent dans son secrétariat avec des cartes d’électeurs aux fins de lui demander de saisir les nom et prénom de personnes détentrices de cartes d’électeurs en sus du numéro. Il ajoutait que le sieur Zangré déclarait avoir reçu environ 5000 cartes d’électeurs et il disait n’avoir aucun doute sur la victoire du MPP aux futures élections présidentielle et législatives.
Informé des faits par ledit commissariat, le procureur du Faso a donné instruction de diligenter une enquête. Ainsi, le gérant du secrétariat fut interpellé, son secrétariat perquisitionné, quatre ordinateurs saisis et une réquisition à expert adressée à la direction de la transmission de la direction générale de la police nationale aux fins de décryptage des unités centrales et de communications de toutes les données suspectes.
Interrogé, Zangré Daouda conteste avoir reçu 5000 cartes d’électeurs dans son secrétariat. Il reconnait néanmoins avoir participé à une causerie relative à la politique où les uns et les autres parlaient de la chance des candidats de certains partis aux élections à venir. Des déclarations confortées par Kiendrébéogo Karim qui a participé au même débat. Ce dernier disait qu’il n’a jamais été question de 5000 cartes d’électeurs lors de ces échanges.
Le rapport d’expertise des disques durs des deux ordinateurs indiquait que les données qui y existent n’intéressent pas directement l’affaire des 5000 fausses cartes d’électeurs. Quant aux deux autres, il y a été découvert, entre autres : un document relatif au programme du MPP, la liste complète des candidats du CDP, de l’UPC, du MPP et de l’UBN aux élections législatives du 11 octobre ; un document sur le regroupement d’indépendants de la fraternité concernant les législatives du 11 octobre 2015 ; la liste des militants du MPP disposant de cartes d’électeurs ; une liste de militants du MPP avec les numéros de leurs cartes d’électeurs établie par Bilgo Issouf…
Une réquisition fut adressée au président de la CENI aux fins de vérifier l’authenticité des numéros des cartes d’électeurs. Le rapport d’expertise de la CENI confirme l’authenticité des cartes, au nombre de trois…

De l’affaire des formulaires saisis à Ouaga inter

S’agissant de la découverte des 263 formulaires de cartes d’électeurs dans un bureau à Ouaga inter, ces faits ont été dénoncés le 16 septembre 2015, à la brigade ville de gendarmerie de Bogodogo par l’Union pour le progrès et le changement (UPC) à travers son directeur national de campagne Nathanaël Ouédraogo, le secrétaire général adjoint des marchés et yaars de l’UPC Kabré Yembila Christophe assistés par l’avocat de l’UPC maître Séraphin Somé.
Le directeur de campagne de l’UPC a été saisi par Kabré Yembila Christophe qui l’informait que des cartes d’électeurs se trouveraient dans l’enceinte d’un bureau de l’OTRAF à Ouaga inter. Ce dernier avait saisi onze formulaires de cartes d’électeurs à titre de preuve. Ainsi ont-ils décidé de dénoncer ces faits à la brigade ville de gendarmerie de Bogodogo tout en informant le parquet.
Zoungrana Boukaré, président de l’Organisation des transporteurs routiers du Faso (OTRAF) déclare avoir été joint au téléphone par Nikiéma Issa, secrétaire général de l’OTRAF qui l’invitait à se rendre urgemment au bureau. Il s’y rend et trouve une équipe de journalistes et des gendarmes qui l’invitaient à rentrer dans son bureau en vue d’une perquisition. Un petit carton poussiéreux contenant des formulaires de cartes d’électeurs donc des cartes d’électeurs vierges y a été trouvé. Il dit être surpris de la présence de ces formulaires, mais précise que son bureau a souvent été utilisé pour l’enrôlement biométrique des électeurs. Une information corroborée par le secrétaire général de l’OTRAF.
La brigade de gendarmerie a procédé à l’audition de personnes ayant participé aux différentes opérations de recensement. Ceux qui ont été interrogés confirment avoir utilisé le bureau de l’OTRAF en 2014 et en 2015.
La CENI a également reconnu que les formulaires trouvés là lui appartiennent et ont été puisés dans ses stocks en vue de l’enrôlement biométrique. Pour la CENI, la présence de reliquats de formulaires de cartes à l’OTRAF est un dysfonctionnement de la chaine de l’enrôlement. Mais rassure qu’une telle situation ne peut aucunement permettre « édition, impression de cartes d’électeurs, ni l’introduction de tels électeurs dans le fichier électoral ».

Vos commentaires

  • Le 29 octobre 2015 à 22:21, par Sidzabda En réponse à : Affaire des fausses cartes d’électeurs : Le dossier classé sans suite pour absence d’infractions

    ainsi l’UPC à court d’argument villipende à tue tête le MPP parce qu’il est sur que ce parti est plus fort que lui. j’invite les uns et les autres à faire beaucoup attention à l’UPC qui utlise une arme à destruction massive à savoir la communication pour berner les gens. messieurs de l’UPC beaucoup de partis sont sur le terrain en précampagne, si vous n’avons pas les moyens ( humains, financiers, logistiques) pour les contrecarrer, il faut éviter de saper leurs noms car ça sera l’arroseur arrosé

    Répondre à ce message

  • Le 29 octobre 2015 à 22:42, par konan En réponse à : Affaire des fausses cartes d’électeurs : Le dossier classé sans suite pour absence d’infractions

    svp chers politiciens la politique n"est pas l’egoisme ni la bagare ni accusation mais de chercher a convaincr lelectorat sur son programm politiq et faire des concessions avec ses adversaires a defaut connaitre ses limites. a quand nos politiciens doiven comprendr qe c.est ensenbl on peut developper notr nation au lieu de se dechirer pour des interet egoiste ? merci

    Répondre à ce message

  • Le 29 octobre 2015 à 22:55, par Fidèle Hien En réponse à : Affaire des fausses cartes d’électeurs : Le dossier classé sans suite pour absence d’infractions

    Ah ouais, l’affaire des fausses cartes d’électeur c’est classé sans suite ! C’est trop facile, non ? Des cadres de l’UPC ont publiquement, sur cette toile, accusé le MPP d’être parmi les "2 grands partis" commanditaires de la grande fraude en préparation. Les conférences de presse de l’UPC puis les déclarations du Président de ce parti ont mis tout le monde en émoi. Et ça finit comme ça ? Je suis désolé mais l’UPC devra s’expliquer publiquement sur le rôle qu’il a joué ou qu’on lui a fait jouer dans cette cabale, et présenter ses excuses aux militants du MPP que nous sommes... Chacun devrait se rappeler comment toutes ces mises en scène ont précédé "curieusement" le Putsch... je ne suis pas violent, mais je n’aime pas le mensonge et la duplicité, surtout (en même) en politique...

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre 2015 à 00:53, par Somlare En réponse à : Affaire des fausses cartes d’électeurs : Le dossier classé sans suite pour absence d’infractions

    En ce siècle il serait étonnant de savoir que lors des tests le fichier électorale n’ait pas été suffisamment robuste pour résister à de tels tentatives.
    Affaires classées. Mais on reste vigilant.

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre 2015 à 03:49, par maatché En réponse à : Affaire des fausses cartes d’électeurs : Le dossier classé sans suite pour absence d’infractions

    Je m’insurge contre ces pratiques. Simplement parce que l’on sait que le lièvre court plus vite , alors on s’en presse de dénoncer à l’arbitre et la sécurité qu’il est parti avant le signal, qu’il veut tricher.
    Voyez vous cette inflation a l’arbitre a fait croire à certains notamment ex RSP que le lièvre prépare triche pour sa victoire. Conséquences : arrêt brutal de la course. Plusieurs morts et blessés, report des élections a plus d’un mois ( du 11 oct au 29nov.).
    Que doit faire le lièvre vu qu’il a été accusé injustement ?
    Je pense que ces types d’accusation non fondés et très grave car touchant à la sécurité intérieure doivent être punis. Sinon ni importe qui peut se lever et crier à la fraude dans son quartier et le temps que la vérité éclate tout est déjà cassé !!! Alors je demande à tous un peu de bon. Le candidat ou le parti qui le mérite gagnera ses élections. Oui à la vigilance mais n’oublions pas la vie de nos enfants, intérêt supérieur de la nation. Il faut jouer bal a terre.

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre 2015 à 07:26, par Ibrahim OUEDRAOGO En réponse à : Affaire des fausses cartes d’électeurs : Le dossier classé sans suite pour absence d’infractions

    donc ils ont laissé ça exprè pour que les individus mal intentionnés sans servent après l’enrolement.ça se voit et ça se comprend aisement.

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre 2015 à 07:46, par Un citoyen En réponse à : Affaire des fausses cartes d’électeurs : Le dossier classé sans suite pour absence d’infractions

    Tout est bien qui finit bien alors. Il faut cependant rester toujours vigilant pour que rien ne vienne entacher la crédibilité de ces élections que nous voulons transparentes, démocratiques et acceptées de tous.

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre 2015 à 07:59, par Le BOSS En réponse à : Affaire des fausses cartes d’électeurs : Le dossier classé sans suite pour absence d’infractions

    Les agitateurs politique qui faisaient leur tintamarre à propos des cartes dites fausses ; voilà la vérité. Vous UPC et Diendéré aviez commencé à indexer et accuser le MPP. Je pense que parti devrait vous attaquer en justice

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre 2015 à 08:04, par LINGANI Abdoul Aziz En réponse à : Affaire des fausses cartes d’électeurs : Le dossier classé sans suite pour absence d’infractions

    Il faudra que ZEPHYRIN DIABRE fasse beaucoup attention. Quand on aspire à diriger un pays le minimum c’est d’être honnête et surtout respecter les burkinabè. Moi si j’étais membre du parti qu’il voulait incriminer injustement(ils avaient déjà trouvé un coupable) à travers cette histoire montée de toute pièces je vous jure qu’il répondra devant le juge pour diffamation. Qui a compté les cartes ? Pourquoi le jour du putsch ils sont sorti une deuxième fois organiser une conférence de presses pour mettre la pression et pourrir l’atmosphère ? Pourquoi c’était le seul parti a en avoir fait un problème personnel ? Les cadres de son parti(et pas des moindres) sont mouillés dans les fraudes au concours de la fonction publique et aucun parti n’avait fait de cette affaire une récupération politique(ce qui est salutaire car témoigne la maturité politique des autres partis). Imaginez si c’était par exemple les cadres d’un parti comme le MPP qui étaient mouillés dans les concours qu’est ce que l’UPC n’allait pas nous servir ? Sachez que c’est des comportements de ce genre qui font que de plus en plus les gens prennent leur distance avec vous grand frère ZEPHYRIN. Juste un conseil d’un frère.

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre 2015 à 08:09, par l’éteincelle En réponse à : Affaire des fausses cartes d’électeurs : Le dossier classé sans suite pour absence d’infractions

    Voilà ! tout ça pour zéro. cela me rapelle une anecdocte qui m’a été comptée par un enseignant. Un professeur a pris une heure et demi dans la résolution d’une équation mathématique . A la fin il trouve comme solution x= 0. Un de ses élèves s’indigne et lui dit : Monsieur tout ça pour zéro ! (rires) En fait il faut féliciter Zeph et ses compagnos même si la montagne a accouché d’une souri. Cela me rappelle aussi les "yeux rouges" du même ZEPH pendant les élections couplées passées où on le créditait de remporter plusieurs mairies à Ouagadougou notamment mais que le CDp cherchait à lui voler. Quand on veut diriger un pays difficile(dixit léonce kONE) comme le faso ,il faut savoir garder son sang froid même si l’adversaire en face n’est pas un enfant de coeur ! C’est ce que Sarkozi disait aussi à Segolène Royale lorsqu’ils ont croisé le fer à la présidentielle française à l’occasion d’un débat qui les opposait. Maintenant que tout est rentré dans l’ordre ZEPH et son parti se doivent de présenter leurs excuses à Dienderé et ses hommes qui ont utilisé l’argument des fausses cartes d’électeurs pour justifier leur forfait. Braves hommes politiques restez calmes,le peuple vous en serra reconnaissant.

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre 2015 à 08:10, par LINGANI Abdoul Aziz En réponse à : Affaire des fausses cartes d’électeurs : Le dossier classé sans suite pour absence d’infractions

    Il faudra que ZEPHYRIN DIABRE fasse beaucoup attention. Quand on aspire à diriger un pays le minimum c’est d’être honnête et surtout respecter les burkinabè. Moi si j’étais membre du parti qu’il voulait incriminer injustement(ils avaient déjà trouvé un coupable) à travers cette histoire montée de toute pièces je vous jure qu’il répondra devant le juge pour diffamation. Qui a compté les cartes ? Pourquoi le jour du putsch ils sont sorti une deuxième fois organiser une conférence de presses pour mettre la pression et pourrir l’atmosphère ? Pourquoi c’était le seul parti a en avoir fait un problème personnel ? Les cadres de son parti(et pas des moindres) sont mouillés dans les fraudes au concours de la fonction publique et aucun parti n’avait fait de cette affaire une récupération politique(ce qui est salutaire car témoigne la maturité politique des autres partis). Imaginez si c’était par exemple les cadres d’un parti comme le MPP qui étaient mouillés dans les concours qu’est ce que l’UPC n’allait pas nous servir ? Sachez que c’est des comportements de ce genre qui font que de plus en plus les gens prennent leur distance avec vous grand frère ZEPHYRIN. Juste un conseil d’un frère.

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre 2015 à 08:19, par sniper En réponse à : Affaire des fausses cartes d’électeurs : Le dossier classé sans suite pour absence d’infractions

    L’UPC a fait montre d’une extrême frilosité dans cette affaire et donné à moudre au diable national qui en avait fait un de ses points de revendication. Chacun avait vu les mains du MPP derrière cette affaire. Mais sachons qu’en matière d’élection, seul le travail paiera et qu’un minimum de confiance doit être accordée aux autres acteurs, notamment notre CENI qui est véritablement professionnelle. Nous attendons les excuses de l’UPC pour cette fausse alerte hautement préjudiciable à la paix.

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre 2015 à 08:38, par virus En réponse à : Affaire des fausses cartes d’électeurs : Le dossier classé sans suite pour absence d’infractions

    Comment et à quel moment la CENI a t’elle pu recencer les electeurs ayant necessité le communiqué suivant "Le Président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) informe les acteurs du processus électoral et les citoyens, que suite au report de la date des élections présidentielle et législative au 29 novembre 2015, des listes électorales biométriques complémentaires comprenant les citoyens inscrits ayant atteint l’âge électoral de dix huit(18) ans révolus entre le 11 octobre 2015 et le 29 novembre 2015, ont été publiées par Arrêté n°2015-063/CENI/SG du 22 octobre 2015" ? Si quelqu’un peut m’éclairer.

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre 2015 à 09:20, par pataamleukré En réponse à : Affaire des fausses cartes d’électeurs : Le dossier classé sans suite pour absence d’infractions

    Faut ’il alors conclure qu’il s’agissait d’un malentendu ,ou d’un montage orchestré pour nuire ?
    Personnellement je ne croyait à cette histoire .Un parti de la trempe du MPP ne peut il pas trouver un lieu ou des hommes plus sûrs pour faire un travail aussi confidentiel qu’ une fraude ? Est avec 5000 voix qu’on gagne une élection ?
    Le CND a sûrement été plus diabolique et cruel mais n’ a pas été aussi sournois.

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre 2015 à 09:39, par Ousman En réponse à : Affaire des fausses cartes d’électeurs : Le dossier classé sans suite pour absence d’infractions

    Cmt peut on oublier tout un lot de carte vierge et que la CENI n’en demande pas compte oubien la CENI était complice pour que quelqu’un s’en serve.Quand même Mme le procureur demander compte à la CENI.

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre 2015 à 09:46, par Yirsoaba En réponse à : Affaire des fausses cartes d’électeurs : Le dossier classé sans suite pour absence d’infractions

    Dessus de ce verdict, je pense que les soit disant hommes compétent doit pouvoir dire la vérité aux gens peut importe la situation.
    Je ne crois pas à ce que vous venez de trancher comme verdict.
    Le temps nous dira tout

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre 2015 à 09:53, par Baraka Alain En réponse à : Affaire des fausses cartes d’électeurs : Le dossier classé sans suite pour absence d’infractions

    Le slogan tout sauf le MPP s’est opérationnalisé à travers les déclarations suivantes :
    1) MPP = CDP. Les RSS ont pillé le pays pendant 27 ans. Des internautes ont même désigné Salif Diallo comme l’assasin de Thomas Sankara sur ce même site. Mais les intentions de vote en faveur de Rock d’après les sondages s’améliore
    2) Puis, l’affaire des fausses cartes d’électeurs devient le thème de campagne de l’UPC. Cette fois, l’UPC croît les tenir par les couilles. Mais sans succès, la popularité du mec flambe
    3) Le livre de Valère Somé "les nuits froides de décembre" publié comme par hasard après le départ de Blaise et de Salif Kaboré son pourvoyeur de sous et qui désigne Salif Diallo comme le tortionnaire en chef du Régime Compaoré devient l’autre thème de campagne. Mais on a tous lu sur ce site les excuses publiques du vieux aigri aveuglé par le désir de vengeance au Professeur Traoré et qui en dit long sur la crédibilité de ce vieux en quête de popularité. Mais Salif attend peut être le moment venu pour répondre et je ne crois pas que là des excuses publiques suffiront. Rien à faire le MPP avance
    4) Après le coup d’Etat manqué de Golf suivi de son arrestation, ah le soulagement. Un autre thème : on attend les révélations de Golf pour les écarter
    Mes chers amis, si on n’a pas d’idées, si on refuse de faire le travail requis sur le terrain pour convaincre l’électorat, on ne doit pas aspirer à gouverner.
    Par ailleurs, la justice c’est l’application de la loi sur la base des preuves irréfutables et non sur la base de simples déclarations ou de la rumeur. Ce n’est pas parce qu’on est un adversaire politique redouté qu’on devient coupable devant la loi.
    On attend le prochain thème de campagne de l’UPC et de ses compagnons.
    Webmaster laisse passer SVP

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre 2015 à 10:07, par ZUPC En réponse à : Affaire des fausses cartes d’électeurs : Le dossier classé sans suite pour absence d’infractions

    J’AI HONTE A LA PLACE DE CERTAINS QUI PARTIS POLITIQUES QUI ÉTAIENT TRÈS ACTIFS QUI DISAIENT A TRAVERS LES MÉDIAS SUR CETTE AFFAIRE. J’AIMERAIS QUE DES GENS SOIENT POURSUIVIS EN JUSTICES POUR DIFFAMATION NE SERAIT CE QUE POUR LA FORME.
    JE PENSE QUE QUAND ON ASPIRE A DIRIGER UN PAYS, ON DOIT AVOIR UN PEU D’HONNÊTETÉ, FAIRE ATTENTION A SES DÉCLARATIONS PUBLIQUES.
    QUELLE HONTE !

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre 2015 à 10:16, par gongoni En réponse à : Affaire des fausses cartes d’électeurs : Le dossier classé sans suite pour absence d’infractions

    Le sage de l’Afrique le vieux NELSON MANDELA disait "dans le mal peut naître le bien " L’UPC qui a été complice du montage de toutes pièces de ce faux et grossier dossier s’est tiré une balle dans la jambe en cherchant à salir coûte que coûte le MPP ,comme son co complice le RSP .Et voilà le MPP qui sort grandi de cette affaire car plus jamais un quelconque coup contre le MPP ne sera encore crédible aux yeux de l’opinion nationale Avec ça quelqu’un peut t’il encore douter de la complicité de l’UPC dans le coup d’Etat du 17 septembre ? ZEF pour ses ambitions démesurées a totalement trahi le peuple burkinabé .Il était prêt à toutes les compromissions pour gagner l’élection présidentielles .Hélas pour lui Dieu Tout Puissant ,les âmes de toutes ses personnes assassinées lors de l’insurrection ont puni ZEF en permettant de découvrir sa vraie face .Vraiment Dieu aime le BF .
    NB:Excusez moi .Web Master ,laissez passer parce parce que par moment j’ai noté que vous semblez prendre partie pour l’UPC en censurant les avis qui ne sont pas favorables à ce parti .Nous espérons que ce n’est pour de l’argent

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre 2015 à 10:22, par ZUPC En réponse à : Affaire des fausses cartes d’électeurs : Le dossier classé sans suite pour absence d’infractions

    J’AI HONTE A LA PLACE DE CERTAINS QUI PARTIS POLITIQUES QUI ÉTAIENT TRÈS ACTIFS QUI DISAIENT A TRAVERS LES MÉDIAS SUR CETTE AFFAIRE. J’AIMERAIS QUE DES GENS SOIENT POURSUIVIS EN JUSTICES POUR DIFFAMATION NE SERAIT CE QUE POUR LA FORME.
    JE PENSE QUE QUAND ON ASPIRE A DIRIGER UN PAYS, ON DOIT AVOIR UN PEU D’HONNÊTETÉ, FAIRE ATTENTION A SES DÉCLARATIONS PUBLIQUES.
    QUELLE HONTE !

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre 2015 à 10:42, par Sidpawalemdé Sebgo En réponse à : Affaire des fausses cartes d’électeurs : Le dossier classé sans suite pour absence d’infractions

    @Virus, internaute n°11 : Lors de la mise à jour des listes électorales (3 Mars au 18 Mai 2015), 4 catégories de personnes étaient visées :
    1°) Les personnes devenues majeures depuis les dernières élections ;
    2°) Les personnes majeures mais qui n’étaient pas inscrits pour une raison ou une autre ;
    3°) Les personnes déjà inscrites mais qui ont déménagé depuis les précédentes élections ;
    4°) Les personnes non majeures mais qui allaient devenir majeures soit le 11 Octobre (élections présidentielles et législatives), soit le 31 Janvier 2016 (Municipales).

    Des personnes non majeures (mais qui allaient le devenir entre le 11 Octobre et le 31 Janvier) figuraient donc déjà dans le fichier de la CENI sans être sur la liste électorale puisqu’ils ne pouvaient pas voter. Maintenant que les élections sont repoussées au 29 Novembre, il suffit à la CENI de "trier" ces personnes et d’ajouter leurs noms à la liste (liste complémentaire) car ils peuvent maintenant voter. Comme quoi notre CENI fait un travail remarquable sans toujours tout expliquer.

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre 2015 à 10:58, par Dahouda TIENDREBEOGO En réponse à : Affaire des fausses cartes d’électeurs : Le dossier classé sans suite pour absence d’infractions

    Militantes et militants ! Mon parrain, son excellence Mr Blaise COMPAORE et son frère ont échoué dans le plan de mettre hors d’état de nuire les RSS avec leur fichu MPP mais comme vous me connaissez, je suis un stratège en manipulation et en fraude même si mes trois cadres ce sont fait prendre au cours de leur stage(ils m’ont pas bien écouté et c’est ce qui arrive toujours au mauvais élèves) les voilà à la MACO. Là n’est pas le problème, les comptes de mes bailleurs sont gelés he ! pardon, je voulais dire des CDPistes et l’histoire des fausses cartes n’a pas donné les résultats escomptés(pourtant je croyais que DIENDERE avait bien muri le plan). On fait comment camarades ? Rien n’est encore perdu boss ! rétorque un militant et s’explique il y a le plan T. Plan T ?!!!!! Troubles après la proclamation des résultats surtout si l’on sort perdant. Heu ! prési on est fatigué dèh ! Comment ça vous êtes fatigués ? Pourquoi tout ce qu’on fait en l’encontre du MPP échoue ? Pourquoi Dieu les protège tant ? J’en veux pour preuve le 18 octobre les RSPistes allaient nettoyer le faiseur de président alias GORBA et sans président de campagne le MPP c’est maïs(chut ! il y’ a des infiltrés , foi de mon informateur dixit le SG.) Des infiltrés ! Ils sont comme des mouches ces MPPistes. Ils sont partout ! Il m’arrive même de fois de soupçonner certain de mes enfants d’être de connivences avec ces pilleurs de la République. Tient ! A ce propos, SG, où en est tu avec le dénombrement des immeubles de ces voleurs ? Prési hors mi les quelques dizaines d’immeubles que vous aviez acquis "légalement" quand vous étiez aux affaires(chut !!! y’ a des journalistes !) nous avons dénombré 180 appartenant aux hommes politiques et 99% reviennent aux pilleurs. Même l’ex Assemblée Nationale les appartient. Comment çà ? C’est François qui me l’a dit la main sur le cœur.

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre 2015 à 11:04, par Win En réponse à : Affaire des fausses cartes d’électeurs : Le dossier classé sans suite pour absence d’infractions

    Notre fameux UPC a fait dans le dilatoire. Le Béni-oui -oui des putschistes. Il faut apprendre à faire la politique avec un peu de retenu et de sang-froid. On ne peut pas être ami de tout le monde. Certains cadres de ce parti apprentis sorciers de la méthode CDP/NAFA arpentent maintenant les arrondissements et villages du Burkina pour corrompre à coup de millions les leaders d’opinions, les associations et autres regroupement de "grain" de thé. Affaire à suivre !

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre 2015 à 11:07, par mst En réponse à : Affaire des fausses cartes d’électeurs : Le dossier classé sans suite pour absence d’infractions

    la police, la justice, la CENI nous ont menti sur l’enquête des fausses cartes d’électeurs signalées par L’UPC. après analyse, je me rends compte que la vérité est là et pour eviter les problèmes à l’orée des élections,on dit aucune fausse carte n’a été saisie. mais nous peuple du burkina faso restons vigilants. on ne volera pas notre victoire pour un parti qui ne mérite pas. on descendra ds les rues au soir du 29 novembre comme les fois passées. Attention aux autorités de la transition surtout zida qui roule pour un parti. A ceux qui s’hèsibent sur la toile accusant L’UPC, je pense kil doivent arrêter. au contraire, on doit saluer ce parti d avoir dénoncé tt ça. Voilà que le président de la CENI reconnait que ya dysfontionnement ds sa chaine. Je ne comprends pas comment un gerant de cyber peut avoir les numeros de cartes des militants d’un parti politique ? Comment a til pu identifier ces militants ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre 2015 à 11:29 En réponse à : Affaire des fausses cartes d’électeurs : Le dossier classé sans suite pour absence d’infractions

    Depuis nos ancêtres, on nous a toujours dit qu’ils trahissent à la fin.maintenant je crois en cela.

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre 2015 à 11:37, par le méssagé En réponse à : Affaire des fausses cartes d’électeurs : Le dossier classé sans suite pour absence d’infractions

    Avec les partisans du "tuuk guili", la vigilance est de mise !
    Ouvrons l’œil !
    Cette élection nous la voulons limpide comme une eau de roche !
    Allons seulement !

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre 2015 à 12:08, par Tapsoba R(de H) En réponse à : Affaire des fausses cartes d’électeurs : Le dossier classé sans suite pour absence d’infractions

    @"virus" (intervenant du 30-10 à 8h38,inutile de vous embaler.La CENI n a pas procédé à un recencement et elle n en avait pas besoin.Il y a eu enrolement biométrique du 3 mars au 18 mai 2015 oui ou non ? Les inscriptions ont elles concerné les citoyens qui auront 18 ans révolus à la date du 31 janvier 2016 oui ou non ?.Qu est -ce cela veut dire ? Qu il y a des inscrits qui n auraient pas l age de voter le 11 octobre 2015 mais l auront entre le 11 octobre ,jour de la présidentielle et le 31 janvier 2016 jour des municipales.Cela veut dire aussi qu entre le 11 octobre et le 29 novembre,nouvelle date de la présidentielle,ceux qui n étaient pas majeurs le seront ,et pourront participer à la présidentielle.C est cette liste que la CENI a publié.C est aussi simple que cela cher "virus".

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre 2015 à 12:12 En réponse à : Affaire des fausses cartes d’électeurs : Le dossier classé sans suite pour absence d’infractions

    Aucune intelligence chez ces abrutis internautes achetés avec l’argent volé au peuple pendant 27 ans, qui s’excitent cachés dans leurs trous. Comment peut-on vous dire que c’est vrai on a trouvé de fausses cartes d’électeurs. Incapables de réfléchir même par la question la plus simple. Si on oubliait les cartes d’électeurs comme ça dans les gares combien en a-t-on oublié ailleurs ? Et il a fallu que des gens les retrouvent..

    Comment le système fonctionne labà avec tant d’oublis ? Ne vont-ils pas oublier des urnes quelque part le 29 novembre ?. Quelqu’un à pris une urne courir avec au secteur 4 de Ouagadougou à l’élection couplée de 2012, la CENI a dit quoi par la suite ? Oublier des cartes d’électeurs dans une gare ? Puisque c’est facile de le dire, c’est donc comme ça. C’est des agents recenseurs qui ont oublié ça. Ainsi, comme Ponse Pilate on s’en lave les mains. Seuls les voleurs se sentent concernés quand on parle de vole. Tout le monde connait les VIEUX voleurs aux élections au Burkina Faso. on connait aussi tous ceux qui en ont profité.

    Honneur à ce parti intelligent, crédible, honnête, l’UPC que les burkinabé sans doute accompagneront à Kossyam le 29 octobre pour une cohésion nationale et une confiance retrouvées, pour une croissance mieux partagée et cell qui est tombée dans les poches de certains pendant 26 ans.

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre 2015 à 12:35, par dedegueba SANON En réponse à : Affaire des fausses cartes d’électeurs : Le dossier classé sans suite pour absence d’infractions

    L’erreur de "Garango", je veux dire gaoua, c’est de dire : " On veut me voler ma victoire"....Hum, allons seulement. Le soir du 29 Novembre on verra...pourvu que le ciel ne nous tombe pas sur la tête ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre 2015 à 13:34, par Jonassan En réponse à : Affaire des fausses cartes d’électeurs : Le dossier classé sans suite pour absence d’infractions

    Oui, les uns et les autres ont raison ; il y’a vraiment un risque sérieux qu’il ne faut pas minimiser dans ses comportements. Il faut amener l’UPC à être plus responsable parce que c’est un parti politique dans un Etat démocratique. Je me souviens de la réaction de l’UPC aux dernières législatives, au lieu de relever des faits comme Me Sankara, l’UPC s’est contenter déposer UNE PLAINTE EN GROS DE FRAUDE EVENTUELLE auprès de la Cour Constitutionnelle et d’installer ainsi la chienlit dans le pays ; criant s’être fait voler sa victoire.
    Aujourd’hui encore l’UPC s’est annoncé victime de la dite fraude des cartes électorales. Ce n’est pas que j’ai cru en cela car déjà sur les réseaux sociaux on avait décrié puis démanteler les montures de Kev Traoré et de Lengha Fils celui-là même qui est à l’origine du montage de la fraude fictive. Cette chienlit a été le moteur de bien de dérives dans la Transition comme ce coup d’Etat. Voilà que des gens aujourd’hui accuse à tort ou à raison l’UPC d’en être le commanditaire.
    Demain si de tels comportements persistent chez nos politiciens, ce sera dangereux pour la nation. C’est d’ailleurs à ce titre que je demande à la société civile et aux structures internationales d’être vigilant et sans état d’âme dans l’observation de ces élections. Demain, que ne dira le perdant ? Sinon que de monter des histoires pour justifier un faux fait de vol de sa victoire.
    JE DEMANDE AUX POLITICIENS (L’HONNETETE ET LA RESPONSABILITE = = L’INTEGRITE). Il faut gagner dans l’intégrité ou perdre dans l’intégrité. Si le peuple n’avait pas cultivé et porté cette intégrité vous ne seriez pas là à parler de course effréné vers les postes de députés ou de président.

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre 2015 à 13:48, par Jonassan En réponse à : Affaire des fausses cartes d’électeurs : Le dossier classé sans suite pour absence d’infractions

    @mst tu dois t’informer avant de porter l’accusation. Tu argumentes avec tant de légèreté pour conclure à des positions graves, celles d’accuser autrui. C’est pour cela je trouve que notre justice aurait tort de ne pas poursuivre de fait les auteurs de fausse accusation ; ne serait-ce que pour la leçon éducative. Il faudrait que des gens avant de tirer des conclusions hatives comme ce @mst REFLECHISSE par 2 fois. Ce serait un pas de plus vers l’intégrité. Comme qui dirait l’autre, Dieu aime le Burkina ; de permettre que beaucoup de choses se passent avant d’autres choses ; ce timing qui se déroule sous nos yeux semble sérieusement relever du miracle.

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre 2015 à 14:02 En réponse à : Affaire des fausses cartes d’électeurs : Le dossier classé sans suite pour absence d’infractions

    En tout cas l’U.P.C devra répondre de ses mensonges et de sa calomnie.
    Ce montage nous a valu un coup d’état.
    Ça se paie cash.

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre 2015 à 14:30, par tièkadiye En réponse à : Affaire des fausses cartes d’électeurs : Le dossier classé sans suite pour absence d’infractions

    Mais là je ne vous suis plus. Vous dites que votre système est irréprochable et vous reconnaissez en même temps des dysfonctionnements ? Pourquoi alors nous demander de dénoncer des cas d’infraction ?

    En 2012 qu’avez vous pu faire face aux transporteur d’urne ? Là aussi il n’y avait aucune infraction selon Me Kéré.

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre 2015 à 15:26, par vigilance En réponse à : Affaire des fausses cartes d’électeurs : Le dossier classé sans suite pour absence d’infractions

    Hé les militants du MPP. Vous ne comprenez plus français. Donc selon vous il est normal de laisser des cartes d’électeurs dans une gare. L’UPC en tant que parti légaliste a bien fait de porter l’affaire devant la justice qui n’a pas eu le courage de dire le droit. Sinon pourquoi un gérant va enregistrer des numéros de cartes d’électeurs ? La justice devrait répondre à ces questions. Au lieu de cela elle a dévoilé le secret à une OSC payée par les pilleurs du peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre 2015 à 15:37, par Verité En réponse à : Affaire des fausses cartes d’électeurs : Le dossier classé sans suite pour absence d’infractions

    A lire les interventions de certains, on se pose des questions s’ils ont vraiment compris ce qui est dit :
    1- ce qui est sur, c’est que des cartes ont été trouvées alors qu’elles n’avaient rien à faire là ou elles étaient. Il est donc normal que cela éveil des soupçons. maintenant s’il n’y a pas d’infraction c’est tant mieux puisque personne ne veut de fraude.
    2- Maintenant ; s’il faut blâmer l’UPC parce que c’est le parti qui a crier le plus fort ; il y a de la malhonnêteté quelque pars. Il y a plusieurs Partis candidats mais c’est surtout les militants MPP qui réagissent en essayant de trouver du mauvais dans une action qu’il faut au contraire applaudir.
    3-En un mot ; qui se défend de la sorte s’accuse. si non quand on est serein on ne fait pas trop de bruits on avance

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre 2015 à 15:54, par Da Parenté En réponse à : Affaire des fausses cartes d’électeurs : Le dossier classé sans suite pour absence d’infractions

    je pense que c’est aussi facile de nous dire à travers la voix de nos justiciers pour nous dire que ces cartes avaient été oubliées par les agents enrôleurs (5000 et 263) qu’à même soyons sérieux personne ne s’est rendu compte même les cadres de la CENI. on a vu Hyacinthe Kafando qui a quitté les pays sous prétexte que c’est des gens vivant au pays des hommes intègres qui lui ont donné les moyens pour s’en aller . où est passé cette justice pendant qu’il fuyait le pays. PLUS RIEN NE SERA COMME AVANT. c’est vrai mais sur le terrain il y a encore d’effort à faire.

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre 2015 à 15:59, par Le bon citoyen En réponse à : Affaire des fausses cartes d’électeurs : Le dossier classé sans suite pour absence d’infractions

    Moi je commence à me décourager de l’UPC.
    Voilà un parti qui passe son temps à critiquer les autres.
    J’avais dit que cette histoire est ridicule, aujourd’hui on voit les preuves.
    Je pense que l’UPC doit voir sa stratégie de communication, sinon à ce rythme, il risque de perdre la crédibilité et donner raison à certaines idées.
    Voyez comment l’UPC crée des sites pour tirer à boulet rouge sur les autres. Pendant qu’eux sont en train de mobiliser.
    On ne gagne pas des élections sur la base de diffamations et des mensonges.

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre 2015 à 16:11, par SAGE En réponse à : Affaire des fausses cartes d’électeurs : Le dossier classé sans suite pour absence d’infractions

    Bonsoir à tous,
    Notre combat pour la démocratie véritable est entaché par le système crée depuis plus de 27 ans. Tous les responsables de société d’état, les opérateurs économiques, les patrons de sociétés privées,................, sont majoritairement redevable de l’ancien système donc redevables auprès de certains dirigeants politiques actuels venant fraîchement de l’ancien système Compaoré. Il faudra pas que des vieux loups transforment le combat du peuple en rêve inachevé..... Il faudra pas que des magouilles, corruptions, lèche-bottes, menaces et autres puissent continuer malgré le combat de notre vaillante jeunesse.... Le réveil avec le sentiment du rêve inachevé peut être plus douloureux..... A bon entendeur....... Que DIEU Tout Puissant veille sur notre Pays. Amen

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre 2015 à 16:53, par AFGANO En réponse à : Affaire des fausses cartes d’électeurs : Le dossier classé sans suite pour absence d’infractions

    Internautes "vigilance" et "vérité " respectivement n0 31 et 32 qui est en fait la même personne, soyez un peu sérieux .Il est vrai que c’est normal que vous cherchiez par tous les moyens à défendre votre parti l’UPC dans cette affaire .Personne ne nie à l’UPC le droit d’alerter les autorités sur des soupçons de fraude ,mais de là a indexer déjà un parti ,à dire à l’avance qu’elle ne se laissera pas voler sa victoire comme si déjà l’UPC était sûre de gagner ces élections ,de là à appeler l’armée au secours ,à menacer la paix et la cohésion nationale à travers des menaces à peine voilées ,il y a un pas que l’UPC ne devait pas franchir .Relisez les déclarations de l’excité directeur national de la campagne de l’UPC ,soit dit en passant qui est curieusement la première personne à porter cette affaire à la connaissance de l’opinion, relisez les déclarations de ZEF lui même sur cette affaire malgré les assurances du président de la CENI sur l’impossibilité à pouvoir frauder avec ces fausses cartes électorales etc. Le minimum après la sortie du président de la CENI c’était d’observer une certaine retenue d’autant que des enquêtes ont été engagées et qu’il fallait attendre de voir . C’est cette attitude responsable qu’a eu le MPP bien que se sachant agressé par les allégations de l’UPC .
    Non je comprends qu’il soit difficile pour vous d’accepter l’évidence mais hélas vous avez joué un mauvais rôle qui va vous couter très cher .C’est comme les auteurs et complices (dont l’UPC) du coup d’Etat stupide du 17 septembre .Malgré toutes les preuves, il s’ingénie à nier les faits tel Djibril BASSOLET .Malheureusement pour eux, les faits contre eux sont têtus comme on dit. Moi même je suis très déçu de ZEF un homme que je croyais suffisamment intelligent et politique pour ne pas se laisser entrainer aussi facilement dans ce genre de pratiques malsaines .Hélas ,mille fois hélas ZEF ne peut être un bon président pour un pays ,parce que trop impulsif et trop coléreux pour un oui ou un non . Etre un porteur de valises d’argent de la corruption d’une multinationale du nucléaire mondiale ne suffit pas à être un bon président d’un pays.

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre 2015 à 21:49, par Guetta En réponse à : Affaire des fausses cartes d’électeurs : Le dossier classé sans suite pour absence d’infractions

    Au 34 et 36 vous n’êtes pas honnêtes, vous savez bien qu’on parle de formulaires et non de cartes d’électeurs retrouvés. Tout ceci pour tenter de d’incriminer certains partis. Vous savez que ça ne marche pas. Mais pourquoi alors insister sur la mauvaise foi.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés