Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ôter une mère à son fils, c’est lui ôter plus qu’on ne peut lui rendre.Jean-Jacques Rousseau» 

L’ADF-RDA "se tient définitivement aux côtés du peuple pour un changement profond et utile"

Accueil > Actualités > Politique • Déclaration • mercredi 28 octobre 2015 à 23h04min
L’ADF-RDA

Par décision du conseil des ministres en date du 16 octobre 2015, tous les burkinabè sont invités à rendre un vibrant hommage, le 31 octobre de chaque année, aux martyrs de la nation, c’est-à-dire, à ceux et celles qui ont perdu la vie pour un idéal, pour un Burkina Faso de justice, de concorde, de prospérité partagée, un Burkina Faso démocratique et solidaire.

A l’occasion de cette première commémoration dont les activités commencent le jeudi 29 octobre 2015, l’Alliance pour la Démocratie et la Fédération - Rassemblement Démocratique Africain (ADF-RDA) salue avec humilité la mémoire de ces braves hommes et femmes qui se sont sacrifiés pour l’avènement d’un Burkina de paix et de justice. Tout en réitérant sa compassion aux familles affligées, l’ADF-RDA salue la dignité avec laquelle elles ont su, malgré l’intensité de leur douleur, faire preuve de tolérance, d’une grande humanité et d’un sens élevé de responsabilité et d’amour de la patrie. Elle salue enfin la maturité du peuple burkinabè dans son ensemble à qui elle réaffirme son attachement.

A l’endroit de tous ceux qui ont souffert de cette longue crise politique, tout en assumant sa part de responsabilité, l’ADF-RDA, au nom de ses militantes et militants, des responsables du Bureau politique national et du Secrétariat exécutif national, exprime à nouveau ses sincères regrets, et s’engage solennellement à œuvrer patiemment pour reconstruire un lien fort de confiance avec les différentes composantes du peuple.

Pour le parti, la journée d’hommage du 31 octobre est un moment de recueillement, de communion et de prière mais également un temps de réflexion à tous points de vue. C’est pourquoi l’ADF-RDA, fidèle à l’esprit de sa tournée de demande de pardon, invite l’ensemble de ses sympathisants et militants à élever, partout où ils se trouvent, des prières pour le repos de l’âme des martyrs et à formuler des bénédictions pour le pays et pour l’apaisement des cœurs.

En cette journée symbolique, l’ADF-RDA, parti de paix lance formellement un appel au dialogue, à la réconciliation et à l’unité nationale. Elle reste convaincue qu’en tant que burkinabè nous sommes tous des frères et sœurs, qu’ensemble nous constituons ce vaillant peuple épris de justice, de paix, demandeur simplement de meilleures conditions d’existence. Aujourd’hui et plus que jamais nous sommes appelés à construire ensemble notre Nation.

En prenant immédiatement acte de la décision du Conseil Constitutionnel relative à l’invalidation de certaines de nos candidatures, L’ADF-RDA souhaitait notamment montrer qu’elle a entendu et compris le message. Elle se tient définitivement aux côtés du peuple pour un changement profond et utile au profit de l’intérêt général. Aussi devons-nous, burkinabè de tous horizons, être collectivement à la hauteur du sacrifice de nos martyrs en travaillant sans relâche à l’avènement d’un Burkina Faso meilleur à tous égards.

Paix à l’âme des disparus.
Hommage aux martyrs !
Vive le Burkina Faso !
ADF-RDA : Paix - Liberté - Justice.

Ouagadougou, le 28 octobre 2015.

Le Président
Me Gilbert Noël G. OUEDRAOGO

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Etat major général des armées : En attendant la prise de commandement de Moïse Minoungou...
Situation nationale : « Il faut considérer les évènements de Yirgou comme un piège des terroristes », dixit Moussa Traoré de la majorité présidentielle
Bala Alassane Sakandé à propos du Drame de Yirgou : « Ce qui s’est passé n’honore pas le Burkina. Pas du tout »
Vœux de nouvel an : Le président de l’ADF-RDA communie avec « ses troupes »
Situation sécuritaire : L’état d’urgence prorogé de six mois
Sondage en ligne sur le bilan de l’an 3 du pouvoir MPP : A vos claviers !
Etat-major général des armées : Moïse Minoungou, le nouveau chef
Patrimoine de l’Etat : Des comptables des matières à l’école du guide sur la gestion des bâtiments de l’Etat
Assemblée nationale : La prorogation de l’état d’urgence au menu d’une session extraordinaire
Assemblée nationale : Discours du président Alassane Bala Sakandé à l’ouverture de la session spéciale
Vie politique nationale : L’ex-parti au pouvoir, le CDP, se dote d’un Haut-conseil
Situation nationale : « Il faut engager un dialogue franc, ouvert et responsable, à tous les niveaux » (Lassané Savadogo, secrétaire exécutif du MPP)
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés