Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut façonner l’argile pendant qu’elle est molle.» Proverbes zoulou

Master en Managment international : 39 diplômés prêts à renforcer l’administration publique et privée du Burkina

Accueil > Actualités > Société • • lundi 26 octobre 2015 à 21h27min
Master en Managment international : 39 diplômés prêts à renforcer l’administration publique et privée du Burkina

L’université de Ouagadougou, en partenariat avec l’université Jean Moulin de Lyon 3, a célébré la sortie de la 7e promotion de Master en Management international, spécialisé Affaires internationales. Composée de 39 lauréats, la promotion a choisi pour nom de baptême « Espérance » et pour parrain, le premier ministre Yacouba Isaac Zida. La cérémonie de sortie a lieu le 24 octobre 2015 à Ouagadougou.

Les universités de Ouagadougou et de Lyon 3 mettent 39 nouvelles compétences au service de l’administration publique et privée du Burkina Faso. Diplômés d’un Master en Managment international, spécialisé Affaires internationales, ces lauréats se disent aptes à apporter des changements considérables dans leurs services respectifs. « A l’issue de ce Master, la plupart des étudiants, pour ne pas dire tous les étudiants, se sentent d’autres agents. On sent véritablement qu’on touche du doigt les difficultés vécues par nos services et nous sommes en mesure d’améliorer les choses, parce que nous avons produit et exposé, devant nos enseignants une ébauche de solutions », a déclaré le délégué de la promotion, Bassidou Saré. La balle est désormais dans le camp de leurs responsables qui doivent valider les solutions que les lauréats souhaitent apporter.

Les modules enseignés appartiennent à toutes les disciplines du managment selon le responsable du Master, Jean Jacques Friedrich Responsable « Il y a des cours de droit, des cours de commerce international, sur l’environnement, d’économie internationale, de marketing, de gestion des ressources humaines et d’entreprenariat, etc. La scolarité se termine par une simulation qui prend la forme d’un cas de synthèse », a précisé Jean Jacques Friedrich. Et évidemment comme tout Master, chaque étudiant rédige un mémoire qui est un travail de recherche mais en relation directe avec leurs expériences professionnelles.
Le Master en Managment international est dispensé à Ouagadougou grâce à un partenariat entre l’université de Ouagadougou et l’université Jean Moulin de Lyon 3, en France. Pour le ministre des enseignements secondaire et supérieur, c’est un partenariat fructueux. Selon Pr Filiga Michel Sawadogo, il permet de minimiser les charges financières si les étudiants devraient aller à l’extérieur. Il a par ailleurs conseillé les lauréats de la promotion 7 à s’armer de courage. Pour lui, le diplôme n’est pas une fin en soi. « C’est un moyen pour travailler », a-t-il déclaré à leur intention.

La promotion « Espérance » a choisi pour parrain, le premier Yacouba Isaac Zida. Il est lui-même diplômé de cette école, vice-major de sa promotion. « Notre parrain est l’une des personnalités qui incarnent l’espérance tant attendue par notre pays. Nous choisissons « Espérance » pour la symbolique qu’une nouvelle façon de travailler, qu’une nouvelle façon de faire les affaires, d’assurer la gouvernance des administrations publique et privée, qu’une nouvelle façon de construire la société burkinabè est en train de se mettre en place. « Espérance », parce que nous voulons être les acteurs de cette espérance-là », a expliqué le délégué de la promotion 7, Bassidou Saré.
Le premier ministre, Yacouba Isaac Zida, s’est dit honoré par le choix de sa personne pour parrainer la 7e promotion. Il a encouragé ses filleuls à persévérer dans le travail et à ne pas ne laisser décourager par les échecs. En guise de récompense, il a offert une bourse pour le doctorat au premier et au deuxième de cette promotion.
Presque tous les lauréats de cette promotion travaillent déjà dans l’administration publique ou privée. Il n’y a que deux qui ne travaillent pas encore.

Judicaël Gaël Lompo

Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Insécurité urbaine : Un réseau de voleurs à la « roulotte » mis hors d’état de nuire
Burkina : Eddie Komboïgo, la personnalité politique la plus influente de l’année 2018, selon Intelligence Burkinabè pour le Développement
Drame de Yirgou : La Commission nationale des droits humains prépare un rapport circonstancié
Justice : Une soixantaine de praticiens du droit se familiarisent avec les outils de la chaîne pénale
« Fasoranana » : Premier site de vente, d’achat et de livraison facile de la Poste Burkina Faso
CME Afrique Burkina : Une journée portes ouvertes pour mieux se faire connaître des clients
Ecoles fermées pour cause d’insécurité au Burkina : Bientôt une stratégie pour une « reprise totale de la scolarisation »
Hommage au cinéaste Idrissa Ouédraogo : des intellectuels réfléchissent sur l’homme et ses œuvres
Lotissement à Guéguéré : Un projet soutenu « fermement » par le conseil municipal
Arriérés de bourses : le cri de détresse des médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes en spécialisation
Sud-ouest : Les dozos se mobilisent pour la quiétude des populations
Prise en compte du genre dans les politiques publiques : Le NDI outille des OSC
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés