Audiences au Premier ministère : Tulinabo Mushingi parle de coopération et Mohamed Ibn Chambas de soutien à la transition

lundi 26 octobre 2015 à 22h15min

Deux diplomates se sont succédé ce lundi 26 octobre 2015 à la primature. L’Ambassadeur américain Tulinabo Mushingi, et le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies pour l’Afrique de l’Ouest, Mohamed Ibn Chambas, ont été reçus en audience par Yacouba Isaac Zida. Le premier est venu parler de coopération notamment sur le plan sécuritaire et économique et le second est venu réaffirmer le soutien des Nations unies à la transition.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Audiences au Premier ministère : Tulinabo Mushingi parle de coopération et Mohamed Ibn Chambas de soutien à la transition

Pour le Dr Tulinabo Mushingi, cette visite entre dans le cadre des rencontres régulières qu’il a avec le chef du gouvernement. Même si la conversation avecYacouba I. Zida était « confidentielle », le diplomate américain note, à sa sortie d’audience, qu’il a été question des mesures prises par les autorités de la transition pour la sécurisation des élections et aussi celle des frontières du pays. La coopération sécuritaire se poursuivra selon Mushingi, et elle comprendra les trois volets que sont le maintien des forces de la paix, la lutte anti-terrorisme et la professionnalisation des forces de défense et de sécurité.

Outre le volet sécurité, les échanges ont porté sur la coopération économique que le pays de l’Oncle Sam compte maintenir après la transition et sur le 2e compact du Millénium Challenge Account (MCA) dont le tableau de bord, fort de 20 indicateurs, devrait être disponible à partir du 6 novembre prochain.
Tout en félicitant le gouvernement pour la nouvelle date « consensuelle » des élections présidentielle et législatives, l’hôte du Premier ministre, a une fois de plus réaffirmé l’engagement des Etats- unis à toujours accompagner le Burkina vers des élections « apaisées, transparentes et libres ».

Le même discours fut tenu par Ibn Chambas qui était aux côtés de Pascal Karorero, coordonateur-résident du système des Nations-Unies au Burkina. Le diplomate ghanéen a réitéré la solidarité des Nations Unies à la transition et rassuré qu’elles travaillent à assurer des élections « apaisées, crédibles et transparentes ».
L’audience de l’envoyé du président togolais Faure Gnassingbé qui avait été annoncée a été reportée sine die.

Herman Frédéric BASSOLE
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 27 octobre 2015 à 08:24, par papa
    En réponse à : Audiences au Premier ministère : Tulinabo Mushingi parle de coopération et Mohamed Ibn Chambas de soutien à la transition

    Mr Zida, le peuple vous suit et vous regarde,si vous ceder a la volonte’ de Faure Eyadema par l’entremise de son envoye’ qui consisterait peut-etre a refuser de livrer Fatou Diendiere a notre justice,vous perdrez votre credibilite’ aux yeux du peuple Burkinabe . Personne n’est au-dessus de la loi et elle doit repondre devant la justice et si elle est innoncente elle retournera au Togo pour poursuivre son exile polique .

    Répondre à ce message

  • Le 27 octobre 2015 à 11:56, par tiramakan
    En réponse à : Audiences au Premier ministère : Tulinabo Mushingi parle de coopération et Mohamed Ibn Chambas de soutien à la transition

    Le MCA mis en œuvre en quelques années par le gouvernement américain a eu des impacts massifs, nettement visibles, et mesurables sur le niveau de vie des populations du Burkina. La coopération des USA avec notre vaillante armée nationale a contribué en peu de temps à accroître son efficacité opérationnelle.
    En contraste, cette coopération américaine récente, efficace et fructueuse est à rapprocher avec la "coopération" que nous imposent certaines puissances masquées (elles portent le masque de l’amitié pour le Burkina) depuis des décennies. Cette coopération, particulièrement inefficace, se traduit par un taux d’endettement endémique du pays et la paupérisation de la population.
    Il est donc impérieux et urgent de recentrer la politique de coopération du Burkina. Cette nouvelle politique de coopération doit être basée sur les aspirations légitimes des masses populaires du Burkina, en particulier la jeunesse qui a versé le sang lors des dernières insurrections pour se libérer de la dictature des compaoré (soutenue par ces mêmes puissances masquées) et accéder à une vie meilleure, une bonne éducation, l’accès aux soins et le plein emploi.
    La nouvelle direction politique du pays (après les élections de novembre 2015) doit tenir compte de ces aspirations légitimes pour :
    - rompre de manière radicale et définitive avec la coopération aliénante et asservissante que nous imposent ces puissances masquées depuis des décennies ;
    - recentrer notre politique diplomatique en privilégiant la coopération avec des puissances dont la politique est compatible avec les intérêts stratégiques du peuple burkinabè.
    Je profite pour saluer l’engagement personnel de l’ambassadeur Tulinabo aux côtés du vaillant peuple Burkinabè dans sa lutte pour la liberté et le progrès et lui témoigner ma très grande admiration qui est unanimement partagée par l’ensemble de mes relations.
    Vive l’Amitié et la Coopération Burkina-USA
    La Patrie ou la Mort Nous Vaincrons !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés