Bobo-Dioulasso : L’AEEEF appelle à l’aide pour des cours de soutien

lundi 26 octobre 2015 à 02h09min

Samedi 24 octobre, l’Association des élèves et étudiants pour l’émergence du Faso (AEEEF) a animé un point de presse, à Bobo-Dioulasso, pour appeler à l’aide pour son projet de cours de soutien au profit des élèves en difficultés.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Bobo-Dioulasso : L’AEEEF appelle à l’aide pour des cours de soutien

En quatre années d’existence, l’AEEEF a déjà contribué au rayonnement de l’enseignement secondaire dans les Hauts-Bassins. C’est du reste la confidence qu’a faite le secrétaire général de l’Association, Noufou Djiri. A l’en croire, les sessions des trois dernières années se sont soldées par les résultats de 61,31% pour 2012/2013, 63,72 pour 2013/2014 et enfin 94,32% pour 2014/2015. Ces taux forts encourageants - uniquement au BEPC- , selon les animateurs, ont permis de hisser le classement de la région des Hauts-Bassins à la 9ème place, elle qui était avant- dernière en 2014.

Le projet cours de soutien au profit des élèves en difficultés dans les manières de base telles que les mathématiques, la physique chimie et le français est une initiative de l’AEEEF qui dure depuis maintenant trois ans. Le programme a encore été reconduit cette année à la demande des bénéficiaires, mais force est cependant de reconnaitre que l’association fait face à d’énormes difficultés financières. La plupart des « répétiteurs » étant des étudiants, bien que volontaires, ont souvent besoin de motivation. Alors que la confiance se consolide entre élèves, parents d’élèves, professeurs, responsables et fondateurs, et même les autorités en charge de l’éducation, l’association souhaiterait donc maintenir le cap. « L’AEEEF enregistre aujourd’hui une très forte demande exprimée par les élèves issus en majorité de familles désœuvrées et/ou à revenu modeste, se trouvant dans l’incapacité de trouver des professeurs répétiteurs pour leurs enfants », souligne Noufou Djiry. Les moyens étant limités pour satisfaire à cette sollicitude, l’association lance un appel aux partenaires et amis pour un soutien financier.

En plus de cette contribution, l’association, selon les conférenciers, joue un grand rôle dans la discipline au sein des établissements, mais aussi au maintien de l’ordre lors des troubles académiques. Pour cette année scolaire, elle compte inclure dans ses programmes un cours d’éducation civique. Des cours de soutien pour les élèves de terminale et un suivi dans les classes intermédiaires sont aussi prévus. L’urgence, selon Jean Pierre Gango, coordinateur de l’association, est le soutien à l’initiative pour motiver les volontaires mobilisés et motivés pour la cause du projet. Une cérémonie de lancement officiel des cours de soutien est prévue dans les jours à venir. Elle aura, entre autres, pour objectif de collecter les fonds nécessaires pour financer le projet.

Bassératou KINDO
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés