Situation nationale : Le Gouvernement adopte le projet de loi portant création du Haut Conseil pour la réconciliation et l’unité nationale

vendredi 23 octobre 2015 à 23h24min

Le Conseil des ministres du mercredi 21 octobre 2015 a adopté un projet de loi portant création, composition, attributions, organisation et fonctionnement du Haut Conseil pour la réconciliation et l’unité nationale (HCRUN).

Le Haut Conseil pour la réconciliation et l’unité nationale résulte des travaux de la Commission de la réconciliation nationale et des réformes (CRNR). C’est une institution rattachée à la Présidence du Faso, avec pour missions de créer les conditions favorables à la réconciliation, à l’unité nationale, à la cohésion sociale, de mettre en œuvre les recommandations formulées par la sous-commission vérité, justice et réconciliation nationale.
Le Haut Conseil pour la réconciliation et l’unité nationale est chargé, entre autres, d’enquêter pour connaître la vérité et situer les responsabilités sur les crimes et autres violations graves des droits humains, à caractère politique, non encore élucidés, de 1960 à nos jours, en vue d’y apporter des solutions appropriées et de concrétiser le processus de réconciliation nationale.

Le Service d’information du Gouvernement

PSUT : Les bénéficiaires recevront leurs chèques le 26 octobre prochain

Le Secrétariat technique du Programme socio-économique d’urgence de la Transition (PSUT) porte à la connaissance des nouveaux jeunes entrepreneurs, des jeunes entrepreneurs en activité, des jeunes exploitants du pôle de croissance de Bagré, des jeunes du secteur informel, et des femmes entrepreneures ayant postulé pour les demandes de prêts dans le cadre de son volet financement des projets des jeunes et des femmes, qu’il sera procédé à la remise des premiers chèques.
La remise de ces premiers chèques dont le montant est estimé à 7 milliards CFA est un bel aboutissement, et cela fera l’objet d’une cérémonie officielle sous le très haut patronage de SEM le Premier Ministre Yacouba Isaac ZIDA, à la salle des banquets de Ouaga 2000, le 26 octobre 2015 à partir de 16h00.
En rappel, l’opération de réception des dossiers de demande de prêts, préalablement fixée du 03 au 21 août, a été prolongée au 31 août au regard de l’engouement suscité chez les potentiels bénéficiaires.
Du bilan fait à la date de la clôture, il ressort que 18 721 dossiers ont été reçus par l’ensemble des guichets spéciaux créés dans les quatre fonds partenaires que sont le Fonds burkinabè du développement économique et social FBDES, le Fonds d’appui au secteur informel FASI, le Fonds d’appui à la promotion de l’emploi FAPE, et le Fonds d’appui aux initiatives des jeunes FAIJ, pour une demande globale de financement de 49 132 545 459 FCFA.
Le processus de sélection qui allie appréciation de la qualité des plans d’affaire, entretien avec les demandeurs et visite de terrain, se déroule normalement malgré les perturbations liées aux évènements des 16 et 17 septembre.
Les dispositions de transparence sont effectives avec la participation des représentants des jeunes, des femmes, et du RENLAC, comme observateurs au sein des comités de sélection.
Sur initiative du PSUT, une incubation en vue de doter les jeunes entrepreneurs de compétences entrepreneuriales, d’organiser leur immersion en entreprise, et d’aider à la maturation de leurs plans d’affaires, a été conduite par le Centre de gestion agréé.

PSUT : ensemble, construisons une nation forte, juste, équilibrée et prospère !
La Division de la Communication du PSUT

Vos commentaires

  • Le 23 octobre 2015 à 11:53, par Moussa En réponse à : Situation nationale : Le Gouvernement adopte le projet de loi portant création du Haut Conseil pour la réconciliation et l’unité nationale

    On ne peut pas gouverner sans communiquer !!!

    La Transition ne communique pas mais pense qu’elle gouverne. En realite ils sont en train de precipiter le pays vers le gouffre. Regardez bien tous les syndicats incometents, les associations de la societe civile qui se creent chaque matin par 2 ou 3 copains, les etudiants qui arrachent les cles des cites universitaires du CENOU qui est charge de gerer ces cites, etc, etc, etc...... Chacun se leve un matin donne une pretendue ’conference de presse’ et croit avoir obtenu ainsi la permission de semer la pagaille, de chasser des SGs de leur poste, de menacer le gouvernement d’aller plus loin ’si rien n’est fait’... Dans quel pays vivons-nous ???????????????? Est ce vraiment un pays ?
    A PARTIR de maintenant il faut reglementer les conditions des ’conference de presse’. La PRESSE ne doit pas se faire complice de ces derives.
    La Transition ne dit rien ! Comme s’il n’y avait pas de probleme. Je regrette le Ministre Auguste Denise Barry. C’est le seul qui communiquait. Loada aussi mais juste un peu.

    Le Burkina Faso est en train de devenir ingouvernable de jour en jour. La fin fera dechanter tout le monde a commencer par tous ces groupuscules qui n’ont absolument rien compris de l’insurrection populaire.

    J’ACCUSE LA TRANSITION car elle ne fait rien pour mettre de l’ordre dans le pays.

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2015 à 13:33, par rance En réponse à : Situation nationale : Le Gouvernement adopte le projet de loi portant création du Haut Conseil pour la réconciliation et l’unité nationale

    J’espère que tous ça là c’est pas cocotier que l’on secoue pour rien, le Peuple a trop vue ce genre création new-look sous l’ère du Blaizo pour blaguer-tuer que l’on ne croit plus. Y a pas midi à 14h on connait les crimes, on connait les criminels, pourquoi tourner autour du pot. D’ailleur on a la chance d’avoir la principale boîte noire bien au frais. Ils parlent de crimes commis depuis 1960 à nos jours, or le seul "assassinat" dont j’ ai entendu parler de 1960 à 1982 est celui du commandant Moumouni dont le parachute avait été saboté lors d’une mission parachutiste. Tous les autres crimes on été commis à partir du coup d’état de 1983 à nos jours (septembre 2015). Que veut-on de plus ?? S’il faut créer des Hauts conseils, des Commités et je ne sais quels bureaux encore pour "placer" des gens, j’ai peur pour notre budget qui est déjà bien maigre.

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2015 à 13:39, par rance En réponse à : Situation nationale : Le Gouvernement adopte le projet de loi portant création du Haut Conseil pour la réconciliation et l’unité nationale

    Il ne faut surtout pas que l’on place des ex-RSPistes à la tête de ce nouveau bureau sous prétexte qu’ils sont répentis. Faut pas qu’on prennent nos restes de sous faire n’importe quoi.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2015 à 01:32, par Bernard Luther King ou le Prophète Impie En réponse à : Situation nationale : Le Gouvernement adopte le projet de loi portant création du Haut Conseil pour la réconciliation et l’unité nationale

    Maintenant on commence à parler bon français : Haut Conseil pour la reconciliation et l’unité nationale. J’avais dis que la CRNR ne meritait pas son nom en entier et que redenomination etait necessaire : Commission Nationale des Reformes,Commission Nationale des Reformes pour la Reconciliation. Et voila la vraie commission de reconciliation est en train de se mettre en place. J’avais fait echo du nouveau concept de "Justice Transitionnelle" avec les 4 ou 5 principes (droit de savoir, droit de memoire, droit à reparation, droit de non-repetition etc ...). A certains juristes ou magistrats qui semblaient offusqué par les attributs d’une commission de reconciliation, je reitère mes propos, à savoir que en l’espèce, il faut une conjonction de "judiciaire" et de "non-judiciaire" et que une commission d’une telle pertinence historique etait au dessus du "judiciaire" pur et dur. Le pardon n’est pas un concept juridique. Si vous cherchez une definition du mot "infraction" ce n’est pas dans un livre saint qu’il faut chercher. Mêmement, le pardon, ça ne se trouve pas dans le code penal, c’est dans les pensées religieuses et ethiques. Bravo pour la mise en place de cette commission même s’il se nomme Haut Conseil. L’article 2 de l’alinea 4 ou c’etait l’article 4 de l’alinea 2, et le vrai, est de retour. Finie la "controverse Siaka" !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés