Pensée animiste scientifique : Le Pr Jean Magloire Somé détient la « clé » de la ré-initiation de l’Afrique

jeudi 22 octobre 2015 à 16h46min

Professeur d’Anglais, il se passionne, après un court séjour en Angleterre, pour la civilisation égyptienne. Dans l’espoir de ressusciter la mémoire perdue des Ancêtres et de prouver au monde que les Africains n’ont rien à envier aux autres peuples, l’homme sacrifiera 25 années de sa vie à creuser dans la pensée des Mages égyptiens. Aujourd’hui, Hars-Lors Jean Magloire Somé affirme détenir le codex, un savoir capable de propulser le développement de l’Afrique. Avions, fusées, énergie nucléaire sont entre autres les possibilités qu’offre l’éclosion de ce « code ». En attendant que les autorités ou les bonnes volontés le soutiennent pour la mise en œuvre de sa trouvaille, le chercheur indépendant persiste et signe : « Je ne plaisante pas ». Nous l’avons rencontré le mardi 6 octobre 2015 à Ouagadougou. Lisez !

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Pensée animiste scientifique : Le Pr Jean Magloire Somé détient la « clé » de la ré-initiation de l’Afrique

Qui est le Pr Jean Magloire Somé ?

Je suis professeur d’Anglais. Après mes études universitaires en 1987, j’ai eu la chance d’aller enseigner directement à Tresham College en Angleterre. C’est de là qu’est née ma passion pour l’Egyptologie.

Un professeur d’Anglais qui s’intéresse à l’histoire, aux mathématiques. Mais comment cela a-t-il été possible ?

En Angleterre, on m’avait demandé de donner le maximum de connaissances possibles, quel que soit le domaine, aux jeunes Anglais pour leur permettre de se préparer pour l’avènement de la communauté économique européenne. Quand je demandais s’il y avait un document sur lequel je pourrai me référer, mon directeur d’alors m’a répondu qu’il n’y en avait pas. Mes cours étaient complètement informels. Je piochais partout. Je pouvais parler de philosophie, d’économie, d’anthropologie, de cinéma, de mathématiques, etc. Mon directeur m’a dit de ne jamais dire « Je ne sais pas ». Je devais trouver toujours quelque chose à dire quitte à compléter ce qui a été déjà dit. Franchement, j’ai fait une crise de paludisme parce que la tâche était impossible pour moi. Mais par la suite, je me suis repris.
Ma passion pour l’Egypte antique vient donc du fait que j’ai pioché dans tous les sens et dans tous les domaines pour dispenser mes cours. Je me suis retrouvé avec un bagage de connaissances tout azimut. En lisant, je suis tombé sur les œuvres de Sékou Touré et de Cheick Anta Diop. C’est ce dernier qui m’a le plus marqué. Déjà pendant mes études scolaires et universitaires, j’avais des doutes lorsqu’on disait que l’Africain n’avait rien apporté à l’humanité. Pour moi, la fabrication du savon et du dolo (bière de mil, NDLR) relevait de la chimie. N’invente pas aussi le balafon qui veut ! Même le mariage, il répond à un canevas. Tout est code ! C’est ce qui a fait que j’ai commencé à me révolter et par enchainement, en Angleterre, j’ai trouvé le filon qui pouvait me permettre de documenter cette question pour voir si elle était véridique. Aujourd’hui, je suis capable d’apporter la contradiction, alors, phénoménale.

Est-ce que vos recherches constituaient une quête identitaire pour vous, le jeune Burkinabè en Angleterre ?

En temps qu’intellectuel, je me sentais un peu frustré. Quel que soit le savoir qu’il acquiert au bout de son cursus, l’intellectuel africain reste sur sa faim par rapport à la finalité de ce savoir-là. Nous avons des chercheurs en mathématiques, en physique, etc. Mais de quoi sont-ils capables avec leur savoir ? C’est joli un doctorat mais que pouvez-vous faire avec ce diplôme-là ? Il ne s’agit pas seulement d’être un intellectuel, il faudrait que votre connaissance puisse impacter sur le destin de votre temps. J’ai été beaucoup choqué, c’est quelque part pour cette raison que j’ai refusé de continuer l’Anglais. Je suis donc retourné chez moi pour voir s’il y avait quelque chose de plus utile et de plus pragmatique pour influencer ma société.

25 ans passées à étudier l’Egypte antique, quelle est la méthode utilisée ?

J’utilise juste le langage symbolique des mages égyptiens. Ils ont créé l’écriture. C’est extraordinaire et il ne faudrait pas l’oublier. L’écriture a été créée en observant l’Univers par lui-même. Quand vous tracez le repère orthonormé, vous n’y inscrivez pas les données naturelles et universelles de manière arbitraire. « A » n’est pas « A », « B » n’est pas « B » ! Il faut suivre les lignes de force et les courbes de puissance de la Nature et de l’Univers. C’est ainsi que ce langage a été créé.

Le codex grammatical égyptien est le titre de votre œuvre. Qu’est-ce que c’est ?

Quand vous faites un enfant, vous lui donnez un nom, une identité. Le codex grammatical égyptien (Codexi Grammaticalæ Ægyptus), c’est le système qui a permis de codifier le savoir égyptien avant leur disparition.

Grace au Codex, savez-vous comment les pyramides ont été construites ?

Le codex grammatical égyptien a construit déjà des pyramides. Quand vous reprenez la Bible, il y a un passage sur les tribus lévitiques. La lévitation est la loi de la suspension d’un objet dans l’espace. Les Mages connaissaient cette loi et ils n’ont fait que l’appliquer. La science des Mages égyptiens est la science la plus pointue que l’humanité n’ait jamais possédée. Et je veux que l’on retourne à cette science-là. Il suffit que l’Afrique accepte de la relancer et je vous assure qu’elle n’aura rien n’à envier à l’Occident.

Dans vos travaux, il ressort que l’animisme n’est pas une religion mais un concept scientifique. Pouvez-vous nous en dire plus ?

L’animisme est un système de pensée. Ce n’est pas une religion. Mais c’est à la fois une science, une spiritualité, une religion, etc. L’animiste, ce n’est pas quelqu’un qui prie. Il n’est pas croyant, il est savant. Dans nos langues africaines, le verbe « croire » n’existe pas. Essayez de conjuguer « je crois en Dieu » en votre langue, vous ne trouverez pas. Vous trouverez juste « Je pense », « Je sais ». On ne croit pas en Dieu. Pourquoi t’a-t-il donné l’intelligence si tu veux croire ?

Au départ de vos recherches avez-vous été compris ?

En Angleterre, j’avais déjà développé le côté anthropologique, sociologique, etc. Mais, je me suis rendu compte qu’au-delà de cela, il y avait la question de la saisie mathématique des phénomènes naturelles et universelles. Le code en soi. Et cela fait appel aux mathématiques, à la physique, etc. Revenu à Abidjan, j’ai vu que c’était au-dessus de mes compétences. J’ai fait appel à des amis qui étaient excellents dans les mathématiques et qui avaient fini leur cursus universitaire. Je leur ai présenté le code en leur expliquant qu’il s’agissait de la pensée animiste scientifique, parce que la pensée animiste est scientifique. Et là, ils m’ont dit « Somé, tu aimes chercher des problèmes. Qu’est-ce que cela va t’apporter ? Rien du tout. Nous avons une carrière à construire ».
Tous ceux que j’ai touchés m’ont répété à peu près la même chose. Je n’avais d’autre choix que de le faire moi-même. Ce qui m’a pris 25 ans. J’ai carrément mis de côté ma carrière pour pouvoir creuser parce que je savais que c’était important pour l’Afrique. Aujourd’hui, je me sers de l’Anglais juste pour gagner mon pain. Si on veut se développer, il faut avoir un savoir endogène qu’on applique sur les problèmes de son existence afin de l’améliorer. On ne peut pas se contenter de consommer ce que les autres ont produit. Il faut également créer. J’ai donc poussé mes recherches et voici donc les résultats (il indique un sac remplis de documents, NDLR).

Les résultats de vos recherches sont-elles accessibles au profane ?

Tout le monde peut comprendre l’aspect anthropologique, sociologique. Par exemple pour le mythe du féminin sacré, on voit comment l’Afrique avait disposé sa compréhension des dieux. Le rôle de l’homme et de la femme dans la société qui, jusqu’aujourd’hui, est manifeste dans les structures traditionnelles. La femme est supérieure à l’homme, entre guillemets, je dis bien. Au moins, elle a une position beaucoup plus proche de la divinité parce qu’elle donne la vie. C’est un fait naturel. Qui peut nier que la femme est le creuset de la procréation ? Personne. C’est ce que les religions révélées ont voulu faire. C’est une aberration. Jésus n’est pas plus proche de Dieu que Marie. Sans Marie, Jésus n’existerait pas.
En Afrique si votre mère vous maudit, on ne peut plus rien. Mais si c’est votre père qui le fait, alors on peut encore rattraper. C’est cela la culture africaine. C’est extrêmement profond.

Après plusieurs années de recherche, tenez-vous enfin le bon bout ?

Absolument ! Tout ce que je demande, c’est que les bonnes volontés africaines prennent leur courage à deux mains pour créer quelque chose à l’image de ce que Sankara a voulu faire. Je veux parler de l’institut des peuples noirs où on va rassembler les meilleurs esprits du continent africain pour relancer le codex grammatical égyptien. Une société purement scientifique où l’on crée nos machines à partir de notre propre savoir. C’est possible et je ne plaisante pas. Les codes de la génétique, les équations sur l’énergie atomique sont là. Et plus encore, je lis l’univers comme si je l’avais fabriqué à partir du langage symbolique. Je ne plaisante pas. Je ne me vante pas. Il suffirait qu’on nous crée un centre avec un groupe de chercheurs…

Et si un pays comme la Côte d’Ivoire décide de vous tendre la main avant le Burkina Faso…

Je n’ai pas un problème de pays. Pour moi, l’Afrique reste l’Afrique. Que ce soit le Niger, le Mozambique ou le Ghana qui me demande de venir mettre le codex en chantier, je suis parti. C’est le commencement qui m’importe à l’heure où je vous parle. Le pays m’importe peu mais pourvu qu’il soit africain. J’ai déjà refusé une proposition faite par l’Ambassadeur égyptien en Côte d’Ivoire. Quand il s’est rendu compte que j’avais le codex, il est allé voir le directeur de cabinet d’Henry Konan Bédié en son temps pour lui faire trois propositions. Si les Ivoiriens acceptaient de collaborer avec les chercheurs égyptiens, ces derniers viendraient à Abidjan. Ensuite, chaque chercheur aura une voiture et une villa. Enfin, il achèvera le centre culturel national de la Côte d’Ivoire en construction. Tout le monde était d’accord sauf moi. Le projet n’a jamais décollé. Les chercheurs ivoiriens m’en n’ont voulu pour cela.

Pourquoi avez-vous refusé ? L’Egypte est pourtant un pays africain

C’est notre héritage culturel et nous n’allons pas le donner à quelqu’un d’autre. Savez-vous comment ces pays du Nord ont émergé ? C’est en pillant nos tombes. Les Arabes ont quitté l’Orient et sont venus piller les tombes des pharaons remplies d’or.

L’humanité ne court-elle pas un danger si ce code venait à tomber en de mauvaises mains ?

C’est là, la raison d’être de l’initiation. L’enseignement en Egypte n’était pas scolaire mais initiatique. On teste votre caractère lorsqu’on veut vous donner un secret. Ce secret est un couteau à double tranchant. Il peut à la fois faire beaucoup de bien et beaucoup de mal. On ne connait pas votre caractère. Etes-vous un homme capable de vous maitriser ou plutôt un homme folâtre ? S’il s’avère que vous n’avez pas la maitrise de soi, alors le maitre qui vous a confié le secret, sera puni si jamais vous commettez des bêtises. Ce ne sera pas vous le responsable mais le maitre. Dans la pensée animiste, le maitre est puni sévèrement avant l’élève. Imaginez que je vous donne le secret qui vous permette de franchir les murs. Si je vous lâche dans la nature, j’apprendrai qu’on a pillé les banques à Ouagadougou. Dans l’animisme, on sévit d’abord avant d’accorder le pardon. Ce n’est pas le cas dans les religions révélées. Quand on ne procède pas ainsi, l’individu commet à nouveau la faute car il ignore ce qu’il a fait.

Est-ce dire que les religions révélées ralentissent le développement de l’humain ?

Absolument ! Elles n’encouragent que le mal. Mais si vous savez que vous pouvez braquer une banque et aller vous confesser, qu’est-ce qui vous empêche de le refaire.

Etes-vous animiste ?

Ce n’est pas une question à poser. Evidemment, à 100%.

N’avez-vous jamais fréquenté une église ?

Je suis né dans une famille chrétienne. Comme tout le monde, on m’a baptisé quand j’étais bébé… Mais je l’ai dit, il y a toujours une insatisfaction quelque part quand l’Africain veut être sincère avec lui-même. S’il veut l’être, l’intellectuel africain n’est que zéro. Il n’est ni Blanc ni Noir. Et pire, son savoir ne lui permet pas d’impacter sur sa société. Je suis simplement revenu aux sources. Je suis animiste, pure et dur. Ce n’est pas l’animiste qui sacrifie le poulet noir dans un cimetière à minuit. L’animisme de l’Egypte antique n’a rien à voir avec le charlatanisme des temps modernes. Cette pensée-là est purement scientifique. Il faut faire la nuance.

Qui est Dieu pour le Pr Jean Magloire Somé ?

C’est ça le problème. Dieu n’est pas une personne comme les religions révélées ont tenté de nous le faire croire. Dieu est purement et simplement un concept opératoire. C’est une somme d’intelligences. Il y a la Nature, l’Homme, le Feu, le Vent, etc. Il faut savoir s’en servir. Dieu n’a pas de nom dans la pensée animiste. C’est une question ouverte.

Qu’est-ce que le mythe de l’Eternel retour ?

C’est la loi des cycles. Vous êtes né, vous allez grandir, procréer, mourir. Et vous allez renaitre. L’Afrique est en train de renaitre. La preuve, je suis un professeur d’Anglais et je retrouve les codes des Mages égyptiens. C’est une renaissance du continent. C’est comme cela que l’Univers fonctionne. On ne meurt pas pour ne plus revenir. L’univers est équilibre telle la balance.

Vous dites que l’Afrique est dans sa phase de renaissance et pourtant on constate la famine, des attentats, des guerres un peu partout…

Toute naissance est difficile (Rires). C’est comme cela. Et c’est l’ensemble de l’humanité qui doit se ré-initier. L’Afrique est venue pour ré-initier la civilisation parce que l’Orient, l’Asie et l’Occident l’ont dévié dans le matérialisme. Nous avons commencé dans l’élévation de l’esprit. Les sens trompent. La matière aussi.

Et combien de temps prendra cette ré-initiation ?

Pourvu que ça commence. Dès que ça commence, je vous donne dix ans. Et si j’ai une équipe, ça sera moins que ça.

Ne craignez-vous pas de disparaitre avec votre savoir sur le codex grammatical égyptien ?

Ce n’est pas mon problème. Si je suis avec vous par exemple et que je parle encore de cela une énième fois, ce que je ne voulais pas faire d’ailleurs, je finis par livrer certaines choses que je ne voudrais pas. J’aurai voulu que l’Afrique réagisse rapidement pour qu’on puisse se mettre au travail. Je parle pour inviter les gens à mettre les moyens à notre disposition quitte d’abord à m’appeler et à vérifier ce que je dis. Je suis disposé. Je montrerai comment entrer dans le code. Je n’irai pas au-delà de mes capacités. Sauf, si j’ai une équipe assermentée. Ce savoir-là est dangereux. Si vous appliquez la loi de l’univers, il réagira automatiquement. Si les Africains veulent que je leur donne ça, qu’ils me donnent les moyens de le leur donner. J’ai passé 25 ans de ma vie à creuser et je ne vais quand même pas leur livrer le code dans l’informel.

Vous êtes-vous déjà adressé aux autorités ou au CNRST ?

Le CNRST n’a même pas les moyens de sa politique. Il n’a pas de budget autonome. Quant à l’université, ce n’est pas la peine d’en parler. J’avais pris contact avec Pascal Yemboini Thiombiano de la Télévision nationale et je suis passé à l’émission Actu Hebdo. Après, il était impressionné par ce que je disais. Il m’a donc mis en contact avec le Professeur Gustave Kabré, alors Président de l’université de Ouagadougou. Quand je lui ai expliqué mon sujet, il a trouvé cela intéressant. Il m’a fait deux propositions. La première était de me permettre d’animer des conférences à l’université et de montrer aux étudiants que la pensée animiste est scientifique. Deuxièmement, il allait réunir un certain nombre de professeurs autour de lui pour qu’on puisse exploiter l’aspect scientifique de mon travail. J’ai donné mon accord et un jour, alors que je donnais un cours à l’ENAM (Ecole nationale d’administration et de magistrature), il m’a appelé et je lui ai dit que j’étais en cours. Après, je l’ai rappelé, il m’a dit qu’il était au cabinet du ministre des enseignements. Ce qui s’est passé par la suite est inexplicable. Lorsque je l’ai recontacté à sa sortie du cabinet du ministre, il n’a pas décroché. J’ai beau ressayer mais en vain.
C’est la même chose qui est arrivée avec Monsieur Rabankhi Abou-Bâkr Zida, directeur général des éditions Sidwaya. Celui qui m’avait envoyé vers lui, travaillait au ministère de la culture. Quand je suis allé, je lui ai dit qu’il s’agissait de choses sérieuses. Monsieur Rabankhi a voulu me donner des journalistes mais je lui ai dit que je ne venais pas pour une interview. Je lui ai d’abord demandé de voir mes travaux. Il m’a dit au téléphone qu’il n’avait pas le temps et qu’il me rappellerait après. Deux semaines après, nous nous sommes rencontrés et je lui ai remis l’ensemble des feuillets que j’avais sur l’équation atomique. Je lui ai demandé de les lire avant de juger. Quand il a fini de lire, il m’a tout de suite dit que j’avais bien fait d’insister pour le rencontrer. Mais, il a demandé de lui accorder un peu de temps pour voir ce qu’il pouvait faire. C’est sûr qu’il est monté plus haut. Deux ou trois semaines après, il m’a appelé. Quand je suis arrivé, il était vraiment dans tous ses états. J’ai senti que sa démarche auprès du ministère n’était pas passée. C’est suite à cela, qu’il m’a donné deux journalistes pour réaliser une interview de quatre pages dans le journal Sidwaya. Chaque fois que j’ai parlé de ce travail, les gens l’ont toujours trouvé excellent et que ça valait la peine que le gouvernement s’y intéresse. Mais chaque fois sous le régime Compaoré, ça n’a jamais eu l’assentiment qu’il fallait.

Mais avez-vous déjà touché des structures sous-régionales ou africaines ?

Je vais vous dire une chose. Je suis professeur d’Anglais. Quand je vais vers ces structures-là, on me demande le diplôme que j’ai. Est-ce le diplôme qui pense ? On ne regarde pas l’œuvre que je présente. Einstein avait quel diplôme ? Mais, il a fait E= MC2. Quel diplôme avait Louis Pasteur ? D’ailleurs le codex grammatical égyptien est l’œuvre de paysans égyptiens. Ce sont les paysans qui ont inventé les mathématiques.

Un dernier mot ?

Que ce soit une personne de bonne volonté, un institut africain ou un gouvernement, pour moi c’est pareil. Que ce soit le Burkina, le Mali, le Nigéria, c’est la même chose. Je suis disposé. Il s’agit de l’animisme qui n’est la propriété de personne si ce n’est de toute l’Afrique. Pourvu que ça démarre et que les autres en prennent la graine. C’est tout.

Interview réalisée par
Herman Frédéric BASSOLE
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 22 octobre 2015 à 17:14, par Wendy
    En réponse à : Pensée animiste scientifique : Le Pr Jean Magloire Somé détient la « clé » de la ré-initiation de l’Afrique

    Cher Pr., Transmettez votre savoir à d’autres svp. Imaginez que quelque chose vous arrive avant que vous n’ayez transmit ce que vous avez découvert.
    Si ce que vous avez découvert est précieux, je suis sûre que vous trouveriez des "apôtres". Ni Pythagore, ni Jesus, ni Bouddha ont attendu le financement de qui que ce soit pour transmettre leur connaissance. Beaucoup de courage.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 17:16, par Paligba
    En réponse à : Pensée animiste scientifique : Le Pr Jean Magloire Somé détient la « clé » de la ré-initiation de l’Afrique

    Le Pr Jean Magloire SOME n’est pas le seul a parlé du sujet. Mamadou DANGO (si ma mémoire est bonne) avait fait à peu près le même développement il ya une vingtaine d’année. Peut-être que pour commencer les deux doivent se rencontrer pour mutualiser les forces ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 17:17, par Lucien Accotement
    En réponse à : Pensée animiste scientifique : Le Pr Jean Magloire Somé détient la « clé » de la ré-initiation de l’Afrique

    Seuls les fous sauront sauver l’ humanite. Ecoutez ce "fou". Nana Drobo II du Ghana avait le meidcament contre le sida mais les africains sont restes de veritables negres. ils ne l’ ont pas ecoute et les grosses firmes pharm,aceutiques l’ ony assassine. Les "lucides" ont montre toutes leurs limits. Place maintenant aux fous. Essayer voir/sa yer voir.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 18:10, par Wennonga Tounsba
    En réponse à : Pensée animiste scientifique : Le Pr Jean Magloire Somé détient la « clé » de la ré-initiation de l’Afrique

    Félicitation et bon courage grand-père. Tant que les Africains ne s’assumeront pas économiquement ce sont des projets qui auront du mal à etre financés. Comme toute chose a une fin, vivement que la véritable indépendance de l’Afrique arrive un jour.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 18:31, par SOME
    En réponse à : Pensée animiste scientifique : Le Pr Jean Magloire Somé détient la « clé » de la ré-initiation de l’Afrique

    « L’animisme est un système de pensée. Ce n’est pas une religion. Mais c’est à la fois une science, une spiritualité, une religion, etc. L’animiste, ce n’est pas quelqu’un qui prie. Il n’est pas croyant, il est savant. Dans nos langues africaines, le verbe « croire » n’existe pas. Essayez de conjuguer « je crois en Dieu » en votre langue, vous ne trouverez pas. Vous trouverez juste « Je pense », « Je sais ». On ne croit pas en Dieu. Pourquoi t’a-t-il donné l’intelligence si tu veux croire ? »
    Alors là mon frère tu commences à m’intéresser et à me convaincre car au début je te lisais pour m’informer d’un hurluberlu illuminé narcissique qui a pété les plombs. Et pourtant j’avais déjà lu tes idées très intéressantes et j’avais même cherché à te contacter. Mais je doutais beaucoup quand j’ai commencé à lire ton interview. Mais là je commence à te lire avec plus de circonspection.

    « Si on veut se développer, il faut avoir un savoir endogène qu’on applique sur les problèmes de son existence afin de l’améliorer. On ne peut pas se contenter de consommer ce que les autres ont produit. Il faut également créer. »
    Thomas Sankara n’avait pas dit mieux, ni tenté autre chose dans les faits et non dans la théorie. On comprend qu’il fallait l’eliminer vite comme on a « éliminé » Cheikh anta diop. Et avant sankara, un Seku turé : une chance manquée de l’afrique.

    « Tout ce que je demande, c’est que les bonnes volontés africaines prennent leur courage à deux mains pour créer quelque chose à l’image de ce que Sankara a voulu faire. Je veux parler de l’institut des peuples noirs où on va rassembler les meilleurs esprits du continent africain pour relancer le codex grammatical égyptien. Une société purement scientifique où l’on crée nos machines à partir de notre propre savoir. C’est possible et je ne plaisante pas. »
    Ce que tu dis là, tu l’as lu avec Diop qui a lutté toute sa vie pour ca et c’est pourquoi on l’a tant combattu : donc tu sais le courage qu’il te faut avoir. On pourrait meme t’éliminer physiquement ! La maladie de la diplomite (comme le disait thomas sankara) i-e la maladie des gros diplômes ronflants, qui ne servent a rien, qui ne sont pas appliqués au service de l’humain, c’est la plus grande tare des intellectuels africains.
    Je parie qu’en Angleterre tu as dû prendre part au Black Bookfair ou au Africa liberation day et que tu as du rencontrer Bro Wareme, at « The Isis » in North London… O se comprend !!!

    « Dans l’animisme, on sévit d’abord avant d’accorder le pardon. »
    Voila une application sociologique à faire a partir de notre fond culturel, en lieu et place des journées du pardon et de commissions réconciliations pourries d’avance.

    « Est-ce dire que les religions révélées ralentissent le développement de l’humain ?
    Absolument ! Elles n’encouragent que le mal. »

    Absolument vrai : le pire moyen utilisé pour tuer l’Afrique. J’ai tiré plusieurs fois la sonnette d’alarme sur les ravages que font actuellement les sectes chrétiennes en Afrique. Voila notre fin : ce que toute la colonisation et la traite négrière n’ont pas pu éradiquer est en train d’etre détruit a l’heure actuelle. Alors l’Afrique n’aura plus de ressources de résilience, ce sera la mort assurée. ce concept de resilience est tout copié tout droit de la philosophie africaine, comme la plupart de certains concepts dans certaines disciplines

    « Je suis animiste, pure et dur. Ce n’est pas l’animiste qui sacrifie le poulet noir dans un cimetière à minuit. L’animisme de l’Egypte antique n’a rien à voir avec le charlatanisme des temps modernes. »
    Lanimisme, n’est pas le riducule que l’on apresenté. C’est normal lorsque les aficains laissent le soin aux autres de leur dire qui ils sont.
    Aujourd’hui la politique et l’appât du gain et de pouvoir de l’ego humain sont en train de tout dévoyer dans le mysticisme africain avec l’appât du gain matériel et les wack, magie noire, etc. bref, tout ce qui était le contraire dans la vraie tradition où cette connaissance était utilisée pour le bien de la société et l’avancement de l’humanité : voyez les pyramides et vous comprendrez de quoi je parle. Et cela Diop l’avait dit.

    « Qui est Dieu pour le Pr Jean Magloire Somé ? « C’est ça le problème. Dieu n’est pas une personne comme les religions révélées ont tenté de nous le faire croire. Dieu est purement et simplement un concept opératoire. C’est une somme d’intelligences. Il y a la Nature, l’Homme, le Feu, le Vent, etc. Il faut savoir s’en servir. Dieu n’a pas de nom dans la pensée animiste. »
    Alors là, je tu m’intéresses vraiment. Je te sens « solide ». En Afrique, nulle part on ne prie dieu. Certaines ethnies n’ont même pas de nom pour dire dieu. Et pour cause : replongez vous dans les contes africains et vous comprendrez. Interrogez les théologiens europeens une fois arrivé en Afrique pour évangéliser : quels casse-tête n’ont-ils pas eus. Alors on décrète et on impose pour occulter le problème théologique de fond. Aujourd’hui le pape François revient à cette interrogation qu’avait tenté de resoudre le concile Vatican II sous la pression de theolgiens africains et de ...jesuites. Monseigneur Sanou Titama eu « le malheur » de chercher à l’appliquer après l’avoir théorisé : il s’est fait virer.

    « L’Afrique est venue pour ré-initier la civilisation parce que l’Orient, l’Asie et l’Occident l’ont dévié dans le matérialisme. Nous avons commencé dans l’élévation de l’esprit. Les sens trompent. La matière aussi. »
    Cela sonnera trop élevé pour certains.
    Ne prenez pas ce monsieur à la legere comme on avait ridicuisé un certain Amadou Dango. L’afrique sera toujours une detente en retard, a courir toujours apres. La chine tombera bientot pour laiser la palce l’afrique. C’est maintenant que ca se prepare. Le developpement materiel doit se fonder sur une fondaion solide.
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 18:32, par eteincelle
    En réponse à : Pensée animiste scientifique : Le Pr Jean Magloire Somé détient la « clé » de la ré-initiation de l’Afrique

    Il aurait fallu laisser votre contact mon frère. Très intéressant ce que vous dites là.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 18:38, par Michael
    En réponse à : Pensée animiste scientifique : Le Pr Jean Magloire Somé détient la « clé » de la ré-initiation de l’Afrique

    Another fool in the crowd !

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 20:19, par Sidpayétka
    En réponse à : Pensée animiste scientifique : Le Pr Jean Magloire Somé détient la « clé » de la ré-initiation de l’Afrique

    BONSOIR A TOUS !
    Félicitations a vous Mr SOME
    Du courage car ce qui vous arrive est déjà arrivé a Mamadou DANGO, qui finalement a été obligé de s’expatrier pour monnayer ses découvertes et savoirs. En retour qu’est-ce-que l’Afrique gagne dans çà, sinon que ses savoir bien catalogués et gardés top secret dans les coffres forts des sectes les plus puissants de ce monde (Rose Croix, Franc maçonnerie etc...) sont utilisés contre les fils d’Afrique (Grippe aviaire, SIDA ....). Heureusement que parfois l’anti dote est avec les africains si bien que ses puissances ne font que piétiner et auront toujours besoins de nous pour exister.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 20:23, par SANDWIDI
    En réponse à : Pensée animiste scientifique : Le Pr Jean Magloire Somé détient la « clé » de la ré-initiation de l’Afrique

    Je vous remercie pour ce article et je demande le lieu ou on trouver "le codex grammatical de l’egyptologie " écrit par le Pr Jean Magloire SOME. Je compte sur vous car cela fait 1 an que je cherche ce livre. L’Afrique et l’Africain sont l’avenir de l’humanité.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 20:55, par raoulcyrique
    En réponse à : Pensée animiste scientifique : Le Pr Jean Magloire Somé détient la « clé » de la ré-initiation de l’Afrique

    M. Herman Frédéric BASSOLE, comment trouver les coordonnées de cette personne : Pr.Jean Magloire Somé ? Il n’y a aucune indication pour un contact, étrange pour une personne cherchant un soutient ? As-il un site ? ou trouver son livre ?

    NB : A Faso.net : Je vous en pris ne me censurez pas cette fois. Il n’y a aucune possibilité de répondre à un article sans être dans le forum (le journaliste ne laisse pas son mail ) . Je tiens à vous dire que j’ai toujours été censuré sur votre site sans aucune explication.Que cette lettre ne soit pas publiée je le comprend bien mais faites suivre mon courriers car cela viens des imperfections du site lui même.
    raoul

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2015 à 01:44, par Moussa
    En réponse à : Pensée animiste scientifique : Le Pr Jean Magloire Somé détient la « clé » de la ré-initiation de l’Afrique

    Ce Monsieur me rappelle un autre chercheur egyptologue Burkinabe du nom de Mamadou Dango qui a ete revele par l’Institut des Peuples Noirs (IPN) cree par Thomas Sankara. Les deux disent la meme chose avec quelques nuances.
    Le domaine dans lequel ils excellent a quelque chose d’esoterique. Mais a mon avis lorsque au moins deux personnes semblent defendre la meme theorie avec aisance, il faut commencer a les prendre au serieux jusqu’a ce qu’on puisse prouver qu’elles ont tort. Avant cela j’estime qu’il faut considerer que ces personnes peuvent avoir raison.
    Galilee etait seul a soutenir a son epoque que la terre tournait. Tous les puissants de l’epoque ont estime qu’il etait un farfelu et qu’il fallait le mettre a mort. Juste avant de mourir il a dit : "... et pourtant elle tourne !".
    Le minimum a faire serait de rapprocher Mamadou Dango et Magloire Some. Ensuite voir comment on peut les aider avec de petits moyens car nous n’avons pas les grands moyens qu’ils aimeraient reunir pour faire de grandes choses. On se contenterait de petites choses que leur science nous permettrait d’ameliorer le quotiedien des Burkinabe.

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2015 à 02:26, par Alex
    En réponse à : Pensée animiste scientifique : Le Pr Jean Magloire Somé détient la « clé » de la ré-initiation de l’Afrique

    Bel article et bravo au professeur Somé. En lisant l’interview, je me suis tout de suite retrouvé dans ce que j’ai toujours pensé au sujet de l’Egypte antique. Les connaissances des anciens égyptiens restent et resteront la clé du développement de notre continent. L’histoire de l’Egypte m’intéresse à plus d’un titre. J’aimerais bien rencontré M. Somé et discuter plus en profondeur avec lui. Webmaster, pouvez-vous organiser cela ?

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2015 à 02:35, par Imhotep
    En réponse à : Pensée animiste scientifique : Le Pr Jean Magloire Somé détient la « clé » de la ré-initiation de l’Afrique

    Il serait intéressant que le professeur Somé et le professeur LY se contactent pour voir ensemble ce qu’ils pourraient offrir a la jeunesse africaine a travers l’école de la sagesse du professeur Ly .

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2015 à 04:50, par Panga
    En réponse à : Pensée animiste scientifique : Le Pr Jean Magloire Somé détient la « clé » de la ré-initiation de l’Afrique

    Merci professeur pour ce sacrifice. Je sais personelement que vous dites la veriter et je suis emerveiller et content de vous entendre. Tout ce que vous dites est compatibles avec les conclusions du savant Cheick Anta Diop que l,Afrique toute entiere payera de ne pas Vouloire s,impregner jusqu,a present de ses enseignements. Je suis moi meme etudiant vivant aus Etats unis et je mene des recherches actuelement allant dans ce sens l,Egyptologie ( kEMET-Noir) avec un amis promotionaire qui est aussi Burkinabe comme moi. Quand ,ai lu votre interview j,ai eu des larmes aux yeux. Je sais que vous pouvez sauver l,Afrique et reste du monde avec ce code.

    NB : pour que vous saviez que jai une petite connaissance dans ce travail que vous tener dans votre main, je vais dire ceci a tout le Burkina : avec ce code nous pourons meme si nous le voulons rentrer en contact direct avec tout les membres de nos familles qui sont morts et les autres ancetres. Simplement comme en communiquant directement dans un telephone portable.
    Je m,explique : pas au professeur car il est deja un savant a mes yeux mais a ceux qui doute encore a ce qu,il raconte. Imaginer pendant l,antiquiter que tu dise a quelqu,un que le temp viendra on poura rester d’un bout du continent et parler avec un ami a l,autre bout de la mer et meme etre capable de le voir assis dans sont salon antrain de manger (les telephones portables avec skype, viber et what’up ... de nos jours). Il vous dira que ca sera difficile ou meme impossible. Svp tout le Burkina doit chercher au moins a ecouter le gas et voir ce qu’il detient peut nous aider ou pas. En plus remercions tous les ancetres d ;avoir mis ce types au service de l,Afrique car beaucoup de noirs ont deja vendu leur savoir pour peu a l,enemi des noirs qui sont entrain d ;utiliser tout ce que les noirs ont inventer et trouver par leur inteligence pour mepriser les noirs, bafouer leur digniter et detruire cette planet par leur comportement infantile. Que ceux qui peuvent reagissent car il risque de disparaitre ce professeur et il aura raison.

    Professeur mon ami et moi somme pret a tout quitter et devenir vos diciples vous suivre et traivailler avec vous. Nous pensons deja si cela est faisable et avec votre permission vous mettre en contact avec le professeur M’Bog du Cameroun que nous suivons beaucoup son travail et qui traivail aussi dans le meme sens que vous. Jean Govi Comez en france et Omo Tunde que vous connaissez peut etre.

    Voici mon email : (yameogo5@yahoo.fr) tel : 001 402 706 8564.
    Que le fasonet, tout ce qui peuvent, et mr Bassole Frederic qui a fait cet interview je vous en prie mettez nous en contact avec le professeur.

    Je demand excuse pour mes fautes.

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2015 à 06:26, par untel
    En réponse à : Pensée animiste scientifique : Le Pr Jean Magloire Somé détient la « clé » de la ré-initiation de l’Afrique

    Jean Magloire SOME n’est pas Pr. C’est un professeur d’anglais.

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2015 à 08:44, par l’éteincelle
    En réponse à : Pensée animiste scientifique : Le Pr Jean Magloire Somé détient la « clé » de la ré-initiation de l’Afrique

    Internaute 15,votre précision est inutile,M. Somé l’avait déja indiqué toutn le long de son interview. Mais je vous vois venir, car pour tous les ’’francophones" empétrés dans les voies sans issues de la ""diplomite",il faut être docteur,professeur,chercheur ’’reconnu’’ par les" francophiles" pour avoir son mot à dire. malheur à nous si nous continuons à "réfléchir "de la sorte car ce que l’occident nous propose à terme c’est ce qu’elle même rencontre aujourd’hui comme problèmes c’est à dire un mûr d’échec,d’echec !!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2015 à 09:24, par Stalinsky
    En réponse à : Pensée animiste scientifique : Le Pr Jean Magloire Somé détient la « clé » de la ré-initiation de l’Afrique

    Le problème est simple. Ce que Jean Magloire Somé doit faire c’est aller voir la représentation de L’OAPI à Ouaga au ministère du commerce et de l’industrie situé à l’avenue Kwame Nkrumah et voir son parent Somda Habraham comment breveter sa découverte. Ensuite il verra comment valoriser cela auprès des capitalistes clairvoyants intéressés.Je profite de l’occasion pour demander à Magloire de rencontrer le fils à Bintouté Dah défunt chef de Gomblora qui avait intervenu à Telé -matin de la TNB dans ce sens.

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2015 à 10:32, par baobab
    En réponse à : Pensée animiste scientifique : Le Pr Jean Magloire Somé détient la « clé » de la ré-initiation de l’Afrique

    Je pense que le professeur doit enseigner et animer beaucoup de conférences. c’est la seule façon de marquer l’esprit des gens sur sa découverte.

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2015 à 11:41, par BIHOUN
    En réponse à : Pensée animiste scientifique : Le Pr Jean Magloire Somé détient la « clé » de la ré-initiation de l’Afrique

    Voici un autre trésor pour l’Afrique, un patrimoine que les africains risquent de perdre. Ce que dit Mr SOME est tellement véridique et palpable (pour tout bon africain bien sure) qu’on a pas besoin de faire des études à la Sorbonne pour comprendre.
    Après ces révélations et connaissant les velléités de certains "chasseurs de primes", Mr SOME mérite que les africains le prennent très au sérieux sinon LE PROTEGER ; autrement dit nous n’auront que nos yeux pour pleurer un jour. Je reste convaincu que pour rien au monde, l’Homme n’acceptera monnayer ses connaissances contre n’importe quelle fortune venant de l’Occident, de l’Orient, etc. Mais les forces du mal ont plus d’un tour dans leur sac, On peut effectivement citer le cas Nana Drobo II du Ghana, Chek Anta Diop, Mamadou Dango, etc. Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende.

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2015 à 12:12, par Horus
    En réponse à : Pensée animiste scientifique : Le Pr Jean Magloire Somé détient la « clé » de la ré-initiation de l’Afrique

    J’étais circonspect en lisant le titre de l’article, mais je l’ai trouvé fort convaincant par la suite. Les égyptiens antiques détenaient la Connaissance Sacrée et toutes les autres civilisations (grecs, romains, arabes, français et anglais) et religions (judaïsme, christianisme copte, gnose et islam) qui ont envahit l’Égypte suite au déclin de l’Égypte pharaonique, l’ont fait pour percer ses secrets car ils en connaissent tout l’incommensurable pouvoir potentiel. M. Somé, persévérez et laissez-vous guider par le fil de lin d’Isis, il vous conduira à la solution pour mettre en œuvre votre projet mais soyez très prudent, Babylone ne vous laissera JAMAIS réaliser votre projet au profit de l’Afrique.

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2015 à 12:39, par PALM
    En réponse à : Pensée animiste scientifique : Le Pr Jean Magloire Somé détient la « clé » de la ré-initiation de l’Afrique

    Je suis conforté par ma plus grande conviction dans ce monde. La question de Dieu n’est que tromperie et duperie. Tout n’est question de cycle.

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2015 à 14:47, par Shan Djyt
    En réponse à : Pensée animiste scientifique : Le Pr Jean Magloire Somé détient la « clé » de la ré-initiation de l’Afrique

    Vous paraissez parler "trop" vite en essayant d’embarquer votre auditoire dans une confusion.
    Pourquoi donc banalisez vous Einstein ?
    C’est à vous de mettre votre "découverte" aux instences appropriées, mais non on a tendance à voir une coulée de satisfaction personnelle.
    Domptez un peu vos émotions et passons à la phase "scientifique", il y’a des gens pour vous ouvrir les portes : si et seulement si vous mettez du serieux dans vos démarches.
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2015 à 15:03, par DAO
    En réponse à : Pensée animiste scientifique : Le Pr Jean Magloire Somé détient la « clé » de la ré-initiation de l’Afrique

    je dirais que l’animisme c’est la religion de la nature ; voilà pourquoi c’est la religion des nègres, les premiers hommes apparus sur la terre ! vous ne trouverez dans aucune religion dite revelée une place conscrée aux rapports entre l’homme et la nature ! ces religions sont des religions tournées vers l’au-dela c’est à dire le neant, le virtuel ; tandis que l’animisme ramene toujours l’homme à son environnement c’est à dire la nature dont il fait partie. l’animiste n’est pas tracassé par l’idée d’aller un jour en enfer ! pour lui l’enfer n’existe pas ! l’animiste cherche toujours à preserver ses liens avec mère nature ! il ne peut pas connaitre l’anxiété d’aller en enfer un jour !

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2015 à 16:11, par Badara
    En réponse à : Pensée animiste scientifique : Le Pr Jean Magloire Somé détient la « clé » de la ré-initiation de l’Afrique

    J’ai quelques défis pour le Prof Somé.
    1- Tout le monde sait que la renaissance africaine doit se faire en langue africaine. La preuve : pour savoir que « croire » n’existe pas dans les langues africaines, cela exige l’existence des langues africaines. On peut dire la même chose pour « lune » et « mois » qui sont exprimés par le même mot dans les langues africaines ; (Théophile OBENGA).
    C’est pourquoi je défie le Prof Somé de nous décrire « animisme » en Bissa, Moré, Dioula, Lobi, etc., avant même de proposer ce concept européen comme élément de notre renaissance. Aucun peuple n’est en manque de mot pour décrire et exprimer sa propre réalité. Pour le Prof Cheickh Anta Diop, le plus grand savant du 20e siècle, « … il n’y a pas d’animiste en Afrique ».
    2- Je suis étonné de constater que le Prof Somé (que je crois être africain) veut être payé par l’Afrique avant de lui rendre service.
    Cheickh Anta Diop ne s’est pas posé cette question.
    Josef Ben Jochannan a écrit plus de 10 livres (tous sur l’Afrique). À ses débuts, il a publié lui-même les 300 premières copies avec l’aide d’amis et amies qui ont dactylographié pour lui ; ne pouvant trouver d’éditeur. Il n’a jamais envoyé une facture à l’Afrique jusqu’à sa mort en 2015 à l’âge de 97 ans.
    Le plus grand écrivain african actuel s’appelle Prof Molefi Kete Asante. Il a 73 ans. Il est le créateur de l’Afrocentricité. Il a publié 77 livres, dirigé 140 thèses de PHD, écrit plus de 550 articles ; tout ça en relation avec l’Afrique. Quand on lui demande pourquoi il continue, il répond que « ..c’est un privilège et une mission »
    « Ne craignez-vous pas de disparaitre avec votre savoir sur le codex grammatical égyptien ?
    Ce n’est pas mon problème….Si les Africains veulent que je leur donne ça, qu’ils me donnent les moyens de le leur donner. J’ai passé 25 ans de ma vie à creuser et je ne vais quand même pas leur livrer le code dans l’informel »
    « Ne demande ce que ton pays peut faire toi ; demande ce tu peux faire pour ton pays ». J.F. Kennedy. SVP, remplacer « pays » par « Afrique » pour le Prof Somé

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2015 à 18:11, par W
    En réponse à : Pensée animiste scientifique : Le Pr Jean Magloire Somé détient la « clé » de la ré-initiation de l’Afrique

    Hmmm... En Moore le mot croire (tenda) et penser (tagsdin) existent et sont bien différents. Les lettres alpha, bera ne sont pas égyptien mais phenicienne.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés