CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

jeudi 22 octobre 2015 à 06h50min

Le Ministre des enseignements secondaire et supérieur a fait, au Conseil des Ministres du mercredi 21 octobre 2015, rapport sur la situation de crise au CENOU. Le Conseil a approuvé l’appel ci-dessous et autorisé sa diffusion.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

Suite au report de la date de la rentrée scolaire et universitaire au 8 octobre 2015 par le Gouvernement, la Direction générale du Centre national des œuvres universitaires (CENOU) a également repoussé la date de réouverture des cités universitaires du 1er au 6 octobre 2015. Accédant à la doléance de certains étudiants, le 2 octobre 2015, de réintégrer leurs cités respectives avant la date officielle d’admission, le CENOU a proposé de les loger à la cité de Kossodo, seule cité retenue pour les vacances, la réadmission définitive dans toutes les autres cités universitaires devant intervenir après les formalités d’entrée le 05 octobre 2015. Il est à signaler qu’un retard a été pris dans le traitement des dossiers de réadmission, compte tenu de la tentative de coup d’Etat du CND ayant empêché toute activité administrative entre le 16 et le 29 septembre 2015.

Cette proposition n’a pas rencontré l’assentiment de certains étudiants qui ont exigé la réouverture immédiate de toutes les cités. C’est ainsi que le 02 octobre 2015, un groupe d’étudiants a occupé par effraction 274 chambres dans 04 des 06 cités universitaires de Ouagadougou. Il a, par ailleurs, séquestré le secrétaire général et deux secrétaires du CENOU. Le mardi 13 octobre 2015, le même groupe d’étudiants a pris possession des locaux de la direction générale après avoir renvoyé le personnel et retiré les clés du bâtiment administratif qu’il détient toujours par dévers lui.

Depuis cette date, le personnel de la direction générale du CENOU se trouve dans l’impossibilité totale de travailler, de même que les agents de la direction régionale de Ouagadougou dont la sécurité au travail est menacée. En guise de réaction à cette situation, les agents de ces deux directions observent, à compter du mardi 20 octobre 2015, une grève illimitée. Ce mouvement du personnel entraîne un arrêt total de toutes les activités administratives et des œuvres universitaires à Ouagadougou.

Sur le plan pédagogique, cette situation pourrait perturber le déroulement des évaluations et autres activités académiques en cours et ainsi aggraver le retard accusé par les universités publiques de Ouagadougou.

Au regard de cette situation, j’appelle l’ensemble des étudiants à toujours privilégier la voie du dialogue dans la résolution des problèmes. Aussi, j’appelle ceux qui détiennent les clés du bâtiment administratif à les déposer à la Direction de l’Administration et des Finances (DAF) du Ministère des Enseignements secondaire et supérieur (MESS) au plus tard le vendredi 23 octobre 2015. J’appelle également les étudiants ayant occupé illégalement des chambres en cité à les libérer dans le même délai et, le cas échéant, à déposer à la DAF du MESS les clés qu’ils détiendraient illégalement. Enfin, j’appelle la direction et l’ensemble du personnel du CENOU à se tenir disponibles pour la reprise de l’ensemble des prestations dès lors que la situation sera normalisée.

Après les difficiles épreuves qu’il a traversées depuis le début de la Transition, notre pays est engagé dans un processus de refondation de sa gouvernance dont le succès implique le respect des institutions, des droits et devoirs de chacun et le sens civique par tous. Quand bien même ils sont les premiers bénéficiaires du CENOU, les étudiants ne sauraient accéder aux œuvres universitaires en violation des principes républicains, des règles et procédures qui garantissent l’équité. Ceux qui occupent illégalement les cités n’ont pas plus de droits que les autres étudiants qui ont choisi de faire preuve de sens civique. Ils doivent donc revenir à la raison et s’en remettre aux institutions légitimes pour décider de l’attribution des chambres dans le respect du bien commun.

Ouagadougou, le 21 octobre 2015

Pr Filiga Michel SAWADOGO
Officier de l’Ordre national
Officier de l’Ordre des Palmes académiques

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 22 octobre 2015 à 07:46
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Bien dit ! Merci au ministre ! Nous avons tous été étudiant. c’est une sorte de délinquance à bannir au sein de notre pays

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 08:00, par Caso
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Les etudiants doivent eviter le comportement RSP et favoriser le diallogue.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 08:04, par kato
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Félicitation excellence Monsieur le Ministre ! on ne doit plus encourager de pareilles comportements. Il ne faut même pas négocier avec eux car ils ne le méritent pas. Je fais parti de ceux qui ont toujours défendus la cause des étudiants mais cette fois-ci j’estime qu’ils exagèrent bien qu’étant au courant de la situation nationale. Ils ne valent pas mieux que les autres là, quant même.......

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 08:07, par Rougbenga
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Bien dit, monsieur le ministre. On commençait à s’inquiéter du laxisme du gouvernement.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 08:08, par Tiger
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Tout est clair ! Les partisans du désordre ne sont pas les bienvenus dans le nouveau Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 08:12, par Kassena
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Mais que dit l’UGEB et l’ANEB depuis le début de ce problème ???

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 08:25, par lepen
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Voilà qui st claire ! On ne peut pas continuer à gâter des enfants malpolis qui ne savent pas ce qu’ils cherchent. La loi s’applique à tous. Les étudiants ne sont pas au dessus de la loi. Nous jeunes du secteur informel on est plus nombreux. Si on devait faire dans l’incivisme on ne s’en sortirait pas. Celui qui ne veut pas étudier peut retourner au village pour cultiver.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 08:29, par Le pigeon rêveur
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    tchéééé, le ministre est décidé à lancer l’assaut final contre les irréductibles de la cité !

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 08:36, par Humilité
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Bien dit monsieur le ministre. Il n’y a pas de supers étudiants ! Il faudra que nous les étudiants nous donnons l’exemple c’est-à-dire comprendre que nous n’avons pas de droit seulement mais aussi des devoirs ! Merci

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 08:56
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Ces étudiants seraient ils le nouveau RSP ? Que Dieu étende sa main vers ces enfants pour un réveil pas trop pénible, et surtout qu’ils intègrent dans leur grosse tête la notion de futurs responsables de ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 08:57, par Laure
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Il faut que le Ministère prenne urgemment ses responsabilités face à ces bandits. Plus rien ne sera comme avant. Pas question qu’un groupiscule bafoue l’avenir de millier de jeunes. On connait l’ANEB et ses méthodes. Si le Gouvernement ne fait rien, on les verra dans quelques jours bloquer les salles de cours et de composition sous prétexte qu’ils sont en grève et cela ne fait que compliquer la situation dans nos universités. Il faut dissoudre impérativement l’ANEB. Liberté oui, mais responsabilité d’abord. Combien d’étudiants on relouer leurs chambres à d’autres étudiants ? On connait comment ca se passe en cité. Si vous croyez qu’on peut payer une maison à Ouaga à 6000 FCA avec eau et électrité, alors allez-y en louer. L’Etat n’est pas là pour vous seuls. Allez-y dans les hôpitaux et centres de santé, vous verrez des malades à même le sol. Allez-y dans nos frontières, vous verrez des forces de défense et de sécurité qui ont abandonné leurs familles et veillent pour la sécurité du pays. Croyez-vous au-dessus de ces gens ? Si vous ne quittez pas dans les pratiques de l’ère COMPAORE, vous serez surpris de la réaction de la jeunesse consciente. Si vous vous croyez aussi important, les jeunes qui ont perdu la vie lors de l’insurection et du coup d’état l’étaient plus et tout ça au nom d’un Burkina meilleur pour que des idiots viennent se proclamer plus méritants. Rien ne sera comme avant. Qu’on ordonne d’expulser ces bandits s’ils bloquent encore la circulation.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 09:01, par Yaabi
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Félicitations Monsieur le Ministre, là on retrouve que c’est vous le premier responsable du département en charge de l’enseignement supérieur.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 09:08, par belco
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    vraiment je suis écœuré, attristé , de voir que cet acte ait pu être commis par certains " étudiants" du Faso nouveau. Chacun doit répondre de ses actes. Je pense que chacun a compris que plus ne sera comme avant. que chacun s’applique ce slogan car il n’est pas dit pour les autres seulement. c’est pour tout le monde.
    Qu’on identifie les premiers responsables de cet acte ignoble et les mettre hors du campus tout simplement. C’est de la délinquance ca. Personne ne peut vous soutenir dans ca. Et personne n’a intérêt a avoir des éléments pareils sur le campus. Et ils ont le culot de demander le départ du DG du CENOU. Attendez mais on est ou là ????? Si vous ne voulez pas étudier ne perturber pas la quiétude des autres étudiants. Que les autres étudiants se démarquent de ces éléments la, ce sont les mêmes qui perturbent l’année académique de puis longtemps. Ils ne veulent pas bosser et ils ne veulent pas que les autres réussissent également. Jusqu’à preuve de contraire je trouve que la perturbation de l’année académique est bien volontaire. Il faut les châtier à la hauteur de leurs actes. qu’on les montre que maintenant le Burkina est une république et qu’il y a une autorité. Chacun doit rentrer dans le rang, avoir un comportement irréprochable pour qu’on puisse avancer.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 09:09, par Mamon Yélé
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Pour un intellectuel de votre trempe je trouve votre communiqué assez irresponsable car n’abordant aucunement la problématique : nos enfants sans abri . Vos insinuations sont trop rapides et pernicieux : Vous aviez déjà réculer la date de reprise des cours, vous savez que c’est les enseignants qui sont la cause des retards car ne terminant pas leurs modules mais préférant occuper plus fructueusement leur temps à enseigner ailleurs, le recule de la date de réintégration des cités n’a rien de républicain et ne sert pas les étudiants. Ne tenter surtout pas de diviser les étudiants. Ceux ont du intégrer les locaux l’ont fait par nécessité et les autres ont plus de compassion pour eux que de haine. Les occupants ont simplement réintégré leurs chambres pas celles d’autres. Vous êtes sans cœur et voulez profiter d’un problème pas digne "d’une tempête dans un verre d’eau" pour hypothéquer l’année universitaire mais on vous voit venir. M. le Ministre est-ce là le message que votre parti veut donner aux étudiants et au peuple. Si en transition vous nous abandonnés déjà que serait-ce quand vous aurez tout un mandat ?
    En dernière analyse, n’est on pas en droit que penser à quelques connivences avec le CND pour fragiliser la résistance en son temps quand on sait quelles forces a constitué et continue de constituer la jeunesse et surtout les étudiants pour la résistance ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 09:15, par leregard
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Je partage cette position de fermeté nécessaire. J’espère que les étudiants prendront la mesure de leur indiscipline et comprendront que le désordre n’est plus tolérable. Le respect des règles n’est pas négociable.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 09:16
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Retenez que c’est un ministre MPP. Imaginez chers étudiants votre supplice si vous vous amusez à voter les candidats MPP

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 09:21, par DV
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    les étudiants ont même menacé certaines radios qui animent des émissions interactives. est- ce le RSP bis ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 09:22, par SOMPA
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Plus rien ne sera comme avant chers étudiants. Le règne de l’anarchie et de la pagaille est finie. Soyez responsables pour que nous puissions vous prendre au sérieux !

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 09:22, par ezj
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    PLUS RIEN NE SERA COMME AVANT ! DG IMCOMPETANT À BAS ! NOUS NE SOMMES PLUS AU TEMPS DE MENACE, C’EST AUSSI SIMPLE ET TRÈS FACILE DE LE FAIRE PARTIR COMME SOLUTION IDOINE. UN DG QUI N’A JAMAIS VOULU RENCONTRER LES ETUDIANTS, MOBILISEZ VS POUR UNE LUTTE QUI LIBÈRE

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 09:36
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Bien dit Mr le ministre. Nos frères,sœurs,fils et filles étudiants(es) sont certes les premiers bénéficiaires des cités mais ce n’est pas pour autant qu’ils vont à l’encontre des règles d’occupation. BONNE COMPRÉHENSION à nos chers étudiants.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 09:49, par verité
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    je me demande souvent mème si ces agroutis d’etudiants savent mème ce que ça v dire ètr un etudiant !..ils reagissent on dirait q’ils marchent sur leur tètes...Laurent Bado avait raison les etudiants de maintenant n’ont plus rien dans leur tète.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 09:51, par Vraiment
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Quand les étudiants ont été monté par le même DG pour aller violenter le prestataire du RU central et présenter des sacs emmener d’ailleurs, bien que le Laboratoire Nationale de Santé Publique ait dit qu’il n’a rien vu d’irrégulier dans les plats, vous, ministre, gouvernement de transition et autres dirigeants du MESS, n’avez même pas fait une simple déclaration de condamnation !!!!!!!!Que visait-on ? Retirer le marché à ce prestataire !!!!!Malheureusement, le DG BAYALA n’a rien compris du CENOU. Ce n’est qu’un aspect de sa mal-gestion qui vient d’être mis en exergue. Si vous ne l’enlevez pas, le CENOU va échouer littéralement.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 09:57, par Raoua
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Soutien au Ministre et au DG du CENOU.
    On ne discute pas avec des hors la lois.
    Mr le Ministre envoyé les forces de sécurité les déloger ; ce sont des putschistes.
    Ne léoncé surtout pas sur ce dossier et que cela serve de leçon.
    Mr internaute 4, que le Ministre soit UPC, CDP, UNIR/PS ou autre, aucun parti politique responsable ne peut cautionner cette acte barbare.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 10:05, par EVRARD
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Attention intervenant n°14 ! vos propos sont indécents et irresponsables. Nul ne saurait se hisser au dessus de la loi. Dans quel pays sommes nous ? quand il s’agit de défendre des causes justes, ayons le courage de les défendre, en l’occurrence , en rappelant ces jeunes à l’ordre au lieu d’évoquer ici l’appartenance partisane de tel ou tel ministre ! vous encouragez l’anarchie et en cela vous êtes bel et bien irresponsables. Moi j’ai étudié dans ce campus sans avoir bénéficié un seul jour d’un logement en cité. ça s’appelle de la débrouillardise. ces 214 étudiants valent-ils mieux que la grande masse qui est restée respectueuse des lois de la Cité ? Non et Non ! je suis sur que ce sont encore quelques diaspos voyous qui, comme à leur vilaines habitudes se croient tout permis et refusent d’intégrer les rangs. puissent-ile être châtiés avec la dernière énergie. Merde ! laisse passer webmaster çà me fout la bile !

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 10:14, par du calme
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    dans tous les cas il faut situer les responsabilités et on continue. mes chers camarades étudiants, mettons un peu d’eau dans notre vain et allons à l’essentiel surtout que nous n’avons pas que ça à faire. nous avons besoin des diplômes pour postuler à des offres d’emploi, fonder des familles et assurer la relève pour notre Burkina nouveau. allons au dialogue et surtout à l’essentiel. je suis persuadé que tout va rentrer dans l’ordre car nous sommes des modèles que beaucoup de nos petits frères et enfants veulent copier. JE VOUS FAIS CONFIANCE. SOYONS RESPONSABLES !

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 10:15, par Vraiment
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Quand les étudiants ont été monté par le même DG pour aller violenter le prestataire du RU central et présenter des sacs emmener d’ailleurs, bien que le Laboratoire Nationale de Santé Publique ait dit qu’il n’a rien vu d’irrégulier dans les plats, vous, ministre, gouvernement de transition et autres dirigeants du MESS, n’avez même pas fait une simple déclaration de condamnation !!!!!!!!Que visait-on ? Retirer le marché à ce prestataire !!!!!Malheureusement, le DG BAYALA n’a rien compris du CENOU. Ce n’est qu’un aspect de sa mal-gestion qui vient d’être mis en exergue. Si vous ne l’enlevez pas, le CENOU va échouer littéralement.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 10:22, par Moussa
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Les etudiants qui occupent les chambres par effraction oublient que les cites sont construites pas seulement pour eux mais aussi et surtout pour les nombreuses generations d’etudiants qui viendront plus tard. Donc ils ne sont pas plus locataires ou propietaires des cites que les etudiants futures (ceux qui sont au CPI aujourd’hui et ceux qui ne sont pas encore nes). Casser les portes pour entrer dans les chambres, empecher le CENOU de travailler, expulser le personnel des bureaux.... tout cela c ;est du jamais vu a l’Universite de Ouaga que j’ai frequentee. Pourtant nous luttions egalement pour l ;amelioration des conditions de vie et d ;etudes.
    Ce groupe d’etudiant a perdu toute la sympathie des Burkinabe. Qu’ils crient a la repression mais ils ne donnent aucune autre solution au pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 10:27
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Mamon Yélé tu t’es relu la ??

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 10:28, par Jose Gracias Panglos
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Il faut nuancer nos réactions parce que beaucoup d’étudiants sans les cités universitaires se retrouverons dans la rue. Pourquoi ne pas revoir les modalités ? Je ne justifie pas TOUT le comportement des étudiants mais pour avoir été 10 mois sans bourses et a l’extérieur, je peux comprendre le désarroi qui anime certains étudiants face a l’ouverture insuffisante de cites pendant les vacances. Bonne journée !

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 10:29, par le méssagé
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Le laxisme du gouvernement fait croire à certains burkinabé et je regrette majoritaire, que par la voie de la rue et de l’anarchie l’on peut tout obtenir.
    Il est grand temps que le gouvernement prenne ses responsabilités afin de restaurer un ordre public véritable.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 10:33, par Ancien etudiant
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Gouvernement de la transition, ces étudiants "diaspo" sont manipulés depuis la Cote d’Ivoire, c la dernière carte des SORO-ALASSANE-COMPAORE. Prenez vos respnsabilités et traitez les à la hauteur de leur forfait. On ne négocie pas avec des TERRORISTES

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 10:36, par best of best
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Merci monsieur le ministre pour votre réaction il faut restaurer l’autorité de l’État, nous avons tous été étudiants on a logé dans les non lotis de Ouagadougou cela ne nous a pas empêché de réussir nos études. Ces étudiants il ne faut pas négocier avec eux il faut les mater avec la dernière énergie. Et l’ANEB dans tous ça quelle est sa position, s’elle est prête a critiquer la mal gouvernance des dirigeants elle doit être prête à dénoncer les mauvaises pratiques qui n’honorent pas le BF. C’est nous les civils qui inspirons mal les militaires à prendre les armes pour revendiquer leur droit.
    Punissez ces voyous d’étudiants pour donner la leçon à tout le monde. Je suis un anciens militant de l’ANEB mais je dit NON NON ET NON.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 11:03
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    il faut que nos frères étudiants arrêtent de se faire manipuler par les associations qui se crées du jour au lendemain. Qu’ils savent ce qu’ils sont venus chercher. Combien sont les étudiants qui font carrière dans les cités ? D’autre occupent des chambres pendant plusieurs années comme si s’étaient des cellibaterium de leur parent. Comment des gens qui se disent responsable de demain peuvent se comporter la sorte. Qu’ils saches qu’ils ne sont pas les seule à contribuer au développement du pays. s’ils trouvent avec toutes ces avantages, ils sont mal traité qu’ils aillent chercher le mieux ailleurs. Que le ministre prenne ses responsabilité et permettre a ceux qui veulent étudier de poursuivre. Qu’on ferme le CENOU et on verra.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 11:27, par Habermas
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    je pense que les quelques étudiants exagèrent. Il faut que le gouvernement prenne ses responsabilités.
    Que Dieu bénisse la terre des hommes intègres

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 11:31, par Yennega
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Nul n’est au dessus des lois ! vivement que la discipline revienne dans nos universités. Merci Mr le Ministre.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 11:46, par BOUNDAHONE FOUSSENI
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    je dit wooooh les étudiants font trop le malin chacun quitte son village il vient gagne ru de l’UO il mange il grossi et il devient bête bête .chez vous vous pouviez faire sa ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 11:48, par oscario
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Monsieur le ministre vous n’avez pas mesurer les risques avant de prendre cette décision. nous vous tenons responsable pour toute dégradation du climat social dans notre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 11:55, par LOL
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Bien dit Mr le ministre. C’est un acte impardonnable de la part des étudiants. Cela doit servir de leçons pour les générations a venir. Il faut qu’ils répondent de leurs actes.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 12:39, par gbarba
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    SI VOUS RIEZ SUR LE NET,AU TERRAIN POINT DE RIRE.A TOUS CEUX QUI COMPARENT LES ETUDIANTS A DES DELINQUANTS,SOYEZ SURS ILS NE LE SONT PAS PLUS QUE VOUS.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 13:18, par oscario
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Monsieur le ministre FILIGA fils de la province du BAM dans le département de TIKARE plus précisément dans le village de RITIMYINGA vous n’avez pas mesurer les risques avant de prendre cette décision. Voulez vous fabriquer des cas sociaux ? Ou iront ces étudiants une fois chasses ? Nous vous tenons responsable pour toutes dégradations du climat social dans notre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 14:03, par ve
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Ces Etudiants doivent savoir que c’est l’entêtement pour une mauvaise cause qui amène une situation à se dégrader, si ça se dégrade ils ne pourront que s’en prendre à eux mêmes. Qu’ils pensent à l’entêtement passé des autres, cela n’emène nulle part. Nous sommes des milliers d’Etudiants à chercher un logement, ils ne sont pas les seules pour se comportement de la sorte. Tous les Etudiants ont les mêmes droits, chacun doit se soumettre à la procédure sinon on ne va pas se retrouver. Dire qu’ils persistent toujours vraiement c’est dommage pour eux.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 14:22, par le vigilant
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Bande de Bâtards. Ils croient qu’ils ont été les auteurs de l’insurrection. Qu’est ce que le gouvernement attend pour envoyé la CRS mater ces impolis de soient disant étudiants. En 2011, Tertuis nous a frappé au campus de façon illégale mais aucun étudiant n’a réagit. C’est parce que la transition met cet te bande dans les conditions qu’elle fait le malin.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 14:23, par Dem
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Bien dit Monsieur le Ministre ! Que les étudiants se comporte en responsable,qu’ils mettent de l’eau dans leur vain.Tout ça me chagrine de voir les futurs dirigeants se comporter de la sorte.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 14:26, par Rakis
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Chers étudiants jouez balle à terre et non en chandelle au risque d’empirer les choses !
    - Ticket restaurant RU = 100 Fcfa (l’État supporte le reste) ;
    - Logement en cité = entre 1000 ; 1500 et 4000 Fcfa par mois ;
    - Transport à Bobo = 1000 Fcfa par mois ;
    - Inscription dans les universités = 15 000 Fcfa par an ;
    Pour un pays pauvre comme le Burkina, l’État fait des efforts parce qu’il fait du social. Nos universités sont des universités sociales ! L’État n’est ni obligé de vous loger ni de vous nourrir ni de vous transporter à ses propres frais, mais il le fait ! Ce qui est important, c’est votre présence en classe ! Là je vous encourage à donner du meilleur de vous-mêmes pour faire vite, avoir vos diplômes et engager le vrai combat, la recherche de l’emploi ! Si nous aimons notre pays, faisons que plus rien ne soit effectivement comme avant en changeant de méthodes et de comportements ! L’université n’est qu’une étape et vous devez la franchir avec responsabilité et esprit citoyen ! Ne tirez donc pas sur l’ambulance ! Les efforts de l’État, certes insuffisants sont déjà énormes dans un pays où tout est prioritaire et urgent ! Notre pays a l’un des meilleurs systèmes d’enseignement avec un corps enseignant compétent. Notre problème : les moyens et leur répartition en termes de priorité ! N’ajoutez donc pas du retard au retard ! A cette allure, une fermeture des universités pourrait être envisagée comme cela l’a été ailleurs, le temps de construire les Amphis et les cités, de recruter des enseignants, de relire les textes fondamentaux des universités, de revoir les conditions d’entrée et les frais d’inscription, etc. Une université n’a jamais été populaire, elle n’a jamais été pour tous, elle a toujours été élitiste parce qu’elle forme les élites et cela a un prix, des conditions et des méthodes ! Dieu vous donne la sagesse nécessaire pour sauver notre enseignement supérieur, notre pays et vous-mêmes ! Amen, Inch Allah !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 14:27, par Rakis
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Chers étudiants jouez balle à terre et non en chandelle au risque d’empirer les choses !
    - Ticket restaurant RU = 100 Fcfa (l’État supporte le reste) ;
    - Logement en cité = entre 1000 ; 1500 et 4000 Fcfa par mois ;
    - Transport à Bobo = 1000 Fcfa par mois ;
    - Inscription dans les universités = 15 000 Fcfa par an ;
    Pour un pays pauvre comme le Burkina, l’État fait des efforts parce qu’il fait du social. Nos universités sont des universités sociales ! L’État n’est ni obligé de vous loger ni de vous nourrir ni de vous transporter à ses propres frais, mais il le fait ! Ce qui est important, c’est votre présence en classe ! Là je vous encourage à donner du meilleur de vous-mêmes pour faire vite, avoir vos diplômes et engager le vrai combat, la recherche de l’emploi ! Si nous aimons notre pays, faisons que plus rien ne soit effectivement comme avant en changeant de méthodes et de comportements ! L’université n’est qu’une étape et vous devez la franchir avec responsabilité et esprit citoyen ! Ne tirez donc pas sur l’ambulance ! Les efforts de l’État, certes insuffisants sont déjà énormes dans un pays où tout est prioritaire et urgent ! Notre pays a l’un des meilleurs systèmes d’enseignement avec un corps enseignant compétent. Notre problème : les moyens et leur répartition en termes de priorité ! N’ajoutez donc pas du retard au retard ! A cette allure, une fermeture des universités pourrait être envisagée comme cela l’a été ailleurs, le temps de construire les Amphis et les cités, de recruter des enseignants, de relire les textes fondamentaux des universités, de revoir les conditions d’entrée et les frais d’inscription, etc. Une université n’a jamais été populaire, elle n’a jamais été pour tous, elle a toujours été élitiste parce qu’elle forme les élites et cela a un prix, des conditions et des méthodes ! Dieu vous donne la sagesse nécessaire pour sauver notre enseignement supérieur, notre pays et vous-mêmes ! Amen, Inch Allah !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 14:30, par KABA
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Personne n’est au dessus de la loi mes chers frères et sœurs. soyez raisonnable ! même si vous pensez que vous avez le droit d’être logé n’oubliez pas qu’il y a des étudiants qui n’ont pas eu votre chance d’avoir la citée Universitaire.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 14:48, par MAXWAX
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Chapeau haut au Ministre Filiga et carton rouge aux étudiants. Nous avons chassé le régime Compaoré parce qu’ils ne veulent pas respecter les lois, les institutions. On va fermer les cités pour vous amener à respecter les institutions. Si vous vous amusez avec votre avenir, continuer !L’âge limite pour les concours directs c’est 37 ans. Nous sommes tous étudiants et nous ne sommes pas prêts à supporter de telles déviances de la part de certains de nos camarades. Redorons notre image !

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 15:13
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    je suis surpris des reactions hâtives de personnes mal informées qui se mettent a traiter les étudiants de tous les maux .avez vous mis les pieds en cité pour vous rendre compte de la détresse des étudiants qui dormaient à meme le sol alors qu’on refuse d’ouvrir les cités même après les cris de détresse des étudiants qui étaient entassé tels des animaux dans la cité vacance de kossodo l’accepteriez vous pour vos enfants .avez vous fait vos propres enquêtes ne condamnez pas le crocodile avant d’arriver à la rivière.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 15:22
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    les étudiants n’ont pas eu tort car ils étaient en état de détresse. ils dormaient dehors malgré le couvre-feu si c’était vos enfants qu’auriez vous fait si c’était vos enfants .il est facile de critiquer quand on a pas l’étendue de l’information

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 15:26
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Dieu a déjà balayé blaise, son cdp et son rsp. il reste à balayer les étudiants pourris

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 15:27, par Rodrigue
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Ce ne sont pas des étudiants, ce sont des délinquants et bandits armés qui se font passé pour étudiants, nous tous on a été étudiant à l UO mais on s est pas comporté en voyous, le désordre et l anarchie doivent être maté, pourquoi le RSP a été vomi ?c est par des comportements similaires, plus ne sera comme avant même dans nos universités

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 15:29, par COB
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Intervenant 42 : Tu sais combien de personnes dorment sans manger ? Ils passent pourtant devant des restaurants et même devant des restaurants universitaires et poursuivent leur route. Ils ne pillent rien.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 15:32, par Indigné
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Quel est le ratio étudiants en cité / étudiants hors cité.
    Je pense qu’il est temps de se poser la question de la pertinence de cités universitaire surtout dans les grandes villes. Une petite minorité qui empoisonne le quotidien.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 15:35, par Rodrigue
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    A l internaute 40 oscario, vous n êtes pas au dessus des lois et règlements de ce pays, s il le faut c est l UO qui sera fermée et on verra ce que vous ferez, le gouvernement doit être ferme et sans état d âme face aux fauteurs de trouble comme vous et ceux qui vous ressemblent

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 15:46
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    il faut que le gouvernement prenne son courage à deux mains pour fermer l’uo et rouvrir sans CENOU et sans RU.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 15:53
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    A l’internaute 48. occuper la cité par effraction, je consens mais séquestrer le personnel du CENOU, prendre en otage les bureaux du CENOU, ménacer des journalistes et organes de presse...là je suis désolé....vs etes des hors la loi

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 16:08
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    dans cette histoire je pense qu’il ne faut pas vite tiré une conclusion, mais essayé d’analyser de près ce que l’administration dit confronté à ce que les étudiants disent. d’après le ministre il a été demandé aux résidents des différents cités d’aller à la cité vacances de Kossodo. objectivement est ce que tous les résidents peuvent être logés à Kossodo ? aussi ce qui me dérange beaucoup avant le début de la crise les étudiants ont demandé à rencontrer le DG du cenou afin de discuter et trouver une solution. celui-ci a refusé tout dialogue et c’est ce qui à entrainer la réaction des étudiants. personnellement je pense qu’il y a eu un manque de communication du cenou, alors arrêtons accuser à tort ces pauvres étudiants.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 16:22, par Lumen
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    je crois qu’il ya un sérieux manque de communication entre le gouvernement et les étudiants. Il faut que les gens arrêtent les discours de haine de méchanceté et autres. Nous sommes tous frère. Pour ma part je pense que le gouvernement aurait du envoyé la gendarmerie faire une enquête et sanctionner les éventuels coupables. Les étudiants ne sont ni des bêtes ni RSP ni batard etc. Il faut en toute chose avoir une pensée réfléchie quand on a pas toutes les informations nécessaire. Et j’invite les médias à se rendre dans les citées pour nous donner les vérité qui est placée devant nous. Cher média ne laisse pas passer des messages de haine car personne n’aura un avenir dans un pays qui n’a en pas.
    Que Dieu bénisse le Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 16:33, par mougbou
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    MONSIEUR LE GOUVERNEMENT, FERMEZ TOUTES LES UNIVERSITÉS AVANT LES ÉLECTIONS ! RENVOYEZ NOUS NOS ENFANTS. ILS FRÉQUENTERONT LES UNIVERSITÉS DU VILLAGE : SORTIR LES MOUTONS, NOURRIR LES COCHONS, RÉCOLTER LE MIL, APPRENDRE LES DANSES QUI ACCOMPAGNEMENT NOS CÉRÉMONIES ! LEURS PETITS FRÈRES REVIENDRONT DANS 5 ANS, LE TEMPS DE VOIR CLAIR ! MERCI D’AVANCE POUR VOTRE COMPRÉHENSION !

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 16:48
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Le désordre n’est pas bien car empire les problèmes.
    Ces étudiants sont désespérés et sachez que les enfants de nos jours n’ont pas été bien éduqués comme nos parents (qui sont appelés des paysans et n’ont été à l’école) nous ont éduqués. En effet nos parents nous ont inculqué l’honneur, la dignité, le pardon, le respect etc et nous nous avons abandonné nos enfants pour courir après l’argent et la télé, la rue a éduqué nos enfants et voilà le résultats.
    Encore une fois, ce qu’ils font n’est pas bien mais sont ils les seuls responsables ?
    J’avais proposé une fois d’utiliser l’argent environ 600 millions (soit 50 % des 1 200 000 000 F CFA pour les martyrs) pour aider les étudiants car c’est pour améliorer les conditions de vies des burkinabè et en particulier des jeunes et cela n’a même pas été publié par fasonet (je me suis demandé à quel jeu joue fasonet). Les autres 600 millions j’avais proposé de donner aux familles des martyrs
    Vous voulez immobiliser l’argent pour des gens morts et vous laisser souffrir des vivants ?!!
    Mr le MESS et aussi Mr et Mme les membres de la transition, je pense que si vous vous concentrer sur l’organisation des élections, les nouvelles autorités allaient devoir s’attaquer aux urgences dont les étudiants ? Savez vous combien d’années de ces étudiants ont été sacrifiées ? quel avenir les offrez vous ? les enseignants même fuient les étudiants parce que leurs regards est difficile à supporter et se livrent aux vacations et consultations.
    On ne peut pas finir d’énumérer les problèmes, après avoir entendu l’histoire des étudiants, j’ai pleuré et je pleure encore dans mon coeur (j’ai décidé d’aider 2 étudiants avec 25 000F par moi, parce que c’est ce que je peux faire pour le moment) j’ai vraiment honte de tout ce que souffre notre jeunesse.
    Travaillons à redonner la dignité à chaque burkinabè car c’est notre force, notre avenir, notre richesse inaliénable, soyons plus solidaire. Mon père a hébergé des dizaines d’enfants de notre région sans savoir d’où ils venaient et après leurs départs, beaucoup n’ont pas gardé le contact, très peu ont été reconnaissant jusqu’à nos jours, mais je suis fière de mon père et je connais beaucoup d’autres papa qui l’ont fait
    alors, pardonnez à ces enfants, et j’appelle tous les burkinabè à aider nos chères enfants
    Une mère qui souffre tant mais qui a beaucoup d’espoir pour les enfants de ce pays et de tous les enfants de ce monde qui souffrent malgré la GRACE infinie de Dieu qui a pourvu pour tous nos besoins mais que beaucoup d’égoistes ont accaparés, mais continuons de prier et de travailler et oeuvrer pour la PAIX et AIMONS nous car DIEU nous aime et va changer l’avenir en mieux
    Dieu bénisse le Burkina Faso AMen

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 17:10, par le combattant
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Ce comportement des étudiants est digne de braqueurs et n’ont d’intellectuels qui sont censés gerer un pays plus tard. Chapeau au gouvernement de ne pas avoir céder aux chantages de ces voyous

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 17:18, par boa
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Mamon Yele ! Vous êtes plus irresponsable que les étudiants. Dans une république, il y a des règles, on a chassé Blaise parce qu’il violait les règles. donc pas d’impunité pour qui que ce soit fussent-ils des étudiants. Des pseudo-intellectuels qui se montrent aussi nuls. Lisez tous les commentaires personnes comme quelques cancres de votre espèce vous soutiennent.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 17:19, par yika
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Coupez leur l’eau, l’électricité et le RU

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 17:50, par doute
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Chargé de la formation de la jeunesse dans le Bureau Executif National du MPP,Bon ou Mauvais ?Difficile de repondre je ne connais pas la vraie raison.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 19:06
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    bonjour tous ; il faut que ces étudiants sachent qu’ils ne sont pas les premiers à être étudiants et qu’ils ne seront pas les derniers. l’indiscipline, le manque d’éducation ne doivent pas faire le lit dans notre" cité du savoir". aucun gouvernement ne doit tolérer ces étudiants, nos enfants qui pensent qu ’ en étant étudiants ils ont droit et n’ont aucun devoir vis à vis de nos gouvernants et des populations qui se saignent en payant les impôts afin qu’ils soient dans des conditions acceptables pour étudier. il faut qu’ils sachent qu’ils ne sont pas plus burkinabè que les jeunes qui vendent des cartes de recharge ou les journaux sur les voies publiques. ils sont simplement des privilégiés. A ce titre il faut bannir l’indiscipline ou les frapper durs comme ceux du RSP. Vu leurs agissements ils ne sont pas mieux que le " touareg", la " tigresse" ou " rambo ". le burkina doit neutraliser ces indisciplines.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 19:40, par impatient
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Monsieur le ministre, continuez votre oeuvre de sabotage du système educatif : vous avez chassé le directeur de l’IDS sous la menace de futurs enseignants, continuez dans votre logique en chassant le DG CENOU. sous vos ordres on est en train de réduire la formation des futurs en une peaux de chagrin : un suivi pour un stage d’une année. Continuez, la transition finira et nous enseignants on vous attend si par hasard votre parti MMP gagnait et vous restez à ce poste on vous chassera.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 20:08, par Achille OUEDRAOGO
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Je suis déçu de la manière que les autorités de la transition gèrent le problème des étudiants. Croyez vous que l’intimidation puisse avoir un effet sur des gens qui ont à mains nu affronté le RSP ? Je dis non.

    Certains internautes défendent le ministre parce qu’il est de leur parti.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 21:29, par ayiwa
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Moi je voudrais demander à mes prédécesseurs sur ce forum d arrêter de tirer aveuglement sur les étudiants. Ne dit on pas que celui qui a faim n’est pas libre ? Celui qui est sans abri ne l est pas non plus. Vous me direz que ce n’est pas la faute du gouvernement s’ils ont faim, mais cest à qui la faute ? A nous tous. La jeunesse est le reflet de la société. S’ils sont voyous, cest que nous avons tous échoué. Donc, arrêtons de jeter l’huile sur le feu et osons nous regarder en face. Certes les étudiants ont eu tort de casser si c’est avéré mais le
    DG du CENOU avait il raison de refuser de dialoguer avec eux ? Le dialogue que le gouvernement prône, ce sont les étudiants qui ont été les premiers à vouloir l initier, mais sans succès. Si on sanctionne les étudiants, on doit aussi demander des comptes à ce DG qui a refusé le dialogue. La fonction de DG cest pour diriger et diriger c’est aussi analyser et prendre les bonnes décisions et les assumer. Un bon DG n’esquive pas les problèmes. Il les affronte et gère.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 21:41, par #BlackBird
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Bien dit
    Faut quand même arrêter les comportement aventuristes et belliqueux
    On est tous sortis combattre l’autoritarisme du RSP comment pouvons nous reproduire les mêmes tares ?
    Désolé mais les étudiants ne sont pas des super-citoyens ans ce pays et le campus n’est pas une caserne militaire.
    La patrie ou la mort nous vaincrons

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 21:57, par #BlackBird
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Dans quel pays responsable on peut laisser des gens prendre leurs concitoyens en otage pour se faire entendre ?
    Forcer les portes a la limite on peut tolérer
    mais Why ?? pourquoi adopter des comportements de voyous ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 22:15, par une mère d’étudiants
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Il faut que les étudiants aident l’état à les aider. Vous perdez tout votre raison dès lors que vous avez forcé les portes,pire encore vous empêchez des gens de travailler. Saisissez cette perche en déposant les clés et des bureaux et des chambres.
    Étudiants du Burkina Faso renouveau soyez des jeunes intègrent citoyens et patriotes. Votre façon de faire ici n’est pas digne de vous.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 22:45, par Moi
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    le 23 n’est pas loin allons seulement. on verra si ce sont vos propos injurieux derrière vos clavier qui mettront les étudiants dehors. Contrairement à la plus part de vous ( ceux qui deviennent des juges et condamnent juste sur la base de déclarations d’un certain ministre), c’est sur le terrain que nous nous faisons charger les choses et n’ont derrière les claviers. WAIT AND SEE

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 23:00, par NEIHS
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Chers internautes évitons les discours de haine de méchanceté et d’injures comme l’a su bien dit Lumen. j’ai été étudiant et je n’ai jamais logé en cité mais je sais ce que vaut la cité pour certains de nos frères étudiants.Sans cautionner les actes de "vandalisme" j’invite les uns et les autres à la retenue car nous traversons une période où toutes les manipulations sont possibles. Je vois mal un étudiant se faire justice quelle que soit sa raison, mais quant il s’agit d’une survie je ne doute pas que toute personne, quelle que soit son rang ou grade,hésite d’utiliser les moyens dont elle dispose (instinct de survie) pour se défendre. Ne dit on pas que "Toutes les vérités sont faciles à comprendre du moment où on les a découvertes, la vérité est de les découvrir" ? Alors ne jugeons pas sans comprendre. Merci !

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 23:24, par m.vérité
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Ça c’est un acte de vandalisme. Je suis étudiant et j’ai toujours milité pour la bonne cause,mais cette fois je comdane avec toutes mes forces cet acte. Quand soyez raisonnable

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 23:54, par GNOUMOU
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    TOI TU PENSE ETRE INTELLIGENT QUE L’ANEB ET TOUTES LES AUTRES ASSOCIATIONS A CARATERE SYNDICALES SUR LE CAMPUS QUI ONT VU CLAIR ET ONT DECIDé DE S ALIGNER DERIERE LEURS CAMARADES ? TU PENSE ETRE INTELIGENT QUE CES MILLIERS D’ETUDIANTS QUI VIVENT DANS LES CITES UNVERSITAIRES ? SI C’EST LE CAS,VAS ATTRAPER LA MAIN DE TON DG QUE TU AIME TANT ET VIENS NOUS L’IMPOSER… FRANCHEMENT TROP C’EST TROP QUOI !!! ON VOUS DIS QU’IL N’Y A PAS EU DE PORTES DEFONCéS ET MALGRé TOUT VOUS INSISTEZ. SI CETTE HISTOIRE ÉTAIT VRAI,VOUS CONNAISSEZ BIEN LA RTB. ELLE ALLAIT ETRE LA PREMIERE A CRIER CELA PARTOUT AU BURKINA ICI. S’IL VOUS PLAIT CEUX QUI N’ONT RIEN A DIRE Là,FERMEZ LA. MAINTENANT SI VOUS AVEZ DES COMPTES A REGLER PARTICULIEREMENT AVEC DES ETUDIANTS,ATTRAPEZ LES ET RESOLVEZ VOS DIFFERENTS. EVITEZ D’AJOUTER DE L’HUILE AU FEU AVEC DES COMMENTAIRES TOTALEMENT VIDES D’ANALYSES !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2015 à 01:05, par JMS
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Bonjour. Je vois dans les réactions des internautes et je pense que beaucoup d’entre eux n’ont jamais fait des études sur le campus de Zogona. Combien d’entre eux sont-ils disponibles à héberger des étudiants dans leurs domiciles ? Moi, je l’ai fait en 1999-2000, non pas par soutien à leur lutte, mais par pur humanisme. J’ai libéré ma villa (construite par prêt bancaire de 10 ans entre 1987 et 1997 à la BIB) pour héberger 12 étudiants gracieusement (je venais d’être admis à un test de recrutement dans u organisme international). Croyez moi à l’époque, j’ai eu tous les problèmes du monde après la crise. Parmi ces étudiants, 2 sont des médecins exerçant au Burkina, 1 économiste, nous avons gardé contact et j’ai même été le témoin de mariage d’un des médecins (en lisant, ils sauront...)
    Aujourd’hui, force est de constater que le problème de la crise à l’UO ne vient pas des étudiants, mais des enseignants. Faites un tour au campus (moi je le fais régulièrement) pour m’imprégner des réalités. Je ne crois pas un instant de ce que disent les autorités sur le campus. J’ai des situations parlantes (de mes propres yeux) sur la gestion des crises universitaires depuis 2000. L’étudiant est constamment sacrifié sur l’autel des intérêts machiavéliques de certains responsables (prenez en exemple, Afred Traoré, le même Filiga). Je vous invite chers internautes, faites de temps en temps un tour à l’UO, visiter le restaurant universitaire, manger avec les étudiants, allez dans les amphi pendant les cours, c’est pitoyable. Merci pour la compréhension

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2015 à 09:32, par Aristide
    En réponse à : La vérité sur cette histoire de cité

    Le film de la situation dans nos cités a débuté depuis le 25 septembre 2015, date normale de la réouverture des chambres en cité universitaire. Cependant, eu égard à la situation sociopolitique qu’a traversée notre pays, cette date a connu un report pour le 30 septembre 2015. Les étudiants qui n’avaient pas eu connaissance de ce report et qui avaient déjà rejoint la ville étaient obligés de rejoindre le site de la cité vacance, notamment la cité Kossodo où ils se retrouvèrent à cohabiter à six par chambre pour des chambres à deux lits. Le 29 septembre, le ministère des Enseignements secondaire et supérieur (MESS) reportait la rentrée pour le 8 octobre 2015. Le CENOU, à cette occasion, n’a fourni aucune note administrative informant d’un quelconque report de l’ouverture des cités universitaires. Les étudiants résidents des cités, en toute logique et en l’absence de note attestant d’un report, continuaient d’affluer dans les cités pour préparer sereinement leur rentrée. Mais leur surprise fut grande quand les 30 septembre et 1er octobre 2015, les portes des cités restaient toujours fermées. Cette situation obligea des centaines d’étudiants à séjourner dans les broussailles de la cité Kossodo, à dormir à la belle étoile malgré le couvre-feu, l’insécurité, etc. Le 2 octobre 2015, les étudiants par la voix des délégués de cités, entreprirent de rencontrer l’administration autour de la situation. En guise de réponse aux difficultés soulevées par les étudiants, le directeur général du CENOU, le sieur Serges Bayala, intima l’ordre aux étudiants de retourner manu militari dans leurs lieux de provenance et de ne revenir que le 8 octobre pour la rentrée.

    Le comité exécutif de l’ANEB, informé de la situation, a entrepris dès le 2 octobre des démarches auprès de la direction du CENOU, afin que l’on permette aux étudiants d’occuper les cités ce jour même, en attendant le règlement des procédures administratives, au regard de la situation précaire dans laquelle ils se trouvaient. En réponse, nos autorités firent la promesse de régler le problème. C’est finalement dans la soirée que l’information tomba : les cités ne seront réouvertes qu’à partir du 5 octobre.

    Qu’est-ce que l’administration du CENOU veut faire passer comme message aux étudiants, aux parents d’étudiants et de façon générale au peuple burkinabè ?

    Tout d’abord que le CENOU n’est plus une structure à caractère social. Sinon comment comprendre qu’au lieu d’héberger des étudiants qui ont quitté les différentes provinces pour étudier à Ouagadougou, le sieur Bayala décide de les réduire à la situation de sans-abris ? Cela est d’autant plus cynique que notre pays traverse une situation sociopolitique trouble, avec son lot d’insécurité (menaces et attaques djihadistes, éléments du RSP en cavale...).

    Ensuite, qu’elle n’est pas du tout disposée à rompre avec les manières Compaoré. Ainsi, après les fermetures intempestives des cités, clochardisant par la même occasion les étudiants sous le règne de Compaoré, nos autorités sous la transition nous servent le même plat. Pire, elles poussent le ridicule en portant plainte en justice contre des étudiants qui ont juste voulu se mettre en sécurité, à l’abri du danger. Si plainte il doit y avoir, c’est contre le CENOU qui ne remplit plus ses fonctions car il n’arrive pas à loger, nourrir, soigner et transporter décemment les étudiants.

    Enfin, que pour eux tous les moyens sont bons pour atteindre leur but ultime et funeste, celui de réduire les étudiants à une situation sociale extrêmement précaire. C’est dans cette optique que la campagne médiatique est orchestrée d’abord par le MESS à travers Pr Filiga Sawadogo, et le directeur du CENOU avec des contre- vérités abyssales. Ils n’ont pas le courage de signifier à l’opinion publique nationale toutes les démarches effectuées par les étudiants et le dialogue qu’ils ont préalablement voulu instaurer. Aussi, au cours d’une de ses conférences de presse relatée par les Editions « Le Pays » à sa page 24, le sieur Bayala affirme que les étudiants ont refusé de rejoindre la cité vacances qu’il a mise à leur disposition ; chose inexacte car ce fut une initiative des étudiants qui ont décidé d’occuper la cité. Le CENOU, au regard du surpeuplement causé par le retour des étudiants, n’a pas daigné mettre à leur disposition plus de bâtiments

    Nous tenons à féliciter les étudiants pour leur détermination et l’esprit de combativité et de sacrifice dont ils ont fait montre. Aussi, c’est l’occasion de les inviter à plus de courage et de mobilisation pour la défense de nos intérêts matériels et moraux.

    Aussi, nous exigeons de nos autorités :

    - l’arrêt immédiat des interpellations d’étudiants par la gendarmerie ;

    - le retrait pur et simple de la plainte déposée par le sieur Bayala ;

    - l’amélioration des conditions sociales de l’étudiant.

    Nous tenons d’ores et déjà pour seuls responsables nos autorités de la dégradation du climat dans nos universités.

    Non aux mesures anti-sociales à l’encontre des étudiants !

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2015 à 09:55
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    faut gouvernement qui réagit avant de réfléchir,l’histoire vous rattrapera un jour.le gouvernement de la transition reconnue sous le nom:le gouvernement du MPP.

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2015 à 09:56
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Mr le ministre je suis parfaitement d’accord avec votre intervention et je profite vous posez une question.
    le MASTER à l’UPB (IUT) est a 765000F vous êtes au courant ?
    aux étudiants de cette cité que nous avons grevés à Bobo pour que le RU soit servi dans la cité de DAFRA à BOBO chose faite par le CENOU.juste une année après des étudiants de cette cité nous dit que:je cite "présentez un document qui atteste que vous êtes étudiants avant de prendre un plat,ils prennent tous les plats et le soir quand nous revenons des cours il n’y a pas de nourriture.que ces étudiants se posent la question a soir quel est leur nombre par rapport aux étudiants du Burkina(Public).
    comment on peut comprendre que des étudiants restent en cité pendant 3ans pendant que les autres prennent des maisons à 125000f/mois ?
    chers étudiants soyons compréhensible car se sont les conséquences de l’ancien régime.

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2015 à 09:56
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Le désordre n’est pas bien car empire les problèmes.
    Ces étudiants sont désespérés et sachez que les enfants de nos jours n’ont pas été bien éduqués comme nos parents (qui sont appelés des paysans et n’ont été à l’école) nous ont éduqués. En effet nos parents nous ont inculqué l’honneur, la dignité, le pardon, le respect la patience, etc mais NOUS, nous avons abandonné nos enfants pour courir après l’argent et la télé, la rue a éduqué nos enfants et voilà le résultats.
    Encore une fois, ce qu’ils font n’est pas bien mais sont ils les seuls responsables ?
    J’avais proposé une fois d’utiliser l’argent pour le souvenir des martyrs et planter plutot des arbres que chacun d’eux aime et les entretenir et fasonet n’a même pas publié ma suggestions. Cela constitue environ 600 millions (soit 50 % des 1 200 000 000 F CFA pour les martyrs) pour aider les étudiants car c’est pour améliorer les conditions de vies des burkinabè et en particulier des jeunes qu’ils ont sacrifié leurs vies. Les autres 600 millions j’avais proposé de donner aux familles des martyrs pour améliorer leurs vies car on sait que la plupart des enfants des gens qui s’en sortent mieux et en particulier les acteurs politiques et les autorités en particulier ne sont pas au première ligne de la lutte sur le terrain !!!!
    Vous voulez immobiliser l’argent pour des gens morts et vous laisser souffrir des vivants ?!!
    Mr le MESS et aussi Mr et Mme les autorités de la transition, je pense que si vous vous concentrer sur l’organisation des élections, les nouvelles autorités vont s’attaquer aux urgences dont les étudiants ? Savez vous combien d’années de ces étudiants ont été sacrifiées comparé à leurs actes de désespoir ? quel avenir les offrons NOUS ? les enseignants même fuient les étudiants parce que leur regard est difficile à supporter et se livrent aux vacations et consultations et la situation des étudiants ne fait qu’empirer.
    On ne peut pas finir d’énumérer les problèmes, après avoir entendu l’histoire des étudiants, j’ai pleuré et je pleure encore dans mon coeur (j’ai décidé d’aider 2 étudiants avec le peu de moyen que j’ai en tant que fonctionnaire et je connais d’autres qui le font aussi. Je connais beaucoup de gens qui ont trouvé des critères pour aider des élèves depuis le primaire à travers les écoles et je l’ai fait aussi à travers nos enfants car mon père nous a donné un bon exemple.Mon père a hébergé des dizaines d’enfants de notre région sans savoir d’où ils venaient et après leurs départs, beaucoup n’ont pas gardé le contact, très peu ont été reconnaissant jusqu’à nos jours, mais je suis fière de mon père et je connais beaucoup d’autres papa qui l’ont fait. C’est cette solidarité qu’il faut aussi encourager et que l’Etat aussi investisse mieux dans notre avenir, notre jeunesse car c’est eux qui doivent s’occuper de NOUS demain. Avec ce qui se passe en occident, nous devons investir plus dans notre jeunesse si non ce sont les poissons de la méditerranée qui vont se régaler à notre dépend parce que l’occident sera saturé et les Amériques sont loin etc.
    Travaillons à redonner la dignité à chaque burkinabè en particulier notre jeunesse car c’est notre force, notre avenir, notre richesse inaliénable, soyons plus solidaire.
    Alors, pardonnez à ces enfants, et j’appelle tous les burkinabè à aider nos chères enfants
    Je suis une mère qui souffre tant mais qui a beaucoup d’espoir pour les enfants de ce pays et de tous les enfants de ce monde qui souffrent malgré la GRACE infinie de Dieu qui a pourvu pour tous nos besoins mais que beaucoup d’égoistes ont accaparés,
    continuons de prier, de travailler et d’oeuvrer pour la PAIX et AIMONS nous car DIEU nous aime et va changer l’avenir en mieux
    Je demande aux étudiants de cesser tout acte qui ne concourre pas à la paix, de se calmer car la colère aggrave les problèmes. Comme nous avons ensemble avec la Grace de Dieu résolu le problème du RSP, nous allons toujours par sa Grace incommensurable créer les conditions d’un Burkina où il fait mieux vivre pour vous et pour chaque personne résident au Burkina car Dieu a dit d’être gentil avec les étrangers.
    Dieu bénisse le Burkina Faso AMen

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2015 à 22:27, par koulibaly
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Désoler pour les menaces.mais fait la part des choses.s’il y’a eu au préalable une négociation entre responsables étudiants et le staff du cenou qui s’est solde par un echec.,il va de droit au etudiants d’utiliser leur dernier recours.il y’a toujours des ministre qui ne vont jamais changer dans le mensonge.ces étudiants sont sans abris.il faut accelerer les choses au lieu de toujours chercher a respecter un calendrier grec qui n’est le notre.de plus nous sommes en Afrique et la solidarité doit toujours demeurer pour une cohésion totale.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2015 à 23:30, par penseur libre
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    Je penses qu’ils faut avoir la vraie informations avant de s’assoir devant un clavier ou bien tenir son portable en mains et dire des choses que vous ne maîtrisez même pas. J’interpelle tous ceux qui affirme que les étudiants sont des TERROSSISTES , VOYOU, DELINQUANTS, RSP bis, ... je m’arrête là, a arrêté cette purs diffamations, car, c’est cette même génération d’ étudiants qui vont rendre ce pays émmergent car se sont des personnes conscients intélligent qui réfflechissent et analyse les choses dans le fond avant de mener des actions. Ce ne sont pas des personnes qui se croît Homme fort qui vont ni changer ni émmerger ce pays , ils sont juste favorable à la mise en place de ce pays dans le chaos car, ils ont tous eu la même racine mais aujourd’hui ils diffèrent que par la forme et la direction des branches qu’ils ont pris . Certains affirme qu’il y’a une mains obscure derrière les étudiant montrez nous la véracité de vos dits, s’il y’a une mains obscure cette mains obscure est derrière le Ministre et son DG et non les étudiants.

    Répondre à ce message

  • Le 26 octobre 2015 à 08:55, par ZAKINPAGBA
    En réponse à : CENOU : Le Ministre appelle les étudiants à libérer les chambres au plus tard le 23 octobre

    EXPLIQUER MOI.ETUDIANT C’EST DES FONCTIONNAIRE OU BIEN DES GRANDS ELEVES QUI REVENDIQUEENT COMME SA ET TROUBLANT LA QUIETUDE DES BURKINABE.YA T-ILS DES ETUDIANTS DE CARRIERE ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés