Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

mardi 20 octobre 2015 à 22h26min

La Fédération estudiantine et scolaire du Burkina Faso (FES/BF) a animé une conférence de presse sur la crise qui oppose le DG du CENOU à l’ensemble des résidents des cités universitaires. Le point de presse a eu lieu ce mardi 20 octobre 2015 à la cité universitaire de la Patte -d’oie.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

A en croire les résidents des cités universitaires, le Directeur général du centre national des œuvres universitaires (CENOU) n’aura plus les clés de son bureau, ou du moins, les clés seront remis à un autre DG. En effet, depuis le report de la rentrée scolaire et universitaire qui a contraint également celui de l’ouverture des cités au 6 octobre, la tension ne fait que monter du côté des résidents qui exigent toujours la démission du DG duCENOU.

Après la coordination des délégués des cités universitaires, c’est la Fédération estudiantine et scolaire du Burkina Faso qui exige également la démission de Balibié Serge Auguste Balaya. A entendre la fédération des étudiants, le DG depuis son arrivée n’a jamais été apprécié. « Dès son arrivée, il a voulu réduire de moitié le nombre de plats servis dans les restaurants universitaires, prétextant vouloir faire des économies pour le CENOU, oubliant que nous nous battons pour l’augmentation des plats. Il poursuit avec l’épisode des produits périmés dans les restaurants universitaires où jusqu’à cette heure, nous n’avons aucun résultat. Cette fois, il va encore plus loin en voulant empêcher les étudiants de dormir » a expliqué Kinda Prosper, Président National de la FES/BF.

Nous exigeons la démission du DG

La FES /BF qualifie le comportement du DG à l’ endroit des étudiants d’abus d’autorité. Aussi dit-elle comprendre l’option prise par le DG, pour qui, le CENOU est une entreprise personnelle comme il aime à le dire, et par conséquent, peut décider quand il le veut et comme il le veut d’exclure tout étudiant qui viendrait à contester une décision prise. Raison pour laquelle, les résidents disent avoir pris un certain nombre de décisions telles que :
- l’exigence de la démission du DG
- le boycott de toutes les activités du CENOU tant qu’ils n’auraient pas gain de cause
- la réouverture des restaurants universitaires dans les plus brefs délais
- le retrait de la plainte du DG du CENOU contre les étudiants

Pour les étudiants, il n’y aura pas de négociation tant que le DG sera maintenu à son poste. En outre, ils affirment que Balibié Serge Bayala a lancé les hostilités en demandant à l’administration du CENOU d’aller en grève. A cet effet, ils sont déterminés à aller jusqu’au bout « il n’y aura pas de négociation avec le DG. Nous avons besoin de gens qui ont pitié des étudiants. Nous allons nous donner les moyens pour le combattre, lui et tous ceux qui sont avec lui » a souligné Kinda Propser.

Nicole Ouédraogo
(Stagiaire)

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 21 octobre 2015 à 07:02, par olti
    En réponse à : Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

    C’est vraiment dommage pour les futurs cadre de notre pays. Des gens qui se disent universitaire et qui se comportent comme des analphabètes. J ai des larmes aux yeux quant je pense comment ils se comporteront quant ils seront responsable dans ce pays. Etre capable de cette brutalité animal et vouloir en meme temps la démission du DG. Allons seulement comme qui dirait.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 07:35, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

    - Oui, les étudiants ont raison ! Il faut sauter ce DG du CENOU ! Il a toujours créé des problèmes aux étudiants depuis longtemps. Il n’a aucune considération pour les étudiants et en plus il est très gonflé, et en plus SOMÉ de HFM se permet de dire que les étudiants ont fernmé le CENOU comme si les étudiants sont capable de fermer le CENOU. En plus il prend trop partie pour le DG du CENOU. C’est très suspect ! Et il ne faut pas oublier que pendant les rentrées, il y a trop de magouilles dans l’attribution des chambres et justement tous ceux qui veulent des faveurs pour leurs protégés passent par le DG du CENOU pour magouiller et avoir des chambres ! On sait comment ces choses se passent là-bas !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 07:38, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

    - Même les inscriptions en Faculté de Médecine à l’U.O., on dit qu’il faut avoir 12/20 de moyenne au BAC C ou D, mais je vous jure qu’il y a des gens qui magouillent à travers parents et amis pour y faire entrer leurs rejetons avec des 11/20 de moyenne !!!

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 08:02, par Salou
    En réponse à : Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

    Vraima médiocre étudiants. Même méthode que le RSP. Soyez citoyens et non des brigands

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 08:17
    En réponse à : Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

    De quel droit des étudiants peuvent exiger le départ d’un DG nommé par le conseil des ministres ? C’est dans leur droit de revendiquer l’amélioration de leurs conditions de vie mais le reste ça passe pas. ça commence à ressemble aux agissements de l’ex-RSP et on a vu comment ça s’est terminé

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 08:19, par kato
    En réponse à : Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

    Vivement il faut que l’Etat retrouve vite son autorité car il est admissible que pour des raisons farfelues le plus souvent qu’on demande le départ d’une autorité nommée par le gouvernement. Où allons nous là. A mon humble avis je pense que cette façon de lutter doit être purement et simplement matée. Que mes frères étudiants reviennent à la raison l’Etat fait des efforts pour les mettre à l’aise à défaut d’être reconnaissant, ils doivent pas saper ces efforts ; le BF n’est pas un pays nanti. Ce n’est pas parce que ce sont vos droits qu’on doit permettre n’importe quel désordre surtout indignes des gens sur lesquels compte la nation dans le futur. Qu’ils se renseignent sur le prix des maison le coût de l’eau et l’électricité à Ouaga ils se raviseront. Que mes frères diaspo de la FES/BF ou je ne sais quoi, souvent responsables de certains désordre à l’université comprennent que le Burkina n’est pas la côte d’ivoire. Même si vous pensés avoir raison, il y a des voies légales qu’ils faut suivre. Nul n’est au dessu de la loi, mêmes les étudiants burkinabé de la diaspora... Cette attitude est inadmissible de la part des étudiants et rien ne peut la justifier, je suis désolé.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 08:40
    En réponse à : Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

    De démission en démission. Demander alors à tous les fonctionnaires du Burkina Faso de démissionner. Vous pensez construire le Burkina Faso avec un tel esprit. Je pense que la faute reviens au gouvernement de la transition. Certains OSC et mouvements ont sali la stabilité dans ce pays. On va aussi demander à tous les étudiants de démissionner aussi. Ainsi on verra s’il y’aura des plats pour manger ou des cités pour dormir.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 08:40, par leregard
    En réponse à : Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

    D’où vient cette arrogance ds étudiants ?
    " l’exigence de la démission du DG
    - le boycott de toutes les activités du CENOU tant qu’ils n’auraient pas gain de cause
    - la réouverture des restaurants universitaires dans les plus brefs délais
    - le retrait de la plainte du DG du CENOU contre les étudiants"
    Exiger une chose et son contraire. les exigences posées sur la table se contredisent : on exige la démission du DG tout en exigeant qu’il retire sa plainte. On boycotte toutes les activités du CENOU tout en exigeant l’ouverture des restaurants ? Je n’y comprends rien. Le CENOU est une institution qui fonctionne sur des règles. Qui veut profiter de ses services doit se plier aux règles et exigences en place. C’est tout. Trop c’est trop. Je soutiens le DG. La plainte doit être maintenue. Ceux des étudiants qui ne veulent plus des services du CENOU, libre à eux d’aller voir ailleurs. Les étudiants doivent apprendre à respecter les règles en place. Ils ne peuvent pas passer le temps à critiquer et refuser que les règles s’appliquent à eux. Nul n’est obligé de vivre en cités ou de manger au restaurant universitaire. S’ils peuvent avoir meilleur ailleurs qu’ils aillent. je ne serai pas surpris que parmi les étudiants les plus virulents, la plupart n’ont même pas en famille, chez leurs parents la qualité de services que le CENOU leur offre.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 09:01, par wawei
    En réponse à : Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

    Aux "étudiants", auteurs des récentes scènes d’incivisme à l’UO, plus précisément au CENOU ; vous savez, quand nous disons que plus rien ne sera comme avant, il y’ a aussi ces comportements de voyous à l’UO qui consistent à instaurer la chienlit quand vous, membres d’une certaine "association" estudiantine après avoir passé votre temps à feinter les cours pour des réunions (pas toujours au profit des étudiants) venez ensuite inciter les autres à boycotter des devoirs programmés pour lesquels vous n’avez pas eu le temps de vous préparer. Nous avions plusieurs fléaux au Burkina : Blaise COMPAORE et sa clique mafieuse, le RSP et aussi cette clique "d’étudiants" qui osent traiter un responsable de l’Administration chargé de gérer les œuvres universitaires de "menteur"( le respect aux ainés est sacré) Nous avons réglé le cas Blaise COMPAORE, nous avons mis en déroute le RSP qui a été dissout.
    Le "déssoucage" comme l’ont appelé les Haïtiens après la chute de la famille DUVALLIER qui a consisté à extirper le mal de la société dans toutes ses composantes(militaire, économique, social,etc...)le Déssoucage dis-je, n’est pas achevé ; il faut débarrasser notre Université de ces "étudiants félons" qui passent quatre ans au premier cycle et qui empêchent la majorité silencieuse de travailler. Oui oui ! vous serez extirpés ! Minables !!! Vous ne savez pas que vous êtes les futurs responsables de ce pays ?!! des futurs responsables qui versent dans l’incivisme à ce point ! Honte à vous !! et comme le "Général félon", on fuit ces responsabilités après actes ! ; vous forcez des portes et vous niez ensuite ?!!. Le "DESSOUCAGE" aura lieu aussi à l’UO, parce que plus rien ne sera plus comme avant. Ressaisissez-vous pendant qu’il est temps, en présentant vos excuses à monsieur BAYALA ; conseil de quelqu’un qui vous souhaite un avenir radieux de vrais responsables.
    Vive le BURKINA NOUVEAU.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 09:37, par Rougbenga
    En réponse à : Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

    Voici des étudiants qui n’ont rien compris ! Non contents d’enfreindre les lois (casses dans les cités) ils veulent faire un coup d’état en plein jour, à la Diendéré. Quelle immaturité ! Toute leur éducation à revoir. C’est probablement des gens qui faisaient la pluie et le beau temps au sein de leur famille soit parce qu’ils avaient des parents analphabètes qui avaient un certain complexe d’infériorité vis à vis d’eux soit ce sont des gosses de riches qui avaient tout ce qu’ils voulaient par un simple claquement de doigt. Dans tous les cas ce sont des gens qui n’ont pas appris à respecter l’Autorité.
    Dire que ce sont ces gens qui vont devenir les responsables de demain !
    Le Burkina ne sortira jamais des problèmes de gouvernance.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 09:38
    En réponse à : Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

    Quel est le problème profond de nos universités publiques ? la mauvaise planification, l’insuffisance des ressources ou la mal gouvernance ?

    Depuis les années 90, on assiste permanemment à la recrudescence des crises dans les universités africaines, aucune solution durable n’est perceptible, les mêmes difficultés au fil des ans et partout en Afrique, comme si ces universités s’étaient concertées.

    Si nous voulons être compté parmi les nations ayant contribué au progrès de l’humanité, il est temps de bien manager nos universités qui sont des temples du savoir, du savoir-être et du savoir-faire. Nos chercheurs sont tous interpellés sur le sujet.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 09:49, par somlagdo
    En réponse à : Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

    Chers étudiants pour cette fois ci mettez de l’eau dans votre vin, pour la paix dans le pays. Reconnaissez au moins que vous êtes allés un peu loin en cassant.Il faut reconnaitre votre tort et négocier en commençant par remettre les clés.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 10:17, par vive le changement
    En réponse à : Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

    Vraiment on a l’impression maintenant que c’est plutôt une affaire personnel chers étudiants. je ne comprends toujours pas pourquoi jusque la vous n’allez pas vous en prendre au conseil des ministres qui a reporté la rentrée. Vous croyez vraiment qu’avec votre comportement, il y a encore quelqu’un qui va vouloir être DG du CENOU ? si vous voulez on va même nommé un étudiant et on verra si les choses vont changer. vous n’avez vu rien d’abord.Je pense que le DG devrait démissionner et les laisser se démerder. vous croyez que les problèmes de l’universités vont se régler du tic au tac parce que vous le demandez ? Vous séquestrez le personnel du CENOU, vous prenez les clés de leur bureau et vous êtes étonnés que ce même personnel aille en en grève ??? elle est ou la logique ?? même si le DG démissionne la plainte va rester. On est fatigué que pour un oui ou un nom certains sortent des armes, d’autres séquestrent une administration et pire empochent les clés même de cette même administration. Dites moi vous êtes qui pour agir comme ca ? c’est pas pour ce même type de comportement qu’on a chassé Blaise et qu’on a mis fin au RSP ?
    Y’en a marre à la fin. c’est parce qu’on a échappé au pire que chacun est encore là avec ses revendications à ne pas en finir.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 10:36, par Sidbala
    En réponse à : Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

    Monsieur Kinda Propser, vous n’êtes pas le seul étudiant leader et vous ne serez pas le dernier. On ne comprend pas votre entêtement que le monsieur doit démissionner. Vous voulez la résolution de vos problèmes ou bien. Vraiment les étudiants de maintenant s’apparentent souvent à des voyous ou des manipulés qui ne savent pas ceux qu’ils veulent. Il faut avouer que les insfrastructures se ont nettement améliorés depuis lors au campus mais les étudiants ne veulent pas changer de comportement. Moi si on me nomme DG du CENOU, je militaterai pour la suppression des repas et la privatisation des cités universitaires et transport. Parcontre le montant du prêt allouer à chaque étudiant sera revu à la hausse et chacun devrait se débrouiller pour se nourrir. C’est ce qui se fait dans la plus part des universités occidentales et on devraient emboîter le pas en ajustant cela à notre contexte.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 10:54, par Gaël
    En réponse à : Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

    Que c’est désespérant que les futurs dirigeants se donnent en spectacle de la sortie.’’ Nous avons besoin de gens qui ont pitié des étudiants’’ mais vous n’êtes pas des mendiants ou des désœuvrés à prendre en charge. soit vous avez droit ou vous n’avez pas droit et dans ce cas vous passez votre chemin.On ne comprend pas pour quoi c’est Ouagadougou seulement qui exige le départ du directeur général alors qu’il y a des directeurs régionaux dans chaque ville où se trouve une université. trouvent-ils que Ouagadougou doit être directement gérer par le DG et non par le Directeur Régional où c’est ça plainte qu’ils trouvent anormal ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 11:11, par #BlackBird
    En réponse à : Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

    Bande de délinquants
    Que voulez-vous en fin de compte ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 11:36
    En réponse à : Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

    Ce sont les mêmes qui avaient dis que la nourriture du restaurant universitaire provenait des produits périmés.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 11:46, par gsisy
    En réponse à : Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

    L’Etat doit prendre ses responsabilités. Envoyer les forces de l’ordre sur le terrain pour chasser ces étudiants RSP. Que le DG ne cède à cette pression.
    C’est exagérer ce que fait ces salles étudiants.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 11:51, par RAOUL
    En réponse à : Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

    Je suis aussi étudiant et je comprend la “colère” de mes confrères.Mais sachons que le seul moyen sine qua non pour mettre fin a cette zizanie entre nous étudiants et notre administration,c’est le dialogue.Et lorsqu’on parle de dialogue,cela suppose que nous devons d’abord exclure toute idée d’une quelconque démission de qui que ce soit et attendre la fin de ce dialogue.nous sommes avant tout,les leaders de demain et devons savoir raison garder.Par ce que personne ne peut nous respecter si on ne se respecte pas nous même.Que dieu bénis toute la population burkinabé.je vous remercie

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 12:18, par collette zouré
    En réponse à : Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

    Des affamés qui cherchent à manger en 2015 oubliant son avenir. Ces étudiants sont excessivement zélés. Dans quel pays de nos jours, le plat coûte 100f avec morceau de viande ou poisson plus le pain ? le bon sens n’existe pas en vous. C’est dans cet esprit que vous criez de changer la gouvernance ? Merde à vous. DG a posé plainte contre x qui a fait des dégâts à ses locaux. Si x se sent concerné doit aller répondre, réparer ou être sanctionné. SOUTIEN AU DG. C’est vous qui cherchez votre avenir DG est cadre et bien assis. Bande de minables et de sauvages mal éduqués.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 12:28, par Bic Rouge
    En réponse à : Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

    Je pense qu’au lieu de blâmer uniquement les étudiants nous devons avoir un esprit philosophique. Évitez de prendre position tout de suite pour le DG car c’est dans l’impartialité que vous allez atteindre la variété. Une conférence de presse à été organisée à la Cité universitaire de kossodo là où le DG affirme que 274 portes ont été défoncées. Mais je vous assure et le jure aucune porte n’a été forcée. Vous pouvez aller vérifier de vous même. Le DG à remporter la bataille mediatik. des médias ont clairement pris position en sa faveur. Il se promène de médias en médias pour salir l’image des étudiants. En Afrique quand on parle au chien il faut aussi parler à l’os. Alors parler aussi au DG car il n’est pas blanc comme neige dans cette histoire.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 12:29, par Etudiant
    En réponse à : Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

    UN RSP EST MORT, UN AUTRE EST EN TRAIN DE NAITRE AVEC DES PRISES D’OTAGES ET AUTRES ACTES DE VANDALISME.
    IL FAUT QUE LA LOI TRANCHE CETTE AFFAIRE AU PLUS VITE ! NUL N’EST AU DESSUS DE LA LOI !
    QUE DIEU SAUVE LE BURKINA FASO !

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 12:30, par lepen
    En réponse à : Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

    Si le gouvernement touche un seul cheveu du DG CENOU il faudra nommer des étudiants à tous les postes de responsabilités dans les CROU, les Universités car tous les acteurs sont prêts à démissionner. On ne peut passer passer la vie à protéger des voyous soit disant qu’ils sont étudiants. Certaines personnes qui réfléchissent avec les narines chargent les enseignants sur le forum depuis le début de ce problème. Juste dire à ce fameux yam yélé que personne ne l’interdit de se faire recruter à l’université et profiter des privilèges qu’il dénonce. C’est la jalousie. il pourra aussi porter plainte en justice ; c’est pas interdit.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 12:37, par alain
    En réponse à : Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

    c’est vraiment une bande de voyous qui pensent que le pays se résume à eux seulement. dormir dans les cités et se restaurer au cenou sont des actes volontaires. celui qui n’est pas content des prestations du cenou, alors qu’il quitte et aller squater dans sa misérable famille et on verra ce qu’il manger. trop c’est trop !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 12:42, par Lexys
    En réponse à : Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

    Cher Kôrô Yamyélé, vos analyses ont souvent été très pertinentes mais cette fois-ci, elles ne volent pas haut. Vous faites un amalgame en mélangeant les problèmes pour tenter de justifier l’injustifiable. Si vous avez des preuves sur les magouilles qui entourent l’admission dans les cités, il faut les dénoncer mais je ne crois pas que ce soit la préoccupations de tes amis les étudiants puisqu’ils l’ont pas évoqué dans leurs récriminations contre le DG. Ensuite vous évoquez les procédures contestables d’admission en médecine comme si le DG du CENOU y était mêlé !
    Vos amis étudiants doivent comprendre une chose. Avant d’exiger quoi que ce soit, ils doivent rester dans leur rôle. Comment peuvent-ils exiger le limogeage d’un responsable comme s’ils avaient été consultés quand on le nommait. Et pour ceux qui ne savent pas beaucoup de ceux qui font ces bruits ne devraient pas être admis, en toute rigueur, en cité. Ils sont nombreux, en effet, les résidents qui n’ont plus rien d’étudiants puisqu’ils ont tourné le dos aux cours. Et pourtant, ils sont les plus prompts à protester contre le calendrier des examens ; des fouteurs de merde en quelque sorte.
    Dans tous les cas, les revendications , quel qu’en soit, doivent rester dans leur cadre. De quel droit, un étudiant peut-il se permettre de chasser des travailleurs d’une administion, fermer les bureaux et emporter les bureaux avant d’exiger allègrement la nomination d’un nouveau responsable comme condition à la remise des clés ? C’est du pur gangstérisme !
    Franchement, il faut arrêter tout ce bordel avant que le point de non retour soit atteint, s’il ne l’est pas encore ! Nous avons été les premiers résidents des cités universitaires de Ouaga et il est clair que si nos comportements avaient été de cette nature, il y avait bien longtemps que le gouvernement avait arrêté la fourniture de ce service. Y en a marre du terrorisme étudiant !

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 13:15, par sidenoma
    En réponse à : Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

    Hé camarades étudiants ! reconnaissez que vous êtes allés trop loin. Vous pensez que vous mieux que les autres jeunes du pays ? Le DG du CENOU n’a simplement fait qu’appliquer la décision du gouvernement. Si vous avez autres choses à le reprocher d’accord mais avancer des faux alibis pour exiger son départ là ça ne tient pas. Avec ça vous pensez êtres des vrais dirigeants de notre cher patrie le Burkina Faso un jour. Vous faites honte.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 13:17, par Maman
    En réponse à : Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

    C’est des délinquants et rien d’autres. et il faut les traiter comme tels ! Il est temps que l’autorité prenne ses responsabilités. Nous connaissons des étudiants qui revendiquent de meilleures conditions de vie et d’étude ; mais casser et exiger la démission d’un DG c’est à ne rien y comprendre. Est-ce une affaire de personnes ? Il faut débarrasser notre université de ces mauvaises graines ; pour que les vrais étudiants puissent étudier dans la quiétude.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 13:25, par MACKY
    En réponse à : Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

    Mes chers frères !quand on a tort on ne peut que s’incliner !d’abord comprenez que le dg n’est pas au déçu du ministre.IL a simplement appliqué la décision du conseil des ministres portant le report des rentrées.et partant de la gravité de la situation nationale qui était pendante,je ne peux pas comprendre qu ’un étudiant voie cela et décide de s’embraquer pour Ouagadougou ;si ce n’est pas de la méchanceté aggravée.En plus même s’il arrivait que vous êtes venus et la cité est fermée,au moins si vous êtes sociables un de vos amis ou un parent peut vous héberger pendant ce laps de temps.Si le dg ouvrait les citées,à qui la responsabilité incombait si le rsp laissait une roquette sur un bâtiment tout en sachant que vous êtes le cible fort longtemps visé du rsp ?la mesure est préventive et sage car votre sécurité préoccupe le gouvernement et la nation toute entière.Méfiez vous aussi de ce groupuscule de cambodgien ou sdf qui sont exclu de l’uo et en fin de mandat qui veulent nuire votre avenir.on n a le droit de gréver mais pas séquestrer des bureaux.demandez aux juristes qui y sont pour en savoir plus.Donc je vous en prie ne gâter pas le nom des étudiants burkinabè et sachez que vous êtes

    pas les plus misérables mêmes si vous payez au maximum 2000f/mois contrairement aux résident dans les quartiers.Faites plus d’effort car c’est honteux de votre part

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 13:32, par MACKY
    En réponse à : Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

    Mes chers frères !quand on a tort on ne peut que s’incliner !d’abord comprenez que le dg n’est pas au déçu du ministre.IL a simplement appliqué la décision du conseil des ministres portant le report des rentrées.et partant de la gravité de la situation nationale qui était pendante,je ne peux pas comprendre qu ’un étudiant voie cela et décide de s’embraquer pour Ouagadougou ;si ce n’est pas de la méchanceté aggravée.En plus même s’il arrivait que vous êtes venus et la cité est fermée,au moins si vous êtes sociables un de vos amis ou un parent peut vous héberger pendant ce laps de temps.Si le dg ouvrait les citées,à qui la responsabilité incombait si le rsp laissait une roquette sur un bâtiment tout en sachant que vous êtes le cible fort longtemps visé du rsp ?la mesure est préventive et sage car votre sécurité préoccupe le gouvernement et la nation toute entière.Méfiez vous aussi de ce groupuscule de cambodgien ou sdf qui sont exclu de l’uo et en fin de mandat qui veulent nuire votre avenir.on n a le droit de gréver mais pas séquestrer des bureaux.demandez aux juristes qui y sont pour en savoir plus.Donc je vous en prie ne gâter pas le nom des étudiants burkinabè et sachez que vous êtes

    pas les plus misérables mêmes si vous payez au maximum 2000f/mois contrairement aux résident dans les quartiers.Faites plus d’effort car c’est honteux de votre part !

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 13:43, par Néné
    En réponse à : Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

    Chers étudiants tocards si vous ne voulez pas bosser laissez les contients travailler. Ont sais ce que vous êtes à l’UO donc pardon épargnez nous de vos bêtises.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 13:56, par CHRIS
    En réponse à : Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

    Bjr,
    Tout à fait d’accord avec l’internaute 8 ; on veut une chose et son contraire.
    Ce comportement des étudiants ne doit pas nous surprendre car, depuis une décennie c’est le désordre total dans nos établissements d’enseignement : élèves, étudiants, enseignants, parents et autorités avons accepté, ou encouragé ou pas assez dénoncé ces attitudes dignes de voyous. Alors, nous payerons pendant des années notre lâcheté tout comme nous avons payé le prix fort pour chasser Blaise et toute sa racaille. Ceux qui arriveront au pouvoir dans quelques jours sauront comment faire sinon nous sommes partis pour des décennies de pagaille. SOYONS COURAGEUX ET DENONCONS TOUS LES ACTES D’INDISCIPLINE ET APPLIQUONS LES REGLES D’UN ETAT CIVILISE

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 14:10, par sountogo
    En réponse à : Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

    2015 est une année bénie pour le bf, on se débarrasse petit à petit de nos impuretés, il faut envoyer ses étudiants- RSP-apatride à la MACO et continuer avec les bons étudiants consciencieux et patriotes qui veulent bosser.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 14:13, par lassane
    En réponse à : Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

    Bien vu Koro Yamyele Moi aussi je suis escamoté par le zèle de Mr SOME de Horizon FM à défendre coûte que coute le DG du CENOU dans cette crise alors que les tords sont bel et bien partagés entre le DG et les étudiants .Ce que tout le monde note sur HoriZon FM ces derniers temps ,c’est que des que quelqu’un essaie de défendre un tant soit peu les étudiants Mr SOMEs’emballe tout de suite ,le rabroue ,s’arrange pour couper la communication .Plus grave il dit des choses totalement graves et mensongères sur les étudiants et poussent le mépris jusqu’à dire que les étudiants doivent dormir comme des animaux entassés dans des chambres de 9 m2 à 4 ou 5 et ne pas se plaindre .Mr SOME ,vous avez reçu combien de millions pour faire ce sale travail .? Tonton Moustspha parlez à votre animateur pour qu’il se comporte en neutre dans cette affaire .

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 14:21
    En réponse à : Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

    C’est trop facile de demander le départ d’un DG. soyez plus sérieux et ne vous comportez pas comme des délinquants

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 14:27, par Naam ka be leng wa ya nangouryé
    En réponse à : Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

    A mon avis, les étudiants auraient du se concerter et demander à voir le DG Cenou à l’annonce du report de l’ouverture des cités universitaires. Objectif : trouver un terrain d’entente.
    si chacun s’approprie le slogan"plus rien ne sera comme avant " il est important que chacun adopte des attitudes et des comportements qui nous distinguent de cette période "avant".
    il y a lieu pour les étudiants de mettre de l’eau dans leur vin (déjà que les années académiques sont entremêlées) pour discuter avec le DG Cenou actuel et trouver des solutions de sortie de crise plutôt que de demander sa tête.
    il nous faut restaurer l’autorité de l’Etat, si quelqu’un a commis un acte répréhensible, qu’il soit poursuivi conformément à la loi. Je suis farouchement opposé à ce que le DG Cenou démissionne surtout que l’ensemble du gouvernement a condamné l’occupation illégale des chambres des CU. Les étudiants doivent être humbles, reconnaitre leur tors, demander pardon publiquement au DG Cenou et entamés des discutions pour une sortie de crise.
    Comme le disait le A.Einstein, " we cannot solde our problem with the same thinking we used when we created them" autre dit "nous ne pouvons pas résoudre nos problèmes avec le même état d’esprit que nous avions quant nous les créons.
    Une société minière de la place a connu une grève en décembre 2014 avec comme condition non négociable le départ du DG. La société en appliquant la loi a licencié plus de 300 employés. juste un exemple des conséquence de conditions non négociable.
    Alors chers étudiants, un peu d’humilité svp.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 14:50, par John
    En réponse à : Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

    Quittez dans ça Étudiants du RU

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 16:02, par sobriete
    En réponse à : Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

    C’est dommage que mes frères étudiants persistent dans l’erreur. Asseyez vous et réflechissez. Cela vous aidera.Je vous aime et je souffre avec vous, mais reconnaissez votre tort. Vous êtes allé très loin. Que Dieu vous bénisse.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 17:23, par HARIS23
    En réponse à : Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

    "Boycott de toutes les activités du CENOU tant qu’ils n’auraient pas gain de cause"
    Pourquoi voulez-vous alors "la réouverture des restaurants universitaires dans les plus brefs délais", messieurs les "étudiants". ETUDIANT c’est une statut noble (malgré les difficultés) et vous, vous êtes des USURPATEURS !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 22:23, par Coly
    En réponse à : Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

    Il faut mater ces etudiants manipulés. Y’a rien à negocier avec des voyous. Ils ne st pa dignes de servir notre administration avec de tels comportement. Le systeme doit changer.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 22:28, par oscario
    En réponse à : Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

    chers parents je pense que nous étudiants nous ne méritons pas cela pour toutes les luttes que nous avions tous mener ensemble il y a longtemps. Pour des raisons sécuritaires faut il laisser des étudiants dormir sous la belle étoile ? Tout en sachant que la cite KOSSODO est expose a des risques énormes. Si nous sommes sortis le 30 et 31 octobre 2014 bruler l’assemblée nationale c’est parce que cela était nécessaire et legitime.Il ne faudrait pas que sous le régime de BLAISE et après nous continuons a blâmer les étudiants. Asseyons nous et discutons afin de trouver des solutions a nos problèmes éducatifs.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 23:50, par Yaabi
    En réponse à : Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

    J’espère sincèrement que celui qui se fait appelé Koro Yam Yélé est vraiment un Koro, parce qu’il est totalement hors sujet depuis un certain temps dans ses postes. Connaissez-vous le DG du CENOU ? Avez-vous déjà magouillez avec lui pour des chambres en cité et/ou en médecine ? Vous devez être une personne très jalouse des autres.
    NB : webmaster laissez passer ce poste

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 00:01, par soul
    En réponse à : Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

    Merci pour tous vos interventions. je demande à tous ceux qui blament les étudiants de chercher des infos sûres avant d’agir car je ne comprends rien dans tous vos propos. quand même un peu de respect pour nous là. le DG a tord admettez le. comment peut il penser des choses pareilles ? vous aurez l vraies infos sur la télé inch Allah ! la conférence de presse a eu lieu aujord’hui

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 01:31, par OUBDA Thierry Bôen Yiid Wendé
    En réponse à : Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

    Il me semble qu’on va à l’école pour ne rien apprendre. Tous ceux que je vous demande c’est de mettre en pratique ne serai ce que le dixième de ceux que vous avez appris durant votre cursus scolaire et universitaire afin de faire une bonne analyse de la situation que vivent les étudiants dans les cités universitaires et même au sein du campus. Je vous demande "une bonne analyse" parce qu’on est allé à l’école pour ça, pour faire la part des choses, pour choisir et faire partir de l’universalité. Je veux tout simplement dire que nous devons rechercher la vérité ; seule la vérité et rien que la vérité peut nous rendre libre. La vérité est là tout proche de nous mais nous aimons les ténèbres parce que nous sommes ténèbres. C’est pourquoi nous accusons les étudiants à tort et travers. Bon nombre des personnes qui réagissent sur ce site et ailleurs se contentent seulement de ceux que disent les médias et les journaux. Je suis presque à 80 pourcent sûr qu’ils n’ont pas approché les concernés (résidents et les soi-disant incarcérés ou séquestrés) pour plus d’informations. Est-ce qu’un fils a raison devant son père ? Pourquoi ce conflit de génération dans une université qui devrait être le temple du savoir, de l’intelligence, de la raison, de l’éthique, de la morale,...Partage ton pain avec celui qui a faim, ta natte avec celui qui n’a point de refuge. Quand il s’agit de "sociale, on doit parler sociale" : C’est ce que les résidents ont tout simplement voulu faire comprendre au DG du CENOU et même jusqu’à présent. C’est malheureux et même pitoyable que le DG n’est pas à même de comprendre cela tout comme beaucoup de la masse publique, des internautes, de gens de mauvaise foi : L’intelligence sans sagesse, c’est la perte de l’humanité ; le retour de l’Homme à l’instinct animal le plus profond des profondeurs des ténèbres. Mon message peut ne pas passer, je ne serai pas surpris.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 06:48, par GNOUMOU
    En réponse à : Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

    IL N Y A PAS DE PROBLEME !!!! QUAND LES ETUDIANTS DE L’IDS ONT CHASSé CE MONSIEUR,VOUS CROYEZ QUE CE SONT EUX QUI L’AVAIENT NOMMé ? LORSQUE CERTAINS DISENT QU’IL FALLAIT DIALOGUER,JE SUIS DESOLé MAIS LE DG A CLAIREMENT DIT QU’IL NE POUVAIS PAS DIALOGUER.ET VOUS L’AVEZ ENTENDU SUR LES ONDES. A CEUX QUI DISENT QUE LES RAISONS AVANCéS SONT FAFACIEUSES POUR DEMANDER LE DEPART DU DG,QU’IL SACHE CETTE REVENDICATION EST LA RESULTANTE D’UNE LONGUE SUITE DE FAITS POSé PAR CE MONSIEUR DEPUIS QU’IL A PRIS FONCTION.
    IL FAUT ETRE CLAIR SUR LA QUESTION,LE DG DU CENOU N’EST PAS UN RESPONSABLE. IL A ETE MIS A LA PORTE PAR LES ETUDIANTS DE L’IDS,IL A EU LA CHANCE DE MONTRER QUE CES DERNIERS AVAIENT TORD. MAIS LA,IL TOMBE AUSSI TRES BAS.
    JE PENSE QU AU JOUR D’AUJOURD’HUI LES CHOSES ONT ETE ASSEZ CLAIRS. AUCUNE CASSE N A ETE ENREGISTRé EN CITé KOSSODO,AUCUN ACTE DE VENDALISME. CEUX QUI VOULAIENT COMPRENDRE ONT COMPRIS. MAINTENANT LES IRRECUPERABLES,ON S EN MOQUE TRES SINCEREMENT. SI LE DG DU CENOU N’EST PAS ASSEZ MATURE POUR LA GESTION DU CENOU CE N EST PAS NOTRE FAUTE !!!!! BONNE JOURNEE A TOUS.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 09:30, par y
    En réponse à : Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

    Ces barbares d’une autre époque doivent être sanctionnés pour que cela serve d’exemple. Ils ne sont d’ailleurs ni les premiers ni les derniers à passer sur ce campus. Dommage pour des parents qui manquent de donner des conseils à leurs enfants. Si mon fils ou ma fille arrive se comporter de la sorte je rentrerai à Ouaga le chercher et le déposer définitivement au village.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 16:04
    En réponse à : Crise dans les cités universitaires : le départ du DG à tout prix

    Bande de poltrons. Est ce que vous savez à combien s’élève la dette du CENOU ??? Pensez vous que ce soi lui qui ai créé cette situation ??? Le pauvre monsieur est entrain de se débattre pour remettre l’institution sur les railles et vous vous faites tout pour qu’on ramène une autre personne. Croyez vous que cette dernière va réussir a résoudre les problèmes qui se posent et qui existaient depuis belle lurette en un coup de baguette magique ?? Non mais allô quoi ??? Soyons sérieux un instant...
    Je précise que je ne connais pas personnellement le DG du CENOU, ne l’ai jamais vu de mes deux yeux et n’éprouve de ce fait aucune sympathie naturelle a son égard. Je suis juste réaliste et fais des constats. En passant, j’ai même milité à l’époque dans l’ANEB.
    Enfin pour conclure, il n’y pas pire aveugle que celui qui ne veux pas voire... En quoi aurait-il pu empêcher le report de l’ouverture de la cité universitaire qui de surcroît était du à des événements indépendants de sa volonté ??? S’il avait dit allez on laisse les jeunes entré en cité comme prévu avant que la situation du pays ne soit quasi stable et que par malheur des RSP y étaient allé pour y faire un carnage (vu que cabri mort n’a plus peur de couteau) ça aurait été les mêmes ignares qui allaient se pavaner pour réclamer la tète "d’un DG irresponsable qui envoie les jeunes à l’abattoir"... Pensez-vous que cette décision a été prise par lui ?? lui il est juste DG et reporte à quelqu’un plus haut. Pourquoi vous n’exigé pas également sa démission ???
    Franchement à bien voir je me dis que c’est ce nous met en retard en Afrique...
    On agit avant de s’asseoir et penser...
    Bon ben je passais juste par la pour donner quelques conseils, rien de mal, rien que des critiques constructives et positives...
    Please master hope you are not going to delete my post....

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés