Lefaso.net a 12 ans : Des leaders politiques apprécient la contribution de ce média en ligne

mardi 20 octobre 2015 à 03h14min

19 octobre 2003-19 octobre 2015. Votre site d’information Lefaso.net a 12 ans. A l’occasion de cet anniversaire, quelques acteurs politiques apprécient le parcours de ce média en ligne et sa la contribution à l’éveil des consciences. Ils expriment également leurs attentes vis-à-vis de cet organe.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Lefaso.net a 12 ans : Des leaders politiques apprécient la contribution de ce média en ligne

Georgette Nianogo, secrétaire à l’information et à la communication de l’UPC : « Lefaso.net est venu révolutionner l’art d’informer »
En ce douzième anniversaire du doyen des journaux en ligne burkinabè, « Lefaso.net », nous voudrions adresser toutes nos félicitations et nos encouragements à l’équipe dynamique de cet organe de presse. Lefaso.net, depuis son lancement en tant que portail d’informations, est venu révolutionner l’art d’informer et la participation citoyenne dans notre pays. Beaucoup de militants de l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC), de l’intérieur comme de l’extérieur, s’informent à travers ce site.
Lefaso.net a été, aux côtés d’autres structures de veille, au cœur des différentes étapes de la lutte du peuple burkinabè. Le célèbre forum des internautes et les opinions de citoyens ont créé un véritable lobby burkinabè en ligne, au service de la bonne gouvernance, contre l’injustice.
Les acquis sont donc immenses. Et, dans la longévité que nous souhaitons au LeFaso.net, nous avons quelques attentes. Nous encourageons le site à redoubler d’efforts dans la réactivité, en faisant quand de besoin, de l’information en direct. Que la dimension multimédia prenne une envergure, avec un accent particulier sur la web-radio et la web-télévision. Par ailleurs, nous souhaitons que Lefaso.net organise régulièrement des débats en live, pour permettre aux internautes de se retrouver et de débattre d’un certain nombre de sujets d’actualité. Cela aidera à réduire la « virtualité » des échanges combien fructueux qui ont lieu dans les fora.
Nous voudrions terminer en félicitant encore l’équipe majoritairement jeune du Faso.net pour son professionnalisme, et en l’encourageant à toujours faire sienne la citation du fondateur du journal, Dr Cyriaque PARE : « Ne jamais oublier que le principal fonds de commerce d’un journaliste, c’est sa crédibilité ».
Joyeux anniversaire et longue vie au Faso.net, à toute son équipe, et à l’ensemble de ses lecteurs.

Bénéwendé Stanislas Sankara, président de l’UNIR/PS : « Certains, dans leurs bureaux, mettent des dossiers de côté pour lire Lefaso.net »

Tout d’abord, joyeux anniversaire ! Franchement, je suis surpris quand vous dites que Lefaso.net a 12 ans, ça n’a pas l’air. A son lancement, M. Paré faisait œuvre de pionnier. Aujourd’hui, quand on regarde le nombre de lecteurs de ce site et la multiplication de sites d’informations, je dis chapeau au Samo (ndlr, Cyriaque Paré) qui a été inspiré de s’engager dans cette aventure qui a permis un débat social et culturel.
Quelqu’un me faisait remarquer qu’un article qui parait en semaine est plus lu qu’un article qui parait le week-end. C’est la preuve que certains, dans leurs bureaux, mettent des dossiers de côté pour lire Lefaso.net. C’est la bonne preuve que c’est un site qui est au cœur de l’information de tous les burkinabè qui ont accès à Internet. Toute la diaspora vous suit. Lorsqu’on est en déplacement, c’est Lefaso.net qui est notre source d’information. Je dis félicitations à toute l’équipe pour le travail abattu.
Le pilier d’une œuvre journalistique, c’est le respect de la déontologie, le faire dans un environnement socio-politique comme la situation actuelle n’est pas simple. Au niveau de la modération, évitez de tomber sur le coup de la diffamation parce qu’on a souvent remarqué qu’il y a des internautes mus par la mauvaise foi qui veulent qu’on diffuse des informations diffamatoires. Je pense que l’essentiel, c’est de pouvoir renforcer la prudence. Dans un contexte difficile socio-politique difficile, je constate que vous faites des efforts. Seuls ceux qui ne font rien ne se trompent pas. Continuez. L’UNIR/PS vous exprime toute sa fierté et sa reconnaissance parce que le travail que vous faites s’inscrit dans le cadre des faiseurs de conscience. Tous mes encouragements. Longue vie au Faso.net !

Tahirou Barry, président du PAREN : « Lefaso.net s’est imposé comme un organe crédible et ouvert »
Lefaso.net s’est distingué comme un média en ligne incontournable dans le paysage médiatique du Faso par la qualité et la diversité des informations traitées. Lefaso.net s’est imposé comme un organe crédible et ouvert à toutes les opinions. Je salue le dévouement et le professionnalisme des journalistes qui animent ce média mais je souhaite que des efforts soient fournis davantage dans l’aspect des analyses critiques des évènements pour mieux éveiller les consciences et l’opinion. Longue vie à Faso.net.

Seydou Zagré, Secrétaire chargé des questions et stratégies électorales du MPP : « La presse en ligne commence à occuper son espace … »

Je voudrais saisir cette occasion, au nom du président du parti, pour vous adresser nos félicitations, nos encouragements et surtout vous souhaiter un joyeux anniversaire. La presse en ligne commence à occuper son espace, à avoir une audience qui est grandissante et je pense que tout cela est à l’honneur des pionniers que vous êtes. Je voudrais vraiment vous dire toute notre appréciation pour le travail qui est fait. C’est un média qui a commencé lentement avec toutes les difficultés mais aussi avec beaucoup d’adversité ; puisqu’il y en a qui estimait que ça allait créer des problèmes aux journaux papiers. Mais on se rend compte effectivement que chaque média a sa place, son rôle et le travail instantané que vous faites correspond un peu aujourd’hui aux exigences de la vie moderne où c’est l’immédiateté qui compte.
Nous souhaitons (tout en vous encourageant à continuer dans cette dynamique) bon vent et espérons que la presse en ligne également puisse permettre d’atteindre tous les objectifs qu’un média classique est en droit d’atteindre. Il s’agit de communiquer, d’informer, de former, de sensibiliser, tout en offrant une possibilité d’interactivité que les autres médias n’ont pas. Je pense que tout cela va contribuer à renforcer la conscience citoyenne, renforcer certaines valeurs de la république, de la démocratie que nous souhaitons que l’ensemble des citoyens partagent pour qu’ensemble, nous puissions améliorer la gouvernance et construire un Burkina de paix, de prospérité, de démocratie auquel tous les Burkinabè aspirent.

Propos recueillis par Moussa DIALLO et Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés